Discussion:
Ah, enfin, un homme qui le dit !
Add Reply
joye
2018-10-31 14:39:21 UTC
Réponse
Permalink
§

[Intervieweuse] Le grand argument de l'Académie est de dire que le
masculin est un genre non marqué, neutre.

[Bernard Cerquiglini] Oui, et, repeignant la façade de la vieille
misogynie, deux glorieuses figures des sciences humaines, Claude Dumézil
et Claude Lévi-Strauss, composent une théorie structurale pimpante qui
justifie l'utilisation du masculin lorsqu'on n'a pas de féminin.
Formidable ! Je suis membre de l'Oulipo, j'avoue que l'Académie aurait
pu rentrer à l'Oulipo ce jour-là.

§

- La Langue française est elle-même un psychodrame

https://www.lexpress.fr/culture/livre/la-langue-francaise-est-elle-meme-un-psychodrame_2039927.html
Syademos
2018-10-31 19:18:30 UTC
Réponse
Permalink
Post by joye
§
[Intervieweuse] Le grand argument de l'Académie est de dire que le
masculin est un genre non marqué, neutre.
[Bernard Cerquiglini] Oui, et, repeignant la façade de la vieille
misogynie, deux glorieuses figures des sciences humaines, Claude Dumézil
et Claude Lévi-Strauss, composent une théorie structurale pimpante qui
justifie l'utilisation du masculin lorsqu'on n'a pas de féminin.
Formidable ! Je suis membre de l'Oulipo, j'avoue que l'Académie aurait
pu rentrer à l'Oulipo ce jour-là.
Oui, la langue française est truffée d'incohérences et de bêtises.

Vous vivez bien avec "la charrette" et "le chariot", c'est idiot mais
c'est comme ça.

Le problème est qu'on ne peut pas se débarrasser des nombreuses
incongruités du français. Il faut faire avec.
Olivier Miakinen
2018-10-31 20:08:57 UTC
Réponse
Permalink
Post by joye
https://www.lexpress.fr/culture/livre/la-langue-francaise-est-elle-meme-un-psychodrame_2039927.html
<cit.>
Ainsi, on dit une professeure, une procureure, une ingénieure, une
auteure. Logiquement, je devrais favoriser "autrice". Mais, ayant déjà à
mon actif la réforme de l'orthographe de 1990 et un rapport sur les
langues régionales, j'ai le corps couvert de cicatrices. Là, je ne veux
pas provoquer, sinon je finirai fusillé dans le fossé de Vincennes un
jour ou l'autre.
</cit.>

:-)
--
Olivier Miakinen
Anansi
2018-10-31 20:20:22 UTC
Réponse
Permalink
Post by Olivier Miakinen
Post by joye
https://www.lexpress.fr/culture/livre/la-langue-francaise-est-elle-meme-un-psychodrame_2039927.html
<cit.>
Ainsi, on dit une professeure, une procureure, une ingénieure, une
auteure. Logiquement, je devrais favoriser "autrice". Mais, ayant déjà à
mon actif la réforme de l'orthographe de 1990 et un rapport sur les
langues régionales, j'ai le corps couvert de cicatrices. Là, je ne veux
pas provoquer, sinon je finirai fusillé dans le fossé de Vincennes un
jour ou l'autre.
</cit.>
:-)
Est-ce qu'on dit une cicatrice, un cicateur, comme pour un sécateur, une
sécatrice ?
BéCé
2018-10-31 20:49:46 UTC
Réponse
Permalink
Post by Anansi
Post by Olivier Miakinen
Post by joye
https://www.lexpress.fr/culture/livre/la-langue-francaise-est-elle-meme-un-psychodrame_2039927.html
<cit.>
Ainsi, on dit une professeure, une procureure, une ingénieure, une
auteure. Logiquement, je devrais favoriser "autrice". Mais, ayant déjà à
mon actif la réforme de l'orthographe de 1990 et un rapport sur les
langues régionales, j'ai le corps couvert de cicatrices. Là, je ne veux
pas provoquer, sinon je finirai fusillé dans le fossé de Vincennes un
jour ou l'autre.
</cit.>
:-)
Est-ce qu'on dit une cicatrice, un cicateur, comme pour un sécateur, une
sécatrice ?
Mon coiffeur s'appelle Sicca'tif. Et le vôtre ? Ah, vous êtes sec sur ce
coup, hein.
--
BéCé
www.bernardcordier.com
joye
2018-10-31 20:39:49 UTC
Réponse
Permalink
Post by Olivier Miakinen
<cit.>
Ainsi, on dit une professeure, une procureure, une ingénieure, une
auteure. Logiquement, je devrais favoriser "autrice". Mais, ayant déjà à
mon actif la réforme de l'orthographe de 1990 et un rapport sur les
langues régionales, j'ai le corps couvert de cicatrices. Là, je ne veux
pas provoquer, sinon je finirai fusillé dans le fossé de Vincennes un
jour ou l'autre.
</cit.>
:-)
Par une fusilleure, s'il ne fait pas attention.
Chico T
2018-11-01 07:32:33 UTC
Réponse
Permalink
Post by joye
§
[Intervieweuse] Le grand argument de l'Académie est de dire que le
masculin est un genre non marqué, neutre.
[Bernard Cerquiglini] Oui, et, repeignant la façade de la vieille
misogynie, deux glorieuses figures des sciences humaines, Claude Dumézil
et Claude Lévi-Strauss, composent une théorie structurale pimpante qui
justifie l'utilisation du masculin lorsqu'on n'a pas de féminin.
Formidable ! Je suis membre de l'Oulipo, j'avoue que l'Académie aurait
pu rentrer à l'Oulipo ce jour-là.
§
Et souvent, on utilise le féminin lorsqu'on n'a pas de masculin ; on dit
toujours 'personne', jamais 'person'.

Enfin, c'est bête, tout ça. On confond le genre et le sexe, et s'enlise
dans un marécage politico-grammatical. :-)

Loading...