Discussion:
Instabilité
(trop ancien pour répondre)
Anne_la_Belle
2006-03-20 12:54:43 UTC
Permalink
Selon le service météo de TF1, ce jour
l'air s'instabilise. N'est-ce pas mignon ?
Kiriasse
2006-03-20 13:06:05 UTC
Permalink
Ne vous en faites pas. Il se trouvera bien quelqu'un sur ce forum pour
défendre le verbe « s'instabiliser » (au lieu de « devenir instable ») et
prétendre qu'il existe bel et bien puisqu'il a été utilisé.
Kiriasse
Répondant à

===
Post by Anne_la_Belle
Selon le service météo de TF1, ce jour
l'air s'instabilise. N'est-ce pas mignon ?
Pierre Hallet
2006-03-20 21:22:33 UTC
Permalink
Post by Kiriasse
Ne vous en faites pas. Il se trouvera bien quelqu'un
sur ce forum pour défendre le verbe « s'instabiliser »
(au lieu de « devenir instable ») et prétendre qu'il
existe bel et bien puisqu'il a été utilisé.
Si vous avez un dictionnaire (non, pas le PLI) indiquant
les dates de naissance des mots, vous y trouverez : 1550,
1683, 1722, 1791...

Donc : tel mot que vous utilisez aujourd'hui comme s'il
était né avec le Big Bang n'a pas toujours figuré dans
les dictionnaires.

Donc : il y a eu un moment où quelqu'un d'un peu plus
imaginatif que d'autres l'a employé. Ça a fait tache
d'huile, jusqu'à ce que les dictionnaires le reprennent.

S'il avait fallu rejeter au fil des siècles tous les mots
nouveaux, le français se réduirait à mille mots latins
agrémentés de quelques grimaces.
--
Pierre Hallet.
Site (dont FAQ) du forum fllf : <http://www.langue-fr.net>.
Kiriasse
2006-03-20 21:56:46 UTC
Permalink
Quand j'écris, j'essaie d'avoir la modestie de n'utiliser que les mots
existants « hic et nunc » car il ne m'arrive que très rarement d'avoir à
écrire à Charlemagne ou même à mon ancêtre plus récent qui se prénommait
Kiriasse (Kyriace) et qui vécut sous la Révolution et encore moins à mes
descendants qui vivront (espérons-le) dans les siècles futurs.
Et je ne prépare pas une thèse sur l'histoire du langage : si j'étais engagé
dans un tel travail, je n'aurais pas le temps d'intervenir sur fllf.
Contentons-nous humblement, sur ce populaire et humble forum, vous et moi,
de nous efforcer d'écrire autant que possible en bon français contemporain,
et nous aurons mérité de boire ensemble une bière au paradis de la
francophonie.
Kiriasse
Répondant à

===
Post by Pierre Hallet
Si vous avez un dictionnaire (non, pas le PLI) indiquant
les dates de naissance des mots, vous y trouverez : 1550,
1683, 1722, 1791...
Pierre Hallet
Répondant à
===
Post by Pierre Hallet
Post by Kiriasse
Ne vous en faites pas. Il se trouvera bien quelqu'un
sur ce forum pour défendre le verbe « s'instabiliser »
(au lieu de « devenir instable ») et prétendre qu'il
existe bel et bien puisqu'il a été utilisé.
Kiriasse
Pierre Hallet
2006-03-20 22:40:54 UTC
Permalink
Post by Kiriasse
Contentons-nous humblement, sur ce populaire et
humble forum, vous et moi, de nous efforcer d'écrire
autant que possible en bon français contemporain
Mais vous et moi n'ayant la même notion ni du bon,
ni du français, ni du contemporain, c'est mal parti.

Bon, restons dans le fil : pourquoi « s'instabiliser »
serait-il à éviter et « se stabiliser » non ? Parce
que l'un est déjà dans l'Évangile selon saint Larousse
et l'autre pas encore ?

« Si un mot n'est pas au Larousse
De l'employer j'n'ai pas la frousse
Tous les puristes me font la tête
Parce que je m'fous qu'ça les embête
Je ne fais pourtant de tort à personne
Quand j'exerce mes droits de francophone
Mais les brav's gens n'aiment pas que
L'on suive une autre route qu'eux... »

Allons, je vous laisse le soin de trouver une fin.
--
Pierre Hallet.
Site (dont FAQ) du forum fllf : <http://www.langue-fr.net>.
Vs
2006-03-20 23:00:38 UTC
Permalink
Post by Pierre Hallet
Post by Kiriasse
Contentons-nous humblement, sur ce populaire et
humble forum, vous et moi, de nous efforcer d'écrire
autant que possible en bon français contemporain
Mais vous et moi n'ayant la même notion ni du bon,
ni du français, ni du contemporain, c'est mal parti.
Bon, restons dans le fil : pourquoi « s'instabiliser »
serait-il à éviter et « se stabiliser » non ? Parce
que l'un est déjà dans l'Évangile selon saint Larousse
et l'autre pas encore ?
« Si un mot n'est pas au Larousse
De l'employer j'n'ai pas la frousse
Tous les puristes me font la tête
Parce que je m'fous qu'ça les embête
Je ne fais pourtant de tort à personne
Quand j'exerce mes droits de francophone
Mais les brav's gens n'aiment pas que
L'on suive une autre route qu'eux... »
Allons, je vous laisse le soin de trouver une fin.
Tout l'monde aura les yeux repus
Sauf les Kiriasse, bien entendu !

Vs
Jojo B.
Kiriasse
2006-03-21 09:48:14 UTC
Permalink
Quand on n'a pas d'arguments convaincants à opposer, on se contente de jouer
sur la dérision. C'est peut-être drôle et de bonne guerre mais, en
l'occurrence, c'est méconnaître des réalités essentielles et fuir les
responsabilités devant lesquelles, que nous le voulions ou non, notre
condition statistiquement minoritaire de personnes relativement instruites
nous a placés, que cette condition résulte de la naissance ou d'efforts
personnels ou des deux à la fois.
Avant de créer des néologismes prétentieux, inutiles ou pas vraiment
nécessaires, efforçons-nous d'apprendre (au moins par imprégnation) à tous
ceux qui peuvent nous lire et nous infligent, par ignorance -- ou par
snobisme masquant fallacieusement cette ignorance, leur prose délétère à
s'exprimer dans un français simple et indéniablement correct.
Et appliquons d'abord à nous même cette sage pédagogie, ce qui n'est pas
toujours si facile.
C'est pourquoi je pense que c'est d'abord au PLI (ou à un dictionnaire
analogue qui s'efforce d'aller à l'essentiel) que l'on doit renvoyer la
plupart de nos amis francophones qui n'ont pas eu la chance de bénéficier
d'un enseignement convenable (celui qui sait aller aux priorités d'un savoir
de base) et d'un milieu socio-culturel favorable.
Kiriasse
Répondant à

===
"Pierre Hallet"
Post by Pierre Hallet
Bon, restons dans le fil : pourquoi « s'instabiliser »
serait-il à éviter et « se stabiliser » non ? Parce
que l'un est déjà dans l'Évangile selon saint Larousse
et l'autre pas encore ?
« Si un mot n'est pas au Larousse
De l'employer j'n'ai pas la frousse
Tous les puristes me font la tête
...
Philippe_le_Bel
2006-03-21 10:25:10 UTC
Permalink
Allons Maître votre grande intelligence et votre savoir
bien assis vous interdisent un tel blocage
Post by Kiriasse
Quand on n'a pas d'arguments convaincants à opposer, on se contente
de jouer sur la dérision. C'est peut-être drôle et de bonne guerre
mais, en l'occurrence, c'est méconnaître des réalités essentielles et
fuir les responsabilités devant lesquelles, que nous le voulions ou
non, notre condition statistiquement minoritaire de personnes
relativement instruites nous a placés, que cette condition résulte de
la naissance ou d'efforts personnels ou des deux à la fois.
Avant de créer des néologismes prétentieux, inutiles ou pas vraiment
nécessaires, efforçons-nous d'apprendre (au moins par imprégnation) à
tous ceux qui peuvent nous lire et nous infligent, par ignorance --
ou par snobisme masquant fallacieusement cette ignorance, leur prose
délétère à s'exprimer dans un français simple et indéniablement
correct. Et appliquons d'abord à nous même cette sage pédagogie, ce qui
n'est
pas toujours si facile.
C'est pourquoi je pense que c'est d'abord au PLI (ou à un
dictionnaire analogue qui s'efforce d'aller à l'essentiel) que l'on
doit renvoyer la plupart de nos amis francophones qui n'ont pas eu la
chance de bénéficier d'un enseignement convenable (celui qui sait
aller aux priorités d'un savoir de base) et d'un milieu
socio-culturel favorable. Kiriasse
Répondant à
===
"Pierre Hallet"
Post by Pierre Hallet
Bon, restons dans le fil : pourquoi « s'instabiliser »
serait-il à éviter et « se stabiliser » non ? Parce
que l'un est déjà dans l'Évangile selon saint Larousse
et l'autre pas encore ?
« Si un mot n'est pas au Larousse
De l'employer j'n'ai pas la frousse
Tous les puristes me font la tête
...
Pierre Hallet
2006-03-21 19:54:40 UTC
Permalink
Post by Kiriasse
C'est peut-être drôle et de bonne guerre mais, en
l'occurrence, c'est méconnaître des réalités
essentielles et fuir les responsabilités devant
lesquelles, que nous le voulions ou non, notre
condition statistiquement minoritaire de personnes
relativement instruites nous a placés, que cette
condition résulte de la naissance ou d'efforts
personnels ou des deux à la fois.
Kiriasse discourt à la Champignac.
Post by Kiriasse
Et appliquons d'abord à nous même cette sage
pédagogie, ce qui n'est pas toujours si facile.
Kiriasse utilise le pluriel de majesté (mais
il est brouillé avec le trait d'union).
--
Pierre Hallet.
Site (dont FAQ) du forum fllf : <http://www.langue-fr.net>.
Philippe_le_Bel
2006-03-21 10:07:21 UTC
Permalink
Post by Pierre Hallet
Post by Kiriasse
Contentons-nous humblement, sur ce populaire et
humble forum, vous et moi, de nous efforcer d'écrire
autant que possible en bon français contemporain
Mais vous et moi n'ayant la même notion ni du bon,
ni du français, ni du contemporain, c'est mal parti.
Bon, restons dans le fil : pourquoi « s'instabiliser »
serait-il à éviter et « se stabiliser » non ? Parce
que l'un est déjà dans l'Évangile selon saint Larousse
et l'autre pas encore ?
« Si un mot n'est pas au Larousse
De l'employer j'n'ai pas la frousse
Tous les puristes me font la tête
Parce que je m'fous qu'ça les embête
Je ne fais pourtant de tort à personne
Quand j'exerce mes droits de francophone
Mais les brav's gens n'aiment pas que
L'on suive une autre route qu'eux... »
Allons, je vous laisse le soin de trouver une fin.
Entièrement d'accord. Cela me rappelle de
savoureux souvenirs de jeunesse.
MELMOTH
2006-03-22 10:29:09 UTC
Permalink
Ce cher mammifère du nom de Kiriasse nous susurrait, le lundi
20/03/2006, dans nos oreilles grandes ouvertes mais un peu sales quand
Post by Kiriasse
Et je ne prépare pas une thèse sur l'histoire du langage : si j'étais engagé
dans un tel travail, je n'aurais pas le temps d'intervenir sur fllf.
Ce qui serait très chouette, c'est que tu entreprennes une thèse sur
l'histoire du langage...
--
Car avec beaucoup de science, il y a beaucoup de chagrin; et celui qui
accroît sa science, accroît sa douleur.
[Ecclésiaste, 1]
Melmoth - souffrant
Loading...