Discussion:
Puisque c'est France Culture...
(trop ancien pour répondre)
joye
2019-06-14 23:05:45 UTC
Permalink
Puisque cette citation vient de France Culture, j'hésite à croire qu'il
s'agit d'une erreur. Toutefois...

Peut-on alors m'indiquer s'il n'y a pas de faute qui brouille le sens de
la phrase ?

§

Un médecin urgentiste persuadé que les algues vertes ont tué à plusieurs
reprises sur les plages bretonnes, et une victime, racontent les
difficultés auxquelles ils ont dû faire face dans les Côtes d'Armor pour
rompre le silence qui entoure ce phénomène écologique

§

Merci.
gump
2019-06-14 23:11:49 UTC
Permalink
Post by joye
Puisque cette citation vient de France Culture, j'hésite à croire qu'il
s'agit d'une erreur. Toutefois...
Peut-on alors m'indiquer s'il n'y a pas de faute qui brouille le sens de
la phrase ?
Je ne vois pas ...Peut-être le mot /victime/ venant après /tué/ et qui
pourrait laisser supposer que le mort a apporté son témoignage ? Mais
toutes les victimes de quelque chose ne sont pas nécessairement mortes.
Anansi
2019-06-15 01:13:00 UTC
Permalink
Post by gump
Post by joye
Puisque cette citation vient de France Culture, j'hésite à croire qu'il
s'agit d'une erreur. Toutefois...
Peut-on alors m'indiquer s'il n'y a pas de faute qui brouille le sens de
la phrase ?
Je ne vois pas ...Peut-être le mot /victime/ venant après /tué/ et qui
pourrait laisser supposer que le mort a apporté son témoignage ? Mais
toutes les victimes de quelque chose ne sont pas nécessairement mortes.
En revanche, après « j'hésite à croire que » on attend bien un subjonctif.
joye
2019-06-15 01:21:45 UTC
Permalink
Post by Anansi
Post by gump
Post by joye
Puisque cette citation vient de France Culture, j'hésite à croire qu'il
s'agit d'une erreur. Toutefois...
Peut-on alors m'indiquer s'il n'y a pas de faute qui brouille le sens de
la phrase ?
Je ne vois pas ...Peut-être le mot /victime/ venant après /tué/ et qui
pourrait laisser supposer que le mort a apporté son témoignage ? Mais
toutes les victimes de quelque chose ne sont pas nécessairement mortes.
En revanche, après « j'hésite à croire que » on attend bien un subjonctif.
Non, à cause de "croire" qui n'en prend pas un.

Réfléchissez. On dirait bien :

Je voudrais croire que vous êtes sympa.

et non pas :

Je voudrais croire que vous soyez sympa.
Olivier Miakinen
2019-06-15 09:27:59 UTC
Permalink
Post by joye
Post by Anansi
En revanche, après « j'hésite à croire que » on attend bien un subjonctif.
Non, à cause de "croire" qui n'en prend pas un.
Si, à cause de « j'hésite à » qui exprime le doute ou l'incertitude.

Soit dit en passant, le Grevisse signale /aussi/ des exemples de
subjonctif après « croire » ou « penser » sans négation ni doute.
Si tu as la treizième édition, va voir à la page 1605 (§1071.a).
--
Olivier Miakinen
joye
2019-06-15 11:15:05 UTC
Permalink
Post by Olivier Miakinen
Post by joye
Post by Anansi
En revanche, après « j'hésite à croire que » on attend bien un subjonctif.
Non, à cause de "croire" qui n'en prend pas un.
Si, à cause de « j'hésite à » qui exprime le doute ou l'incertitude.
Oui, mais on hésite à /croire/.
Post by Olivier Miakinen
Soit dit en passant, le Grevisse signale /aussi/ des exemples de
subjonctif après « croire » ou « penser » sans négation ni doute.
Si tu as la treizième édition,
Que j'ai citée maintes fois ici, oui.
Post by Olivier Miakinen
va voir à la page 1605 (§1071.a).
Hmm, Olivier, utilises-tu le subjonctif après /croire/ sans négation ni
dans une question ?

Moi pas.
Olivier Miakinen
2019-06-15 12:25:46 UTC
Permalink
Post by joye
Post by Olivier Miakinen
Post by joye
Post by Anansi
En revanche, après « j'hésite à croire que » on attend bien un subjonctif.
Non, à cause de "croire" qui n'en prend pas un.
Si, à cause de « j'hésite à » qui exprime le doute ou l'incertitude.
Oui, mais on hésite à /croire/.
Donc peut-être croit-on et peut-être ne croit-on pas. Or après « je
ne crois pas que » on met assez souvent le verbe au subjonctif. Ce
n'est donc pas parce qu'il y a le verbe « croire » que la suite sera
forcément à l'indicatif.
Post by joye
Post by Olivier Miakinen
Soit dit en passant, le Grevisse signale /aussi/ des exemples de
subjonctif après « croire » ou « penser » sans négation ni doute.
Si tu as la treizième édition,
Que j'ai citée maintes fois ici, oui.
Post by Olivier Miakinen
va voir à la page 1605 (§1071.a).
Hmm, Olivier, utilises-tu le subjonctif après /croire/ sans négation ni
dans une question ?
Je pense que non, en tout cas pas dans la langue parlée, même si je
ne suis pas choqué par la plupart des exemples donnés par Grevisse
ici.

Mais après « j'hésite à croire que », oui, surtout si ce que je
sous-entends est qu'en fait je ne crois *pas* la chose dont il
est question.

Comparer :
1. Je sais que c'est vrai puisqu'on me l'a prouvé, et pourtant
j'hésite encore à croire que ça l'est.
2. On me dit que c'est vrai, mais j'hésite à croire que ça le soit.
--
Olivier Miakinen
Chicot
2019-06-15 12:52:57 UTC
Permalink
Post by joye
Oui, mais on hésite à /croire/.
Donc peut-être croit-on et peut-être ne croit-on pas. [...]
On ne croit pas, dirais-je, pas encore. Pendant qu'on hésite, on ne le
fait pas. Quand on le fait, on n'hésite plus.

J'hésitai à le faire. J'hésitai, puis je le fis / je ne le fis pas. :-)
joye
2019-06-15 15:36:32 UTC
Permalink
Post by Olivier Miakinen
Post by joye
Hmm, Olivier, utilises-tu le subjonctif après /croire/ sans négation ni
dans une question ?
Tu as sucré mon « Moi pas. » !!!
Post by Olivier Miakinen
Je pense que non, en tout cas pas dans la langue parlée, même si je
ne suis pas choqué par la plupart des exemples donnés par Grevisse
ici.
OK.
Post by Olivier Miakinen
Mais après « j'hésite à croire que », oui, surtout si ce que je
sous-entends est qu'en fait je ne crois *pas* la chose dont il
est question.
Je le sais, Olivier.
Post by Olivier Miakinen
1. Je sais que c'est vrai puisqu'on me l'a prouvé, et pourtant
j'hésite encore à croire que ça l'est.
2. On me dit que c'est vrai, mais j'hésite à croire que ça le soit.
Exactement. Comprends donc que j'ai hésité mais que je savais que
c'était moi qui me trompais et non pas France Culture.

Je me répète, je le sais, mais j'en ai marre de ce genre de
pseudo-correxxion (cf "on s'attend au subjonctif").
Anansi
2019-06-15 15:42:45 UTC
Permalink
Post by joye
Je me répète, je le sais, mais j'en ai marre de ce genre de
pseudo-correxxion (cf "on s'attend au subjonctif").
J'hésite à croire que ce ne soit pas une réflexion de mauvaise foi.
Lanarcam
2019-06-15 16:37:08 UTC
Permalink
Post by Anansi
J'hésite à croire que ce ne soit pas une réflexion de mauvaise foi.
Il me semble que ce n'est pas juste.
Anansi
2019-06-15 19:01:14 UTC
Permalink
Post by Lanarcam
Post by Anansi
J'hésite à croire que ce ne soit pas une réflexion de mauvaise foi.
Il me semble que ce n'est pas juste.
Ça se plaide.
Lanarcam
2019-06-15 19:04:42 UTC
Permalink
Post by Anansi
Post by Lanarcam
Post by Anansi
J'hésite à croire que ce ne soit pas une réflexion de mauvaise foi.
Il me semble que ce n'est pas juste.
Ça se plaide.
ça va encore couter bonbon...
Michele
2019-06-15 20:27:09 UTC
Permalink
Post by Lanarcam
Post by Anansi
Post by Lanarcam
Post by Anansi
J'hésite à croire que ce ne soit pas une réflexion de mauvaise foi.
Il me semble que ce n'est pas juste.
Ça se plaide.
ça va encore couter bonbon...
Surtout si vous choisissez Dupont-Moretti.
--
Michèle
Anansi
2019-06-15 22:01:27 UTC
Permalink
Post by Michele
Post by Lanarcam
Post by Anansi
Post by Lanarcam
Post by Anansi
J'hésite à croire que ce ne soit pas une réflexion de mauvaise foi.
Il me semble que ce n'est pas juste.
Ça se plaide.
ça va encore couter bonbon...
Surtout si vous choisissez Dupont-Moretti.
Mais non, pour les criminels médiatiques de grande envergure il plaide
gratuitement. Ça lui fait de la publicité.
Sh.Mandrake
2019-06-26 06:40:25 UTC
Permalink
Post by Anansi
Post by joye
Je me répète, je le sais, mais j'en ai marre de ce genre de
pseudo-correxxion (cf "on s'attend au subjonctif").
J'hésite à croire que ce ne soit pas une réflexion de mauvaise foi.
Amphigourique, comme d'hab.
--
Le Magicien.
Anansi
2019-06-26 10:57:33 UTC
Permalink
Post by Sh.Mandrake
Post by Anansi
Post by joye
Je me répète, je le sais, mais j'en ai marre de ce genre de
pseudo-correxxion (cf "on s'attend au subjonctif").
J'hésite à croire que ce ne soit pas une réflexion de mauvaise foi.
Amphigourique, comme d'hab.
Encore un qui ne suis pas et ne comprend pas.
Sh.Mandrake
2019-06-26 12:18:01 UTC
Permalink
Post by Anansi
Post by Sh.Mandrake
Post by Anansi
Post by joye
Je me répète, je le sais, mais j'en ai marre de ce genre de
pseudo-correxxion (cf "on s'attend au subjonctif").
J'hésite à croire que ce ne soit pas une réflexion de mauvaise foi.
Amphigourique, comme d'hab.
Encore un qui ne suis pas et ne comprend pas.
... qui ne suit pas...
Beau lapsus.
--
Le Magicien.
Olivier Miakinen
2019-06-15 17:37:10 UTC
Permalink
Post by joye
Post by Olivier Miakinen
Post by joye
Hmm, Olivier, utilises-tu le subjonctif après /croire/ sans négation ni
dans une question ?
Tu as sucré mon « Moi pas. » !!!
Je ne cite généralement que ce à quoi je réponds. Vu que je n'avais
aucune raison de ne pas te croire quand tu écrivais « Moi pas », et
que je n'avais donc rien à y redire, il ne m'a pas semblé utile de
le citer.
Post by joye
Post by Olivier Miakinen
[...]
1. Je sais que c'est vrai puisqu'on me l'a prouvé, et pourtant
j'hésite encore à croire que ça l'est.
2. On me dit que c'est vrai, mais j'hésite à croire que ça le soit.
Exactement. Comprends donc que j'ai hésité mais que je savais que
c'était moi qui me trompais et non pas France Culture.
Exactement. Tu pensais que ce n'était *pas* une erreur de France
Culture, d'où le subjonctif attendu. Si tu avais pensé que *c'était*
une erreur de France Culture, là on aurait attendu l'indicatif.

Ç'aurait donc été le cas si tu avais écrit (et pensé) : « je sais
que sur France Culture ils font des erreurs à chaque phrase, donc
c'est forcément le cas ici aussi, mais pourtant dans le cas
présent j'hésite à croire qu'il s'agit d'une erreur ».
Post by joye
Je me répète, je le sais, mais j'en ai marre de ce genre de
pseudo-correxxion (cf "on s'attend au subjonctif").
Parce que tu n'arrives pas à croire que tu aies pu faire une
erreur et qu'Anansi et moi ayons raison.
--
Olivier Miakinen
joye
2019-06-15 17:54:33 UTC
Permalink
Post by Olivier Miakinen
Post by joye
Je me répète, je le sais, mais j'en ai marre de ce genre de
pseudo-correxxion (cf "on s'attend au subjonctif").
Parce que tu n'arrives pas à croire que tu aies pu faire une
erreur et qu'Anansi et moi ayons raison.
Je croirais que vous aviez raison si :

1) Anansi avait daigné répondre à mon exemple qui disait qu'on dit "je
voudrais croire que vous êtes sympa" et non pas "je voudrais croire que
vous soyez sympa"

2) vous aviez tous deux répondu à ma question du début au lieu de sauter
sur une prétendue erreur

3) l'on utilisait d'habitude le subjonctif après /croire/, ce qui n'est
pas le cas.

4) "qu'il s'agit d'une erreur" dans ma phrase de début n'était pas le
complément de /croire/

5) l'on pouvait utiliser que tout de suite après /hésiter/

6) on ne faisait pas de ligne conga pour /prouver/ que j'avais fait une
erreur ; toi-même tu disais que tu n'utilises pas le subjonctif après
/croire/

Voilà. Maintenant, tu sais tout. Encore.
Olivier Miakinen
2019-06-15 19:10:29 UTC
Permalink
Post by joye
1) Anansi avait daigné répondre à mon exemple qui disait qu'on dit "je
voudrais croire que vous êtes sympa" et non pas "je voudrais croire que
vous soyez sympa"
2) vous aviez tous deux répondu à ma question du début au lieu de sauter
sur une prétendue erreur
3) l'on utilisait d'habitude le subjonctif après /croire/, ce qui n'est
pas le cas.
4) "qu'il s'agit d'une erreur" dans ma phrase de début n'était pas le
complément de /croire/
5) l'on pouvait utiliser que tout de suite après /hésiter/
6) on ne faisait pas de ligne conga pour /prouver/ que j'avais fait une
erreur ; toi-même tu disais que tu n'utilises pas le subjonctif après
/croire/
Voilà. Maintenant, tu sais tout. Encore.
Vu que j'ai déjà répondu à tout ce qui concerne la question du
subjonctif ou de l'indicatif après croire, je n'ajouterai rien,
d'autant que tu prendrais encore ça pour de la persécution.

Quant aux points (1) et (2), ils n'ont aucun lien avec ce dont
j'ai trouvé intéressant de parler, et j'espère que tu n'as pas
l'intention de me dicter la liste des sujets sur lesquels j'ai
envie de donner mon opinion.
--
Olivier Miakinen
Anansi
2019-06-15 19:25:46 UTC
Permalink
Post by joye
Post by Olivier Miakinen
Post by joye
Je me répète, je le sais, mais j'en ai marre de ce genre de
pseudo-correxxion (cf "on s'attend au subjonctif").
Parce que tu n'arrives pas à croire que tu aies pu faire une
erreur et qu'Anansi et moi ayons raison.
1) Anansi avait daigné répondre à mon exemple qui disait qu'on dit "je
voudrais croire que vous êtes sympa" et non pas "je voudrais croire que
vous soyez sympa"
Ce n'étais pas un exemple, seulement une preuve que vous n'aviez pas
compris le rôle de « hésiter ».
Post by joye
2) vous aviez tous deux répondu à ma question du début au lieu de sauter
sur une prétendue erreur
Prétendriez-vous nous retirer le droit de répondre à ce qui nous
intéresse ? De quel droit ?
Post by joye
3) l'on utilisait d'habitude le subjonctif après /croire/, ce qui n'est
pas le cas.
Encore une fois, il ne s'agit pas de « croire », mais de « hésiter à
croire ».
Post by joye
4) "qu'il s'agit d'une erreur" dans ma phrase de début n'était pas le
complément de /croire/
Il ne s'agit toujours pas de « croire » seul.
Post by joye
5) l'on pouvait utiliser que tout de suite après /hésiter/
La phrase « Je croirais que vous aviez raison si l'on pouvait utiliser
que tout de suite après /hésiter/ » est incompréhensible.
Utiliser n'a pas de complément.
Post by joye
6) on ne faisait pas de ligne conga pour /prouver/ que j'avais fait une
erreur ; toi-même tu disais que tu n'utilises pas le subjonctif après
/croire/
Pour « ligne conga » je trouve l'expression anglaise /conga line/ qui
correspond à chenille ou farandole. C'est obscur.
Les réponses d'Olivier reposaient sur le Grevisse, pas sur une chenille.
Post by joye
Voilà. Maintenant, tu sais tout. Encore.
Chicot
2019-06-16 08:34:12 UTC
Permalink
Post by Anansi
En revanche, après « j'hésite à croire que » on attend bien un subjonctif.
Mon opinion ne pèse rien auprès de celles des vrais francophones, mais
moi aussi je trouve le subjonctif plus naturel ici.

Mais Joye s'était peut-être mal exprimée quand elle a dit : « j'hésite à
croire qu'il s'agit d'une erreur ». Ne voulait-elle pas dire : «
j'aimerais bien qu'il s'agisse d'une erreur » ?
Chicot
2019-06-16 08:50:00 UTC
Permalink
Post by Chicot
Post by Anansi
En revanche, après « j'hésite à croire que » on attend bien un subjonctif.
Mon opinion ne pèse rien auprès de celles des vrais francophones, mais
moi aussi je trouve le subjonctif plus naturel ici.
Mais Joye s'était peut-être mal exprimée quand elle a dit : « j'hésite à
avait dit
Post by Chicot
croire qu'il s'agit d'une erreur ».  Ne voulait-elle pas dire : «
j'aimerais bien qu'il s'agisse d'une erreur » ?
Olivier Miakinen
2019-06-16 10:51:25 UTC
Permalink
Post by Chicot
avait dit
Ce « quand elle avait dit » sonne bizarrement à mon oreille,
bien que ce soit probablement correct.

J'aurais plutôt gardé la formulation initiale :
« elle s'était mal exprimée quand elle a dit »
... ou écrit :
« elle s'est mal exprimée quand elle a dit »
... voire :
« elle s'était mal exprimée en disant »

Mais à ce sujet je ne suis pas du tout sûr de moi et j'aimerais
bien lire d'autres avis.
--
Olivier Miakinen
Jean-Pierre Kuypers
2019-06-16 12:40:18 UTC
Permalink
Post by Olivier Miakinen
Post by Chicot
avait dit
Ce « quand elle avait dit » sonne bizarrement à mon oreille,
bien que ce soit probablement correct.
« elle s'était mal exprimée quand elle a dit »
« elle s'est mal exprimée quand elle a dit »
« elle s'était mal exprimée en disant »
Mais à ce sujet je ne suis pas du tout sûr de moi et j'aimerais
bien lire d'autres avis.
J'aime bien le présent dans la subordonnée.
Il indique la simultanéité avec la principale au passé.

Dans le futur, cela me sonnerait moins bien :
« elle se sera mal exprimée quand elle a dit »
--
Jean-Pierre Kuypers

Veuillez exprimer les phrases dans leur con-
texte avant de sonner sciemment.
Anansi
2019-06-16 14:42:33 UTC
Permalink
Post by Jean-Pierre Kuypers
Post by Olivier Miakinen
Post by Chicot
avait dit
Ce « quand elle avait dit » sonne bizarrement à mon oreille,
bien que ce soit probablement correct.
« elle s'était mal exprimée quand elle a dit »
« elle s'est mal exprimée quand elle a dit »
« elle s'était mal exprimée en disant »
Mais à ce sujet je ne suis pas du tout sûr de moi et j'aimerais
bien lire d'autres avis.
J'aime bien le présent dans la subordonnée.
Il indique la simultanéité avec la principale au passé.
« elle se sera mal exprimée quand elle a dit »
À mon avis la formulation la plus classique est :
« elle s'exprimait peut-être mal quand elle dit... »
Imparfait, puis passé simple pour l'action ponctuelle et achevée dans le
passé. À l'oral c'est en voie de disparition, ce qui peut lui donner un
aspect dérangeant.
De toute façon, je n'en garderai aucune, car vous êtes là tous à
prétendre qu'elle se serait mal exprimée. C'est de la chasse en meute,
du harcèlement. Vous devriez avoir honte.
Rependez-vous !
Olivier Miakinen
2019-06-16 15:00:06 UTC
Permalink
[...] vous êtes là tous à
prétendre qu'elle se serait mal exprimée.
De qui parles-tu¹ ? Certes la phrase de Chicot citait quelqu'un en
particulier, mais ma question portait sur la concordance des temps
uniquement et c'est pour ça que j'ai retiré toute mention nominative
de ma question.
--
Olivier Miakinen
¹ C'est une question rhétorique. Je ne veux justement pas le savoir
puisque c'est hors de propos dans la question que je posais.
Jean-Pierre Kuypers
2019-06-16 16:00:00 UTC
Permalink
De qui parles-tu’ ? Certes la phrase de Chicot citait quelqu'un en
particulier, mais ma question portait sur la concordance des temps
uniquement et c'est pour ça que j'ai retiré toute mention nominative
de ma question.
Nous nous en faisons une jwâ !
--
Jean-Pierre Kuypers

Veuillez citer les phrases dans leur con-
texte avant de concorder sciemment.
Anansi
2019-06-16 21:27:02 UTC
Permalink
Post by Olivier Miakinen
[...] vous êtes là tous à
prétendre qu'elle se serait mal exprimée.
De qui parles-tu¹ ? Certes la phrase de Chicot citait quelqu'un en
particulier, mais ma question portait sur la concordance des temps
uniquement et c'est pour ça que j'ai retiré toute mention nominative
de ma question.
J'ai donné ma réponse sur la concordance des temps, puis j'ai fait un
pastiche fictif. Il n'y avait aucune mention nominative et si un lecteur
a cru reconnaître quelqu'un, ça ne peut être qu'une malencontreuse méprise.
:-)



Ai-je déjà évoqué l'ambigüité des souriards ?
Chicot
2019-06-17 08:04:34 UTC
Permalink
Post by Anansi
J'ai donné ma réponse sur la concordance des temps, puis j'ai fait un
pastiche fictif.
Qui m'a fait sourire. :-)
Post by Anansi
Il n'y avait aucune mention nominative et si un lecteur
a cru reconnaître quelqu'un,
Celle qui confond critique et chasse en meute ?
Post by Anansi
ça ne peut être qu'une malencontreuse méprise.
OK.
Chicot
2019-06-16 17:10:53 UTC
Permalink
Post by Anansi
Post by Jean-Pierre Kuypers
Post by Olivier Miakinen
Post by Chicot
avait dit
Ce « quand elle avait dit » sonne bizarrement à mon oreille,
bien que ce soit probablement correct.
« elle s'était mal exprimée quand elle a dit »
« elle s'est mal exprimée quand elle a dit »
« elle s'était mal exprimée en disant »
Mais à ce sujet je ne suis pas du tout sûr de moi et j'aimerais
bien lire d'autres avis.
J'aime bien le présent dans la subordonnée.
Il indique la simultanéité avec la principale au passé.
« elle se sera mal exprimée quand elle a dit »
« elle s'exprimait peut-être mal quand elle dit... »
Imparfait, puis passé simple pour l'action ponctuelle et achevée dans le
passé. À l'oral c'est en voie de disparition, ce qui peut lui donner un
aspect dérangeant. [...]
Il me semblait, et me semble, que les deux (dire et s'exprimer mal),
étaient deux aspects d'une seule action ponctuelle, donc le temps
devrait être le même. Ayant lu vos avis (jusqu'à nouvelle correction),
je dirais ou :

Elle s'est mal exprimée quand elle a dit....

ou :

Elle s'exprima mal quand elle dit....

En tout cas, merci, messieurs. :-)
Jean-Pierre Kuypers
2019-06-16 21:26:30 UTC
Permalink
Post by Chicot
Elle s'exprima mal quand elle dit....
Un peu dur à l'oreille celle-là : ...ma mal
--
Jean-Pierre Kuypers
Chicot
2019-06-17 07:46:59 UTC
Permalink
Post by Jean-Pierre Kuypers
Post by Chicot
Elle s'exprima mal quand elle dit....
Un peu dur à l'oreille celle-là : ...ma mal
Bien vu - euh, bien entendu. :-)
Sh.Mandrake
2019-06-26 06:55:13 UTC
Permalink
Le 16/06/2019 à 19:10, Chicot a écrit :
[...]
Post by Chicot
Elle s'est mal exprimée quand elle a dit....
    Elle s'exprima mal quand elle dit....
Les deux sont recevables. L'imparfait est a exclure,
car l'action ne dure pas et n'est pas répétitive.
--
Ubuntu,

Le Magicien.
Sh.Mandrake
2019-06-26 06:44:06 UTC
Permalink
Le 16/06/2019 à 14:40, Jean-Pierre Kuypers a écrit :
[...]
Post by Jean-Pierre Kuypers
« elle se sera mal exprimée quand elle a dit »
Un peu littéraire, mais très soutenu.
--
Ubuntu,

Le Magicien.
Sh.Mandrake
2019-06-26 06:42:41 UTC
Permalink
Post by Chicot
Post by Anansi
En revanche, après « j'hésite à croire que » on attend bien un subjonctif.
Mon opinion ne pèse rien auprès de celles des vrais francophones, mais
moi aussi je trouve le subjonctif plus naturel ici.
L'indicatif est parfaitement recevable.
Post by Chicot
Mais Joye s'était peut-être mal exprimée quand elle a dit : « j'hésite à
croire qu'il s'agit d'une erreur ».  Ne voulait-elle pas dire : «
j'aimerais bien qu'il s'agisse d'une erreur » ?
--
Ubuntu,

Le Magicien.
Sh.Mandrake
2019-06-26 06:21:50 UTC
Permalink
Post by Anansi
Post by joye
Puisque cette citation vient de France Culture, j'hésite à croire qu'il
s'agit d'une erreur. Toutefois...
[...]
Post by Anansi
En revanche, après « j'hésite à croire que » on attend bien un subjonctif.
L'indicatif est parfaitement recevable.
--
Le Magicien.
joye
2019-06-15 01:26:17 UTC
Permalink
Post by gump
Post by joye
Peut-on alors m'indiquer s'il n'y a pas de faute qui brouille le sens de
la phrase ?
Je ne vois pas ...Peut-être le mot /victime/ venant après /tué/ et qui
pourrait laisser supposer que le mort a apporté son témoignage ? Mais
toutes les victimes de quelque chose ne sont pas nécessairement mortes.
C'est vrai, mais /victime/ suit "les algues vertes ont tué à plusieurs
reprises", cela ne vous fait pas penser que la victime en est morte elle
aussi ?

Mais passons, disons que les algues n'ont fait que la mordre très fort
et qu'elle n'en est pas morte.

Toutefois, dans :

§

Un médecin urgentiste persuadé que les algues vertes ont tué à plusieurs
reprises sur les plages bretonnes, et une victime, racontent les
difficultés auxquelles ils ont dû faire face dans les Côtes d'Armor pour
rompre le silence qui entoure ce phénomène écologique

§

pourquoi alors une virgule après /victime/ ?
DB
2019-06-15 08:03:43 UTC
Permalink
Post by joye
§
Un médecin urgentiste persuadé que les algues vertes ont tué à plusieurs
reprises sur les plages bretonnes, et une victime, racontent les difficultés
auxquelles ils ont dû faire face dans les Côtes d'Armor pour rompre le
silence qui entoure ce phénomène écologique
§
pourquoi alors une virgule après /victime/ ?
Non nécessaire, en principe, mais je crois qu'elle est là pour éviter
qu'on comprenne "une victime raconte" et donc rappeler qu'il y a un
deuxième sujet, loin devant.
joye
2019-06-15 11:16:10 UTC
Permalink
Post by DB
Post by joye
§
Un médecin urgentiste persuadé que les algues vertes ont tué à
plusieurs reprises sur les plages bretonnes, et une victime, racontent
les difficultés auxquelles ils ont dû faire face dans les Côtes
d'Armor pour rompre le silence qui entoure ce phénomène écologique
§
pourquoi alors une virgule après /victime/ ?
Non nécessaire, en principe, mais je crois qu'elle est là pour éviter
qu'on comprenne "une victime raconte" et donc rappeler qu'il y a un
deuxième sujet, loin devant.
Alors, pas de virgule après /urgentiste/ non plus ?
siger
2019-06-22 23:10:03 UTC
Permalink
Post by joye
Post by joye
§
Un médecin urgentiste persuadé que les algues vertes ont tué à plusieurs
reprises sur les plages bretonnes, et une victime, racontent les
difficultés auxquelles ils ont dû faire face dans les Côtes d'Armor pour
rompre le silence qui entoure ce phénomène écologique
§
pourquoi alors une virgule après /victime/ ?
Non nécessaire, en principe, mais je crois qu'elle est là pour éviter qu'on
comprenne "une victime raconte" et donc rappeler qu'il y a un deuxième
sujet, loin devant.
Alors, pas de virgule après /urgentiste/ non plus ?
Il y aurait une virgule s'il était le seul à raconter.
--
siger
Chicot
2019-06-15 10:31:44 UTC
Permalink
Post by joye
Puisque cette citation vient de France Culture, j'hésite à croire qu'il
s'agit d'une erreur. Toutefois...
Peut-on alors m'indiquer s'il n'y a pas de faute qui brouille le sens de
la phrase ?
§
Un médecin urgentiste persuadé que les algues vertes ont tué à plusieurs
reprises sur les plages bretonnes, et une victime, racontent les
difficultés auxquelles ils ont dû faire face dans les Côtes d'Armor pour
rompre le silence qui entoure ce phénomène écologique
§
Merci.
Ce n'est pas fautif, mais c'est maladroit.

Que celui qui n'a pas commis de maladresse jette la première pierre.
Chicot
2019-06-15 10:46:07 UTC
Permalink
Post by Chicot
Post by joye
Puisque cette citation vient de France Culture, j'hésite à croire
qu'il s'agit d'une erreur. Toutefois...
Peut-on alors m'indiquer s'il n'y a pas de faute qui brouille le sens
de la phrase ?
§
Un médecin urgentiste persuadé que les algues vertes ont tué à
plusieurs reprises sur les plages bretonnes, et une victime, racontent
les difficultés auxquelles ils ont dû faire face dans les Côtes
d'Armor pour rompre le silence qui entoure ce phénomène écologique
§
Merci.
Ce n'est pas fautif, mais c'est maladroit.
Que celui qui n'a pas commis de maladresse jette la première pierre.
Une victime des algues vertes sur les plages bretonnes, et un médecin
urgentiste persuadé que ces algues ont tué à plusieurs reprises,
racontent... [?]
Sh.Mandrake
2019-06-26 07:00:18 UTC
Permalink
Post by joye
Puisque cette citation vient de France Culture, j'hésite à croire qu'il
s'agit d'une erreur. Toutefois...
Peut-on alors m'indiquer s'il n'y a pas de faute qui brouille le sens de
la phrase ?
§
Un médecin urgentiste persuadé que les algues vertes ont tué à plusieurs
reprises sur les plages bretonnes, et une victime, racontent les
difficultés auxquelles ils ont dû faire face dans les Côtes d'Armor pour
rompre le silence qui entoure ce phénomène écologique
Si l'on veut garder l'ordre des mots dans la phrase, il me semble que la
seule difficulté réside dans la ponctuation :

« Un médecin urgentiste – persuadé que les algues vertes ont tué à
plusieurs reprises sur les plages bretonnes – et une victime racontent
les difficultés auxquelles ils ont dû faire face dans les Côtes d'Armor
pour rompre le silence qui entoure ce phénomène écologique. »
Post by joye
Merci.
Je vous en prie.
--
Le Magicien.
Loading...