Discussion:
Vromage
(trop ancien pour répondre)
Pierre Hallet
2018-04-05 09:55:28 UTC
Permalink
Bonjour,

Les fabricants de substituts aux aliments d'origine
animale se heurtent à un problème : comment faire
savoir d'emblée à un acheteur potentiel à quoi leur
produit se substitue ? Le plus simple est d'utiliser
le nom du produit remplacé : lait de soya, fromage
végétal, burger de légumes... sur quoi les vendeurs
des produits substitués font pression pour que ces
noms leur soient réservés ; ainsi, seul un fromage
d'origine animale pourra s'étiqueter « fromage ».
La riposte n'aura pas tardé : on trouve désormais
en rayons du « vromage » et du « faux mage ». (*)

Dire que certains croient que la langue française
a perdu de son inventivité... (À quand l'entrée de
ces nouveautés lexicales dans les dictionnaires ?)

(*) Et si on essaye d'interdire ça aussi, on aura
droit à « vegecheese » (qui existe déjà).
--
Pierre Hallet.
Site (dont FAQ) du forum fllf : <http://www.langue-fr.net>.
Chico T
2018-04-05 10:17:12 UTC
Permalink
Post by Pierre Hallet
Dire que certains croient que la langue française
a perdu de son inventivité... (À quand l'entrée de
ces nouveautés lexicales dans les dictionnaires ?)
Si un homme découpe sa viande à l'aide d'un couteau, on ne le remarque
pas. Si un chien fait pareil, on en parle. ;-)
joye
2018-04-05 13:34:49 UTC
Permalink
Post by Pierre Hallet
Les fabricants de substituts aux aliments d'origine
animale se heurtent à un problème : comment faire
savoir d'emblée à un acheteur potentiel à quoi leur
produit se substitue ? Le plus simple est d'utiliser
le nom du produit remplacé : lait de soya, fromage
végétal, burger de légumes... sur quoi les vendeurs
des produits substitués font pression pour que ces
noms leur soient réservés ;
Mauvaise nouvelle pour les dents de lait et pour les œils-de-bœuf, sans
parler des pieds de biche.
Post by Pierre Hallet
ainsi, seul un fromage
d'origine animale pourra s'étiqueter « fromage ».
La riposte n'aura pas tardé : on trouve désormais
en rayons du « vromage » et du « faux mage ». (*)
Le faux mage, ce n'est pas lui qui avale la fève afin de ne pas devoir
payer sa tournée ?
Post by Pierre Hallet
Dire que certains croient que la langue française
a perdu de son inventivité... (À quand l'entrée de
ces nouveautés lexicales dans les dictionnaires ?)
Combien de temps a-t-il fallu pour que "Kleenex" arrive chez Larousse ?
Post by Pierre Hallet
(*) Et si on essaye d'interdire ça aussi, on aura
droit à « vegecheese » (qui existe déjà).
Liquidamande, anyone ?
BéCé
2018-04-05 16:17:48 UTC
Permalink
Post by Pierre Hallet
Bonjour,
Les fabricants de substituts aux aliments d'origine
animale se heurtent à un problème : comment faire
savoir d'emblée à un acheteur potentiel à quoi leur
produit se substitue ? Le plus simple est d'utiliser
le nom du produit remplacé : lait de soya, fromage
végétal, burger de légumes... sur quoi les vendeurs
des produits substitués font pression pour que ces
noms leur soient réservés ; ainsi, seul un fromage
d'origine animale pourra s'étiqueter « fromage ».
La riposte n'aura pas tardé : on trouve désormais
en rayons du « vromage » et du « faux mage ». (*)
Il parait qu'à Eupen on entend parler de "vromache" ;-)
--
BéCé
www.bernardcordier.com
Michal
2018-04-11 17:08:22 UTC
Permalink
(Je réponds avec le genre inclusif)
Post by BéCé
Post by Pierre Hallet
Bonjour,
Les fabricants de substituts aux aliments d'origine
animale se heurtent à un problème : comment faire
savoir d'emblée à un acheteur potentiel à quoi leur
produit se substitue ? Le plus simple est d'utiliser
le nom du produit remplacé : lait de soya, fromage
végétal, burger de légumes... sur quoi les vendeurs
des produits substitués font pression pour que ces
noms leur soient réservés ; ainsi, seul un fromage
d'origine animale pourra s'étiqueter « fromage ».
La riposte n'aura pas tardé : on trouve désormais
en rayons du « vromage » et du « faux mage ». (*)
Il parait qu'à Eupen on entend parler de "vromache" ;-)
C'est mal médit, Monsieur BéCé.
--
Michal.
Musique et vins :
http://www.concertdelaloge.com/
http://quatuorcambiniparis.com/index.html
Pour (dé)lier les langues :
http://soifdailleurs.com/
BéCé
2018-04-11 17:18:39 UTC
Permalink
Post by Michal
(Je réponds avec le genre inclusif)
Post by BéCé
Post by Pierre Hallet
Bonjour,
Les fabricants de substituts aux aliments d'origine
animale se heurtent à un problème : comment faire
savoir d'emblée à un acheteur potentiel à quoi leur
produit se substitue ? Le plus simple est d'utiliser
le nom du produit remplacé : lait de soya, fromage
végétal, burger de légumes... sur quoi les vendeurs
des produits substitués font pression pour que ces
noms leur soient réservés ; ainsi, seul un fromage
d'origine animale pourra s'étiqueter « fromage ».
La riposte n'aura pas tardé : on trouve désormais
en rayons du « vromage » et du « faux mage ». (*)
Il parait qu'à Eupen on entend parler de "vromache" ;-)
C'est mal médit, Monsieur BéCé.
Me faites pas rire, j'ai les lèvres gercées.


--
BéCé
www.bernardcordier.com
Pierre Hallet
2018-04-11 21:00:30 UTC
Permalink
Post by Michal
C'est mal médit, Monsieur BéCé.
Non, Malm*e*dy. Comme Saint-Val*e*ry-sur-Somme et
comme Gr*e*visse, Cl*e*menceau et Guillaume P*e*py.

(On peut se consoler avec Détroit et Philippe Séguin.)
--
Pierre Hallet.
Site (dont FAQ) du forum fllf : <http://www.langue-fr.net>.
Michal
2018-04-11 22:51:13 UTC
Permalink
(Je réponds avec le genre inclusif)
Post by Pierre Hallet
Post by Michal
C'est mal médit, Monsieur BéCé.
Non, Malm*e*dy. Comme Saint-Val*e*ry-sur-Somme et
comme Gr*e*visse, Cl*e*menceau et Guillaume P*e*py.
(On peut se consoler avec Détroit et Philippe Séguin.)
Mal m'en prit, mal me dit alors, mais Clemenceau s'est toujours
prononcé [e] comme « é » malgré sa graphie sans accent.
Comme son contemporain Gallieni et beaucoup d'autres patronymes sans
accent.
Quant aux toponymes Saint-Valery, ils se prononcent [valri].
En somme, je vous fais une réponse de Normand.

Et Grevisse, j'en connais ses canons.

/Cancrizans/.
--
Michal.
Musique et vins :
http://www.concertdelaloge.com/
http://quatuorcambiniparis.com/index.html
Pour (dé)lier les langues :
http://soifdailleurs.com/
Santa Claup
2018-04-06 05:53:51 UTC
Permalink
Post by Pierre Hallet
Bonjour,
Les fabricants de substituts aux aliments d'origine
animale se heurtent à un problème : comment faire
savoir d'emblée à un acheteur potentiel à quoi leur
produit se substitue ? Le plus simple est d'utiliser
le nom du produit remplacé : lait de soya, fromage
végétal, burger de légumes... sur quoi les vendeurs
des produits substitués font pression pour que ces
noms leur soient réservés ; ainsi, seul un fromage
d'origine animale pourra s'étiqueter « fromage ».
La riposte n'aura pas tardé : on trouve désormais
en rayons du « vromage » et du « faux mage ». (*)
Dire que certains croient que la langue française
a perdu de son inventivité... (À quand l'entrée de
ces nouveautés lexicales dans les dictionnaires ?)
(*) Et si on essaye d'interdire ça aussi, on aura
droit à « vegecheese » (qui existe déjà).
Tout cela, c'est quand même de la verde...
Luc Bentz
2018-04-08 08:05:42 UTC
Permalink
Post by Pierre Hallet
d'origine animale pourra s'étiqueter « fromage ».
La riposte n'aura pas tardé : on trouve désormais
en rayons du « vromage » et du « faux mage ». (*)
Pierre Dac invitait déjà à ne pas confondre les fromages de Hollande et
les faux-mages de Finlande.

(Petit bonjour en passant, très occasionnellement.)
--
Luc Bentz
http://www.langue-fr.net
Le Pépé à chênes
2018-04-08 08:57:29 UTC
Permalink
Post by Luc Bentz
(Petit bonjour en passant, très occasionnellement.)
Petit bonjour au très occasionnel passant.
Gloops
2018-04-09 23:37:01 UTC
Permalink
Post by Pierre Hallet
Bonjour,
Les fabricants de substituts aux aliments d'origine
animale se heurtent à un problème : comment faire
savoir d'emblée à un acheteur potentiel à quoi leur
produit se substitue ? Le plus simple est d'utiliser
le nom du produit remplacé : lait de soya, fromage
végétal, burger de légumes... sur quoi les vendeurs
des produits substitués font pression pour que ces
noms leur soient réservés ; ainsi, seul un fromage
d'origine animale pourra s'étiqueter « fromage ».
La riposte n'aura pas tardé : on trouve désormais
en rayons du « vromage » et du « faux mage ». (*)
Dire que certains croient que la langue française
a perdu de son inventivité... (À quand l'entrée de
ces nouveautés lexicales dans les dictionnaires ?)
(*) Et si on essaye d'interdire ça aussi, on aura
droit à « vegecheese » (qui existe déjà).
Ah mais moi quand j'ai lu le titre, j'ai cru qu'on parlait de co-voiturage.

C'est la saison, en plus.
--
Besoin d'un autre système, pas d'un autre gouvernement.
Loading...