Discussion:
Le français, cette langue à béquilles
Add Reply
Syademos
2018-11-26 09:30:06 UTC
Réponse
Permalink
"Va dormir" mais "va*s*-y".

"Attrape-le" mais "attrape*s*-en un".

"Existe-*t*-elle" ?


Cette dernière tournure est d'ailleurs si bancale qu'on préfère très
souvent la béquille de la béquille: "est-ce qu'elle existe ?"


Le français est truffé de ce genre de bricolages. Dans quelle autre
langue européenne est-ce autant le cas ?
DB
2018-11-26 09:39:31 UTC
Réponse
Permalink
Post by Syademos
"Va dormir" mais "va*s*-y".
"Attrape-le" mais "attrape*s*-en un".
"Existe-*t*-elle" ?
Cette dernière tournure est d'ailleurs si bancale qu'on préfère très souvent
la béquille de la béquille: "est-ce qu'elle existe ?"
Le français est truffé de ce genre de bricolages. Dans quelle autre langue
européenne est-ce autant le cas ?
Phénomène d'épenthèse commun à énormément de langues. Pourquoi
croyez-vous que l'anglais mette un "n" après l'article indéfini "a"
devant une voyelle : *an epenthesis*.
https://en.wikipedia.org/wiki/Epenthesis
Et encore, beaucoup d'épenthèses, en français comme dans les autres
langues, ne sont pas écrites mais s'entendent, comme dans le cas du R
intrusif :
https://en.wikipedia.org/wiki/Linking_and_intrusive_R
Syademos
2018-11-26 10:03:38 UTC
Réponse
Permalink
Post by DB
Post by Syademos
"Va dormir" mais "va*s*-y".
"Attrape-le" mais "attrape*s*-en un".
"Existe-*t*-elle" ?
Cette dernière tournure est d'ailleurs si bancale qu'on préfère très
souvent la béquille de la béquille: "est-ce qu'elle existe ?"
Le français est truffé de ce genre de bricolages. Dans quelle autre
langue européenne est-ce autant le cas ?
Phénomène d'épenthèse commun à énormément de langues. Pourquoi
croyez-vous que l'anglais mette un "n" après l'article indéfini "a"
devant une voyelle : *an epenthesis*.
https://en.wikipedia.org/wiki/Epenthesis
Vous en voyez beaucoup d'autres dans la langue anglaise ?
Post by DB
Et encore, beaucoup d'épenthèses, en français comme dans les autres
langues, *ne sont pas écrites* mais s'entendent, comme dans le cas du R
https://en.wikipedia.org/wiki/Linking_and_intrusive_R
Comme vous le signalez, celles-là ont le grand mérite de ne pas être
écrites. Les petits Anglais souffrent beaucoup moins en orthographe que
les petits Français, étonnez-vous-en. ;-)
joye
2018-11-26 16:50:07 UTC
Réponse
Permalink
Post by Syademos
Vous en voyez beaucoup d'autres dans la langue anglaise ?
Oui. Par exemple, le /t/ invisible dans le mot /fence/ et le /d/
inexistant en /handkerchief/.
Post by Syademos
Comme vous le signalez, celles-là ont le grand mérite de ne pas être
écrites. Les petits Anglais souffrent beaucoup moins en orthographe que
les petits Français, étonnez-vous-en. ;-)
C'est faux. La langue française a des règles orthophoniques et
orthographiques bien plus fiables que l'anglais.

Parole de skoote.
Syademos
2018-11-27 10:14:11 UTC
Réponse
Permalink
Post by joye
Post by Syademos
Vous en voyez beaucoup d'autres dans la langue anglaise ?
Oui. Par exemple, le /t/ invisible dans le mot /fence/ et le /d/
inexistant en /handkerchief/.
Ce ne sont pas des béquilles telles que je les expose ici, c'est un
autre sujet. Parce que sinon, je vais vous parler très longuement des
consonnes muettes qui constellent chaque phrase du français, des "h"
dits aspirés vs les "h" muets, etc, etc.

Je parle ici des rajouts à l'écrit entre les mots, comme les "vas-y",
"Va-t'en", les "pense-t-on"...Le français trouve même le moyen de créer
des irrégularités, observer "Va-t'en" et "pense-t-on"...Le grand
n'importe quoi habituel de cette langue à scories.
Post by joye
Post by Syademos
Comme vous le signalez, celles-là ont le grand mérite de ne pas être
écrites. Les petits Anglais souffrent beaucoup moins en orthographe
que les petits Français, étonnez-vous-en. ;-)
C'est faux. La langue française a des règles orthophoniques et
orthographiques bien plus fiables que l'anglais.
Parole de skoote.
Désolé pour la skoote, mais les faits sont têtus: voyez les enquêtes
internationales qui placent les petits francophones français et belges
en queue de peloton des pays européens pour la compréhension écrite, ou
celles qui montrent leur niveau catastrophique en dictée.
DB
2018-11-27 10:33:25 UTC
Réponse
Permalink
Post by Syademos
Désolé pour la skoote, mais les faits sont têtus: voyez les enquêtes
internationales qui placent les petits francophones français et belges en
queue de peloton des pays européens pour la compréhension écrite, ou celles
qui montrent leur niveau catastrophique en dictée.
Défaut de logique caractéristique du bonhomme, qui se plaît à taper sur
la langue française et encense la langue anglaise.
Quand on voit les résultats pitoyables des Français en maths dans le
enquêtes internationales, cela prouve-t-il que les maths sont en cause
?
https://www.lemonde.fr/education/article/2016/11/29/l-inquietant-niveau-des-eleves-en-maths-et-sciences_5039968_1473685.html
https://www.franceculture.fr/sciences/comment-les-petits-francais-sont-devenus-nuls-en-maths
Syademos
2018-11-27 11:20:54 UTC
Réponse
Permalink
Post by DB
Post by Syademos
Désolé pour la skoote, mais les faits sont têtus: voyez les enquêtes
internationales qui placent les petits francophones français et belges
en queue de peloton des pays européens pour la compréhension écrite,
ou celles qui montrent leur niveau catastrophique en dictée.
Défaut de logique caractéristique du bonhomme, qui se plaît à taper sur
la langue française et encense la langue anglaise.
Quand on voit les résultats pitoyables des Français en maths dans le
enquêtes internationales, cela prouve-t-il que les maths sont en cause ?
Merci de rappeler ces autres constats. Il se trouve que la maîtrise de
sa langue est essentielle pour réussir aussi en maths et en sciences,
mon pauvre ami. Vous croyez pouvoir bondir sur une erreur de logique
alors que vous avez seulement une méconnaissance des faits.

Pourquoi les petits belges francophones ont-ils des moins bons résultats
que les petits belges non francophones ? Pourquoi d'ailleurs, les
résultats des provinces canadiennes fortement francophones, le Québec en
tête, sont-ils également moins bons que ceux des autres provinces ? Vous
êtes constamment dans le déni, c'est tout.
Post by DB
https://www.lemonde.fr/education/article/2016/11/29/l-inquietant-niveau-des-eleves-en-maths-et-sciences_5039968_1473685.html
https://www.franceculture.fr/sciences/comment-les-petits-francais-sont-devenus-nuls-en-maths
DB
2018-11-27 11:31:22 UTC
Réponse
Permalink
Post by Syademos
Désolé pour la skoote, mais les faits sont têtus: voyez les enquêtes
internationales qui placent les petits francophones français et belges en
queue de peloton des pays européens pour la compréhension écrite, ou
celles qui montrent leur niveau catastrophique en dictée.
Défaut de logique caractéristique du bonhomme, qui se plaît à taper sur la
langue française et encense la langue anglaise.
Quand on voit les résultats pitoyables des Français en maths dans le
enquêtes internationales, cela prouve-t-il que les maths sont en cause ?
Merci de rappeler ces autres constats. Il se trouve que la maîtrise de sa
langue est essentielle pour réussir aussi en maths et en sciences, mon pauvre
ami. Vous croyez pouvoir bondir sur une erreur de logique alors que vous avez
seulement une méconnaissance des faits.
Pourquoi les petits belges francophones ont-ils des moins bons résultats que
les petits belges non francophones ? Pourquoi d'ailleurs, les résultats des
provinces canadiennes fortement francophones, le Québec en tête, sont-ils
également moins bons que ceux des autres provinces ? Vous êtes constamment
dans le déni, c'est tout.
https://www.lemonde.fr/education/article/2016/11/29/l-inquietant-niveau-des-eleves-en-maths-et-sciences_5039968_1473685.html
https://www.franceculture.fr/sciences/comment-les-petits-francais-sont-devenus-nuls-en-maths
Syademos
2018-12-02 03:23:51 UTC
Réponse
Permalink
Post by Syademos
Post by DB
Post by Syademos
Désolé pour la skoote, mais les faits sont têtus: voyez les enquêtes
internationales qui placent les petits francophones français et
belges en queue de peloton des pays européens pour la compréhension
écrite, ou celles qui montrent leur niveau catastrophique en dictée.
Défaut de logique caractéristique du bonhomme, qui se plaît à taper
sur la langue française et encense la langue anglaise.
Quand on voit les résultats pitoyables des Français en maths dans le
enquêtes internationales, cela prouve-t-il que les maths sont en cause ?
Merci de rappeler ces autres constats. Il se trouve que la maîtrise de
sa langue est essentielle pour réussir aussi en maths et en sciences,
mon pauvre ami. Vous croyez pouvoir bondir sur une erreur de logique
alors que vous avez seulement une méconnaissance des faits.
Pourquoi les petits belges francophones ont-ils des moins bons
résultats que les petits belges non francophones ? Pourquoi
d'ailleurs, les résultats des provinces canadiennes fortement
francophones, le Québec en tête, sont-ils également moins bons que
ceux des autres provinces ? Vous êtes constamment dans le déni, c'est
tout.
Post by DB
https://www.lemonde.fr/education/article/2016/11/29/l-inquietant-niveau-des-eleves-en-maths-et-sciences_5039968_1473685.html
Avoir rapporté ce lien est révélateur sur vous-même.
Vous êtes l'un de ces niais persuadés que la langue n'est pas tellement
importante pour les maths et les sciences. Quelle erreur.
DB
2018-12-02 08:44:17 UTC
Réponse
Permalink
Post by Syademos
Vous êtes l'un de ces niais persuadés que la langue n'est pas tellement
importante pour les maths et les sciences.
Pourquoi, les Français ont-ils manqué d'excellents mathématiciens
jusqu'à une époque récente ?

Ce qui sûr, à vous lire, c'est que le français ne met pas à l'abri de
la débilité profonde, que vous illustrez avec une constance digne de
pitié, sinon d'admiration.
Syademos
2018-12-02 19:05:19 UTC
Réponse
Permalink
Post by DB
Post by Syademos
Vous êtes l'un de ces niais persuadés que la langue n'est pas
tellement importante pour les maths et les sciences.
Pourquoi, les Français ont-ils manqué d'excellents mathématiciens
jusqu'à une époque récente ?
Vous avez raison, ce qui est surmontable par une élite le reste
systématiquement par les autres.
Post by DB
Ce qui sûr, à vous lire, c'est que le français ne met pas à l'abri de la
débilité profonde, que vous illustrez avec une constance digne de pitié,
sinon d'admiration.
Le français ne met certes pas à l'abri de types comme vous, et vous
illustrez cette débilité avec une constance digne de pitié.
DB
2018-12-02 19:21:39 UTC
Réponse
Permalink
Post by DB
Ce qui sûr, à vous lire, c'est que le français ne met pas à l'abri de la
débilité profonde, que vous illustrez avec une constance digne de pitié,
sinon d'admiration.
Le français ne met certes pas à l'abri de types comme vous, et vous illustrez
cette débilité avec une constance digne de pitié.
Psittacisme ?
Syademos
2018-12-02 19:34:05 UTC
Réponse
Permalink
[rien]
Ah, il a lâché le morceau.

DB
2018-11-27 11:50:43 UTC
Réponse
Permalink
Post by Syademos
Désolé pour la skoote, mais les faits sont têtus: voyez les enquêtes
internationales qui placent les petits francophones français et belges en
queue de peloton des pays européens pour la compréhension écrite, ou
celles qui montrent leur niveau catastrophique en dictée.
Défaut de logique caractéristique du bonhomme, qui se plaît à taper sur la
langue française et encense la langue anglaise.
Quand on voit les résultats pitoyables des Français en maths dans le
enquêtes internationales, cela prouve-t-il que les maths sont en cause ?
Merci de rappeler ces autres constats. Il se trouve que la maîtrise de sa
langue est essentielle pour réussir aussi en maths et en sciences, mon pauvre
ami. Vous croyez pouvoir bondir sur une erreur de logique alors que vous avez
seulement une méconnaissance des faits.
Pourquoi les petits belges francophones ont-ils des moins bons résultats que
les petits belges non francophones ? Pourquoi d'ailleurs, les résultats des
provinces canadiennes fortement francophones, le Québec en tête, sont-ils
également moins bons que ceux des autres provinces ? Vous êtes constamment
dans le déni, c'est tout.
Cela n'a rien à voir avec la langue française elle-même qui pendant
longtemps (quand les conditions économiques et politiques s'y sont
prêtées) s'est accompagnée d'un enseignement de qualité, qui a fourni
de brillants écrivains, penseurs, mathématiciens, artistes dans le
monde entier,et qui était étudiée dans tous les pays du monde...
Tout ce que vous citez s'explique par d'autres facteurs, notamment
économiques, en particulier par la pauvreté relative du Québec par
rapport aux autres provinces canadiennes, ou celle des provinces belges
francophones par rapport aux flamandes.
Pour la France, l'état de délabrement de l'enseignement public est
responsable de la déliquescence des résultats, qui sont d'ailleurs tout
aussi mauvais en langue anglaise.
Bref, comme d'habitude, vous parlez sans savoir, juste pour le plaisir
de contredire et de faire l'intéressant, l'espoir de créer de la
polémique et du bruit, avec une mauvaise foi sans pareille, et avec
d'ailleurs souvent pas mal de méchanceté et de mépris à l'égard de vos
interlocuteurs qui font passer le raciste Voltaire pour un enfant de
choeur à coté de vous.
Syademos
2018-11-27 13:59:18 UTC
Réponse
Permalink
Post by DB
Post by Syademos
Post by DB
Post by Syademos
Désolé pour la skoote, mais les faits sont têtus: voyez les enquêtes
internationales qui placent les petits francophones français et
belges en queue de peloton des pays européens pour la compréhension
écrite, ou celles qui montrent leur niveau catastrophique en dictée.
Défaut de logique caractéristique du bonhomme, qui se plaît à taper
sur la langue française et encense la langue anglaise.
Quand on voit les résultats pitoyables des Français en maths dans le
enquêtes internationales, cela prouve-t-il que les maths sont en cause ?
Merci de rappeler ces autres constats. Il se trouve que la maîtrise de
sa langue est essentielle pour réussir aussi en maths et en sciences,
mon pauvre ami. Vous croyez pouvoir bondir sur une erreur de logique
alors que vous avez seulement une méconnaissance des faits.
Pourquoi les petits belges francophones ont-ils des moins bons
résultats que les petits belges non francophones ? Pourquoi
d'ailleurs, les résultats des provinces canadiennes fortement
francophones, le Québec en tête, sont-ils également moins bons que
ceux des autres provinces ? Vous êtes constamment dans le déni, c'est
tout.
Cela n'a rien à voir avec la langue française elle-même
Bien sûr que si. Les traductions d'une langue à une autre montrent
qu'elles ne sont pas égales en complexité et en longueur de texte, ce
qui a un énorme impact dans tous les domaines, éducatifs, économiques et
autres.


qui pendant
Post by DB
longtemps (quand les conditions économiques et politiques s'y sont
prêtées) s'est accompagnée d'un enseignement de qualité, qui a fourni de
brillants écrivains, penseurs, mathématiciens, artistes dans le monde
entier,et qui était étudiée dans tous les pays du monde...
Cocorico. Comme si ce n'était pas le cas dans d'autres langues européennes.
Post by DB
Tout ce que vous citez s'explique par d'autres facteurs, notamment
économiques, en particulier par la pauvreté relative du Québec par
rapport aux autres provinces canadiennes, ou celle des provinces belges
francophones par rapport aux flamandes.
Arriverez-vous à saisir le fait que vous inversez cause et conséquence ?
Post by DB
Pour la France, l'état de délabrement de l'enseignement public est
responsable de la déliquescence des résultats, qui sont d'ailleurs tout
aussi mauvais en langue anglaise.
Pour un francophone, la maîtrise de l'anglais passe également par une
bonne maîtrise de sa propre langue. Encore un fait avec lequel vous avez
manifestement du mal.
Post by DB
Bref, comme d'habitude, vous parlez sans savoir, juste pour le plaisir
de contredire et de faire l'intéressant, l'espoir de créer de la
polémique et du bruit, avec une mauvaise foi sans pareille [sic], et avec
d'ailleurs souvent pas mal de méchanceté et de mépris à l'égard de vos
interlocuteurs qui font passer le raciste Voltaire pour un enfant de
choeur à coté de vous.
N'inversez pas les rôles. Tout le monde pourra constater que c'est vous
qui avez entrepris une attaque ad hominem. Il est piquant de vous voir
parler de mépris après avoir lancé un "défaut de logique caractéristique
du bonhomme", faute de pouvoir avancer de véritables arguments de fond.
Osez vous regarder plus souvent dans la glace si vous souhaitez
extérioriser du mépris.
Le Pépé à chaines
2018-11-27 14:49:43 UTC
Réponse
Permalink
Post by Syademos
Post by DB
Cela n'a rien à voir avec la langue française elle-même
Bien sûr que si. Les traductions d'une langue à une autre montrent
qu'elles ne sont pas égales en complexité et en longueur de texte, ce
qui a un énorme impact dans tous les domaines, éducatifs, économiques et
autres.
Quand je vois des traductions entre le français et les autres langues
romanes, je ne vois pas de différences nettes avec le français. J'en
conclus moi aussi que "cela n'a rien à voir avec la langue française
elle-même", étant donné que les autres langues romanes présentent les
mêmes caractéristiques. Ne seriez-vous pas un peu /glossiste/ sur les
bords ?
Syademos
2018-11-27 15:07:41 UTC
Réponse
Permalink
Post by Syademos
Post by DB
Cela n'a rien à voir avec la langue française elle-même
Bien sûr que si. Les traductions d'une langue à une autre montrent
qu'elles ne sont pas égales en complexité et en longueur de texte, ce
qui a un énorme impact dans tous les domaines, éducatifs, économiques
et autres.
    Quand je vois des traductions entre le français et les autres
langues romanes, je ne vois pas de différences nettes avec le français.
J'en conclus moi aussi que "cela n'a rien à voir avec la langue
française elle-même", étant donné que les autres langues romanes
présentent les mêmes caractéristiques. Ne seriez-vous pas un peu
/glossiste/ sur les bords ?
Il n'y a pas que les langues romanes. Un texte en français est
sensiblement plus long que le texte équivalent en anglais.

Ce n'est qu'un aspect parmi d'autres, il y a aussi tous les aspects de
syntaxe propres à chaque langue. J'en donne ici un exemple avec les
"béquilles" du français.

Eh non, les langues ne se valent pas toutes en termes d'efficacité et de
maîtrise.
Paul Aubrin
2018-11-27 15:37:52 UTC
Réponse
Permalink
Post by Le Pépé à chaines
Post by Syademos
Post by DB
Cela n'a rien à voir avec la langue française elle-même
Bien sûr que si. Les traductions d'une langue à une autre montrent
qu'elles ne sont pas égales en complexité et en longueur de texte, ce
qui a un énorme impact dans tous les domaines, éducatifs, économiques
et autres.
Quand je vois des traductions entre le français et les autres langues
romanes, je ne vois pas de différences nettes avec le français. J'en
conclus moi aussi que "cela n'a rien à voir avec la langue française
elle-même", étant donné que les autres langues romanes présentent les
mêmes caractéristiques. Ne seriez-vous pas un peu /glossiste/ sur les
bords ?
La traduction a toujours tendance à augmenter la longueur d'un texte.
Cela tient au fait qu'un rédacteur aura toujours tendance à utiliser des
formes idiomatiques à sa langue. Au moment de les traduire, certaines
n'auront pas d'équivalent direct. Le traducteur devra faire des
périphrases. Cela arrive même entre langues romanes, mais moins qu'avec
les langues germaniques.
Syademos
2018-11-29 08:07:34 UTC
Réponse
Permalink
Post by DB
Post by Le Pépé à chaines
Post by Syademos
Post by DB
Cela n'a rien à voir avec la langue française elle-même
Bien sûr que si. Les traductions d'une langue à une autre montrent
qu'elles ne sont pas égales en complexité et en longueur de texte, ce
qui a un énorme impact dans tous les domaines, éducatifs, économiques
et autres.
Quand je vois des traductions entre le français et les autres
langues
Post by Le Pépé à chaines
romanes, je ne vois pas de différences nettes avec le français. J'en
conclus moi aussi que "cela n'a rien à voir avec la langue française
elle-même", étant donné que les autres langues romanes présentent les
mêmes caractéristiques. Ne seriez-vous pas un peu /glossiste/ sur les
bords ?
La traduction a toujours tendance à augmenter la longueur d'un texte.
Ben non, la traduction de pages de français vers l'anglais raccourcit le
texte.
Post by DB
Cela tient au fait qu'un rédacteur aura toujours tendance à utiliser des
formes idiomatiques à sa langue. Au moment de les traduire, certaines
n'auront pas d'équivalent direct. Le traducteur devra faire des
périphrases. Cela arrive même entre langues romanes, mais moins qu'avec
les langues germaniques.
DB
2018-11-29 12:48:23 UTC
Réponse
Permalink
Post by Syademos
Post by Paul Aubrin
La traduction a toujours tendance à augmenter la longueur d'un texte.
Ben non, la traduction de pages de français vers l'anglais raccourcit le
texte.
C'est un fait, c'est que les traducteurs appellent souvent le
coefficient de foisonnement, souvent de l'ordre de 30 % de l'anglais
vers le français. So what ? Quelle conséquence sur la langue elle-même :
c'est moins bien, c'est mieux, c'est indifférent ?
Le Pépé à chaines
2018-11-29 12:54:19 UTC
Réponse
Permalink
Post by DB
Post by Syademos
Ben non, la traduction de pages de français vers l'anglais raccourcit
le texte.
C'est un fait, c'est que les traducteurs appellent souvent le
coefficient de foisonnement, souvent de l'ordre de 30 % de l'anglais
c'est moins bien, c'est mieux, c'est indifférent ?
Il ne parle pas de la qualité des mots, mais de leur quantité.
DB
2018-11-29 12:57:27 UTC
Réponse
Permalink
Post by Le Pépé à chaines
Post by Syademos
Ben non, la traduction de pages de français vers l'anglais raccourcit le
texte.
C'est un fait, c'est que les traducteurs appellent souvent le coefficient
de foisonnement, souvent de l'ordre de 30 % de l'anglais vers le français.
So what ? Quelle conséquence sur la langue elle-même : c'est moins bien,
c'est mieux, c'est indifférent ?
Il ne parle pas de la qualité des mots, mais de leur quantité.
En tout cas, il devrait être content : la langue française en a une
plus grosse !
Le Pépé à chaines
2018-11-30 18:44:49 UTC
Réponse
Permalink
    Il ne parle pas de la qualité des mots, mais de leur quantité.
En tout cas, il devrait être content : la langue française en a une plus
grosse !
"Oh ! Je suis choquée !" (Mimi Dünor, in /La langue empochée/).
Paul Aubrin
2018-11-29 13:25:20 UTC
Réponse
Permalink
Post by DB
Post by Syademos
Post by Paul Aubrin
La traduction a toujours tendance à augmenter la longueur d'un texte.
Ben non, la traduction de pages de français vers l'anglais raccourcit
le texte.
C'est un fait, c'est que les traducteurs appellent souvent le
coefficient de foisonnement, souvent de l'ordre de 30 % de l'anglais
c'est moins bien, c'est mieux, c'est indifférent ?
J'ai essayé. Sur ce coup Syademos a raison. Sur 4 textes que j'ai traduit
de français en anglais, 3 avaient plus de mots en français (3-4%) et un
en avait moins (1,5%). En plus, la longueur des mots semble plus courte
aussi. Certaines tournures sont raccourcies, d'autres allongées. Il est
difficile de détecter où l'anglais est plus économe en mots.
Paul Aubrin
2018-11-29 13:28:31 UTC
Réponse
Permalink
Post by DB
Post by Syademos
Post by Paul Aubrin
La traduction a toujours tendance à augmenter la longueur d'un texte.
Ben non, la traduction de pages de français vers l'anglais raccourcit
le texte.
C'est un fait, c'est que les traducteurs appellent souvent le
coefficient de foisonnement, souvent de l'ordre de 30 % de l'anglais
c'est moins bien, c'est mieux, c'est indifférent ?
J'ai essayé. Sur ce coup Syademos a raison. Sur 4 textes que j'ai traduits
de français en anglais, 3 avaient plus de mots en français (3-4%) et un en
avait moins (1,5%). En plus, la longueur des mots semble plus courte
aussi. Certaines tournures sont raccourcies, d'autres allongées. Il est
difficile de détecter où l'anglais est plus économe en mots.
DB
2018-11-29 13:42:11 UTC
Réponse
Permalink
Post by Paul Aubrin
Post by DB
Post by Syademos
Post by Paul Aubrin
La traduction a toujours tendance à augmenter la longueur d'un texte.
Ben non, la traduction de pages de français vers l'anglais raccourcit
le texte.
C'est un fait, c'est que les traducteurs appellent souvent le
coefficient de foisonnement, souvent de l'ordre de 30 % de l'anglais
c'est moins bien, c'est mieux, c'est indifférent ?
J'ai essayé. Sur ce coup Syademos a raison. Sur 4 textes que j'ai traduits
de français en anglais, 3 avaient plus de mots en français (3-4%) et un en
avait moins (1,5%). En plus, la longueur des mots semble plus courte
aussi. Certaines tournures sont raccourcies, d'autres allongées. Il est
difficile de détecter où l'anglais est plus économe en mots.
https://www.versioninternationale.com/details-taux+de+foisonnement+en+traduction+-+anglais+francais+allemand-395.html
Jean-Pierre Kuypers
2018-11-27 13:24:10 UTC
Réponse
Permalink
Post by Syademos
Pourquoi les petits belges francophones ont-ils des moins bons résultats
que les petits belges non francophones ?
N'ayant pas peur des mots, ces "petits Belges non francophones" (merci
de mettre la majuscule) sont en fait des Flamands, ou considérés tels.

La pédagogie de l'enseignement flamand est fort différente de celle de
la Communauté française de Belgique.

Au nord, on vise la connaissance, au sud, on vise les compétences.

La culture diffère de cultuur...
--
Jean-Pierre Kuypers
Jean-Pierre Kuypers
2018-11-27 13:34:42 UTC
Réponse
Permalink
In article (Dans l'article)
Post by Jean-Pierre Kuypers
N'ayant pas peur des mots
à lire :

N'ayons pas peur des mots

'Skuzes !
--
Jean-Pierre Kuypers
Syademos
2018-11-27 14:02:49 UTC
Réponse
Permalink
Post by Jean-Pierre Kuypers
Post by Syademos
Pourquoi les petits belges francophones ont-ils des moins bons résultats
que les petits belges non francophones ?
N'ayant pas peur des mots, ces "petits Belges non francophones" (merci
de mettre la majuscule) sont en fait des Flamands, ou considérés tels.
Vous le savez bien, la Belgique compte aussi une communauté germanophone.
Post by Jean-Pierre Kuypers
La pédagogie de l'enseignement flamand est fort différente de celle de
la Communauté française de Belgique.
Au nord, on vise la connaissance, au sud, on vise les compétences.
La culture diffère de cultuur...
Jean-Pierre Kuypers
2018-11-27 14:13:12 UTC
Réponse
Permalink
Post by Syademos
Post by Jean-Pierre Kuypers
Post by Syademos
Pourquoi les petits belges francophones ont-ils des moins bons résultats
que les petits belges non francophones ?
N'ayant pas peur des mots, ces "petits Belges non francophones" (merci
de mettre la majuscule) sont en fait des Flamands, ou considérés tels.
Vous le savez bien, la Belgique compte aussi une communauté germanophone.
Que je sache, bien que forte de quelque 77.000 habitants, elle n'est
pas citée dans les résultats

<https://frama.link/vke9g7Aa>
ou
<https://www.rtbf.be/info/societe/detail_resultats-pisa-2015-les-eleves-
francophones-toujours-a-la-traine-leurs-homologues-flamands-cartonnent?i
d=9473361>
--
Jean-Pierre Kuypers

Veuillez compter les phrases dans leur con-
texte avant de savoir sciemment.
Syademos
2018-11-27 14:54:17 UTC
Réponse
Permalink
Post by Jean-Pierre Kuypers
Post by Syademos
Post by Jean-Pierre Kuypers
Post by Syademos
Pourquoi les petits belges francophones ont-ils des moins bons résultats
que les petits belges non francophones ?
N'ayant pas peur des mots, ces "petits Belges non francophones" (merci
de mettre la majuscule) sont en fait des Flamands, ou considérés tels.
Vous le savez bien, la Belgique compte aussi une communauté germanophone.
Que je sache, bien que forte de quelque 77.000 habitants, elle n'est
pas citée dans les résultats
Si. "La communauté germanophone est 16e avec un score de 501 points."
Post by Jean-Pierre Kuypers
<https://frama.link/vke9g7Aa>
ou
<https://www.rtbf.be/info/societe/detail_resultats-pisa-2015-les-eleves-
francophones-toujours-a-la-traine-leurs-homologues-flamands-cartonnent?i
d=9473361>
Michele
2018-11-27 14:35:01 UTC
Réponse
Permalink
Post by Syademos
Vous le savez bien, la Belgique compte aussi une communauté germanophone.
Et une forte communauté italienne :


https://fr.m.wikipedia.org › wiki › Italien...
--
Michèle
Marc L.
2018-11-27 14:44:22 UTC
Réponse
Permalink
Post by Michele
Post by Syademos
Vous le savez bien, la Belgique compte aussi une communauté germanophone.
https://fr.m.wikipedia.org › wiki › Italien...
Salvatore Adamo.
Syademos
2018-11-27 15:00:23 UTC
Réponse
Permalink
Post by Michele
Post by Syademos
Vous le savez bien, la Belgique compte aussi une communauté germanophone.
https://fr.m.wikipedia.org › wiki › Italien...
Il y a communauté et communauté.

La Belgique comprend trois communautés : la française, la flamande et
la germanophone.

C'est dans la Constitution belge.
joye
2018-11-27 15:14:40 UTC
Réponse
Permalink
Post by Syademos
Post by Michele
Post by Syademos
Vous le savez bien, la Belgique compte aussi une communauté
germanophone.
https://fr.m.wikipedia.org › wiki › Italien...
Il y a communauté et communauté.
La Belgique comprend trois communautés : la française, la flamande et
 la germanophone.
C'est dans la Constitution belge.
Oui, jusqu'à voir les chiffres (et il me semble qu'on ne fait pas de
recensement en Europe), ce "forte" est un peu tiré par les /capelli/.
Marc L.
2018-11-27 17:10:38 UTC
Réponse
Permalink
Post by Syademos
Pourquoi les petits belges francophones ont-ils des moins bons résultats
que les petits belges non francophones ? Pourquoi d'ailleurs, les
résultats des provinces canadiennes fortement francophones, le Québec en
tête, sont-ils également moins bons que ceux des autres provinces ? Vous
êtes constamment dans le déni, c'est tout.
Vous oubliez les petits Suisses.
Jean-Pierre Kuypers
2018-11-27 20:19:07 UTC
Réponse
Permalink
Post by Marc L.
Vous oubliez les petits Suisses.
Frais, non salés, de consistance onctueuse, à base de lait de vache
enrichi de crème de lait de vache : incomparables !...
--
Jean-Pierre Kuypers
Jean-Pierre Kuypers
2018-11-27 10:57:21 UTC
Réponse
Permalink
Post by Syademos
Je parle ici des rajouts à l'écrit entre les mots, comme les "vas-y",
"Va-t'en", les "pense-t-on"...Le français trouve même le moyen de créer
des irrégularités, observer "Va-t'en" et "pense-t-on"...Le grand
n'importe quoi habituel de cette langue à scories.
Et n'oublions pas le seul adverbe variable :

Ils sont tous tout beaux.
Elles sont toutes toutes belles.
--
Jean-Pierre Kuypers

Veuillez écrire les phrases dans leur con-
texte avant de rajouter sciemment.
Le Pépé à chaines
2018-11-27 11:27:25 UTC
Réponse
Permalink
Post by Jean-Pierre Kuypers
Ils sont tous tout beaux.
Elles sont toutes toutes belles.
Ce n'est pas le seul, il y a aussi "grand" dans "les fenêtres sont
grandes ouvertes" pour "ouvertes en grand". Et "court" aussi dans "elle
est court vêtue".
DB
2018-11-27 11:30:53 UTC
Réponse
Permalink
Post by Jean-Pierre Kuypers
Ils sont tous tout beaux.
Elles sont toutes toutes belles.
Ce n'est pas le seul, il y a aussi "grand" dans "les fenêtres sont grandes
ouvertes" pour "ouvertes en grand". Et "court" aussi dans "elle est court
vêtue".
Et "seul" dans ses emplois adverbiaux.
Chico T
2018-11-27 11:30:57 UTC
Réponse
Permalink
[...] "elle est court vêtue".
Moi, je l'aime bien, la langue française. :-)
Le Pépé à chaines
2018-11-27 13:26:10 UTC
Réponse
Permalink
[...] "elle est court vêtue".
Moi, je l'aime bien, la langue française.    :-)
Mais elle n'est pas en ki(l)t. Malheureusement pour les Calédoniens ou
les bricoleurs.
Chico T
2018-11-27 19:30:21 UTC
Réponse
Permalink
[...]
[...] "elle est court vêtue".
Moi, je l'aime bien, la langue française.    :-)
    Mais elle n'est pas en ki(l)t. Malheureusement pour les Calédoniens
ou les bricoleurs.
Peu importe. Pour moi, c'est la nonne qui fait l'habit.
BéCé
2018-11-27 19:33:06 UTC
Réponse
Permalink
Post by Chico T
[...]
[...] "elle est court vêtue".
Moi, je l'aime bien, la langue française.    :-)
    Mais elle n'est pas en ki(l)t. Malheureusement pour les Calédoniens
ou les bricoleurs.
Peu importe. Pour moi, c'est la nonne qui fait l'habit.
L'habit sous lequel la nonne tente de dissimuler ses flatulences ?

https://fr.wikipedia.org/wiki/Pet_de_nonne
--
BéCé
www.bernardcordier.com
Chico T
2018-11-27 20:50:15 UTC
Réponse
Permalink
Post by BéCé
Post by Chico T
[...]
[...] "elle est court vêtue".
Moi, je l'aime bien, la langue française.    :-)
      Mais elle n'est pas en ki(l)t. Malheureusement pour les
Calédoniens
ou les bricoleurs.
Peu importe. Pour moi, c'est la nonne qui fait l'habit.
L'habit sous lequel la nonne tente de dissimuler ses flatulences ?
https://fr.wikipedia.org/wiki/Pet_de_nonne
:-)

Court vêtue, elle dissimule peu.
Jean-Pierre Kuypers
2018-11-27 13:29:26 UTC
Réponse
Permalink
"court" aussi dans "elle est court vêtue".
Ah oui ! je me souviens de celle au pot au lait.
--
Jean-Pierre Kuypers
joye
2018-11-27 14:44:49 UTC
Réponse
Permalink
Post by Syademos
Post by joye
Post by Syademos
Vous en voyez beaucoup d'autres dans la langue anglaise ?
Oui. Par exemple, le /t/ invisible dans le mot /fence/ et le /d/
inexistant en /handkerchief/.
Ce ne sont pas des béquilles telles que je les expose ici, c'est un
autre sujet.
Je crois que non. Le tout est question de faciliter la prononciation et
de l'orthographe qui documente cette prononciation.
Post by Syademos
Je parle ici des rajouts à l'écrit entre les mots, comme les "vas-y",
"Va-t'en", les "pense-t-on"...Le français trouve même le moyen de créer
des irrégularités, observer "Va-t'en" et "pense-t-on"...Le grand
n'importe quoi habituel de cette langue à scories.
Pourtant, le "hyphen-t-hyphen" (tel qu'on l'appelait dans mes cours) ne
pose pas d'horrible problème pour les apprentis anglophones.

Et le "va-t'en" est tout à fait normal, il renforce la structure "Je
t'en parle". Encore, pas de grand problème pour les apprentis
allophones. Ils ont plus de difficultés à distinguer entre "il
travaille" et "ils travaillent". On dirait que là, une bonne béquille ne
serait pas de refus.
Post by Syademos
Post by joye
Post by Syademos
Comme vous le signalez, celles-là ont le grand mérite de ne pas être
écrites. Les petits Anglais souffrent beaucoup moins en orthographe
que les petits Français, étonnez-vous-en. ;-)
C'est faux. La langue française a des règles orthophoniques et
orthographiques bien plus fiables que l'anglais.
Parole de skoote.
Désolé pour la skoote, mais les faits sont têtus: voyez les enquêtes
internationales qui placent les petits francophones français et belges
en queue de peloton des pays européens pour la compréhension écrite, ou
celles qui montrent leur niveau catastrophique en dictée.
Port Nawak, Syda, vous aboyez au bas du mauvais arbre, comme on dit chez
moi.

https://www.psychologytoday.com/us/blog/raising-readers-writers-and-spellers/201707/lousy-spelling-why-americans-can-t-read-or-think

https://www.chronicle.com/article/We-Must-Help-Students-Master/243079

ttps://www.politifact.com/truth-o-meter/article/2018/aug/20/back-school-united-states-falling-behind-education/

Et ainsi de bla-bla-bla suite.
Syademos
2018-11-27 15:24:48 UTC
Réponse
Permalink
Post by joye
Post by Syademos
Post by joye
C'est faux. La langue française a des règles orthophoniques et
orthographiques bien plus fiables que l'anglais.
Parole de skoote.
Désolé pour la skoote, mais les faits sont têtus: voyez les enquêtes
internationales qui placent les petits francophones français et belges
en queue de peloton des pays européens pour la compréhension écrite,
ou celles qui montrent leur niveau catastrophique en dictée.
Port Nawak, Syda, vous aboyez au bas du mauvais arbre, comme on dit chez
moi.
https://www.psychologytoday.com/us/blog/raising-readers-writers-and-spellers/201707/lousy-spelling-why-americans-can-t-read-or-think
https://www.chronicle.com/article/We-Must-Help-Students-Master/243079
ttps://www.politifact.com/truth-o-meter/article/2018/aug/20/back-school-united-states-falling-behind-education/
Et ainsi de bla-bla-bla suite.
Bof. Je m'en tiens à des bases de comparaisons plutôt fiables, à savoir
les pays européens que je connais bien et qui sont homogènes dans leurs
niveaux de vie, de même que le Québec.

Contrairement à ce que prétend DB, celui qui révèle sa nature d'abruti
quand on émet des critiques à l'encontre de sa langue doudou, ce n'est
pas le tiers-monde en Wallonie ni dans la communauté francophone
québécoise.

On peut certes toujours finasser pour ne rien vouloir admettre, d'autres
préfèrent avancer.
DB
2018-11-27 16:06:23 UTC
Réponse
Permalink
Contrairement à ce que prétend DB, celui qui révèle sa nature d'abruti quand
on émet des critiques à l'encontre de sa langue doudou, ce n'est pas le
tiers-monde en Wallonie ni dans la communauté francophone québécoise.
Je n'ai évidemment rien prétendu de tel et vous révélez votre manque
complet d'arguments sérieux en déformant les propos adverses. Vous
préférez vous échapper en fuyant le vrai débat et la reconnaissance de
la faiblesse de vos positions. Mais vous être malheureusement très
prévisible, c'est lassant.
joye
2018-11-27 18:48:59 UTC
Réponse
Permalink
Post by Syademos
Bof. Je m'en tiens à des bases de comparaisons plutôt fiables, à savoir
les pays européens que je connais bien et qui sont homogènes dans leurs
niveaux de vie, de même que le Québec.
Et alors ? Je suis anglophone native et je /vis/ aux États-Unis où je me
suis spécialisée en anglais et en français. Qui plus est, j'ai enseigné
aux niveaux collège, lycée et université.
Post by Syademos
Contrairement à ce que prétend DB, celui qui révèle sa nature d'abruti
Ahahaha, je n'ai connu que très peu de gens qui sont MOINS abrutis que
DB. On n'a pas toujours été d'accord, loin de ça, mais cela ne m'empêche
pas de l'estimer clairement. C'est un homme érudit et classieux qui ne
dit pas des bêtises, surtout ici.
Post by Syademos
quand on émet des critiques à l'encontre de sa langue doudou, ce n'est
pas le tiers-monde en Wallonie ni dans la communauté francophone
québécoise.
Ce n'est pas DB qui va contester des critiques justifiables. Les vôtres
ne le sont pas, parce que, pour la plupart de ce que vous avez dit dans
ce film, vous vous trompez.
Post by Syademos
On peut certes toujours finasser pour ne rien vouloir admettre, d'autres
préfèrent avancer.
Prétendre tout savoir et se tromper pour la plupart n'est pas de
l'avancement. C'est la méthode Cheeto.
Chico T
2018-11-27 20:50:06 UTC
Réponse
Permalink
[...] où je me
suis spécialisée en anglais et en français. Qui plus est, j'ai enseigné
aux niveaux collège, lycée et université. [...]
Ceux qui savent faire font....

Rires étouffés de Diabolo. :-)
Le Pépé à chaines
2018-11-26 11:40:05 UTC
Réponse
Permalink
Post by Syademos
"Va dormir" mais "va*s*-y".
"Attrape-le" mais "attrape*s*-en un".
"Existe-*t*-elle" ?
Cette dernière tournure est d'ailleurs si bancale qu'on préfère très
souvent la béquille de la béquille: "est-ce qu'elle existe ?"
Le français est truffé de ce genre de bricolages. Dans quelle autre
langue européenne est-ce autant le cas ?
Bricolages ou restes de morphème d'avant l'ancien français
réapparaissant dans des cas précis ?
Loading...