Discussion:
Le XIIe siècle, parenthèse enchantée pour l'écriture inclusive
(trop ancien pour répondre)
Le Pépé à chênes
2017-12-20 22:33:17 UTC
Permalink
Sur Slate.fr :

« Plus sérieusement, ce serment [de fidélité entre un seigneur et son
vassal] est souvent appelé «hommage»: littéralement, on devient l'homme
de celui à qui on le prête. Le latin utilise d'ailleurs souvent homo,
homme, comme synonyme de vassalus ou fidelis, vassal et fidèle.

Dès lors, que se passe-t-il lorsque l'un des protagonistes du serment,
voire les deux, est une femme? »
Michal
2017-12-20 23:07:16 UTC
Permalink
(Je réponds avec le genre inclusif)
Post by Le Pépé à chênes
« Plus sérieusement, ce serment [de fidélité entre un seigneur et
son vassal] est souvent appelé «hommage»: littéralement, on devient
l'homme de celui à qui on le prête. Le latin utilise d'ailleurs
souvent homo, homme, comme synonyme de vassalus ou fidelis, vassal et
fidèle.
Dès lors, que se passe-t-il lorsque l'un des protagonistes du
serment, voire les deux, est une femme? »
Un muliérage ?

/Va faire la vassale/ !
--
Michal.
Musique et vins :
http://www.concertdelaloge.com/
http://quatuorcambiniparis.com/index.html
Pour (dé)lier les langues :
http://soifdailleurs.com/
joye
2017-12-21 01:12:30 UTC
Permalink
    « Plus sérieusement, ce serment [de fidélité entre un seigneur et
son vassal] est souvent appelé «hommage»: littéralement, on devient
l'homme de celui à qui on le prête. Le latin utilise d'ailleurs souvent
homo, homme, comme synonyme de vassalus ou fidelis, vassal et fidèle.
    Dès lors, que se passe-t-il lorsque l'un des protagonistes du
serment, voire les deux, est une femme? »
Fastochissime :

Femmage.

Et s'il s'agit d'un homme et une femme, encore plus fastochissime :

Serment.

De Strasbourg ou ailleurs.

Franchement, hein, on dirait que les francophones souffrent d'un gros
manque d'imagination.
Santa Claup
2017-12-21 06:27:47 UTC
Permalink
Franchement, hein, on dirait que les francophones souffrent d'un gros manque
d'imagination.
L'inflation de l'ego semble par contre avoir fait la conquête de notre
ouest.
Le Pépé à chênes
2017-12-21 06:54:35 UTC
Permalink
Lou Cascarelet a escri :
Ça ressemble à une nuit blanche...
Harp
2017-12-21 13:54:04 UTC
Permalink
Post by Le Pépé à chênes
« Plus sérieusement, ce serment [de fidélité entre un seigneur et son
vassal] est souvent appelé «hommage»: littéralement, on devient l'homme de
celui à qui on le prête. Le latin utilise d'ailleurs souvent homo, homme,
comme synonyme de vassalus ou fidelis, vassal et fidèle.
Dès lors, que se passe-t-il lorsque l'un des protagonistes du serment, voire
les deux, est une femme? »
"Compagnon" est issu du bas latin *companionem, accusatif de *companio,
composé de com- et panis (« pain »), signifiant « celui avec qui l’on
partage le pain »

Dès lors, que se passe-t-il lorsque vous n'avez plus de pain ?
Geo
2017-12-22 07:42:17 UTC
Permalink
Bonjour
Post by Harp
Dès lors, que se passe-t-il lorsque vous n'avez plus de pain ?
Qu'on leur donne de la brio... Ah non, cela a été fait.
Sh.Mandrake
2017-12-22 09:03:57 UTC
Permalink
Post by Geo
Bonjour
Post by Harp
Dès lors, que se passe-t-il lorsque vous n'avez plus de pain ?
Qu'on leur donne de la brio...  Ah non, cela a été fait.
Les députés ont assez de brio comme ça !
--
Ubuntou,

Le Magicien
gump
2017-12-22 11:04:05 UTC
Permalink
Post by Harp
Dès lors, que se passe-t-il lorsque vous n'avez plus de pain ?
Qu'on leur donne de la brio... Ah non, cela a été fait.
Vous perdez la tête.
Le Pépé à chênes
2017-12-22 12:51:40 UTC
Permalink
Post by Geo
Post by Harp
Dès lors, que se passe-t-il lorsque vous n'avez plus de pain ?
Qu'on leur donne de la brio...  Ah non, cela a été fait.
Euh, vous n'auriez pas une chocolatine à la place ?
Michal
2017-12-22 14:32:09 UTC
Permalink
(Je réponds avec le genre inclusif)
Post by Le Pépé à chênes
Post by Geo
Post by Harp
Dès lors, que se passe-t-il lorsque vous n'avez plus de pain ?
Qu'on leur donne de la brio...  Ah non, cela a été fait.
Euh, vous n'auriez pas une chocolatine à la place ?
Ben non, ils n'ont plus de pain, même au chocolat.
--
Michal.
Musique et vins :
http://www.concertdelaloge.com/
http://quatuorcambiniparis.com/index.html
Pour (dé)lier les langues :
http://soifdailleurs.com/
Le Pépé à chênes
2017-12-22 17:36:27 UTC
Permalink
Post by Michal
Post by Geo
Qu'on leur donne de la brio...  Ah non, cela a été fait.
    Euh, vous n'auriez pas une chocolatine à la place ?
Ben non, ils n'ont plus de pain, même au chocolat.
Et une châtaigne ?
Michal
2017-12-22 20:01:30 UTC
Permalink
(Je réponds avec le genre inclusif)
Post by Le Pépé à chênes
Post by Michal
    Euh, vous n'auriez pas une chocolatine à la place ?
Ben non, ils n'ont plus de pain, même au chocolat.
Et une châtaigne ?
Gardez-la pour votre dinde.
--
Michal.
Musique et vins :
http://www.concertdelaloge.com/
http://quatuorcambiniparis.com/index.html
Pour (dé)lier les langues :
http://soifdailleurs.com/
Le Pépé à chênes
2017-12-22 20:35:02 UTC
Permalink
Post by Michal
Post by Michal
    Euh, vous n'auriez pas une chocolatine à la place ?
Ben non, ils n'ont plus de pain, même au chocolat.
    Et une châtaigne ?
Gardez-la pour votre dinde.
Mèfi, avec de tels propos ambigus, vous allez finir sur Balancetonporc...
Harp
2017-12-24 09:24:36 UTC
Permalink
Post by Le Pépé à chênes
« Plus sérieusement, ce serment [de fidélité entre un seigneur et son
vassal] est souvent appelé «hommage»: littéralement, on devient l'homme de
celui à qui on le prête. Le latin utilise d'ailleurs souvent homo, homme,
comme synonyme de vassalus ou fidelis, vassal et fidèle.
Dès lors, que se passe-t-il lorsque l'un des protagonistes du serment, voire
les deux, est une femme? »
"Le club de Perpignan a décidé de rendre hommage aux victimes de
l'accident de bus de Millas en vendant notamment des bonnets de Noël
dans les tribunes."

Loading...