Discussion:
Une témoin
Add Reply
CriCri
2019-11-16 18:19:07 UTC
Réponse
Permalink
"Impeachment : Trump s’en prend à une témoin, les démocrates
dénoncent une intimidation"
Bizarre, non ?
PR: témoin - n.m.

II (1176) Personne qui témoigne, fait un témoignage. — REM. Le féminin,
rare, est la témoin.
--
C'est la saison de la mort.
Dans les 70 jours depuis l'ouverture de la saison de chasse 2019-20
50 incidents ont impliqué 20 non-chasseurs et causé 8 morts d'homme.
La tuerie de la chasse : http://chasse.passelapatte.org/
Lanarcam
2019-11-16 18:27:55 UTC
Réponse
Permalink
Post by CriCri
"Impeachment : Trump s’en prend à une témoin, les démocrates
dénoncent une intimidation"
Bizarre, non ?
PR: témoin - n.m.
II (1176) Personne qui témoigne, fait un témoignage. — REM. Le féminin,
rare, est la témoin.
Le Larousse n'est pas d'accord :

Genre
Toujours masculin, même pour désigner une femme : elle était
mon témoin à notre mariage.
joye
2019-11-16 23:56:44 UTC
Réponse
Permalink
Post by Lanarcam
Post by CriCri
"Impeachment : Trump s’en prend à une témoin, les démocrates
dénoncent une intimidation"
Bizarre, non ?
PR: témoin - n.m.
II (1176) Personne qui témoigne, fait un témoignage. — REM. Le féminin,
rare, est la témoin.
Genre
Toujours masculin, même pour désigner une femme : elle était
mon témoin à notre mariage.
Mais Wiktionary (bien plus actuel que Larousse) dit :


§

Notes :

Le mot peut désigner des hommes ou des femmes, en restant au masculin.
Cependant, l’usage au féminin pour désigner une femme existe aussi, mais
reste rare :
Un flic avait commandité le meurtre d’une témoin qui l’accusait de
brutalité. — (Michel Embareck, Personne ne court plus vite qu’une balle,
L’Archipel, 2015)
Les mots féminins témoignesse et témointe pour désigner des femmes sont,
eux, très rares. Le mot témouine, beaucoup plus fréquent, est du
registre très familier.

§

Il est intéressant de noter qu'on parle d'elle chez moi comme
"Ambassador", même si le mot "ambassadress" (f) a existé. L'anglais
devient moins sexiste, et le français devient plus inclusif. C'est
rafraîchissant.
Hibou
2019-11-17 08:22:33 UTC
Réponse
Permalink
Post by joye
Il est intéressant de noter qu'on parle d'elle chez moi comme
"Ambassador", même si le mot "ambassadress" (f) a existé. L'anglais
devient moins sexiste, et le français devient plus inclusif. C'est
rafraîchissant.
L'anglais et le français vont dans directions opposées.

Dans "The ambassador spoke for 20 minutes", on dit 'ambassador' et pas
'ambassadress' parce qu'on pense que le sexe de la personne est sans
pertinence.

Si l'on dit « La témoin affirme avoir vu le cambriolage », on doit
croire que son sexe est pertinent, influe sur son témoignage.

Est-ce sexiste ? Ça dépend des circonstances. S'il y a une vraie
différence entre les sexes, et c'est pertinent, ce n'est pas sexiste de
la faire remarquer. Si l'on fait une distinction injuste, ce l'est.
PP
2019-12-15 16:55:01 UTC
Réponse
Permalink
Post by Hibou
Post by joye
Il est intéressant de noter qu'on parle d'elle chez moi comme
"Ambassador", même si le mot "ambassadress" (f) a existé. L'anglais
devient moins sexiste, et le français devient plus inclusif. C'est
rafraîchissant.
L'anglais et le français vont dans directions opposées.
Dans "The ambassador spoke for 20 minutes", on dit 'ambassador' et pas
'ambassadress' parce qu'on pense que le sexe de la personne est sans
pertinence.
Si l'on dit « La témoin affirme avoir vu le cambriolage », on doit
croire que son sexe est pertinent, influe sur son témoignage.
Est-ce sexiste ? Ça dépend des circonstances. S'il y a une vraie
différence entre les sexes, et c'est pertinent, ce n'est pas sexiste de
la faire remarquer. Si l'on fait une distinction injuste, ce l'est.
J’ai aussi découvert que l’anglais s’y mettait à la féminisation de
certains mots
Parler de sexisme sous prétexte que le mot n’existe qu’au masculin est
ridicule. Trop de sexiste justement confonde les actes, les insultes et
la langue telle qu’on la parle ou l’écrit. Pour certains la nuance leur
permet d’utiliser cela comme un prétexte à la lutte sexiste.
Cela n’empêche pas une langue d’évoluer, mais le faire en force avec des
arguments fallacieux est contre productif.
Hibou
2019-12-15 18:51:23 UTC
Réponse
Permalink
Parler de sexisme sous prétexte que le mot n'existe qu'au masculin est
ridicule. [...]
C'est pourtant l'obstacle le plus important qui empêche les femmes
d'égaler les hommes. Un 'e' ci et là, et on sera tous.te.s égaux.le.s. À
si peu de frais, pourquoi ne pas régler le problème ?
BéCé
2019-12-15 20:07:35 UTC
Réponse
Permalink
Post by Hibou
Parler de sexisme sous prétexte que le mot n'existe qu'au masculin est
ridicule. [...]
C'est pourtant l'obstacle le plus important qui empêche les femmes
d'égaler les hommes. Un 'e' ci et là, et on sera tous.te.s égaux.le.s. À
si peu de frais, pourquoi ne pas régler le problème ?
Vous n'y êtes pas ; il s'agit de ·.
Hibou
2019-12-16 07:29:03 UTC
Réponse
Permalink
Post by BéCé
Post by Hibou
Parler de sexisme sous prétexte que le mot n'existe qu'au masculin est
ridicule. [...]
C'est pourtant l'obstacle le plus important qui empêche les femmes
d'égaler les hommes. Un 'e' ci et là, et on sera tous.te.s égaux.le.s. À
si peu de frais, pourquoi ne pas régler le problème ?
Vous n'y êtes pas ; il s'agit de ·.
Bien vu. :-)
PP
2019-12-16 07:51:29 UTC
Réponse
Permalink
Post by BéCé
Post by Hibou
Parler de sexisme sous prétexte que le mot n'existe qu'au masculin est
ridicule. [...]
C'est pourtant l'obstacle le plus important qui empêche les femmes
d'égaler les hommes. Un 'e' ci et là, et on sera tous.te.s égaux.le.s. À
si peu de frais, pourquoi ne pas régler le problème ?
Vous n'y êtes pas ; il s'agit de ·.
Bien vu.    :-)
Et ben on n’est pas sorti de l’auberge si on rajoute toutes les erreurs
typographiques qui seront faites en plus …
Jo Engo
2019-12-16 09:48:57 UTC
Réponse
Permalink

En français de France pas d'espace avant les points de suspension…
à moins que ce ne soit .·. auquel cas je ne dis rien.
--
Les Grâces ne s'enfuient pas devant les intégrales et les équations
différentielles..
-+- Ludwig Boltzmann -+-
PP
2019-12-16 17:39:10 UTC
Réponse
Permalink
Post by Jo Engo

En français de France pas d'espace avant les points de suspension…
à moins que ce ne soit .·. auquel cas je ne dis rien.
Comme il y avait plusieurs signes dans la ponction (3 points), je
pensais qu’on mettait toujours une espace (insécable).
Bien vu, merci
Anansi
2019-12-16 18:47:13 UTC
Réponse
Permalink
Post by PP
Post by Jo Engo

En français de France pas d'espace avant les points de suspension…
à moins que ce ne soit .·. auquel cas je ne dis rien.
Comme il y avait plusieurs signes dans la ponction (3 points), je
pensais qu’on mettait toujours une espace (insécable).
Attention, c'est piquant.
Post by PP
Bien vu, merci
Jo Engo
2019-12-16 23:16:01 UTC
Réponse
Permalink
Post by PP
Comme il y avait plusieurs signes dans la ponction (3 points), je
pensais qu’on mettait toujours une espace (insécable).
avant ; ou : c'est une espace _fine_ qu'il faut avant. Les … sont
plusieurs mais sur la même ligne donc ça ne compte pas
Post by PP
Bien vu, merci
De rien
--
On a souvent besoin d'un plus petit que soi pour lui casser la gueule !
-+- Pierre Perret -+-
Olivier Miakinen
2019-12-17 14:52:03 UTC
Réponse
Permalink
Post by Jo Engo
avant ; ou : c'est une espace _fine_ qu'il faut avant.
Je suis d'accord pour l'espace avant le point-virgule, mais pas
pour celle avant un deux-points.

http://www.orthotypographie.fr/volume-I/date-dynastie.html#Deux-points
§
La tradition française veut que le deux-points soit situé entre deux
espaces égales.
§

Voir aussi les commentaires : l'espace avant le deux-points peut être
légèrement plus étroite que celle qui est après, mais *sans aller*
*jusqu'à la fine*.
--
Olivier Miakinen
CriCri
2019-12-17 16:53:59 UTC
Réponse
Permalink
Post by Olivier Miakinen
La tradition française veut que le deux-points soit situé entre deux
espaces égales.
"Code Typographique à l'usage de la Presse"
(Centre de Formation et de Perfectionnement des Journalistes).

- deux-points:
avant - espace-mots insécable.
après - espace-mots sécable.

- point-virgule (aussi point d'exclamation et point d'interrogation)
avant - quart de cadratin insécable.

après - espace-mots sécable.


Bien sûr dans des articles Usenet on ne met jamais aucune espace avant
un signe de ponctuation quelconque, car elles sont susceptibles d'être
remplacées par une coupure de ligne.
De toute façon, dans une police à largeur fixe il n'existe qu'un type
d'espace.
--
http://Stop-Linky46.fr - lanceur d'alerte
Actus, infos techniques, documents juridiques, modèles de lettres
La 5G : proche parente d'une arme de guerre létale
et accélératrice de la sixième extinction de masse.
Nous sommes tous déjà condamnés.
Olivier Miakinen
2019-12-17 17:54:43 UTC
Réponse
Permalink
Post by CriCri
"Code Typographique à l'usage de la Presse"
(Centre de Formation et de Perfectionnement des Journalistes).
avant - espace-mots insécable.
après - espace-mots sécable.
- point-virgule (aussi point d'exclamation et point d'interrogation)
avant - quart de cadratin insécable.
après - espace-mots sécable.
Merci de la confirmation.
Post by CriCri
Bien sûr dans des articles Usenet on ne met jamais aucune espace avant
un signe de ponctuation quelconque, car elles sont susceptibles d'être
remplacées par une coupure de ligne.
Mauvais nouvelleur, changer de nouvelleur.©

Sauf peut-être sur une hiérarchie Usenet qui permettrait d'écrire en
HTML − ce qui n'est pas le cas sur usenet-fr − le logiciel de nouvelles
est censé montrer où se feront les coupures lors de la composition de
l'article, donc avant son envoi. Laisser un saut de ligne incongru est
donc de la responsabilité de l'auteur de l'article.

Tout ceci en supposant que le texte cité n'est pas coupé automatiquement
si ses lignes font moins de 998 caractères, bien sûr. Pour ceux qui
utiliseraient encore Outlook Express sans OE-Quotefix, cf. supra (©).

Et bien sûr, sur une hiérarchie Usenet où le HTML est autorisé, il est
tout aussi possible d'utiliser l'espace insécable (présente dans tous
les jeux de caractères adaptés au français : Latin1, Latin9, UTF-8...)
Post by CriCri
De toute façon, dans une police à largeur fixe il n'existe qu'un type
d'espace.
Oui.
--
Olivier Miakinen
CriCri
2019-12-17 19:51:17 UTC
Réponse
Permalink
Post by Olivier Miakinen
Merci de la confirmation.
Hein?
- OM: "La tradition française veut que le deux-points soit situé entre
deux espaces égales."
- CC: [les espaces avant et après un signe de ponctuation ne sont
jamais les mêmes].

(Bien sûr certains signes n'ont aucune espace avant - ou après.)
Post by Olivier Miakinen
...le logiciel de nouvelles est censé montrer où se feront les
coupures lors de la composition de l'article, donc avant son envoi.
Vraiment n'importe quoi. C'est tout simplement impossible.
Je rédige mes articles dans un éditeur qui utilise une police à largeur
fixe (Courrier) avec les lignes limitées à 72 caractères (comme il se doit).

Mon éditeur ne peut jamais aucunement savoir à l'avance comment le
lecteur va l'afficher:
- avec une police fixe ou à largeur variable.
- ni à quelle taille.

Son lecteur de niouzes va couper les lignes pour les faire entrer dans
le cadre dont il a choisi les dimensions: donc le formatage n'aura
absolument rien à voir avec ma composition (_TOUTES_ les espaces étant
sécables).

1. lui pourrait caser deux ou cinq fois plus de caractères plus petits
à largeur variable dans un cadre plein écran.
2. moi, je pourrais rédiger mes articles avec 79 caractères par ligne
alors que lui n'aurait la place que pour 60.
Post by Olivier Miakinen
Et bien sûr, sur une hiérarchie Usenet où le HTML est autorisé...
Comme tu l'as dit, ce n'est pas le cas ici en fr.
--
http://Stop-Linky46.fr - lanceur d'alerte
Actus, infos techniques, documents juridiques, modèles de lettres
La 5G : proche parente d'une arme de guerre létale
et accélératrice de la sixième extinction de masse.
Nous sommes tous déjà condamnés.
Olivier Miakinen
2019-12-17 20:25:44 UTC
Réponse
Permalink
Post by CriCri
Post by Olivier Miakinen
Merci de la confirmation.
Hein?
- OM: "La tradition française veut que le deux-points soit situé entre
deux espaces égales."
- CC: [les espaces avant et après un signe de ponctuation ne sont
jamais les mêmes].
<5df90827$0$3869$***@news.free.fr>
- deux-points:
avant - *espace-mots* insécable.
après - *espace-mots* sécable.
</>

La « tradition » française est plus ancienne que la composition à
l'ordinateur. Il fallait donc comprendre « égales » comme « d'égale
longueur », rien de plus.

Bien évidemment, si une espace n'est pas présente car elle a été
remplacée par un passage à la ligne, elle n'aura pas la longueur
d'une espace-mots ; elle n'aura pas de longueur du tout.
Post by CriCri
Post by Olivier Miakinen
...le logiciel de nouvelles est censé montrer où se feront les
coupures lors de la composition de l'article, donc avant son envoi.
Vraiment n'importe quoi. C'est tout simplement impossible.
Je rédige mes articles dans un éditeur qui utilise une police à largeur
fixe (Courrier) avec les lignes limitées à 72 caractères (comme il se doit).
Mon éditeur ne peut jamais aucunement savoir à l'avance comment le
- avec une police fixe ou à largeur variable.
- ni à quelle taille.
Ben non, mais puisque tu coupes les lignes à moins de 72 caractères
grace à l'éditeur qui t'indique cette longueur-là, ton nouvelleur
n'aura strictement aucune raison de recouper ces lignes avant envoi.

Cela permet de faire des lignes de longueur à peu près égales, quitte
à les couper *avant* 72 caractères si un mot un peu trop long devait
être placé à un mauvais endroit. Certes, ça ne restera vrai que si la
personne lisant l'article utilise aussi un jeu de caractères à chasse
fixe.
Post by CriCri
Son lecteur de niouzes va couper les lignes pour les faire entrer dans
le cadre dont il a choisi les dimensions: donc le formatage n'aura
absolument rien à voir avec ma composition (_TOUTES_ les espaces étant
sécables).
Si tu choisis de faire confiance au nouvelleur pour couper à ta place,
alors je reconnais que Thunderbird et SeaMonkey sont un très mauvais
choix car l'un comme l'autre remplacent les espaces insécables par des
sécables (du moins l'espace-mots insécable, ce n'est pas le cas de
toutes les autres insécables définies dans Unicode).
--
Olivier Miakinen
CriCri
2019-12-17 20:44:06 UTC
Réponse
Permalink
Post by Olivier Miakinen
La « tradition » française est plus ancienne que la composition à
l'ordinateur. Il fallait donc comprendre « égales » comme « d'égale
longueur », rien de plus.
Ah. Donc il fallait comprendre ce qui n'a pas été écrit.
Si la police est à largeur fixe, les espaces le sont aussi.
Dans le cas contraire il n'y a aucune largeur fixe pour une espace:
elles peuvent toutes être compressées ou étirées selon le formatage.
Post by Olivier Miakinen
Ben non, mais puisque tu coupes les lignes à moins de 72 caractères
grace à l'éditeur qui t'indique cette longueur-là
Non, c'est mon choix: pour conformer à une recommandation qui a toujours
été présente quelque part.
Post by Olivier Miakinen
Cela permet de faire des lignes de longueur à peu près égales, quitte
à les couper *avant* 72 caractères si un mot un peu trop long devait
être placé à un mauvais endroit.
Bien sûr: c'est le principe. On n'a jamais supposé que le texte devrait
être justifié.
Post by Olivier Miakinen
Certes, ça ne restera vrai que si la personne lisant l'article
utilise aussi un jeu de caractères à chasse fixe.
Ça, au début c'était bien l'idée: c'est la raison même pour la
recommandation de 72 caractères. Les écrans faisaient 80 colonnes et
personne n'avait rien d'autre.
Post by Olivier Miakinen
Si tu choisis de faire confiance au nouvelleur pour couper à ta
place, alors je reconnais que Thunderbird et SeaMonkey sont un très
mauvais choix car l'un comme l'autre remplacent les espaces
insécables par des sécables...
Quand on rédige un article normalement toutes les espaces sont sécables.
Sauf si on dévie des normes (HTML...) on ne peut pas insérer une espace
non-sécable.
Thunderbird et SeaMonkey se comportent normalement et correctement.
--
http://Stop-Linky46.fr - lanceur d'alerte
Actus, infos techniques, documents juridiques, modèles de lettres
La 5G : proche parente d'une arme de guerre létale
et accélératrice de la sixième extinction de masse.
Nous sommes tous déjà condamnés.
Olivier Miakinen
2019-12-18 00:55:13 UTC
Réponse
Permalink
Post by CriCri
Post by Olivier Miakinen
La « tradition » française est plus ancienne que la composition à
l'ordinateur. Il fallait donc comprendre « égales » comme « d'égale
longueur », rien de plus.
Ah. Donc il fallait comprendre ce qui n'a pas été écrit.
Si la police est à largeur fixe, les espaces le sont aussi.
elles peuvent toutes être compressées ou étirées selon le formatage.
Il fallait comprendre que le contexte de cette phrase était celui-ci :
https://typographisme.net/post/Viste-de-l-atelier-de-typo-1-la-composition
Tu n'y trouveras pas d'espaces sécables, et probablement pas de police
à largeur fixe non plus.

Revenons-en à l'usage informatique et à usenet.
Post by CriCri
Post by Olivier Miakinen
[...]
Si tu choisis de faire confiance au nouvelleur pour couper à ta
place, alors je reconnais que Thunderbird et SeaMonkey sont un très
mauvais choix car l'un comme l'autre remplacent les espaces
insécables par des sécables...
Quand on rédige un article normalement toutes les espaces sont sécables.
En quel honneur ?
Post by CriCri
Sauf si on dévie des normes (HTML...) on ne peut pas insérer une espace
non-sécable.
Bien sûr que si. Avec SeaMonkey l'espace insécable U+00A0 est malheureusement
remplacée par une espace U+0020 avant envoi, mais voici une espace fine
insécable U+202F ( ). Et ceux qui utilisent un nouvelleur plus respectueux
que le nôtre pourraient mettre une insécable « normale » U+00A0.
Post by CriCri
Thunderbird et SeaMonkey se comportent normalement et correctement.
Si ça te rassure de le croire...
--
Olivier Miakinen
CriCri
2019-12-18 13:30:50 UTC
Réponse
Permalink
Post by Olivier Miakinen
Post by CriCri
Quand on rédige un article normalement toutes les espaces sont sécables.
En quel honneur ?
En honneur de l'ISO 8859-15
On tape sur la barre d'espace...
Post by Olivier Miakinen
Bien sûr que si. Avec SeaMonkey l'espace insécable U+00A0 est malheureusement
remplacée par une espace U+0020 avant envoi
Ca dépend. Chez moi il est remplacé par du QP.
--
http://Stop-Linky46.fr - lanceur d'alerte
Actus, infos techniques, documents juridiques, modèles de lettres
La 5G : proche parente d'une arme de guerre létale
et accélératrice de la sixième extinction de masse.
Nous sommes tous déjà condamnés.
Elephant Man
2019-12-18 17:11:09 UTC
Réponse
Permalink
Post by CriCri
Post by Olivier Miakinen
Bien sûr que si. Avec SeaMonkey l'espace insécable U+00A0 est malheureusement
remplacée par une espace U+0020 avant envoi
Ca dépend. Chez moi il est remplacé par du QP.
Et l'annuleur revient tranquillement faire du HC derrière, génial...
Olivier Miakinen
2019-12-19 00:54:54 UTC
Réponse
Permalink
Post by CriCri
Post by Olivier Miakinen
Post by CriCri
Quand on rédige un article normalement toutes les espaces sont sécables.
En quel honneur ?
En honneur de l'ISO 8859-15
Rien que pour toi, voici un lien direct vers l'espace insécable dans
ISO-8859-15. Ô surprise, c'est à la même position que dans ISO-8859-1,
CP1252 et Unicode.

<http://www.miakinen.net/vrac/charsets/?or=3&pr=160>
Post by CriCri
[...] Chez moi il est remplacé par du QP.
L'emploi de QP est particulièrement stupide en NNTP, protocole qui
a toujours autorisé le 8-bits. Google groupes a d'ailleurs toujours
été critiqué pour ça (avant d'être critiqué pour la tonne de spam
qui en émane).

Bon, on est en train de s'éloigner du domaine de la typographie pour
se cantoner à des questions informatiques. On fait suivre ailleurs ?
--
Olivier Miakinen
CriCri
2019-12-19 20:28:22 UTC
Réponse
Permalink
Post by Olivier Miakinen
Rien que pour toi, voici un lien direct vers l'espace insécable dans
ISO-8859-15.
C'est bien gentil de ta part, mais je connais déjà.
Hélas, l'insertion d'une espace soi-disant insécable 0x00A0 lors de la
rédaction n'empêche pas son remplacement par une coupure de ligne lors
de l'affichage.
Post by Olivier Miakinen
L'emploi de QP est particulièrement stupide en NNTP, protocole qui
a toujours autorisé le 8-bits.
Il semble y avoir une lacune dans ton historique.
Le NNTP a été proposé en 1986 (RFC 977) - justement la même année que la
définition de l'UTF-8. USENET était déjà opérationnel depuis ~7 ans.
Post by Olivier Miakinen
Bon, on est en train de s'éloigner du domaine de la typographie pour
se cantoner à des questions informatiques. On fait suivre ailleurs ?
En effet, ça aurait été bien de le faire dès ton premier post modifiant
définitivement le sujet.
Où? - je ne sais pas. Pourquoi pas fr.test qui est devenu un fourre-tout
pas possible grâce à l'ignorance de certains participants.
Mais finalement je ne trouve pas que la discussion mérite d'être prolongée.
--
http://Stop-Linky46.fr - lanceur d'alerte
Actus, infos techniques, documents juridiques, modèles de lettres
La 5G : proche parente d'une arme de guerre létale
et accélératrice de la sixième extinction de masse.
Nous sommes tous déjà condamnés.
Olivier Miakinen
2019-12-20 13:27:39 UTC
Réponse
Permalink
Post by CriCri
Post by Olivier Miakinen
Rien que pour toi, voici un lien direct vers l'espace insécable dans
ISO-8859-15.
C'est bien gentil de ta part, mais je connais déjà.
Hélas, l'insertion d'une espace soi-disant insécable 0x00A0 lors de la
rédaction n'empêche pas son remplacement par une coupure de ligne lors
de l'affichage.
Tu veux dire qu'il existe des logiciels de nouvelle qui couperaient
à l'endroit d'une espace insécable, alors qu'ils ne couperaient pas
au même endroit si c'était un autre caractère insécable (un A par
exemple) ?

C'est bien sûr le cas de Thunderbird et SeaMonkey avec l'espace
insécable U+00A0 (mais pas avec les autres espaces insécables)
parce que ces logiciels remplacent U+00A0 par l'espace sécable
U+0020 dès la rédaction, donc bien avant l'envoi.

Il y a aussi les logiciels qui coupent stupidement les URL de plus
de 80 caractères, mais ils le font n'importe où, pas spécifiquement
aux espaces insécables (d'ailleurs on ne voit pas souvent d'URL avec
espace insécable dedans).
Post by CriCri
Post by Olivier Miakinen
L'emploi de QP est particulièrement stupide en NNTP, protocole qui
a toujours autorisé le 8-bits.
Il semble y avoir une lacune dans ton historique.
Le NNTP a été proposé en 1986 (RFC 977) - justement la même année que la
définition de l'UTF-8. USENET était déjà opérationnel depuis ~7 ans.
Hum... il semble y avoir une lacune dans ta compréhension de ma
phrase. ;-)

Je pense néanmoins que tu as seulement lu trop vite, et cru lire
« UTF-8 » là où j'écrivais « 8-bits », car je suis persuadé que tu
sais faire la différence entre les deux.

Pour ceux qui me lisent et qui sont trop jeunes pour avoir connu
cette époque, il faut savoir que le protocole SMTP (pour le courrier
électronique et pas pour les news) n'autorisait pas l'échange de
caractères autres que 7-bits, et il a fallu attendre ESMTP pour que
ce soit possible. L'encodage des caractères 8-bits était donc une
nécessité, et le QP (quoted-printable) était l'un des moyens de le
faire.

Mais il n'y a jamais eu cette limitation pour les news.
--
Olivier Miakinen
Olivier Miakinen
2019-12-20 16:13:17 UTC
Réponse
Permalink
[Supersedes <qtii8c$2n9d$***@cabale.usenet-fr.net> car j'avais oublié
d'annoncer le suivi vers fr.comp.usenet.lecteurs-de-news]
Post by CriCri
Post by Olivier Miakinen
Rien que pour toi, voici un lien direct vers l'espace insécable dans
ISO-8859-15.
C'est bien gentil de ta part, mais je connais déjà.
Hélas, l'insertion d'une espace soi-disant insécable 0x00A0 lors de la
rédaction n'empêche pas son remplacement par une coupure de ligne lors
de l'affichage.
Tu veux dire qu'il existe des logiciels de nouvelle qui couperaient
à l'endroit d'une espace insécable, alors qu'ils ne couperaient pas
au même endroit si c'était un autre caractère insécable (un A par
exemple) ?

C'est bien sûr le cas de Thunderbird et SeaMonkey avec l'espace
insécable U+00A0 (mais pas avec les autres espaces insécables)
parce que ces logiciels remplacent U+00A0 par l'espace sécable
U+0020 dès la rédaction, donc bien avant l'envoi.

Il y a aussi les logiciels qui coupent stupidement les URL de plus
de 80 caractères, mais ils le font n'importe où, pas spécifiquement
aux espaces insécables (d'ailleurs on ne voit pas souvent d'URL avec
espace insécable dedans).
Post by CriCri
Post by Olivier Miakinen
L'emploi de QP est particulièrement stupide en NNTP, protocole qui
a toujours autorisé le 8-bits.
Il semble y avoir une lacune dans ton historique.
Le NNTP a été proposé en 1986 (RFC 977) - justement la même année que la
définition de l'UTF-8. USENET était déjà opérationnel depuis ~7 ans.
Hum... il semble y avoir une lacune dans ta compréhension de ma
phrase. ;-)

Je pense néanmoins que tu as seulement lu trop vite, et cru lire
« UTF-8 » là où j'écrivais « 8-bits », car je suis persuadé que tu
sais faire la différence entre les deux.

Pour ceux qui me lisent et qui sont trop jeunes pour avoir connu
cette époque, il faut savoir que le protocole SMTP (pour le courrier
électronique et pas pour les news) n'autorisait pas l'échange de
caractères autres que 7-bits, et il a fallu attendre ESMTP pour que
ce soit possible. L'encodage des caractères 8-bits était donc une
nécessité, et le QP (quoted-printable) était l'un des moyens de le
faire.

Mais il n'y a jamais eu cette limitation pour les news.
--
Olivier Miakinen
PP
2019-12-21 09:56:25 UTC
Réponse
Permalink
Post by Olivier Miakinen
Post by Jo Engo
avant ; ou : c'est une espace _fine_ qu'il faut avant.
Je suis d'accord pour l'espace avant le point-virgule, mais pas
pour celle avant un deux-points.
http://www.orthotypographie.fr/volume-I/date-dynastie.html#Deux-points
§
La tradition française veut que le deux-points soit situé entre deux
espaces égales.
§
Voir aussi les commentaires : l'espace avant le deux-points peut être
légèrement plus étroite que celle qui est après, mais *sans aller*
*jusqu'à la fine*.
Et ben, je suis comprend mieux la réponse d’anansi…
désolé :)

Donc en anglais rien, en français de France et Canada c’est une espace
insécable et pour le français de Suisse c’est une espace fine insécable.

En gros, comme on dirait dans le nord, c’est le brin !
Jean-Pierre Kuypers
2019-12-16 08:50:30 UTC
Réponse
Permalink
Post by Hibou
C'est pourtant l'obstacle le plus important qui empêche les femmes
d'égaler les hommes. Un 'e' ci et là, et on sera tous.te.s égaux.le.s.
Si j'ai bien compris le bazar, d'après le modèle :

les étudiant·e·s -> les étudiants et étudiantes

il faudrait dire :

on sera touss égauxs et toustes égauxles.

Bref ! quand cette syntaxe sera au point, merci de me téléphoner !
--
Jean-Pierre Kuypers
PP
2019-12-21 13:06:12 UTC
Réponse
Permalink
Post by Jean-Pierre Kuypers
Post by Hibou
C'est pourtant l'obstacle le plus important qui empêche les femmes
d'égaler les hommes. Un 'e' ci et là, et on sera tous.te.s égaux.le.s.
les étudiant·e·s -> les étudiants et étudiantes
on sera touss égauxs et toustes égauxles.
Bref ! quand cette syntaxe sera au point, merci de me téléphoner !
Le français est plutôt simple dans l’exemple sus-cité

« Les étudiants sont tous égaux »

Loading...