Discussion:
La langue française gagne trente millions de locuteurs dans le monde
Add Reply
Le Pépé à chaines
2018-10-11 18:32:13 UTC
Réponse
Permalink
Sur LeFigaro.fr :

"Deuxième langue étrangère apprise dans l'Union européenne et les pays
latino-américains après l'anglais, troisième langue des affaires et du
commerce, quatrième langue sur Internet, en progression de 33% chez les
apprenants du Français langue étrangère (FLE) en Afrique du Nord et au
Moyen-Orient, la langue française constitue bien une langue d'avenir.
D'ailleurs, selon les nouvelles données de l'OIF, parmi les 59% de
locuteurs quotidiens du français qui se trouvent sur le continent
africain, «entre 80% et 100% des francophones d'Afrique et du monde
arabe souhaitent que la langue française soit apprise par leur
descendance»."
Michele
2018-10-11 18:35:26 UTC
Réponse
Permalink
Post by Le Pépé à chaines
"Deuxième langue étrangère apprise dans l'Union européenne et les pays
latino-américains après l'anglais, troisième langue des affaires et du
commerce, quatrième langue sur Internet, en progression de 33% chez les
apprenants du Français langue étrangère (FLE) en Afrique du Nord et au
Moyen-Orient, la langue française constitue bien une langue d'avenir.
D'ailleurs, selon les nouvelles données de l'OIF, parmi les 59% de
locuteurs quotidiens du français qui se trouvent sur le continent
africain, «entre 80% et 100% des francophones d'Afrique et du monde
arabe souhaitent que la langue française soit apprise par leur
descendance»."
Tant mieux !
--
Michèle
Anansi
2018-10-11 18:50:29 UTC
Réponse
Permalink
Post by Michele
Post by Le Pépé à chaines
"Deuxième langue étrangère apprise dans l'Union européenne et les pays
latino-américains après l'anglais, troisième langue des affaires et du
commerce, quatrième langue sur Internet, en progression de 33% chez les
apprenants du Français langue étrangère (FLE) en Afrique du Nord et au
Moyen-Orient, la langue française constitue bien une langue d'avenir.
D'ailleurs, selon les nouvelles données de l'OIF, parmi les 59% de
locuteurs quotidiens du français qui se trouvent sur le continent
africain, «entre 80% et 100% des francophones d'Afrique et du monde
arabe souhaitent que la langue française soit apprise par leur
descendance»."
Tant mieux !
Mais pourquoi donc leur voulez-vous du mal ?
Chico T
2018-10-11 19:17:48 UTC
Réponse
Permalink
"Deuxième langue étrangère apprise dans l'Union européenne [...]"
Objection ! Ce n'est pas une langue étrangère dans l'Union européenne.
:-)
Syademos
2018-10-11 20:29:19 UTC
Réponse
Permalink
"Deuxième langue étrangère apprise dans l'Union européenne [...]"
Objection ! Ce n'est pas une langue étrangère dans l'Union européenne.  :-)
En France, ça le devient de plus en plus souvent.
Syademos
2018-10-11 20:05:02 UTC
Réponse
Permalink
    "Deuxième langue étrangère apprise dans l'Union européenne et les
pays latino-américains après l'anglais, troisième langue des affaires et
du commerce, quatrième langue sur Internet, en progression de 33% chez
les apprenants du Français langue étrangère (FLE) en Afrique du Nord et
au Moyen-Orient, la langue française constitue bien une langue d'avenir.
D'ailleurs, selon les nouvelles données de l'OIF, parmi les 59% de
locuteurs quotidiens du français qui se trouvent sur le continent
africain, «entre 80% et 100% des francophones d'Afrique et du monde
arabe souhaitent que la langue française soit apprise par leur
descendance»."
Il y a beaucoup de volontarisme là-dedans.
Dans son rapport de 2014, l'OIF estime à 66% la part de "francophones"
en Suisse, alors que les Suisses qui la pratiquent vraiment constituent
23% de la population de ce pays.
Chico T
2018-10-12 05:58:22 UTC
Réponse
Permalink
    "Deuxième langue étrangère apprise dans l'Union européenne et les
pays latino-américains après l'anglais, troisième langue des affaires et
du commerce, quatrième langue sur Internet, en progression de 33% chez
les apprenants du Français langue étrangère (FLE) en Afrique du Nord et
au Moyen-Orient, la langue française constitue bien une langue d'avenir.
D'ailleurs, selon les nouvelles données de l'OIF, parmi les 59% de
locuteurs quotidiens du français qui se trouvent sur le continent
africain, «entre 80% et 100% des francophones d'Afrique et du monde
arabe souhaitent que la langue française soit apprise par leur
descendance»."
Il y a du bon et du mauvais. D'un côté, davantage de gens parlent la
langue. De l'autre, ils ne sont pas français, en conséquence la langue
française deviendra moins française.

Si l'on veut un parallèle, regarder un peu l'anglais, parlé partout dans
le monde, mais qui n'est plus bien anglais.
gump
2018-10-12 11:29:38 UTC
Réponse
Permalink
Post by Chico T
Si l'on veut un parallèle, regarder un peu l'anglais, parlé partout dans
le monde, mais qui n'est plus bien anglais.
Et que dire du latin ...
Syademos
2018-10-12 17:47:51 UTC
Réponse
Permalink
Post by Chico T
Il y a du bon et du mauvais. D'un côté, davantage de gens parlent la
langue. De l'autre, ils ne sont pas français, en conséquence la langue
française deviendra moins française.
Si l'on veut un parallèle, regarder un peu l'anglais, parlé partout dans
le monde, mais qui n'est plus bien anglais.
Et alors ?

Il y a les obsédés de la langue "pure" comme il y a ceux de la race
"pure". Dans le fond, c'est le même état d'esprit.
Chico T
2018-10-12 18:34:20 UTC
Réponse
Permalink
Post by Syademos
Post by Chico T
Il y a du bon et du mauvais. D'un côté, davantage de gens parlent la
langue. De l'autre, ils ne sont pas français, en conséquence la langue
française deviendra moins française.
Si l'on veut un parallèle, regarder un peu l'anglais, parlé partout
dans le monde, mais qui n'est plus bien anglais.
Et alors ?
Il y a les obsédés de la langue "pure" comme il y a ceux de la race
"pure". Dans le fond, c'est le même état d'esprit.
Non. C'est le désir de retenir sa propre culture, au lieu de la voir
dissoute dans une culture mondiale homogénéisée, imposée par autrui.

Bernard en a cité un exemple sur cette page :
<https://tinyurl.com/hnvvc6j> dans son message
<news:pp5cck$1p80$***@gioia.aioe.org>, le 4. Cela est un élément
distrayant de la culture britannique. Ça fait partie de ma façon de
penser, de m'exprimer, et j'y tiens.

De même, la langue française est un élément majeur de la culture
française. Si elle devient moins française, alors les Français
deviennent moins français, eux aussi.

Veux-tu un monde uniforme, à une seule culture ? Moi pas. Je crois qu'il
serait bien terne.
Jean-Pierre Kuypers
2018-10-12 18:36:53 UTC
Réponse
Permalink
Post by Chico T
De même, la langue française est un élément majeur de la culture
française. Si elle devient moins française, alors les Français
deviennent moins français, eux aussi.
Et les Belges, qui n'ont pas de langue belge, y font comment une fois ?
--
Jean-Pierre Kuypers
Chico T
2018-10-13 10:39:23 UTC
Réponse
Permalink
Post by Jean-Pierre Kuypers
Post by Chico T
De même, la langue française est un élément majeur de la culture
française. Si elle devient moins française, alors les Français
deviennent moins français, eux aussi.
Et les Belges, qui n'ont pas de langue belge, y font comment une fois ?
Je ne sais. Je réfléchis, je te sonne et je te dis quoi.
Syademos
2018-10-12 19:07:18 UTC
Réponse
Permalink
Post by Chico T
Post by Syademos
Post by Chico T
Il y a du bon et du mauvais. D'un côté, davantage de gens parlent la
langue. De l'autre, ils ne sont pas français, en conséquence la
langue française deviendra moins française.
Si l'on veut un parallèle, regarder un peu l'anglais, parlé partout
dans le monde, mais qui n'est plus bien anglais.
Et alors ?
Il y a les obsédés de la langue "pure" comme il y a ceux de la race
"pure". Dans le fond, c'est le même état d'esprit.
Non. C'est le désir de retenir sa propre culture, au lieu de la voir
dissoute dans une culture mondiale homogénéisée, imposée par autrui.
<https://tinyurl.com/hnvvc6j> dans son message
distrayant de la culture britannique. Ça fait partie de ma façon de
penser, de m'exprimer, et j'y tiens.
De même, la langue française est un élément majeur de la culture
française. Si elle devient moins française, alors les Français
deviennent moins français, eux aussi.
Veux-tu un monde uniforme, à une seule culture ? Moi pas. Je crois qu'il
serait bien terne.
Tu amalgames langue et culture, ce qui te permet d'argumenter sur la
culture comme si tu argumentais sur la langue.

Il n'y aura jamais une seule culture même avec une langue unique dans le
monde, parce que les déterminants de la culture dépassent largement le
registre de la langue.

Aujourd'hui, les Irlandais parlent anglais de façon ultra-majoritaire,
ça ne les empêche pas de bénéficier d'une culture à forte personnalité,
formidablement vivace compte tenu du nombre d'habitants: dans les
danses, dans la musique, dans la cuisine, dans la littérature, dans les
sports, etc.

Les langues sont des barrières à la communication. Vouloir figer une
langue est un repli sur soi identitaire, dogmatique et artificiel. Pas
une seule langue au monde n'a passé 2000 ans sans évoluer.

Les langues se sont formées naturellement et avant tout par l'existence
d'isolats entre groupes humains. Elles se "déforment" tout aussi
naturellement lorsque ces isolats disparaissent.

Si ce que tu avances était valable, alors tu devrais d'urgence protester
contre la promotion de la francophonie en Afrique, elle déculture
beaucoup trop d'ethnies, beaucoup trop d'individus. C'est absurde,
heureusement.

On peut toujours facilement clouer le bec aux intégristes de la
francophonie lorsqu'ils essaient de jouer sur les deux tableaux
contradictoires: la diversité lorsqu'il s'agit de "défendre" le français
face à l'anglais; l'homogénéité lorsqu'il s'agit de contrer les langues
régionales et autres langues minoritaires.
Chico T
2018-10-13 07:28:58 UTC
Réponse
Permalink
Post by Syademos
Post by Chico T
Non. C'est le désir de retenir sa propre culture, au lieu de la voir
dissoute dans une culture mondiale homogénéisée, imposée par autrui.
<https://tinyurl.com/hnvvc6j> dans son message
distrayant de la culture britannique. Ça fait partie de ma façon de
penser, de m'exprimer, et j'y tiens.
De même, la langue française est un élément majeur de la culture
française. Si elle devient moins française, alors les Français
deviennent moins français, eux aussi.
Veux-tu un monde uniforme, à une seule culture ? Moi pas. Je crois
qu'il serait bien terne.
Tu amalgames langue et culture, ce qui te permet d'argumenter sur la
culture comme si tu argumentais sur la langue.
Non, je dis « la langue française est un élément majeur de la culture
française ». Elle en fait partie, et en est le véhicule principal.
Post by Syademos
Il n'y aura jamais une seule culture même avec une langue unique dans le
monde, parce que les déterminants de la culture dépassent largement le
registre de la langue.
Aujourd'hui, les Irlandais parlent anglais de façon ultra-majoritaire,
ça ne les empêche pas de bénéficier d'une culture à forte personnalité,
formidablement vivace compte tenu du nombre d'habitants: dans les
danses, dans la musique, dans la cuisine, dans la littérature, dans les
sports, etc.
Sa personnalité est quand même moins forte que par le passé, quand les
Irlandais ne parlaient pas l'anglais.
Post by Syademos
Les langues sont des barrières à la communication. Vouloir figer une
langue est un repli sur soi identitaire, dogmatique et artificiel. Pas
une seule langue au monde n'a passé 2000 ans sans évoluer.
Les langues se sont formées naturellement et avant tout par l'existence
d'isolats entre groupes humains. Elles se "déforment" tout aussi
naturellement lorsque ces isolats disparaissent.
C'est justement la communication moderne qui homogénéise la culture
mondiale. Ça ne fait que débuter ; la Toile (the Web, HTML) n'a que 30 ans.
Post by Syademos
Si ce que tu avances était valable, alors tu devrais d'urgence protester
contre la promotion de la francophonie en Afrique, elle déculture
beaucoup trop d'ethnies, beaucoup trop d'individus. C'est absurde,
heureusement.
Je ne proteste pas, je fais remarquer. Ce n'est pas à moi de déterminer
l'avenir d'autres peuples.
Post by Syademos
On peut toujours facilement clouer le bec aux intégristes de la
francophonie lorsqu'ils essaient de jouer sur les deux tableaux
contradictoires: la diversité lorsqu'il s'agit de "défendre" le français
face à l'anglais; l'homogénéité lorsqu'il s'agit de contrer les langues
régionales et autres langues minoritaires.
C'est à chacun de choisir son unité. Pour moi, c'est la GB. C'est une
île qui forme naturellement un pays, qui a une longue histoire comme tel
(unifié depuis 300 ans, presque mille ans depuis la dernière invasion).
Je veux qu'elle reste un pays distinct. Je ne veux pas qu'elle devienne
le cinquante-et-unième état des États-Unis, ni disparaisse dans un
super-état européen ; je ne veux pas non plus qu'elle se fragmente.

Il me semble que la France est dans un cas pareil, que la plupart des
Français veulent rester français. Un composant essentiel de cela est de
retenir le contrôle de leur langue.
BéCé
2018-10-12 19:16:19 UTC
Réponse
Permalink
Post by Chico T
Post by Syademos
Post by Chico T
Il y a du bon et du mauvais. D'un côté, davantage de gens parlent la
langue. De l'autre, ils ne sont pas français, en conséquence la langue
française deviendra moins française.
Si l'on veut un parallèle, regarder un peu l'anglais, parlé partout
dans le monde, mais qui n'est plus bien anglais.
Et alors ?
Il y a les obsédés de la langue "pure" comme il y a ceux de la race
"pure". Dans le fond, c'est le même état d'esprit.
Non. C'est le désir de retenir sa propre culture, au lieu de la voir
dissoute dans une culture mondiale homogénéisée, imposée par autrui.
<https://tinyurl.com/hnvvc6j> dans son message
distrayant de la culture britannique. Ça fait partie de ma façon de
penser, de m'exprimer, et j'y tiens.
With the greatest respect...
;-)
--
BéCé
www.bernardcordier.com
Chico T
2018-10-13 07:29:09 UTC
Réponse
Permalink
Post by BéCé
Post by Chico T
<https://tinyurl.com/hnvvc6j> dans son message
distrayant de la culture britannique. Ça fait partie de ma façon de
penser, de m'exprimer, et j'y tiens.
With the greatest respect...
;-)
Oh dear! Ce n'est pas bon, ça. ;-)
Syademos
2018-10-13 19:56:48 UTC
Réponse
Permalink
Post by Chico T
     "Deuxième langue étrangère apprise dans l'Union européenne et les
pays latino-américains après l'anglais, troisième langue des affaires
et du commerce, quatrième langue sur Internet, en progression de 33%
chez les apprenants du Français langue étrangère (FLE) en Afrique du
Nord et au Moyen-Orient, la langue française constitue bien une langue
d'avenir. D'ailleurs, selon les nouvelles données de l'OIF, parmi les
59% de locuteurs quotidiens du français qui se trouvent sur le
continent africain, «entre 80% et 100% des francophones d'Afrique et
du monde arabe souhaitent que la langue française soit apprise par
leur descendance»."
Il y a du bon et du mauvais. D'un côté, davantage de gens parlent la
langue. De l'autre, ils ne sont pas français, en conséquence la langue
française deviendra moins française.
Si l'on veut un parallèle, regarder un peu l'anglais, parlé partout dans
le monde, mais qui n'est plus bien anglais.
Ah oui, le globish. Mais c'est très bien le globish, ça finira
éventuellement par devenir une langue universelle distincte de l'anglais.

Le français, que crois-tu que ce soit ? À l'origine, il s'agit d'un
sabir issu du latin vulgaire, utilisé entre les gallo-romains de
diverses régions pour communiquer entre eux, et lentement devenu
autonome après que l'impérialisme romain ait disparu.

Ceux qui défendent le concept de "pureté de la langue" sont de doux rigolos.
Anansi
2018-10-13 23:27:13 UTC
Réponse
Permalink
Post by Syademos
Post by Chico T
     "Deuxième langue étrangère apprise dans l'Union européenne et les
pays latino-américains après l'anglais, troisième langue des affaires
et du commerce, quatrième langue sur Internet, en progression de 33%
chez les apprenants du Français langue étrangère (FLE) en Afrique du
Nord et au Moyen-Orient, la langue française constitue bien une langue
d'avenir. D'ailleurs, selon les nouvelles données de l'OIF, parmi les
59% de locuteurs quotidiens du français qui se trouvent sur le
continent africain, «entre 80% et 100% des francophones d'Afrique et
du monde arabe souhaitent que la langue française soit apprise par
leur descendance»."
Il y a du bon et du mauvais. D'un côté, davantage de gens parlent la
langue. De l'autre, ils ne sont pas français, en conséquence la langue
française deviendra moins française.
Si l'on veut un parallèle, regarder un peu l'anglais, parlé partout dans
le monde, mais qui n'est plus bien anglais.
Ah oui, le globish. Mais c'est très bien le globish, ça finira
éventuellement par devenir une langue universelle distincte de l'anglais.
Le français, que crois-tu que ce soit ? À l'origine, il s'agit d'un
sabir issu du latin vulgaire, utilisé entre les gallo-romains de
diverses régions pour communiquer entre eux, et lentement devenu
autonome après que l'impérialisme romain ait disparu.
Ça ne colle pas avec l'histoire.
Le premier roi monolingue ancien français, non latinisant, c'est Hugues
Capet à la fin du Xe siècle. Il ne vient pas de l'univers gallo-romain,
mais de la dynastie robertienne. Il est duc des Francs et sa langue est
marquée d'une influence franque. Il y a une séparation entre ces langues
d'oïl (normand, picard, bourguignon...) et les langues d'oc au sud de la
Loire.
Deuxièmement, le français ne vient pas de la langue parlée, mais des
besoins de la bourgeoisie non latinisante à partir du XIIe siècle,
besoins culturels et commerciaux d'une langue écrite dénuée des
tournures des dialectes et qui pourra être comprise par tous les
lecteurs de ces régions. Cette demande va être fortement soutenue par
les souverains de ces régions pour développer leur pouvoir.
L'autonomie n'a pas été naturelle, elle a été volontaire.
Post by Syademos
Ceux qui défendent le concept de "pureté de la langue" sont de doux rigolos.
Richelieu ne m'a jamais fait rire.
Syademos
2018-10-14 16:53:41 UTC
Réponse
Permalink
Post by Anansi
Post by Syademos
Post by Chico T
     "Deuxième langue étrangère apprise dans l'Union européenne et les
pays latino-américains après l'anglais, troisième langue des affaires
et du commerce, quatrième langue sur Internet, en progression de 33%
chez les apprenants du Français langue étrangère (FLE) en Afrique du
Nord et au Moyen-Orient, la langue française constitue bien une langue
d'avenir. D'ailleurs, selon les nouvelles données de l'OIF, parmi les
59% de locuteurs quotidiens du français qui se trouvent sur le
continent africain, «entre 80% et 100% des francophones d'Afrique et
du monde arabe souhaitent que la langue française soit apprise par
leur descendance»."
Il y a du bon et du mauvais. D'un côté, davantage de gens parlent la
langue. De l'autre, ils ne sont pas français, en conséquence la langue
française deviendra moins française.
Si l'on veut un parallèle, regarder un peu l'anglais, parlé partout dans
le monde, mais qui n'est plus bien anglais.
Ah oui, le globish. Mais c'est très bien le globish, ça finira
éventuellement par devenir une langue universelle distincte de l'anglais.
Le français, que crois-tu que ce soit ? À l'origine, il s'agit d'un
sabir issu du latin vulgaire, utilisé entre les gallo-romains de
diverses régions pour communiquer entre eux, et lentement devenu
autonome après que l'impérialisme romain ait disparu.
Ça ne colle pas avec l'histoire.
Le premier roi monolingue ancien français, non latinisant, c'est Hugues
Capet à la fin du Xe siècle. Il ne vient pas de l'univers gallo-romain,
mais de la dynastie robertienne.
Vous confondez l'histoire politique avec l'évolution de la société.
Post by Anansi
Il est duc des Francs et sa langue est
marquée d'une influence franque. Il y a une séparation entre ces langues
d'oïl (normand, picard, bourguignon...) et les langues d'oc au sud de la
Loire.
Deuxièmement, le français ne vient pas de la langue parlée
Si. Le français est une langue romane. Sa grammaire et la plus grande
partie de son vocabulaire sont issues des formes orales et populaires du
latin, telles que l’usage les a transformées depuis l’époque de la Gaule
romaine.

Il s'agit évidemment d'un processus lent, graduel et encore actif
aujourd'hui.
Post by Anansi
mais des
besoins de la bourgeoisie non latinisante à partir du XIIe siècle,
besoins culturels et commerciaux d'une langue écrite dénuée des
tournures des dialectes et qui pourra être comprise par tous les
lecteurs de ces régions. Cette demande va être fortement soutenue par
les souverains de ces régions pour développer leur pouvoir.
L'autonomie n'a pas été naturelle, elle a été volontaire.
Post by Syademos
Ceux qui défendent le concept de "pureté de la langue" sont de doux rigolos.
Richelieu ne m'a jamais fait rire.
Anansi
2018-10-14 19:36:12 UTC
Réponse
Permalink
Post by Syademos
Post by Anansi
Post by Syademos
Ah oui, le globish. Mais c'est très bien le globish, ça finira
éventuellement par devenir une langue universelle distincte de l'anglais.
Le français, que crois-tu que ce soit ? À l'origine, il s'agit d'un
sabir issu du latin vulgaire, utilisé entre les gallo-romains de
diverses régions pour communiquer entre eux, et lentement devenu
autonome après que l'impérialisme romain ait disparu.
Ça ne colle pas avec l'histoire.
Le premier roi monolingue ancien français, non latinisant, c'est Hugues
Capet à la fin du Xe siècle. Il ne vient pas de l'univers gallo-romain,
mais de la dynastie robertienne.
Vous confondez l'histoire politique avec l'évolution de la société.
Ah oui ? Parce que l'invasion du Nord et de l'Ouest du territoire par
les Francs, ça n'a amené aucune évolution de la société et que partout
et toujours ce n'est pas la langue des vainqueurs qui s'impose ?
La culture latine a complètement régressé entre le Ve et le VIIe siècle
dans ces territoires, le latin n'est pratiqué que par les clercs et le
proto-français n'apparait qu'aux VIIIe et IXe siècle, l'ancien français
au XIe.
Post by Syademos
Post by Anansi
Il est duc des Francs et sa langue est
marquée d'une influence franque. Il y a une séparation entre ces langues
d'oïl (normand, picard, bourguignon...) et les langues d'oc au sud de la
Loire.
Deuxièmement, le français ne vient pas de la langue parlée
Si. Le français est une langue romane. Sa grammaire et la plus grande
partie de son vocabulaire sont issues des formes orales et populaires du
latin, telles que l’usage les a transformées depuis l’époque de la Gaule
romaine.
Ouvrez un livre récent d'histoire de la formation du français. C'est une
langue romane, mais sa prononciation est franque, sa grammaire et son
vocabulaire se sont formés dans les cours d'Anjou et de Normandie, loin
de l'Ile de France pour les besoins de l'écrit. Le premier code maritime
(les Rôles d'Oléron) a été compilé sur décision d'Aliénor d'Aquitaine
vers 1190. En simplifiant beaucoup, on peut dire que le français est né
des pratiques de la cour d'Angleterre quand elle détenait la majeure
partie du territoire correspondant à la France actuelle.
(C'est Chicot qui va être content.)
Post by Syademos
Il s'agit évidemment d'un processus lent, graduel et encore actif
aujourd'hui.
Lente l'explosion des XVe et XVIe siècle, lente la castration du XVIIe ?
Post by Syademos
Post by Anansi
mais des
besoins de la bourgeoisie non latinisante à partir du XIIe siècle,
besoins culturels et commerciaux d'une langue écrite dénuée des
tournures des dialectes et qui pourra être comprise par tous les
lecteurs de ces régions. Cette demande va être fortement soutenue par
les souverains de ces régions pour développer leur pouvoir.
L'autonomie n'a pas été naturelle, elle a été volontaire.
Post by Syademos
Ceux qui défendent le concept de "pureté de la langue" sont de doux rigolos.
Richelieu ne m'a jamais fait rire.
Syademos
2018-10-15 05:11:02 UTC
Réponse
Permalink
Post by Anansi
Post by Syademos
Post by Anansi
Post by Syademos
Ah oui, le globish. Mais c'est très bien le globish, ça finira
éventuellement par devenir une langue universelle distincte de l'anglais.
Le français, que crois-tu que ce soit ? À l'origine, il s'agit d'un
sabir issu du latin vulgaire, utilisé entre les gallo-romains de
diverses régions pour communiquer entre eux, et lentement devenu
autonome après que l'impérialisme romain ait disparu.
Ça ne colle pas avec l'histoire.
Le premier roi monolingue ancien français, non latinisant, c'est Hugues
Capet à la fin du Xe siècle. Il ne vient pas de l'univers gallo-romain,
mais de la dynastie robertienne.
Vous confondez l'histoire politique avec l'évolution de la société.
Ah oui ? Parce que l'invasion du Nord et de l'Ouest du territoire par
les Francs, ça n'a amené aucune évolution de la société et que partout
et toujours ce n'est pas la langue des vainqueurs qui s'impose ?
Avec les Francs, vous trouvez involontairement le moyen de fournir l'un
des meilleurs contre-exemples.
Post by Anansi
La culture latine a complètement régressé entre le Ve et le VIIe siècle
dans ces territoires, le latin n'est pratiqué que par les clercs et le
proto-français n'apparait qu'aux VIIIe et IXe siècle, l'ancien français
au XIe.
Post by Syademos
Post by Anansi
Il est duc des Francs et sa langue est
marquée d'une influence franque. Il y a une séparation entre ces langues
d'oïl (normand, picard, bourguignon...) et les langues d'oc au sud de la
Loire.
Deuxièmement, le français ne vient pas de la langue parlée
Si. Le français est une langue romane. Sa grammaire et la plus grande
partie de son vocabulaire sont issues des formes orales et populaires du
latin, telles que l’usage les a transformées depuis l’époque de la Gaule
romaine.
Ouvrez un livre récent d'histoire de la formation du français. C'est une
langue romane, mais sa prononciation est franque
:-))

Elle est bien bonne, celle-là. Vous avez les enregistrements originaux ?
Post by Anansi
sa grammaire et son
vocabulaire se sont formés dans les cours d'Anjou et de Normandie, loin
de l'Ile de France pour les besoins de l'écrit. Le premier code maritime
(les Rôles d'Oléron) a été compilé sur décision d'Aliénor d'Aquitaine
vers 1190. En simplifiant beaucoup, on peut dire que le français est né
des pratiques de la cour d'Angleterre quand elle détenait la majeure
partie du territoire correspondant à la France actuelle.
C'est une théorie. D'autres affirment que c'est la langue du roi et de
la cour qui s'est imposée à partir de l'Ile-de-France. La fois
précédente, vous étiez d'ailleurs sur Hugues Capet. Il vous suffit de
changer à chaque fois ce que vous entendez par "le français", comme ça
vous aurez toujours raison.
Anansi
2018-10-15 08:49:44 UTC
Réponse
Permalink
Post by Syademos
Post by Anansi
Post by Syademos
Post by Anansi
Post by Syademos
Ah oui, le globish. Mais c'est très bien le globish, ça finira
éventuellement par devenir une langue universelle distincte de l'anglais.
Le français, que crois-tu que ce soit ? À l'origine, il s'agit d'un
sabir issu du latin vulgaire, utilisé entre les gallo-romains de
diverses régions pour communiquer entre eux, et lentement devenu
autonome après que l'impérialisme romain ait disparu.
Ça ne colle pas avec l'histoire.
Le premier roi monolingue ancien français, non latinisant, c'est Hugues
Capet à la fin du Xe siècle. Il ne vient pas de l'univers gallo-romain,
mais de la dynastie robertienne.
Vous confondez l'histoire politique avec l'évolution de la société.
Ah oui ? Parce que l'invasion du Nord et de l'Ouest du territoire par
les Francs, ça n'a amené aucune évolution de la société et que partout
et toujours ce n'est pas la langue des vainqueurs qui s'impose ?
Avec les Francs, vous trouvez involontairement le moyen de fournir l'un
des meilleurs contre-exemples.
Certainement pas. Vous le voyez dès le IXe siècle avec les différents
conciles. Au sud, en pays de langue d'oc, ils décident de continuer à
utiliser le latin, quitte à le simplifier, alors qu'au nord de la Loire
ils décident de communiquer en langue « rustique » parce que le latin
n'est plus du tout compris par la population.
Post by Syademos
Post by Anansi
La culture latine a complètement régressé entre le Ve et le VIIe siècle
dans ces territoires, le latin n'est pratiqué que par les clercs et le
proto-français n'apparait qu'aux VIIIe et IXe siècle, l'ancien français
au XIe.
Post by Syademos
Post by Anansi
Il est duc des Francs et sa langue est
marquée d'une influence franque. Il y a une séparation entre ces langues
d'oïl (normand, picard, bourguignon...) et les langues d'oc au sud de la
Loire.
Deuxièmement, le français ne vient pas de la langue parlée
Si. Le français est une langue romane. Sa grammaire et la plus grande
partie de son vocabulaire sont issues des formes orales et populaires du
latin, telles que l’usage les a transformées depuis l’époque de la Gaule
romaine.
Ouvrez un livre récent d'histoire de la formation du français. C'est une
langue romane, mais sa prononciation est franque
:-))
Elle est bien bonne, celle-là. Vous avez les enregistrements originaux ?
Et mince. En deux phrases d'une sagesse absolue vous envoyez à la
poubelle tous les ouvrages de phonétique historique du français. C'est
moche.
Post by Syademos
Post by Anansi
sa grammaire et son
vocabulaire se sont formés dans les cours d'Anjou et de Normandie, loin
de l'Ile de France pour les besoins de l'écrit. Le premier code maritime
(les Rôles d'Oléron) a été compilé sur décision d'Aliénor d'Aquitaine
vers 1190. En simplifiant beaucoup, on peut dire que le français est né
des pratiques de la cour d'Angleterre quand elle détenait la majeure
partie du territoire correspondant à la France actuelle.
C'est une théorie. D'autres affirment que c'est la langue du roi et de
la cour qui s'est imposée à partir de l'Ile-de-France. La fois
précédente, vous étiez d'ailleurs sur Hugues Capet. Il vous suffit de
changer à chaque fois ce que vous entendez par "le français", comme ça
vous aurez toujours raison.
Je me cite :
« Le premier roi monolingue ancien français, non latinisant, c'est
Hugues Capet à la fin du Xe siècle. Il ne vient pas de l'univers
gallo-romain, mais de la dynastie robertienne. Il est duc des Francs et
sa langue est marquée d'une influence franque. »
Il n'y a aucune définition du français là-dedans.

Simplement quand vous écrivez :
« Le français, que crois-tu que ce soit ? À l'origine, il s'agit d'un
sabir issu du latin vulgaire, utilisé entre les gallo-romains de
diverses régions pour communiquer entre eux, et lentement devenu
autonome après que l'impérialisme romain ait disparu. »
Il n'y a rien de vrai, même pas un peu.
C'est une langue conçue et développée par les cours de langue d'oïl pour
des raisons administratives, culturelles et commerciales. Ce n'est pas
une langue issue du peuple, ni utilisée par le peuple. En 1794, sur 28
millions de Français, il n'y en a que 3 qui parlent français et 6 autres
qui le comprennent, même pas un tiers de la population.
Syademos
2018-10-15 10:12:57 UTC
Réponse
Permalink
Post by Anansi
Post by Syademos
Post by Anansi
Post by Syademos
Vous confondez l'histoire politique avec l'évolution de la société.
Ah oui ? Parce que l'invasion du Nord et de l'Ouest du territoire par
les Francs, ça n'a amené aucune évolution de la société et que partout
et toujours ce n'est pas la langue des vainqueurs qui s'impose ?
Avec les Francs, vous trouvez involontairement le moyen de fournir l'un
des meilleurs contre-exemples.
Certainement pas. Vous le voyez dès le IXe siècle avec les différents
conciles. Au sud, en pays de langue d'oc, ils décident de continuer à
utiliser le latin, quitte à le simplifier, alors qu'au nord de la Loire
ils décident de communiquer en langue « rustique » parce que le latin
n'est plus du tout compris par la population.
Ça y est, on a déjà droit à une anansite, cette envie irrésistible
vouloir noyer le poisson.

Que vous essayez de vous échapper ou non, quand les Francs ont été les
vainqueurs en Gaule, ils n'ont pas imposé leur langue de vainqueur
puisqu'il n'existe aucune matrice germanique ni dans la langue française
d'aujourd'hui, ni même dans les langues dominant les territoires conquis
par les Francs durant le haut Moyen âge.
Post by Anansi
Post by Syademos
Post by Anansi
La culture latine a complètement régressé entre le Ve et le VIIe siècle
dans ces territoires, le latin n'est pratiqué que par les clercs et le
proto-français n'apparait qu'aux VIIIe et IXe siècle, l'ancien français
au XIe.
Post by Syademos
Post by Anansi
Il est duc des Francs et sa langue est
marquée d'une influence franque. Il y a une séparation entre ces langues
d'oïl (normand, picard, bourguignon...) et les langues d'oc au sud de la
Loire.
Deuxièmement, le français ne vient pas de la langue parlée
Si. Le français est une langue romane. Sa grammaire et la plus grande
partie de son vocabulaire sont issues des formes orales et populaires du
latin, telles que l’usage les a transformées depuis l’époque de la Gaule
romaine.
Ouvrez un livre récent d'histoire de la formation du français. C'est une
langue romane, mais sa prononciation est franque
:-))
Elle est bien bonne, celle-là. Vous avez les enregistrements originaux ?
Et mince. En deux phrases d'une sagesse absolue vous envoyez à la
poubelle tous les ouvrages de phonétique historique du français. C'est
moche.
Ce ne sont pas "tous les ouvrages de phonétique historique du français"
que j'envoie à la poubelle, c'est seulement une autre bêtise d'Anansi.
Post by Anansi
Post by Syademos
Post by Anansi
sa grammaire et son
vocabulaire se sont formés dans les cours d'Anjou et de Normandie, loin
de l'Ile de France pour les besoins de l'écrit. Le premier code maritime
(les Rôles d'Oléron) a été compilé sur décision d'Aliénor d'Aquitaine
vers 1190. En simplifiant beaucoup, on peut dire que le français est né
des pratiques de la cour d'Angleterre quand elle détenait la majeure
partie du territoire correspondant à la France actuelle.
C'est une théorie. D'autres affirment que c'est la langue du roi et de
la cour qui s'est imposée à partir de l'Ile-de-France. La fois
précédente, vous étiez d'ailleurs sur Hugues Capet. Il vous suffit de
changer à chaque fois ce que vous entendez par "le français", comme ça
vous aurez toujours raison.
« Le premier roi monolingue ancien français, non latinisant, c'est
Hugues Capet à la fin du Xe siècle. Il ne vient pas de l'univers
gallo-romain, mais de la dynastie robertienne. Il est duc des Francs et
sa langue est marquée d'une influence franque. »
Il n'y a aucune définition du français là-dedans.
Il y a "monolingue ancien français", vous sortez encore les avirons.
Post by Anansi
« Le français, que crois-tu que ce soit ? À l'origine, il s'agit d'un
sabir issu du latin vulgaire, utilisé entre les gallo-romains de
diverses régions pour communiquer entre eux, et lentement devenu
autonome après que l'impérialisme romain ait disparu. »
Il n'y a rien de vrai, même pas un peu.
C'est une langue conçue et développée par les cours de langue d'oïl pour
des raisons administratives, culturelles et commerciales. Ce n'est pas
une langue issue du peuple, ni utilisée par le peuple. En 1794, sur 28
millions de Français, il n'y en a que 3 qui parlent français et 6 autres
qui le comprennent, même pas un tiers de la population.
Qu'est-ce que vous ne comprenez pas dans: "À l'origine" ?

Les populations n'ont pas attendu le XVIIIème siècle, ni même Hugues
Capet, ni même Aliénor d'Aquitaine, pour parler un sabir distinct du
latin. C'est un processus amorcé dès l'époque gallo-romaine par le
peuple, pour arriver, lentement, au fil des siècles, au français que
nous connaissons. Vous n'avez encore une fois pas pris le temps de
comprendre ce que vous lisez. Vous avez sottement sauté sur votre
clavier par pur esprit de contradiction.
Sh. Mandrake
2018-10-15 10:40:47 UTC
Réponse
Permalink
Le 15/10/2018 12:12, Syademos a écrit :
[...]
Post by Syademos
Ça y est, on a déjà droit à une anansite, cette envie irrésistible
vouloir noyer le poisson.
Vous dites cela parce que vous êtes relativement nouveau dans ce groupe
de discussion.
Mais vous vous habituerez.
Post by Syademos
Que vous essayez de vous échapper ou non, quand les Francs ont été les
vainqueurs en Gaule, ils n'ont pas imposé leur langue de vainqueur
puisqu'il n'existe aucune matrice germanique ni dans la langue française
d'aujourd'hui, ni même dans les langues dominant les territoires conquis
par les Francs durant le haut Moyen âge.
Wiki :
<cit.>
Les Serments de Strasbourg (Sacramenta Argentariæ), datant du 14 février
842, signent l'alliance militaire entre Charles le Chauve et Louis le
Germanique, contre leur frère aîné, Lothaire Ier. Ils sont tous trois
les fils de Louis le Pieux, lui-même fils de Charlemagne. Ces serments
précèdent d'un an le traité de Verdun, lequel sera d'une importance
géopolitique considérable.

Louis le Germanique prononce son serment en langue romane pour être
compris des soldats de Charles le Chauve, et Charles le Chauve récite le
sien en langue tudesque pour qu'il soit entendu des soldats de Louis.

Le texte en roman des Serments a une portée philologique et symbolique
essentielle, puisqu'il constitue, pour ainsi dire, « l'acte de naissance
de la langue française »1,2,3 dans le cadre d'un accord politique
d'envergure historique.
</cit.>

[...]
--
Ubuntou,

Le Magicien
Syademos
2018-10-15 12:36:43 UTC
Réponse
Permalink
Post by Sh. Mandrake
Post by Syademos
Que vous essayez de vous échapper ou non, quand les Francs ont été les
vainqueurs en Gaule, ils n'ont pas imposé leur langue de vainqueur
puisqu'il n'existe aucune matrice germanique ni dans la langue française
d'aujourd'hui, ni même dans les langues dominant les territoires conquis
par les Francs durant le haut Moyen âge.
<cit.>
Les Serments de Strasbourg (Sacramenta Argentariæ), datant du 14 février
842, signent l'alliance militaire entre Charles le Chauve et Louis le
Germanique, contre leur frère aîné, Lothaire Ier. Ils sont tous trois
les fils de Louis le Pieux, lui-même fils de Charlemagne. Ces serments
précèdent d'un an le traité de Verdun, lequel sera d'une importance
géopolitique considérable.
Louis le Germanique prononce son serment en langue romane pour être
compris des soldats de Charles le Chauve, et Charles le Chauve récite le
sien en langue tudesque pour qu'il soit entendu des soldats de Louis.
Le texte en roman des Serments a une portée philologique et symbolique
essentielle, puisqu'il constitue, pour ainsi dire, « l'acte de naissance
de la langue française »1,2,3 dans le cadre d'un accord politique
d'envergure historique.
Oui, enfin c'est surtout un jalon symbolique, conventionnel, un peu
comme la date de la fin du Moyen-âge (1453 pour les uns, 1492 pour les
autres...).

L'évolution du français est un long continuum. Quand ils lisent ce
français-là, je doute que beaucoup de francophones d'aujourd'hui
comprennent tout:

« Pro Deo amur et pro christian poblo et nostro commun salvament, d'ist
di en avant, in quant Deus savir et podir me dunat, si salvarai eo cist
meon fradre Karlo et in aiudha et in cadhuna cosa, si cum om per dreit
son fradra salvar dift, in o quid il mi altresi fazet, et ab Ludher nul
plaid nunquam prindrai, qui meon vol cist meon fradre Karle in damno sit. »

Mon propos concernait l'origine du français. Sa date précise est
absolument impossible à établir. Ce qu'on peut seulement dire, c'est
qu'elle est postérieure à l'invasion de la Gaule par les Romains.
Anansi
2018-10-15 15:43:16 UTC
Réponse
Permalink
Post by Syademos
Oui, enfin c'est surtout un jalon symbolique, conventionnel, un peu
comme la date de la fin du Moyen-âge (1453 pour les uns, 1492 pour les
autres...).
L'évolution du français est un long continuum. Quand ils lisent ce
français-là, je doute que beaucoup de francophones d'aujourd'hui
C'est en langue romane, pas en français.
BéCé
2018-10-15 15:59:37 UTC
Réponse
Permalink
Post by Anansi
Post by Syademos
Oui, enfin c'est surtout un jalon symbolique, conventionnel, un peu
comme la date de la fin du Moyen-âge (1453 pour les uns, 1492 pour les
autres...).
L'évolution du français est un long continuum. Quand ils lisent ce
français-là, je doute que beaucoup de francophones d'aujourd'hui
C'est en langue romane, pas en français.
Vous me faites vraiment marrer, bandes de comiques frénétiques !
Le français moderne est parlé couramment dans toutes les classes de la
société à Cenabum depuis 20 siècles.
--
BéCé
www.bernardcordier.com
Anansi
2018-10-15 16:24:06 UTC
Réponse
Permalink
Post by BéCé
Post by Anansi
Post by Syademos
Oui, enfin c'est surtout un jalon symbolique, conventionnel, un peu
comme la date de la fin du Moyen-âge (1453 pour les uns, 1492 pour les
autres...).
L'évolution du français est un long continuum. Quand ils lisent ce
français-là, je doute que beaucoup de francophones d'aujourd'hui
C'est en langue romane, pas en français.
Vous me faites vraiment marrer, bandes de comiques frénétiques !
Le français moderne est parlé couramment dans toutes les classes de la
société à Cenabum depuis 20 siècles.
Allons bon! Un Carnute ! 20 siècles dont trois dans la tombe.
Syademos
2018-10-15 20:33:21 UTC
Réponse
Permalink
Post by Anansi
Post by Syademos
Oui, enfin c'est surtout un jalon symbolique, conventionnel, un peu
comme la date de la fin du Moyen-âge (1453 pour les uns, 1492 pour les
autres...).
L'évolution du français est un long continuum. Quand ils lisent ce
français-là, je doute que beaucoup de francophones d'aujourd'hui
C'est en langue romane, pas en français.
Relisez ce qui précède, lu das Wikipedia et servi par Sh.Mandrake:

Le texte en roman des Serments a une portée philologique et symbolique
essentielle, puisqu'il constitue, pour ainsi dire, « l'acte de naissance
de la _langue française_ » dans le cadre d'un accord politique
d'envergure historique.
JaWo
2018-10-16 07:44:02 UTC
Réponse
Permalink
Sh. Mandrake a écrit :
[...]
Post by Sh. Mandrake
Louis le Germanique prononce son serment en langue romane pour être
compris des soldats de Charles le Chauve, et Charles le Chauve récite le
sien en langue tudesque pour qu'il soit entendu des soldats de Louis.
La langue tudesque - dans les serments - c'est le francique rhénan

https://fr.wikipedia.org/wiki/Francique_rh%C3%A9nan

un dialecte du vieux haut allemand.
Sh. Mandrake
2018-10-15 10:03:14 UTC
Réponse
Permalink
Le 14/10/2018 01:27, Anansi a écrit :
[...]
Post by Anansi
Richelieu ne m'a jamais fait rire.
Il me vient à l'esprit que vous non plus.
--
Le Magicien
Didier Wagner
2018-10-14 07:54:40 UTC
Réponse
Permalink
Post by Syademos
Le français, que crois-tu que ce soit ? À l'origine, il s'agit d'un
sabir issu du latin vulgaire, utilisé entre les gallo-romains de
diverses régions pour communiquer entre eux, et lentement devenu
autonome après que l'impérialisme romain ait disparu.
Ceux qui défendent le concept de "pureté de la langue" sont de doux rigolos.
ouè merd aveq tout scon bouf la tongue è peu pas èt nouqi
joye
2018-10-14 22:31:38 UTC
Réponse
Permalink
    "Deuxième langue étrangère apprise dans l'Union européenne et les
pays latino-américains après l'anglais,
Oui, mais examinons bien les chiffres.

Selon Wiki,
(https://fr.wikipedia.org/wiki/Langues_dans_l%27Union_européenne)
le français est la langue maternelle de seulement 14 % de la population
(en comparaison avec l'allemand à 16 % et 13 % pour l'anglais et l'italien).

Quant à l'apprentissage de deuxième langue dans l'UE, c'est l'anglais à
28 % et le français à 12 %.

Donc, parler de "deuxième position" est quelque peu trompeur.

Quant à l'Amérique latine, après l'anglais, c'est l'espagnol au Brésil
et le portugais dans plusieurs pays hispanophones. Le français serait
peut-être la deuxième langue étrangère, mais pas deuxième après
l'anglais. Nuance.
troisième langue des affaires et
du commerce,
« Les 24 langues de l'UE sont considérées comme des langues de travail.
Mais, compte tenu des contraintes budgétaires et administratives, les
documents de travail sont généralement traduits uniquement en français,
anglais et allemand. »
quatrième langue sur Internet.
Cela dépend de la source.

« Selon InternetWorldStats, les 10 langues du haut de classement pour
les utilisateurs connectés sont respectivement: l'anglais, le chinois,
l'espagnol, l'arabe, le portugais, le malais, le japonais, le russe, le
français et l'allemand. »

et

« Selon W3Techs, les langues avec le plus de contenus sont,
respectivement: l'anglais, le russe, le japonais, l'allemand,
l'espagnol, le français, le portugais, l'italien, le chinois et le
polonais. »

https://fr.wikipedia.org/wiki/Internet_dans_le_monde
en progression de 33% chez
les apprenants du Français langue étrangère (FLE) en Afrique du Nord et
au Moyen-Orient,
Curieux. C'est quasiment le contraire de ce qu'on fait dans ces régions
où l'arabe classique, l'anglais et le chinois sont en prime. (si, si, le
chinois...voir ici :

https://www.forbes.com/sites/panosmourdoukoutas/2018/08/04/china-is-treating-africa-the-same-way-european-colonists-did/#2baf1ee6298b)

Cela me fait penser à tous les Cubains de mon âge qui parlent russe...
la langue française constitue bien une langue d'avenir.
On n'a pas dû lire les mêmes réponses à ce que leur a proposé Macron...

https://www.bbc.com/news/world-africa-44741772
D'ailleurs, selon les nouvelles données de l'OIF, parmi les 59% de
locuteurs quotidiens du français qui se trouvent sur le continent
africain, «entre 80% et 100% des francophones d'Afrique et du monde
arabe souhaitent que la langue française soit apprise par leur
descendance»."
Oui, mais apprendre et utiliser sont deux choses différentes.

Les gens aiment la tradition, et ils veulent que les jeunes fassent
comme les vieux. Ce n'est pas toujours ce qui arrive, pourtant.

À mon avis, l'OIF se ridiculise. Il est évident que le français
disparaît partout.

Je viens de faire un voyage en Europe qui a compris huit vols
différents. Il n'y avait que deux étapes où j'ai entendu le français
utilisé comme langue de travail, dont une à bord Air Canada entre
Toronto et Chicago, en rentrant.
Syademos
2018-10-15 05:16:58 UTC
Réponse
Permalink
Post by joye
À mon avis, l'OIF se ridiculise. Il est évident que le français
disparaît partout.
Vous y allez vous-même fort en disant que "le français disparaît partout."

Mais il est vrai que l'OIF se ridiculise en noyant les chiffres, sans
faire a minima la distinction entre d'une part ceux qui parlent un
français de cuisine, et d'autre part les vrais francophones comme vous
et moi.
joye
2018-10-15 10:43:29 UTC
Réponse
Permalink
Post by Syademos
Post by joye
À mon avis, l'OIF se ridiculise. Il est évident que le français
disparaît partout.
Vous y allez vous-même fort en disant que "le français disparaît partout."
Mais c'est vrai, même si l'on ne s'en rend pas compte. Toutefois, il
faut sortir de l'Hexagone pour s'en apercevoir.
Post by Syademos
Mais il est vrai que l'OIF se ridiculise en noyant les chiffres, sans
faire a minima la distinction entre d'une part ceux qui parlent un
français de cuisine, et d'autre part les vrais francophones comme vous
et moi.
Si ce forum m'a appris une chose, c'est que certaines bonnes gens de ce
forum ne voudront jamais me permettre d'être une vraie francophone.

C'est cette attitude de supériorité snobinarde qui tue la langue
française (cf la réponse africaine au lourdisme de Macron).
Chico T
2018-10-15 11:31:45 UTC
Réponse
Permalink
Post by joye
Post by Syademos
Mais il est vrai que l'OIF se ridiculise en noyant les chiffres, sans
faire a minima la distinction entre d'une part ceux qui parlent un
français de cuisine, et d'autre part les vrais francophones comme vous
et moi.
Si ce forum m'a appris une chose, c'est que certaines bonnes gens de ce
forum ne voudront jamais me permettre d'être une vraie francophone.
C'est cette attitude de supériorité snobinarde qui tue la langue
française (cf la réponse africaine au lourdisme de Macron).
Mais c'est quoi, un /vrai francophone/ ?
BéCé
2018-10-15 11:56:47 UTC
Réponse
Permalink
Post by Chico T
Post by joye
Post by Syademos
Mais il est vrai que l'OIF se ridiculise en noyant les chiffres, sans
faire a minima la distinction entre d'une part ceux qui parlent un
français de cuisine, et d'autre part les vrais francophones comme vous
et moi.
Si ce forum m'a appris une chose, c'est que certaines bonnes gens de ce
forum ne voudront jamais me permettre d'être une vraie francophone.
C'est cette attitude de supériorité snobinarde qui tue la langue
française (cf la réponse africaine au lourdisme de Macron).
Mais c'est quoi, un /vrai francophone/ ?
C'est un terme iowien qui signifie francophone de naissance.

Comme on ne nait qu'une fois, cette recherche est l'aventure - vouée à
l'échec - d'une vie.

Un peu de documentation ici :

https://en.wikipedia.org/wiki/Holy_Grail

Notons que des Anglais, Américains, Allemands qui ont un excellent
niveau de français écoutent poliment les compliments - justifiés - qui
leur sont faits sans jamais revendiquer la médaille en chocolat de "vrai
francophone".

https://tinyurl.com/y9s6g2dh
--
BéCé
www.bernardcordier.com
Sh.Mandrake
2018-10-15 12:10:51 UTC
Réponse
Permalink
Post by Chico T
Post by joye
Post by Syademos
Mais il est vrai que l'OIF se ridiculise en noyant les chiffres, sans
faire a minima la distinction entre d'une part ceux qui parlent un
français de cuisine, et d'autre part les vrais francophones comme
vous et moi.
Si ce forum m'a appris une chose, c'est que certaines bonnes gens de
ce forum ne voudront jamais me permettre d'être une vraie francophone.
C'est cette attitude de supériorité snobinarde qui tue la langue
française (cf la réponse africaine au lourdisme de Macron).
Mais c'est quoi, un /vrai francophone/ ?
C'est tout simplement ridicule. Cela laisse supposer qu'il y aurait
de faux francophones.
--
Ubuntu,

Le Magicien.
Syademos
2018-10-15 12:47:32 UTC
Réponse
Permalink
Post by Sh.Mandrake
Post by Chico T
Post by joye
Post by Syademos
Mais il est vrai que l'OIF se ridiculise en noyant les chiffres,
sans faire a minima la distinction entre d'une part ceux qui parlent
un français de cuisine, et d'autre part les vrais francophones comme
vous et moi.
Si ce forum m'a appris une chose, c'est que certaines bonnes gens de
ce forum ne voudront jamais me permettre d'être une vraie francophone.
C'est cette attitude de supériorité snobinarde qui tue la langue
française (cf la réponse africaine au lourdisme de Macron).
Mais c'est quoi, un /vrai francophone/ ?
C'est tout simplement ridicule. Cela laisse supposer qu'il y aurait
de faux francophones.
Mais alors, qu'est-ce qu'un vrai con ?
Jean-Pierre Kuypers
2018-10-15 13:46:30 UTC
Réponse
Permalink
Post by Syademos
Mais alors, qu'est-ce qu'un vrai con ?
Une piste :
<Loading Image...>
--
Jean-Pierre Kuypers

Veuillez émailler les phrases dans leur con-
texte avant de câbler sciemment.
Sh. Mandrake
2018-10-16 11:10:38 UTC
Réponse
Permalink
Le 15/10/2018 14:47, Syademos a écrit :
[...]
Post by Syademos
Mais alors, qu'est-ce qu'un vrai con ?
Nous sommes tous le con de quelqu'un d'autre (je ne parle pas d'anatomie
féminine). A priori, on suppose qu'il est vrai.
--
Ubuntou,

Le Magicien
Syademos
2018-10-16 12:26:09 UTC
Réponse
Permalink
Post by Sh. Mandrake
[...]
Post by Syademos
Mais alors, qu'est-ce qu'un vrai con ?
Nous sommes tous le con de quelqu'un d'autre (je ne parle pas d'anatomie
féminine). A priori, on suppose qu'il est vrai.
Je pense qu'il y a une nuance à ce niveau, justement.

Quand on dit: "c'est un vrai con", on sous-entend qu'il ne s'agit pas
seulement d'un con à soi, mais d'un con universel, un con qu'on peut
partager avec les autres.

Cela dit, on est toujours le vrai con de quelqu'un d'autre. On n'en sort
pas.

Je vous fais cependant remarquer (et c'était l'origine de ma question)
que l'existence d'un "vrai con" n'implique pas celle d'un "faux con".
Parce qu'un "faux con", je ne vois pas ce que c'est. Sans doute parce
que je suis un peu con.

Sh.Mandrake
2018-10-15 12:09:26 UTC
Réponse
Permalink
Post by joye
Post by Syademos
Post by joye
À mon avis, l'OIF se ridiculise. Il est évident que le français
disparaît partout.
Vous y allez vous-même fort en disant que "le français disparaît partout."
Mais c'est vrai, même si l'on ne s'en rend pas compte. Toutefois, il
faut sortir de l'Hexagone pour s'en apercevoir.
Post by Syademos
Mais il est vrai que l'OIF se ridiculise en noyant les chiffres, sans
faire a minima la distinction entre d'une part ceux qui parlent un
français de cuisine, et d'autre part les vrais francophones comme vous
et moi.
Si ce forum m'a appris une chose, c'est que certaines bonnes gens de ce
forum ne voudront jamais me permettre d'être une vraie francophone.
C'est cette attitude de supériorité snobinarde qui tue la langue
française (cf la réponse africaine au lourdisme de Macron).
La langue française n'a même pas besoin d'une attitude snobinarde de ses
locuteurs pour décliner.
Cette attitude est effectivement répandue chez une meute de participants
de fllf dont un âne est le meneur, mais ce n'est pas eux qui influencent
le français. La langue française se suicide à petit feu car ses
locuteurs utilisent des mots d'anglais là où ils pourraient utiliser des
mots qui existent en français (ex.: épuisement professionnel pour « burn
out », etc.) et s'exprimer dans l'esprit du français au lieu d'essayer
de coller au plus près à l'anglais.
--
Le Magicien.
joye
2018-10-15 12:50:14 UTC
Réponse
Permalink
Post by Sh.Mandrake
Post by joye
Post by Syademos
Mais il est vrai que l'OIF se ridiculise en noyant les chiffres, sans
faire a minima la distinction entre d'une part ceux qui parlent un
français de cuisine, et d'autre part les vrais francophones comme
vous et moi.
Si ce forum m'a appris une chose, c'est que certaines bonnes gens de
ce forum ne voudront jamais me permettre d'être une vraie francophone.
C'est cette attitude de supériorité snobinarde qui tue la langue
française (cf la réponse africaine au lourdisme de Macron).
La langue française n'a même pas besoin d'une attitude snobinarde de ses
locuteurs pour décliner.
Cette attitude est effectivement répandue chez une meute de participants
de fllf dont un âne est le meneur, mais ce n'est pas eux qui influencent
le français. La langue française se suicide à petit feu car ses
locuteurs utilisent des mots d'anglais là où ils pourraient utiliser des
mots qui existent en français (ex.: épuisement professionnel pour « burn
out », etc.) et s'exprimer dans l'esprit du français au lieu d'essayer
de coller au plus près à l'anglais.
Vous avez certainement raison, mais ce que j'essayais de dire, c'est que
les allophones n'ont aucun besoin d'apprendre le français si tout ce que
cela leur vaut est des remarques peu amènes.
Chico T
2018-10-15 18:36:52 UTC
Réponse
Permalink
Post by joye
Vous avez certainement raison, mais ce que j'essayais de dire, c'est que
les allophones n'ont aucun besoin d'apprendre le français si tout ce que
cela leur vaut est des remarques peu amènes.
Cette induction à partir de ta propre expérience ne se justifie pas, madame.

Il y a quelques semaines, j'ai passé une quinzaine en France, et j'ai
parlé à de nombreux Français. Tous ont été courtois, et aucun d'entre
eux ne s'est mis à corriger mon français, ni à émettre des remarques peu
amènes. Un m'a demandé si j'étais canadien, une supposition qui m'a
beaucoup plu. :-)
Syademos
2018-10-15 20:41:17 UTC
Réponse
Permalink
Post by Chico T
Il y a quelques semaines, j'ai passé une quinzaine en France, et j'ai
parlé à de nombreux Français. Tous ont été courtois, et aucun d'entre
eux ne s'est mis à corriger mon français, ni à émettre des remarques peu
amènes. Un m'a demandé si j'étais canadien, une supposition qui m'a
beaucoup plu.    :-)
Il a dit canadien, il n'a pas dit québécois.
Si ça se trouve, il pensait au Nunavut.
Michèle
2018-10-15 21:15:29 UTC
Réponse
Permalink
C’est parce que tu as été sympa avec eux et qu’ils ont vu que tu faisais ce que tu pouvais pour t’exprimer dans leur langue sans « la ramener » ni les juger.
Michele
2018-10-15 21:16:41 UTC
Réponse
Permalink
Post by Michèle
C’est parce que tu as été sympa avec eux et qu’ils ont vu que tu faisais
ce que tu pouvais pour t’exprimer dans leur langue sans « la ramener » ni les juger.
(Réponse à Chicot)
--
Michèle
Jean-Pierre Kuypers
2018-10-16 07:36:19 UTC
Réponse
Permalink
In article (Dans l'article)
Post by Michèle
C’est parce que tu as été sympa avec eux et qu’ils ont vu que tu faisais ce
que tu pouvais pour t’exprimer dans leur langue sans « la ramener » ni les
juger.
Quoi ? y en a qui « la ramène » ici ?...
--
Jean-Pierre Kuypers

Veuillez exprimer les phrases dans leur con-
texte avant de ramener sciemment.
Syademos
2018-10-15 20:40:15 UTC
Réponse
Permalink
Post by joye
Vous avez certainement raison, mais ce que j'essayais de dire, c'est que
les allophones n'ont aucun besoin d'apprendre le français si tout ce que
cela leur vaut est des remarques peu amènes.
Les allophones n'ont qu'à pas dire tout le temps "non mais allo, quoi"
parce que c'est énervant.
joye
2018-10-15 21:39:59 UTC
Réponse
Permalink
Post by Syademos
Post by joye
Vous avez certainement raison, mais ce que j'essayais de dire, c'est
que les allophones n'ont aucun besoin d'apprendre le français  si tout
ce que
cela leur vaut est des remarques peu amènes.
Les allophones n'ont qu'à pas dire tout le temps "non mais allo, quoi"
parce que c'est énervant.
Je ne le dis pas en anglais (c'est déjà ringard - ma preuve : ma
belle-sœur le dit). Je ne risque pas de le dire en français.
Sh. Mandrake
2018-10-16 11:13:19 UTC
Réponse
Permalink
Le 15/10/2018 14:50, joye a écrit :
[...]
Post by joye
Vous avez certainement raison, mais ce que j'essayais de dire, c'est que
les allophones n'ont aucun besoin d'apprendre le français si tout ce que
cela leur vaut est des remarques peu amènes.
Changez donc d'atmosphère. Vous fréquentez fllf depuis assez longtemps
pour savoir qu'il y règne une certaine ambiance délétère.
Vous verrez, les Français en vrai sont beaucoup plus aimables que les
francophones d'fllf.
--
Ubuntou,

Le Magicien
joye
2018-10-16 11:29:44 UTC
Réponse
Permalink
Post by Sh. Mandrake
Post by joye
Vous avez certainement raison, mais ce que j'essayais de dire, c'est que
les allophones n'ont aucun besoin d'apprendre le français si tout ce que
cela leur vaut est des remarques peu amènes.
Changez donc d'atmosphère.
C'est ce que j'essaie de faire.

Comment dites-vous "I'm calling them out on it" en français ?
Post by Sh. Mandrake
Vous fréquentez fllf depuis assez longtemps
pour savoir qu'il y règne une certaine ambiance délétère.
Certes. Mais c'est comme vous dire « Ne vous plaignez pas du crime, vous
saviez déjà qu'il y avait du crime à Paris ! » si quelqu'un vous attaque
dans la rue. J'imagine bien à quel point cela vous plairait bien si
quelqu'un vous le disait...
Post by Sh. Mandrake
Vous verrez, les Français en vrai sont beaucoup plus aimables que les
francophones d'fllf.
Mais je le sais déjà, cher Magico. J'attends à ce que la décence retombe
sur ces francophones français de France qui jouent leurs caïds virtuels ici.

(à part : "Le Brio", vous l'avez vu ?)
Sh. Mandrake
2018-10-16 11:32:35 UTC
Réponse
Permalink
Post by joye
Post by Sh. Mandrake
Post by joye
Vous avez certainement raison, mais ce que j'essayais de dire, c'est que
les allophones n'ont aucun besoin d'apprendre le français si tout ce que
cela leur vaut est des remarques peu amènes.
Changez donc d'atmosphère.
C'est ce que j'essaie de faire.
Comment dites-vous "I'm calling them out on it" en français ?
Je les interpelle à ce sujet.
Post by joye
Post by Sh. Mandrake
Vous fréquentez fllf depuis assez longtemps
pour savoir qu'il y règne une certaine ambiance délétère.
Certes. Mais c'est comme vous dire « Ne vous plaignez pas du crime, vous
saviez déjà qu'il y avait du crime à Paris ! » si quelqu'un vous attaque
dans la rue. J'imagine bien à quel point cela vous plairait bien si
quelqu'un vous le disait...
Post by Sh. Mandrake
Vous verrez, les Français en vrai sont beaucoup plus aimables que les
francophones d'fllf.
Mais je le sais déjà, cher Magico. J'attends à ce que la décence retombe
sur ces francophones français de France qui jouent leurs caïds virtuels ici.
(à part : "Le Brio", vous l'avez vu ?)
Vous avez probablement mieux à faire que vous fritter avec les
pissent-froid de ce groupe de discussion si vous êtes en Belgique.
(Humour !)
--
Ubuntou,

Le Magicien
joye
2018-10-16 11:40:48 UTC
Réponse
Permalink
Post by Sh. Mandrake
Post by joye
Comment dites-vous "I'm calling them out on it" en français ?
Je les interpelle à ce sujet.
Merci, j'en prends note.
Post by Sh. Mandrake
Vous avez probablement mieux à faire que vous fritter avec les
pissent-froid de ce groupe de discussion si vous êtes en Belgique.
(Humour !)
Yésui rentrée.
Syademos
2018-10-16 12:07:15 UTC
Réponse
Permalink
Post by Sh. Mandrake
Vous avez probablement mieux à faire que vous fritter avec les
pissent-froid de ce groupe de discussion si vous êtes en Belgique.
(Humour !)
Vous avez déjà essayé de vous fritter avec un Manneken-Pis froid ?
Syademos
2018-10-16 12:05:36 UTC
Réponse
Permalink
Post by Sh. Mandrake
Vous verrez, les Français en vrai sont beaucoup plus aimables que les
francophones d'fllf.
Je pense même que les francophones d'fllf en vrai sont beaucoup plus
aimables que les francophones d'fllf sur fllf.

Je dis ça seulement pour les autres, bien sûr.
Syademos
2018-10-15 12:55:21 UTC
Réponse
Permalink
Post by Sh.Mandrake
Post by joye
Post by Syademos
Post by joye
À mon avis, l'OIF se ridiculise. Il est évident que le français
disparaît partout.
Vous y allez vous-même fort en disant que "le français disparaît partout."
Mais c'est vrai, même si l'on ne s'en rend pas compte. Toutefois, il
faut sortir de l'Hexagone pour s'en apercevoir.
Post by Syademos
Mais il est vrai que l'OIF se ridiculise en noyant les chiffres, sans
faire a minima la distinction entre d'une part ceux qui parlent un
français de cuisine, et d'autre part les vrais francophones comme
vous et moi.
Si ce forum m'a appris une chose, c'est que certaines bonnes gens de
ce forum ne voudront jamais me permettre d'être une vraie francophone.
C'est cette attitude de supériorité snobinarde qui tue la langue
française (cf la réponse africaine au lourdisme de Macron).
La langue française n'a même pas besoin d'une attitude snobinarde de ses
locuteurs pour décliner.
Cette attitude est effectivement répandue chez une meute de participants
de fllf dont un âne est le meneur, mais ce n'est pas eux qui influencent
le français. La langue française se suicide à petit feu car ses
locuteurs utilisent des mots d'anglais là où ils pourraient utiliser des
mots qui existent en français (ex.: épuisement professionnel pour « burn
out », etc.) et s'exprimer dans l'esprit du français au lieu d'essayer
de coller au plus près à l'anglais.
C'est le destin naturel d'une langue que de plus être compréhensible
1000 ans après.

En l'an 3000, vous lirez par exemple que:

"Notre best states ranking des U.S est un tribute to notre people qui a
proven que dans l'Iowa, si vous avez le willing de work hard, vous
pouvez accomplish.

En l'an 3000, le français sera un dialect globishien.
Sh. Mandrake
2018-10-16 11:20:39 UTC
Réponse
Permalink
Le 15/10/2018 14:55, Syademos a écrit :
[...]
Post by Syademos
C'est le destin naturel d'une langue que de plus être compréhensible
1000 ans après.
Vous avez probablement raison. Mais il y manque une négation.
Post by Syademos
"Notre best states ranking des U.S est un tribute to notre people qui a
proven que dans l'Iowa, si vous avez le willing de work hard, vous
pouvez accomplish.
En l'an 3000, le français sera un dialect globishien.
Vous avez l'imagination fertile.
--
Ubuntou,

Le Magicien
Syademos
2018-10-15 12:44:55 UTC
Réponse
Permalink
Post by joye
Post by Syademos
Post by joye
À mon avis, l'OIF se ridiculise. Il est évident que le français
disparaît partout.
Vous y allez vous-même fort en disant que "le français disparaît partout."
Mais c'est vrai, même si l'on ne s'en rend pas compte. Toutefois, il
faut sortir de l'Hexagone pour s'en apercevoir.
Post by Syademos
Mais il est vrai que l'OIF se ridiculise en noyant les chiffres, sans
faire a minima la distinction entre d'une part ceux qui parlent un
français de cuisine, et d'autre part les vrais francophones comme vous
et moi.
Si ce forum m'a appris une chose, c'est que certaines bonnes gens de ce
forum ne voudront jamais me permettre d'être une vraie francophone.
Ils ont tort, c'est mesquin. Vous écrivez mieux que plus de la moitié de
la population française, largement plus.
Post by joye
C'est cette attitude de supériorité snobinarde qui tue la langue
française (cf la réponse africaine au lourdisme de Macron).
Je trouve rigolos ceux qui arrivent en même temps à:

- glapir lorsqu'un projet de réforme propose d'éradiquer quelques-unes
des nombreuses absurdités orthographiques de la langue française.

- se plaindre du fait que le français diminue en influence internationale.

Parce qu'il ne faut pas se leurrer: ce n'est pas simplement en comptant
les millions de locuteurs approximatifs du français qu'on peut juger de
son dynamisme et de son influence.
Syademos
2018-10-15 12:48:43 UTC
Réponse
Permalink
Post by joye
Si ce forum m'a appris une chose, c'est que certaines bonnes gens de ce
forum ne voudront jamais me permettre d'être une vraie francophone.
Voilà de quoi vous consoler. L'essentiel est d'être un vraie Ioawienne:

https://www.usnews.com/info/blogs/press-room/articles/2018-02-27/iowa-is-the-best-state-in-the-us-says-2018-best-states-report
joye
2018-10-15 12:54:00 UTC
Réponse
Permalink
Post by Syademos
Post by joye
Si ce forum m'a appris une chose, c'est que certaines bonnes gens de
ce forum ne voudront jamais me permettre d'être une vraie francophone.
https://www.usnews.com/info/blogs/press-room/articles/2018-02-27/iowa-is-the-best-state-in-the-us-says-2018-best-states-report
Peut-être après les élections du 6 novembre. On est trop "Republican"
actuellement pour être "bon".

;-)
Syademos
2018-10-15 20:35:49 UTC
Réponse
Permalink
Post by joye
Post by Syademos
Post by joye
Si ce forum m'a appris une chose, c'est que certaines bonnes gens de
ce forum ne voudront jamais me permettre d'être une vraie francophone.
https://www.usnews.com/info/blogs/press-room/articles/2018-02-27/iowa-is-the-best-state-in-the-us-says-2018-best-states-report
Peut-être après les élections du 6 novembre. On est trop "Republican"
Si vous étiez une vraie francophone, c'est-à-dire une française, vous
seriez fière des valeurs de la République.
Post by joye
actuellement pour être "bon".
joye
2018-10-15 21:42:09 UTC
Réponse
Permalink
Post by Syademos
Si vous étiez une vraie francophone, c'est-à-dire une française,
Si j'étais une Française, je vous dirai d'y mettre la majusucule pour
les substantifs de nationalité. ;-)
Post by Syademos
vous
seriez fière des valeurs de la République.
« Liberté, égalité, fraternité », c'est une blague.
joye
2018-10-15 22:03:59 UTC
Réponse
Permalink
Post by joye
Post by Syademos
Si vous étiez une vraie francophone, c'est-à-dire une française,
Si j'étais une Française, je vous dirai d'y mettre la majusucule pour
les substantifs de nationalité.  ;-)
Et vous me diriez de bien mettre un S sur /dirai/.
Vous auriez raison.
Sh. Mandrake
2018-10-16 11:24:06 UTC
Réponse
Permalink
Post by joye
Post by joye
Post by Syademos
Si vous étiez une vraie francophone, c'est-à-dire une française,
Si j'étais une Française, je vous dirai d'y mettre la majusucule pour
les substantifs de nationalité. ;-)
Et vous me diriez de bien mettre un S sur /dirai/.
Vous auriez raison.
Non, car vous auriez tous les deux tort.
Le futur, dans ce cas, tient lieu de conditionnel.
--
Ubuntou,

Le Magicien
joye
2018-10-16 11:33:39 UTC
Réponse
Permalink
Post by Sh. Mandrake
Post by joye
Post by joye
Post by Syademos
Si vous étiez une vraie francophone, c'est-à-dire une française,
Si j'étais une Française, je vous dirai d'y mettre la majusucule pour
les substantifs de nationalité.  ;-)
Et vous me diriez de bien mettre un S sur /dirai/.
Vous auriez raison.
Non, car vous auriez tous les deux tort.
Le futur, dans ce cas, tient lieu de conditionnel.
Si + imparfait => conditionnel

Non, non, j'y tiens, surtout pour maintenir l'honneur des vrais
francophones français de France...les VFFdF...les veufdeuf.

Qu'on se le dise !
Sh. Mandrake
2018-10-16 11:37:22 UTC
Réponse
Permalink
Post by joye
Post by Sh. Mandrake
Post by joye
Post by joye
Post by Syademos
Si vous étiez une vraie francophone, c'est-à-dire une française,
Si j'étais une Française, je vous dirai d'y mettre la majusucule pour
les substantifs de nationalité. ;-)
Et vous me diriez de bien mettre un S sur /dirai/.
Vous auriez raison.
Non, car vous auriez tous les deux tort.
Le futur, dans ce cas, tient lieu de conditionnel.
Si + imparfait => conditionnel
Non, non, j'y tiens, surtout pour maintenir l'honneur des vrais
francophones français de France...les VFFdF...les veufdeuf.
Qu'on se le dise !
Vous avez parfaitement raison. Je ne sais pas dans quel tiroir j'avais
l'esprit quand je vous ai répondu.
--
Ubuntou,

Le Magicien
joye
2018-10-16 11:43:22 UTC
Réponse
Permalink
Post by Sh. Mandrake
Post by joye
Post by Sh. Mandrake
Post by joye
Post by joye
Post by Syademos
Si vous étiez une vraie francophone, c'est-à-dire une française,
Si j'étais une Française, je vous dirai d'y mettre la majusucule pour
les substantifs de nationalité.  ;-)
Et vous me diriez de bien mettre un S sur /dirai/.
Vous auriez raison.
Non, car vous auriez tous les deux tort.
Le futur, dans ce cas, tient lieu de conditionnel.
Si + imparfait => conditionnel
Non, non, j'y tiens, surtout pour maintenir l'honneur des vrais
francophones français de France...les VFFdF...les veufdeuf.
Qu'on se le dise !
Vous avez parfaitement raison. Je ne sais pas dans quel tiroir j'avais
l'esprit quand je vous ai répondu.
Okay, merci !

---
joye
veufdeuf manquée
Syademos
2018-10-16 11:35:05 UTC
Réponse
Permalink
Post by Sh. Mandrake
Post by joye
Post by joye
Post by Syademos
Si vous étiez une vraie francophone, c'est-à-dire une française,
Si j'étais une Française, je vous dirai d'y mettre la majusucule pour
les substantifs de nationalité.  ;-)
Et vous me diriez de bien mettre un S sur /dirai/.
Vous auriez raison.
Non, car vous auriez tous les deux tort.
Le futur, dans ce cas, tient lieu de conditionnel.
Ah, non ! Revoyez vos classiques:


Si j'étais Président de la République
J'écrirais mes discours en vers et en musique
Et les jours de conseil on irait en pique-nique
On f'rait des trucs marrants si j'étais Président
Je recevrais la nuit le corps diplomatique
...
Sh. Mandrake
2018-10-16 11:38:09 UTC
Réponse
Permalink
Post by Syademos
Post by Sh. Mandrake
Post by joye
Post by joye
Post by Syademos
Si vous étiez une vraie francophone, c'est-à-dire une française,
Si j'étais une Française, je vous dirai d'y mettre la majusucule pour
les substantifs de nationalité. ;-)
Et vous me diriez de bien mettre un S sur /dirai/.
Vous auriez raison.
Non, car vous auriez tous les deux tort.
Le futur, dans ce cas, tient lieu de conditionnel.
Si j'étais Président de la République
J'écrirais mes discours en vers et en musique
Et les jours de conseil on irait en pique-nique
On f'rait des trucs marrants si j'étais Président
Je recevrais la nuit le corps diplomatique
...
Exact. Je ne sais pas à quoi je pensais quand j'ai répondu.
--
Ubuntou,

Le Magicien
Sh. Mandrake
2018-10-16 11:38:44 UTC
Réponse
Permalink
Post by Syademos
Post by Sh. Mandrake
Post by joye
Post by joye
Post by Syademos
Si vous étiez une vraie francophone, c'est-à-dire une française,
Si j'étais une Française, je vous dirai d'y mettre la majusucule pour
les substantifs de nationalité. ;-)
Et vous me diriez de bien mettre un S sur /dirai/.
Vous auriez raison.
Non, car vous auriez tous les deux tort.
Le futur, dans ce cas, tient lieu de conditionnel.
Si j'étais Président de la République
J'écrirais mes discours en vers et en musique
Et les jours de conseil on irait en pique-nique
On f'rait des trucs marrants si j'étais Président
Je recevrais la nuit le corps diplomatique
...
Exact. Je ne sais pas à quoi je pensais quand j'ai répondu.
Probablement à un con. ;)
--
Ubuntou,

Le Magicien
Sh. Mandrake
2018-10-16 11:24:38 UTC
Réponse
Permalink
Post by joye
Post by joye
Post by Syademos
Si vous étiez une vraie francophone, c'est-à-dire une française,
Si j'étais une Française, je vous dirai d'y mettre la majusucule pour
les substantifs de nationalité. ;-)
Et vous me diriez de bien mettre un S sur /dirai/.
Vous auriez raison.
Non, car vous auriez tous les deux tort.
Le futur, dans ce cas, tient lieu de conditionnel.
On appelle cela futur modal.
--
Ubuntou,

Le Magicien
Syademos
2018-10-16 11:32:29 UTC
Réponse
Permalink
Post by joye
Post by joye
Post by Syademos
Si vous étiez une vraie francophone, c'est-à-dire une française,
Si j'étais une Française, je vous dirai d'y mettre la majusucule pour
les substantifs de nationalité.  ;-)
C'est-à-dire, je ne suis pas sûr que les femmes la méritent.
Post by joye
Et vous me diriez de bien mettre un S sur /dirai/.
Vous auriez raison.
Et comme ça, on skitt en bons termes.
Sh. Mandrake
2018-10-16 11:33:46 UTC
Réponse
Permalink
Post by Syademos
Post by joye
Post by joye
Post by Syademos
Si vous étiez une vraie francophone, c'est-à-dire une française,
Si j'étais une Française, je vous dirai d'y mettre la majusucule pour
les substantifs de nationalité. ;-)
C'est-à-dire, je ne suis pas sûr que les femmes la méritent.
Si vous cessiez la provoc ?
Post by Syademos
Post by joye
Et vous me diriez de bien mettre un S sur /dirai/.
Vous auriez raison.
Et comme ça, on skitt en bons termes.
Celle-ci n'est pas mauvaise. Mais il faut lire beaucoup de non-sens
avant d'y arriver.
--
Ubuntou,

Le Magicien
Syademos
2018-10-16 11:39:01 UTC
Réponse
Permalink
Post by Sh. Mandrake
Post by Syademos
Post by joye
Post by Syademos
Si vous étiez une vraie francophone, c'est-à-dire une française,
Si j'étais une Française, je vous dirai d'y mettre la majusucule pour
les substantifs de nationalité.  ;-)
C'est-à-dire, je ne suis pas sûr que les femmes la méritent.
Si vous cessiez la provoc ?
J'ose croire que Joye comprend le second degré.

Reste à savoir pourquoi elle écrit "joye" sans majuscule.
Sh. Mandrake
2018-10-16 11:45:14 UTC
Réponse
Permalink
Post by Syademos
Post by Sh. Mandrake
Post by Syademos
Post by joye
Post by Syademos
Si vous étiez une vraie francophone, c'est-à-dire une française,
Si j'étais une Française, je vous dirai d'y mettre la majusucule pour
les substantifs de nationalité. ;-)
C'est-à-dire, je ne suis pas sûr que les femmes la méritent.
Si vous cessiez la provoc ?
J'ose croire que Joye comprend le second degré.
Reste à savoir pourquoi elle écrit "joye" sans majuscule.
Parce que ça lui plaît. Ça vous défrise ?
--
Le Magicien
Syademos
2018-10-16 12:10:46 UTC
Réponse
Permalink
Post by Sh. Mandrake
Post by Syademos
Post by Sh. Mandrake
Post by Syademos
Post by joye
Post by Syademos
Si vous étiez une vraie francophone, c'est-à-dire une française,
Si j'étais une Française, je vous dirai d'y mettre la majusucule pour
les substantifs de nationalité.  ;-)
C'est-à-dire, je ne suis pas sûr que les femmes la méritent.
Si vous cessiez la provoc ?
J'ose croire que Joye comprend le second degré.
Reste à savoir pourquoi elle écrit "joye" sans majuscule.
Parce que ça lui plaît. Ça vous défrise ?
Je pense plutôt qu'elle s'est abonnée il y a très longtemps sur ce groupe.

D'après mes souvenirs, on n'aborde pas encore les majuscules au Cours
Préparatoire.
Jean-Pierre Kuypers
2018-10-16 07:32:40 UTC
Réponse
Permalink
Post by Syademos
Si vous étiez une vraie francophone, c'est-à-dire une française
J'hallucine !
Faut-il maintenant être Français·e pour être vrai·e francophone ?...
--
Jean-Pierre Kuypers
Syademos
2018-10-16 11:44:09 UTC
Réponse
Permalink
Post by Jean-Pierre Kuypers
Post by Syademos
Si vous étiez une vraie francophone, c'est-à-dire une française
J'hallucine !
Faut-il maintenant être Français·e pour être vrai·e francophone ?...
Vous manquez le second degré, mon cher.

Il fallait que j'amène ma phrase vers les valeurs républicaines.

Or vous avez beau être francophone, votre pays n'en est pas encore à ce
stade suprême de la civilisation.
Sh. Mandrake
2018-10-16 11:48:24 UTC
Réponse
Permalink
Post by Jean-Pierre Kuypers
Post by Syademos
Si vous étiez une vraie francophone, c'est-à-dire une française
J'hallucine !
Faut-il maintenant être Français·e pour être vrai·e francophone ?...
J'hallucine ! Faut-il maintenant utiliser l'écriture inclusive pour se
faire comprendre ?
« Faut-il maintenant être français pour être un vrai francophone ?... »
ne se comprend pas ? Est-il exclusif des femmes ?
Je ne le crois pas.
--
Ubuntou,

Le Magicien
Le Pépé à chaines
2018-10-16 09:24:25 UTC
Réponse
Permalink
Post by Syademos
Si vous étiez une vraie francophone, c'est-à-dire une française,
Ah ? Parce que si on n'est pas français, on est un faux francophone ?
Post by Syademos
vous seriez fière des valeurs de la République.
Sur la papier, ça en jette. Dans la vie quotidienne, c'est une autre
affaire.
BéCé
2018-10-16 10:49:13 UTC
Réponse
Permalink
Post by Le Pépé à chaines
Post by Syademos
Si vous étiez une vraie francophone, c'est-à-dire une française,
Ah ? Parce que si on n'est pas français, on est un faux francophone ?
Post by Syademos
vous seriez fière des valeurs de la République.
Sur la papier, ça en jette. Dans la vie quotidienne, c'est une autre
affaire.
Ce vieux débat, qui parcourt ce forum depuis sa création, et même avant,
est pourtant facile à résoudre.

Le vrai francophone fait des erreurs de vrai francophone.

Par exemple, il dit "Je vais au coiffeur sur la moto à mon beau-frère".
L'étrangérophone qui a appris le français dans le cours de ses études
dira correctement :"Je vais chez le coiffeur sur la moto de mon
beau-frère" voire "sur la moto de mon beauf" pour montrer sa
connaissance de la langue.

L'étrangérophone fait des erreurs d'étrangérophone.

Par exemple, des erreurs de genre "Je mange cette pain."
Ou bien une mauvais utilisation du partitif, "Je mange de pain".

Jamais le vrai francophone ne fera ces erreurs.

Mais le critère déterminant n'est pas là.
Jamais le vrai francophone ne revendiquera la qualité de "vrai
francophone". Il s'en tamponne le coquillard avec le Petit Larousse.
--
BéCé
www.bernardcordier.com
joye
2018-10-16 10:53:07 UTC
Réponse
Permalink
Post by BéCé
Jamais le vrai francophone ne revendiquera la qualité de "vrai
francophone". Il s'en tamponne le coquillard avec le Petit Larousse.
Qui plus est, il ne dirait jamais "Go fuck yourself with something pointy".
Le Pépé à chaines
2018-10-16 11:01:52 UTC
Réponse
Permalink
Post by joye
Post by BéCé
Jamais le vrai francophone ne revendiquera la qualité de "vrai
francophone". Il s'en tamponne le coquillard avec le Petit Larousse.
Qui plus est, il ne dirait jamais "Go fuck yourself with something pointy".
Sauf s'il a l'esprit torturé. Là, tout est possible.
joye
2018-10-16 11:08:07 UTC
Réponse
Permalink
Post by joye
Post by BéCé
Jamais le vrai francophone ne revendiquera la qualité de "vrai
francophone". Il s'en tamponne le coquillard avec le Petit Larousse.
Qui plus est, il ne dirait jamais "Go fuck yourself with something pointy".
    Sauf s'il a l'esprit torturé. Là, tout est possible.
Mèfi, tu vas lui donner des idées, à ton Légér-rien [sic].
Sh. Mandrake
2018-10-16 11:58:21 UTC
Réponse
Permalink
Post by joye
Post by Le Pépé à chaines
Post by joye
Post by BéCé
Jamais le vrai francophone ne revendiquera la qualité de "vrai
francophone". Il s'en tamponne le coquillard avec le Petit Larousse.
Qui plus est, il ne dirait jamais "Go fuck yourself with something pointy".
Sauf s'il a l'esprit torturé. Là, tout est possible.
Mèfi, tu vas lui donner des idées, à ton Légér-rien [sic].
Elle est très bonne, celle-là. Vous avez beaucoup progressé
depuis une vingtaine d'années. :)
--
Ubuntou,

Le Magicien
BéCé
2018-10-16 12:05:15 UTC
Réponse
Permalink
Post by joye
Post by BéCé
Jamais le vrai francophone ne revendiquera la qualité de "vrai
francophone". Il s'en tamponne le coquillard avec le Petit Larousse.
Qui plus est, il ne dirait jamais "Go fuck yourself with something pointy".
Dans ce contexte, un futur me semblerait plus affirmé, plus cohérent
avec le futur de la phrase précédente.
Examinons : "Qui plus est il ne dira jamais (des grossièretés)".

Oui, c'est mieux.

Mais je suis prêt à en discuter.
Avec de vrais francophones.
--
BéCé
www.bernardcordier.com
Jean-Pierre Kuypers
2018-10-15 18:51:23 UTC
Réponse
Permalink
Post by joye
Si ce forum m'a appris une chose, c'est que certaines bonnes gens de ce
forum ne voudront jamais me permettre d'être une vraie francophone.
On n'est pas en classe ici.
Y a personne pour donner la permission d'être quelqu'un.

Faudrait changer un peu d'optique.
--
Jean-Pierre Kuypers

Veuillez apprendre les phrases dans leur con-
texte avant de permettre sciemment.
Le Pépé à chaines
2018-10-16 09:25:59 UTC
Réponse
Permalink
Post by Jean-Pierre Kuypers
Post by joye
Si ce forum m'a appris une chose, c'est que certaines bonnes gens de ce
forum ne voudront jamais me permettre d'être une vraie francophone.
On n'est pas en classe ici.
Y a personne pour donner la permission d'être quelqu'un.
Il y a toujours quelqu'un pour vous reprendre sur quoi que ce soit. La
preuve...
joye
2018-10-16 09:53:38 UTC
Réponse
Permalink
Post by Jean-Pierre Kuypers
Post by joye
Si ce forum m'a appris une chose, c'est que certaines bonnes gens de ce
forum ne voudront jamais me permettre d'être une vraie francophone.
On n'est pas en classe ici.
Y a personne pour donner la permission d'être quelqu'un.
    Il y a toujours quelqu'un pour vous reprendre sur quoi que ce soit.
La preuve...
Certes, mais ce n'est pas le sport national en Belgique. ;-)
Le Pépé à chaines
2018-10-16 10:16:10 UTC
Réponse
Permalink
Post by joye
Post by Jean-Pierre Kuypers
Post by joye
Si ce forum m'a appris une chose, c'est que certaines bonnes gens de ce
forum ne voudront jamais me permettre d'être une vraie francophone.
On n'est pas en classe ici.
Y a personne pour donner la permission d'être quelqu'un.
     Il y a toujours quelqu'un pour vous reprendre sur quoi que ce
soit. La preuve...
Certes, mais ce n'est pas le sport national en Belgique. ;-)
Il paraît que depuis début juillet, il est bon d'être /Courtois/ à
l'égard des Français...
joye
2018-10-16 10:20:08 UTC
Réponse
Permalink
Post by joye
     Il y a toujours quelqu'un pour vous reprendre sur quoi que ce
soit. La preuve...
Certes, mais ce n'est pas le sport national en Belgique. ;-)
    Il paraît que depuis début juillet, il est bon d'être /Courtois/ à
l'égard des Français...
La triche, c'est pas bien.
Le Pépé à chaines
2018-10-16 11:00:06 UTC
Réponse
Permalink
Post by joye
     Il paraît que depuis début juillet, il est bon d'être /Courtois/
à l'égard des Français...
La triche, c'est pas bien.
Elle leur est restée coincée en travers dans la gorge, la frite...
joye
2018-10-16 11:06:52 UTC
Réponse
Permalink
Post by joye
     Il paraît que depuis début juillet, il est bon d'être /Courtois/
à l'égard des Français...
La triche, c'est pas bien.
    Elle leur est restée coincée en travers dans la gorge, la frite...
J'étais à Bruxelles la semaine dernière. J'ai lu les journaux.

Et bien sûr que j'avais regardé le match cet été.

C'était pas une frite, c'était de la fraude.

(pour rester en-charte, parlons des nuances)
Sh. Mandrake
2018-10-16 11:30:24 UTC
Réponse
Permalink
Post by joye
Post by Syademos
Post by joye
À mon avis, l'OIF se ridiculise. Il est évident que le français
disparaît partout.
C'est aussi mon avis.
Post by joye
Post by Syademos
Vous y allez vous-même fort en disant que "le français disparaît partout."
Mais c'est vrai, même si l'on ne s'en rend pas compte. Toutefois, il
faut sortir de l'Hexagone pour s'en apercevoir.
Tout comme les États-uniens doivent sortir des États-Unis pour
s'apercevoir qu'il y a d'autres langues que l'anglais dans le monde.
Post by joye
Post by Syademos
Mais il est vrai que l'OIF se ridiculise en noyant les chiffres, sans
faire a minima la distinction entre d'une part ceux qui parlent un
français de cuisine, et d'autre part les vrais francophones comme vous
et moi.
Si ce forum m'a appris une chose, c'est que certaines bonnes gens de ce
forum ne voudront jamais me permettre d'être une vraie francophone.
Quel besoin avez-vous donc d'être adoubée comme « vraie » francophone
par une bande de pissent-froid ? Vous êtes francophone, point.
Les faux francophones, cela n'existe pas.
Post by joye
C'est cette attitude de supériorité snobinarde qui tue la langue
française (cf la réponse africaine au lourdisme de Macron).
--
Ubuntou,

Le Magicien
joye
2018-10-16 11:38:41 UTC
Réponse
Permalink
Post by Sh. Mandrake
Post by joye
Post by Syademos
Vous y allez vous-même fort en disant que "le français disparaît partout."
Mais c'est vrai, même si l'on ne s'en rend pas compte. Toutefois, il
faut sortir de l'Hexagone pour s'en apercevoir.
Tout comme les États-uniens doivent sortir des États-Unis pour
s'apercevoir qu'il y a d'autres langues que l'anglais dans le monde.
Pas nécessaire. L'espagnol se fait entendre partout, même ici dans le
bled. Tout le monde sait que les Amish parlent leur dialecte d'allemand
en ville. Comme quoi les Zuesses ne sont pas l'Hexagone.

[...]
Post by Sh. Mandrake
Post by joye
Si ce forum m'a appris une chose, c'est que certaines bonnes gens de ce
forum ne voudront jamais me permettre d'être une vraie francophone.
Quel besoin avez-vous donc d'être adoubée comme « vraie » francophone
par une bande de pissent-froid ? Vous êtes francophone, point.
Les faux francophones, cela n'existe pas.
Il y a longtemps, vous m'avez dit quelque chose de très utile et de très
sage. Vous m'avez dit que je ne serais jamais "native speaker" et vous
aviez tout à fait raison. Ce que je combats, c'est la honte qu'on essaie
de me faire sentir pour ce fait.

Alors, merci à vous, Magico.
Sh. Mandrake
2018-10-16 11:44:21 UTC
Réponse
Permalink
Post by joye
Post by Sh. Mandrake
Post by joye
Post by Syademos
Vous y allez vous-même fort en disant que "le français disparaît partout."
Mais c'est vrai, même si l'on ne s'en rend pas compte. Toutefois, il
faut sortir de l'Hexagone pour s'en apercevoir.
Tout comme les États-uniens doivent sortir des États-Unis pour
s'apercevoir qu'il y a d'autres langues que l'anglais dans le monde.
Pas nécessaire. L'espagnol se fait entendre partout, même ici dans le
bled. Tout le monde sait que les Amish parlent leur dialecte d'allemand
en ville. Comme quoi les Zuesses ne sont pas l'Hexagone.
Les Amish sont un épiphénomène. En France aussi, on parle certains
patois. En Alsace, par exemple.
Post by joye
[...]
Post by Sh. Mandrake
Post by joye
Si ce forum m'a appris une chose, c'est que certaines bonnes gens de ce
forum ne voudront jamais me permettre d'être une vraie francophone.
Quel besoin avez-vous donc d'être adoubée comme « vraie » francophone
par une bande de pissent-froid ? Vous êtes francophone, point.
Les faux francophones, cela n'existe pas.
Il y a longtemps, vous m'avez dit quelque chose de très utile et de très
sage. Vous m'avez dit que je ne serais jamais "native speaker" et vous
aviez tout à fait raison. Ce que je combats, c'est la honte qu'on essaie
de me faire sentir pour ce fait.
C'est un délice de gourmet d'être traité d'imbécile par un idiot.
Courteline.
Post by joye
Alors, merci à vous, Magico.
Je vous en prie.
--
Ubuntou,

Le Magicien
Syademos
2018-10-16 12:15:41 UTC
Réponse
Permalink
Post by Sh. Mandrake
Quel besoin avez-vous donc d'être adoubée comme « vraie » francophone
par une bande de pissent-froid ?
Des pisse-froid.
(invariable).


Vous êtes francophone, point.
Post by Sh. Mandrake
Les faux francophones, cela n'existe pas.
Si, comme les faux débutants.
Sh. Mandrake
2018-10-15 07:21:17 UTC
Réponse
Permalink
Post by Le Pépé à chaines
"Deuxième langue étrangère apprise dans l'Union européenne et les
pays latino-américains après l'anglais, troisième langue des affaires et
du commerce, quatrième langue sur Internet, en progression de 33% chez
les apprenants du Français langue étrangère (FLE) en Afrique du Nord et
au Moyen-Orient, la langue française constitue bien une langue d'avenir.
D'ailleurs, selon les nouvelles données de l'OIF, parmi les 59% de
locuteurs quotidiens du français qui se trouvent sur le continent
africain, «entre 80% et 100% des francophones d'Afrique et du monde
arabe souhaitent que la langue française soit apprise par leur
descendance»."
Ne vous leurrez pas. L'anglais a raflé la mise depuis un bon bout de temps.
Tout le monde ou presque parle anglais, particulièrement dans le monde
des affaires, mais aussi dans celui des sciences.
--
Ubuntou,

Le Magicien
Loading...