Discussion:
Les droits humains
Add Reply
BéCé
2017-12-06 20:37:22 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Parler des droits humains au lieu des droit de l'homme est une bêtise.

1. Ça n’avance à rien. Humain signifie qui se rapporte à l'homme. Homme
vient du latin hominem, accusatif de homo, humain vient de humanus, de
homo, l'homme.

2. Ça ne veut rien dire. Que peut bien vouloir dire droits humains ?
Existerait-il des droits non-humains (provenant d'une autre espèce
intelligente, extra-terrestre) ? Y aurait-il des droits in-humains
(droit de se faire torturer par exemple) ?, ça n'a pas de sens. Le
droit, les droits, tous les droits sont humains. Le droit est le propre
de l'homme.

Si vous n'êtes pas convaincus, comparez ces deux expression : "droits
animaux" et "droits des animaux" et constatez la différence.


BéCé
www.bernardcordier.com
Pierre Hallet
2017-12-06 21:29:34 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Parler des droits humains au lieu des droit[s] de l'homme
est une bêtise.
Merci pour ce commentaire nuancé. Je dois donc être bête.
Ça n’avance à rien. Humain signifie qui se rapporte à
l'homme. Homme vient du latin hominem, accusatif de
homo, humain vient de humanus, de homo, l'homme.
Sauf qu'en latin, « homo » désigne l'être humain de l'un
ou l'autre sexe, ce que « humain » prolonge. « Homme »,
en revanche, est ambigu (homo ou vir ?). Si vous désirez
de la clarté, mieux vaut parler de droits humains.

C'est d'ailleurs ce que font vos voisins en allemand, en
espagnol, en portugais, en italien, en néerlandais... et
en français aussi pour les Québécois, semble-t-il.

Pour votre autre objection, ne s'agit-il pas de distinguer
les droits d'humains individuels de ceux de collectivités
humaines ? « Droits de la personne » pourrait donc être
plus approprié, certes, et d'ailleurs on y recourt parfois.
--
Pierre Hallet.
Site (dont FAQ) du forum fllf : <http://www.langue-fr.net>.
joye
2017-12-06 23:03:06 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by Pierre Hallet
Parler des droits humains au lieu des droit[s] de l'homme
est une bêtise.
Merci pour ce commentaire nuancé. Je dois donc être bête.
Ça n’avance à rien. Humain signifie qui se rapporte à
l'homme. Homme vient du latin hominem, accusatif de
homo, humain vient de humanus, de homo, l'homme.
Sauf qu'en latin, « homo » désigne l'être humain de l'un
ou l'autre sexe, ce que « humain » prolonge. « Homme »,
en revanche, est ambigu (homo ou vir ?). Si vous désirez
de la clarté, mieux vaut parler de droits humains.
C'est d'ailleurs ce que font vos voisins en allemand, en
espagnol, en portugais, en italien, en néerlandais... et
en français aussi pour les Québécois, semble-t-il.
Et en anglais : "human rights".
Post by Pierre Hallet
Pour votre autre objection, ne s'agit-il pas de distinguer
les droits d'humains individuels de ceux de collectivités
humaines ? « Droits de la personne » pourrait donc être
plus approprié, certes, et d'ailleurs on y recourt parfois.
Excellent. Merci Pierre.
Harp
2017-12-07 04:49:33 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by joye
Post by Pierre Hallet
Parler des droits humains au lieu des droit[s] de l'homme
est une bêtise.
Merci pour ce commentaire nuancé. Je dois donc être bête.
Ça n’avance à rien. Humain signifie qui se rapporte à
l'homme. Homme vient du latin hominem, accusatif de
homo, humain vient de humanus, de homo, l'homme.
Sauf qu'en latin, « homo » désigne l'être humain de l'un
ou l'autre sexe, ce que « humain » prolonge. « Homme »,
en revanche, est ambigu (homo ou vir ?). Si vous désirez
de la clarté, mieux vaut parler de droits humains.
C'est d'ailleurs ce que font vos voisins en allemand, en
espagnol, en portugais, en italien, en néerlandais... et
en français aussi pour les Québécois, semble-t-il.
Et en anglais : "human rights".
44 présidents mâles des USA plus tard, vous croyez toujours benoîtement
que la sémantique joue un rôle social déterminant.
Michal
2017-12-07 00:36:39 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
(Je réponds avec le genre inclusif)
Post by Pierre Hallet
Parler des droits humains au lieu des droit[s] de l'homme
est une bêtise.
Merci pour ce commentaire nuancé. Je dois donc être bête.
Ça n’avance à rien. Humain signifie qui se rapporte à
l'homme. Homme vient du latin hominem, accusatif de
homo, humain vient de humanus, de homo, l'homme.
Sauf qu'en latin, « homo » désigne l'être humain de l'un
ou l'autre sexe, ce que « humain » prolonge. « Homme »,
en revanche, est ambigu (homo ou vir ?). Si vous désirez
de la clarté, mieux vaut parler de droits humains.
C'est d'ailleurs ce que font vos voisins en allemand, en
espagnol, en portugais, en italien, en néerlandais... et
en français aussi pour les Québécois, semble-t-il.
Les Allemands ont l'avantage d'avoir deux mots distincts pour l'homme
(Mensch, homo et Mann, vir).
C'est plus facile pour eux.
Post by Pierre Hallet
Pour votre autre objection, ne s'agit-il pas de distinguer
les droits d'humains individuels de ceux de collectivités
humaines ? « Droits de la personne » pourrait donc être
plus approprié, certes, et d'ailleurs on y recourt parfois.
Cette expression est explicitement inclusive, soit.
Mais pourquoi voudrait-on supprimer ce qui l'est déjà ?

Le premier sens est bien celui du latin /homo/ :
[Du GR]
§
I. Être appartenant à l'espèce animale la plus évoluée de la Terre.->
-anthrope, anthropo-. | L'homme, les hommes. -> Humanité; gens. | Un
homme. -> Individu, personne.

REM. En ce sens, homme désigne l'humain mâle (→ ci-dessous, homme au
sens II) ou femelle (→ Femme); il peut ne s'appliquer qu'à des mâles
(hommes au sens II), mais jamais à des femmes exclusivement. Le
caractère abstrait de cet emploi, où /les/ /hommes/ correspond à /les/
/humains/, explique la fréquence du singulier collectif l'homme («
l'humanité »). Dans ce dernier cas, le pluriel peut désigner une
pluralité de classes (les hommes fossiles) et non une pluralité
d'individus. Enfin l'emploi de un homme (individuel) dans ce sens est
rendu difficile par l'ambiguïté avec le sens II. Pour éviter ces
ambiguïtés, possibles aussi avec le pluriel, on emploie parfois : un
humain, les humains.
§

Quand je parle des droits de l'homme, je n'entends pas exclure les
femmes.
Je n'ai pas ces intentions que les fanatiques voudraient me prêter (le
mot est mal choisi car ils¹ voudraient le faire payer cher).

/¹ inclusif bien sûr/.
--
Michal.
Musique et vins :
http://www.concertdelaloge.com/
http://quatuorcambiniparis.com/index.html
Pour (dé)lier les langues :
http://soifdailleurs.com/
Jean-Pierre Kuypers
2017-12-07 09:08:17 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by Michal
Les Allemands ont l'avantage d'avoir deux mots distincts pour l'homme
(Mensch, homo et Mann, vir).
C'est plus facile pour eux.
Pareil en néerlandais : mensenrechten.
--
Jean-Pierre Kuypers
Harp
2017-12-07 04:45:22 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by Pierre Hallet
Parler des droits humains au lieu des droit[s] de l'homme
est une bêtise.
Merci pour ce commentaire nuancé. Je dois donc être bête.
Ça n’avance à rien. Humain signifie qui se rapporte à
l'homme. Homme vient du latin hominem, accusatif de
homo, humain vient de humanus, de homo, l'homme.
Sauf qu'en latin, « homo » désigne l'être humain de l'un
ou l'autre sexe, ce que « humain » prolonge. « Homme »,
en revanche, est ambigu (homo ou vir ?). Si vous désirez
de la clarté, mieux vaut parler de droits humains.
C'est d'ailleurs ce que font vos voisins en allemand, en
espagnol, en portugais, en italien, en néerlandais... et
en français aussi pour les Québécois, semble-t-il.
Pour votre autre objection, ne s'agit-il pas de distinguer
les droits d'humains individuels de ceux de collectivités
humaines ? « Droits de la personne » pourrait donc être
plus approprié, certes, et d'ailleurs on y recourt parfois.
"Droits de l'homme et de la femme".
Ça fait moins anthropologie que "droit de l'humain".

Le problème pour l'Etat français, c'est qu'il s'agirait de s'en prendre
à la déclaration de l'homme et du citoyen, un héritage de la Révolution
inscrit dans la Constitution, aussi sacrée en France que les Tables de
la Loi reçues par Moïse. Modifier les "Droits de l'homme", c'est
atteindre l'ADN de la République.
Duzz'
2017-12-07 09:58:13 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by Harp
"Droits de l'homme et de la femme".
Ça fait moins anthropologie que "droit de l'humain".
À propos d’anthropologie, que deviendra notre "Homme de Néandertal" ?
"Homme et Femme de ..." ou "Humain de ..." ou "Ho·Fe·mme de ..." ?
Harp
2017-12-07 11:24:37 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by Duzz'
Post by Harp
"Droits de l'homme et de la femme".
Ça fait moins anthropologie que "droit de l'humain".
À propos d’anthropologie, que deviendra notre "Homme de Néandertal" ?
Je crains que l'homme de Néant d'Ertal ne soit plus grand chose.
Post by Duzz'
"Homme et Femme de ..." ou "Humain de ..." ou "Ho·Fe·mme de ..." ?
En route vers l'Ho·Fe·ington post ?


Remarquez que les médias moralisateurs bobos se permettent de
simplifier chez eux: "Libé", "l'Obs", "l'Huffpost"...Bande de
fainéants.
Duzz'
2017-12-07 12:16:12 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by Harp
Remarquez que les médias moralisateurs bobos se permettent de
simplifier chez eux: "Libé", "l'Obs", "l'Huffpost"...Bande de
fainéants.
Il faut reconnaître qu'un titre tel que "Le·a Nouvel·le
Observat·eur·rice", ne donne pas vraiment envie de lire le contenu.
Harp
2017-12-07 12:22:28 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by Duzz'
Post by Harp
Remarquez que les médias moralisateurs bobos se permettent de
simplifier chez eux: "Libé", "l'Obs", "l'Huffpost"...Bande de
fainéants.
Il faut reconnaître qu'un titre tel que "Le·a Nouvel·le
Observat·eur·rice", ne donne pas vraiment envie de lire le contenu.
Dire qu'ils ont été "Le Nouvel Observateur" pendant 50 ans et qu'ils
n'ont même pas honte.
Michal
2017-12-07 13:11:25 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
(Je réponds avec le genre inclusif)
Post by Harp
Post by Duzz'
Post by Harp
Remarquez que les médias moralisateurs bobos se permettent de
simplifier chez eux: "Libé", "l'Obs", "l'Huffpost"...Bande de
fainéants.
Il faut reconnaître qu'un titre tel que "Le·a Nouvel·le
Observat·eur·rice", ne donne pas vraiment envie de lire le contenu.
Dire qu'ils ont été "Le Nouvel Observateur" pendant 50 ans et qu'ils
n'ont même pas honte.
Il vaudrait mieux le rebaptiser « le [Nouveau] Suiveur ».
--
Michal.
Musique et vins :
http://www.concertdelaloge.com/
http://quatuorcambiniparis.com/index.html
Pour (dé)lier les langues :
http://soifdailleurs.com/
Pierre Hallet
2017-12-07 17:26:37 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by Harp
Le problème pour l'Etat français, c'est qu'il
s'agirait de s'en prendre à la déclaration de
l'homme et du citoyen, un héritage de la Révolution inscrit dans la
Constitution, aussi sacrée en France
que les Tables de la Loi reçues par Moïse. Modifier
les "Droits de l'homme", c'est atteindre l'ADN de la
République.
C'est ce que suggérait un commentateur récent. Il
pensait que si seuls les Français se cramponnaient à
leur formulation, c'était qu'ils voulaient garder la
liaison avec le vocabulaire de 1789 (et la conviction
d'avoir été pionniers en la matière ? alors que dès les
premiers mots de l'article premier de la déclaration...
mais chut).
--
Pierre Hallet.
Site (dont FAQ) du forum fllf : <http://www.langue-fr.net>.
BéCé
2017-12-07 19:07:46 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by Pierre Hallet
Post by Harp
Le problème pour l'Etat français, c'est qu'il
s'agirait de s'en prendre à la déclaration de
l'homme et du citoyen, un héritage de la Révolution inscrit dans la
Constitution, aussi sacrée en France
que les Tables de la Loi reçues par Moïse. Modifier
les "Droits de l'homme", c'est atteindre l'ADN de la
République.
C'est ce que suggérait un commentateur récent. Il
pensait que si seuls les Français se cramponnaient à
leur formulation, c'était qu'ils voulaient garder la
liaison avec le vocabulaire de 1789 (et la conviction
d'avoir été pionniers en la matière ? alors que dès les
premiers mots de l'article premier de la déclaration...
mais chut).
Parlons-nous de la même chose ?

http://www.conseil-constitutionnel.fr/conseil-constitutionnel/francais/la-constitution/les-constitutions-de-la-france/constitution-du-24-juin-1793.5084.html
--
BéCé
www.bernardcordier.com
Pierre Hallet
2017-12-08 14:01:40 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by BéCé
Post by Pierre Hallet
Post by Harp
Le problème pour l'Etat français, c'est qu'il
s'agirait de s'en prendre à la déclaration de
l'homme et du citoyen, un héritage de la Révolution
inscrit dans la Constitution, aussi sacrée en France
que les Tables de la Loi reçues par Moïse. Modifier
les "Droits de l'homme", c'est atteindre l'ADN de la
République.
C'est ce que suggérait un commentateur récent. Il
pensait que si seuls les Français se cramponnaient à
leur formulation, c'était qu'ils voulaient garder la
liaison avec le vocabulaire de 1789 (et la conviction
d'avoir été pionniers en la matière ? alors que dès les
premiers mots de l'article premier de la déclaration...
mais chut).
Parlons-nous de la même chose ?
http://www.conseil-constitutionnel.fr/conseil-constitutionnel/francais/la-constitution/les-constitutions-de-la-france/constitution-du-24-juin-1793.5084.html
Sans doute que non : je parlais (comme vous parliez, non ?
voir tout en haut) de la déclaration des droits de l'homme
et du citoyen... sinon je n'aurais pas écrit « 1789 », mais
une date ultérieure.
--
Pierre Hallet.
Site (dont FAQ) du forum fllf : <http://www.langue-fr.net>.
BéCé
2017-12-08 16:32:32 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by Pierre Hallet
Post by BéCé
Post by Pierre Hallet
Post by Harp
Le problème pour l'Etat français, c'est qu'il
s'agirait de s'en prendre à la déclaration de
l'homme et du citoyen, un héritage de la Révolution
inscrit dans la Constitution, aussi sacrée en France
que les Tables de la Loi reçues par Moïse. Modifier
les "Droits de l'homme", c'est atteindre l'ADN de la
République.
C'est ce que suggérait un commentateur récent. Il
pensait que si seuls les Français se cramponnaient à
leur formulation, c'était qu'ils voulaient garder la
liaison avec le vocabulaire de 1789 (et la conviction
d'avoir été pionniers en la matière ? alors que dès les
premiers mots de l'article premier de la déclaration...
mais chut).
Parlons-nous de la même chose ?
http://www.conseil-constitutionnel.fr/conseil-constitutionnel/francais/la-constitution/les-constitutions-de-la-france/constitution-du-24-juin-1793.5084.html
Sans doute que non : je parlais (comme vous parliez, non ?
voir tout en haut)
Tout en haut ce n'était pas moi.

de la déclaration des droits de l'homme
Post by Pierre Hallet
et du citoyen... sinon je n'aurais pas écrit « 1789 », mais
une date ultérieure.
Ah. OK. Voilà :
https://www.legifrance.gouv.fr/Droit-francais/Constitution/Declaration-des-Droits-de-l-Homme-et-du-Citoyen-de-1789

Cela dit je ne vois pas du tout où vous voulez en venir.
--
BéCé
www.bernardcordier.com
Sh.Mandrake
2017-12-08 18:50:56 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by BéCé
Post by Pierre Hallet
Post by Harp
Le problème pour l'Etat français, c'est qu'il
s'agirait de s'en prendre à la déclaration de
l'homme et du citoyen, un héritage de la Révolution
inscrit dans la Constitution, aussi sacrée en France
que les Tables de la Loi reçues par Moïse. Modifier
les "Droits de l'homme", c'est atteindre l'ADN de la
République.
C'est ce que suggérait un commentateur récent. Il
pensait que si seuls les Français se cramponnaient à
leur formulation, c'était qu'ils voulaient garder la
liaison avec le vocabulaire de 1789 (et la conviction
d'avoir été pionniers en la matière ? alors que dès les
premiers mots de l'article premier de la déclaration...
mais chut).
[...]
Post by BéCé
Cela dit je ne vois pas du tout où vous voulez en venir.
Moi non plus. Qu'est-ce qu'ils ont les premiers mots de l'article
premier de la Déclaration ? (Oui, vous pouvez vous fendre d'une majuscule)
--
Ubuntou,

Le Magicien
Pierre Hallet
2017-12-10 14:58:16 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by BéCé
Sans doute que non : je parlais (comme vous parliez, non ? voir tout
en haut)
Tout en haut ce n'était pas moi.
Oups ! Désolé. Veuillez ignorer ma parenthèse.
Post by BéCé
de la déclaration des droits de l'homme
et du citoyen... sinon je n'aurais pas écrit
« 1789 », mais une date ultérieure.
[...]
Toutafé, c'est bien ça.
Post by BéCé
Cela dit je ne vois pas du tout où vous voulez en venir.
Quand je commence à lire l'article 1, je me dis : Tiens,
j'ai déjà lu ça quelque part. (Mais guère possible d'aller
plus loin sans être hors charte ici, d'où mon « mais chut »,
et guère envie d'aller pour si peu déranger fr.soc.histoire.)
--
Pierre Hallet.
Site (dont FAQ) du forum fllf : <http://www.langue-fr.net>.
Sh.Mandrake
2017-12-10 15:46:59 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Le 10/12/2017 à 15:58, Pierre Hallet a écrit :
[...]
Post by Pierre Hallet
Quand je commence à lire l'article 1, je me dis : Tiens,
j'ai déjà lu ça quelque part.  (Mais guère possible d'aller
plus loin sans être hors charte ici, d'où mon « mais chut »,
et guère envie d'aller pour si peu déranger fr.soc.histoire.)
Allons, allons, ne vous faites pas prier.
Personne ne vous en voudra.
Allez jusqu'au bout de votre idée.
--
Ubuntou,

Le Magicien
BéCé
2017-12-07 09:28:25 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by Pierre Hallet
Parler des droits humains au lieu des droit[s] de l'homme
est une bêtise.
Merci pour ce commentaire nuancé. Je dois donc être bête.
Ça n’avance à rien. Humain signifie qui se rapporte à
l'homme. Homme vient du latin hominem, accusatif de
homo, humain vient de humanus, de homo, l'homme.
Sauf qu'en latin, « homo » désigne l'être humain de l'un
ou l'autre sexe, ce que « humain » prolonge. « Homme »,
en revanche, est ambigu (homo ou vir ?). Si vous désirez
de la clarté, mieux vaut parler de droits humains.
L'expression droits de l'homme ne comporte aucune ambiguïté et est
comprise de tous.
Post by Pierre Hallet
C'est d'ailleurs ce que font vos voisins en allemand, en
espagnol, en portugais, en italien, en néerlandais... et
en français aussi pour les Québécois, semble-t-il.
Pour votre autre objection, ne s'agit-il pas de distinguer
les droits d'humains individuels de ceux de collectivités
humaines ? « Droits de la personne » pourrait donc être
plus approprié, certes, et d'ailleurs on y recourt parfois.
--
BéCé
www.bernardcordier.com
Sh.Mandrake
2017-12-07 11:31:04 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by Pierre Hallet
Parler des droits humains au lieu des droit[s] de l'homme
est une bêtise.
Merci pour ce commentaire nuancé. Je dois donc être bête.
Ça n’avance à rien. Humain signifie qui se rapporte à
l'homme. Homme vient du latin hominem, accusatif de
homo, humain vient de humanus, de homo, l'homme.
Sauf qu'en latin, « homo » désigne l'être humain de l'un
ou l'autre sexe, ce que « humain » prolonge. « Homme »,
en revanche, est ambigu (homo ou vir ?). Si vous désirez
de la clarté, mieux vaut parler de droits humains.
C'est d'ailleurs ce que font vos voisins en allemand, en
espagnol, en portugais, en italien, en néerlandais... et
en français aussi pour les Québécois, semble-t-il.
Pour votre autre objection, ne s'agit-il pas de distinguer
les droits d'humains individuels de ceux de collectivités
humaines ? « Droits de la personne » pourrait donc être
plus approprié, certes, et d'ailleurs on y recourt parfois.
Je crois que les Canadiens parlent des droits de la personne humaine.
Est-ce la solution ? Je n'en sais rien.
--
Ubuntou,

Le Magicien
Harp
2017-12-07 12:19:18 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by Sh.Mandrake
Post by Pierre Hallet
Parler des droits humains au lieu des droit[s] de l'homme
est une bêtise.
Merci pour ce commentaire nuancé. Je dois donc être bête.
Ça n’avance à rien. Humain signifie qui se rapporte à
l'homme. Homme vient du latin hominem, accusatif de
homo, humain vient de humanus, de homo, l'homme.
Sauf qu'en latin, « homo » désigne l'être humain de l'un
ou l'autre sexe, ce que « humain » prolonge. « Homme »,
en revanche, est ambigu (homo ou vir ?). Si vous désirez
de la clarté, mieux vaut parler de droits humains.
C'est d'ailleurs ce que font vos voisins en allemand, en
espagnol, en portugais, en italien, en néerlandais... et
en français aussi pour les Québécois, semble-t-il.
Pour votre autre objection, ne s'agit-il pas de distinguer
les droits d'humains individuels de ceux de collectivités
humaines ? « Droits de la personne » pourrait donc être
plus approprié, certes, et d'ailleurs on y recourt parfois.
Je crois que les Canadiens parlent des droits de la personne humaine.
Est-ce la solution ? Je n'en sais rien.
Ils disent plutôt "droits de la personne". Ça suffit bien.
http://www.cdpdj.qc.ca/fr/droits-de-la-personne/Pages/default.aspx
Harp
2017-12-06 21:59:56 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by BéCé
Parler des droits humains au lieu des droit de l'homme est une bêtise.
1. Ça n’avance à rien. Humain signifie qui se rapporte à l'homme. Homme vient
du latin hominem, accusatif de homo, humain vient de humanus, de homo,
l'homme.
2. Ça ne veut rien dire. Que peut bien vouloir dire droits humains ?
Existerait-il des droits non-humains (provenant d'une autre espèce
intelligente, extra-terrestre) ? Y aurait-il des droits in-humains (droit de
se faire torturer par exemple) ?, ça n'a pas de sens. Le droit, les droits,
tous les droits sont humains. Le droit est le propre de l'homme.
Si vous n'êtes pas convaincus, comparez ces deux expression : "droits
animaux" et "droits des animaux" et constatez la différence.
Les droits de l'humain, ça le fait.
BéCé
2017-12-07 09:31:03 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by Harp
Post by BéCé
Parler des droits humains au lieu des droit de l'homme est une bêtise.
1. Ça n’avance à rien. Humain signifie qui se rapporte à l'homme. Homme vient
du latin hominem, accusatif de homo, humain vient de humanus, de homo,
l'homme.
2. Ça ne veut rien dire. Que peut bien vouloir dire droits humains ?
Existerait-il des droits non-humains (provenant d'une autre espèce
intelligente, extra-terrestre) ? Y aurait-il des droits in-humains (droit de
se faire torturer par exemple) ?, ça n'a pas de sens. Le droit, les droits,
tous les droits sont humains. Le droit est le propre de l'homme.
Si vous n'êtes pas convaincus, comparez ces deux expression : "droits
animaux" et "droits des animaux" et constatez la différence.
Les droits de l'humain, ça le fait.
Voilà.
--
BéCé
www.bernardcordier.com
Jean-Pierre Kuypers
2017-12-06 22:30:18 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by BéCé
Parler des droits humains au lieu des droit de l'homme est une bêtise.
Toutafé !

Les droits de l'homme, c'est ceux des hommes.
Pour les femmes, il y a l'église, la cuisine et les enfants, non ?...

Quand ma femme m'a demandé plus de liberté, j'ai agrandi la cuisine.
--
Jean-Pierre Kuypers
Harp
2017-12-06 22:56:50 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by Jean-Pierre Kuypers
Post by BéCé
Parler des droits humains au lieu des droit de l'homme est une bêtise.
Toutafé !
Les droits de l'homme, c'est ceux des hommes.
Pour les femmes, il y a l'église, la cuisine et les enfants, non ?...
Quand ma femme m'a demandé plus de liberté, j'ai agrandi la cuisine.
Bientôt, joye sera heureuse.
http://bit.ly/2Az0PKb
joye
2017-12-06 23:01:54 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by Jean-Pierre Kuypers
Pour les femmes, il y a l'église, la cuisine et les enfants, non ?...
Psst, Kuypers, z'avez pas de calendrier ? C'est l'année 2017, pas 1817.

Vous avez dû vous endormir en regardant "Beauf Académie".
Le Pépé à chênes
2017-12-06 23:08:13 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by Jean-Pierre Kuypers
Les droits de l'homme, c'est ceux des hommes.
Pour les femmes, il y a l'église, la cuisine et les enfants, non ?...
Quand ma femme m'a demandé plus de liberté, j'ai agrandi la cuisine.
Machiste !
Harp
2017-12-07 04:54:10 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by Jean-Pierre Kuypers
Post by BéCé
Parler des droits humains au lieu des droit de l'homme est une bêtise.
Toutafé !
Les droits de l'homme, c'est ceux des hommes.
Pour les femmes, il y a l'église, la cuisine et les enfants, non ?...
Kinder, Küche, Kirche relève du slogan. Ça sonne tout de même mieux en
allemand.
Post by Jean-Pierre Kuypers
Quand ma femme m'a demandé plus de liberté, j'ai agrandi la cuisine.
Moi elle me tanne pour refaire la cuisine, c'est du harcèlement moral.
Harp
2017-12-07 12:28:58 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by Jean-Pierre Kuypers
Post by BéCé
Parler des droits humains au lieu des droit de l'homme est une bêtise.
Toutafé !
Les droits de l'homme, c'est ceux des hommes.
Pour les femmes, il y a l'église, la cuisine et les enfants, non ?...
Au Portugal, il y a la variante FFF fado, Fatima, football "qui
symbolisait les valeurs portugaises sous la dictature de António de
Oliveira Salazar".

Toi aussi féministe française, tu peux inventer ton CCC, JJJ ou WWW, tu
dis que ça date de Pétain et roule ma poule.
Le Pépé à chênes
2017-12-08 12:36:56 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by Harp
Toi aussi féministe française, tu peux inventer ton CCC, JJJ ou WWW, tu
dis que ça date de Pétain et roule ma poule.
Papet : pénéqué, plage, parasol, pastis. Putain !
siger
2017-12-08 10:09:54 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by BéCé
Parler des droits humains au lieu des droit de l'homme est une
bêtise.
1. Ça n'avance à rien.
Si vous le dites...
Post by BéCé
Humain signifie qui se rapporte à l'homme. Homme
vient du latin hominem, accusatif de homo, humain vient de humanus,
de homo, l'homme.
Bon.
Post by BéCé
2. Ça ne veut rien dire. Que peut bien vouloir dire droits humains
? Existerait-il des droits non-humains (provenant d'une autre espèce
intelligente, extra-terrestre) ? Y aurait-il des droits in-humains
(droit de se faire torturer par exemple) ?, ça n'a pas de sens. Le
droit, les droits, tous les droits sont humains. Le droit est le
propre de l'homme.
Quelle différence faites vous ici avec les droits de l'homme ?
--
siger
Loading...