Discussion:
Exhortation
Add Reply
joye
2019-07-23 01:57:38 UTC
Réponse
Permalink
§

Quelques jours après avoir décrété que le « français ne mène nulle part
», le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche
scientifique, Tayeb Bouzid, est passé à une nouvelle étape. Il a
instruit les recteurs des universités de rédiger les en-têtes des
documents administratifs et officiels dans les deux langues arabes et
français. Jusque-là, ces en-têtes étaient rédigés en arabe et en français.

§

https://www.tsa-algerie.com/universites-le-gouvernement-remplace-le-francais-par-langlais-dans-les-documents-officiels/

Ma question porte sur le verbe /exhorter/ dans le paragraphe qui suit
dans l'article :

§

« Dans le cadre de la politique d’encouragement et de renforcement de
l’usage de la langue anglaise et pour une meilleure visibilité des
activités éducatives et scientifiques dans le secteur de l’enseignement
supérieur, je vous exhorte d’utiliser les deux langues arabes et anglais
dans les en-têtes des documents administratifs et officiels », écrit le
ministre dans une instruction datée de dimanche.

§

On a le même verbe en anglais (to exhort).

Toutefois, j'ai l'impression que le verbe dans ce contexte veut dire
"obliger" ou "exiger", et que ces administrateurs n'ont pas le choix de
continuer comme avant.

Qu'en pensez-vous ?

Si votre chef vous exhorte de faire quelque chose, êtes-vous obligé de
le faire ?
Chicot
2019-07-23 06:27:32 UTC
Réponse
Permalink
Il a instruit les recteurs des universités de rédiger les en-têtes des
documents administratifs et officiels dans les deux langues arabes et
français.
C'est quoi, « les deux langues arabes » ?
Geo
2019-07-23 05:49:23 UTC
Réponse
Permalink
Post by Chicot
Il a instruit les recteurs des universités de rédiger les en-têtes des
documents administratifs et officiels dans les deux langues arabes et
français.
C'est quoi, « les deux langues arabes » ?
Arabe littéraire et arabe actuel ?
Avec le français, ça fait trois langues.
Chicot
2019-07-23 06:58:44 UTC
Réponse
Permalink
Post by Geo
[...]
Post by Chicot
Il a instruit les recteurs des universités de rédiger les en-têtes
des documents administratifs et officiels dans les deux langues
arabes et français.
C'est quoi, « les deux langues arabes » ?
Arabe littéraire et arabe actuel ?
Avec le français, ça fait trois langues.
Justement - à moins que ce ne soit l'arabe téléphonique du téléphone
arabe. ;-)

C'est le ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche
scientifique qui l'a écrit. Ailleurs dans l'article, on parle des « deux
langues arabe et anglais » et d'« arabe et français », alors il semble
que le ministre de l'Enseignement écorche le français.

Et maintenant il veut se mettre à l'anglais.

Oh dear. :-(
Paul Aubrin
2019-07-23 09:29:40 UTC
Réponse
Permalink
Post by Chicot
Post by Geo
[...]
Post by Chicot
Il a instruit les recteurs des universités de rédiger les en-têtes
des documents administratifs et officiels dans les deux langues
arabes et français.
C'est quoi, « les deux langues arabes » ?
Arabe littéraire et arabe actuel ?
Avec le français, ça fait trois langues.
Justement - à moins que ce ne soit l'arabe téléphonique du téléphone
arabe. ;-)
C'est le ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche
scientifique qui l'a écrit. Ailleurs dans l'article, on parle des « deux
langues arabe et anglais » et d'« arabe et français », alors il semble
que le ministre de l'Enseignement écorche le français.
Et maintenant il veut se mettre à l'anglais.
Il devrait anticiper en se mettant directement au chinois.
Michele
2019-07-23 09:32:24 UTC
Réponse
Permalink
Post by Paul Aubrin
Post by Chicot
Post by Geo
[...]
Post by Chicot
Il a instruit les recteurs des universités de rédiger les en-têtes
des documents administratifs et officiels dans les deux langues
arabes et français.
C'est quoi, « les deux langues arabes » ?
Arabe littéraire et arabe actuel ?
Avec le français, ça fait trois langues.
Justement - à moins que ce ne soit l'arabe téléphonique du téléphone
arabe. ;-)
C'est le ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche
scientifique qui l'a écrit. Ailleurs dans l'article, on parle des « deux
langues arabe et anglais » et d'« arabe et français », alors il semble
que le ministre de l'Enseignement écorche le français.
Et maintenant il veut se mettre à l'anglais.
Il devrait anticiper en se mettant directement au chinois.
Là, je crains le pire...
--
Michèle
Anansi
2019-07-23 11:06:27 UTC
Réponse
Permalink
Post by Michele
Post by Paul Aubrin
Il devrait anticiper en se mettant directement au chinois.
Là, je crains le pire...
Il ne faut pas. Ce ne serait pas une nouveauté. J'ai rencontré des gens
qui avaient été cantonais là-bas.
Marc L.
2019-07-23 11:43:40 UTC
Réponse
Permalink
Post by Anansi
Post by Michele
Post by Paul Aubrin
Il devrait anticiper en se mettant directement au chinois.
Là, je crains le pire...
Il ne faut pas. Ce ne serait pas une nouveauté. J'ai rencontré des gens
qui avaient été cantonais là-bas.
Je ris.
--
« On leur donne la religion
Qui passe dans la région »
- Manset
Le Pépé à chaines
2019-07-23 12:59:13 UTC
Réponse
Permalink
Post by Marc L.
Post by Anansi
Il ne faut pas. Ce ne serait pas une nouveauté. J'ai rencontré des gens
qui avaient été cantonais là-bas.
Je ris.
De veau ? Espèce de Français !
Le Pépé à chaines
2019-07-23 12:58:01 UTC
Réponse
Permalink
Post by Anansi
Il ne faut pas. Ce ne serait pas une nouveauté. J'ai rencontré des gens
qui avaient été cantonais là-bas.
Quand on naît là-bas, on supporte tout.
Anansi
2019-07-23 06:57:26 UTC
Réponse
Permalink
Post by Chicot
Il a instruit les recteurs des universités de rédiger les en-têtes des
documents administratifs et officiels dans les deux langues arabes et
français.
C'est quoi, « les deux langues arabes » ?
Et voilà, on chipote.
« Il a instruit les recteurs des universités de rédiger les en-têtes des
documents administratifs et officiels dans les deux langues, arabe et
anglais. »
Ça vous va mieux comme ça ?
C'est TSA, ils écrivent un peu à la truelle.
Arthur
2019-07-23 12:02:50 UTC
Réponse
Permalink
§
Quelques jours après avoir décrété que le « français ne mène nulle part », le
ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Tayeb
Bouzid, est passé à une nouvelle étape. Il a instruit les recteurs des
universités de rédiger les en-têtes des documents administratifs et officiels
dans les deux langues arabes et français. Jusque-là, ces en-têtes étaient
rédigés en arabe et en français.
remplacer l'arabe et le français par l'arabe et le français est en
effet une grande avancée ! ;-)
--
Arthur
Anansi
2019-07-23 12:32:11 UTC
Réponse
Permalink
Post by joye
Toutefois, j'ai l'impression que le verbe dans ce contexte veut dire
"obliger" ou "exiger", et que ces administrateurs n'ont pas le choix de
continuer comme avant.
Qu'en pensez-vous ?
Si votre chef vous exhorte de faire quelque chose, êtes-vous obligé de
le faire ?
Non. Si mon chef m'exhorte à faire quelque chose, s'il essaie de me
persuader de le faire, je n'y suis pas obligé. Ce n'est pas un ordre,
seulement une demande pressante.
Dans votre exemple, les administrateurs n'ont souvent pas les
connaissances et très rarement les moyens pour suivre l'exhortation de
leur ministre.
joye
2019-07-23 13:00:00 UTC
Réponse
Permalink
Post by Anansi
Post by joye
Toutefois, j'ai l'impression que le verbe dans ce contexte veut dire
"obliger" ou "exiger", et que ces administrateurs n'ont pas le choix de
continuer comme avant.
Qu'en pensez-vous ?
Si votre chef vous exhorte de faire quelque chose, êtes-vous obligé de
le faire ?
Non. Si mon chef m'exhorte à faire quelque chose, s'il essaie de me
persuader de le faire, je n'y suis pas obligé. Ce n'est pas un ordre,
seulement une demande pressante.
Dans votre exemple, les administrateurs n'ont souvent pas les
connaissances et très rarement les moyens pour suivre l'exhortation de
leur ministre.
Merci pour votre réponse, Anansi.
Paul Aubrin
2019-07-23 14:43:39 UTC
Réponse
Permalink
Post by Anansi
Post by joye
Toutefois, j'ai l'impression que le verbe dans ce contexte veut dire
"obliger" ou "exiger", et que ces administrateurs n'ont pas le choix de
continuer comme avant.
Qu'en pensez-vous ?
Si votre chef vous exhorte de faire quelque chose, êtes-vous obligé de
le faire ?
Non. Si mon chef m'exhorte à faire quelque chose, s'il essaie de me
persuader de le faire, je n'y suis pas obligé. Ce n'est pas un ordre,
seulement une demande pressante.
Dans votre exemple, les administrateurs n'ont souvent pas les
connaissances et très rarement les moyens pour suivre l'exhortation de
leur ministre.
La cohortatio était la harangue que les officiers adressaient aux soldats
juste avant la bataille. Ils n'étaient pas obligés d'attaquer. Mais il y
a des chances que ça aurait été mal vu.
joye
2019-07-23 16:03:46 UTC
Réponse
Permalink
Post by Paul Aubrin
Post by Anansi
Post by joye
Si votre chef vous exhorte de faire quelque chose, êtes-vous obligé de
le faire ?
Non. Si mon chef m'exhorte à faire quelque chose, s'il essaie de me
persuader de le faire, je n'y suis pas obligé. Ce n'est pas un ordre,
seulement une demande pressante.
Dans votre exemple, les administrateurs n'ont souvent pas les
connaissances et très rarement les moyens pour suivre l'exhortation de
leur ministre.
La cohortatio était la harangue que les officiers adressaient aux soldats
juste avant la bataille. Ils n'étaient pas obligés d'attaquer. Mais il y
a des chances que ça aurait été mal vu.
Bien vu ! (votre remarque, pas le refus des soldats, naturellement)
Loading...