Discussion:
Oui, cela peut choquer certains, mais...
Add Reply
joye
2017-11-30 01:28:39 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
§

La langue inclusive dit la réalité d’une société où les femmes sont
présentes dans le monde du travail, doivent prendre davantage place dans
les espaces de débat et de décision, gagner en visibilité et en
reconnaissance dans les médias, dans l’art... La langue inclusive ouvre
l’imaginaire aux incarnations féminines du pouvoir, de la prise de
parole, de la création, et nous avons la conviction que c’est aussi de
cette façon-là cela que l’on stimulera et promouvra l’ambition des
filles et femmes d’aujourd’hui et demain. En leur permettant de se voir
et d’être vues dans le langage. Ce n’est pas tout d’une politique
d’égalité, mais le symbolique n’est pas rien non plus, parce qu’il a le
pouvoir de performer la réalité.

§

https://blog.francetvinfo.fr/ladies-and-gentlemen/2017/11/21/oui-lecriture-inclusive-est-bien-un-hommage-a-la-langue-francaise.html
Le Pépé à chênes
2017-11-30 07:33:22 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by joye
§
La langue inclusive dit la réalité d’une société où les femmes sont
présentes dans le monde du travail, doivent prendre davantage place dans
les espaces de débat et de décision, gagner en visibilité et en
reconnaissance dans les médias, dans l’art... La langue inclusive ouvre
l’imaginaire aux incarnations féminines du pouvoir, de la prise de
parole, de la création, et nous avons la conviction que c’est aussi de
cette façon-là cela que l’on stimulera et promouvra l’ambition des
filles et femmes d’aujourd’hui et demain. En leur permettant de se voir
et d’être vues dans le langage. Ce n’est pas tout d’une politique
d’égalité, mais le symbolique n’est pas rien non plus, parce qu’il a le
pouvoir de performer la réalité.
§
L'acte performatif ne vaut que si la personne qui y a recours est
reconnue dans son autorité. Il ne suffit pas de dire "Levez-vous" pour
que l'assistance se lève, il faut que cette dernière accepte l'autorité
de celui qui s'exprime.
Dès lors, "performer la réalité" n'a aucun sens, puisqu'il n'engage pas
les personnes destinatrices du discours. Plutôt que "performer la
réalité", j'aurais employé "marquer la réalité".
BéCé
2017-11-30 09:15:58 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by Le Pépé à chênes
Post by joye
§
La langue inclusive dit la réalité d’une société où les femmes sont
présentes dans le monde du travail, doivent prendre davantage place dans
les espaces de débat et de décision, gagner en visibilité et en
reconnaissance dans les médias, dans l’art... La langue inclusive ouvre
l’imaginaire aux incarnations féminines du pouvoir, de la prise de
parole, de la création, et nous avons la conviction que c’est aussi de
cette façon-là cela que l’on stimulera et promouvra l’ambition des
filles et femmes d’aujourd’hui et demain. En leur permettant de se voir
et d’être vues dans le langage. Ce n’est pas tout d’une politique
d’égalité, mais le symbolique n’est pas rien non plus, parce qu’il a le
pouvoir de performer la réalité.
§
L'acte performatif ne vaut que si la personne qui y a recours est
reconnue dans son autorité. Il ne suffit pas de dire "Levez-vous" pour
que l'assistance se lève, il faut que cette dernière accepte l'autorité
de celui qui s'exprime.
Dès lors, "performer la réalité" n'a aucun sens, puisqu'il n'engage pas
les personnes destinatrices du discours. Plutôt que "performer la
réalité", j'aurais employé "marquer la réalité".
Je dirai "agir sur", voire "transformer".
--
BéCé
www.bernardcordier.com
Santa Claup
2017-11-30 09:35:54 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by BéCé
Post by Le Pépé à chênes
L'acte performatif ne vaut que si la personne qui y a recours est
reconnue dans son autorité. Il ne suffit pas de dire "Levez-vous" pour
que l'assistance se lève, il faut que cette dernière accepte l'autorité
de celui qui s'exprime.
Dès lors, "performer la réalité" n'a aucun sens, puisqu'il n'engage pas
les personnes destinatrices du discours. Plutôt que "performer la
réalité", j'aurais employé "marquer la réalité".
Je dirai "agir sur", voire "transformer".
De toute manière, nous sommes dans une société superficielle et on
gonfle cette histoire artificiellement pour canaliser les énergies sous
tension afin qu'elles ne pensent pas à autre chose...
Si on prend l'exemple de "docteur" aujourd'hui affirmé pas les femmes
comme devant se féminiser en "docteure", on constate que le mot féminin
existe déjà comme "doctoresse". Sauf que nos amies les femmes qui
pensent, refusent le terme, dis donc !!! Ah ben ça alors ! Il ne serait
pas beau selon certaines, ni valorisant pour d'autres !
Néanmoins, on n'entend pas parler de "maçonne" ni de "plombière",
encore moins de "peintresse en bâtiment" !
On nous pète les trucs avec des métiers qui ne concernent pour la
plupart que des rôles de pouvoir, de faire-valoir ou de prestige plus
ou moins réel. On reste donc bien confiné.e.s dans le superficiel,
l'apparence, le toc, le kitsch, la forme et non le fond.
Depuis quand, déjà ? Ah oui... Forcément.
joye
2017-11-30 10:52:04 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
    L'acte performatif ne vaut que si la personne qui y a recours est
reconnue dans son autorité.
Reconnue comme présent, cela compte pour beaucoup. Mais, aux dernières
nouvelles, tu n'es pas une femme, donc, peux-tu vraiment te rendre
compte de la vraie importance d'un tel changement ?

Je peux te pincer en disant "Cela ne fait pas mal" parce que cela ne
/me/ fait pas mal, mais est-ce une vérité absolue ?
Il ne suffit pas de dire "Levez-vous" pour
que l'assistance se lève, il faut que cette dernière accepte l'autorité
de celui qui s'exprime.
L'assistance n'agira jamais en masse car composée des individus.
    Dès lors, "performer la réalité" n'a aucun sens, puisqu'il n'engage
pas les personnes destinatrices du discours. Plutôt que "performer la
réalité", j'aurais employé "marquer la réalité".
Nous n'avons que le langage pour communiquer nos réalités aux autres qui
peuvent, ou qui ne peuvent pas, les partager ou les comprendre.
Le Pépé à chênes
2017-11-30 18:26:06 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by joye
     L'acte performatif ne vaut que si la personne qui y a recours est
reconnue dans son autorité.
Reconnue comme présent, cela compte pour beaucoup. Mais, aux dernières
nouvelles, tu n'es pas une femme, donc, peux-tu vraiment te rendre
compte de la vraie importance d'un tel changement ?
Je ne vois pas en quoi le fait d'être un homme infirme quoi que ce soit
dans la définition que je donne de l'acte performatif.
Post by joye
Je peux te pincer en disant "Cela ne fait pas mal" parce que cela ne
/me/ fait pas mal, mais est-ce une vérité absolue ?
Il n'y a rien de performatif dans ce que tu dis ou décris.
Post by joye
Il ne suffit pas de dire "Levez-vous" pour que l'assistance se lève,
il faut que cette dernière accepte l'autorité de celui qui s'exprime.
L'assistance n'agira jamais en masse car composée des individus.
Je ne suis pas d'accord. Une classe est composée d'individus, qui, en
principe, fait ce que disent les enseignants.
Au tribunal aussi, il est préférable de se lever lorsque l'huissier
annonce la cour.
Post by joye
     Dès lors, "performer la réalité" n'a aucun sens, puisqu'il
n'engage pas les personnes destinatrices du discours. Plutôt que
"performer la réalité", j'aurais employé "marquer la réalité".
Nous n'avons que le langage pour communiquer nos réalités aux autres qui
peuvent, ou qui ne peuvent pas, les partager ou les comprendre.
Oui, mais il ne faut pas abrutir le langage au nom de plus
d'égalitarisme, sinon, c'est la pagaille. Là, tu milites pour la cause
féminine. Demain, Harp militera pour la cause des jeunes, Anansi pour
celle des seniors, BéCé pour celles des transgenres... S'il faut mettre
en écriture tout cela, les pronoms "il" et "elle" ne suffiront plus, car
ces pronoms ne tiennent pas compte des caractéristiques des personnes
(sauf pour le genre et le nombre) auxquelles ils renvoient.
Anansi
2017-11-30 18:52:24 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by Le Pépé à chênes
Demain, Harp militera pour la cause des jeunes, Anansi pour
celle des seniors, BéCé pour celles des transgenres...
Pas du tout ! Je milite pour la promotion des tricksters arachnoïdes
ashanti à la tête des panthéons.

Et c'est pas gagné !
Le Pépé à chênes
2017-11-30 19:20:45 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by Anansi
Post by Le Pépé à chênes
Demain, Harp militera pour la cause des jeunes, Anansi pour
celle des seniors, BéCé pour celles des transgenres...
Pas du tout ! Je milite pour la promotion des tricksters arachnoïdes
ashanti à la tête des panthéons.
Et plus du tout pour les niagaresques aux fêtes de village ?
Anansi
2017-11-30 19:29:43 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by Le Pépé à chênes
Post by Anansi
Post by Le Pépé à chênes
Demain, Harp militera pour la cause des jeunes, Anansi pour
celle des seniors, BéCé pour celles des transgenres...
Pas du tout ! Je milite pour la promotion des tricksters arachnoïdes
ashanti à la tête des panthéons.
Et plus du tout pour les niagaresques aux fêtes de village ?
Ce ne sont pas des fêtes de village, mais des concerts de culte.
joye
2017-11-30 21:26:59 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by joye
Nous n'avons que le langage pour communiquer nos réalités aux autres
qui peuvent, ou qui ne peuvent pas, les partager ou les comprendre.
    Oui, mais il ne faut pas abrutir le langage au nom de plus
d'égalitarisme, sinon, c'est la pagaille.
Non, parce qu'il ne s'agit pas d'abrutir quoi que ce soit. Pas plus que
pour tous les anglicismes qui ont libre cours, ou d'autres innovations,
comme sucrer les accents circonflexes, ou écrire "ognon" pour "oignon".
Tu ne peux pas favoriser les rectifications de 1990 et de la rentrée
2017 sans en embrasser d'autres qui t'incommodent.
Là, tu milites pour la cause
féminine. Demain, Harp militera pour la cause des jeunes, Anansi pour
celle des seniors, BéCé pour celles des transgenres...
Super. Il serait temps qu'on ouvre l'esprit et les bras en faisant
preuve de courage et de compassion envers tous.

Liberté. Égalité. Fraternité. Il serait temps aussi que cela devienne
une réalité au lieu d'un slogan, ne trouves-tu pas ?
S'il faut mettre
en écriture tout cela, les pronoms "il" et "elle" ne suffiront plus
Et alors ? Avant l'invention de l'Internet, il n'y avait pas de mot
pour cela, mais ce n'est pas une raison de rejeter un mot maintenant.
, car
ces pronoms ne tiennent pas compte des caractéristiques des personnes
(sauf pour le genre et le nombre) auxquelles ils renvoient.
Et ? Essaies-tu de dire que les francophones ne sont pas capables de
maîtriser de nouvelles bases ? Si c'est le cas, pourquoi en sont-il
incapables ?
Le Pépé à chênes
2017-11-30 21:52:58 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by joye
Post by joye
Nous n'avons que le langage pour communiquer nos réalités aux autres
qui peuvent, ou qui ne peuvent pas, les partager ou les comprendre.
     Oui, mais il ne faut pas abrutir le langage au nom de plus
d'égalitarisme, sinon, c'est la pagaille.
Non, parce qu'il ne s'agit pas d'abrutir quoi que ce soit.
Pour l'instant, il n'y a que la marque du féminin qui agite les
esprits. Mais qu'en sera-t-il lorsqu'il sera question des autres
"genres" ? Lorsque tel groupe social revendiquera une meilleure
lisibilité dans la manière d'écrire ou de s'exprimer ?
Post by joye
Pas plus que
pour tous les anglicismes qui ont libre cours, ou d'autres innovations,
comme sucrer les accents circonflexes, ou écrire "ognon" pour "oignon".
Ça n'a aucun rapport. Ni de près, ni de loin.
Post by joye
Tu ne peux pas favoriser les rectifications de 1990 et de la rentrée
2017 sans en embrasser d'autres qui t'incommodent.
Je prends ce qui me convient.
Post by joye
Là, tu milites pour la cause féminine. Demain, Harp militera pour la
cause des jeunes, Anansi pour celle des seniors, BéCé pour celles des
transgenres...
Super. Il serait temps qu'on ouvre l'esprit et les bras en faisant
preuve de courage et de compassion envers tous.
Liberté. Égalité. Fraternité. Il serait temps aussi que cela devienne
une réalité au lieu d'un slogan, ne trouves-tu pas ?
Je n'approuve pas la méthode, qui me fait penser au politiquement
correct américain de la fin des années 80.
Post by joye
S'il faut mettre en écriture tout cela, les pronoms "il" et "elle" ne
suffiront plus
Et alors ?  Avant l'invention de l'Internet, il n'y avait pas de mot
pour cela, mais ce n'est pas une raison de rejeter un mot maintenant.
Génial, réinventons la grammaire, inventons de nouveaux pronoms, de
nouveaux accords... Mais il serait tellement plus simple d'inventer une
nouvelle langue, vierge de tout affect, sans passé.
Post by joye
, car ces pronoms ne tiennent pas compte des caractéristiques des
personnes (sauf pour le genre et le nombre) auxquelles ils renvoient.
Et ?  Essaies-tu de dire que les francophones ne sont pas capables de
maîtriser de nouvelles bases ? Si c'est le cas, pourquoi en sont-il
incapables ?
Et si on essayait d'abord de maîtriser celles qui existent actuellement ?
joye
2017-11-30 22:51:25 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by joye
Non, parce qu'il ne s'agit pas d'abrutir quoi que ce soit.
    Pour l'instant, il n'y a que la marque du féminin qui agite les
esprits.
Oui. Et l'on peut se demander bien pourquoi. J'ai ma petite idée. ;-)
Mais qu'en sera-t-il lorsqu'il sera question des autres
"genres" ?
Quand on aura maîtrisé l'écriture inclusive, ce sera plus facile. On en
aura l'habitude.
Lorsque tel groupe social revendiquera une meilleure
lisibilité dans la manière d'écrire ou de s'exprimer ?
Une langue inclusive, c'est un atout universel, ne trouves-tu pas ?
Post by joye
Pas plus que pour tous les anglicismes qui ont libre cours, ou
d'autres innovations, comme sucrer les accents circonflexes, ou écrire
"ognon" pour "oignon".
    Ça n'a aucun rapport. Ni de près, ni de loin.
Mais si. Un changement est un changement est un changement, et la raison
pour l'écriture inclusive est aussi valide que la raison pour tous les
autres changements de langue.
Post by joye
Tu ne peux pas favoriser les rectifications de 1990 et de la rentrée
2017 sans en embrasser d'autres qui t'incommodent.
    Je prends ce qui me convient.
C'est une erreur de porter les œillères, surtout si l'on veut profiter
du monde qui passe.
Post by joye
Là, tu milites pour la cause féminine. Demain, Harp militera pour la
cause des jeunes, Anansi pour celle des seniors, BéCé pour celles des
transgenres...
Super. Il serait temps qu'on ouvre l'esprit et les bras en faisant
preuve de courage et de compassion envers tous.
Liberté. Égalité. Fraternité. Il serait temps aussi que cela devienne
une réalité au lieu d'un slogan, ne trouves-tu pas ?
    Je n'approuve pas la méthode, qui me fait penser au politiquement
correct américain de la fin des années 80.
Je comprends, tu veux que la langue française meure dans tes bras à toi,
loin de tout autre qui voudrait la posséder (et, en ce faisant, la faire
vivre).

Très bien, mais je note que toi aussi, tu trouves que la devise
française est mensongère.
Post by joye
S'il faut mettre en écriture tout cela, les pronoms "il" et "elle" ne
suffiront plus
Et alors ?  Avant l'invention de l'Internet, il n'y avait pas de mot
pour cela, mais ce n'est pas une raison de rejeter un mot maintenant.
    Génial, réinventons la grammaire, inventons de nouveaux pronoms, de
nouveaux accords... Mais il serait tellement plus simple d'inventer une
nouvelle langue, vierge de tout affect, sans passé.
Bel exemple du sophisme d'épouvantail. Ce n'est pas un argument. Le ciel
ne va pas tomber si l'on adopte l'écriture inclusive.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Épouvantail_(rhétorique)
Post by joye
, car ces pronoms ne tiennent pas compte des caractéristiques des
personnes (sauf pour le genre et le nombre) auxquelles ils renvoient.
Et ?  Essaies-tu de dire que les francophones ne sont pas capables de
maîtriser de nouvelles bases ? Si c'est le cas, pourquoi en sont-il
incapables ?
    Et si on essayait d'abord de maîtriser celles qui existent
actuellement ?
Donc, tu es contre l'écriture inclusive parce que c'est trop difficile
pour les petites têtes blondes. Très bien.

Mais le français est trop difficile aussi, dit-on, parce que les petits
Français ne savent plus ni parler ni écrire correctement la langue telle
qu'elle est actuellement. Je lis cela ici depuis des lustres.

Alors pourquoi est-ce que vous les francophones continuez à l'utiliser ?
Tout ce qui est trop difficile est à jeter, n'est-ce pas ?
Le Pépé à chênes
2017-12-01 07:50:42 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by joye
Mais qu'en sera-t-il lorsqu'il sera question des autres "genres" ?
Quand on aura maîtrisé l'écriture inclusive, ce sera plus facile. On en
aura l'habitude.
Beaucoup ont déjà du mal à maîtriser l'écriture, et là, il s'agit
d'ajouter de nouvelles règles... Les esprits ne sont pas prêts, en plus
de n'être pas préparés.
Post by joye
Lorsque tel groupe social revendiquera une meilleure lisibilité dans
la manière d'écrire ou de s'exprimer ?
Une langue inclusive, c'est un atout universel, ne trouves-tu pas ?
Les déclinaisons aussi, c'est génial. Quand je regarde le système
morphologique du latin et celui du français (déclinaisons et
conjugaisons), je ne puis que constater qu'avec le temps, il y a eu des
pertes. À un moment donné, l'économie de la langue entre en jeu pour
opérer des réductions dans le système.
Post by joye
Post by joye
Pas plus que pour tous les anglicismes qui ont libre cours, ou
d'autres innovations, comme sucrer les accents circonflexes, ou
écrire "ognon" pour "oignon".
     Ça n'a aucun rapport. Ni de près, ni de loin.
Mais si. Un changement est un changement est un changement, et la raison
pour l'écriture inclusive est aussi valide que la raison pour tous les
autres changements de langue.
Non et non. Les réformes orthographiques ont pour but de simplifier la
langue de l'intérieur. Toi, ce que tu promeus, c'est du changement
depuis l'extérieur.
Post by joye
Post by joye
Tu ne peux pas favoriser les rectifications de 1990 et de la rentrée
2017 sans en embrasser d'autres qui t'incommodent.
     Je prends ce qui me convient.
C'est une erreur de porter les œillères, surtout si l'on veut profiter
du monde qui passe.
Je préfère cette situation à celle de voir sans regarder, entendre sans
écouter.
Post by joye
Post by joye
Liberté. Égalité. Fraternité. Il serait temps aussi que cela devienne
une réalité au lieu d'un slogan, ne trouves-tu pas ?
     Je n'approuve pas la méthode, qui me fait penser au politiquement
correct américain de la fin des années 80.
Je comprends, tu veux que la langue française meure dans tes bras à toi,
loin de tout autre qui voudrait la posséder (et, en ce faisant, la faire
vivre).
Tu connais le principe d'Archimède. Le politiquement correct imposé
entraîne les mêmes réactions.
Post by joye
Très bien, mais je note que toi aussi, tu trouves que la devise
française est mensongère.
C'est un idéal vers lequel il faudrait tendre.
Post by joye
     Génial, réinventons la grammaire, inventons de nouveaux pronoms,
de nouveaux accords... Mais il serait tellement plus simple d'inventer
une nouvelle langue, vierge de tout affect, sans passé.
Bel exemple du sophisme d'épouvantail. Ce n'est pas un argument. Le ciel
ne va pas tomber si l'on adopte l'écriture inclusive.
Oui, bien sûr... Mais il est pourtant tellement plus simple de bâtir
quelque chose à partir de rien, que de détruire en partie ce qui existe
déjà pour y mettre autre chose à la place... En linguistique aussi le
phénomène de rejet de greffe existe.
Post by joye
Post by joye
Et ?  Essaies-tu de dire que les francophones ne sont pas capables de
maîtriser de nouvelles bases ? Si c'est le cas, pourquoi en sont-il
incapables ?
     Et si on essayait d'abord de maîtriser celles qui existent
actuellement ?
Donc, tu es contre l'écriture inclusive parce que c'est trop difficile
pour les petites têtes blondes. Très bien.
On voit bien que toi, tu n'es pas confrontée au quotidien aux problèmes
de lecture, de compréhension... des petites têtes blondes.
Post by joye
Mais le français est trop difficile aussi, dit-on, parce que les petits
Français ne savent plus ni parler ni écrire correctement la langue telle
qu'elle est actuellement. Je lis cela ici depuis des lustres.
Ah ? Tu trouves aussi ? Et pourtant, tu veux alourdir la langue...
Post by joye
Alors pourquoi est-ce que vous les francophones continuez à l'utiliser ?
Tout ce qui est trop difficile est à jeter, n'est-ce pas ?
Comment se fait-il que l’espéranto, qui est une langue très simple à
apprendre, sans exception, très régulière, ne soit pas utilisée à la
place de l'anglais, dont l'apprentissage nécessite des années d'études,
en tant qu'outil de communication ?
Chico T
2017-12-01 08:13:08 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by joye
Donc, tu es contre l'écriture inclusive parce que c'est trop difficile
pour les petites têtes blondes. Très bien.
    On voit bien que toi, tu n'es pas confrontée au quotidien aux
problèmes de lecture, de compréhension... des petites têtes blondes.
Joye n'a aucun problème avec le français. On a rarement un problème avec
une langue qu'on a soi-même inventée. ;-)
BéCé
2017-12-01 13:23:51 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by Chico T
Post by joye
Donc, tu es contre l'écriture inclusive parce que c'est trop difficile
pour les petites têtes blondes. Très bien.
    On voit bien que toi, tu n'es pas confrontée au quotidien aux
problèmes de lecture, de compréhension... des petites têtes blondes.
Joye n'a aucun problème avec le français. On a rarement un problème avec
une langue qu'on a soi-même inventée. ;-)
Ao croule :-)
--
BéCé
www.bernardcordier.com
Chico T
2017-12-01 17:53:57 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by BéCé
Post by Chico T
Post by joye
Donc, tu es contre l'écriture inclusive parce que c'est trop difficile
pour les petites têtes blondes. Très bien.
      On voit bien que toi, tu n'es pas confrontée au quotidien aux
problèmes de lecture, de compréhension... des petites têtes blondes.
Joye n'a aucun problème avec le français. On a rarement un problème avec
une langue qu'on a soi-même inventée.    ;-)
Ao croule :-)
Ben oui. Les doux plaisirs de la méchanceté. :-)
joye
2017-12-01 14:33:02 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by joye
Très bien, mais je note que toi aussi, tu trouves que la devise
française est mensongère.
    C'est un idéal vers lequel il faudrait tendre.
Bingo ! tu viens de cerner le principe de l'écriture inclusive !
Post by joye
Alors pourquoi est-ce que vous les francophones continuez à l'utiliser
? Tout ce qui est trop difficile est à jeter, n'est-ce pas ?
    Comment se fait-il que l’espéranto, qui est une langue très simple
à apprendre, sans exception, très régulière, ne soit pas utilisée à la
place de l'anglais, dont l'apprentissage nécessite des années d'études,
en tant qu'outil de communication ?
Une bonne fois pour toutes : parce que /personne/ ne s'en sert.

Et rien à voir avec l'écriture inclusive qui est construite /sur/ les
principes qui existent en français : l'accord au masculin et au féminin.

Je pensais que je comprenais à quel point ça troublait les phallocrates
de voir s'insinuer une démarche pour l'égalité de tout·e·s, mais toi,
j'avoue tu m'étonnes.

Les mêmes arguments que tu donnes contre l'écriture inclusive peuvent
aussi s'appliquer à l'apprentissage des langues régionales. Pourquoi
embêter les petits francophones avec d'autres complications
linguistiques ? Hein ?

Tu as des enfants. Savent-ils que leur papa les trouve trop stupides
pour manier une simple innovation à la langue française ?

J'arrête là, afin que tu puisses dire que tu as gagné le débat. ;-)
Arthur
2017-12-01 15:44:22 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by joye
Très bien, mais je note que toi aussi, tu trouves que la devise française
est mensongère.
    C'est un idéal vers lequel il faudrait tendre.
Bingo ! tu viens de cerner le principe de l'écriture inclusive !
Alors pourquoi est-ce que vous les francophones continuez à l'utiliser ?
Tout ce qui est trop difficile est à jeter, n'est-ce pas ?
    Comment se fait-il que l’espéranto, qui est une langue très simple à
apprendre, sans exception, très régulière, ne soit pas utilisée à la place
de l'anglais, dont l'apprentissage nécessite des années d'études, en tant
qu'outil de communication ?
Une bonne fois pour toutes : parce que /personne/ ne s'en sert.
Raisonnement circulaire.
--
Arthur
joye
2017-12-01 15:52:24 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by Arthur
Post by joye
     Comment se fait-il que l’espéranto, qui est une langue très
simple à apprendre, sans exception, très régulière, ne soit pas
utilisée à la place de l'anglais, dont l'apprentissage nécessite des
années d'études, en tant qu'outil de communication ?
Une bonne fois pour toutes : parce que /personne/ ne s'en sert.
Raisonnement circulaire.
Non. Pour qu'une langue serve, il faut qu'elle soit assez répandue.

L'espéranto ne l'est pas.

Pourquoi est-ce que le chamicuro n'est pas une langue internationale ?

Parce qu'il n'y a plus que huit personnes dans ce bas monde qui la parlent.

Ce n'est pas un raisonnement circulaire, c'est un fait.
Arthur
2017-12-01 16:00:34 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by joye
Post by Arthur
Post by joye
     Comment se fait-il que l’espéranto, qui est une langue très simple à
apprendre, sans exception, très régulière, ne soit pas utilisée à la
place de l'anglais, dont l'apprentissage nécessite des années d'études,
en tant qu'outil de communication ?
Une bonne fois pour toutes : parce que /personne/ ne s'en sert.
Raisonnement circulaire.
Non. Pour qu'une langue serve, il faut qu'elle soit assez répandue.
L'espéranto ne l'est pas.
Pourquoi est-ce que le chamicuro n'est pas une langue internationale ?
Parce qu'il n'y a plus que huit personnes dans ce bas monde qui la parlent.
Ce n'est pas un raisonnement circulaire, c'est un fait.
Je reprends, en résumant.

Le Pépé à Chênes a écrit :
"Pourquoi l'espéranto n'est-il pas utilisé ?"

Vous lui repondez :
"Parce que personne ne s'en sert."

Un raisonnement circulaire de la plus belle espèce.
--
Arthur
joye
2017-12-01 20:15:25 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by Arthur
Un raisonnement circulaire de la plus belle espèce.
Sans contexte, peut-être, mais il semble être contagieux, ignorer le
contexte dans les fils aujourd'hui.

Donc, vous avez raison de l'ignorer parce l'ignorer prouve que vous avez
raison. Sans le contexte, vous avez raison parce que vous avez raison
sans le contexte.

Wala du vrai raisonnement circulaire.

Heureux ?

Sinon, faut que j'y aille, alors je vous laisse là afin que vous
puissiez dire que vous avez raison.
Sh.Mandrake
2017-12-01 20:21:57 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by joye
Sans contexte, peut-être, mais il semble être contagieux, ignorer le
contexte dans les fil·le·s aujourd'hui.
C'est bien ça ?
--
Le Magicien
Arthur
2017-12-02 15:02:38 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by Arthur
Un raisonnement circulaire de la plus belle espèce.
Sans contexte, peut-être, mais il semble être contagieux, ignorer le contexte
dans les fils aujourd'hui.
Donc, vous avez raison de l'ignorer parce l'ignorer prouve que vous avez
raison. Sans le contexte, vous avez raison parce que vous avez raison sans le
contexte.
Wala du vrai raisonnement circulaire.
Heureux ?
Sinon, faut que j'y aille, alors je vous laisse là afin que vous puissiez
dire que vous avez raison.
Bonne journée.
--
Arthur
Chico T
2017-12-01 18:37:24 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by joye
     Comment se fait-il que l’espéranto, qui est une langue très
simple à apprendre, sans exception, très régulière, ne soit pas
utilisée à la place de l'anglais, dont l'apprentissage nécessite des
années d'études, en tant qu'outil de communication ?
Une bonne fois pour toutes : parce que /personne/ ne s'en sert.
Ce qui est assez surprenant. Si j'ai bien compris, dans son système de
genres, l'espéranto incarne le sexisme. On s'attendrait donc à ce que le
patriarcat l'adopte au lieu de l'anglais, afin de pallier sa 'peur'.

(Rire de Diabolo.)
Le Pépé à chênes
2017-12-01 20:06:16 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by joye
Post by joye
Très bien, mais je note que toi aussi, tu trouves que la devise
française est mensongère.
     C'est un idéal vers lequel il faudrait tendre.
Bingo ! tu viens de cerner le principe de l'écriture inclusive !
Je ne partage pas _cette_ manière de tendre vers cet idéal. Et puis,
là, il ne s'agit que de l'écrit. Le même principe peut être repris pour
l'oral, et dans la mesure où entre "les garçons sont partis" et "les
filles sont parties", il n'y a aucune différence entre les deux
participes passés, faudra-t-il faire ressortir le "e" au féminin au
motif que le féminin sonne comme le masculin dans ce cas ?
Post by joye
     Comment se fait-il que l’espéranto, qui est une langue très
simple à apprendre, sans exception, très régulière, ne soit pas
utilisée à la place de l'anglais, dont l'apprentissage nécessite des
années d'études, en tant qu'outil de communication ?
Une bonne fois pour toutes : parce que /personne/ ne s'en sert.
Et comment se fait-il que personne ne s'en sert ? Pourtant, elle a tout
ou presque pour plaire : elle est facile et elle n'est rattachée à aucun
pays.
Post by joye
Et rien à voir avec l'écriture inclusive qui est construite /sur/ les
principes qui existent en français : l'accord au masculin et au féminin.
Il s'agit surtout d'une manière de parler politique. Modifier ou
assouplir les règles d'accord, je suis pour, mais pas question pour moi
de modifier la manière d'écrire. Si je dis que je m'adresse à des
étudiants, j'estime avoir le droit de le dire ainsi, sans avoir à écrire
ou dire que ce sont des étudiantes et des étudiants.
Post by joye
Je pensais que je comprenais à quel point ça troublait les phallocrates
de voir s'insinuer une démarche pour l'égalité de tout·e·s, mais toi,
j'avoue tu m'étonnes.
Tu ne m'enlèveras pas de l'esprit que ce qui est d'abord immédiatement
perçu est la forme du masculin, et que le féminin est présent sous forme
d'appendice. Je peux dire aussi que dans cette écriture, le féminin est
subordonné au masculin.
Ma conclusion : l'outil est mauvais.
Post by joye
Les mêmes arguments que tu donnes contre l'écriture inclusive peuvent
aussi s'appliquer à l'apprentissage des langues régionales. Pourquoi
embêter les petits francophones avec d'autres complications
linguistiques ? Hein ?
C'est vrai. Pourquoi je me fais chier à étudier la langue des
congénères de Trump et d'une famille royale dont les problèmes entre
cousins ont débouché sur bon nombre de guerres ? Cette langue ne
mériterait vraiment pas d'être étudiée.
Post by joye
Tu as des enfants. Savent-ils que leur papa les trouve trop stupides
pour manier une simple innovation à la langue française ?
Ils sont suffisamment grands pour avoir leurs propres idées, et
visiblement, cette simple innovation ne les enchante pas. "C'est une
bonne idée, mais c'est mal fait." "Cette manière d'écrire casse tout le
rythme de la lecture."
Michal
2017-11-30 16:40:32 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
(Je réponds avec le genre inclusif)
Post by Le Pépé à chênes
Post by joye
§
La langue inclusive dit la réalité d’une société où les femmes sont
présentes dans le monde du travail, doivent prendre davantage place
dans les espaces de débat et de décision, gagner en visibilité et
en reconnaissance dans les médias, dans l’art... La langue
inclusive ouvre l’imaginaire aux incarnations féminines du pouvoir,
de la prise de parole, de la création, et nous avons la conviction
que c’est aussi de cette façon-là cela que l’on stimulera et
promouvra l’ambition des filles et femmes d’aujourd’hui et demain.
En leur permettant de se voir et d’être vues dans le langage. Ce
n’est pas tout d’une politique d’égalité, mais le symbolique n’est
pas rien non plus, parce qu’il a le pouvoir de performer la
réalité.
§
L'acte performatif ne vaut que si la personne qui y a recours est
reconnue dans son autorité. Il ne suffit pas de dire "Levez-vous"
pour que l'assistance se lève, il faut que cette dernière accepte
l'autorité de celui qui s'exprime.
Dès lors, "performer la réalité" n'a aucun sens, puisqu'il n'engage
pas les personnes destinatrices du discours. Plutôt que "performer la
réalité", j'aurais employé "marquer la réalité".
Le rapprochement avec la /performance/ n'est pas neutre dans cette
société du spectacle.
Et le /panem et circenses/ crée des actes performatifs à partir de peu
de choses.
Cf. la montée des populismes.
Mais le verbe /performer/ me gêne, surtout dans son emploi transitif,
bien qu'utilisé en linguistique.
Et dans ce contexte, « performer la réalité » ne serait-ce pas un
pléonasme-qui-se-mord-la-queue ?
--
Michal.
Musique et vins :
http://www.divinsaccords.com/
http://www.concertdelaloge.com/
http://quatuorcambiniparis.com/index.html
Pour (dé)lier les langues :
http://soifdailleurs.com/
Chico T
2017-11-30 12:42:12 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by joye
§
La langue inclusive dit la réalité d’une société où les femmes sont
présentes dans le monde du travail, doivent prendre davantage place dans
les espaces de débat et de décision, gagner en visibilité et en
reconnaissance dans les médias, dans l’art... La langue inclusive ouvre
l’imaginaire aux incarnations féminines du pouvoir, de la prise de
parole, de la création, et nous avons la conviction que c’est aussi de
cette façon-là cela que l’on stimulera et promouvra l’ambition des
filles et femmes d’aujourd’hui et demain. En leur permettant de se voir
et d’être vues dans le langage. Ce n’est pas tout d’une politique
d’égalité, mais le symbolique n’est pas rien non plus, parce qu’il a le
pouvoir de performer la réalité.
§
https://blog.francetvinfo.fr/ladies-and-gentlemen/2017/11/21/oui-lecriture-inclusive-est-bien-un-hommage-a-la-langue-francaise.html
« Nous avons la conviction » est débile. Pour l'opposer, il suffit de
dire qu'on a la conviction contraire.

Voyons un peu. Le métier d'éboueur est-il fermé aux femmes parce que le
mot 'éboueuse' ne figure pas encore dans les grands dicos ? Les hommes,
ont-ils du mal à s'envisager comme des personnes ? Etc. etc..

Trêve de rhétorique ! Où est la preuve que c'est la langue qui freine
l'avancement des femmes, et pas autre chose ?
Sh.Mandrake
2017-11-30 12:51:31 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Le 30/11/2017 à 13:42, Chico T a écrit :
[...]
Post by Chico T
Trêve de rhétorique ! Où est la preuve que c'est la langue qui freine
l'avancement des femmes, et pas autre chose ?
La langue n'est que le reflet des mœurs.
--
Le Magicien
BéCé
2017-11-30 12:56:38 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by Chico T
Post by joye
§
La langue inclusive dit la réalité d’une société où les femmes sont
présentes dans le monde du travail, doivent prendre davantage place dans
les espaces de débat et de décision, gagner en visibilité et en
reconnaissance dans les médias, dans l’art... La langue inclusive ouvre
l’imaginaire aux incarnations féminines du pouvoir, de la prise de
parole, de la création, et nous avons la conviction que c’est aussi de
cette façon-là cela que l’on stimulera et promouvra l’ambition des
filles et femmes d’aujourd’hui et demain. En leur permettant de se voir
et d’être vues dans le langage. Ce n’est pas tout d’une politique
d’égalité, mais le symbolique n’est pas rien non plus, parce qu’il a le
pouvoir de performer la réalité.
§
https://blog.francetvinfo.fr/ladies-and-gentlemen/2017/11/21/oui-lecriture-inclusive-est-bien-un-hommage-a-la-langue-francaise.html
« Nous avons la conviction » est débile. Pour l'opposer, il suffit de
dire qu'on a la conviction contraire.
En effet.
"Process d'innovation de rupture", ça veut dire quoi ?
Mal venu de la part de quelqu'un qui aime sa langue.
Il y a quelque chose de glaçant dans ce schéma. On va vous emmener là où
l'on veut. En vous observant, vous analysant, vous faisant franchir les
étapes une à une. L’important est que vous parveniez au point d'arrivée
que nous avons fixé pour vous.
Ça fout les jetons.
Post by Chico T
Voyons un peu. Le métier d'éboueur est-il fermé aux femmes parce que le
mot 'éboueuse' ne figure pas encore dans les grands dicos ? Les hommes,
ont-ils du mal à s'envisager comme des personnes ? Etc. etc..
Trêve de rhétorique ! Où est la preuve que c'est la langue qui freine
l'avancement des femmes, et pas autre chose ?
--
BéCé
www.bernardcordier.com
Chico T
2017-12-01 07:26:39 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by BéCé
Post by Chico T
« Nous avons la conviction » est débile. Pour l'opposer, il suffit de
dire qu'on a la conviction contraire.
En effet.
"Process d'innovation de rupture", ça veut dire quoi ?
Mal venu de la part de quelqu'un qui aime sa langue.
Il y a quelque chose de glaçant dans ce schéma. On va vous emmener là où
l'on veut. En vous observant, vous analysant, vous faisant franchir les
étapes une à une. L’important est que vous parveniez au point d'arrivée
que nous avons fixé pour vous.
Ça fout les jetons.
Comme en GB, il y aura sans doute de la censure. J'ai moi-même eu des
termes soigneusement choisis changés par un rédacteur afin d'être plus
politiquement corrects. On peut beau avoir un avis réfléchi, s'il va
contre l'orthodoxie, c'est difficile de le faire entendre.
Post by BéCé
Post by Chico T
Voyons un peu. Le métier d'éboueur est-il fermé aux femmes parce que le
mot 'éboueuse' ne figure pas encore dans les grands dicos ? Les hommes,
ont-ils du mal à s'envisager comme des personnes ? Etc. etc..
Trêve de rhétorique ! Où est la preuve que c'est la langue qui freine
l'avancement des femmes, et pas autre chose ?
Michal
2017-12-01 11:12:39 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
(Je réponds avec le genre inclusif)
Post by Chico T
On peut beau avoir un avis réfléchi,
s'il va contre l'orthodoxie, c'est difficile de le faire entendre.
Soit « On a beau avoir », soit « On peut avoir », mais ce doit être un
/repentir/ de votre part sur la Toile.
Vous devez le savoir, mais c'est, je pense, une correction incomplète.
;-)
--
Michal.
Musique et vins :
http://www.divinsaccords.com/
http://www.concertdelaloge.com/
http://quatuorcambiniparis.com/index.html
Pour (dé)lier les langues :
http://soifdailleurs.com/
Chico T
2017-12-01 13:25:42 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by Michal
(Je réponds avec le genre inclusif)
On peut beau avoir un avis réfléchi, s'il va contre l'orthodoxie,
c'est difficile de le faire entendre.
Soit « On a beau avoir », soit « On peut avoir », mais ce doit être un
/repentir/ de votre part sur la Toile.
Vous devez le savoir, mais c'est, je pense, une correction incomplète. ;-)
D'accord, merci. :-)
RVG
2017-11-30 21:07:17 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by joye
§
La langue inclusive dit la réalité d’une société où les femmes sont
présentes dans le monde du travail, doivent prendre davantage place dans
les espaces de débat et de décision, gagner en visibilité et en
reconnaissance dans les médias, dans l’art...
http://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1068400/visite-societe-femmes-dominent-hommes-inde
--
« Les philosophes : le monde n'a pas d'âge. L'humanité se déplace,
simplement. Vous êtes en Occident, mais libre d'habiter dans votre
Orient, quelque ancien qu'il vous le faille, — et d'y habiter bien. Ne
soyez pas un vaincu. Philosophes, vous êtes de votre Occident.»
Arthur Rimbaud

https://www.jamendo.com/artist/336871/regis-v-gronoff/albums
http://bluedusk.blogspot.fr/
http://soundcloud.com/rvgronoff
http://www.toutelapoesie.com/salons/user/18908-guillaume-daquile/
Michal
2017-12-01 11:16:58 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
(Je réponds avec le genre inclusif)
Post by RVG
Post by joye
§
La langue inclusive dit la réalité d’une société où les femmes sont
présentes dans le monde du travail, doivent prendre davantage place
dans les espaces de débat et de décision, gagner en visibilité et
en reconnaissance dans les médias, dans l’art...
http://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1068400/visite-societe-femmes-dominent-hommes-inde
Le déséquilibre conduit à des conflits et à des désordres sociaux, quel
que soit le sexe dominant.
La jouissance des sécatrices s'éteindra un jour ou l'autre.
--
Michal.
Musique et vins :
http://www.divinsaccords.com/
http://www.concertdelaloge.com/
http://quatuorcambiniparis.com/index.html
Pour (dé)lier les langues :
http://soifdailleurs.com/
Harp
2017-12-01 06:09:57 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by joye
blog.francetvinfo.fr/ladies-and-gentlemen/2017/11/21/oui-lecriture-inclusive-est-bien-un-hommage-a-la-langue-francaise.html
Ridicule:

"Ce n’est pas tout d’une politique d’égalité, mais le symbolique n’est
pas rien non plus, parce qu’il a le pouvoir de performer la réalité."



Ridicule:

"Nous sommes fier·es de cette langue française qui en inspire d’autres.
Savez-vous, par exemple que l’anglais « manager » vient de « ménagère »
[?]"



Ridicule:

"Ne nous privons pas de notre légitimité à prendre la parole sur la
mixité à l’échelle mondiale en nous enfermant dans des postures
réactionnaires de petit peuple chauvin qui n’a que des traditions, pas
si anciennes de surcroît, à défendre."



Ridicule:

Le schéma du "process d'innovation de rupture", alias plan quinquennal
de rééducation du peuple.
Anansi
2017-12-01 07:24:27 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by Harp
"Nous sommes fier·es de cette langue française qui en inspire d’autres.
Savez-vous, par exemple que l’anglais « manager » vient de « ménagère »
[?]"
C'est surtout faux. En anglais, ça vient probablement de l'italien
/maneggiare/, entraîner, dresser un cheval vers 1560 et le français l'a
emprunté à l'anglais au moins deux siècles plus tard.
Chico T
2017-12-01 08:04:50 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by Anansi
Post by Harp
"Nous sommes fier·es de cette langue française qui en inspire d’autres.
Savez-vous, par exemple que l’anglais « manager » vient de « ménagère »
[?]"
C'est surtout faux. En anglais, ça vient probablement de l'italien
/maneggiare/, entraîner, dresser un cheval vers 1560 et le français l'a
emprunté à l'anglais au moins deux siècles plus tard.
Tiens ! On apprend quelque chose tous les jours. J'aurais parié, moi,
sur une origine en 'mégère'. ;-)
BéCé
2017-12-01 09:47:49 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by Anansi
Post by Harp
"Nous sommes fier·es de cette langue française qui en inspire d’autres.
Savez-vous, par exemple que l’anglais « manager » vient de « ménagère »
[?]"
C'est surtout faux. En anglais, ça vient probablement de l'italien
/maneggiare/, entraîner, dresser un cheval vers 1560 et le français l'a
emprunté à l'anglais au moins deux siècles plus tard.
Comme le manège où l'on manège les chevaux.

Ne confondons pas avec le menage (meuh !), conduite d'un attelage.

« Le menage, ce mot sans accent sur le “e”, est à réapprendre » (le
Figaro, 20 sept. 1973, in la Clé des mots). | Menage à l'anglaise, à
l'américaine, à la hongroise, à la russe.
© Le Robert / SEJER - Tous droits réservés
--
BéCé
www.bernardcordier.com
Michal
2017-12-01 11:23:19 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
(Je réponds avec le genre inclusif)
Post by BéCé
Post by Anansi
Post by Harp
"Nous sommes fier·es de cette langue française qui en inspire d’autres.
Savez-vous, par exemple que l’anglais « manager » vient de « ménagère »
[?]"
C'est surtout faux. En anglais, ça vient probablement de l'italien
/maneggiare/, entraîner, dresser un cheval vers 1560 et le français l'a
emprunté à l'anglais au moins deux siècles plus tard.
Comme le manège où l'on manège les chevaux.
Ne confondons pas avec le menage (meuh !), conduite d'un attelage.
« Le menage, ce mot sans accent sur le “e”, est à réapprendre » (le
Figaro, 20 sept. 1973, in la Clé des mots). | Menage à l'anglaise, à
l'américaine, à la hongroise, à la russe.
© Le Robert / SEJER - Tous droits réservés
Le menage à la hongroise n'est pas pour les étalons.
Le menage à la russe, c'est pour la troïka ?
--
Michal.
Musique et vins :
http://www.divinsaccords.com/
http://www.concertdelaloge.com/
http://quatuorcambiniparis.com/index.html
Pour (dé)lier les langues :
http://soifdailleurs.com/
BéCé
2017-12-01 12:13:04 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by Michal
(Je réponds avec le genre inclusif)
Post by BéCé
Post by Anansi
Post by Harp
"Nous sommes fier·es de cette langue française qui en inspire d’autres.
Savez-vous, par exemple que l’anglais « manager » vient de « ménagère »
[?]"
C'est surtout faux. En anglais, ça vient probablement de l'italien
/maneggiare/, entraîner, dresser un cheval vers 1560 et le français l'a
emprunté à l'anglais au moins deux siècles plus tard.
Comme le manège où l'on manège les chevaux.
Ne confondons pas avec le menage (meuh !), conduite d'un attelage.
« Le menage, ce mot sans accent sur le “e”, est à réapprendre » (le
Figaro, 20 sept. 1973, in la Clé des mots). | Menage à l'anglaise, à
l'américaine, à la hongroise, à la russe.
© Le Robert / SEJER - Tous droits réservés
Le menage à la hongroise n'est pas pour les étalons.
Vous aimez prendre les gens à l'estomac.
Post by Michal
Le menage à la russe, c'est pour la troïka ?
N'en faites pas toute une salade.
--
BéCé
www.bernardcordier.com
Sh.Mandrake
2017-12-01 08:58:07 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by Harp
"Nous sommes fier·es de cette langue française qui en inspire d’autres.
Savez-vous, par exemple que l’anglais « manager » vient de « ménagère »
[?]"
Cet exemple-ci est particulièrement ridicule.
Un marqueur du féminin (accent grave sur le e de chère) disparaît
et tout le monde trouve cela formidable. Pas moi.
Évidemment, les anglophones ne trouvent rien à y redire,
puisqu'il n'y a pas d'accents en anglais.
Mais en français, c'est choquant.
--
Ubuntou,

Le Magicien
joye
2017-12-01 13:58:57 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Bel exemple du sophisme qui s'appelle "argumentum ad nauseam", Harp !

« L’Argumentum ad nauseam ou avoir raison par forfait est un sophisme
basé sur la répétition d'une affirmation. C'est le mécanisme qui se
cache derrière l'efficacité des rumeurs et de la propagande (ou
publicité) répétitive (voire, à l'extrême, du lavage de cerveau). » [Wiki]
Harp
2017-12-01 14:48:21 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by joye
Bel exemple du sophisme qui s'appelle "argumentum ad nauseam", Harp !
« L’Argumentum ad nauseam ou avoir raison par forfait est un sophisme basé
sur la répétition d'une affirmation. C'est le mécanisme qui se cache derrière
l'efficacité des rumeurs et de la propagande (ou publicité) répétitive
(voire, à l'extrême, du lavage de cerveau). » [Wiki]
Je n'ai pas cité tous les passages ridicules, mais voici un extrait
du site web de la donzelle. Elle y présente son cabinet de "conseil en
innovation sociale":


"A la fois think tank, task-force et agence de communication d’un genre
nouveau, il expertise les grands thématiques de l’innovation sociale,
propose des modèles d’organisation alternatifs et déploie des outils
didactiques pour donner à lire et comprendre le changement au plus
grand nombre."


Ridicule.
joye
2017-12-01 14:53:19 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by Harp
Ridicule.
Attention, je vais devoir jouer la carte perroquet, celle qu'on a
réservée jusqu'alors au Magico.

Allez, va, donnez des arguments au lieu du psittacisme !

N'en avez-vous vraiment pas ?
Michal
2017-12-02 00:47:39 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
(Je réponds avec le genre inclusif)
Post by joye
Post by Harp
Ridicule.
Attention, je vais devoir jouer la carte perroquet, celle qu'on a
réservée jusqu'alors au Magico.
Allez, va, donnez des arguments au lieu du psittacisme !
N'en avez-vous vraiment pas ?
Comme si tu en avais !
--
Michal.
Musique et vins :
http://www.divinsaccords.com/
http://www.concertdelaloge.com/
http://quatuorcambiniparis.com/index.html
Pour (dé)lier les langues :
http://soifdailleurs.com/
Loading...