Discussion:
Le grand nulle part, mais pourquoi ?
(trop ancien pour répondre)
Olivier Miakinen
2020-01-03 22:46:18 UTC
Permalink
Bonjour,
Bon, le substantif /part/ est féminin, d'où l'orthographe de /nulle/.
Et /nulle part/ est un adverbe, d'accord, mais...
Mais pourquoi est-ce que le substantif /nulle part/ est-il masculin ?
Je ne connaissais pas du tout cette expression « le grand nulle part »,
mais en la découvrant je ne peux m'empêcher de la rapprocher de « un
petit quelque chose ».

Puisque tu as le B.U. 13e édition, je te suggère d'aller voir le §460 a
page 712, le §220 b 2° page 296 (noms de sens vague), mais surtout le
§220 d page 298 où il est question de « un coup de pîed quelque part ».
En prime, et pour récompenser les bonnes et les moins bonnes réponses

Merci.
--
Olivier Miakinen
Benoît
2020-01-03 23:05:39 UTC
Permalink
Post by Olivier Miakinen
Bonjour,
Bon, le substantif /part/ est féminin, d'où l'orthographe de /nulle/.
Et /nulle part/ est un adverbe, d'accord, mais...
Mais pourquoi est-ce que le substantif /nulle part/ est-il masculin ?
Je ne connaissais pas du tout cette expression « le grand nulle part »,
mais en la découvrant je ne peux m'empêcher de la rapprocher de « un
petit quelque chose ».
Puisque tu as le B.U. 13e édition, je te suggère d'aller voir le §460 a
page 712, le §220 b 2° page 296 (noms de sens vague), mais surtout le
§220 d page 298 où il est question de « un coup de pîed quelque part ».
En prime, et pour récompenser les bonnes et les moins bonnes réponses
http://youtu.be/0lKOgr98SwY
Merci.


Si tu ne connais pas Sol a.k.a. Marc Favreau, je t'invite, voire
t'enjoins, à écouter son travail sur la langue. Il fait partie de ces
quelques rares personnes dont les jeux de mots mettent en avant nos
maux.


N.B. J'ai l'intégrale de ses textes et vidéos. À chaque fois que je
plonge dedans, je me sens nu et nul.
--
Vie : n.f. maladie mortelle sexuellement transmissible
Benoît chez leraillez.com
Benoît
2020-01-03 23:18:54 UTC
Permalink
Post by Benoît
Post by Olivier Miakinen
Bonjour,
Bon, le substantif /part/ est féminin, d'où l'orthographe de /nulle/.
Et /nulle part/ est un adverbe, d'accord, mais...
Mais pourquoi est-ce que le substantif /nulle part/ est-il masculin ?
Je ne connaissais pas du tout cette expression « le grand nulle part »,
mais en la découvrant je ne peux m'empêcher de la rapprocher de « un
petit quelque chose ».
Puisque tu as le B.U. 13e édition, je te suggère d'aller voir le §460 a
page 712, le §220 b 2° page 296 (noms de sens vague), mais surtout le
§220 d page 298 où il est question de « un coup de pîed quelque part ».
En prime, et pour récompenser les bonnes et les moins bonnes réponses
http://youtu.be/0lKOgr98SwY
Merci.
http://youtu.be/cdHO5XCi2GQ
Si tu ne connais pas Sol a.k.a. Marc Favreau, je t'invite, voire
t'enjoins, à écouter son travail sur la langue. Il fait partie de ces
quelques rares personnes dont les jeux de mots mettent en avant nos
maux.
N.B. J'ai l'intégrale de ses textes et vidéos. À chaque fois que je
plonge dedans, je me sens nu et nul.


Un peu plus d'une heure de français pure canne et bis.

Quand la poésie et l'humour ne font qu'un, possible ?
--
Vie : n.f. maladie mortelle sexuellement transmissible
Benoît chez leraillez.com
Benoît
2020-01-03 23:34:29 UTC
Permalink
Post by Benoît
Post by Benoît
http://youtu.be/cdHO5XCi2GQ
Si tu ne connais pas Sol a.k.a. Marc Favreau, je t'invite, voire
t'enjoins, à écouter son travail sur la langue. Il fait partie de ces
quelques rares personnes dont les jeux de mots mettent en avant nos
maux.
N.B. J'ai l'intégrale de ses textes et vidéos. À chaque fois que je
plonge dedans, je me sens nu et nul.
http://youtu.be/p_kIw9-VR1A
Un peu plus d'une heure de français pure canne et bis.
Quand la poésie et l'humour ne font qu'un, possible ?
« rien de plus troublant qu'un trou noir »
« Y'en a que ma passoire dégoûte »
« la métropolution »
« la calamité urbaine »

J'arrête, c'est un des rares hommes qui me coupe l'envie d'écrire, crier
et rire.

Bonne balade dans ce français accrosimatif.
--
Vie : n.f. maladie mortelle sexuellement transmissible
Benoît chez leraillez.com
joye
2020-01-04 02:14:39 UTC
Permalink
Post by Olivier Miakinen
Bon, le substantif /part/ est féminin, d'où l'orthographe de /nulle/.
Et /nulle part/ est un adverbe, d'accord, mais...
Mais pourquoi est-ce que le substantif /nulle part/ est-il masculin ?
Je ne connaissais pas du tout cette expression « le grand nulle part »,
mais en la découvrant je ne peux m'empêcher de la rapprocher de « un
petit quelque chose ».
Ah, certes, mais "quelque chose" est bel et bien reconnu comme « pronom
impersonnel masculin ».
Post by Olivier Miakinen
Puisque tu as le B.U. 13e édition, je te suggère d'aller voir le §460 a
page 712, le §220 b 2° page 296 (noms de sens vague), mais surtout le
§220 d page 298 où il est question de « un coup de pîed quelque part ».
J'irai voir.
Post by Olivier Miakinen
En prime, et pour récompenser les bonnes et les moins bonnes réponses
http://youtu.be/0lKOgr98SwY
Merci.
Je t'en prie. Merci à toi.
Anansi
2020-01-04 12:27:57 UTC
Permalink
C'est du moins l'impression que j'en ai, et qui me fait trouver naturel de
dire « le grand nulle part », même si je ne connaissais pas l'expression,
alors que « la grande nulle part » aurait choqué mon intuition francophone.
Ce n'est pas une expression, c'est le titre d'un roman (The Big Nowhere
en VO) de James Ellroy qui fait partie du Quatuor de Los Angeles.
<https://fr.wikipedia.org/wiki/Quatuor_de_Los_Angeles>
Il est moins connu que Le Dahlia noir et L.A. Confidential qui ont fait
l'objet d'adaptations sur grand écran (respectivement en 2006 et 1997).

J'ai eu une interrogation similaire en tombant (aïe !) dans le Littré
sur Sens dessus dessous.
<https://www.littre.org/definition/sens%20dessus%20dessous.2>
Olivier Miakinen
2020-01-04 13:02:44 UTC
Permalink
Post by Anansi
C'est du moins l'impression que j'en ai, et qui me fait trouver naturel de
dire « le grand nulle part », même si je ne connaissais pas l'expression,
alors que « la grande nulle part » aurait choqué mon intuition francophone.
Ce n'est pas une expression, c'est le titre d'un roman (The Big Nowhere
en VO) de James Ellroy qui fait partie du Quatuor de Los Angeles.
Oui, c'est ce que l'on voit dans les neuf premiers résultats d'une
recherche Google, le dixième étant le nom d'une librairie de Rouen.

Mais c'est aussi le titre de la chanson (par ailleurs très belle)
dont Joye a donné le lien : http://youtu.be/0lKOgr98SwY
--
Olivier Miakinen
BéCé
2020-01-04 16:56:39 UTC
Permalink
Post by Anansi
J'ai eu une interrogation similaire en tombant (aïe !) dans le Littré
sur Sens dessus dessous.
<https://www.littre.org/definition/sens%20dessus%20dessous.2>
Où je trouve cette phrase :
"Nos bombes tombaient à tous moments sur ces demi-lunes, et semblaient
les renverser sens dessus dessous", Racine, Lett. XVIII à Boil.

À quelle bataille Racine fait-il référence ?
Lanarcam
2020-01-04 17:33:47 UTC
Permalink
Post by BéCé
Post by Anansi
J'ai eu une interrogation similaire en tombant (aïe !) dans le Littré
sur Sens dessus dessous.
<https://www.littre.org/definition/sens%20dessus%20dessous.2>
"Nos bombes tombaient à tous moments sur ces demi-lunes, et semblaient
les renverser sens dessus dessous", Racine, Lett. XVIII à Boil.
À quelle bataille Racine fait-il référence ?
Bataille contre les Espagnols aux environs de Mons, début avril 1691,
pour vous servir, mon Sire.
BéCé
2020-01-04 19:38:52 UTC
Permalink
Post by Lanarcam
Post by BéCé
Post by Anansi
J'ai eu une interrogation similaire en tombant (aïe !) dans le Littré
sur Sens dessus dessous.
<https://www.littre.org/definition/sens%20dessus%20dessous.2>
"Nos bombes tombaient à tous moments sur ces demi-lunes, et semblaient
les renverser sens dessus dessous", Racine, Lett. XVIII à Boil.
À quelle bataille Racine fait-il référence ?
Bataille contre les Espagnols aux environs de Mons, début avril 1691,
pour vous servir, mon Sire.
Grand merci, mon cher.
Une rectification cependant. Il s'agit du siège de Namur, un an plus
tard, dont Racine fut l'historiographe officiel.
Voici ce que j'ai trouvé :
https://www.cairn.info/revue-dix-septieme-siecle-2005-3-page-465.htm#
Michele
2020-01-04 20:04:52 UTC
Permalink
Bécé
Post by BéCé
Post by Lanarcam
Bataille contre les Espagnols aux environs de Mons, début avril 1691,
pour vous servir, mon Sire.
Grand merci, mon cher.
Une rectification cependant. Il s'agit du siège de Namur, un an plus
tard, dont Racine fut l'historiographe officiel.
https://www.cairn.info/revue-dix-septieme-siecle-2005-3-page-465.htm#
Ça ne fait jamais que 70 km de distance entre Mons et Namur.-;)
--
Michèle
Lanarcam
2020-01-04 21:12:23 UTC
Permalink
Post by BéCé
Post by Lanarcam
Post by BéCé
Post by Anansi
J'ai eu une interrogation similaire en tombant (aïe !) dans le Littré
sur Sens dessus dessous.
<https://www.littre.org/definition/sens%20dessus%20dessous.2>
"Nos bombes tombaient à tous moments sur ces demi-lunes, et semblaient
les renverser sens dessus dessous", Racine, Lett. XVIII à Boil.
À quelle bataille Racine fait-il référence ?
Bataille contre les Espagnols aux environs de Mons, début avril 1691,
pour vous servir, mon Sire.
Grand merci, mon cher.
Une rectification cependant. Il s'agit du siège de Namur, un an plus
tard, dont Racine fut l'historiographe officiel.
https://www.cairn.info/revue-dix-septieme-siecle-2005-3-page-465.htm#
J'ai pourtant bien lu la lettre de Racine à Boileau datée du 3 avril
1691 et écrite d'un camp près de Mons dans laquelle il décrit
la bataille contre les Espagnols au lieu-dit Cordes l'avant veille.
C'était pendant le siège de Mons lors de la guerre de la
Ligue d'Augsburg.

Il y parle des dégâts que les canons ont infligé aux demi-lunes
espagnoles. Il reste à savoir quel type d'ouvrage de guerre sont
ces demi-lunes.
Anansi
2020-01-04 23:36:51 UTC
Permalink
Post by Lanarcam
Il y parle des dégâts que les canons ont infligé aux demi-lunes
espagnoles. Il reste à savoir quel type d'ouvrage de guerre sont
ces demi-lunes.
Ce sont des fortifications.
<https://fr.wikipedia.org/wiki/Demi-lune_(fortification)>
BéCé
2020-01-05 09:36:16 UTC
Permalink
Post by Lanarcam
Post by BéCé
Post by Lanarcam
Post by BéCé
Post by Anansi
J'ai eu une interrogation similaire en tombant (aïe !) dans le Littré
sur Sens dessus dessous.
<https://www.littre.org/definition/sens%20dessus%20dessous.2>
"Nos bombes tombaient à tous moments sur ces demi-lunes, et semblaient
les renverser sens dessus dessous", Racine, Lett. XVIII à Boil.
À quelle bataille Racine fait-il référence ?
Bataille contre les Espagnols aux environs de Mons, début avril 1691,
pour vous servir, mon Sire.
Grand merci, mon cher.
Une rectification cependant. Il s'agit du siège de Namur, un an plus
tard, dont Racine fut l'historiographe officiel.
https://www.cairn.info/revue-dix-septieme-siecle-2005-3-page-465.htm#
J'ai pourtant bien lu la lettre de Racine à Boileau datée du 3 avril
1691 et écrite d'un camp près de Mons dans laquelle il décrit
la bataille contre les Espagnols au lieu-dit Cordes l'avant veille.
C'était pendant le siège de Mons lors de la guerre de la
Ligue d'Augsburg.
Il y parle des dégâts que les canons ont infligé aux demi-lunes
espagnoles. Il reste à savoir quel type d'ouvrage de guerre sont
ces demi-lunes.
Vous avez donc raison.
Je me souviens de Racine, au lycée, comme d'un pontifiant raseur. Quel
ennui ! Si l'on nous avait dit qu'il avait été correspondant de guerre,
je serais sans doute sorti de ma torpeur.

joye
2020-01-04 13:19:51 UTC
Permalink
Post by joye
Post by Olivier Miakinen
Bon, le substantif /part/ est féminin, d'où l'orthographe de /nulle/.
Et /nulle part/ est un adverbe, d'accord, mais...
Mais pourquoi est-ce que le substantif /nulle part/ est-il masculin ?
Je ne connaissais pas du tout cette expression « le grand nulle part »,
mais en la découvrant je ne peux m'empêcher de la rapprocher de « un
petit quelque chose ».
Ah, certes, mais "quelque chose" est bel et bien reconnu comme « pronom
impersonnel masculin ».
Exactement. Et pourquoi l'est-il ? D'après le B.U. − si je le comprends
bien − c'est parce qu'il ne n'agit plus vraiment d'une chose donnée, mais
d'un nom de sens vague. Exactement comme le serait « un quelque part »
ou « un nulle part ».
C'est du moins l'impression que j'en ai, et qui me fait trouver naturel de
dire « le grand nulle part », même si je ne connaissais pas l'expression,
alors que « la grande nulle part » aurait choqué mon intuition francophone.
Curieux.

Ce qui me choque, c'est de voir "le" + "nulle".

Tu écrirais certainement "la grande CHOSE nulle", non, même si "chose"
n'est pas exactement un mot précis.

En tout cas, merci pour tes réponses très utiles.
Olivier Miakinen
2020-01-04 15:21:24 UTC
Permalink
Post by joye
Ce qui me choque, c'est de voir "le" + "nulle".
Tu écrirais certainement "la grande CHOSE nulle", non,
Oui.
Post by joye
même si "chose"
n'est pas exactement un mot précis.
En l'occurrence, tu parles d'une chose assez particulière (celle
qui est grande et nulle), pas d'un « quelque chose » indéterminé.

Cela étant dit, je trouve l'explication de Hibou bien meilleure
que celle que j'avais donnée, et celle-ci n'a pas besoin de faire
l'hypothèse de l'imprécision.
--
Olivier Miakinen
Hibou
2020-01-04 14:59:22 UTC
Permalink
Bon, le substantif /part/ est féminin, d'où l'orthographe de /nulle/.
Et /nulle part/ est un adverbe, d'accord, mais...
Mais pourquoi est-ce que le substantif /nulle part/ est-il masculin ?
'Nulle part' est une locution adverbiale, équivaut à un adverbe, et les
adverbes n'ont pas de genre. Quand on la nominalise, elle prend donc le
genre masculin-neutre.

Simples! :-)
Olivier Miakinen
2020-01-04 15:22:18 UTC
Permalink
Post by Hibou
'Nulle part' est une locution adverbiale, équivaut à un adverbe, et les
adverbes n'ont pas de genre. Quand on la nominalise, elle prend donc le
genre masculin-neutre.
Oui. Simple et de bon goût. Je me range à cet avis.
Post by Hibou
Simples! :-)
:-)
--
Olivier Miakinen
Loading...