Discussion:
Les Gilets jaunes et l'Arc de triomphe
Add Reply
BéCé
2021-03-26 11:02:01 UTC
Réponse
Permalink
Du Monde :

"La plupart des prévenus étaient des jeunes gens sans casier judiciaire.
Face aux images des dégradations projetées à l’audience – la boutique et
le musée détruits et pillés, les locaux du personnel dévastés, des
sculptures et des œuvres d’art brisées, les quatre piliers tagués, un
montant des dégâts évalués à 1 million d’euros –, ils ont souvent opposé
une défense aussi contrite que frustre : l’hystérie du moment, « le feu
de l’action », « l’effet de groupe » et l’aveu pathétique qu’ils avaient
« agi d’abord et réfléchi après ».
Olivier Miakinen
2021-03-26 13:07:43 UTC
Réponse
Permalink
Post by BéCé
"La plupart des prévenus étaient des jeunes gens sans casier judiciaire.
Face aux images des dégradations projetées à l’audience – la boutique et
le musée détruits et pillés, les locaux du personnel dévastés, des
sculptures et des œuvres d’art brisées, les quatre piliers tagués, un
montant des dégâts évalués à 1 million d’euros –, ils ont souvent opposé
une défense aussi contrite que frustre [...]
Ah les rustes !
--
Olivier Miakinen
BéCé
2021-03-26 13:59:23 UTC
Réponse
Permalink
Post by Olivier Miakinen
Post by BéCé
"La plupart des prévenus étaient des jeunes gens sans casier judiciaire.
Face aux images des dégradations projetées à l’audience – la boutique et
le musée détruits et pillés, les locaux du personnel dévastés, des
sculptures et des œuvres d’art brisées, les quatre piliers tagués, un
montant des dégâts évalués à 1 million d’euros –, ils ont souvent opposé
une défense aussi contrite que frustre [...]
Ah les rustes !
Tu n'en fais point partie.
Michele
2021-03-26 16:14:12 UTC
Réponse
Permalink
Post by Olivier Miakinen
Post by BéCé
"La plupart des prévenus étaient des jeunes gens sans casier judiciaire.
Face aux images des dégradations projetées à l’audience – la boutique et
le musée détruits et pillés, les locaux du personnel dévastés, des
sculptures et des œuvres d’art brisées, les quatre piliers tagués, un
montant des dégâts évalués à 1 million d’euros –, ils ont souvent opposé
une défense aussi contrite que frustre [...]
Ah les rustes !
J’aurais plutôt dit « les rustres », à moins que quelque chose m’échappe.
--
Michèle
Olivier Miakinen
2021-03-26 16:16:28 UTC
Réponse
Permalink
Post by Michele
Post by Olivier Miakinen
[...] aussi contrite que frustre [...]
Ah les rustes !
J’aurais plutôt dit « les rustres »,
Ah.
Post by Michele
à moins que quelque chose m’échappe.
Oui, en effet. J'ai supprimé l'inutile pour t'aider à voir ce que tu
avais loupé.
--
Olivier Miakinen
Michèle
2021-03-26 16:36:07 UTC
Réponse
Permalink
Post by Olivier Miakinen
Post by Michele
Post by Olivier Miakinen
[...] aussi contrite que frustre [...]
Ah les rustes !
J’aurais plutôt dit « les rustres »,
Ah.
Post by Michele
à moins que quelque chose m’échappe.
Oui, en effet. J'ai supprimé l'inutile pour t'aider à voir ce que tu
avais loupé.
Ah ! Merci !
--
Michèle
siger
2021-03-26 14:00:33 UTC
Réponse
Permalink
"La plupart des prévenus étaient des jeunes gens sans casier judiciaire. Face
aux images des dégradations projetées à l’audience – la boutique et le musée
détruits et pillés, les locaux du personnel dévastés, des sculptures et des
œuvres d’art brisées, les quatre piliers tagués, un montant des dégâts
évalués à 1 million d’euros –, ils ont souvent opposé une défense aussi
contrite que frustre : l’hystérie du moment, « le feu de l’action », «
l’effet de groupe » et l’aveu pathétique qu’ils avaient « agi d’abord et
réfléchi après ».
"un montant des dégâts évalués"
Je dirais que soit la phrase est mal tournée, soit c'est "évalué".
--
siger
Valcarus
2021-03-26 19:25:07 UTC
Réponse
Permalink
Post by siger
Post by BéCé
"La plupart des prévenus étaient des jeunes gens sans casier judiciaire.
Face aux images des dégradations projetées à l’audience – la boutique et le
musée détruits et pillés, les locaux du personnel dévastés, des sculptures
et des œuvres d’art brisées, les quatre piliers tagués, un montant des
dégâts évalués à 1 million d’euros –, ils ont souvent opposé une défense
aussi contrite que frustre : l’hystérie du moment, « le feu de l’action »,
« l’effet de groupe » et l’aveu pathétique qu’ils avaient « agi d’abord et
réfléchi après ».
"un montant des dégâts évalués"
Je dirais que soit la phrase est mal tournée, soit c'est "évalué".
J'au également relevé cette faute qui a échappé au relecteur.

Par contre, je ne vois pas le problème dans le "aussi contrite que
frustre".
siger
2021-03-26 19:54:37 UTC
Réponse
Permalink
Par contre, je ne vois pas le problème dans le "aussi contrite que frustre".
"frustre" n'existe pas.
--
siger
Anansi
2021-03-26 22:04:10 UTC
Réponse
Permalink
Post by siger
Par contre, je ne vois pas le problème dans le "aussi contrite que frustre".
"frustre" n'existe pas.
Il ne faut pas lui en vouloir, il l'est un peu.
Valcarus
2021-03-27 07:00:44 UTC
Réponse
Permalink
Post by Anansi
Post by siger
Par contre, je ne vois pas le problème dans le "aussi contrite que frustre".
"frustre" n'existe pas.
Il ne faut pas lui en vouloir, il l'est un peu.
Mais je ne vous en veux pas, vous êtes toujours frustré.
gump
2021-03-26 22:38:34 UTC
Réponse
Permalink
Post by siger
"frustre" n'existe pas.
Si. Mais c'est le verbe /frustrer/ à la 3ème personne du présent de
l'indicatif ou du subjonctif. Pas un adjectif.
Jean-Pierre Kuypers
2021-03-27 09:46:13 UTC
Réponse
Permalink
Post by gump
Post by siger
"frustre" n'existe pas.
Si. Mais c'est le verbe /frustrer/ à la 3ème personne du présent de
l'indicatif ou du subjonctif.
Pas seulement.

Il y a aussi :
- 1ère personne du présent de l'indicatif
- 2ème personne du présent de l'impératif
--
Jean-Pierre Kuypers
Valcarus
2021-03-27 06:56:47 UTC
Réponse
Permalink
Post by siger
Par contre, je ne vois pas le problème dans le "aussi contrite que frustre".
"frustre" n'existe pas.
Si, justement.

Frustre: "Variante, souvent considérée comme fautive, de fruste."
https://fr.wiktionary.org/wiki/frustre

Souvent n'est pas toujours. Et la langue évolue, elle est même
essentiellement constituée de mots altérés. À un instant t, il existe
toujours des variantes sinon des substituts. Ceux qui imaginent une
langue gravée dans le marbre pour toujours devraient se faire une
raison.
siger
2021-03-27 08:56:01 UTC
Réponse
Permalink
Post by Valcarus
Post by siger
Par contre, je ne vois pas le problème dans le "aussi contrite que frustre".
"frustre" n'existe pas.
Si, justement.
Frustre: "Variante, souvent considérée comme fautive, de fruste."
https://fr.wiktionary.org/wiki/frustre
Souvent n'est pas toujours. Et la langue évolue, elle est même
essentiellement constituée de mots altérés. À un instant t, il existe
toujours des variantes sinon des substituts. Ceux qui imaginent une langue
gravée dans le marbre pour toujours devraient se faire une raison.
Il y a aussi l'hypothèse que je l'ignorais.
--
siger
Anansi
2021-03-27 09:01:44 UTC
Réponse
Permalink
Post by siger
Post by Valcarus
Post by siger
Par contre, je ne vois pas le problème dans le "aussi contrite que frustre".
"frustre" n'existe pas.
Si, justement.
Frustre: "Variante, souvent considérée comme fautive, de fruste."
https://fr.wiktionary.org/wiki/frustre
Souvent n'est pas toujours. Et la langue évolue, elle est même
essentiellement constituée de mots altérés. À un instant t, il existe
toujours des variantes sinon des substituts. Ceux qui imaginent une langue
gravée dans le marbre pour toujours devraient se faire une raison.
Il y a aussi l'hypothèse que je l'ignorais.
Et puis l'avis de l'Académie française :
<http://www.academie-francaise.fr/frustre-melange-de-fruste-et-de-rustre>
Elle parle du barbarisme frustre, produit monstrueux des deux adjectifs
fruste et rustre.
Hibou
2021-03-27 10:45:40 UTC
Réponse
Permalink
"[...] ils ont souvent opposé
une défense aussi contrite que frustre : l’hystérie du moment, « le feu
de l’action », « l’effet de groupe » et l’aveu pathétique qu’ils avaient
« agi d’abord et réfléchi après ».
Crimes passionnels, donc.

Qu'on les relaxe ! :-)
Jean-Pierre Kuypers
2021-03-27 11:01:38 UTC
Réponse
Permalink
Post by Hibou
"[...] ils ont souvent opposé une défense aussi contrite que
frustre : l’hystérie du moment, « le feu de l’action », « l’effet
de groupe » et l’aveu pathétique qu’ils avaient « agi d’abord et
réfléchi après ».
Crimes passionnels, donc.
Qu'on les relaxe ! :-)
Les moutons de Panurge se sont laissés emporter par l’hystérie du
moment, le feu de l’action et l’effet de groupe, mais n'ont même pas eu
l'occasion de réfléchir après avoir agi.
--
Jean-Pierre Kuypers

Veuillez frustrer les phrases dans leur con-
texte avant de réfléchir sciemment.
Continuer la lecture sur narkive:
Loading...