Discussion:
Comment l'écririez-vous ?
(trop ancien pour répondre)
joye
2020-01-01 15:44:57 UTC
Permalink
***

Joyeux deux mille vins ?

Joyeux vingt sans vin ?

Joyeux Vincent vain ?

***

À propos, saviez-vous qu'on dit que /mille/ était, historiquement,le
pluriel de /mil/ ? (selon au moins un site)

Perso, j'aurais dit son féminin.

En tout cas, banane, eh ?
gump
2020-01-01 21:03:57 UTC
Permalink
Post by joye
En tout cas, banane, eh ?
Bon âne, hé ! aussi

Ou : Bonne à nez.
Ou : Bon an naît.
joye
2020-01-01 21:36:35 UTC
Permalink
Post by gump
Post by joye
En tout cas, banane, eh ?
Bon âne, hé ! aussi
Ou : Bonne à nez.
Ou : Bon an naît.
;-)
Le Pépé à chaines
2020-01-02 09:01:32 UTC
Permalink
Post by joye
***
Joyeux deux mille vins ?
Joyeux vingt sans vin ?
Joyeux Vincent vain ?
***
Joyeux d'eux mille vins. Il faut tout de même modérer, non ?
Post by joye
À propos, saviez-vous qu'on dit que /mille/ était, historiquement,le
pluriel de /mil/ ? (selon au moins un site)
C'est ce qui explique pourquoi dans certains documents administratifs,
les dates sont écrites ainsi : "Le 30 février mil huit cent soixante-dix
nacquit le célèbre Caganis."
joye
2020-01-02 12:36:11 UTC
Permalink
    Joyeux d'eux mille vins. Il faut tout de même modérer, non ?
C'est ce qu'en dit ta potesse, Kay Beck.
DB
2020-01-02 09:03:41 UTC
Permalink
À propos, saviez-vous qu'on dit que /mille/ était, historiquement,le pluriel
de /mil/ ? (selon au moins un site)
Perso, j'aurais dit son féminin.
Cf. le TLF : « le plur. milia est à l'orig. de mille, forme plur. qui
l'a gén. emporté dans l'usage tout en prenant la prononc. du sing. mil.
»
Très bonne année à vous.
joye
2020-01-02 12:39:30 UTC
Permalink
Post by joye
À propos, saviez-vous qu'on dit que /mille/ était, historiquement,le
pluriel de /mil/ ? (selon au moins un site)
Perso, j'aurais dit son féminin.
Cf. le TLF : «  le plur. milia est à l'orig. de mille, forme plur. qui
l'a gén. emporté dans l'usage tout en prenant la prononc. du sing. mil. »
Très bonne année à vous.
Chiche DB !

;-)

Dites, Larousse dit que « chiche » dans ce contexte est un adjectif,
mais je dirais plutôt que c'est une interjection.

Hmm.
BéCé
2020-01-02 09:34:40 UTC
Permalink
Post by joye
À propos, saviez-vous qu'on dit que /mille/ était, historiquement,le
pluriel de /mil/ ? (selon au moins un site)
À Antioche, en Bretagne, les senteurs maritimes du pertuis ne me
laissent jamais indifférents. Mais mille, non, c'est trop.
joye
2020-01-02 12:40:19 UTC
Permalink
Post by BéCé
Post by joye
À propos, saviez-vous qu'on dit que /mille/ était, historiquement,le
pluriel de /mil/ ? (selon au moins un site)
À Antioche, en Bretagne, les senteurs maritimes du pertuis ne me
laissent jamais indifférents. Mais mille, non, c'est trop.
Merci pour le mot /pertuis/.
BéCé
2020-01-02 16:40:14 UTC
Permalink
Post by joye
Post by BéCé
Post by joye
À propos, saviez-vous qu'on dit que /mille/ était, historiquement,le
pluriel de /mil/ ? (selon au moins un site)
À Antioche, en Bretagne, les senteurs maritimes du pertuis ne me
laissent jamais indifférent[s]. Mais mille, non, c'est trop.
Merci pour le mot /pertuis/.
L'attirance pour le pertuis et ses fragrances iodées est bien connue et
a sa littérature, poétique :

"Je te salue, ô merveillette fente,
Qui vivement entre ces flancs reluis ;
Je te salue, ô bienheureux pertuis,
Qui rend ma vie heureusement contente !
C'est toi qui fais que plus ne me tourmente
L'archer volant qui causait mes ennuis ;
T'ayant tenu seulement quatre nuits,
Je sens sa force en moi déjà plus lente.
Ô petit trou, trou mignard, trou velu,
D'un poil folet mollement crespelu,
Qui à ton gré domptes les plus rebelles :
Tous vers galans devraient, pour t'honorer,
À beaux genoux te venir adorer,
Tenant au poing leurs flambantes chandelles !"

Pierre de Ronsard, Pièces posthumes, 1609.

ou botanique :

Millepertuis signifie « mille trous », provenant de l'ancien français
pertuis « trou », en référence à la feuille de certaines espèces
(notamment l'espèce commune européenne Hypericum perforatum, le
millepertuis perforé) qui semble percée de nombreux petits trous quand
on observe les feuilles par transparence.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Millepertuis
Marc L.
2020-01-02 17:43:26 UTC
Permalink
Post by BéCé
L'attirance pour le pertuis et ses fragrances iodées est bien connue et
"Je te salue, ô merveillette fente,
Qui vivement entre ces flancs reluis ;
Je te salue, ô bienheureux pertuis,
Qui rend ma vie heureusement contente !
C'est toi qui fais que plus ne me tourmente
L'archer volant qui causait mes ennuis ;
T'ayant tenu seulement quatre nuits,
Je sens sa force en moi déjà plus lente.
Ô petit trou, trou mignard, trou velu,
D'un poil folet mollement crespelu,
Tous vers galans devraient, pour t'honorer,
À beaux genoux te venir adorer,
Tenant au poing leurs flambantes chandelles !"
Pierre de Ronsard, Pièces posthumes, 1609.
Oh !
--
« Cheveux de l'une
Chevelure brune
De la seconde
Chevelure blonde » - Manset
BéCé
2020-01-02 19:30:54 UTC
Permalink
Post by BéCé
L'attirance pour le pertuis et ses fragrances iodées est bien connue et
"Je te salue, ô merveillette fente,
Qui vivement entre ces flancs reluis ;
Je te salue, ô bienheureux pertuis,
Qui rend ma vie heureusement contente !
C'est toi qui fais que plus ne me tourmente
L'archer volant qui causait mes ennuis ;
T'ayant tenu seulement quatre nuits,
Je sens sa force en moi déjà plus lente.
Ô petit trou, trou mignard, trou velu,
D'un poil folet mollement crespelu,
Tous vers galans devraient, pour t'honorer,
À beaux genoux te venir adorer,
Tenant au poing leurs flambantes chandelles !"
Pierre de Ronsard, Pièces posthumes, 1609.
Oh !
Votre réaction est bien compréhensible, homme du sud habitué aux
douceurs méditerranéennes.
Je vous parle du pertuis d'Antioche, du pertuis breton (qui ne l'est
pas). Là, moules charnues, huitres au longs cils ne demandent qu'à être
dégustées toutes crues.

https://ibb.co/bg0rHYR
Lanarcam
2020-01-02 20:39:41 UTC
Permalink
Post by BéCé
Post by BéCé
L'attirance pour le pertuis et ses fragrances iodées est bien connue et
"Je te salue, ô merveillette fente,
Qui vivement entre ces flancs reluis ;
Je te salue, ô bienheureux pertuis,
Qui rend ma vie heureusement contente !
C'est toi qui fais que plus ne me tourmente
L'archer volant qui causait mes ennuis ;
T'ayant tenu seulement quatre nuits,
Je sens sa force en moi déjà plus lente.
Ô petit trou, trou mignard, trou velu,
D'un poil folet mollement crespelu,
Tous vers galans devraient, pour t'honorer,
À beaux genoux te venir adorer,
Tenant au poing leurs flambantes chandelles !"
Pierre de Ronsard, Pièces posthumes, 1609.
Oh !
Votre réaction est bien compréhensible, homme du sud habitué aux
douceurs méditerranéennes.
Je vous parle du pertuis d'Antioche, du pertuis breton (qui ne l'est
pas). Là, moules charnues, huitres au longs cils ne demandent qu'à être
dégustées toutes crues.
https://ibb.co/bg0rHYR
D'après certains, le pertuis d'Antioche n'est pas le pertuis breton.

"Le pertuis d’Antioche est lui situé entre le pertuis breton et
le pertuis de Maumusson, séparant ainsi l’île de Ré de l’île
d’Oléron."

<http://www.biodiversite-poitou-charentes.org/Le-pertuis-d-Antioche.html>
BéCé
2020-01-03 09:04:50 UTC
Permalink
Post by Lanarcam
Post by BéCé
Post by BéCé
L'attirance pour le pertuis et ses fragrances iodées est bien connue et
"Je te salue, ô merveillette fente,
Qui vivement entre ces flancs reluis ;
Je te salue, ô bienheureux pertuis,
Qui rend ma vie heureusement contente !
C'est toi qui fais que plus ne me tourmente
L'archer volant qui causait mes ennuis ;
T'ayant tenu seulement quatre nuits,
Je sens sa force en moi déjà plus lente.
Ô petit trou, trou mignard, trou velu,
D'un poil folet mollement crespelu,
Tous vers galans devraient, pour t'honorer,
À beaux genoux te venir adorer,
Tenant au poing leurs flambantes chandelles !"
Pierre de Ronsard, Pièces posthumes, 1609.
Oh !
Votre réaction est bien compréhensible, homme du sud habitué aux
douceurs méditerranéennes.
Je vous parle du pertuis d'Antioche, du pertuis breton (qui ne l'est
pas). Là, moules charnues, huitres au longs cils ne demandent qu'à être
dégustées toutes crues.
https://ibb.co/bg0rHYR
D'après certains, le pertuis d'Antioche n'est pas le pertuis breton.
"Le pertuis d’Antioche est lui situé entre le pertuis breton et
le pertuis de Maumusson, séparant ainsi l’île de Ré de l’île
d’Oléron."
<http://www.biodiversite-poitou-charentes.org/Le-pertuis-d-Antioche.html>
Je n'avais pas le sentiment que ma rédaction laissait supposer que
pertuis d'Antioche et pertuis breton étaient un seul et même détroit.
Paul Aubrin
2020-01-03 11:04:21 UTC
Permalink
Post by BéCé
Je n'avais pas le sentiment que ma rédaction laissait supposer que
pertuis d'Antioche et pertuis breton étaient un seul et même détroit.
Ce n'était pas mon impression non plus.

Jo Engo
2020-01-03 08:50:06 UTC
Permalink
Post by BéCé
Pierre de Ronsard, Pièces posthumes, 1609.
C'est chaud bouillant.
--
L'ennemi est bête, il croit que l'ennemi c'est nous, alors que c'est
lui.
-+- Pierre Desproges -+-
Otomatic
2020-01-02 17:38:41 UTC
Permalink
Post by joye
Merci pour le mot /pertuis/.
Lorsqu'il y en a mille, c'est « herba perforata »
Olivier Miakinen
2020-01-02 22:42:10 UTC
Permalink
Bonjour, et bonne année.
Post by joye
***
Joyeux deux mille vins ?
Joyeux vingt sans vin ?
Joyeux Vincent vain ?
***
Bonne année deux mille vingt (avant 1990), bonne année deux-mille-vingt (après).
Post by joye
À propos, saviez-vous qu'on dit que /mille/ était, historiquement,le
pluriel de /mil/ ? (selon au moins un site)
Oui :
http://www.miakinen.net/vrac/nombres#lettres_mille
Post by joye
Perso, j'aurais dit son féminin.
En tout cas, banane, eh ?
Et pommes sautées.
--
Olivier Miakinen
joye
2020-01-02 22:53:52 UTC
Permalink
Post by Olivier Miakinen
Post by joye
À propos, saviez-vous qu'on dit que /mille/ était, historiquement,le
pluriel de /mil/ ? (selon au moins un site)
http://www.miakinen.net/vrac/nombres#lettres_mille
Merci Olivier, je savais que tu avais tout expliqué, mais je ne me
souvenais pas de l'URL.
Benoît
2020-01-02 23:37:15 UTC
Permalink
Post by Olivier Miakinen
Post by joye
À propos, saviez-vous qu'on dit que /mille/ était, historiquement,le
pluriel de /mil/ ? (selon au moins un site)
http://www.miakinen.net/vrac/nombres#lettres_mille
Ah ! Souvenirs, souvenirs... T'aimes vraiment les chiffres et les
lettres ;)
--
Vie : n.f. maladie mortelle sexuellement transmissible
Benoît chez leraillez.com
Jo Engo
2020-01-03 08:47:39 UTC
Permalink
Post by joye
À propos, saviez-vous qu'on dit que /mille/ était, historiquement,le
pluriel de /mil/ ? (selon au moins un site)
Perso, j'aurais dit son féminin.
En latin le /a/ est une marque de pluriel (neutre).
--
Un homme qui n'a pour moteur que son ambition
va très loin mais n'y apporte rien.
-+- Gilbert Cesbron (1913-1979), de petites choses. -+-
Loading...