Discussion:
digital
Add Reply
siger
2018-10-17 15:05:11 UTC
Réponse
Permalink
https://www.franceculture.fr/conferences/revue-esprit/justice-digitale-faut-il-sinquieter?

"justice digitale"
pourquoi pas "digital justice" ?
joye
2018-10-17 15:14:09 UTC
Réponse
Permalink
Post by siger
"justice digitale"
pourquoi pas "digital justice" ?
Parce qu'il faudrait davantage de doigté pour ce faire ?
Jean-Pierre Kuypers
2018-10-17 16:21:06 UTC
Réponse
Permalink
In article (Dans l'article)
Post by siger
"justice digitale"
De toute manière, avec les avocats et consorts, on l'a toujours bien
profond.
--
Jean-Pierre Kuypers
Sh. Mandrake
2018-10-17 16:57:44 UTC
Réponse
Permalink
Post by Jean-Pierre Kuypers
In article (Dans l'article)
Post by siger
"justice digitale"
De toute manière, avec les avocats et consorts, on l'a toujours bien
profond.
+1
--
Ubuntu,

Le Magicien
BéCé
2018-10-17 17:31:57 UTC
Réponse
Permalink
Post by Jean-Pierre Kuypers
In article (Dans l'article)
Post by siger
"justice digitale"
De toute manière, avec les avocats et consorts, on l'a toujours bien
profond.
Je vous demande de vous arrêter.

https://screenshots.firefox.com/fNK6xXlohoEkR1sR/www.google.com
--
BéCé
www.bernardcordier.com
Sh. Mandrake
2018-10-17 16:56:47 UTC
Réponse
Permalink
Post by siger
https://www.franceculture.fr/conferences/revue-esprit/justice-digitale-faut-il-sinquieter?
"justice digitale"
pourquoi pas "digital justice" ?
Et pourquoi pas justice numérique ?
Ce combat-là aussi est déjà perdu ?
--
Le Magicien
Syademos
2018-10-17 20:09:23 UTC
Réponse
Permalink
Post by Sh. Mandrake
Post by siger
https://www.franceculture.fr/conferences/revue-esprit/justice-digitale-faut-il-sinquieter?
"justice digitale"
pourquoi pas "digital justice" ?
Et pourquoi pas justice numérique ?
Ce combat-là aussi est déjà perdu ?
Digital est has been.

Je lis régulièrement une revue de photo. Il y a 12 ans, ils disaient
tout le temps "reflex digital", maintenant c'est "reflex numérique".
Sh.Mandrake
2018-10-18 09:28:20 UTC
Réponse
Permalink
Post by Syademos
Post by Sh. Mandrake
Post by siger
https://www.franceculture.fr/conferences/revue-esprit/justice-digitale-faut-il-sinquieter?
"justice digitale"
pourquoi pas "digital justice" ?
Et pourquoi pas justice numérique ?
Ce combat-là aussi est déjà perdu ?
Digital est has been.
Je lis régulièrement une revue de photo. Il y a 12 ans, ils disaient
tout le temps "reflex digital", maintenant c'est "reflex numérique".
Pour une fois que le français l'emporte sur l'anglais...
--
Ubuntu,

Le Magicien.
Chico T
2018-10-18 10:05:32 UTC
Réponse
Permalink
Post by Sh.Mandrake
Post by Syademos
Post by Sh. Mandrake
Post by siger
https://www.franceculture.fr/conferences/revue-esprit/justice-digitale-faut-il-sinquieter?
"justice digitale"
pourquoi pas "digital justice" ?
Et pourquoi pas justice numérique ?
Ce combat-là aussi est déjà perdu ?
Digital est has been.
Je lis régulièrement une revue de photo. Il y a 12 ans, ils disaient
tout le temps "reflex digital", maintenant c'est "reflex numérique".
Pour une fois que le français l'emporte sur l'anglais...
Peut-être. La distinction originelle est entre 'analogue' et 'digital',
la technologie de base des ordinateurs.

Dans le cas de la justice, ce que l'on veut indiquer, je suppose, est
que l'on utilise 'hardware' et 'software' au lieu de 'wetware'.

Comment dire 'wetware' en français ? Je trouve 'ordinateur vivant', mais
c'est peu satisfaisant, car son antonyme doit être 'ordinateur mort', et
ça n'exprime point ce que l'on veut dire ici.
Anansi
2018-10-18 11:25:40 UTC
Réponse
Permalink
Post by Chico T
Peut-être. La distinction originelle est entre 'analogue' et 'digital',
la technologie de base des ordinateurs.
Dans le cas de la justice, ce que l'on veut indiquer, je suppose, est
que l'on utilise 'hardware' et 'software' au lieu de 'wetware'.
Comment dire 'wetware' en français ? Je trouve 'ordinateur vivant', mais
c'est peu satisfaisant, car son antonyme doit être 'ordinateur mort', et
ça n'exprime point ce que l'on veut dire ici.
Dans ce contexte, l'opposition sera entre justice numérique et justice
papier.
Sh. Mandrake
2018-10-18 11:54:15 UTC
Réponse
Permalink
Post by Chico T
Post by Sh.Mandrake
Post by Syademos
Post by Sh. Mandrake
Post by siger
https://www.franceculture.fr/conferences/revue-esprit/justice-digitale-faut-il-sinquieter?
"justice digitale"
pourquoi pas "digital justice" ?
Et pourquoi pas justice numérique ?
Ce combat-là aussi est déjà perdu ?
Digital est has been.
Je lis régulièrement une revue de photo. Il y a 12 ans, ils disaient
tout le temps "reflex digital", maintenant c'est "reflex numérique".
Pour une fois que le français l'emporte sur l'anglais...
Peut-être. La distinction originelle est entre 'analogue' et 'digital',
la technologie de base des ordinateurs.
Non. À l'origine, la distinction est entre « numérique » français) et «
digital » (anglais).
Post by Chico T
Dans le cas de la justice, ce que l'on veut indiquer, je suppose, est
que l'on utilise 'hardware' et 'software' au lieu de 'wetware'.
Comment dire 'wetware' en français ? Je trouve 'ordinateur vivant', mais
c'est peu satisfaisant, car son antonyme doit être 'ordinateur mort', et
ça n'exprime point ce que l'on veut dire ici.
Il s'agit d'une autre controverse, mais je ne la comprends pas.
À quelle occasion aurions-nous besoin de dire « wetware » en français ?
--
Ubuntou,

Le Magicien
Syademos
2018-10-18 12:19:09 UTC
Réponse
Permalink
Post by Sh. Mandrake
Il s'agit d'une autre controverse, mais je ne la comprends pas.
À quelle occasion aurions-nous besoin de dire « wetware » en français ?
À chaque fois que vous renversez du café sur votre clavier.
Chico T
2018-10-18 18:09:49 UTC
Réponse
Permalink
Post by Sh. Mandrake
Post by Chico T
Post by Sh.Mandrake
Pour une fois que le français l'emporte sur l'anglais...
Peut-être. La distinction originelle est entre 'analogue' et 'digital',
la technologie de base des ordinateurs.
Non. À l'origine, la distinction est entre « numérique » français) et «
digital » (anglais).
Je ne suis pas d'accord. 'Digital' fait référence à la technologie, qui
se repose sur des valeurs discrètes. Le terme est plus juste que
'numérique', car on traite diverses données : les nombres, certes, mais
aussi, voire plus souvent, les caractères, les valeurs booléens, les
types énumératifs, les liens, les objets, les structures....

Ce qui caractérise nos ordinateurs actuels, c'est justement qu'ils se
basent sur cette technologie digitale, à valeurs discrètes.

'Digit'. Ça vient du latin. On peut l'utiliser sans trahir ses
principes. :-)
Lanarcam
2018-10-18 19:38:27 UTC
Réponse
Permalink
Post by Chico T
Post by Sh. Mandrake
Post by Chico T
Post by Sh.Mandrake
Pour une fois que le français l'emporte sur l'anglais...
Peut-être. La distinction originelle est entre 'analogue' et 'digital',
la technologie de base des ordinateurs.
Non. À l'origine, la distinction est entre « numérique » français) et
« digital » (anglais).
Je ne suis pas d'accord. 'Digital' fait référence à la technologie, qui
se repose sur des valeurs discrètes. Le terme est plus juste que
'numérique', car on traite diverses données : les nombres, certes, mais
aussi, voire plus souvent, les caractères, les valeurs booléens, les
types énumératifs, les liens, les objets, les structures....
Ce qui caractérise nos ordinateurs actuels, c'est justement qu'ils se
basent sur cette technologie digitale, à valeurs discrètes.
'Digit'. Ça vient du latin. On peut l'utiliser sans trahir ses
principes.    :-)
D'après etymonline :

"digital (adj.)
mid-15c., "pertaining to numbers below ten;" 1650s, "pertaining
to fingers," from Latin digitalis, from digitus "finger or toe"
(see digit). The numerical sense is because numerals under 10
were counted on fingers. *Meaning "using numerical digits"* is from
1938, especially of computers which run on data in the form of
digits (opposed to analogue) after c. 1945. In reference to
recording or broadcasting, from 1960."

En français, numérique est bien l'opposé d'analogique. C'est
ce qui a à voir avec des nombres discrets.

"On dit numérique une information qui se présente sous forme de
nombres associés à une indication de la grandeur à laquelle
ils s'appliquent, permettant les calculs, les statistiques,
la vérification des modèles mathématiques. Numérique s'oppose
à analogique."

https://fr.wikipedia.org/wiki/Num%C3%A9rique
Chico T
2018-10-18 20:37:03 UTC
Réponse
Permalink
Post by Lanarcam
Post by Chico T
Je ne suis pas d'accord. 'Digital' fait référence à la technologie,
qui se repose sur des valeurs discrètes. Le terme est plus juste que
'numérique', car on traite diverses données : les nombres, certes,
mais aussi, voire plus souvent, les caractères, les valeurs booléennes,
les types énumératifs, les liens, les objets, les structures....
Ce qui caractérise nos ordinateurs actuels, c'est justement qu'ils se
basent sur cette technologie digitale, à valeurs discrètes.
'Digit'. Ça vient du latin. On peut l'utiliser sans trahir ses
principes.    :-)
"digital (adj.)
mid-15c., "pertaining to numbers below ten;" 1650s, "pertaining
to fingers," from Latin digitalis, from digitus "finger or toe"
(see digit). The numerical sense is because numerals under 10
were counted on fingers. *Meaning "using numerical digits"* is from
1938, especially of computers which run on data in the form of
digits (opposed to analogue) after c. 1945. In reference to
recording or broadcasting, from 1960."
En français, numérique est bien l'opposé d'analogique. C'est
ce qui a à voir avec des nombres discrets.
"On dit numérique une information qui se présente sous forme de
nombres associés à une indication de la grandeur à laquelle
ils s'appliquent, permettant les calculs, les statistiques,
la vérification des modèles mathématiques. Numérique s'oppose
à analogique."
https://fr.wikipedia.org/wiki/Num%C3%A9rique
En tant que Français, tu as sans doute raison quant à l'usage. Ce n'est
pas de cela que je discute. Ce que je dis c'est que le terme 'digital'
est plus juste, car les données sont souvent autre chose que des nombres.

'Digital' fait référence aux doigts étendus ou pas, de façon binaire, et
par extension aux circuits dans un état ou dans un autre. S'ils
représentent le mot 'ordi', cela n'est pas un nombre. Pareillement pour
l'ensemble { français, anglais, latin }, ou la valeur 'vrai'. Cela se
contraste avec l'analogique...

#define ANALOGUE (FALSE)

C'est dommage de rejeter un terme plus juste parce qu'il est passé par
l'anglais. :-)
BéCé
2018-10-18 21:21:42 UTC
Réponse
Permalink
Post by Chico T
Post by Lanarcam
Post by Chico T
Je ne suis pas d'accord. 'Digital' fait référence à la technologie,
qui se repose sur des valeurs discrètes. Le terme est plus juste que
'numérique', car on traite diverses données : les nombres, certes,
mais aussi, voire plus souvent, les caractères, les valeurs booléennes,
les types énumératifs, les liens, les objets, les structures....
Ce qui caractérise nos ordinateurs actuels, c'est justement qu'ils se
basent sur cette technologie digitale, à valeurs discrètes.
'Digit'. Ça vient du latin. On peut l'utiliser sans trahir ses
principes.    :-)
"digital (adj.)
mid-15c., "pertaining to numbers below ten;" 1650s, "pertaining
to fingers," from Latin digitalis, from digitus "finger or toe"
(see digit). The numerical sense is because numerals under 10
were counted on fingers. *Meaning "using numerical digits"* is from
1938, especially of computers which run on data in the form of
digits (opposed to analogue) after c. 1945. In reference to
recording or broadcasting, from 1960."
En français, numérique est bien l'opposé d'analogique. C'est
ce qui a à voir avec des nombres discrets.
"On dit numérique une information qui se présente sous forme de
nombres associés à une indication de la grandeur à laquelle
ils s'appliquent, permettant les calculs, les statistiques,
la vérification des modèles mathématiques. Numérique s'oppose
à analogique."
https://fr.wikipedia.org/wiki/Num%C3%A9rique
En tant que Français, tu as sans doute raison quant à l'usage. Ce n'est
pas de cela que je discute. Ce que je dis c'est que le terme 'digital'
est plus juste, car les données sont souvent autre chose que des nombres.
'Digital' fait référence aux doigts étendus ou pas, de façon binaire, et
par extension aux circuits dans un état ou dans un autre. S'ils
représentent le mot 'ordi', cela n'est pas un nombre. Pareillement pour
l'ensemble { français, anglais, latin }, ou la valeur 'vrai'. Cela se
contraste avec l'analogique...
#define ANALOGUE (FALSE)
C'est dommage de rejeter un terme plus juste parce qu'il est passé par
l'anglais. :-)
Il me semble que le français numérique vient du fait que l'ordinateur
traite des données (nombres mais aussi lumière, teintes, sons, odeurs,
composition chimique...) qui sont converties en nombre binaires via les
valeurs dites 1 ou 0, nombres sur lesquels il peut faire des calculs.
--
BéCé
(simple bureauticien)
Syademos
2018-10-19 06:56:41 UTC
Réponse
Permalink
Post by BéCé
Il me semble que le français numérique vient du fait que l'ordinateur
traite des données (nombres mais aussi lumière, teintes, sons, odeurs,
composition chimique...) qui sont converties en nombre binaires via les
valeurs dites 1 ou 0, nombres sur lesquels il peut faire des calculs.
Les valeurs analogiques sont bien des nombres elles aussi.

Au lieu de valeur "numérique", il aurait en toute rigueur mieux valu
parler de valeur "discrète". C'est ce qui caractérise le numérique
vis-à-vis de l'analogique.
siger
2018-10-19 12:25:18 UTC
Réponse
Permalink
Post by Syademos
Post by BéCé
Il me semble que le français numérique vient du fait que l'ordinateur
traite des données (nombres mais aussi lumière, teintes, sons, odeurs,
composition chimique...) qui sont converties en nombre binaires via les
valeurs dites 1 ou 0, nombres sur lesquels il peut faire des calculs.
Oui, il s'agit de nombres quel que soit ce qu'ils désignent.
Post by Syademos
Les valeurs analogiques sont bien des nombres elles aussi.
Des nombres infinis, pour ce qui est après la virgule, à la différence
du numérique.
Post by Syademos
Au lieu de valeur "numérique", il aurait en toute rigueur mieux valu
parler de valeur "discrète". C'est ce qui caractérise le numérique
vis-à-vis de l'analogique.
Discret, en français courant, ne veut rien dire ici, il me semble.
Syademos
2018-10-20 11:48:40 UTC
Réponse
Permalink
Post by siger
Post by Syademos
Post by BéCé
Il me semble que le français numérique vient du fait que l'ordinateur
traite des données (nombres mais aussi lumière, teintes, sons, odeurs,
composition chimique...) qui sont converties en nombre binaires via les
valeurs dites 1 ou 0, nombres sur lesquels il peut faire des calculs.
Oui, il s'agit de nombres quel que soit ce qu'ils désignent.
Post by Syademos
Les valeurs analogiques sont bien des nombres elles aussi.
Des nombres infinis, pour ce qui est après la virgule, à la différence
du numérique.
Post by Syademos
Au lieu de valeur "numérique", il aurait en toute rigueur mieux valu
parler de valeur "discrète". C'est ce qui caractérise le numérique
vis-à-vis de l'analogique.
Discret, en français courant, ne veut rien dire ici, il me semble.
En français courant, non, mais pas moins que "analogique".


Il y a un autre sens précis de "discret":

B.− LOG. et MATH. Composé d'éléments discontinus, séparés, distincts.
Une quantité discrète, p. oppos. à une quantité continue.
Lanarcam
2018-10-18 21:25:54 UTC
Réponse
Permalink
Post by Chico T
Post by Lanarcam
Post by Chico T
Je ne suis pas d'accord. 'Digital' fait référence à la technologie,
qui se repose sur des valeurs discrètes. Le terme est plus juste que
'numérique', car on traite diverses données : les nombres, certes,
mais aussi, voire plus souvent, les caractères, les valeurs
booléennes, les types énumératifs, les liens, les objets, les
structures....
Ce qui caractérise nos ordinateurs actuels, c'est justement qu'ils se
basent sur cette technologie digitale, à valeurs discrètes.
'Digit'. Ça vient du latin. On peut l'utiliser sans trahir ses
principes.    :-)
"digital (adj.)
mid-15c., "pertaining to numbers below ten;" 1650s, "pertaining
to fingers," from Latin digitalis, from digitus "finger or toe"
(see digit). The numerical sense is because numerals under 10
were counted on fingers. *Meaning "using numerical digits"* is from
1938, especially of computers which run on data in the form of
digits (opposed to analogue) after c. 1945. In reference to
recording or broadcasting, from 1960."
En français, numérique est bien l'opposé d'analogique. C'est
ce qui a à voir avec des nombres discrets.
"On dit numérique une information qui se présente sous forme de
nombres associés à une indication de la grandeur à laquelle
ils s'appliquent, permettant les calculs, les statistiques,
la vérification des modèles mathématiques. Numérique s'oppose
à analogique."
https://fr.wikipedia.org/wiki/Num%C3%A9rique
En tant que Français, tu as sans doute raison quant à l'usage. Ce n'est
pas de cela que je discute. Ce que je dis c'est que le terme 'digital'
est plus juste, car les données sont souvent autre chose que des nombres.
Je ne comprends pas : digit veut bien dire nombre ?
Post by Chico T
'Digital' fait référence aux doigts étendus ou pas, de façon binaire, et
par extension aux circuits dans un état ou dans un autre. S'ils
représentent le mot 'ordi', cela n'est pas un nombre. Pareillement pour
l'ensemble { français, anglais, latin }, ou la valeur 'vrai'. Cela se
contraste avec l'analogique...
C'est parce qu'on représente les données sous forme de suite de bits
qu'on les appelle des données numériques ou digital data en anglais.

En analogique, par contre, les données sont représentées sous forme
d'une grandeur continue (donc non discrète).
Chico T
2018-10-19 07:35:12 UTC
Réponse
Permalink
Post by Lanarcam
Post by Chico T
En tant que Français, tu as sans doute raison quant à l'usage. Ce
n'est pas de cela que je discute. Ce que je dis c'est que le terme
'digital' est plus juste, car les données sont souvent autre chose que
des nombres.
Je ne comprends pas : digit veut bien dire nombre ?
'Digit' peut vouloir dire 'chiffre', oui, mais 'digital' a aussi ces sens :

"Of signals, information, or data: represented by a series of discrete
values (commonly the numbers 0 and 1), typically for electronic storage
or processing. Such data is commonly represented by discrete values of a
physical quantity such as voltage or magnetic polarization, typically in
binary form" - OED, 'digital', sens 2.a. "Of a computer or calculator:
that operates on data in digital form; (of a storage medium) that stores
digital data. Cf. analogue..." - sens 2.b.. Etc..
Post by Lanarcam
Post by Chico T
'Digital' fait référence aux doigts étendus ou pas, de façon binaire,
et par extension aux circuits dans un état ou dans un autre. S'ils
représentent le mot 'ordi', cela n'est pas un nombre. Pareillement
pour l'ensemble { français, anglais, latin }, ou la valeur 'vrai'.
Cela se contraste avec l'analogique...
C'est parce qu'on représente les données sous forme de suite de bits
qu'on les appelle des données numériques ou digital data en anglais.
C'est vrai que 'bit' veut dire 'binary digit', mais cette appellation
est parfois trompeuse. La séquence 01000001 peut représenter 65, ou bien
'A' - ou bien pourrait venir de mon petit script pour les courses au
supermarché, où chaque bit veut dire ou acheter ceci ou ne pas l'acheter.

Ce n'est pas toujours que les bits encodent les nombres.
Post by Lanarcam
En analogique, par contre, les données sont représentées sous forme
d'une grandeur continue (donc non discrète).
C'est vrai aussi qu'il n'y a pas de nombres au sein d'un ordinateur
analogique, même si on peut en ajouter pour interpréter les valeurs -
comme sur une règle à calcul, par exemple.
Chico T
2018-10-19 09:19:56 UTC
Réponse
Permalink
Post by Chico T
C'est vrai aussi qu'il n'y a pas de nombres au sein d'un ordinateur
analogique, même si on peut en ajouter pour interpréter les valeurs -
comme sur une règle à calcul, par exemple.
En fait, quand on y ajoute des nombres, ils font partie intégrale du
calcul :

<Loading Image...>

La même distance livre divers chiffres selon la valeur que lui donnent
les échelles.

Cela est vrai pour une règle à calcul, qui est une calculatrice
analogique, pour ainsi dire. Mais il n'y pas de nombres dans un
ordinateur analogique qui, par exemple, dirige la trajectoire d'une
fusée. Ce dernier est analogique mais pas numérique, tandis que la règle
est analogique et numérique.

Les meilleurs termes pour distinguer les technologies sont donc digital
et analogique. :-)
BéCé
2018-10-19 10:27:40 UTC
Réponse
Permalink
Post by Chico T
Post by Chico T
C'est vrai aussi qu'il n'y a pas de nombres au sein d'un ordinateur
analogique, même si on peut en ajouter pour interpréter les valeurs -
comme sur une règle à calcul, par exemple.
En fait, quand on y ajoute des nombres, ils font partie intégrale du
<https://www.cjoint.com/data/HJtjiLrrnTr_SlideRule.jpg>
La même distance livre divers chiffres selon la valeur que lui donnent
les échelles.
Cela est vrai pour une règle à calcul, qui est une calculatrice
analogique, pour ainsi dire. Mais il n'y pas de nombres dans un
ordinateur analogique qui, par exemple, dirige la trajectoire d'une
fusée. Ce dernier est analogique mais pas numérique, tandis que la règle
est analogique et numérique.
Les meilleurs termes pour distinguer les technologies sont donc digital
et analogique. :-)
J'essaye laborieusement de comprendre la notion d'ordinateur analogique.
Peux-tu expliquer simplement ? Peut-on dire que les machines à coder
allemandes Enigma étaient des ordinateurs analogiques ?
--
BéCé
www.bernardcordier.com
Olivier Miakinen
2018-10-19 10:52:26 UTC
Réponse
Permalink
Post by BéCé
J'essaye laborieusement de comprendre la notion d'ordinateur analogique.
Peux-tu expliquer simplement ?
On parle plutôt de calculateur analogique que d'ordinateur analogique.
https://fr.wikipedia.org/wiki/Calculateur_analogique
https://interstices.info/les-calculateurs-analogiques/
Post by BéCé
Peut-on dire que les machines à coder
allemandes Enigma étaient des ordinateurs analogiques ?
À priori non.
--
Olivier Miakinen
Jean-Pierre Kuypers
2018-10-19 11:03:38 UTC
Réponse
Permalink
Post by BéCé
J'essaye laborieusement de comprendre la notion d'ordinateur analogique.
Je pensais que c'était utilisé surtout en coprologie, mais il
semblerait que non
<https://fr.wikipedia.org/wiki/Calculateur_analogique>
--
Jean-Pierre Kuypers

Veuillez essayer les phrases dans leur con-
texte avant de comprendre sciemment.
BéCé
2018-10-19 11:11:10 UTC
Réponse
Permalink
Post by Jean-Pierre Kuypers
Post by BéCé
J'essaye laborieusement de comprendre la notion d'ordinateur analogique.
Je pensais que c'était utilisé surtout en coprologie, mais il
semblerait que non
<https://fr.wikipedia.org/wiki/Calculateur_analogique>
Je suppose que si je ne comprends rien je peux imprimer les bits
transmis par ma carte vidéo et m'essuyer avec.
--
BéCé
www.bernardcordier.com
Michal
2018-10-23 11:55:33 UTC
Réponse
Permalink
(Je réponds avec le genre inclusif, sans bégayer)
Post by BéCé
Post by Jean-Pierre Kuypers
Post by BéCé
J'essaye laborieusement de comprendre la notion d'ordinateur
analogique.
Je pensais que c'était utilisé surtout en coprologie, mais il
semblerait que non
<https://fr.wikipedia.org/wiki/Calculateur_analogique>
Je suppose que si je ne comprends rien je peux imprimer les bits
transmis par ma carte vidéo et m'essuyer avec.
S'essuyer avec des bits comporte des risques de /bitocution/ ¹.

¹ /Choc élecprostatique/.
--
Michal.
Musique et vins :
http://www.concertdelaloge.com/
http://quatuorcambiniparis.com/index.html
Pour (dé)lier les langues :
http://soifdailleurs.com/
Chico T
2018-10-19 15:40:37 UTC
Réponse
Permalink
Post by BéCé
J'essaye laborieusement de comprendre la notion d'ordinateur analogique.
Peux-tu expliquer simplement ?
Je dirais que c'est une machine qui fait des calculs en manipulant des
valeurs ou mécaniques - distance, angle, vitesse, etc. - ou électriques
- tension, courant, fréquence, etc. - ou les deux. L'essentiel est que
ces valeurs en représentent d'autres, et peuvent varier de façon continue.

Autrefois, il y en a eu de programmables
(<Loading Image...>), mais je suppose que
la plupart ont été consacrés à une tache spécifique (p.e. MONIAC, un
ordinateur analogique financier :
<https://en.wikipedia.org/wiki/MONIAC>), ont souvent été des ordinateurs
embarqués (embedded computers). Comme exemples, je citerais gun
directors (<https://en.wikipedia.org/wiki/Director_(military)>) et -
peut-être trop simples pour qualifier comme ordinateurs - gyro gunsights
(<https://en.wikipedia.org/wiki/Gyro_gunsight>).
Post by BéCé
Peut-on dire que les machines à coder
allemandes Enigma étaient des ordinateurs analogiques ?
Je pense que non. Elles étaient électro-mécaniques, certes, mais
digitales. :-)
Lanarcam
2018-10-19 15:48:36 UTC
Réponse
Permalink
Post by Chico T
Post by BéCé
J'essaye laborieusement de comprendre la notion d'ordinateur
analogique. Peux-tu expliquer simplement ?
Je dirais que c'est une machine qui fait des calculs en manipulant des
valeurs ou mécaniques - distance, angle, vitesse, etc. - ou électriques
- tension, courant, fréquence, etc. - ou les deux. L'essentiel est que
ces valeurs en représentent d'autres, et peuvent varier de façon continue.
Autrefois, il y en a eu de programmables
(<https://en.wikipedia.org/wiki/File:AKAT-1.JPG>), mais je suppose que
la plupart ont été consacrés à une tache spécifique (p.e. MONIAC, un
<https://en.wikipedia.org/wiki/MONIAC>), ont souvent été des ordinateurs
embarqués (embedded computers). Comme exemples, je citerais gun
directors (<https://en.wikipedia.org/wiki/Director_(military)>) et -
peut-être trop simples pour qualifier comme ordinateurs - gyro gunsights
(<https://en.wikipedia.org/wiki/Gyro_gunsight>).
Post by BéCé
Peut-on dire que les machines à coder allemandes Enigma étaient des
ordinateurs analogiques ?
Je pense que non. Elles étaient électro-mécaniques, certes, mais
digitales.    :-)
Non : numériques ! ;)
BéCé
2018-10-19 15:48:44 UTC
Réponse
Permalink
Post by Chico T
Post by BéCé
J'essaye laborieusement de comprendre la notion d'ordinateur analogique.
Peux-tu expliquer simplement ?
Je dirais que c'est une machine qui fait des calculs en manipulant des
valeurs ou mécaniques - distance, angle, vitesse, etc. - ou électriques
- tension, courant, fréquence, etc. - ou les deux. L'essentiel est que
ces valeurs en représentent d'autres, et peuvent varier de façon continue.
Autrefois, il y en a eu de programmables
(<https://en.wikipedia.org/wiki/File:AKAT-1.JPG>), mais je suppose que
la plupart ont été consacrés à une tache spécifique (p.e. MONIAC, un
<https://en.wikipedia.org/wiki/MONIAC>), ont souvent été des ordinateurs
embarqués (embedded computers). Comme exemples, je citerais gun
directors (<https://en.wikipedia.org/wiki/Director_(military)>) et -
peut-être trop simples pour qualifier comme ordinateurs - gyro gunsights
(<https://en.wikipedia.org/wiki/Gyro_gunsight>).
Post by BéCé
Peut-on dire que les machines à coder
allemandes Enigma étaient des ordinateurs analogiques ?
Je pense que non. Elles étaient électro-mécaniques, certes, mais
digitales. :-)
Merci pour ces explications limpides.
--
BéCé
www.bernardcordier.com
Olivier Miakinen
2018-10-19 15:58:25 UTC
Réponse
Permalink
Post by Chico T
Post by BéCé
Peut-on dire que les machines à coder
allemandes Enigma étaient des ordinateurs analogiques ?
Je pense que non. Elles étaient électro-mécaniques, certes, mais
digitales. :-)
Plutôt numériques. Parce que même si on les manipulait avec les doigts,
elles-mêmes ne comportaient pas de doigts.
--
Olivier Miakinen
siger
2018-10-19 12:27:08 UTC
Réponse
Permalink
Post by Chico T
Les meilleurs termes pour distinguer les technologies sont donc digital
et analogique. :-)
http://www.cnrtl.fr/definition/digital
Chico T
2018-10-20 06:31:42 UTC
Réponse
Permalink
Post by siger
Post by Chico T
Les meilleurs termes pour distinguer les technologies sont donc digital
et analogique. :-)
http://www.cnrtl.fr/definition/digital
Sans doute, mais les langues vivantes évoluent. Comment traduirais-tu
cette phrase de l'anglais ?

Both analogue computers and digital computers can handle
numerical problems.

Et les ordinateurs analogiques et les ordinateurs
numériques peuvent traiter les problèmes numériques. ?

Ça boite des deux jambes, me semble-t-il. :-)
BéCé
2018-10-20 09:17:00 UTC
Réponse
Permalink
Post by Chico T
Post by siger
Post by Chico T
Les meilleurs termes pour distinguer les technologies sont donc digital
et analogique. :-)
http://www.cnrtl.fr/definition/digital
Sans doute, mais les langues vivantes évoluent. Comment traduirais-tu
cette phrase de l'anglais ?
Both analogue computers and digital computers can handle
numerical problems.
Et les ordinateurs analogiques et les ordinateurs
numériques peuvent traiter les problèmes numériques. ?
Ça boite des deux jambes, me semble-t-il. :-)
Il me semble qu'une partie de la question vient du fait que l'anglais
computer a deux traductions en français : ordinateur ET calculateur, qui
sont des machines différentes.

Souvenir perso : en 1974, j’enseignais au Maroc à des lycéen les
rudiments de la programmation sur des Olivetti Programma 101.

https://en.wikipedia.org/wiki/Programma_101

J'ignore comment ces couteux ordinateurs (?) étaient parvenus dans le
royaume chérifien.
--
BéCé
www.bernardcordier.com
Olivier Miakinen
2018-10-20 10:24:24 UTC
Réponse
Permalink
Post by Chico T
Post by siger
Post by Chico T
Les meilleurs termes pour distinguer les technologies sont donc digital
et analogique. :-)
http://www.cnrtl.fr/definition/digital
Sans doute, mais les langues vivantes évoluent.
Certes, mais elles évoluent différemment. Note que l'anglais et
le français utilisent tous les deux des termes que l'on pourrait
qualifier d'impropres : « digital » en anglais pour des machines
qui ne comptent pas sur leurs doigts, « numérique » en français
pour désigner spécifiquement des nombres à développement décimal
(ou binaire) fini plutôt que n'importe quel nombre réel.
Post by Chico T
Comment traduirais-tu cette phrase de l'anglais ?
Both analogue computers and digital computers can handle
numerical problems.
Les calculateurs analogiques, tout comme les ordinateurs, peuvent
traiter de problèmes de nombres.

Les calculateurs analogiques, tout comme les ordinateurs, peuvent
faire des calculs numériques.
Post by Chico T
Et les ordinateurs analogiques et les ordinateurs
numériques peuvent traiter les problèmes numériques. ?
Oui, aussi, en remplaçant juste le premier « ordinateurs » par
« calculateurs ».
Post by Chico T
Ça boite des deux jambes, me semble-t-il. :-)
Bien au contraire. Ta traduction met l'accent sur les fait que même
un calculateur qui n'est pas numérique (donc qui ne représente pas
en interne les nombres avec des valeurs sur un nombre fini de bits)
peut traiter de problèmes essentiellement numériques.
--
Olivier Miakinen
Chico T
2018-10-20 13:18:08 UTC
Réponse
Permalink
Post by Olivier Miakinen
Post by Chico T
Sans doute, mais les langues vivantes évoluent.
Certes, mais elles évoluent différemment. Note que l'anglais et
le français utilisent tous les deux des termes que l'on pourrait
qualifier d'impropres : « digital » en anglais pour des machines
qui ne comptent pas sur leurs doigts, « numérique » en français
pour désigner spécifiquement des nombres à développement décimal
(ou binaire) fini plutôt que n'importe quel nombre réel.
C'est ça la nature de l'évolution. Le sens des mots change ; à la fin
d'un appel, par exemple, on 'raccroche' toujours, même si on touche un
écran pour le faire. Si les mots retenaient leurs sens premiers, nous
parlerions toujours l'indo-européen. Moi, je n'admets pas que toute
déviation de cette langue est 'impropre'. :-)
Post by Olivier Miakinen
Post by Chico T
Comment traduirais-tu cette phrase de l'anglais ?
Both analogue computers and digital computers can handle
numerical problems.
Les calculateurs analogiques, tout comme les ordinateurs, peuvent
traiter de problèmes de nombres.
Les calculateurs analogiques, tout comme les ordinateurs, peuvent
faire des calculs numériques.
Post by Chico T
Et les ordinateurs analogiques et les ordinateurs
numériques peuvent traiter les problèmes numériques. ?
Oui, aussi, en remplaçant juste le premier « ordinateurs » par
« calculateurs ».
Post by Chico T
Ça boite des deux jambes, me semble-t-il. :-)
Bien au contraire. Ta traduction met l'accent sur les fait que même
un calculateur qui n'est pas numérique (donc qui ne représente pas
en interne les nombres avec des valeurs sur un nombre fini de bits)
peut traiter de problèmes essentiellement numériques.
D'accord, je vois qu'en effet le terme 'calculateur analogique' est plus
courant.

Je suis moins convaincu qu'un 'calculateur analogique' n'est pas en même
temps 'numérique'. Comme j'ai fait remarquer avec l'exemple d'une règle
à calcul, les nombres sur les échelles font partie intégrale du calcul.
C'est eux qui transforment une simple addition de distances en
multiplication.

Or, je suis certain que cette machine n'est pas 'digitale'. :-)
Olivier Miakinen
2018-10-20 15:04:27 UTC
Réponse
Permalink
Post by Chico T
Je suis moins convaincu qu'un 'calculateur analogique' n'est pas en même
temps 'numérique'. Comme j'ai fait remarquer avec l'exemple d'une règle
à calcul, les nombres sur les échelles font partie intégrale du calcul.
C'est eux qui transforment une simple addition de distances en
multiplication.
À mon avis, le calculateur analogique ne devient « numérique » qu'à
partir du moment où on mesure les tensions résultantes avec un
voltmètre gradué (ou les courants avec un ampèremètre gradué).
Or en soi il n'a absolument pas besoin de ces mesures chiffrées
pour fonctionner, contrairement à un calculateur numérique qui
manipule vraiment des nombres.
Post by Chico T
Or, je suis certain que cette machine n'est pas 'digitale'. :-)
Oui, elle n'a pas de doigts.
--
Olivier Miakinen
Otomatic
2018-10-20 16:16:07 UTC
Réponse
Permalink
Post by Olivier Miakinen
À mon avis, le calculateur analogique ne devient « numérique » qu'à
partir du moment où on mesure les tensions résultantes avec un
voltmètre gradué (ou les courants avec un ampèremètre gradué).
Les muiltimètres analogiques à aiguille ont un cadran gradué, ils n'en
sont numériques pour autant.
--
Ce n'est pas parce qu'ils sont nombreux à avoir tort
qu'ils ont forcément raison. Coluche
Lanarcam
2018-10-20 16:32:46 UTC
Réponse
Permalink
Post by Otomatic
Post by Olivier Miakinen
À mon avis, le calculateur analogique ne devient « numérique » qu'à
partir du moment où on mesure les tensions résultantes avec un
voltmètre gradué (ou les courants avec un ampèremètre gradué).
Les muiltimètres analogiques à aiguille ont un cadran gradué, ils n'en
sont numériques pour autant.
L'écran gradué effectue un échantillonnage qui transforme une valeur
continue en un nombre pour l'oeil de l'observateur.
Chico T
2018-10-21 07:31:46 UTC
Réponse
Permalink
Post by Olivier Miakinen
Post by Chico T
Je suis moins convaincu qu'un 'calculateur analogique' n'est pas en même
temps 'numérique'. Comme j'ai fait remarquer avec l'exemple d'une règle
à calcul, les nombres sur les échelles font partie intégrale du calcul.
C'est eux qui transforment une simple addition de distances en
multiplication.
À mon avis, le calculateur analogique ne devient « numérique » qu'à
partir du moment où on mesure les tensions résultantes avec un
voltmètre gradué (ou les courants avec un ampèremètre gradué).
Or en soi il n'a absolument pas besoin de ces mesures chiffrées
pour fonctionner, contrairement à un calculateur numérique qui
manipule vraiment des nombres.
Pour l'exemple de la règle à calcul, la formule qu'elle incarne est :

z = antilog(log(y) + log(x))

La partie mécanique fait l'addition, mais c'est le positionnement des
nombres sur les échelles qui réalise les logarithmes et
l'antilogarithme, la partie la plus complexe du calcul.

On pourrait construire un circuit électronique pour faire la même chose,
c'est vrai, et on pourrait calculer les logarithmes ou mécaniquement ou
électroniquement. La division entre l'analogique et le numérique peut se
déplacer, mais si un calculateur analogique est construit pour manipuler
les nombres - c'est de cela que nous parlons ici -, il doit commencer et
finir avec eux.
Post by Olivier Miakinen
Post by Chico T
Or, je suis certain que cette machine n'est pas 'digitale'. :-)
Oui, elle n'a pas de doigts.
Google Web Search (chiffres crus) :

"technologie numérique" site:.fr : 167 000
"technologie digitale" site:.fr : 39 100

Les Français utilisent le mot dans ce sens, et les dicos descriptifs ont
toujours du retard. :-)
Olivier Miakinen
2018-10-21 08:47:34 UTC
Réponse
Permalink
Post by Chico T
z = antilog(log(y) + log(x))
La partie mécanique fait l'addition, mais c'est le positionnement des
nombres sur les échelles qui réalise les logarithmes et
l'antilogarithme, la partie la plus complexe du calcul.
Oui. Ces nombres ont été écrits une fois pour toute sur les réglettes
selon une échelle logarithmique.
Post by Chico T
On pourrait construire un circuit électronique pour faire la même chose,
c'est vrai, et on pourrait calculer les logarithmes ou mécaniquement ou
électroniquement. La division entre l'analogique et le numérique peut se
déplacer, mais si un calculateur analogique est construit pour manipuler
les nombres - c'est de cela que nous parlons ici -, il doit commencer et
finir avec eux.
Sauf que le calculateur analogique pouvait faire bien plus que manipuler
des nombres. Il pouvait tracer de jolies courbes sur un oscilloscope,
en continu. Au contraire, il aurait été impossible de lui faire calculer
le 5e chiffre de pi (et encore moins le 999e).

Soit dit en passant, je n'ai pas suivi tout le fil de discussion, et je
ne sais pas s'il était question seulement de calculateur, et seulement
du fait du fait qu'il manipule des nombres. Alors je suis peut-être hors
sujet, mais en ce qui me concerne je discutais surtout de la différence
entre analogique et numérique « en soi ». Par exemple, le fait que les
anciens téléphones étaient analogiques (le son étant transmis sous forme
d'un signal électrique continu) alors qu'ils deviennent de plus en plus
numériques (le signal analogique est numérisé avant d'être transmis sur
la ligne).
Post by Chico T
Post by Olivier Miakinen
Post by Chico T
Or, je suis certain que cette machine n'est pas 'digitale'. :-)
Oui, elle n'a pas de doigts.
"technologie numérique" site:.fr : 167 000
"technologie digitale" site:.fr : 39 100
Les Français utilisent le mot dans ce sens, et les dicos descriptifs ont
toujours du retard. :-)
Oui, tu trouveras plein d'exemples de ce type :

"économie mondiale" site:.fr : 1 080 000
"économie globale" site:.fr : 50 800

Il n'empêche que le mot « digital » comme le mot « global » a un sens
différent en français et en anglais, et qu'on a le droit de regretter
qu'ils se mélangent. Tout comme on peut regretter l'utilisation par
des francophones de « i.e. » et « e.g. » au lieu de « c.-à-d. » et
« p. ex. »
--
Olivier Miakinen
Chico T
2018-10-21 09:40:18 UTC
Réponse
Permalink
Post by Olivier Miakinen
Post by Chico T
On pourrait construire un circuit électronique pour faire la même chose,
c'est vrai, et on pourrait calculer les logarithmes ou mécaniquement ou
électroniquement. La division entre l'analogique et le numérique peut se
déplacer, mais si un calculateur analogique est construit pour manipuler
les nombres - c'est de cela que nous parlons ici -, il doit commencer et
finir avec eux.
Sauf que le calculateur analogique pouvait faire bien plus que manipuler
des nombres. Il pouvait tracer de jolies courbes sur un oscilloscope,
en continu.
Oui, comme exemple j'avais parlé d'un ordinateur analogique embarqué qui
dirige la trajectoire d'une fusée.
Post by Olivier Miakinen
Au contraire, il aurait été impossible de lui faire calculer
le 5e chiffre de pi
Peut-être ; je ne le parierais pas. Pense aux horloges mécaniques qui
indique les secondes, minutes, heures... mais aussi le jour, le mois, la
saison - une gamme d'environ 3 x 10^7 : 1.

Avec les trains d'engrenages (surtout anti-jeu, with anti-backlash
gears) on peut beaucoup faire.
Post by Olivier Miakinen
(et encore moins le 999e).
Ça, je te l'accorde. :-)
Post by Olivier Miakinen
Post by Chico T
Post by Olivier Miakinen
Post by Chico T
Or, je suis certain que cette machine n'est pas 'digitale'. :-)
Oui, elle n'a pas de doigts.
"technologie numérique" site:.fr : 167 000
"technologie digitale" site:.fr : 39 100
Les Français utilisent le mot dans ce sens, et les dicos descriptifs ont
toujours du retard. :-)
"économie mondiale" site:.fr : 1 080 000
"économie globale" site:.fr : 50 800
Il n'empêche que le mot « digital » comme le mot « global » a un sens
différent en français et en anglais, et qu'on a le droit de regretter
qu'ils se mélangent. Tout comme on peut regretter l'utilisation par
des francophones de « i.e. » et « e.g. » au lieu de « c.-à-d. » et
« p. ex. »
Mais i.e. et e.g., c'est du latin ! L'héritage est passé la sœur, mais
remonte à la grand-mère. ;-)
Olivier Miakinen
2018-10-21 10:44:39 UTC
Réponse
Permalink
Post by Chico T
Post by Olivier Miakinen
Sauf que le calculateur analogique pouvait faire bien plus que manipuler
des nombres. Il pouvait tracer de jolies courbes sur un oscilloscope,
en continu.
Oui, comme exemple j'avais parlé d'un ordinateur analogique embarqué qui
dirige la trajectoire d'une fusée.
Post by Olivier Miakinen
Au contraire, il aurait été impossible de lui faire calculer
le 5e chiffre de pi
Peut-être ; je ne le parierais pas. Pense aux horloges mécaniques qui
indique les secondes, minutes, heures... mais aussi le jour, le mois, la
saison - une gamme d'environ 3 x 10^7 : 1.
Ce n'est pas de l'analogique. Une horloge mécanique a un système
oscillatoire qui compte de façon discrète.
Post by Chico T
Avec les trains d'engrenages (surtout anti-jeu, with anti-backlash
gears) on peut beaucoup faire.
Post by Olivier Miakinen
(et encore moins le 999e).
Ça, je te l'accorde. :-)
Et encore une autre différence : un système analogique dont une tension
passe de 2 à 4 volts passera au moins une fois à « e » volts (une valeur
irrationnelle comprise entre 2,7 et 2,8) et à « pi » volts (une autre
valeur irrationnelle comprise entre 3,1 et 3,2), alors qu'un ordinateur
numérique ne pourra jamais avoir l'une de ces valeurs exactement.
Post by Chico T
Post by Olivier Miakinen
Il n'empêche que le mot « digital » comme le mot « global » a un sens
différent en français et en anglais, et qu'on a le droit de regretter
qu'ils se mélangent. Tout comme on peut regretter l'utilisation par
des francophones de « i.e. » et « e.g. » au lieu de « c.-à-d. » et
« p. ex. »
Mais i.e. et e.g., c'est du latin ! L'héritage est passé la sœur, mais
remonte à la grand-mère. ;-)
Je m'attendais à cette remarque, bien évidemment. C'est peut-être du
latin, mais ce n'est pas du français.

En français, quand on voit écrit « etc. », on le lit « et cetera », qui
est du latin passé en français. Quand on voit écrit « p. ex. » ou le lit
« par exemple » qui est tout simplement du français. Mais quand on voit
écrit « e.g. », comment le lire « par exemple » ? Et quel francophone le
lira « exempli gratia » qui ne se dit pas en français ?

Soit dit en passant, toi qui es anglophone, comment prononces-tu
« e.g. » : « ee gee » ou « exempli gratia » ?
--
Olivier Miakinen
Chico T
2018-10-22 06:23:21 UTC
Réponse
Permalink
Post by Olivier Miakinen
Post by Chico T
[...]
Post by Olivier Miakinen
Au contraire, il aurait été impossible de lui faire calculer
le 5e chiffre de pi
Peut-être ; je ne le parierais pas. Pense aux horloges mécaniques qui
indique les secondes, minutes, heures... mais aussi le jour, le mois, la
saison - une gamme d'environ 3 x 10^7 : 1.
Ce n'est pas de l'analogique. Une horloge mécanique a un système
oscillatoire qui compte de façon discrète.
C'est vrai de l'échappement, mais pas des engrenages qui sont
analogiques, et c'est de leur précision que je parlais. Ce n'est pas
comme un compteur kilométrique, qui lui est digital.

Il y a bien longtemps, j'ai travaillé de façon périphérique sur un
système qui avait un servomécanisme utilisant un engrenage anti-jeu et
des synchros pour déterminer sa position. L'erreur était d'environ
0.002" en 50', soit 1 en 300 000.

Il ne faut pas sous-estimer la précision de l'analogique.
Post by Olivier Miakinen
Post by Chico T
Mais i.e. et e.g., c'est du latin ! L'héritage est passé [par] la sœur, mais
remonte à la grand-mère. ;-)
Je m'attendais à cette remarque, bien évidemment. C'est peut-être du
latin, mais ce n'est pas du français.
En français, quand on voit écrit « etc. », on le lit « et cetera », qui
est du latin passé en français. Quand on voit écrit « p. ex. » ou le lit
« par exemple » qui est tout simplement du français. Mais quand on voit
écrit « e.g. », comment le lire « par exemple » ? Et quel francophone le
lira « exempli gratia » qui ne se dit pas en français ?
Soit dit en passant, toi qui es anglophone, comment prononces-tu
« e.g. » : « ee gee » ou « exempli gratia » ?
Moi, je dis "for example" pour "e.g." et "that is" pour "i.e.". :-)
Olivier Miakinen
2018-10-22 15:21:14 UTC
Réponse
Permalink
Post by Chico T
Post by Olivier Miakinen
Ce n'est pas de l'analogique. Une horloge mécanique a un système
oscillatoire qui compte de façon discrète.
C'est vrai de l'échappement, mais pas des engrenages qui sont
analogiques, et c'est de leur précision que je parlais. Ce n'est pas
comme un compteur kilométrique, qui lui est digital.
On s'écarte de plus en plus du sujet, et ce en grande partie par ma
faute. Désolé pour cela.

Cela étant dit, à partir du moment où la toute première roue dentée
avance par pas discrets, je ne vois pas comment les autres engrenages
qui lui sont liés pourraient être analogiques.
Post by Chico T
Il y a bien longtemps, j'ai travaillé de façon périphérique sur un
système qui avait un servomécanisme utilisant un engrenage anti-jeu et
des synchros pour déterminer sa position. L'erreur était d'environ
0.002" en 50', soit 1 en 300 000.
Il ne faut pas sous-estimer la précision de l'analogique.
Bon, je vais essayer de revenir à ce que je crois avoir été la question
de départ : est-ce que « digital » serait un terme plus approprié que
« numérique » pour désigner ce qui n'est pas « analogique ».

Pour moi, la différence entre « analog [en] / analogique [fr] » et
« digital [en] / numérique [fr] », c'est que dans le premier cas on
a une grandeur continue mais variable qui représente un phénomène
variable donné, et que dans l'autre cas on a une série de nombres
successifs pour représenter le même phénomène variable.

Le second cas peut donc être appelé « numérique » en français puisque
ce sont des nombres qui sont utilisés, et « digital » en anglais parce
que les nombres sont constitués de chiffres et que « chiffre » se dit
« digit » en anglais.
Post by Chico T
Post by Olivier Miakinen
Soit dit en passant, toi qui es anglophone, comment prononces-tu
« e.g. » : « ee gee » ou « exempli gratia » ?
Moi, je dis "for example" pour "e.g." et "that is" pour "i.e.". :-)
Dans ce cas il est curieux de ne pas les abréger « f. ex. » et
« th. i. », mais on pourrait peut-être lancer un fil sur flla pour
en discuter ? Merci de me prévenir avant, je ne suis pas abonné en
permanence à ce groupe.
--
Olivier Miakinen
joye
2018-10-22 17:22:57 UTC
Réponse
Permalink
Post by Olivier Miakinen
Post by Chico T
Post by Olivier Miakinen
Soit dit en passant, toi qui es anglophone, comment prononces-tu
« e.g. » : « ee gee » ou « exempli gratia » ?
Moi, je dis "for example" pour "e.g." et "that is" pour "i.e.". :-)
Dans ce cas il est curieux de ne pas les abréger « f. ex. » et
« th. i. », mais on pourrait peut-être lancer un fil sur flla pour
en discuter ? Merci de me prévenir avant, je ne suis pas abonné en
permanence à ce groupe.
Pas la peine, il n'y a que deux anglophones natifs qui participent
régulièrement sur ce groupe-là.

Moi, je prononce les lettres en disant "e.g." (ee-gee) et "i.e." (eye-ee).
Olivier Miakinen
2018-10-22 20:07:38 UTC
Réponse
Permalink
Post by joye
Post by Olivier Miakinen
Post by Chico T
Post by Olivier Miakinen
Soit dit en passant, toi qui es anglophone, comment prononces-tu
« e.g. » : « ee gee » ou « exempli gratia » ?
Moi, je dis "for example" pour "e.g." et "that is" pour "i.e.". :-)
Dans ce cas il est curieux de ne pas les abréger « f. ex. » et
« th. i. », mais on pourrait peut-être lancer un fil sur flla pour
en discuter ? Merci de me prévenir avant, je ne suis pas abonné en
permanence à ce groupe.
Pas la peine, il n'y a que deux anglophones natifs qui participent
régulièrement sur ce groupe-là.
Moi, je prononce les lettres en disant "e.g." (ee-gee) et "i.e." (eye-ee).
Cela correspond à ce que j'avais lu quelque part... et pas à l'usage
francophone, qui est de développer les abréviations à la lecture.
Un peu comme on dirait « les lecteurs et les lectrices » en lisant
en écriture inclusive « les lecteur⋅ice⋅s » (graphie SGDG, je n'ai
pas l'habitude de cette écriture).

D'ailleurs, pendant très longtemps, j'ai cru que le « i.e. » anglais
se lisait « in example ». ;-)
--
Olivier Miakinen
Jean-Pierre Kuypers
2018-10-23 08:40:46 UTC
Réponse
Permalink
Post by Olivier Miakinen
Un peu comme on dirait « les lecteurs et les lectrices » en lisant
en écriture inclusive « les lecteur?ice?s » (graphie SGDG, je n'ai
pas l'habitude de cette écriture).
Je dirais plutôt « les lecteurs et les lecteurices »

par analogie avec « les étudiant·e·s »
qui se dit « les étudiants et les étudiantes »

Quant à « les lect·eur·ice·s », bonne chance !
--
Jean-Pierre Kuypers

Veuillez inclure les phrases dans leur con-
texte avant de lire sciemment.
Chico T
2018-10-22 19:10:15 UTC
Réponse
Permalink
Post by Olivier Miakinen
Post by Chico T
C'est vrai de l'échappement, mais pas des engrenages qui sont
analogiques, et c'est de leur précision que je parlais. Ce n'est pas
comme un compteur kilométrique, qui lui est digital.
On s'écarte de plus en plus du sujet, et ce en grande partie par ma
faute. Désolé pour cela.
Cela étant dit, à partir du moment où la toute première roue dentée
avance par pas discrets, je ne vois pas comment les autres engrenages
qui lui sont liés pourraient être analogiques.
Leur nature est analogique. En l'occurrence, ce qui les actionne avance
par pas discrets, mais on pourrait y substituer un moteur électrique,
par exemple, et dans ce cas le tout serait analogique.
Post by Olivier Miakinen
Bon, je vais essayer de revenir à ce que je crois avoir été la question
de départ : est-ce que « digital » serait un terme plus approprié que
« numérique » pour désigner ce qui n'est pas « analogique ».
Pour moi, la différence entre « analog [en] / analogique [fr] » et
« digital [en] / numérique [fr] », c'est que dans le premier cas on
a une grandeur continue mais variable qui représente un phénomène
variable donné, et que dans l'autre cas on a une série de nombres
successifs pour représenter le même phénomène variable.
Le second cas peut donc être appelé « numérique » en français puisque
ce sont des nombres qui sont utilisés, et « digital » en anglais parce
que les nombres sont constitués de chiffres et que « chiffre » se dit
« digit » en anglais.
Si tu veux - mais ce n'est pas toutes les données qui sont numériques.
Une chaîne de caractères est discrète, mais ce n'est pas un nombre.
Alors, moi, je préfère 'numérique' pour les nombres, et 'digital' pour
ce qui est discret, sur l'analogie (!) de compter sur ses doigts.

D'ailleurs, c'est comme ça que l'on parle sur France Info. ;-)
Post by Olivier Miakinen
Post by Chico T
Post by Olivier Miakinen
Soit dit en passant, toi qui es anglophone, comment prononces-tu
« e.g. » : « ee gee » ou « exempli gratia » ?
Moi, je dis "for example" pour "e.g." et "that is" pour "i.e.". :-)
Dans ce cas il est curieux de ne pas les abréger « f. ex. » et
« th. i. », mais on pourrait peut-être lancer un fil sur flla pour
en discuter ? Merci de me prévenir avant, je ne suis pas abonné en
permanence à ce groupe.
Personne ne comprendrait 'f. ex.' ou 'th. i.', car on écrit toujours
'e.g.' et 'i.e.'. À l'oral on n'utilise jamais les termes latins, mais
'for example' et 'that is' passent bien.

Ça ne me dérange pas de dire 'for example' pour 'e.g.' (ou bien
'compare' pour 'cf.', ou 'namely' pour 'viz.'). Je dis aussi 'pound'
pour '£', un mot anglais pour un symbole qui vient du latin.

C'est justement de telles incohérences qui font le charme de la langue.
:-)
Olivier Miakinen
2018-10-22 20:33:44 UTC
Réponse
Permalink
Post by Chico T
Post by Olivier Miakinen
Pour moi, la différence entre « analog [en] / analogique [fr] » et
« digital [en] / numérique [fr] », c'est que dans le premier cas on
a une grandeur continue mais variable qui représente un phénomène
variable donné, et que dans l'autre cas on a une série de nombres
successifs pour représenter le même phénomène variable.
Le second cas peut donc être appelé « numérique » en français puisque
ce sont des nombres qui sont utilisés, et « digital » en anglais parce
que les nombres sont constitués de chiffres et que « chiffre » se dit
« digit » en anglais.
Si tu veux - mais ce n'est pas toutes les données qui sont numériques.
Une chaîne de caractères est discrète, mais ce n'est pas un nombre.
Admettons, même si les chaînes de caractères n'ont pas grand chose
à voir avec ce que l'on entend quand on fait la distinction entre
analogique et digital... et même si, en réalité, les chaînes de
caractères sont traitées par les ordinateurs comme des nombres.
Post by Chico T
Alors, moi, je préfère 'numérique' pour les nombres, et 'digital' pour
ce qui est discret, sur l'analogie (!) de compter sur ses doigts.
C'est là que je te comprends le moins. Ce que tu comptes sur les
doigts, ce sont bien des nombres, non ? Et le mot « digit » en
anglais veut bien dire « chiffre », les chiffres étant constitutifs
des nombres, non ?
Post by Chico T
D'ailleurs, c'est comme ça que l'on parle sur France Info. ;-)
Je ne suis pas sûr que ce soit un argument vraiment pertinent.
Tout comme le fait que l'un des premiers résultats pour « économie
globale » soit un article du Monde diplomatique.
Post by Chico T
[...]
Personne ne comprendrait 'f. ex.' ou 'th. i.', car on écrit toujours
'e.g.' et 'i.e.'. À l'oral on n'utilise jamais les termes latins, mais
'for example' et 'that is' passent bien.
Ça ne me dérange pas de dire 'for example' pour 'e.g.' (ou bien
'compare' pour 'cf.', ou 'namely' pour 'viz.').
Le seul que je connaisse en français est « cf. » que je prononce
« /confer/ ».
Post by Chico T
Je dis aussi 'pound'
pour '£', un mot anglais pour un symbole qui vient du latin.
Pour ça je dis « livre » (monnaie anglaise) ou « lire » (ancienne
monnaie italienne). Il se trouve que ça ressemble à un L, mais surtout
c'est un symbole et pas une abréviation, tout comme €. Rien à voir
avec les abréviations, donc.
Post by Chico T
C'est justement de telles incohérences qui font le charme de la langue.
:-)
C'était une incohérence qui n'existait pas en français. Je trouve
curieux de l'y ajouter.
--
Olivier Miakinen
Chico T
2018-10-23 06:18:40 UTC
Réponse
Permalink
Post by Olivier Miakinen
Post by Chico T
Si tu veux - mais ce n'est pas toutes les données qui sont numériques.
Une chaîne de caractères est discrète, mais ce n'est pas un nombre.
Admettons, même si les chaînes de caractères n'ont pas grand chose
à voir avec ce que l'on entend quand on fait la distinction entre
analogique et digital... et même si, en réalité, les chaînes de
caractères sont traitées par les ordinateurs comme des nombres.
Parfois. Les opérations les plus fréquentes sur les chaînes de
caractères ne les traitent pas comme nombres : copier, rechercher,
joindre....

"a" + "b" est "ab", pas "c".
Post by Olivier Miakinen
Post by Chico T
Alors, moi, je préfère 'numérique' pour les nombres, et 'digital' pour
ce qui est discret, sur l'analogie (!) de compter sur ses doigts.
C'est là que je te comprends le moins. Ce que tu comptes sur les
doigts, ce sont bien des nombres, non ? Et le mot « digit » en
anglais veut bien dire « chiffre », les chiffres étant constitutifs
des nombres, non ?
Nous tournons en boucle. J'ai déjà dit que 'digital' en anglais a un
sens plus large que n'a 'digit'. (Encore une incohérence ; il y en a
maintes.)

Il faut distinguer les niveaux dont on parle. En l'occurrence, c'est de
la représentation discrète. C'est à un niveau au-dessus de cela que l'on
interprète ce qui est représenté comme chiffre, caractère, ensemble,
booléen, type énumératif, instruction, ou adresse.
Post by Olivier Miakinen
Post by Chico T
D'ailleurs, c'est comme ça que l'on parle sur France Info. ;-)
Je ne suis pas sûr que ce soit un argument vraiment pertinent.
Tout comme le fait que l'un des premiers résultats pour « économie
globale » soit un article du Monde diplomatique.
L'usage sanctionne l'usage. :-)
Post by Olivier Miakinen
Post by Chico T
Personne ne comprendrait 'f. ex.' ou 'th. i.', car on écrit toujours
'e.g.' et 'i.e.'. À l'oral on n'utilise jamais les termes latins, mais
'for example' et 'that is' passent bien.
(Je clarifie. On n'utilise pas les termes latins dans ces cas, mais on
dit bien "et caetera", "circa", "curriculum vitae", (euh) etc..)
Post by Olivier Miakinen
Post by Chico T
Je dis aussi 'pound'
pour '£', un mot anglais pour un symbole qui vient du latin.
Pour ça je dis « livre » (monnaie anglaise) ou « lire » (ancienne
monnaie italienne). Il se trouve que ça ressemble à un L, mais surtout
c'est un symbole et pas une abréviation, tout comme €. Rien à voir
avec les abréviations, donc.
À l'origine, c'est un 'L' :

<https://en.wikipedia.org/wiki/Pound_sign>
Post by Olivier Miakinen
Post by Chico T
C'est justement de telles incohérences qui font le charme de la langue.
:-)
C'était une incohérence qui n'existait pas en français. Je trouve
curieux de l'y ajouter.
Tu parles là de 'digital' ou de 'e.g.' ?
Olivier Miakinen
2018-10-23 15:24:51 UTC
Réponse
Permalink
Post by Chico T
Post by Olivier Miakinen
Post by Chico T
Si tu veux - mais ce n'est pas toutes les données qui sont numériques.
Une chaîne de caractères est discrète, mais ce n'est pas un nombre.
Admettons, même si les chaînes de caractères n'ont pas grand chose
à voir avec ce que l'on entend quand on fait la distinction entre
analogique et digital... et même si, en réalité, les chaînes de
caractères sont traitées par les ordinateurs comme des nombres.
Parfois. Les opérations les plus fréquentes sur les chaînes de
caractères ne les traitent pas comme nombres : copier, rechercher,
joindre....
"a" + "b" est "ab", pas "c".
Là tu parles de ce que font certains langages de programmation,
ce qui ne contredit d'ailleurs pas ce que je disais. Dans un
ordinateur (numérique, donc), un "a" suivi d'un "b" est représenté
de la même façon que 256 × "a" + "b". Ou que 256 × "b" + "a", selon
que la machine est petit-boutienne ou gros-boutienne.
Post by Chico T
Post by Olivier Miakinen
Post by Chico T
Alors, moi, je préfère 'numérique' pour les nombres, et 'digital' pour
ce qui est discret, sur l'analogie (!) de compter sur ses doigts.
C'est là que je te comprends le moins. Ce que tu comptes sur les
doigts, ce sont bien des nombres, non ? Et le mot « digit » en
anglais veut bien dire « chiffre », les chiffres étant constitutifs
des nombres, non ?
Nous tournons en boucle. J'ai déjà dit que 'digital' en anglais a un
sens plus large que n'a 'digit'. (Encore une incohérence ; il y en a
maintes.)
Je pense avoir trouvé l'article en question, que je n'avais pas lu
au moment de prendre ce fil en route :

<cit. pqai9b$14f$***@gioia.aioe.org>
Je ne suis pas d'accord. 'Digital' fait référence à la technologie, qui
se repose sur des valeurs discrètes. Le terme est plus juste que
'numérique', car on traite diverses données : les nombres, certes, mais
aussi, voire plus souvent, les caractères, les valeurs booléens, les
types énumératifs, les liens, les objets, les structures....
</cit.>

C'est bien cela ?

Mais comme je le disais, dans un ordinateur -- à la différence
d'un calculateur analogique -- tout ceci est représenté sous forme
numérique, qu'il s'agisse des caractères, des valeurs booléennes,
des types énumérés, des pointeurs (liens), ou des types structurés
y compris les objets.
Post by Chico T
Il faut distinguer les niveaux dont on parle. En l'occurrence, c'est de
la représentation discrète. C'est à un niveau au-dessus de cela que l'on
interprète ce qui est représenté comme chiffre, caractère, ensemble,
booléen, type énumératif, instruction, ou adresse.
Le terme « discret » par opposition à « continu » serait tout aussi
correct, je te l'accorde. Mais le terme « numérique » convient très
bien aussi, et il n'est pas nécessaire d'aller chercher un terme dans
une autre langue pour ce qui se dit déjà très bien en français.
Post by Chico T
Post by Olivier Miakinen
[...]
C'était une incohérence qui n'existait pas en français. Je trouve
curieux de l'y ajouter.
Tu parles là de 'digital' ou de 'e.g.' ?
Je parlais de l'incohérence qu'il y a à utiliser à l'écrit une
abréviation d'un mot ou d'une expression que l'on n'utilise pas
à l'oral. C'est une incohérence qui -- à ma connaissance --
n'existait pas en français avant l'introduction de « i.e. » et
de « e.g. ». Note que je regrette aussi l'introduction récente
de « vs » en français, mais celle-ci n'a pas apporté la même
incohérence car les francophones le prononcent « versus », et
donc ça me gêne beaucoup moins.
--
Olivier Miakinen
Chico T
2018-10-24 06:12:57 UTC
Réponse
Permalink
Post by Olivier Miakinen
Post by Chico T
Post by Olivier Miakinen
Post by Chico T
Si tu veux - mais ce n'est pas toutes les données qui sont numériques.
Une chaîne de caractères est discrète, mais ce n'est pas un nombre.
Admettons, même si les chaînes de caractères n'ont pas grand chose
à voir avec ce que l'on entend quand on fait la distinction entre
analogique et digital... et même si, en réalité, les chaînes de
caractères sont traitées par les ordinateurs comme des nombres.
Parfois. Les opérations les plus fréquentes sur les chaînes de
caractères ne les traitent pas comme nombres : copier, rechercher,
joindre....
"a" + "b" est "ab", pas "c".
Là tu parles de ce que font certains langages de programmation,
Parce que ce sont des opérations naturelles sur des strings.

s = sin("ceci est un mot") n'a pas de sens.
Post by Olivier Miakinen
ce qui ne contredit d'ailleurs pas ce que je disais. Dans un
ordinateur (numérique, donc), un "a" suivi d'un "b" est représenté
de la même façon que 256 × "a" + "b". Ou que 256 × "b" + "a", selon
que la machine est petit-boutienne ou gros-boutienne.
En effet, des représentations binaires peuvent avoir plusieurs sens,
dont quelques-uns sont numériques, mais pas toutes.
Post by Olivier Miakinen
Post by Chico T
Il faut distinguer les niveaux dont on parle. En l'occurrence, c'est de
la représentation discrète. C'est à un niveau au-dessus de cela que l'on
interprète ce qui est représenté comme chiffre, caractère, ensemble,
booléen, type énumératif, instruction, ou adresse.
Le terme « discret » par opposition à « continu » serait tout aussi
correct, je te l'accorde. Mais le terme « numérique » convient très
bien aussi, et il n'est pas nécessaire d'aller chercher un terme dans
une autre langue pour ce qui se dit déjà très bien en français.
Pourtant, le chien bâtard est souvent plus vigoureux que le chien de
race. :-)
BéCé
2018-10-23 09:07:06 UTC
Réponse
Permalink
Post by Olivier Miakinen
Le seul que je connaisse en français est « cf. » que je prononce
« /confer/ ».
Il y a aussi /a priori/ que tu prononces sans doute "à priori" ;-)
--
BéCé
www.bernardcordier.com
Anansi
2018-10-23 21:31:44 UTC
Réponse
Permalink
Post by BéCé
Post by Olivier Miakinen
Le seul que je connaisse en français est « cf. » que je prononce
« /confer/ ».
Il y a aussi /a priori/ que tu prononces sans doute "à priori" ;-)
et /a posteriori/ qui se dit « à postériori ».
BéCé
2018-10-24 08:18:00 UTC
Réponse
Permalink
Post by Anansi
Post by BéCé
Post by Olivier Miakinen
Le seul que je connaisse en français est « cf. » que je prononce
« /confer/ ».
Il y a aussi /a priori/ que tu prononces sans doute "à priori" ;-)
et /a posteriori/ qui se dit « à postériori ».
Copieur !
--
BéCé
www.bernardcordier.com
Anansi
2018-10-24 17:51:30 UTC
Réponse
Permalink
Post by BéCé
Post by Anansi
Post by BéCé
Post by Olivier Miakinen
Le seul que je connaisse en français est « cf. » que je prononce
« /confer/ ».
Il y a aussi /a priori/ que tu prononces sans doute "à priori" ;-)
et /a posteriori/ qui se dit « à postériori ».
Copieur !
Je ne copie pas, je complète un énoncé lacunaire.

Sh.Mandrake
2018-10-22 07:31:49 UTC
Réponse
Permalink
Post by Olivier Miakinen
Post by Chico T
Post by Olivier Miakinen
Sauf que le calculateur analogique pouvait faire bien plus que manipuler
des nombres. Il pouvait tracer de jolies courbes sur un oscilloscope,
en continu.
Oui, comme exemple j'avais parlé d'un ordinateur analogique embarqué qui
dirige la trajectoire d'une fusée.
Post by Olivier Miakinen
Au contraire, il aurait été impossible de lui faire calculer
le 5e chiffre de pi
Peut-être ; je ne le parierais pas. Pense aux horloges mécaniques qui
indique les secondes, minutes, heures... mais aussi le jour, le mois, la
saison - une gamme d'environ 3 x 10^7 : 1.
Ce n'est pas de l'analogique. Une horloge mécanique a un système
oscillatoire qui compte de façon discrète.
Post by Chico T
Avec les trains d'engrenages (surtout anti-jeu, with anti-backlash
gears) on peut beaucoup faire.
Post by Olivier Miakinen
(et encore moins le 999e).
Ça, je te l'accorde. :-)
Et encore une autre différence : un système analogique dont une tension
passe de 2 à 4 volts passera au moins une fois à « e » volts (une valeur
irrationnelle comprise entre 2,7 et 2,8) et à « pi » volts (une autre
valeur irrationnelle comprise entre 3,1 et 3,2), alors qu'un ordinateur
numérique ne pourra jamais avoir l'une de ces valeurs exactement.
Post by Chico T
Post by Olivier Miakinen
Il n'empêche que le mot « digital » comme le mot « global » a un sens
différent en français et en anglais, et qu'on a le droit de regretter
qu'ils se mélangent. Tout comme on peut regretter l'utilisation par
des francophones de « i.e. » et « e.g. » au lieu de « c.-à-d. » et
« p. ex. »
Mais i.e. et e.g., c'est du latin ! L'héritage est passé la sœur, mais
remonte à la grand-mère. ;-)
Je m'attendais à cette remarque, bien évidemment. C'est peut-être du
latin, mais ce n'est pas du français.
En français, quand on voit écrit « etc. », on le lit « et cetera », qui
est du latin passé en français. Quand on voit écrit « p. ex. » ou le lit
« par exemple » qui est tout simplement du français. Mais quand on voit
écrit « e.g. », comment le lire « par exemple » ? Et quel francophone le
lira « exempli gratia » qui ne se dit pas en français ?
Soit dit en passant, toi qui es anglophone, comment prononces-tu
« e.g. » : « ee gee » ou « exempli gratia » ?
Chicot prononce /ee gee/ comme tous les anglophones,
dont la plupart ne sait pas d'où vient cette abréviation.
--
Ubuntu,

Le Magicien.
Paul Aubrin
2018-10-22 08:25:11 UTC
Réponse
Permalink
Post by Sh.Mandrake
Post by Olivier Miakinen
Post by Chico T
Post by Olivier Miakinen
Sauf que le calculateur analogique pouvait faire bien plus que
manipuler des nombres. Il pouvait tracer de jolies courbes sur un
oscilloscope,
en continu.
Oui, comme exemple j'avais parlé d'un ordinateur analogique embarqué
qui dirige la trajectoire d'une fusée.
Post by Olivier Miakinen
Au contraire, il aurait été impossible de lui faire calculer le 5e
chiffre de pi
Peut-être ; je ne le parierais pas. Pense aux horloges mécaniques qui
indique les secondes, minutes, heures... mais aussi le jour, le mois,
la saison - une gamme d'environ 3 x 10^7 : 1.
Ce n'est pas de l'analogique. Une horloge mécanique a un système
oscillatoire qui compte de façon discrète.
Post by Chico T
Avec les trains d'engrenages (surtout anti-jeu, with anti-backlash
gears) on peut beaucoup faire.
Post by Olivier Miakinen
(et encore moins le 999e).
Ça, je te l'accorde. :-)
Et encore une autre différence : un système analogique dont une tension
passe de 2 à 4 volts passera au moins une fois à « e » volts (une
valeur irrationnelle comprise entre 2,7 et 2,8) et à « pi » volts (une
autre valeur irrationnelle comprise entre 3,1 et 3,2), alors qu'un
ordinateur numérique ne pourra jamais avoir l'une de ces valeurs
exactement.
Post by Chico T
Post by Olivier Miakinen
Il n'empêche que le mot « digital » comme le mot « global » a un sens
différent en français et en anglais, et qu'on a le droit de regretter
qu'ils se mélangent. Tout comme on peut regretter l'utilisation par
des francophones de « i.e. » et « e.g. » au lieu de « c.-à-d. » et «
p. ex. »
Mais i.e. et e.g., c'est du latin ! L'héritage est passé la sœur, mais
remonte à la grand-mère. ;-)
Je m'attendais à cette remarque, bien évidemment. C'est peut-être du
latin, mais ce n'est pas du français.
En français, quand on voit écrit « etc. », on le lit « et cetera », qui
est du latin passé en français. Quand on voit écrit « p. ex. » ou le
lit « par exemple » qui est tout simplement du français. Mais quand on
voit écrit « e.g. », comment le lire « par exemple » ? Et quel
francophone le lira « exempli gratia » qui ne se dit pas en français ?
Soit dit en passant, toi qui es anglophone, comment prononces-tu « e.g.
» : « ee gee » ou « exempli gratia » ?
https://fr.wikipedia.org/wiki/Liste_de_locutions_latines_commen%C3%A7ant_par_E#Loc-Exempli_gratia
Post by Sh.Mandrake
Chicot prononce /ee gee/ comme tous les anglophones,
dont la plupart ne sait pas d'où vient cette abréviation.
Jean-Pierre Kuypers
2018-10-21 10:42:00 UTC
Réponse
Permalink
... Tout comme on peut regretter l'utilisation par des francophones
de « i.e. » et « e.g. » au lieu de « c.-à-d. » et « p. ex. »
Personnellement, j'aime bien abréger "in extenso" et "id est".

Par contre (= en revanche), j'utilise peu "exempli gratia".

Il y a aussi "sensu stricto" ou "stricto sensu", "ex abrupto" et
autres...
--
Jean-Pierre Kuypers

Veuillez utiliser les phrases dans leur con-
texte avant de regretter sciemment.
Olivier Miakinen
2018-10-21 10:49:54 UTC
Réponse
Permalink
Post by Jean-Pierre Kuypers
... Tout comme on peut regretter l'utilisation par des francophones
de « i.e. » et « e.g. » au lieu de « c.-à-d. » et « p. ex. »
Personnellement, j'aime bien abréger "in extenso" et "id est".
Ah oui, « in extenso » se dit effectivement en français mais, à
ma connaissance, pas « id est ».
Post by Jean-Pierre Kuypers
Par contre (= en revanche), j'utilise peu "exempli gratia".
Et moi pas du tout. J'ai même dû chercher sur la toile pour vérifier
que ce n'était pas p. ex. « exempla gratio » ou « exempli gratias ».
Post by Jean-Pierre Kuypers
Il y a aussi "sensu stricto" ou "stricto sensu", "ex abrupto" et
autres...
Je connais « stricto sensu » et « ex abrupto ». On peut dire aussi
« sensu stricto » ?
--
Olivier Miakinen
Sh. Mandrake
2018-10-21 17:11:42 UTC
Réponse
Permalink
Post by Chico T
Post by Chico T
C'est vrai aussi qu'il n'y a pas de nombres au sein d'un ordinateur
analogique, même si on peut en ajouter pour interpréter les valeurs -
comme sur une règle à calcul, par exemple.
En fait, quand on y ajoute des nombres, ils font partie intégrale du
<https://www.cjoint.com/data/HJtjiLrrnTr_SlideRule.jpg>
La même distance livre divers chiffres selon la valeur que lui donnent
les échelles.
Cela est vrai pour une règle à calcul, qui est une calculatrice
analogique, pour ainsi dire. Mais il n'y pas de nombres dans un
ordinateur analogique qui, par exemple, dirige la trajectoire d'une
fusée. Ce dernier est analogique mais pas numérique, tandis que la règle
est analogique et numérique.
Les meilleurs termes pour distinguer les technologies sont donc digital
et analogique.    :-)
Pour un petit groupe d'initiés, peut-être.
Pour le grand public, c'est numérique et analogique.
--
Ubuntu,

Le Magicien
Sh.Mandrake
2018-10-19 06:53:57 UTC
Réponse
Permalink
Post by Chico T
Post by Lanarcam
Post by Chico T
Je ne suis pas d'accord. 'Digital' fait référence à la technologie,
qui se repose sur des valeurs discrètes. Le terme est plus juste que
'numérique', car on traite diverses données : les nombres, certes,
mais aussi, voire plus souvent, les caractères, les valeurs
booléennes, les types énumératifs, les liens, les objets, les
structures....
Ce qui caractérise nos ordinateurs actuels, c'est justement qu'ils se
basent sur cette technologie digitale, à valeurs discrètes.
'Digit'. Ça vient du latin. On peut l'utiliser sans trahir ses
principes.    :-)
"digital (adj.)
mid-15c., "pertaining to numbers below ten;" 1650s, "pertaining
to fingers," from Latin digitalis, from digitus "finger or toe"
(see digit). The numerical sense is because numerals under 10
were counted on fingers. *Meaning "using numerical digits"* is from
1938, especially of computers which run on data in the form of
digits (opposed to analogue) after c. 1945. In reference to
recording or broadcasting, from 1960."
En français, numérique est bien l'opposé d'analogique. C'est
ce qui a à voir avec des nombres discrets.
"On dit numérique une information qui se présente sous forme de
nombres associés à une indication de la grandeur à laquelle
ils s'appliquent, permettant les calculs, les statistiques,
la vérification des modèles mathématiques. Numérique s'oppose
à analogique."
https://fr.wikipedia.org/wiki/Num%C3%A9rique
En tant que Français, tu as sans doute raison quant à l'usage. Ce n'est
pas de cela que je discute. Ce que je dis c'est que le terme 'digital'
est plus juste, car les données sont souvent autre chose que des nombres.
'Digital' fait référence aux doigts étendus ou pas, de façon binaire, et
par extension aux circuits dans un état ou dans un autre. S'ils
représentent le mot 'ordi', cela n'est pas un nombre. Pareillement pour
l'ensemble { français, anglais, latin }, ou la valeur 'vrai'. Cela se
contraste avec l'analogique...
#define ANALOGUE (FALSE)
C'est dommage de rejeter un terme plus juste parce qu'il est passé par
l'anglais.    :-)
En français, le terme « digital » n'est ni plus juste ni moins juste que
le terme « numérique ». Mais c'est un anglicisme.
« Digital » – qui vient du mot latin doigt – se dit « numérique » en
français. :)
--
Ubuntu,

Le Magicien.
Sh.Mandrake
2018-10-19 06:48:02 UTC
Réponse
Permalink
Post by Chico T
Post by Sh. Mandrake
Post by Chico T
Post by Sh.Mandrake
Pour une fois que le français l'emporte sur l'anglais...
Peut-être. La distinction originelle est entre 'analogue' et 'digital',
la technologie de base des ordinateurs.
Non. À l'origine, la distinction est entre « numérique » français) et
« digital » (anglais).
Je ne suis pas d'accord. 'Digital' fait référence à la technologie, qui
se repose sur des valeurs discrètes. Le terme est plus juste que
'numérique', car on traite diverses données : les nombres, certes, mais
aussi, voire plus souvent, les caractères, les valeurs booléens, les
types énumératifs, les liens, les objets, les structures....
Il n'en reste pas moins vrai que le mot anglais « digital » se dit «
numérique » en français.
Post by Chico T
Ce qui caractérise nos ordinateurs actuels, c'est justement qu'ils se
basent sur cette technologie digitale, à valeurs discrètes.
'Digit'. Ça vient du latin. On peut l'utiliser sans trahir ses
principes.    :-)
Commentaires totalement inutile. Je n'en suis plus là.
--
Ubuntu,

Le Magicien.
Syademos
2018-10-19 06:51:37 UTC
Réponse
Permalink
Post by Chico T
Post by Sh. Mandrake
Post by Chico T
Post by Sh.Mandrake
Pour une fois que le français l'emporte sur l'anglais...
Peut-être. La distinction originelle est entre 'analogue' et 'digital',
la technologie de base des ordinateurs.
Non. À l'origine, la distinction est entre « numérique » français) et
« digital » (anglais).
Je ne suis pas d'accord. 'Digital' fait référence à la technologie, qui
se repose sur des valeurs discrètes.
Dialogue de sourds: Sh. Mandrake considère une distinction sémantique,
et toi une distinction technologique.
Post by Chico T
Le terme est plus juste que
'numérique', car on traite diverses données : les nombres, certes, mais
aussi, voire plus souvent, les caractères, les valeurs booléens, les
types énumératifs, les liens, les objets, les structures....
Ce qui caractérise nos ordinateurs actuels, c'est justement qu'ils se
basent sur cette technologie digitale, à valeurs discrètes.
'Digit'. Ça vient du latin. On peut l'utiliser sans trahir ses
principes.    :-)
C'est amusant, d'ailleurs: quand ça vient du latin, la langue française
reste "pure" alors que le français est distinct du latin depuis très
longtemps.

Par son vocabulaire comme dans sa structure grammaticale, le français
moderne est bien plus proche de l'anglais moderne que du latin. Mais les
principes consistent à considérer "impur" tout l'emprunt à l'anglais.

Personnellement, je laisse ces principes idiots aux idiots à principes.
Jean-Pierre Kuypers
2018-10-19 09:21:07 UTC
Réponse
Permalink
Post by Chico T
'Digit'. Ça vient du latin. On peut l'utiliser sans trahir ses
principes. :-)
Faut quand même voir où on (se) le met parfois...
--
Jean-Pierre Kuypers

Veuillez utiliser les phrases dans leur con-
texte avant de trahir sciemment.
Anansi
2018-10-19 14:45:42 UTC
Réponse
Permalink
Post by Jean-Pierre Kuypers
Post by Chico T
'Digit'. Ça vient du latin. On peut l'utiliser sans trahir ses
principes. :-)
Faut quand même voir où on (se) le met parfois...
Les deux contextes à problème sont la proctologie et la fouille à corps,
douanière ou policière.
BéCé
2018-10-19 15:09:14 UTC
Réponse
Permalink
Post by Anansi
Post by Jean-Pierre Kuypers
Post by Chico T
'Digit'. Ça vient du latin. On peut l'utiliser sans trahir ses
principes. :-)
Faut quand même voir où on (se) le met parfois...
Les deux contextes à problème sont la proctologie et la fouille à corps,
douanière
Vous êtes une sacrée tête de mule.

ou policière.
Post by Anansi
Où faton, je vous le demande.
--
BéCé
www.bernardcordier.com
Syademos
2018-10-18 12:18:31 UTC
Réponse
Permalink
Post by Chico T
Post by Sh.Mandrake
Post by Syademos
Post by Sh. Mandrake
Post by siger
https://www.franceculture.fr/conferences/revue-esprit/justice-digitale-faut-il-sinquieter?
"justice digitale"
pourquoi pas "digital justice" ?
Et pourquoi pas justice numérique ?
Ce combat-là aussi est déjà perdu ?
Digital est has been.
Je lis régulièrement une revue de photo. Il y a 12 ans, ils disaient
tout le temps "reflex digital", maintenant c'est "reflex numérique".
Pour une fois que le français l'emporte sur l'anglais...
Peut-être. La distinction originelle est entre 'analogue' et 'digital',
la technologie de base des ordinateurs.
Entre analoGIQUE et numérique.

Un signal analogique peut être numérisé en un signal numérique, via un
CAN (convertisseur analogique/numérique).
Sh. Mandrake
2018-10-21 17:07:17 UTC
Réponse
Permalink
Post by Syademos
Post by Sh. Mandrake
Post by siger
https://www.franceculture.fr/conferences/revue-esprit/justice-digitale-faut-il-sinquieter?
"justice digitale"
pourquoi pas "digital justice" ?
Et pourquoi pas justice numérique ?
Ce combat-là aussi est déjà perdu ?
Digital est has been.
Ça, c'est vous qui le dites. Mais ailleurs que dans votre cuisine,
digital a le vent en poupe partout.
Post by Syademos
Je lis régulièrement une revue de photo. Il y a 12 ans, ils disaient
tout le temps "reflex digital", maintenant c'est "reflex numérique".
Dans vos revues peut-être, encore que je suis sûr qu'on peut trovuer «
reflex digital » si on cherche bien.
--
Le Magicien
Syademos
2018-10-22 20:28:50 UTC
Réponse
Permalink
Post by Sh. Mandrake
Post by Syademos
Post by Sh. Mandrake
Post by siger
https://www.franceculture.fr/conferences/revue-esprit/justice-digitale-faut-il-sinquieter?
"justice digitale"
pourquoi pas "digital justice" ?
Et pourquoi pas justice numérique ?
Ce combat-là aussi est déjà perdu ?
Digital est has been.
Ça, c'est vous qui le dites. Mais ailleurs que dans votre cuisine,
digital a le vent en poupe partout.
Post by Syademos
Je lis régulièrement une revue de photo. Il y a 12 ans, ils disaient
tout le temps "reflex digital", maintenant c'est "reflex numérique".
Dans vos revues peut-être, encore que je suis sûr qu'on peut trovuer «
reflex digital » si on cherche bien.
Si on cherche bien, oui.
Si on cherche normalement, "reflex digital" se fait exploser à plate
couture sans arriver aux chevilles de "reflex numérique".
Loading...