Discussion:
Conjugaison du verbe guillotiner
Add Reply
Hibou
2019-09-28 08:04:24 UTC
Réponse
Permalink
« C'est singulier, le verbe guillotiner ne peut pas se conjuguer dans
tous ses temps ; on peut bien dire : Je serai guillotiné, tu seras
guillotiné, mais on ne dit pas : J'ai été guillotiné » - Danton.
Jean-Pierre Kuypers
2019-09-28 09:29:06 UTC
Réponse
Permalink
... on ne dit pas : J'ai été guillotiné » - Danton.
Et pourtant Ghislaine aurait écrit : « Omar m'a tuer ».
--
Jean-Pierre Kuypers

Veuillez dire les phrases dans leur con-
texte avant de guillotiner sciemment.
Anansi
2019-09-28 12:57:56 UTC
Réponse
Permalink
Post by Hibou
« C'est singulier, le verbe guillotiner ne peut pas se conjuguer dans
tous ses temps ; on peut bien dire : Je serai guillotiné, tu seras
guillotiné, mais on ne dit pas : J'ai été guillotiné » - Danton.
Ce qui prouve bien qu'on peut le conjuguer à tous ses temps, mais pas à
toutes ses personnes. « Tu as été guillotiné » passe très bien,
d'ailleurs « on ne sent sur le coup qu'un léger souffle sur le cou »,
mais après, ça pique un peu.
Olivier Miakinen
2019-09-28 18:48:37 UTC
Réponse
Permalink
Post by Anansi
Post by Hibou
« C'est singulier, le verbe guillotiner ne peut pas se conjuguer dans
tous ses temps ; on peut bien dire : Je serai guillotiné, tu seras
guillotiné, mais on ne dit pas : J'ai été guillotiné » - Danton.
Ce qui prouve bien qu'on peut le conjuguer à tous ses temps, mais pas à
toutes ses personnes. « Tu as été guillotiné » passe très bien,
Et pourquoi pas « je n'ai pas été guillotiné » ?
Post by Anansi
d'ailleurs « on ne sent sur le coup qu'un léger souffle sur le cou »,
mais après, ça pique un peu.
Ça sent le vécu.
--
Olivier Miakinen
Anansi
2019-09-28 22:28:42 UTC
Réponse
Permalink
Post by Olivier Miakinen
Post by Anansi
Post by Hibou
« C'est singulier, le verbe guillotiner ne peut pas se conjuguer dans
tous ses temps ; on peut bien dire : Je serai guillotiné, tu seras
guillotiné, mais on ne dit pas : J'ai été guillotiné » - Danton.
Ce qui prouve bien qu'on peut le conjuguer à tous ses temps, mais pas à
toutes ses personnes. « Tu as été guillotiné » passe très bien,
Et pourquoi pas « je n'ai pas été guillotiné » ?
Vous vous seriez comporté comme ça avec Danton, vous eussiez dû l'être.
Post by Olivier Miakinen
Post by Anansi
d'ailleurs « on ne sent sur le coup qu'un léger souffle sur le cou »,
mais après, ça pique un peu.
Ça sent le vécu.
C'est une confidence d'un guillotiné dont on avait rabouté la tête.
gump
2019-09-28 23:05:09 UTC
Réponse
Permalink
Post by Anansi
C'est une confidence d'un guillotiné dont on avait rabouté la tête.
Je me pose une étrange question. En fait, on ne coupe pas la tête du
condamné, on lui coupe le cou. Mais le prive-t-on de sa tête, ou le
prive-t-on de son corps ? Vous allez dire que le résultat est
probablement le même. Mais tout de même, si j'étais guillotiné,
j'aimerais savoir.
Anansi
2019-09-28 23:18:50 UTC
Réponse
Permalink
Post by gump
Post by Anansi
C'est une confidence d'un guillotiné dont on avait rabouté la tête.
Je me pose une étrange question. En fait, on ne coupe pas la tête du
condamné, on lui coupe le cou. Mais le prive-t-on de sa tête, ou le
prive-t-on de son corps ? Vous allez dire que le résultat est
probablement le même. Mais tout de même, si j'étais guillotiné,
j'aimerais savoir.
C'est simples. :-)
Où se situe ce qui fait qu'il est lui ? Dans son cerveau.
Mais :
<https://www.sciencepresse.qc.ca/blogue/2013/02/15/cerveau-vos-entrailles>
Il y a aussi le cerveau qui fait qu'on se sent vivant.
Donc on ne le prive pas de sa tête ou de son corps.
On le tranche en deux.
gump
2019-09-28 23:41:11 UTC
Réponse
Permalink
Post by Anansi
Où se situe ce qui fait qu'il est lui ? Dans son cerveau.
<https://www.sciencepresse.qc.ca/blogue/2013/02/15/cerveau-vos-entrailles>
Il y a aussi le cerveau qui fait qu'on se sent vivant.
Donc on ne le prive pas de sa tête ou de son corps.
On le tranche en deux.
Ne serait-il pas alors plus équitable et moins angoissant de le trancher
dans le sens de la longueur ?
Anansi
2019-09-29 12:21:00 UTC
Réponse
Permalink
Post by gump
Post by Anansi
Où se situe ce qui fait qu'il est lui ? Dans son cerveau.
<https://www.sciencepresse.qc.ca/blogue/2013/02/15/cerveau-vos-entrailles>
Il y a aussi le cerveau qui fait qu'on se sent vivant.
Donc on ne le prive pas de sa tête ou de son corps.
On le tranche en deux.
Ne serait-il pas alors plus équitable et moins angoissant de le trancher
dans le sens de la longueur ?
Vous avez raison.
Il y a eu à ma connaissance quelques essais en ce sens dans les Vosges à
l'époque, mais outre que les bûcherons reconvertis en bourreaux se
fatiguaient assez vite, les projections étaient très désagréables pour
le public.
On pourrait aujourd'hui retenir l'ingénieuse proposition d'Auric
Goldfinger dans laquelle la découpe est faite au laser.
CriCri
2019-09-29 14:25:25 UTC
Réponse
Permalink
Post by gump
Ne serait-il pas alors plus équitable et moins angoissant de le trancher
dans le sens de la longueur ?
Pour en faire deux criminels demi-jumeaux schizophrènes?

C'est ce qu'on fait dans les écoles de médecine. Pas sûr que le
couinement de la scie à bande soit moins angoissant que le léger souffle
de la lame. (C'est long, aussi - vous voulez une vidéo?)

Pas sûr que ce soit plus équitable non plus. Un côté garde le coeur et
l'autre l'appendice. Remarque, je connais des gens chez qui le dernier
vaut plus que le premier.
--
http://Stop-Linky46.fr - Actus, infos techniques, documents juridiques.
La 5G : proche parente d'une arme de guerre létale
et accélératrice de la sixième extinction de masse.
Nous sommes tous déjà condamnés.
Olivier Miakinen
2019-09-29 13:22:36 UTC
Réponse
Permalink
Post by gump
Post by Anansi
C'est une confidence d'un guillotiné dont on avait rabouté la tête.
Je me pose une étrange question. En fait, on ne coupe pas la tête du
condamné, on lui coupe le cou. Mais le prive-t-on de sa tête, ou le
prive-t-on de son corps ? Vous allez dire que le résultat est
probablement le même. Mais tout de même, si j'étais guillotiné,
j'aimerais savoir.
Excellente question, poussée un peu plus loin dans les textes « Où
suis-je ? » de Daniel Dennett et « Où étais-je ? » de David Hawley
Sanford (chapitres 13 et 14 du recueil « Vues de l'esprit » de
Douglas Hofstadter et Daniel Dennett, traduction chez InterÉditions
de « The Mind's I»).
--
Olivier Miakinen
gump
2019-09-29 15:20:31 UTC
Réponse
Permalink
Post by Olivier Miakinen
Excellente question, poussée un peu plus loin dans les textes « Où
suis-je ? » de Daniel Dennett et « Où étais-je ? » de David Hawley
Sanford (chapitres 13 et 14 du recueil « Vues de l'esprit » de
Douglas Hofstadter et Daniel Dennett, traduction chez InterÉditions
de « The Mind's I»).
Ah ! Voilà qui est intéressant, je vais me renseigner. Merci. Dans
l'hypothèse où je serais guillotiné, bien sûr.
Elephant Man
2019-09-29 15:21:44 UTC
Réponse
Permalink
Post by gump
Je me pose une étrange question. En fait, on ne coupe pas la tête du
condamné, on lui coupe le cou. Mais le prive-t-on de sa tête, ou le
prive-t-on de son corps ? Vous allez dire que le résultat est
probablement le même. Mais tout de même, si j'étais guillotiné,
j'aimerais savoir.
C'est une question difficile à trancher.
Marc L.
2019-09-29 16:56:43 UTC
Réponse
Permalink
Post by Elephant Man
Post by gump
Je me pose une étrange question. En fait, on ne coupe pas la tête du
condamné, on lui coupe le cou. Mais le prive-t-on de sa tête, ou le
prive-t-on de son corps ? Vous allez dire que le résultat est
probablement le même. Mais tout de même, si j'étais guillotiné,
j'aimerais savoir.
C'est une question difficile à trancher.
On prive la tête, où se situe la conscience, du reste du corps.
Voilà, j'ai tranché le nœud gordien.
--
"Tout changeait de pôle et d'épaule
La pièce était-elle ou non drôle
Moi si j'y tenais mal mon rôle
C'était de n'y comprendre rien"
Anansi
2019-09-29 17:03:46 UTC
Réponse
Permalink
Post by Marc L.
Post by Elephant Man
Post by gump
Je me pose une étrange question. En fait, on ne coupe pas la tête du
condamné, on lui coupe le cou. Mais le prive-t-on de sa tête, ou le
prive-t-on de son corps ? Vous allez dire que le résultat est
probablement le même. Mais tout de même, si j'étais guillotiné,
j'aimerais savoir.
C'est une question difficile à trancher.
On prive la tête, où se situe la conscience,
C'est ce qu'on pensait avant.
Post by Marc L.
du reste du corps.
Voilà, j'ai tranché le nœud gordien.
gump
2019-09-29 17:06:31 UTC
Réponse
Permalink
Post by Anansi
Post by Marc L.
On prive la tête, où se situe la conscience,
C'est ce qu'on pensait avant.
Alors qu'en fait, la conscience est dans le coeur : ne dit-on pas "je
sais mes tables de multiplication par coeur" ? Voilà.
Anansi
2019-09-29 17:18:37 UTC
Réponse
Permalink
Post by gump
Post by Anansi
Post by Marc L.
On prive la tête, où se situe la conscience,
C'est ce qu'on pensait avant.
Alors qu'en fait, la conscience est dans le coeur : ne dit-on pas "je
sais mes tables de multiplication par coeur" ? Voilà.
Non, je renvoie à l'article que je citais précédemment où l'on apprend
que 95 % de la sérotonine et 50 % de la dopamine sont secrétées par le
système nerveux entérique.
La conscience existe-t-elle sans émotions ?
Marc L.
2019-09-29 17:21:55 UTC
Réponse
Permalink
Post by Anansi
Post by Marc L.
On prive la tête, où se situe la conscience,
C'est ce qu'on pensait avant.
Avant que la tête ne soit tranchée ?
--
"Tout changeait de pôle et d'épaule
La pièce était-elle ou non drôle
Moi si j'y tenais mal mon rôle
C'était de n'y comprendre rien"
Anansi
2019-09-29 17:36:48 UTC
Réponse
Permalink
Post by Marc L.
Post by Anansi
Post by Marc L.
On prive la tête, où se situe la conscience,
C'est ce qu'on pensait avant.
Avant que la tête ne soit tranchée ?
Avant qu'on connaisse mieux le système nerveux.
Marc L.
2019-09-29 17:47:24 UTC
Réponse
Permalink
Post by Anansi
Post by Marc L.
Post by Anansi
Post by Marc L.
On prive la tête, où se situe la conscience,
C'est ce qu'on pensait avant.
Avant que la tête ne soit tranchée ?
Avant qu'on connaisse mieux le système nerveux.
Dans le corps pour partie, le ventre, plus exactement.

Ou ni dans la tête ni dans le ventre, mais hors du corps selon une autre
théorie ?

Voir :
<https://www.scienceshumaines.com/la-conscience-est-elle-dans-le-cerveau_fr_24295.html>
--
"Tout changeait de pôle et d'épaule
La pièce était-elle ou non drôle
Moi si j'y tenais mal mon rôle
C'était de n'y comprendre rien"
Hibou
2019-09-29 12:26:25 UTC
Réponse
Permalink
Post by Anansi
Ce qui prouve bien qu'on peut le conjuguer à tous ses temps, mais pas à
toutes ses personnes. « Tu as été guillotiné » passe très bien,
C'est vrai.
Post by Anansi
d'ailleurs « on ne sent sur le coup qu'un léger souffle sur le cou »,
mais après, ça pique un peu.
Oui, on le dit, mais pourquoi la conscience ne persisterait-elle pas
pendant quelques secondes, une fois le cou tranché ?

Dumas en a parlé dans 'Les mille et un fantômes' : « Eh bien! on voit
que vous ne regardez pas dans le panier quand ils sont là tous ensemble;
que vous ne leur voyez pas tordre les yeux et grincer des dents pendant
cinq minutes encore après l'exécution. Nous sommes obligés de changer de
panier tous les trois mois, tant ils en saccagent le fond avec les dents. »

Il y a sans doute des sources plus modernes aussi....
gump
2019-09-29 15:25:39 UTC
Réponse
Permalink
Post by Hibou
cinq minutes encore après l'exécution. Nous sommes obligés de changer de
panier tous les trois mois, tant ils en saccagent le fond avec les dents. »
Eh ben voilà ...même morts, ces salopiots trouvent le moyen de dégrader
le matériel.
CriCri
2019-09-29 16:49:06 UTC
Réponse
Permalink
...même morts, ces salopiots trouvent le moyen de dégrader le matériel.
C'est lamentable. Ça mérite une punition.
--
http://Stop-Linky46.fr - Actus, infos techniques, documents juridiques.
La 5G : proche parente d'une arme de guerre létale
et accélératrice de la sixième extinction de masse.
Nous sommes tous déjà condamnés.
Marc L.
2019-09-29 16:50:39 UTC
Réponse
Permalink
Post by gump
Post by Hibou
cinq minutes encore après l'exécution. Nous sommes obligés de changer de
panier tous les trois mois, tant ils en saccagent le fond avec les dents. »
Eh ben voilà ...même morts, ces salopiots trouvent le moyen de dégrader
le matériel.
Justement, ils ne sont pas encore tour à fait morts...
--
"Tout changeait de pôle et d'épaule
La pièce était-elle ou non drôle
Moi si j'y tenais mal mon rôle
C'était de n'y comprendre rien"
Barnabé
2019-10-03 12:36:32 UTC
Réponse
Permalink
Post by Hibou
« C'est singulier, le verbe guillotiner ne peut pas se conjuguer dans
tous ses temps ; on peut bien dire : Je serai guillotiné, tu seras
guillotiné, mais on ne dit pas : J'ai été guillotiné » - Danton.
Ça se conjugue comme décapiter, non ?
--
Barnabé
Anansi
2019-10-03 13:09:22 UTC
Réponse
Permalink
Post by Barnabé
Post by Hibou
« C'est singulier, le verbe guillotiner ne peut pas se conjuguer dans
tous ses temps ; on peut bien dire : Je serai guillotiné, tu seras
guillotiné, mais on ne dit pas : J'ai été guillotiné » - Danton.
Ça se conjugue comme décapiter, non ?
Comme décoller.
Otomatic
2019-10-03 14:33:23 UTC
Réponse
Permalink
Post by Anansi
Post by Barnabé
Post by Hibou
« C'est singulier, le verbe guillotiner ne peut pas se conjuguer dans
tous ses temps ; on peut bien dire : Je serai guillotiné, tu seras
guillotiné, mais on ne dit pas : J'ai été guillotiné » - Danton.
Ça se conjugue comme décapiter, non ?
Comme décoller.
Ne serait-ce pas plutôt comme décolleter ?
Benoît
2019-10-03 16:37:20 UTC
Réponse
Permalink
Post by Otomatic
Post by Anansi
Post by Barnabé
Post by Hibou
« C'est singulier, le verbe guillotiner ne peut pas se conjuguer dans
tous ses temps ; on peut bien dire : Je serai guillotiné, tu seras
guillotiné, mais on ne dit pas : J'ai été guillotiné » - Danton.
Ça se conjugue comme décapiter, non ?
Comme décoller.
Ne serait-ce pas plutôt comme décolleter ?
Non, le capiton est retirer en le décollant du rembourrage. ;)
--
Vie : n.f. maladie mortelle sexuellement transmissible
Benoit chez lui à leraillez.com
Anansi
2019-10-03 16:47:59 UTC
Réponse
Permalink
Post by Otomatic
Post by Anansi
Post by Barnabé
Post by Hibou
« C'est singulier, le verbe guillotiner ne peut pas se conjuguer dans
tous ses temps ; on peut bien dire : Je serai guillotiné, tu seras
guillotiné, mais on ne dit pas : J'ai été guillotiné » - Danton.
Ça se conjugue comme décapiter, non ?
Comme décoller.
Ne serait-ce pas plutôt comme décolleter ?
Décolleter : Découvrir le cou, la gorge, les épaules.
Décoller : Trancher le cou à quelqu'un.
Cf. le message de gump le 29/09 à 01 h 05.
gump
2019-10-03 19:15:47 UTC
Réponse
Permalink
Post by Anansi
Décolleter : Découvrir le cou, la gorge, les épaules.
Décoller : Trancher le cou à quelqu'un.
Demandez à Jean-Baptiste.
CriCri
2019-10-03 19:41:22 UTC
Réponse
Permalink
Post by Anansi
Décolleter : Découvrir le cou, la gorge, les épaules.
Je soutiens la notion et je m'y colle.
--
L'ANSES est un OG incompétent et corrompu au service des industriels.
Que ce soit en faveur des compteurs communicants pour Enedis, la 5G
pour les opérateurs de télécomms ou les SHDI pour les agrochimistes
elle contribue activement au dépérissement accélérant de la Terre.
Anansi
2019-10-03 20:20:46 UTC
Réponse
Permalink
Post by gump
Post by Anansi
Décolleter : Découvrir le cou, la gorge, les épaules.
Décoller : Trancher le cou à quelqu'un.
Demandez à Jean-Baptiste.
Ah oui, Yahyâ, sa décollation, il y a de quoi en faire un plat.
Jo Engo
2019-10-04 08:15:58 UTC
Réponse
Permalink
Post by Otomatic
Post by Anansi
Comme décoller.
Ne serait-ce pas plutôt comme décolleter ?
Pour décoller, il faut décolleter auparavant.
--
Il paraît que notre cerveau ne fonctionne qu'à 50 % de ses capacités.
Je ne le crois qu'à moitié.
-+- Philippe Geluck, Le chat -+-
Loading...