Discussion:
À portée de main
Add Reply
joye
2017-02-12 21:42:24 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Quelqu'un sait-il pourquoi on n'écrit pas « à LA portée de LA main »
dans cette expression ?

Quelle est la logique (ou règle syntactique ?) derrière la suppression
de l'article définie ?
Santa Claup
2017-02-12 21:49:13 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Quelqu'un sait-il pourquoi on n'écrit pas « à LA portée de LA main » dans
cette expression ?
Quelle est la logique derrière la suppression de l'article définie ?
Pourquoi la logique serait-elle la règle absolue ?
Anansi
2017-02-12 22:11:55 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by joye
Quelqu'un sait-il pourquoi on n'écrit pas « à LA portée de LA main »
dans cette expression ?
Quelle est la logique (ou règle syntactique ?) derrière la suppression
de l'article définie ?
Du TLFi :
- À portée de la main (ou à la portée de la main, à portée de main).
À proximité immédiate, de telle façon que l'on puisse saisir l'objet
facilement et rapidement.
« C'était une corde à portée de main pour un homme qui se noyait. »
(BALZAC, César Birotteau, 1837, p. 82)
« Il avait toujours sur son lit, sur sa table, à portée de sa main, du
papier à musique.
(ROLLAND, Jean-Christophe, La Nouvelle journée, 1912, p. 1584).
Au figuré :
« La lutte fut longue, les douleurs fatigantes et insupportables, et la
délivrance était toujours là, à portée de la main. »
(BAUDELAIRE, Paradis artificiels, 1860, p. 418).
« L'élan d'une imagination vive vers un univers poétique à portée de la
main (MOUNIER, Traité du caractère, 1946, p. 94).
joye
2017-02-12 22:29:42 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by Anansi
Post by joye
Quelqu'un sait-il pourquoi on n'écrit pas « à LA portée de LA main »
dans cette expression ?
Quelle est la logique (ou règle syntactique ?) derrière la suppression
de l'article définie ?
- À portée de la main (ou à la portée de la main, à portée de main).
À proximité immédiate, de telle façon que l'on puisse saisir l'objet
facilement et rapidement.
« C'était une corde à portée de main pour un homme qui se noyait. »
(BALZAC, César Birotteau, 1837, p. 82)
« Il avait toujours sur son lit, sur sa table, à portée de sa main, du
papier à musique.
(ROLLAND, Jean-Christophe, La Nouvelle journée, 1912, p. 1584).
« La lutte fut longue, les douleurs fatigantes et insupportables, et la
délivrance était toujours là, à portée de la main. »
(BAUDELAIRE, Paradis artificiels, 1860, p. 418).
« L'élan d'une imagination vive vers un univers poétique à portée de la
main (MOUNIER, Traité du caractère, 1946, p. 94).
Merci, mais pourriez-vous m'expliquer où dans votre citation se trouve
la réponse à ma /deuxième/ question ?
DB
2017-02-13 08:16:21 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Quelqu'un sait-il pourquoi on n'écrit pas « à LA portée de LA main » dans
cette expression ?
Quelle est la logique (ou règle syntactique ?) derrière la suppression de
l'article définie ?
Difficile de trouver une logique ici, car les trois expressions
coexistent paisiblement :
à la portée de la main
à portée de la main
à portée de main
Souvent, les articles sont absents dans les locutions anciennes, ou
quand elles prennent un certain degré d'abstraction.
Un coup d'oeil sur GoogleGram montre quelque chose d'intéressant :
http://minilink.es/3kly
la première expression végète, la seconde a été longtemps loin en tête,
et la troisième n'est pas une locution ancienne mais elle a commencé à
s'élever petit à petit à partir du début du XXe siècle pour, vers les
années 80-90, devenir prédominante face à la seconde qui amorçait une
chute de fréquence dès les années 60.
Pourquoi ? Impossible à mon avis d'expliquer les phénomènes de
popularité de telles expressions. Disons que le degré d'abstraction
peut avoir joué. Peut-être aussi la proximité avec d'autres expressions
semblables du type "à vue de nez", "à vol d'oiseau" qui, elles,
n'admettent pas de sens propre.
Olivier Miakinen
2017-02-13 08:35:25 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by DB
[...]
http://minilink.es/3kly
Lien long :
<https://books.google.com/ngrams/graph?content=à+portée+de+main%2Cla+portée+de+la+main%2Cà+portée+de+la+main&year_start=1800&year_end=2008&corpus=19&smoothing=3&share=&direct_url=t1%3B%2Cà>

Ou plutôt :
<https://books.google.com/ngrams/graph?content=%C3%A0+port%C3%A9e+de+main%2Cla+port%C3%A9e+de+la+main%2C%C3%A0+port%C3%A9e+de+la+main&year_start=1800&year_end=2008&corpus=19&smoothing=3&share=&direct_url=t1%3B%2C%C3%A0%20port%C3%A9e%20de%20main%3B%2Cc0%3B.t1%3B%2Cla%20port%C3%A9e%20de%20la%20main%3B%2Cc0%3B.t1%3B%2C%C3%A0%20port%C3%A9e%20de%20la%20main%3B%2Cc0>
Post by DB
la première expression végète, la seconde a été longtemps loin en tête,
et la troisième n'est pas une locution ancienne mais elle a commencé à
s'élever petit à petit à partir du début du XXe siècle pour, vers les
années 80-90, devenir prédominante face à la seconde qui amorçait une
chute de fréquence dès les années 60.
Pourquoi ? Impossible à mon avis d'expliquer les phénomènes de
popularité de telles expressions. Disons que le degré d'abstraction
peut avoir joué. Peut-être aussi la proximité avec d'autres expressions
semblables du type "à vue de nez", "à vol d'oiseau" qui, elles,
n'admettent pas de sens propre.
Pour expliquer cela, on pourrait aussi penser que la tendance va
vers l'économie. L'expression a d'abord perdu son premier /la/ au
dix-neuvième siècle, puis le second /la/ au vingtième siècle.
--
Olivier Miakinen
joye
2017-02-13 13:04:20 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by DB
Post by joye
Quelle est la logique (ou règle syntactique ?) derrière la suppression
de l'article définie ?
Difficile de trouver une logique ici, car les trois expressions
à la portée de la main
à portée de la main
à portée de main
Souvent, les articles sont absents dans les locutions anciennes, ou
quand elles prennent un certain degré d'abstraction.
http://minilink.es/3kly
la première expression végète, la seconde a été longtemps loin en tête,
et la troisième n'est pas une locution ancienne mais elle a commencé à
s'élever petit à petit à partir du début du XXe siècle pour, vers les
années 80-90, devenir prédominante face à la seconde qui amorçait une
chute de fréquence dès les années 60.
Pourquoi ? Impossible à mon avis d'expliquer les phénomènes de
popularité de telles expressions. Disons que le degré d'abstraction peut
avoir joué. Peut-être aussi la proximité avec d'autres expressions
semblables du type "à vue de nez", "à vol d'oiseau" qui, elles,
n'admettent pas de sens propre.
Très intéressant !
Selakelos
2017-02-13 09:47:07 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Quelqu'un sait-il pourquoi on n'écrit pas « à LA portée de LA main » dans
cette expression ?
Quelle est la logique (ou règle syntactique ?) derrière la suppression de
l'article définie ?
La logique tient dans la tendance naturelle des locuteurs à se
débarrasser de mots non nécessaires à la compréhension.
DB
2017-02-13 10:38:51 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Quelqu'un sait-il pourquoi on n'écrit pas « à LA portée de LA main » dans
cette expression ?
Quelle est la logique (ou règle syntactique ?) derrière la suppression de
l'article définie ?
La logique tient dans la tendance naturelle des locuteurs à se débarrasser de
mots non nécessaires à la compréhension.
Pourquoi n'avez-vous pas écrit : « logique tient dans tendance
naturelle locuteurs se débarrasser mots non nécessaires compréhension.
» ?
Selakelos
2017-02-13 12:23:32 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Quelqu'un sait-il pourquoi on n'écrit pas « à LA portée de LA main » dans
cette expression ?
Quelle est la logique (ou règle syntactique ?) derrière la suppression de
l'article définie ?
La logique tient dans la tendance naturelle des locuteurs à se débarrasser
de mots non nécessaires à la compréhension.
Pourquoi n'avez-vous pas écrit : « logique tient dans tendance naturelle
locuteurs se débarrasser mots non nécessaires compréhension. » ?
Parce qu'il s'agit d'une tendance et non d'un processus systématique.
DB
2017-02-13 12:39:42 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by Selakelos
Quelqu'un sait-il pourquoi on n'écrit pas « à LA portée de LA main » dans
cette expression ?
Quelle est la logique (ou règle syntactique ?) derrière la suppression de
l'article définie ?
La logique tient dans la tendance naturelle des locuteurs à se débarrasser
de mots non nécessaires à la compréhension.
Pourquoi n'avez-vous pas écrit : « logique tient dans tendance naturelle
locuteurs se débarrasser mots non nécessaires compréhension. » ?
Parce qu'il s'agit d'une tendance et non d'un processus systématique.
En tout cas, ce n'est pas cette tendance qui explique qu'on dise "Tout
à fait" au lieu de "oui".
Selakelos
2017-02-13 12:51:13 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by Selakelos
Post by Selakelos
Post by joye
Quelqu'un sait-il pourquoi on n'écrit pas « à LA portée de LA main »
dans cette expression ?
Quelle est la logique (ou règle syntactique ?) derrière la suppression
de l'article définie ?
La logique tient dans la tendance naturelle des locuteurs à se
débarrasser de mots non nécessaires à la compréhension.
Pourquoi n'avez-vous pas écrit : « logique tient dans tendance naturelle
locuteurs se débarrasser mots non nécessaires compréhension. » ?
Parce qu'il s'agit d'une tendance et non d'un processus systématique.
En tout cas, ce n'est pas cette tendance qui explique qu'on dise "Tout à
fait" au lieu de "oui".
En effet, c'en est une autre.
gump
2017-02-13 14:12:20 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
En tout cas, ce n'est pas cette tendance qui explique qu'on dise "Tout à
fait" au lieu de "oui".
Absolument !

joye
2017-02-13 13:06:51 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Pourquoi n'avez-vous pas écrit : « logique tient dans tendance naturelle
locuteurs se débarrasser mots non nécessaires compréhension. » ?
Parce que sa réponse n'est pas une expression figée ?
joye
2017-02-13 13:05:24 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by Selakelos
Post by joye
Quelle est la logique (ou règle syntactique ?) derrière la suppression
de l'article définie ?
La logique tient dans la tendance naturelle des locuteurs à se
débarrasser de mots non nécessaires à la compréhension.
Peut-être bien.
Loading...