Discussion:
Mañana
(trop ancien pour répondre)
BéCé
2018-03-25 08:50:40 UTC
Permalink
Le raseur national consacre un article à la procrastination :

https://lc.cx/PMvy

On y trouve, à propos de cette tendance à remettre les choses au
lendemain (crastinum) le verbe "procrastiner". Pourquoi pas, si le
besoin d'une verbe se fait sentir. Procrastiner le paiement de ses
impôts par exemple. L’article liste d’ailleurs les tâches les plus
fréquemment procrastinées (ménages, courses, cuisine etc.)

Mais quand le même article déclare "Ainsi, 49% des sondés procrastinent
a minima durant une heure chaque jour au travail! Et 22% admettent
procrastiner plus de deux heures par jour..." On ne comprend plus. Je ne
vois pas en quoi on peut passer du temps à remettre les choses au
lendemain puisque, précisément, on ne leur accorde pas de temps.

Vous en pensez quoi vous ?
--
BéCé
www.bernardcordier.com
Chico T
2018-03-25 08:56:25 UTC
Permalink
Post by BéCé
https://lc.cx/PMvy
On y trouve, à propos de cette tendance à remettre les choses au
lendemain (crastinum) le verbe "procrastiner". Pourquoi pas, si le
besoin d'une verbe se fait sentir. Procrastiner le paiement de ses
impôts par exemple. L’article liste d’ailleurs les tâches les plus
fréquemment procrastinées (ménages, courses, cuisine etc.)
Mais quand le même article déclare "Ainsi, 49% des sondés procrastinent
a minima durant une heure chaque jour au travail! Et 22% admettent
procrastiner plus de deux heures par jour..." On ne comprend plus. Je ne
vois pas en quoi on peut passer du temps à remettre les choses au
lendemain puisque, précisément, on ne leur accorde pas de temps.
Vous en pensez quoi vous ?
Que c'est plus intéressant de passer du temps sur fllf. :-)
BéCé
2018-03-25 09:09:19 UTC
Permalink
Post by Chico T
Post by BéCé
https://lc.cx/PMvy
On y trouve, à propos de cette tendance à remettre les choses au
lendemain (crastinum) le verbe "procrastiner". Pourquoi pas, si le
besoin d'une verbe se fait sentir. Procrastiner le paiement de ses
impôts par exemple. L’article liste d’ailleurs les tâches les plus
fréquemment procrastinées (ménages, courses, cuisine etc.)
Mais quand le même article déclare "Ainsi, 49% des sondés procrastinent
a minima durant une heure chaque jour au travail! Et 22% admettent
procrastiner plus de deux heures par jour..." On ne comprend plus. Je ne
vois pas en quoi on peut passer du temps à remettre les choses au
lendemain puisque, précisément, on ne leur accorde pas de temps.
Vous en pensez quoi vous ?
Que c'est plus intéressant de passer du temps sur fllf. :-)
À demain :o)
--
BéCé
www.bernardcordier.com
Chico T
2018-03-25 09:28:08 UTC
Permalink
Post by BéCé
Post by BéCé
https://lc.cx/PMvy
On y trouve, à propos de cette tendance à remettre les choses au
lendemain (crastinum) le verbe "procrastiner". Pourquoi pas, si le
besoin d'une verbe se fait sentir. Procrastiner le paiement de ses
impôts par exemple. L’article liste d’ailleurs les tâches les plus
fréquemment procrastinées (ménages, courses, cuisine etc.)
Mais quand le même article déclare "Ainsi, 49% des sondés procrastinent
a minima durant une heure chaque jour au travail! Et 22% admettent
procrastiner plus de deux heures par jour..." On ne comprend plus. Je ne
vois pas en quoi on peut passer du temps à remettre les choses au
lendemain puisque, précisément, on ne leur accorde pas de temps.
Vous en pensez quoi vous ?
Que c'est plus intéressant de passer du temps sur fllf.    :-)
À demain :o)
À demain !

Je vois que nous sommes tous les deux procrastinateurs. ;-)
gump
2018-03-25 15:52:43 UTC
Permalink
Je vois que nous sommes tous les deux procrastinateurs. ;-)
Procrastinateurs précoces ?
Michal
2018-03-25 12:09:18 UTC
Permalink
(Je réponds avec le genre inclusif)
Post by BéCé
https://lc.cx/PMvy
On y trouve, à propos de cette tendance à remettre les choses au
lendemain (crastinum) le verbe "procrastiner". Pourquoi pas, si le
besoin d'une verbe se fait sentir. Procrastiner le paiement de ses
impôts par exemple. L’article liste d’ailleurs les tâches les plus
fréquemment procrastinées (ménages, courses, cuisine etc.)
Mais quand le même article déclare "Ainsi, 49% des sondés
procrastinent a minima durant une heure chaque jour au travail! Et
22% admettent procrastiner plus de deux heures par jour..." On ne
comprend plus. Je ne vois pas en quoi on peut passer du temps à
remettre les choses au lendemain puisque, précisément, on ne leur
accorde pas de temps.
Vous en pensez quoi vous ?
Que c'est un journal imprimé en bas de crasse.
--
Michal.
Musique et vins :
http://www.concertdelaloge.com/
http://quatuorcambiniparis.com/index.html
Pour (dé)lier les langues :
http://soifdailleurs.com/
Michal
2018-03-25 12:31:22 UTC
Permalink
(Je réponds avec le genre inclusif)
Post by Michal
(Je réponds avec le genre inclusif)
Post by BéCé
https://lc.cx/PMvy
On y trouve, à propos de cette tendance à remettre les choses au
lendemain (crastinum) le verbe "procrastiner". Pourquoi pas, si le
besoin d'une verbe se fait sentir. Procrastiner le paiement de ses
impôts par exemple. L’article liste d’ailleurs les tâches les plus
fréquemment procrastinées (ménages, courses, cuisine etc.)
Mais quand le même article déclare "Ainsi, 49% des sondés
procrastinent a minima durant une heure chaque jour au travail! Et
22% admettent procrastiner plus de deux heures par jour..." On ne
comprend plus. Je ne vois pas en quoi on peut passer du temps à
remettre les choses au lendemain puisque, précisément, on ne leur
accorde pas de temps.
Vous en pensez quoi vous ?
Que c'est un journal imprimé en bas de crasse.
De /crās/ en /crassē/.

Et ce n'est pas de l'avant-garde :


/Homme libre, toujours tu chériras la mer/.
--
Michal.
Musique et vins :
http://www.concertdelaloge.com/
http://quatuorcambiniparis.com/index.html
Pour (dé)lier les langues :
http://soifdailleurs.com/
BéCé
2018-03-25 18:20:43 UTC
Permalink
Post by Michal
(Je réponds avec le genre inclusif)
Post by Michal
(Je réponds avec le genre inclusif)
Post by BéCé
https://lc.cx/PMvy
On y trouve, à propos de cette tendance à remettre les choses au
lendemain (crastinum) le verbe "procrastiner". Pourquoi pas, si le
besoin d'une verbe se fait sentir. Procrastiner le paiement de ses
impôts par exemple. L’article liste d’ailleurs les tâches les plus
fréquemment procrastinées (ménages, courses, cuisine etc.)
Mais quand le même article déclare "Ainsi, 49% des sondés
procrastinent a minima durant une heure chaque jour au travail! Et
22% admettent procrastiner plus de deux heures par jour..." On ne
comprend plus. Je ne vois pas en quoi on peut passer du temps à
remettre les choses au lendemain puisque, précisément, on ne leur
accorde pas de temps.
Vous en pensez quoi vous ?
Que c'est un journal imprimé en bas de crasse.
De /crās/ en /crassē/.
http://youtu.be/Q-ATDBgDbLE
/Homme libre, toujours tu chériras la mer/.
Belles impressions maritimes.
Plus accessibles que Claude de France.

Autre chose que Renaud, ta ta tin...
--
BéCé
www.bernardcordier.com
Harp
2018-06-12 16:05:02 UTC
Permalink
Post by BéCé
https://lc.cx/PMvy
On y trouve, à propos de cette tendance à remettre les choses au lendemain
(crastinum) le verbe "procrastiner". Pourquoi pas, si le besoin d'une verbe
se fait sentir. Procrastiner le paiement de ses impôts par exemple.
L’article liste d’ailleurs les tâches les plus fréquemment procrastinées
(ménages, courses, cuisine etc.)
Mais quand le même article déclare "Ainsi, 49% des sondés procrastinent a
minima durant une heure chaque jour au travail! Et 22% admettent
procrastiner plus de deux heures par jour..." On ne comprend plus. Je ne
vois pas en quoi on peut passer du temps à remettre les choses au lendemain
puisque, précisément, on ne leur accorde pas de temps.
Vous en pensez quoi vous ?
La journée mondiale de la procrastination a lieu ce dimanche.
En fait non, lundi.
Sh. Mandrake
2018-06-12 16:34:40 UTC
Permalink
Post by Harp
La journée mondiale de la procrastination a lieu ce dimanche.
En fait non, lundi.
Logique.
--
Le Magicien
Loading...