Discussion:
À Sciences Po Paris, des points bonus accordés pour l’utilisation de l’écriture inclusive
(trop ancien pour répondre)
Le Pépé à chaines
2021-02-26 11:54:21 UTC
Permalink
Sur LeFigaro.fr :

"Jeudi dernier, sur RMC, lors d’une émission des «Grandes Gueules»
consacrée à l’écriture inclusive, Annie Genevard, députée Les
Républicains et vice-présidente de l’Assemblée nationale avait affirmé
qu’«à Sciences Po, une copie qui n’est pas rendue en langue inclusive
est pénalisée, c’est insupportable». [...] L’information est
immédiatement démentie par le service de communication de Sciences Po
Paris et différents médias affirment dans la foulée que l’information
est fausse.

[...] Hier soir, l’association Nova, très influente dans l’école, qui a
d’abord affirmé par l’intermédiaire de son président, Raphaël Zaouati,
que l’information était erronée, a finalement publié un communiqué de
presse pour signifier le contraire." (<https://tinyurl.com/ya5y34aj>)

Là-bas aussi, "la parole se libère", mais pas dans le sens voulu par
certaines et certains.
joye
2021-02-26 12:15:01 UTC
Permalink
    "Jeudi dernier, sur RMC, lors d’une émission des «Grandes Gueules»
consacrée à l’écriture inclusive, Annie Genevard, députée Les
Républicains et vice-présidente de l’Assemblée nationale avait affirmé
qu’«à Sciences Po, une copie qui n’est pas rendue en langue inclusive
est pénalisée, c’est insupportable». [...] L’information est
immédiatement démentie par le service de communication de Sciences Po
Paris et différents médias affirment dans la foulée que l’information
est fausse.
    [...] Hier soir, l’association Nova, très influente dans l’école,
qui a d’abord affirmé par l’intermédiaire de son président, Raphaël
Zaouati, que l’information était erronée, a finalement publié un
communiqué de presse pour signifier le contraire."
(<https://tinyurl.com/ya5y34aj>)
    Là-bas aussi, "la parole se libère", mais pas dans le sens voulu
par certaines et certains.
Encore un grand foutage de gueule...oooh, ce sera trop difficile pour
les étrangerophones...N'IMPORTE QUOI !!!

Les étudiant·e·s allophones ayant déjà tout fait pour atteindre une
compétence qui permet des études avancées (sans parler de participer
dans les débats abstraits à propos de la langue) n'auront _aucun_
problème avec encore des points à mettre sur les i.

Quant aux points en prime, pourquoi pas ? Si l'on veut se montrer
intellectuellement capable, possédant un niveau d'ouverture d'esprit,
que mieux qu'un petit exercice d'inclusion ?

Bon, si les Français veulent rester figés aux XVIIe siècle, très bien,
mais soyez au moins honnêtes, nom d'une déesse !
Le Pépé à chaines
2021-02-26 12:34:31 UTC
Permalink
Post by joye
Quant aux points en prime, pourquoi pas ? Si l'on veut se montrer
intellectuellement capable, possédant un niveau d'ouverture d'esprit,
que mieux qu'un petit exercice d'inclusion ?
0/20 à la copie. Motif : utilisation de signes distinctifs.
joye
2021-02-26 12:40:53 UTC
Permalink
    0/20 à la copie.
Jaloux ?
Motif : utilisation de signes distinctifs.
Arrêtons l'hypocrisie à propos de l'écriture inclusive. Ce sera un bon
point de départ.
Le Pépé à chaines
2021-02-26 12:58:58 UTC
Permalink
Post by joye
     0/20 à la copie.
Jaloux ?
Non. Respect des règles en vigueur.
Post by joye
Motif : utilisation de signes distinctifs.
Arrêtons l'hypocrisie à propos de l'écriture inclusive. Ce sera un bon
point de départ.
Justement. Elle est comme le véganisme : une idéologie que les adeptes
veulent imposer comme si elle allait de soi.
Anansi
2021-02-26 13:44:17 UTC
Permalink
Post by Le Pépé à chaines
Post by joye
     0/20 à la copie.
Jaloux ?
Non. Respect des règles en vigueur.
Post by joye
Motif : utilisation de signes distinctifs.
Arrêtons l'hypocrisie à propos de l'écriture inclusive. Ce sera un bon
point de départ.
Justement. Elle est comme le véganisme : une idéologie que les adeptes
veulent imposer comme si elle allait de soi.
Heureusement qu'il y a la religion pour nous en protéger.
« Prenez, mangez, ceci est mon corps... »

On ne dira jamais assez le soutien apporté par l'anthropophagie rituelle
pour combattre ce type d'idéologie mortifère.

Je vais allez me faire une tartine de rillettes pour la peine.
Et puis un verre de vin, tiens, c'est plein d'hémoglobine.
Michèle
2021-02-26 14:25:14 UTC
Permalink
Post by Anansi
On ne dira jamais assez le soutien apporté par l'anthropophagie rituelle
pour combattre ce type d'idéologie mortifère.
Je vais allez me faire une tartine de rillettes pour la peine.
Miam ! ça fait envie !
Post by Anansi
Et puis un verre de vin, tiens, c'est plein d'hémoglobine.
--
Michèle
joye
2021-02-26 14:25:41 UTC
Permalink
Post by Anansi
Post by Le Pépé à chaines
Post by joye
     0/20 à la copie.
Jaloux ?
Non. Respect des règles en vigueur.
Post by joye
Motif : utilisation de signes distinctifs.
Arrêtons l'hypocrisie à propos de l'écriture inclusive. Ce sera un bon
point de départ.
Justement. Elle est comme le véganisme : une idéologie que les adeptes
veulent imposer comme si elle allait de soi.
Heureusement qu'il y a la religion pour nous en protéger.
« Prenez, mangez, ceci est mon corps... »
On ne dira jamais assez le soutien apporté par l'anthropophagie rituelle
pour combattre ce type d'idéologie mortifère.
Je vais allez
Hep, z'avez trop pris de graisse d'avoir un·e tellement mauvais·e foi·e.
Post by Anansi
me faire une tartine de rillettes pour la peine.
Et puis un verre de vin, tiens, c'est plein d'hémoglobine.
La langue française a besoin du mot "transmogrification".

"Métamorphoser" ne fait pas l'affaire.

P.-S. : Je vous ai posé une question sur flla. J'attends toujours une
réponse.
Anansi
2021-02-26 18:06:53 UTC
Permalink
Post by joye
Post by Anansi
Heureusement qu'il y a la religion pour nous en protéger.
« Prenez, mangez, ceci est mon corps... »
On ne dira jamais assez le soutien apporté par l'anthropophagie rituelle
pour combattre ce type d'idéologie mortifère.
Je vais allez
Hep, z'avez trop pris de graisse d'avoir un·e tellement mauvais·e foi·e.
Vous confondez avec les rillettes du Mans.
Les rillettes de Tours (IGP) ont une texture sèche.
<https://www.terroirdetouraine.fr/news/45/146/Rillettes-de-Tours-I-G-P.html>
Celles d'Hardouin sont faites au Vouvray, comme ses rillons.
<https://www.hardouin.fr/nos-produits/rillettes-de-tours-au-vouvray-150-g_64.html>
<https://www.hardouin.fr/nos-produits/rillons-au-vouvray-500-g-_42.html>
Produites exclusivement en Indre et Loire à partir de Roi Rose de Touraine.

Ça n'a rien à voir !
Post by joye
Post by Anansi
me faire une tartine de rillettes pour la peine.
Et puis un verre de vin, tiens, c'est plein d'hémoglobine.
La langue française a besoin du mot "transmogrification".
Transmogrify est une corruption de transmigrate. Ici, il ne s'agit pas
de transmigration, mais de transsubstantiation.
On a déjà le mot qu'il faut. Merci bien.
Post by joye
"Métamorphoser" ne fait pas l'affaire.
P.-S. : Je vous ai posé une question sur flla. J'attends toujours une
réponse.
J'ai répondu, mais je regarde rarement des films français doublés ou
sous-titrés en langue étrangère. J'arrive assez bien à les comprendre en VO.
joye
2021-02-26 18:24:50 UTC
Permalink
Post by Anansi
Post by joye
Post by Anansi
Heureusement qu'il y a la religion pour nous en protéger.
« Prenez, mangez, ceci est mon corps... »
On ne dira jamais assez le soutien apporté par l'anthropophagie rituelle
pour combattre ce type d'idéologie mortifère.
Je vais allez
Hep, z'avez trop pris de graisse d'avoir un·e tellement mauvais·e foi·e.
Vous confondez avec les rillettes du Mans.
Les rillettes de Tours (IGP) ont une texture sèche.
<https://www.terroirdetouraine.fr/news/45/146/Rillettes-de-Tours-I-G-P.html>
Celles d'Hardouin sont faites au Vouvray, comme ses rillons.
<https://www.hardouin.fr/nos-produits/rillettes-de-tours-au-vouvray-150-g_64.html>
<https://www.hardouin.fr/nos-produits/rillons-au-vouvray-500-g-_42.html>
Produites exclusivement en Indre et Loire à partir de Roi Rose de Touraine.
Ça n'a rien à voir !
Voulez-vous dire que votre « Je vais allez » n'est pas lié à une
surconsommation ?

Moi, j'ai connu les rillettes en Anjou. Crois-moi, elles contiennent de
la graisse.
Post by Anansi
Post by joye
Post by Anansi
me faire une tartine de rillettes pour la peine.
Et puis un verre de vin, tiens, c'est plein d'hémoglobine.
La langue française a besoin du mot "transmogrification".
Transmogrify est une corruption de transmigrate. Ici, il ne s'agit pas
de transmigration, mais de transsubstantiation.
On a déjà le mot qu'il faut. Merci bien.
On a "transsubstantiation" en anglais aussi. Beaucoup moins satisfaisant
que "transmogrification". Ce "mogr" en jette.

Hélas pour le français, langue pauvre et trop fière de l'admettre...
Post by Anansi
Post by joye
"Métamorphoser" ne fait pas l'affaire.
P.-S. : Je vous ai posé une question sur flla. J'attends toujours une
réponse.
J'ai répondu, mais je regarde rarement des films français doublés ou
sous-titrés en langue étrangère. J'arrive assez bien à les comprendre en VO.
Je ne regarde jamais les films doublés (cela m'énarve quand la voix ne
va pas avec la bouche).

Toutefois, je crois que vous vous trompez pour l'indication des
sous-titres en anglais (l'anglais, c'est l'anglais, quoi), mais
j'essayerai de re-regarder "Hippocrate" pour voir.

En tout cas, merci d'avoir répondu (après mon rappel ici).
Anansi
2021-02-26 19:09:22 UTC
Permalink
Post by joye
Moi, j'ai connu les rillettes en Anjou. Crois-moi, elles contiennent de
la graisse.
Donc, vous n'avez pas bien lu. L'Anjou n'est pas en Touraine, les
recettes diffèrent.
Post by joye
Post by Anansi
Post by joye
La langue française a besoin du mot "transmogrification".
Transmogrify est une corruption de transmigrate. Ici, il ne s'agit pas
de transmigration, mais de transsubstantiation.
On a déjà le mot qu'il faut. Merci bien.
On a "transsubstantiation" en anglais aussi. Beaucoup moins satisfaisant
que "transmogrification". Ce "mogr" en jette.
Hélas pour le français, langue pauvre et trop fière pour l'admettre...
Et certainement trop analytique pour utiliser un mot qui ne conviendrait
pas au processus qu'elle décrit.

Transmogrify : to change or alter greatly and often with grotesque or
humorous effect.
Example :
Christians have been borrowing from other religions since the days when
the pagan feast of Saturnalia transmogrified into Christmas and the
Gaelic festival of Samhain became All Saints’ Day.

Ça ne convient pas pour du pain changé en chair. Il ne s'agit pas de
travestir, mais de changer la substance.
Post by joye
Post by Anansi
Post by joye
"Métamorphoser" ne fait pas l'affaire.
P.-S. : Je vous ai posé une question sur flla. J'attends toujours une
réponse.
J'ai répondu, mais je regarde rarement des films français doublés ou
sous-titrés en langue étrangère. J'arrive assez bien à les comprendre en VO.
Je ne regarde jamais les films doublés (cela m'énarve quand la voix ne
va pas avec la bouche).
Alors cette propagande des années cinquante pour protéger le marché du
film américain fonctionne toujours au point que vous l'avez internalisée.
Si ça ne gêne pas dans les autres pays, les américains seraient-ils trop
fragiles ou incompétents pour l'accepter ?
(Un de vos arguments favoris envers les Français que je vous retourne)
Post by joye
Toutefois, je crois que vous vous trompez pour l'indication des
sous-titres en anglais (l'anglais, c'est l'anglais, quoi), mais
j'essayerai de re-regarder "Hippocrate" pour voir.
Encore de la propagande. L'anglais n'est pas l'anglais, il se compose de
nombreux dialectes dont la distance dans le vocabulaire, l'orthographe,
la prononciation ne fait qu'augmenter avec le temps.
Pourquoi croyez-vous que les acteurs anglais ou australiens qui tournent
dans des films américains ont des coachs pour leur enseigner un accent
« correct ».
N'auriez-vous jamais vu chez Jimmy Fallon ou Graham Norton des
personnalités anglaises, irlandaises ou australiennes à qui on demande
de faire la démonstration de leur si charmante et si exotique façon de
parler ?
Un exemple avec Saoirse Ronan chez Stephen Colbert. C'est tellement,
tellement drôle, tellement amical.

Le Pépé à chaines
2021-02-26 19:26:57 UTC
Permalink
Post by Anansi
Encore de la propagande. L'anglais n'est pas l'anglais, il se compose de
nombreux dialectes dont la distance dans le vocabulaire, l'orthographe,
la prononciation ne fait qu'augmenter avec le temps.
Pourquoi croyez-vous que les acteurs anglais ou australiens qui tournent
dans des films américains ont des coachs pour leur enseigner un accent
« correct ».
C'est curieux, tout de même... Je vois le même phénomène en France avec
les acteur "régionaux". En revanche, on ne demandera pas à un acteur
"parisien" de prendre un accent régional. La diversité des accents n'est
pas de ce monde.
joye
2021-02-26 20:08:28 UTC
Permalink
Post by Anansi
Post by joye
Moi, j'ai connu les rillettes en Anjou. Crois-moi, elles contiennent de
la graisse.
Donc, vous n'avez pas bien lu. L'Anjou n'est pas en Touraine, les
recettes diffèrent.
Je sais que l'Anjou n'est pas en Touraine, mais c'est tout comme,
surtout sur l'échelle américaine des distances.

Noméo.

Est-ce que votre vie est tellement petite que vous ne savez faire que
des commentaires suffisants et narquois ?

Vous devriez vous transmogrifier.
Post by Anansi
Christians have been borrowing from other religions since the days when
the pagan feast of Saturnalia transmogrified into Christmas and the
Gaelic festival of Samhain became All Saints’ Day.
Ça ne convient pas pour du pain changé en chair. Il ne s'agit pas de
travestir, mais de changer la substance.
Yep, parce que changer la substance n'est pas transvestir...mouais,
puisque vous le dites.

Je crois que les rillettes doivent rendre incohérent aussi.
Post by Anansi
Post by joye
Je ne regarde jamais les films doublés (cela m'énarve quand la voix ne
va pas avec la bouche).
Alors cette propagande des années cinquante pour protéger le marché du
film américain fonctionne toujours au point que vous l'avez internalisée.
Eh oh, ce n'est pas moi qui insiste sur les films américains en Europe.

Il faudra indiquer quelqu'un d'autre du doigt, coupable.
Post by Anansi
Si ça ne gêne pas dans les autres pays, les américains seraient-ils trop
fragiles ou incompétents pour l'accepter ?
(Un de vos arguments favoris envers les Français que je vous retourne)
Vous tombe mal et prêchez une convertie, ce qui ne change pas la vérité
de la couardise européenne, en ce qui concerne votre envie collective de
devenir américain à tout prix et aussi de refuser toute innovation,
épaulée par les arguments mensongers.

Pouah, anansi. Vous devriez avoir honte de vous.

Allez donc glapir dans le vide. Ainsi, vous pourrez vous faire encore
une raison.
Anansi
2021-02-27 13:19:26 UTC
Permalink
Post by joye
Post by Anansi
Post by joye
Moi, j'ai connu les rillettes en Anjou. Crois-moi, elles contiennent de
la graisse.
Donc, vous n'avez pas bien lu. L'Anjou n'est pas en Touraine, les
recettes diffèrent.
Je sais que l'Anjou n'est pas en Touraine, mais c'est tout comme,
surtout sur l'échelle américaine des distances.
Ah oui, c'est vrai, l'échelle américaine des distances. Pour replacer
sur cette échelle, l'Anjou et la Touraine se ressemblent autant que le
Bronx et le Queens, c'est dire.
Post by joye
Est-ce que votre vie est tellement petite que vous ne savez faire que
des commentaires suffisants et narquois ?
Dit-elle après une remarque xénophobe et méprisante.
Post by joye
Vous devriez vous transmogrifier.
Post by Anansi
Christians have been borrowing from other religions since the days when
the pagan feast of Saturnalia transmogrified into Christmas and the
Gaelic festival of Samhain became All Saints’ Day.
Ça ne convient pas pour du pain changé en chair. Il ne s'agit pas de
travestir, mais de changer la substance.
Yep, parce que changer la substance n'est pas transvestir...mouais,
puisque vous le dites.
Travestir (pas transvestir), c'est déguiser l'extérieur,
transsubstantier, c'est changer l'intérieur. Bravo la confusion !
Post by joye
Je crois que les rillettes doivent rendre incohérent aussi.
Je ne sais pas ce que vous mangez, mais ça ne vous aide pas à comprendre
le sens des mots.
Post by joye
Post by Anansi
Post by joye
Je ne regarde jamais les films doublés (cela m'énarve quand la voix ne
va pas avec la bouche).
Alors cette propagande des années cinquante pour protéger le marché du
film américain fonctionne toujours au point que vous l'avez internalisée.
Eh oh, ce n'est pas moi qui insiste sur les films américains en Europe.
Incompréhension totale de votre part. Il s'agit du refus de distribution
des films étrangers aux États-Unis sous prétexte que les Américains
n'aiment pas les films doublés. C'est tellement entré dans vos mœurs que
vous n'en êtes même pas consciente.
Post by joye
Post by Anansi
Si ça ne gêne pas dans les autres pays, les américains seraient-ils trop
fragiles ou incompétents pour l'accepter ?
(Un de vos arguments favoris envers les Français que je vous retourne)
Vous tombe mal et prêchez une convertie, ce qui ne change pas la vérité
de la couardise européenne, en ce qui concerne votre envie collective de
devenir américain à tout prix et aussi de refuser toute innovation,
épaulée par les arguments mensongers.
Généralisations honteuses. Avoir envie d'un mode de vie qui demanderait
au moins cinq planètes pour être pérenne et dont l'avidité envers les
ressources des autres pays est la cause de la plupart des guerres dans
le mode ?
Ce n'est plus le cas de grand monde, vous retardez d'au moins trente
ans. Si j'ajoute à ça le capitalisme sauvage qui ruine des économies
entières, le vol de données privées par les GAFAM et leur refus de payer
des impôts où elles font des profits, le racisme d'un autre âge, les
idéologies extrémistes...
Croyez-moi, les États-Unis ne font plus envie. Et pour une fois, merci
Trump qui a si bien ouvert les yeux au monde entier sur la part sombre
de ce pays.
Quant au refus de toute innovation, c'est simplement risible.
Post by joye
Pouah, anansi. Vous devriez avoir honte de vous.
Pouacre, joye. Vous devriez enlever vos œillères.

Jean-Pierre Kuypers
2021-02-26 15:49:47 UTC
Permalink
Post by Anansi
Je vais allez me faire une tartine de rillettes pour la peine.
Les rillettes en fût, c'est en les voyant que le cuisinier secoue les
nouilles.
--
Jean-Pierre Kuypers

Veuillez faire les phrases dans leur con-
texte avant de tartiner sciemment.
joye
2021-02-26 14:22:12 UTC
Permalink
Post by joye
     0/20 à la copie.
Jaloux ?
    Non. Respect des règles en vigueur.
Des règles en vigueur permettent le mensonge quand il vous convient ?

En tout cas, ma réponse ne mérite pas un zéro. C'est tout à fait
vindicatif, et cela n'a _aucune_ place dans l'enseignement. _Aucun_.
Post by joye
Motif : utilisation de signes distinctifs.
Arrêtons l'hypocrisie à propos de l'écriture inclusive. Ce sera un bon
point de départ.
    Justement. Elle est comme le véganisme : une idéologie que les
adeptes veulent imposer comme si elle allait de soi.
Mauvaise comparaison.

L'écriture inclusive, c'est reconnaître que les légumes se mangent et
qu'il en faut dans chaque assiette pour assurer une alimentation saine.
Le Pépé à chaines
2021-02-26 15:02:20 UTC
Permalink
Post by joye
Post by joye
     0/20 à la copie.
Jaloux ?
     Non. Respect des règles en vigueur.
Des règles en vigueur permettent le mensonge quand il vous convient ?
Quel mensonge ? Une copie d'examen ou de concours doit être rédigée en
respectant certaines conditions de forme. Il en est ainsi EN FRANCE !
Post by joye
     Justement. Elle est comme le véganisme : une idéologie que les
adeptes veulent imposer comme si elle allait de soi.
Mauvaise comparaison.
L'écriture inclusive, c'est reconnaître que les légumes se mangent et
qu'il en faut dans chaque assiette pour assurer une alimentation saine.
Mensonge !
siger
2021-02-26 16:37:05 UTC
Permalink
Post by Le Pépé à chaines
Post by joye
Arrêtons l'hypocrisie à propos de l'écriture inclusive. Ce sera un bon
point de départ.
Justement. Elle est comme le véganisme : une idéologie que les adeptes
veulent imposer comme si elle allait de soi.
Encore un argument qui se retourne : l'anti-écriture inclusive ou
l'anti-véganisme sont elles aussi des idéologies que les adeptes
veulent imposer comme si elles allaient de soi.
--
siger
Le Pépé à chaines
2021-02-26 17:35:42 UTC
Permalink
Post by siger
    Justement. Elle est comme le véganisme : une idéologie que les
adeptes veulent imposer comme si elle allait de soi.
Encore un argument qui se retourne : l'anti-écriture inclusive ou
l'anti-véganisme sont elles aussi des idéologies que les adeptes veulent
imposer comme si elles allaient de soi.
Pas du out. L'écriture inclusive et le véganisme sont des attitudes en
réaction à un ordre établi et considéré comme étant la "norme". En fait,
vos antis sont des pros.
siger
2021-02-26 17:45:00 UTC
Permalink
Post by Le Pépé à chaines
Post by siger
    Justement. Elle est comme le véganisme : une idéologie que les adeptes
veulent imposer comme si elle allait de soi.
Encore un argument qui se retourne : l'anti-écriture inclusive ou
l'anti-véganisme sont elles aussi des idéologies que les adeptes veulent
imposer comme si elles allaient de soi.
Pas du out. L'écriture inclusive et le véganisme sont des attitudes en
réaction à un ordre établi et considéré comme étant la "norme". En fait, vos
antis sont des pros.
Moui, bon...
--
siger
Le Pépé à chaines
2021-02-26 18:08:58 UTC
Permalink
Post by siger
Post by siger
    Justement. Elle est comme le véganisme : une idéologie que les
adeptes veulent imposer comme si elle allait de soi.
Encore un argument qui se retourne : l'anti-écriture inclusive ou
l'anti-véganisme sont elles aussi des idéologies que les adeptes
veulent imposer comme si elles allaient de soi.
    Pas du out. L'écriture inclusive et le véganisme sont des
attitudes en réaction à un ordre établi et considéré comme étant la
"norme". En fait, vos antis sont des pros.
Moui, bon...
"Moui, bon...", quoi ? La réponse ne vous suffit pas ? C'est à ceux qui
vont à l'encontre de ce qui est établi de montrer que l'ordre qu'ils
contestent comporte des "malfaçons" et accessoirement, de proposer des
améliorations.
siger
2021-02-26 18:43:10 UTC
Permalink
Post by Le Pépé à chaines
Post by siger
Post by siger
    Justement. Elle est comme le véganisme : une idéologie que les
adeptes veulent imposer comme si elle allait de soi.
Encore un argument qui se retourne : l'anti-écriture inclusive ou
l'anti-véganisme sont elles aussi des idéologies que les adeptes veulent
imposer comme si elles allaient de soi.
    Pas du out. L'écriture inclusive et le véganisme sont des attitudes en
réaction à un ordre établi et considéré comme étant la "norme". En fait,
vos antis sont des pros.
Moui, bon...
"Moui, bon...", quoi ? La réponse ne vous suffit pas ?
Oh non, c'est bien trop confus.
C'est quoi, précisément, l'ordre établi ? À partir de quel pourcentage
de personnes qui en respectent un autre considère t-on que ce n'est
plus l'ordre établi ?
Post by Le Pépé à chaines
C'est à ceux qui vont
à l'encontre de ce qui est établi de montrer que l'ordre qu'ils contestent
comporte des "malfaçons" et accessoirement, de proposer des améliorations.
Oui, et c'est à ceux qui défendent l'ordre établi d'avoir de
l'argumentation contre les arguments d'en face, autres que "y a pas
d'raison qu'ça change"
--
siger
Valcarus
2021-02-26 13:43:52 UTC
Permalink
Arrêtons l'hypocrisie à propos de l'écriture inclusive. Ce sera un bon point
de départ.
Je ne vous le fais pas dire. Il y a quelques jours, une députée
affirmait que cette écriture était valorisée dans la notation de copies
à Sciences Po. Qui s'en gaussait, déjà ?
Valcarus
2021-02-26 13:41:08 UTC
Permalink
Post by joye
Les étudiant·e·s allophones
(...)
Bon, si les Français veulent rester figés
Hop, encore un moment de déconcentration. :-)
Le Pépé à chaines
2021-02-26 15:04:45 UTC
Permalink
Post by Valcarus
Les étudiant·e·s allophones (...)
Bon, si les Français veulent rester figés
Hop, encore un moment de déconcentration. :-)
Pourtant, "Les étudiant·e·s allophones ayant déjà tout fait pour
atteindre une compétence qui permet des études avancées (sans parler de
participer dans les débats abstraits à propos de la langue) n'auront
_aucun_ problème avec encore des points à mettre sur les i.".
Nous aurait-on menti ?
Hibou
2021-02-27 08:57:06 UTC
Permalink
Post by joye
Encore un grand foutage de gueule...oooh, ce sera trop difficile pour
les étrangerophones...N'IMPORTE QUOI !!! [...]
Sur fllf, on corrige assez souvent tes fautes de français. Ne serais-tu
mieux conseillée de maîtriser la langue standard avant de réclamer qu'on
la change, avant de faire tant de bruit sur l'écriture dite 'inclusive' ?
Post by joye
Quant aux points en prime, pourquoi pas ?
Parce que c'est dangereux quand le politiquement correct, l'orthodoxie
du moment, s'insinue dans l'éducation.

Je te rappelle, d'ailleurs, que la Liberté est un des piliers de la
République. Si on rejette un point de vue, on ne devrait pas être pénalisé.
Post by joye
Si l'on veut se montrer
intellectuellement capable, possédant un niveau d'ouverture d'esprit,
que mieux qu'un petit exercice d'inclusion ?
Si tu étais plus intellectuellement capable, tu saurais que c'est
possible d'être intelligent, ouvert d'esprit, et en faveur d'un
traitement équitable des femmes, tout en pensant que l'écriture bègue (à
point médian) est un faux pas.
Post by joye
Bon, si les Français veulent rester figés aux XVIIe siècle, très bien,
mais soyez au moins honnêtes, nom d'une déesse !
Comme tu y vas ! Si tu recours à de telles déformations, on croira que
tu n'as aucun argument sérieux. On peut parfaitement être un homme du
21e et vouloir en même temps que l'écriture française reste élégante.
siger
2021-02-27 09:16:49 UTC
Permalink
Bon, si les Français veulent rester figés aux XVIIe siècle, très bien, mais
soyez au moins honnêtes, nom d'une déesse !
Comme tu y vas ! Si tu recours à de telles déformations, on croira que tu
n'as aucun argument sérieux. On peut parfaitement être un homme du 21e et
vouloir en même temps que l'écriture française reste élégante.
« Élégante » n'est pas un argument sérieux, entre autre parce que
l'élégance change avec les lieux, les époques et les gens.
--
siger
Hibou
2021-02-27 09:57:30 UTC
Permalink
Post by siger
Post by Hibou
Post by joye
Bon, si les Français veulent rester figés aux XVIIe siècle, très
bien, mais soyez au moins honnêtes, nom d'une déesse !
Comme tu y vas ! Si tu recours à de telles déformations, on croira que
tu n'as aucun argument sérieux. On peut parfaitement être un homme du
21e et vouloir en même temps que l'écriture française reste élégante.
« Élégante » n'est pas un argument sérieux, entre autre parce que
l'élégance change avec les lieux, les époques et les gens.
La définition d''élégance' n'a pas d'importance. Quelle qu'elle soit, on
peut croire que l'élégance est importante. Cette croyance-là n'est pas
incompatible avec les attitudes 'éclairées' du 21e siècle. On peut y
tenir sans vouloir être du 17e.
siger
2021-02-27 10:04:57 UTC
Permalink
Post by siger
Post by joye
Bon, si les Français veulent rester figés aux XVIIe siècle, très bien,
mais soyez au moins honnêtes, nom d'une déesse !
Comme tu y vas ! Si tu recours à de telles déformations, on croira que tu
n'as aucun argument sérieux. On peut parfaitement être un homme du 21e et
vouloir en même temps que l'écriture française reste élégante.
« Élégante » n'est pas un argument sérieux, entre autre parce que
l'élégance change avec les lieux, les époques et les gens.
La définition d''élégance' n'a pas d'importance. Quelle qu'elle soit, on peut
croire que l'élégance est importante. Cette croyance-là n'est pas
incompatible avec les attitudes 'éclairées' du 21e siècle. On peut y tenir
sans vouloir être du 17e.
Je suis bien sûr d'accord, chacun pense ce qu'il veut, aime ce qu'il
veut. Mais (ne pas) aimer quelque chose n'est pas un argument quand ça
concerne d'autres personnes.

Ce n'est pas parce qu'on n'aime pas une chose qu'on doit se sentir
obligé d'argumenter contre, surtout avec des arguments bidons. Il
suffit de dire "je n'aime pas", ça convient très bien.

(je ne parle pas spécialement à vous)
--
siger
Hibou
2021-02-27 10:23:39 UTC
Permalink
Post by siger
Post by Hibou
La définition d''élégance' n'a pas d'importance. Quelle qu'elle soit,
on peut croire que l'élégance est importante. Cette croyance-là n'est
pas incompatible avec les attitudes 'éclairées' du 21e siècle. On peut
y tenir sans vouloir être du 17e.
Je suis bien sûr d'accord, chacun pense ce qu'il veut, aime ce qu'il
veut. Mais (ne pas) aimer quelque chose n'est pas un argument quand ça
concerne d'autres personnes.
Ce n'est pas parce qu'on n'aime pas une chose qu'on doit se sentir
obligé d'argumenter contre, surtout avec des arguments bidons. Il suffit
de dire "je n'aime pas", ça convient très bien.
C'est bien dit. Si on n'aime pas la structure actuelle de la langue
française, ça ne justifie aucunement l'imposition de l'écriture bègue
sur ses lecteurs, voire sur tous les francophones. Il suffit de dire «
Je ne l'aime pas ».
Post by siger
(je ne parle pas spécialement à vous)
Un peu quand même ? :-)
siger
2021-02-27 10:28:19 UTC
Permalink
Post by Hibou
Post by Hibou
La définition d''élégance' n'a pas d'importance. Quelle qu'elle soit, on
peut croire que l'élégance est importante. Cette croyance-là n'est pas
incompatible avec les attitudes 'éclairées' du 21e siècle. On peut y tenir
sans vouloir être du 17e.
Je suis bien sûr d'accord, chacun pense ce qu'il veut, aime ce qu'il veut.
Mais (ne pas) aimer quelque chose n'est pas un argument quand ça concerne
d'autres personnes.
Ce n'est pas parce qu'on n'aime pas une chose qu'on doit se sentir obligé
d'argumenter contre, surtout avec des arguments bidons. Il suffit de dire
"je n'aime pas", ça convient très bien.
C'est bien dit. Si on n'aime pas la structure actuelle de la langue
française, ça ne justifie aucunement l'imposition de l'écriture bègue sur ses
lecteurs, voire sur tous les francophones. Il suffit de dire « Je ne l'aime
pas ».
Oui, bien sûr.

Ceci dit, quand, dans une société, une majorité de gens aiment ou
n'aime pas quelque chose, sans autre argumentation, il parait normal de
pencher un peu ou beaucoup dans leur sens.
Dans une vraie démocratie, il y aurait des vrais débats qui
permettraient d'affiner les goûts de chacun.
--
siger
Le Pépé à chaines
2021-02-27 12:09:03 UTC
Permalink
Ceci dit, quand, dans une société, une majorité de gens aiment ou n'aime
pas quelque chose, sans autre argumentation, il parait normal de pencher
un peu ou beaucoup dans leur sens.
Dans une vraie démocratie, il y aurait des vrais débats qui
permettraient d'affiner les goûts de chacun.
Une démocratie telle que vous la concevez serait paralysée parce qu'il
faudrait justifier à chaque fois pourquoi on aime, on pense, on dit
telle chose. On passerait plus de temps à (se) justifier qu'à autre chose.
siger
2021-02-27 12:48:04 UTC
Permalink
Post by Le Pépé à chaines
Ceci dit, quand, dans une société, une majorité de gens aiment ou n'aime
pas quelque chose, sans autre argumentation, il parait normal de pencher un
peu ou beaucoup dans leur sens.
Dans une vraie démocratie, il y aurait des vrais débats qui permettraient
d'affiner les goûts de chacun.
Une démocratie telle que vous la concevez serait paralysée parce qu'il
faudrait justifier à chaque fois pourquoi on aime, on pense, on dit telle
chose.
Uniquement si on (ne) veut (pas) modifier la société dans le sens de ce
qu'on (n') aime (pas). C'est bien la moindre des choses dans une
démocratie.
C'est d'ailleurs ce que je dis, de manière différente, dans le message
auquel vous répondez (la partie que vous n'avez pas cité). Vous lisez
trop vite ou trop aveuglément.
--
siger
Le Pépé à chaines
2021-02-27 12:05:01 UTC
Permalink
Post by siger
Post by siger
« Élégante » n'est pas un argument sérieux, entre autre parce que
l'élégance change avec les lieux, les époques et les gens.
Effectivement, il y a une part de subjectivité.
Post by siger
Ce n'est pas parce qu'on n'aime pas une chose qu'on doit se sentir
obligé d'argumenter contre, surtout avec des arguments bidons.
Là aussi, il y a de la subjectivité. Mais un argument, doit bidon
soit-il reste un argument.
Post by siger
(je ne parle pas spécialement à vous)
Moi, si.
siger
2021-02-27 12:49:32 UTC
Permalink
Post by Le Pépé à chaines
Post by siger
« Élégante » n'est pas un argument sérieux, entre autre parce que
l'élégance change avec les lieux, les époques et les gens.
Effectivement, il y a une part de subjectivité.
Ce n'est pas parce qu'on n'aime pas une chose qu'on doit se sentir obligé
d'argumenter contre, surtout avec des arguments bidons.
Là aussi, il y a de la subjectivité. Mais un argument, doit bidon soit-il
reste un argument.
Oui, pourquoi pas, mais l'important de la phrase est dans sa 1re
partie.
--
siger
Le Pépé à chaines
2021-02-27 13:05:05 UTC
Permalink
Post by siger
Ce n'est pas parce qu'on n'aime pas une chose qu'on doit se sentir
obligé d'argumenter contre, surtout avec des arguments bidons.
    Là aussi, il y a de la subjectivité. Mais un argument, doit bidon
soit-il reste un argument.
Oui, pourquoi pas, mais l'important de la phrase est dans sa 1re partie.
"Vous lisez trop vite ou trop aveuglément."
siger
2021-02-26 16:33:58 UTC
Permalink
Post by Le Pépé à chaines
(...)
<https://tinyurl.com/ya5y34aj>
extrait :

"Un autre étudiant enchérit: «Après cette petite polémique,
l’enseignant nous a fait comprendre qu’il n’y aurait pas de pénalité
mais une petite valorisation. Mais en définitive, je ne pense pas que
cela ait été le cas puisque j’ai obtenu une bonne note sans le faire»,
explique-t-il. Son autre camarade, lui, s’est bel et bien forcé à
utiliser la graphie en question: (..."

Ce "lui" en fin de citation, inutile, est une mode chez les
journalistes depuis quelques années. Là il est entouré de virgules,
comme il se doit, mais à la radio il n'y a pas de pose. Ça donne malgré
tout une phrase qui reste compréhensible. Mais ça se gâte si "lui" est
une femme, car le féminin de /lui/ est /elle/, qui a aussi un autre
sens, dans le même contexte. Exemple :

L'allemagne a signé l'accord, la France, elle, a préféré etc.
il faut l'imaginer sans les pauses des 2 virgules...
(je suis gentil, j'ai choisi un exemple où "elle" peut éventuellement
avoir une justification)

Pire : certains font la liaison : est-elle... :

Monsieur Truc essuie quelques huées, madame Machin est, elle, aclamée
par l'assemblée...

à lire sans les 2 pauses et avec la liaison.
--
siger
Le Pépé à chaines
2021-02-26 17:58:02 UTC
Permalink
"Un autre étudiant enchérit: «Après cette petite polémique, l’enseignant
nous a fait comprendre qu’il n’y aurait pas de pénalité mais une petite
valorisation. Mais en définitive, je ne pense pas que cela ait été le
cas puisque j’ai obtenu une bonne note sans le faire», explique-t-il.
Son autre camarade, lui, s’est bel et bien forcé à utiliser la graphie
en question: (..."
Ce "lui" en fin de citation, inutile,
Pardon ? Au contraire, il est très utile. D'une part, cette incise
permet de créer une emphase, une mise en relief du sujet. D'autre part,
le pronom employé donne une indication sur le sexe su sujet.

Comparez :
"son autre camarade, lui, s'est bel et bien forcé..." et ""son autre
camarade, elle, s'est bel et bien forcée...".
est une mode chez les journalistes depuis quelques années.
Là il est entouré de virgules, comme il se doit,
mais à la radio il n'y a pas de pose.
C'est que la pose n'est pas compris dans la livraison. C'est pour ça...
Ça donne malgré tout une phrase
qui reste compréhensible. Mais ça se gâte si "lui" est une femme, car le
féminin de /lui/ est /elle/, qui a aussi un autre sens, dans le même
L'Allemagne a signé l'accord, la France, elle, a préféré etc.
il faut l'imaginer sans les pauses des 2 virgules...
(je suis gentil, j'ai choisi un exemple où "elle" peut éventuellement
avoir une justification)
Gentil ou pas, votre exemple est nébuleux. Pourquoi s'infliger la
phrase sans les pauses ? La reprise du sujet par un pronom fort sert à
mettre une emphase, et l'emphase a ses règles : une pause à l'oral,
symbolisée à l'écrite par une virgule.
Monsieur Truc essuie quelques huées, madame Machin est, elle, aclamée
par l'assemblée...
à lire sans les 2 pauses et avec la liaison.
La liaison est clairement une faute dans ce cas, parce qu'il doit y
avoir une pause.
siger
2021-02-26 18:08:47 UTC
Permalink
Post by Le Pépé à chaines
"Un autre étudiant enchérit: «Après cette petite polémique, l’enseignant
nous a fait comprendre qu’il n’y aurait pas de pénalité mais une petite
valorisation. Mais en définitive, je ne pense pas que cela ait été le cas
puisque j’ai obtenu une bonne note sans le faire», explique-t-il. Son autre
(..."
Ce "lui" en fin de citation, inutile,
Pardon ? Au contraire, il est très utile.
Il est utile... quand c'est utile. Ici si on l'enlève, le sens et la
compréhension sont identiques.
Post by Le Pépé à chaines
D'une part, cette incise permet de
créer une emphase, une mise en relief du sujet. D'autre part, le pronom
employé donne une indication sur le sexe su sujet.
"son autre camarade, lui, s'est bel et bien forcé..." et ""son autre
camarade, elle, s'est bel et bien forcée...".
Oui, c'est juste, mais dans quelle proportion c'est utilisé dans ce but
? Très faible, à mon avis.
Post by Le Pépé à chaines
Mais ça se gâte
si "lui" est une femme, car le féminin de /lui/ est /elle/, qui a aussi un
L'Allemagne a signé l'accord, la France, elle, a préféré etc.
il faut l'imaginer sans les pauses des 2 virgules...
(je suis gentil, j'ai choisi un exemple où "elle" peut éventuellement avoir
une justification)
Gentil ou pas, votre exemple est nébuleux. Pourquoi s'infliger la phrase
sans les pauses ?
Demandez à ceux qui les omettent. Pour moi, c'est devenu une manie, une
habitude, ils ne s'écoutent pas parler.
Écoutez France-Info, c'est surprenant.
--
siger
Le Pépé à chaines
2021-02-26 19:08:30 UTC
Permalink
Post by siger
Post by siger
"Un autre étudiant enchérit: «Après cette petite polémique,
l’enseignant nous a fait comprendre qu’il n’y aurait pas de pénalité
mais une petite valorisation. Mais en définitive, je ne pense pas que
cela ait été le cas puisque j’ai obtenu une bonne note sans le
faire», explique-t-il. Son autre camarade, lui, s’est bel et bien
forcé à utiliser la graphie en question: (..."
Ce "lui" en fin de citation, inutile,
    Pardon ? Au contraire, il est très utile.
Il est utile... quand c'est utile. Ici si on l'enlève, le sens et la
compréhension sont identiques.
Que n'avez-vous pas compris dans "emphase" ? Vous semblez confondre
avec "ambiguïté".
Post by siger
D'une part, cette incise permet de créer une emphase, une mise en
relief du sujet. D'autre part, le pronom employé donne une indication
sur le sexe su sujet.
"son autre camarade, lui, s'est bel et bien forcé..." et ""son autre
camarade, elle, s'est bel et bien forcée...".
Oui, c'est juste, mais dans quelle proportion c'est utilisé dans ce but
? Très faible, à mon avis.
L'auteur de l'article se fout de votre avis : c'est lui qui écrit.
siger
2021-02-26 19:22:23 UTC
Permalink
Post by siger
"Un autre étudiant enchérit: «Après cette petite polémique, l’enseignant
nous a fait comprendre qu’il n’y aurait pas de pénalité mais une petite
valorisation. Mais en définitive, je ne pense pas que cela ait été le cas
puisque j’ai obtenu une bonne note sans le faire», explique-t-il. Son
autre camarade, lui, s’est bel et bien forcé à utiliser la graphie en
question: (..."
Ce "lui" en fin de citation, inutile,
    Pardon ? Au contraire, il est très utile.
Il est utile... quand c'est utile. Ici si on l'enlève, le sens et la
compréhension sont identiques.
Que n'avez-vous pas compris dans "emphase" ? Vous semblez confondre avec
"ambiguïté".
Non.
Post by siger
D'une part, cette incise permet de créer une emphase, une mise en relief
du sujet. D'autre part, le pronom employé donne une indication sur le sexe
su sujet.
"son autre camarade, lui, s'est bel et bien forcé..." et ""son autre
camarade, elle, s'est bel et bien forcée...".
Oui, c'est juste, mais dans quelle proportion c'est utilisé dans ce but ?
Très faible, à mon avis.
L'auteur de l'article se fout de votre avis : c'est lui qui écrit.
Évidemment, quelle drôle de réponse...

Cet auteur fait partie de ces journalistes qui détruisent la langue à
petit feu, parce qu'on leur demande d'aller vite, parce qu'ils
utilisent parfois leur jargon et parce qu'ils ont une fâcheuse tendance
à se copier les uns les autres.

Et, au passage, ça me fait bien rire de voir que ce « ,lui, » et ce
« ,elle, », quand ils sont inutilement ajoutés, ne gênent personne,
alors que si je reprends à la lettre les arguments contre l'éciture
inclusive, ils devraient être disqualifiés avec la même virulence.
--
siger
Le Pépé à chaines
2021-02-26 19:31:35 UTC
Permalink
Post by siger
Post by siger
Il est utile... quand c'est utile. Ici si on l'enlève, le sens et la
compréhension sont identiques.
    Que n'avez-vous pas compris dans "emphase" ? Vous semblez
confondre avec "ambiguïté".
Non.
Alors, vous montrez que vous n'avez strictement rien compris à l'emphase.
Post by siger
Post by siger
D'une part, cette incise permet de créer une emphase, une mise en
relief du sujet. D'autre part, le pronom employé donne une
indication sur le sexe su sujet.
"son autre camarade, lui, s'est bel et bien forcé..." et ""son autre
camarade, elle, s'est bel et bien forcée...".
Oui, c'est juste, mais dans quelle proportion c'est utilisé dans ce
but ? Très faible, à mon avis.
    L'auteur de l'article se fout de votre avis : c'est lui qui écrit.
Évidemment, quelle drôle de réponse...
Elle fait suite à votre drôle de réaction.
Post by siger
Et, au passage, ça me fait bien rire de voir que ce « ,lui, » et ce
« ,elle, », quand ils sont inutilement ajoutés, ne gênent personne,
alors que si je reprends à la lettre les arguments contre l'éciture
inclusive, ils devraient être disqualifiés avec la même virulence.
Et il remet une couche... Ce ",elle," apporte dans le contexte une
indication sur le sexe de "son autre camarade". Sans cet apport, il y
aurait ambiguïté sur le sexe de la personne.
siger
2021-02-26 19:40:18 UTC
Permalink
Post by Le Pépé à chaines
Post by siger
Post by siger
Il est utile... quand c'est utile. Ici si on l'enlève, le sens et la
compréhension sont identiques.
    Que n'avez-vous pas compris dans "emphase" ? Vous semblez confondre
avec "ambiguïté".
Non.
Alors, vous montrez que vous n'avez strictement rien compris à l'emphase.
Voilà.
Post by Le Pépé à chaines
Post by siger
Et, au passage, ça me fait bien rire de voir que ce « ,lui, » et ce
« ,elle, », quand ils sont inutilement ajoutés, ne gênent personne, alors
que si je reprends à la lettre les arguments contre l'éciture inclusive,
ils devraient être disqualifiés avec la même virulence.
Et il remet une couche... Ce ",elle," apporte dans le contexte une
indication sur le sexe de "son autre camarade". Sans cet apport, il y aurait
ambiguïté sur le sexe de la personne.
Vous avez une lecture sélective, celle qui vous arrange afin de
répondre ce que vous avez envie de répondre, peu importe ce que j'ai
écrit précisément, alors pour la forme je répète pour la 3e fois :
"quand ils sont inutilement ajoutés", comme c'est le cas dans cet
article et dans 9 cas sur 10 (statistique personnelle).
--
siger
Le Pépé à chaines
2021-02-26 21:01:27 UTC
Permalink
Vous avez une lecture sélective, celle qui vous arrange afin de répondre
ce que vous avez envie de répondre, peu importe ce que j'ai écrit
"quand ils sont inutilement ajoutés", comme c'est le cas dans cet
article et dans 9 cas sur 10 (statistique personnelle).
Dans cet article, il est écrit : "on autre camarade, lui, s’est bel et
bien forcé à utiliser la graphie en question".

Alors, je vais vous montrer, comme on le fait à des petits primaires,
ce qui se passe quand on enlève un élément de la phrase. Ici, on obtient :

"son autre camarade s’est bel et bien forcé à utiliser la graphie en
question"

À l'oral, on a un doute sur le sexe de l'autre camarade. Dès lors,
l'emploi de "elle", en plus de mettre une emphase, qui marque ici une
opposition, lève ce doute.

Vous m'auriez dit qu'à l'écrit, ce n'était pas utile, j'aurais été
d'accord avec vous, parce qu'il y a dans cette phrase un indice sur le
sexe de l'autre camarade. Mais comme il était davantage question
d'oralité avec les histoires de pause, je n'ai pas jugé utile de le
souligner, d'autant plus que vous ne l'avez pas évoqué.
Mais comme je l'ai également dit, le "lui" à l'écrit donne au moment de
la lecture l'indication du sexe de l'autre camarade, en plus de
l'attitude opposée.
siger
2021-02-26 21:08:22 UTC
Permalink
Vous avez une lecture sélective, celle qui vous arrange afin de répondre ce
que vous avez envie de répondre, peu importe ce que j'ai écrit précisément,
"quand ils sont inutilement ajoutés", comme c'est le cas dans cet article
et dans 9 cas sur 10 (statistique personnelle).
Dans cet article, il est écrit : "on autre camarade, lui, s’est bel et bien
forcé à utiliser la graphie en question".
Alors, je vais vous montrer, comme on le fait à des petits primaires, ce qui
"son autre camarade s’est bel et bien forcé à utiliser la graphie en
question"
Soit exactement la même chose en plus simple, sauf la marque du sexe,
comme déjà expliqué dans les messages précédents.
À l'oral, on a un doute sur le sexe de l'autre camarade. Dès lors, l'emploi
de "elle", en plus de mettre une emphase, qui marque ici une opposition, lève
ce doute.
Je vais m'abaisser au niveau maternelle : je parle des cas inutiles,
vous répondez avec un exemple où c'est utile. Vous n'aurez pas de bon
point aujourd'hui.

Par ailleurs, vous avez inventé cette utilité. Je suis sûr à plus de
99% que l'idée du sexe du camarade ça n'a pas effleuré l'auteur. Mais
admettons. Si oui, c'est utile.
--
siger
Le Pépé à chaines
2021-02-26 21:19:55 UTC
Permalink
Post by siger
Je vais m'abaisser au niveau maternelle : je parle des cas inutiles,
vous répondez avec un exemple où c'est utile. Vous n'aurez pas de bon
point aujourd'hui.
Vous relevez une phrase qui ne vous plaît pas, et vous vous offusquez
de la réponse.... Puisque vous parlez de maternelle, restez-y, le niveau
actuel dans les autres classes est trop élevé pour vous.
siger
2021-02-26 21:22:27 UTC
Permalink
Je vais m'abaisser au niveau maternelle : je parle des cas inutiles, vous
répondez avec un exemple où c'est utile. Vous n'aurez pas de bon point
aujourd'hui.
Vous relevez une phrase qui ne vous plaît pas, et vous vous offusquez de la
réponse.... Puisque vous parlez de maternelle, restez-y, le niveau actuel
dans les autres classes est trop élevé pour vous.
Petit exercice :

Les Français préfèrent les pizzas, les Allemands, eux, préfèrent les
saucisses.

Question : quel est le sexe des Allemands ?
--
siger
Le Pépé à chaines
2021-02-26 21:27:59 UTC
Permalink
Post by siger
Les Français préfèrent les pizzas, les Allemands, eux, préfèrent les
saucisses.
Question : quel est le sexe des Allemands ?
Quand on veut faire des comparaison, on fait en sorte qu'il n'y ait pas
de biais. Ici, en l'occurrence, vous en avez introduit un.
siger
2021-02-26 21:42:35 UTC
Permalink
Post by siger
Les Français préfèrent les pizzas, les Allemands, eux, préfèrent les
saucisses.
Question : quel est le sexe des Allemands ?
Quand on veut faire des comparaison, on fait en sorte qu'il n'y ait pas de
biais. Ici, en l'occurrence, vous en avez introduit un.
nananère ?
--
siger
Valcarus
2021-02-27 07:37:17 UTC
Permalink
Post by siger
Post by Le Pépé à chaines
Post by siger
Il est utile... quand c'est utile. Ici si on l'enlève, le sens et la
compréhension sont identiques.
    Que n'avez-vous pas compris dans "emphase" ? Vous semblez confondre
avec "ambiguïté".
Non.
Alors, vous montrez que vous n'avez strictement rien compris à l'emphase.
Voilà.
Tout ça pour en arriver là...
joye
2021-02-26 18:00:18 UTC
Permalink
"Un autre étudiant enchérit: «Après cette petite polémique, l’enseignant
nous a fait comprendre qu’il n’y aurait pas de pénalité mais une petite
valorisation. Mais en définitive, je ne pense pas que cela ait été le
cas puisque j’ai obtenu une bonne note sans le faire», explique-t-il.
Son autre camarade, lui, s’est bel et bien forcé à utiliser la graphie
en question: (..."
Ce "lui" en fin de citation, inutile,
Ce n'est pas inutile.

Son autre camarade est peut-être UNE camarade.

C'est qu'on admet les femmes aux Sciences-Po maintenant.

Mais sans qu'on fût obligé de faire un effort éhontément difficile.

Un peu d'historique :

https://www.sciencespo.fr/actualites/actualit%C3%A9s/sciences-po-et-les-femmes/4987

La honte.
Continuer la lecture sur narkive:
Loading...