recycler v réutiliser
Discussion:
recycler v réutiliser
(trop ancien pour répondre)
joye
2018-02-16 16:29:18 UTC
Permalink
Raw Message
Est-ce plus commun de voir le verbe "réutiliser" ou "recycler" en
français sur un emballage carton, ou est-ce que les deux sont communs ?

Je pose la question parce que j'ai un carton qui est marqué :

Please Recycle
Réutilisez SVP
Recicle por favor

et je trouvais curieux qu'on mette l'équivalent de "recycler" pour
l'anglais et l'espagnol, mais pas pour le français.
Le Pépé à chênes
2018-02-16 16:43:48 UTC
Permalink
Raw Message
Post by joye
Est-ce plus commun de voir le verbe "réutiliser" ou "recycler" en
français sur un emballage carton, ou est-ce que les deux sont communs ?
Please Recycle
Réutilisez SVP
Recicle por favor
et je trouvais curieux qu'on mette l'équivalent de "recycler" pour
l'anglais et l'espagnol, mais pas pour le français.
Pour moi, ce sont deux choses différentes. Si je réutilise un carton,
je ne le transforme pas, je le prends tel quel, tandis que si je recycle
le même carton, je vais le transformer pour l'adapter à un autre type
d'utilisation.
Olivier Miakinen
2018-02-16 16:53:47 UTC
Permalink
Raw Message
Bonjour,
Post by Le Pépé à chênes
Post by joye
Est-ce plus commun de voir le verbe "réutiliser" ou "recycler" en
français sur un emballage carton, ou est-ce que les deux sont communs ?
On voit plutôt « recycler », et...
Post by Le Pépé à chênes
Pour moi, ce sont deux choses différentes. Si je réutilise un carton,
je ne le transforme pas, je le prends tel quel, tandis que si je recycle
le même carton, je vais le transformer pour l'adapter à un autre type
d'utilisation.
Voilà, tout pareil.
--
Olivier Miakinen
joye
2018-02-16 17:38:33 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Olivier Miakinen
Post by Le Pépé à chênes
Post by joye
Est-ce plus commun de voir le verbe "réutiliser" ou "recycler" en
français sur un emballage carton, ou est-ce que les deux sont communs ?
On voit plutôt « recycler », et...
Merci.
Post by Olivier Miakinen
Post by Le Pépé à chênes
Pour moi, ce sont deux choses différentes. Si je réutilise un carton,
je ne le transforme pas, je le prends tel quel, tandis que si je recycle
le même carton, je vais le transformer pour l'adapter à un autre type
d'utilisation.
Voilà, tout pareil.
Donc, pour toi et Cousing, la ré-utilisation (bientôt le "repurposing"
en français) ne peut pas être synonyme de recyclage.

J'en prends note.
Olivier Miakinen
2018-02-16 17:47:08 UTC
Permalink
Raw Message
Post by joye
Donc, pour toi et Cousing, la ré-utilisation (bientôt le "repurposing"
en français) ne peut pas être synonyme de recyclage.
En effet. On ne devrait pas appeler recyclage la simple réutilisation
de quelque chose sans transformation.
--
Olivier Miakinen
joye
2018-02-16 18:57:08 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Olivier Miakinen
Post by joye
Donc, pour toi et Cousing, la ré-utilisation (bientôt le "repurposing"
en français) ne peut pas être synonyme de recyclage.
En effet. On ne devrait pas appeler recyclage la simple réutilisation
de quelque chose sans transformation.
Et tu ne dirais pas qu'un nouvel emploi serait une transformation.

Intéressant !
Olivier Miakinen
2018-02-16 19:08:55 UTC
Permalink
Raw Message
Post by joye
Post by Olivier Miakinen
Post by joye
Donc, pour toi et Cousing, la ré-utilisation (bientôt le "repurposing"
en français) ne peut pas être synonyme de recyclage.
En effet. On ne devrait pas appeler recyclage la simple réutilisation
de quelque chose sans transformation.
Et tu ne dirais pas qu'un nouvel emploi serait une transformation.
Un nouvel emploi, si. Par exemple réutiliser un carton d'emballage
pour s'en servir de luge, on peut appeler ça un recyclage. Mais
réutiliser un carton d'emballage pour s'en servir de carton
d'emballage, il me semble plus contestable d'appeler ça recyclage,
surtout si le type de contenu est le même avant et après.

Dans ces conditions, et pour en revenir à ta question de départ,
on peut considérer qu'il soit souhaitable de « réutiliser » un
carton avant de le « recycler », mais ça me semble assez rare.
De quel type d'emballage carton s'agissait-il ?
--
Olivier Miakinen
joye
2018-02-16 19:22:12 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Olivier Miakinen
Post by joye
Post by Olivier Miakinen
Post by joye
Donc, pour toi et Cousing, la ré-utilisation (bientôt le "repurposing"
en français) ne peut pas être synonyme de recyclage.
En effet. On ne devrait pas appeler recyclage la simple réutilisation
de quelque chose sans transformation.
Et tu ne dirais pas qu'un nouvel emploi serait une transformation.
Un nouvel emploi, si. Par exemple réutiliser un carton d'emballage
pour s'en servir de luge, on peut appeler ça un recyclage.
OK.
Post by Olivier Miakinen
Mais
réutiliser un carton d'emballage pour s'en servir de carton
d'emballage, il me semble plus contestable d'appeler ça recyclage,
surtout si le type de contenu est le même avant et après.
Logique.
Post by Olivier Miakinen
Dans ces conditions, et pour en revenir à ta question de départ,
on peut considérer qu'il soit souhaitable de « réutiliser » un
carton avant de le « recycler », mais ça me semble assez rare.
De quel type d'emballage carton s'agissait-il ?
Une étagère de bibliothèque.

Autre chose qui m'a fait sourire, c'est que les instructions pour
assembler "l'ètagère"[sic] étaient en espagnol. (il n'y en avait pas en
français)
siger
2018-02-18 08:40:41 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Olivier Miakinen
Post by joye
Donc, pour toi et Cousing, la ré-utilisation (bientôt le
"repurposing" en français) ne peut pas être synonyme de
recyclage.
En effet. On ne devrait pas appeler recyclage la simple
réutilisation de quelque chose sans transformation.
Je dirais que la réutilisation fait partie du recyclage, si la
réutilisation ne va pas de soit.
--
siger
Le Pépé à chênes
2018-02-18 08:46:46 UTC
Permalink
Raw Message
Post by siger
Je dirais que la réutilisation fait partie du recyclage, si la
réutilisation ne va pas de soit.
Je prends plutôt du lait que du thé au petit-déjeuner.
siger
2018-02-18 20:58:18 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Le Pépé à chênes
Post by siger
Je dirais que la réutilisation fait partie du recyclage, si la
réutilisation ne va pas de soit.
Je prends plutôt du lait que du thé au petit-déjeuner.
Je ne prends rien, j'aurais dû faire pareil ici.
--
siger
BéCé
2018-02-16 17:10:20 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Le Pépé à chênes
Post by joye
Est-ce plus commun de voir le verbe "réutiliser" ou "recycler" en
français sur un emballage carton, ou est-ce que les deux sont communs ?
Please Recycle
Réutilisez SVP
Recicle por favor
et je trouvais curieux qu'on mette l'équivalent de "recycler" pour
l'anglais et l'espagnol, mais pas pour le français.
Pour moi, ce sont deux choses différentes. Si je réutilise un carton,
je ne le transforme pas, je le prends tel quel, tandis que si je recycle
le même carton, je vais le transformer pour l'adapter à un autre type
d'utilisation.
Exactement.
Quand François d'Assise avait fini de manger ses sardines, il nettoyait
soigneusement la boite et en faisait un petit abreuvoir pour les oiseaux
du ciel.
Quand la boite était toute rouillée et fuyait de partout, il l'apportait
à un forgeron. Ce dernier la travaillait avec d'autres morceaux de
fer-blanc et fabriquait des bateau-joujoux pour les enfants : les
ferry-boites.
--
BéCé
www.bernardcordier.com
joye
2018-02-16 17:40:05 UTC
Permalink
Raw Message
Post by BéCé
Quand François d'Assise avait fini de manger ses sardines, il nettoyait
soigneusement la boite et en faisait un petit abreuvoir pour les oiseaux
du ciel.
Quand la boite était toute rouillée et fuyait de partout, il l'apportait
à un forgeron. Ce dernier la travaillait avec d'autres morceaux de
fer-blanc et fabriquait des bateau-joujoux pour les enfants : les
ferry-boites.
Excellent !
Le Pépé à chênes
2018-02-16 17:46:32 UTC
Permalink
Raw Message
Post by BéCé
Quand la boite était toute rouillée et fuyait de partout, il l'apportait
à un forgeron. Ce dernier la travaillait avec d'autres morceaux de
fer-blanc et fabriquait des bateau-joujoux pour les enfants : les
ferry-boites.
Ferry-boite, ferry-boite... C'est vous qui boitez, Ami ligérien, comme
ces galériens qui avaient les fers aux chevilles. Votre "ferry-boite"
n'est que le reste de l'expression "avec les fers ils boitent" ([avek le
feribwat]).
joye
2018-02-16 17:36:57 UTC
Permalink
Raw Message
Post by joye
Est-ce plus commun de voir le verbe "réutiliser" ou "recycler" en
français sur un emballage carton, ou est-ce que les deux sont communs ?
Please Recycle
Réutilisez SVP
Recicle por favor
et je trouvais curieux qu'on mette l'équivalent de "recycler" pour
l'anglais et l'espagnol, mais pas pour le français.
    Pour moi, ce sont deux choses différentes. Si je réutilise un
carton, je ne le transforme pas, je le prends tel quel, tandis que si je
recycle le même carton, je vais le transformer pour l'adapter à un autre
type d'utilisation.
En anglais, "recycle" peut avoir le sens d'utiliser pour quelque chose
d'autre. Les deux sont synonymes dans certains contextes.

Mais tu ne réponds pas à ma question : qu'est-ce qu'on voit le plus
souvent sur les cartons Made in France (si ça existe) ?
Le Pépé à chênes
2018-02-16 17:40:35 UTC
Permalink
Raw Message
Désolé, j'ai oublié.
qu'est-ce qu'on voit le plus souvent sur les cartons Made in France (si ça existe) ?
J'ai l'impression que c'est "recycler" qui est plus souvent utilisé.
joye
2018-02-16 18:57:49 UTC
Permalink
Raw Message
    Désolé, j'ai oublié.
qu'est-ce qu'on voit le plus souvent sur les cartons Made in France (si ça existe) ?
    J'ai l'impression que c'est "recycler" qui est plus souvent utilisé.
OK. Merci.
Chico T
2018-02-23 08:06:14 UTC
Permalink
Raw Message
Post by joye
En anglais, "recycle" peut avoir le sens d'utiliser pour quelque chose
d'autre. Les deux sont synonymes dans certains contextes.
Non, cela c'est 'reuse' (re-use) :

<Loading Image...>
<Loading Image...>
siger
2018-02-18 08:40:28 UTC
Permalink
Raw Message
Post by joye
Est-ce plus commun de voir le verbe "réutiliser" ou "recycler" en
français sur un emballage carton, ou est-ce que les deux sont
communs ?
Please Recycle
Réutilisez SVP
Recicle por favor
et je trouvais curieux qu'on mette l'équivalent de "recycler" pour
l'anglais et l'espagnol, mais pas pour le français.
C'est une mauvaise traduction
--
siger
joye
2018-02-18 13:14:48 UTC
Permalink
Raw Message
Post by siger
C'est une mauvaise traduction
C'était mon impression, voilà pourquoi j'ai posé la question.

Tout de même, c'est très curieux de connaître les mots apparentés en
anglais et en espagnol et ignorer "recycler" en français, me semble-t-il.
Harp
2018-02-22 16:26:58 UTC
Permalink
Raw Message
Est-ce plus commun de voir le verbe "réutiliser" ou "recycler" en français
sur un emballage carton, ou est-ce que les deux sont communs ?
Please Recycle
Réutilisez SVP
Recicle por favor
et je trouvais curieux qu'on mette l'équivalent de "recycler" pour l'anglais
et l'espagnol, mais pas pour le français.
Ça sent la crainte de vexer certains intégristes francophones du
Canada, persuadés que "recycler" est un anglicisme.

En France, on recycle les emballages cartons comme les autres: ça
signifie qu'il convient de les apporter dans un centre dédié aux
cartons. Qu'on les réutilise entretemps n'est pas la question.
joye
2018-02-22 17:12:39 UTC
Permalink
Raw Message
Post by joye
Please Recycle
Réutilisez SVP
Recicle por favor
et je trouvais curieux qu'on mette l'équivalent de "recycler" pour
l'anglais et l'espagnol, mais pas pour le français.
Ça sent la crainte de vexer certains intégristes francophones du Canada,
persuadés que "recycler" est un anglicisme.
Je dirais que oui parce que si je dispose des produits étiquettés en
français et espagnol, c'est bien à cause de NAFTA.

Mais je dirais que non, parce que le GDT accepte bien "recycler" pour
parler des actions destinées à protéger l'environnement.

http://www.granddictionnaire.com/ficheOqlf.aspx?Id_Fiche=8367910

Si l'on disait "recycling", je dirais qu'il s'agissait d'un anglicisme, oui.

Comme prix de consolation : "cycle" est arrivé en anglais grâce à
l'Ancien français. C'est déjà ça.
Harp
2018-02-23 06:03:55 UTC
Permalink
Raw Message
Post by joye
Please Recycle
Réutilisez SVP
Recicle por favor
et je trouvais curieux qu'on mette l'équivalent de "recycler" pour
l'anglais et l'espagnol, mais pas pour le français.
Ça sent la crainte de vexer certains intégristes francophones du Canada,
persuadés que "recycler" est un anglicisme.
Je dirais que oui parce que si je dispose des produits étiquettés en français
et espagnol, c'est bien à cause de NAFTA.
Mais je dirais que non, parce que le GDT accepte bien "recycler" pour parler
des actions destinées à protéger l'environnement.
http://www.granddictionnaire.com/ficheOqlf.aspx?Id_Fiche=8367910
Bien sûr que le GDT accepte "recycler". Mais il y a une différence
entre les auteurs du GDT et certains clients particuliers.
Si l'on disait "recycling", je dirais qu'il s'agissait d'un anglicisme, oui.
J'aime bien le "re", c'est un joli pléonasme.
Comme prix de consolation : "cycle" est arrivé en anglais grâce à l'Ancien
français. C'est déjà ça.
"Cycle" est d'origine grecque, il y a des chances que ça soit arrivé
plus tôt, via le latin.
joye
2018-02-23 14:35:36 UTC
Permalink
Raw Message
Post by joye
Mais je dirais que non, parce que le GDT accepte bien "recycler" pour
parler des actions destinées à protéger l'environnement.
http://www.granddictionnaire.com/ficheOqlf.aspx?Id_Fiche=8367910
Bien sûr que le GDT accepte "recycler". Mais il y a une différence entre
les auteurs du GDT et certains clients particuliers.
Bof, bof, bof, je parie que les étiquetteurs s'en fichent. Et les
clients aussi, qui feraient sans doute tout en anglais si la loi le
permettait.

http://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1024226/onu-articles-electroniques-pollution-recuperation-recyclage-monde
Post by joye
Si l'on disait "recycling", je dirais qu'il s'agissait d'un
anglicisme, oui.
J'aime bien le "re", c'est un joli pléonasme.
Non. Il n'y a rien de pléonastique. Un cycle termine, un autre commence,
c'est ça recycler, même s'il s'agit du même matériel.
Post by joye
Comme prix de consolation : "cycle" est arrivé en anglais grâce à
l'Ancien français. C'est déjà ça.
"Cycle" est d'origine grecque, il y a des chances que ça soit arrivé
plus tôt, via le latin.
Va falloir que vous révisiez votre histoire. Le latin n'a jamais
directement influencé l'anglais. Nous devons ces racines à Guillaume le
Conquérant.
Anansi
2018-02-23 15:37:39 UTC
Permalink
Raw Message
Post by joye
Va falloir que vous révisiez votre histoire. Le latin n'a jamais
directement influencé l'anglais. Nous devons ces racines à Guillaume le
Conquérant.
Pas d'influence directe, mais sans Guillaume, certains mots anglais
viennent du latin médiéval ou tardif sans être passés par le franco-normand.
Par exemple adventitious, mais aussi cycle.
joye
2018-02-23 15:52:32 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Anansi
Post by joye
Va falloir que vous révisiez votre histoire. Le latin n'a jamais
directement influencé l'anglais. Nous devons ces racines à Guillaume le
Conquérant.
Pas d'influence directe, mais sans Guillaume, certains mots anglais
viennent du latin médiéval ou tardif sans être passés par le franco-normand.
Par exemple adventitious
Okay, mais pas très commun, au moins chez moi.
Post by Anansi
, mais aussi cycle.
Pas selon Wikidik :

§

Origin

late Middle English: from Old French, from late Latin cyclus, from Greek
kuklos ‘circle.’

§
Anansi
2018-02-23 16:11:30 UTC
Permalink
Raw Message
Post by joye
Post by Anansi
Post by joye
Va falloir que vous révisiez votre histoire. Le latin n'a jamais
directement influencé l'anglais. Nous devons ces racines à Guillaume le
Conquérant.
Pas d'influence directe, mais sans Guillaume, certains mots anglais
viennent du latin médiéval ou tardif sans être passés par le franco-normand.
Par exemple adventitious
Okay, mais pas très commun, au moins chez moi.
Post by Anansi
, mais aussi cycle.
Origin
late Middle English: from Old French, from late Latin cyclus, from Greek
kuklos ‘circle.’
Pas selon l'OED :
late 14c., from Late Latin cyclus, from Greek kyklos "circle, wheel, any
circular body, circular motion, cycle of events," from PIE kw(e)-kwl-o-,
suffixed, reduplicated form of root *kwel- (1) "revolve, move round."
joye
2018-02-23 16:20:48 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Anansi
Post by joye
Origin
late Middle English: from Old French, from late Latin cyclus, from Greek
kuklos ‘circle.’
late 14c., from Late Latin cyclus, from Greek kyklos "circle, wheel, any
circular body, circular motion, cycle of events," from PIE kw(e)-kwl-o-,
suffixed, reduplicated form of root *kwel- (1) "revolve, move round."
Je me demande combien de gens parlaient latin en Angleterre au 14c. à
part les éveques.

Et encore, si le mot existait en Ancien français à l'époque, ne
serait-ce pas plus probable comme origine en anglais ?
Chico T
2018-02-23 16:59:15 UTC
Permalink
Raw Message
Post by joye
Post by Anansi
late 14c., from Late Latin cyclus, from Greek kyklos "circle, wheel, any
circular body, circular motion, cycle of events," from PIE kw(e)-kwl-o-,
suffixed, reduplicated form of root *kwel- (1) "revolve, move round."
Je me demande combien de gens parlaient latin en Angleterre au 14c. à
part les éveques.
Et encore, si le mot existait en Ancien français à l'époque, ne
serait-ce pas plus probable comme origine en anglais ?
L'OED, le Collins, et le Merriam-Webster sont tous d'accord que 'cycle'
vient du latin. Ces lexicographes ont sans doute leurs raisons pour le
dire - et c'est presque certain qu'ils en savent plus long que toi.

Take your neck off the block, dearie, and wind it in. :-)
Anansi
2018-02-23 17:56:05 UTC
Permalink
Raw Message
Post by joye
Post by Anansi
Post by joye
Origin
late Middle English: from Old French, from late Latin cyclus, from Greek
kuklos ‘circle.’
late 14c., from Late Latin cyclus, from Greek kyklos "circle, wheel, any
circular body, circular motion, cycle of events," from PIE kw(e)-kwl-o-,
suffixed, reduplicated form of root *kwel- (1) "revolve, move round."
Je me demande combien de gens parlaient latin en Angleterre au 14c. à
part les éveques.
Mark Hamsler Writing and Multilingualism in the Late Middle
Ages, Turnhout, 2011, p. 302 :
« Dans l’Angleterre du xive-xve siècle, les interactions multilingues
entre anglais, anglo-normand, latin et diverses langues hybrides sont la
norme plutôt que l’exception: cela est vrai pour les marchands
échangeant leurs biens, pour les diplomates transportant des
informations, pour les prédicateurs, pour les travailleurs et les
intendants des domaines ruraux, pour les agents et les alliés de Richard
II ou d’Henri IV, pour les poètes de cour ou les compilateurs de
collections de recettes médicales. »
Post by joye
Et encore, si le mot existait en Ancien français à l'époque, ne
serait-ce pas plus probable comme origine en anglais ?
Non. Le latin est encore une langue vivante à cette époque.
joye
2018-02-23 18:07:15 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Anansi
Post by joye
Je me demande combien de gens parlaient latin en Angleterre au 14c. à
part les éveques.
Mark Hamsler Writing and Multilingualism in the Late Middle
« Dans l’Angleterre du xive-xve siècle, les interactions multilingues
entre anglais, anglo-normand, latin et diverses langues hybrides sont la
norme plutôt que l’exception: cela est vrai pour les marchands
échangeant leurs biens, pour les diplomates transportant des
informations, pour les prédicateurs, pour les travailleurs et les
intendants des domaines ruraux, pour les agents et les alliés de Richard
II ou d’Henri IV, pour les poètes de cour ou les compilateurs de
collections de recettes médicales. »
Post by joye
Et encore, si le mot existait en Ancien français à l'époque, ne
serait-ce pas plus probable comme origine en anglais ?
Non. Le latin est encore une langue vivante à cette époque.
Mais pas l'Ancien français ? Il me semble que si.

§

The place and area where Old French was spoken natively roughly extended
to the historical Kingdom of France and its vassals (including parts of
the Angevin Empire, which during the 12th century remained under
Anglo-Norman rule), and Burgundy, Lorraine and Savoy to the east
(corresponding to modern north-central France, Belgian Wallonia, western
Switzerland and northwestern Italy), but the influence of Old French was
much wider, as it was carried to England, Sicily and the Crusader states
as the language of a feudal elite and of commerce.[2]

[2] Kinoshita, Sharon (2006). Medieval Boundaries: Rethinking Difference
in Old French Literature. University of Pennsylvania Press.

Quoi qu'il en soit, merci pour vos renseignements intéressants, Anansi.
Harp
2018-02-23 18:45:09 UTC
Permalink
Raw Message
Post by joye
Mais je dirais que non, parce que le GDT accepte bien "recycler" pour
parler des actions destinées à protéger l'environnement.
http://www.granddictionnaire.com/ficheOqlf.aspx?Id_Fiche=8367910
Bien sûr que le GDT accepte "recycler". Mais il y a une différence entre
les auteurs du GDT et certains clients particuliers.
Bof, bof, bof, je parie que les étiquetteurs s'en fichent. Et les clients
aussi, qui feraient sans doute tout en anglais si la loi le permettait.
En effet, l'immense majorité des clients francophones s'en fichent
probablement. Au pire, ils ont le "please recycle" pour comprendre.
J'aime bien le "re", c'est un joli pléonasme.
Non. Il n'y a rien de pléonastique. Un cycle termine, un autre commence,
c'est ça recycler, même s'il s'agit du même matériel.
Vous confondez. Il n'y a qu'un seul cycle, et ce cycle est constitué de
plusieurs phases, de plusieurs séquences.

Cycle intègre déjà la notion de "re".
Recycler est donc un pléonasme, "cycler" suffirait amplement.
joye
2018-02-23 19:05:18 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Harp
Post by joye
Post by Harp
J'aime bien le "re", c'est un joli pléonasme.
Non. Il n'y a rien de pléonastique. Un cycle termine, un autre
commence, c'est ça recycler, même s'il s'agit du même matériel.
Vous confondez. Il n'y a qu'un seul cycle, et ce cycle est constitué de
plusieurs phases, de plusieurs séquences.
Selon vous, on ne peut pas faire revivre quelqu'un qui n'est pas mort.

Cela dit, "cycler" n'est pas dans le dico CNRTL.

Donc, le "re" de "recycler" est nec plus nécessaire.
Post by Harp
Cycle intègre déjà la notion de "re".
Recycler est donc un pléonasme, "cycler" suffirait amplement.
Non, regardez (tiens, trouvez-vous le "re" de "regardez" pléonastique ?) :

[recyclage] « Au fig. Modification complète de quelque chose. Depuis
quelques saisons, on assiste à un véritable recyclage de l'humour. Au
point que, aujourd'hui, l'appellation « humoriste » elle-même paraît
démodée, vieillotte et inadaptée, en tout cas, à la nouvelle race
d'interprètes professionnels qui se poussent sur le devant de la scène
ou en haut de l'affiche (Le Point, 27 juill. 1981, p. 58, col. 2). »
Harp
2018-02-23 19:23:08 UTC
Permalink
Raw Message
Post by joye
Post by Harp
Post by joye
Post by Harp
J'aime bien le "re", c'est un joli pléonasme.
Non. Il n'y a rien de pléonastique. Un cycle termine, un autre commence,
c'est ça recycler, même s'il s'agit du même matériel.
Vous confondez. Il n'y a qu'un seul cycle, et ce cycle est constitué de
plusieurs phases, de plusieurs séquences.
Selon vous, on ne peut pas faire revivre quelqu'un qui n'est pas mort.
Cela dit, "cycler" n'est pas dans le dico CNRTL.
Je le sais très bien et là n'est pas la question. J'emploie "recycler"
et plein d'autres conneries conventionnelles comme tout le monde.
Post by joye
Donc, le "re" de "recycler" est nec plus nécessaire.
Post by Harp
Cycle intègre déjà la notion de "re".
Recycler est donc un pléonasme, "cycler" suffirait amplement.
[recyclage] « Au fig. Modification complète de quelque chose. Depuis quelques
saisons, on assiste à un véritable recyclage de l'humour. Au point que,
aujourd'hui, l'appellation « humoriste » elle-même paraît démodée, vieillotte
et inadaptée, en tout cas, à la nouvelle race d'interprètes professionnels
qui se poussent sur le devant de la scène ou en haut de l'affiche (Le Point,
27 juill. 1981, p. 58, col. 2). »
Il s'agit là d'un sens dérivé, hors propos.
joye
2018-02-23 19:42:58 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Harp
Post by joye
Donc, le "re" de "recycler" est nec plus nécessaire.
Post by Harp
Cycle intègre déjà la notion de "re".
Recycler est donc un pléonasme, "cycler" suffirait amplement.
mo
[recyclage] « Au fig. Modification complète de quelque chose. Depuis
quelques saisons, on assiste à un véritable recyclage de l'humour. Au
point que, aujourd'hui, l'appellation « humoriste » elle-même paraît
démodée, vieillotte et inadaptée, en tout cas, à la nouvelle race
d'interprètes professionnels qui se poussent sur le devant de la scène
ou en haut de l'affiche (Le Point, 27 juill. 1981, p. 58, col. 2). »
Il s'agit là d'un sens dérivé, hors propos.
Mais du tout !

Cela dit, vous n'avez pas ré-pondu (ayant peut-être déjà pondu quelque
part) à mon commentaire sur "faire revivre quelqu'un qui n'est pas mort".

Oui ou non, selon vous ?
Harp
2018-02-23 19:56:01 UTC
Permalink
Raw Message
Post by joye
Post by Harp
Post by joye
Donc, le "re" de "recycler" est nec plus nécessaire.
Post by Harp
Cycle intègre déjà la notion de "re".
Recycler est donc un pléonasme, "cycler" suffirait amplement.
mo
[recyclage] « Au fig. Modification complète de quelque chose. Depuis
quelques saisons, on assiste à un véritable recyclage de l'humour. Au
point que, aujourd'hui, l'appellation « humoriste » elle-même paraît
démodée, vieillotte et inadaptée, en tout cas, à la nouvelle race
d'interprètes professionnels qui se poussent sur le devant de la scène ou
en haut de l'affiche (Le Point, 27 juill. 1981, p. 58, col. 2). »
Il s'agit là d'un sens dérivé, hors propos.
Mais du tout !
Cela dit, vous n'avez pas ré-pondu (ayant peut-être déjà pondu quelque part)
à mon commentaire sur "faire revivre quelqu'un qui n'est pas mort".
Oui ou non, selon vous ?
Donnez-moi votre définition de "vivre" dans ce contexte, et je vous
dirai.
joye
2018-02-23 21:14:40 UTC
Permalink
Raw Message
Post by joye
Post by Harp
Il s'agit là d'un sens dérivé, hors propos.
Mais du tout !
Cela dit, vous n'avez pas ré-pondu (ayant peut-être déjà pondu quelque
part) à mon commentaire sur "faire revivre quelqu'un qui n'est pas mort".
Oui ou non, selon vous ?
Donnez-moi votre définition de "vivre" dans ce contexte, et je vous dirai.
Ben non, c'est VOUS qui prétendez que le /re/ de recycler est pléonastique.

Quid des autres verbes qui commencent par "re-" ?

Deuxième question :

N'avez-vous jamais étudié la littérature à l'école ? Vous semblez
ignorer ce que c'est que le langage métaphorique.
Harp
2018-02-24 05:15:44 UTC
Permalink
Raw Message
Post by joye
Post by joye
Post by Harp
Il s'agit là d'un sens dérivé, hors propos.
Mais du tout !
Cela dit, vous n'avez pas ré-pondu (ayant peut-être déjà pondu quelque
part) à mon commentaire sur "faire revivre quelqu'un qui n'est pas mort".
Oui ou non, selon vous ?
Donnez-moi votre définition de "vivre" dans ce contexte, et je vous dirai.
Ben non, c'est VOUS qui prétendez que le /re/ de recycler est pléonastique.
C'est vous qui avez choisi un exemple. Si vous savez pas de quoi vous
parlez, je ne vais pas vous aider.
Post by joye
Quid des autres verbes qui commencent par "re-" ?
Ils ne sont généralement pas pléonastiques. "Reprendre" ne n'est pas,
puisque "prendre" n'implique pas une idée de répétition.
Post by joye
N'avez-vous jamais étudié la littérature à l'école ? Vous semblez ignorer ce
que c'est que le langage métaphorique.
Assumez votre première question, vous pourrez alors poser la seconde.
Le Pépé à chênes
2018-02-24 08:23:38 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Harp
Post by joye
Ben non, c'est VOUS qui prétendez que le /re/ de recycler est pléonastique.
C'est vous qui avez choisi un exemple. Si vous savez pas de quoi vous
parlez, je ne vais pas vous aider.
Nous voyons là votre grandeur d'âme... Ou plutôt de déviation. Et si
vous alliez vous faire voir chez les Grecs (anciens)...
Post by Harp
Post by joye
Quid des autres verbes qui commencent par "re-" ?
Ils ne sont généralement pas pléonastiques. "Reprendre" ne n'est pas,
"ne ne" ou "neuneu" ? Trop facile, cependant...
Post by Harp
puisque "prendre" n'implique pas une idée de répétition.
Post by joye
N'avez-vous jamais étudié la littérature à l'école ? Vous semblez
ignorer ce que c'est que le langage métaphorique.
Assumez votre première question, vous pourrez alors poser la seconde.
C'est samedi ! Place au spectacle !
Harp
2018-02-24 10:24:49 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Harp
Post by joye
Ben non, c'est VOUS qui prétendez que le /re/ de recycler est pléonastique.
C'est vous qui avez choisi un exemple. Si vous savez pas de quoi vous
parlez, je ne vais pas vous aider.
Nous voyons là votre grandeur d'âme... Ou plutôt de déviation. Et si vous
alliez vous faire voir chez les Grecs (anciens)...
Post by Harp
Post by joye
Quid des autres verbes qui commencent par "re-" ?
Ils ne sont généralement pas pléonastiques. "Reprendre" ne n'est pas,
"ne ne" ou "neuneu" ? Trop facile, cependant...
Post by Harp
puisque "prendre" n'implique pas une idée de répétition.
Post by joye
N'avez-vous jamais étudié la littérature à l'école ? Vous semblez ignorer
ce que c'est que le langage métaphorique.
Assumez votre première question, vous pourrez alors poser la seconde.
C'est samedi ! Place au spectacle !
Pépé nous fait sa crise prostatique. Alors il vient troller.
joye
2018-02-24 12:54:02 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Harp
C'est vous qui avez choisi un exemple. Si vous savez pas de quoi vous
parlez, je ne vais pas vous aider.
Je sais de quoi je parle, je n'ai pas besoin de votre aide.

Vous au contraire, je crains que si.

Allez, je vous aide.

1) Cherchez le mot "revivre" dans un dictionnaire.

2) Lisez ce qui y est écrit.

3) Décidez alors s'il est possible de faire revivre quelqu'un qui n'est
pas mort.

Allez va, vous êtes francophone natif. Vous savez mieux que tout autre
si c'est possible ou non. Vous l'avez eu dans le lait maternel (comme
disait l'autre).

Un peu de courage, bonhomme ! Ce n'est pas sorcier.

Je vous attendrai.
Post by Harp
Post by joye
Quid des autres verbes qui commencent par "re-" ?
Ils ne sont généralement pas pléonastiques. "Reprendre" ne n'est pas,
puisque "prendre" n'implique pas une idée de répétition.
Je veux bien, mais en cycle, il y a un commencement et une fin et quand
l'action *re*prend, c'est bien un *re*commencement.

Dites-vous que le *re* de *re*commencement est pléonastique ?
Post by Harp
Post by joye
N'avez-vous jamais étudié la littérature à l'école ? Vous semblez
ignorer ce que c'est que le langage métaphorique.
Assumez votre première question, vous pourrez alors poser la seconde.
Je sais déjà la réponse, je peux voir votre carnet de notes d'ici.

Joyeux samedi, Harp.
Harp
2018-02-24 15:13:42 UTC
Permalink
Raw Message
Post by joye
Je veux bien, mais en cycle
En quelle partie du cycle ?
Post by joye
Dites-vous que le *re* de *re*commencement est pléonastique ?
L'essentiel, c'est que vous en redemanderez.
Le Pépé à chênes
2018-02-24 17:11:02 UTC
Permalink
Raw Message
Post by joye
Post by Harp
C'est vous qui avez choisi un exemple. Si vous savez pas de quoi vous
parlez, je ne vais pas vous aider.
Je sais de quoi je parle, je n'ai pas besoin de votre aide.
Vous au contraire, je crains que si.
Allez, je vous aide.
1) Cherchez le mot "revivre" dans un dictionnaire.
2) Lisez ce qui y est écrit.
3) Décidez alors s'il est possible de faire revivre quelqu'un qui n'est
pas mort.
L'autre jour, je me suis retrouvé à l'Ouest. Peuchère de moi, ils
avaient de ces mots compliqués, les autochtones de là-bas : poche,
chocolatine, ate... Heureusement, j'avais ma bouteille de Québec. Une
gorgée, et je me suis senti revivre.
Post by joye
Allez va, vous êtes francophone natif. Vous savez mieux que tout autre
si c'est possible ou non. Vous l'avez eu dans le lait maternel (comme
disait l'autre).
Il était frelaté, son lait maternel, il venait de Lactalis...
Post by joye
Un peu de courage, bonhomme ! Ce n'est pas sorcier.
Je vous attendrai.
Laisse tomber son retour, Cousino, dégun n'en veut.
Post by joye
Je veux bien, mais en cycle, il y a un commencement et une fin et quand
l'action *re*prend, c'est bien un *re*commencement.
Dites-vous que le *re* de *re*commencement est pléonastique ?
Du temps du GATT, il y avait des cycles de négociation. Ces cycles
étaient différents quant à leurs contenus et leurs durées. Des
recommencements, chaque fois ? J'en doute. Ce qui signifie que dans
"cycle", il n'y a pas d'idée de recommencement. Dans ce cadre-là, on
pourrait parler de "réunions" ou de "forum" ("réunions / forum de
Marrakech" au lieu de "cycle de Marrakech").
Post by joye
Post by Harp
Post by joye
N'avez-vous jamais étudié la littérature à l'école ? Vous semblez
ignorer ce que c'est que le langage métaphorique.
Assumez votre première question, vous pourrez alors poser la seconde.
Je sais déjà la réponse, je peux voir votre carnet de notes d'ici.
Joyeux samedi, Harp.
Il est en forme, Cousino, rends-toi compte : dix sauts périlleux sur la
terre ferme !
Harp
2018-02-24 22:21:32 UTC
Permalink
Raw Message
Du temps du GATT, il y avait des cycles de négociation. Ces cycles étaient
différents quant à leurs contenus et leurs durées. Des recommencements,
chaque fois ?
Bien sûr. On se rencontre, on débat, on conclut. Et la fois suivante,
on se rencontre, on débat, on conclut. "Cycle" dans ce contexte est
d'ailleurs une traduction de "round", c'est issu de l'anglais.

Que les contenus et les durées soient différents n'est pas rédhibitoire
. Ce n'est même pas le cas pour des mécanismes cycliques relativement
simples. Dans les moteurs à explosion, ce n'est pas la variabilité des
vitesses qui remet en cause le caractère cyclique.

Même en allant chercher un contexte qui vous semble favorable, vous
trouvez le moyen de vous planter.
J'en doute. Ce qui signifie que dans "cycle", il n'y a pas
d'idée de recommencement.
"J'en doute => Ce qui signifie que...il n'y a pas."
Raisonnement orienté, raisonnement foireux. C'était le pépé.
Le Pépé à chênes
2018-02-24 22:34:24 UTC
Permalink
Raw Message
    Du temps du GATT, il y avait des cycles de négociation. Ces cycles
étaient différents quant à leurs contenus et leurs durées. Des
recommencements, chaque fois ?
Bien sûr. On se rencontre, on débat, on conclut. Et la fois suivante, on
se rencontre, on débat, on conclut. "Cycle" dans ce contexte est
d'ailleurs une traduction de "round", c'est issu de l'anglais.
Et que vient faire l'anglais ici ? Déviation, comme d'habitude. Vous
n'avez rien à dire, vous tentez une autre voie.
Que les contenus et les durées soient différents n'est pas rédhibitoire
. Ce n'est même pas le cas pour des mécanismes cycliques relativement
simples. Dans les moteurs à explosion, ce n'est pas la variabilité des
vitesses qui remet en cause le caractère cyclique.
Même en allant chercher un contexte qui vous semble favorable, vous
trouvez le moyen de vous planter.
Votre moteur à explosion a des problèmes à l'allumage, vous n'avancez
pas du tout. Commencez par comparer ce qui est comparable.
J'en doute. Ce qui signifie que dans "cycle", il n'y a pas d'idée de
recommencement.
"J'en doute => Ce qui signifie que...il n'y a pas."
Raisonnement orienté, raisonnement foireux. C'était le pépé.
Déviation orientée, déviation plus que foireuse. Ainsi s'achève le
spectacle de Harpic de ce samedi.

Jean-Pierre Kuypers
2018-02-23 19:41:57 UTC
Permalink
Raw Message
... Il n'y a qu'un seul cycle, et ce cycle est constitué de plusieurs
phases, de plusieurs séquences.
D'accord pour le cycle du carbone, de l'eau, de Krebs ou autre.

Mais pour les produits miniers, par exemple, c'est très souvent :
extraction -> mise en oeuvre -> utilisation -> déchet.

Pour le papier, on a :
bois -> papier -> utilisation -> déchet -> brûler.

Le cycle n'est donc pas fermé.

Recycler signifie alors prendre le déchet pour le remettre dans le
cycle.

Le 're' de re-cycler est alors celui de re-mettre.
--
Jean-Pierre Kuypers

Veuillez utiliser les phrases dans leur con-
texte avant de recycler sciemment.
Harp
2018-02-23 19:54:49 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Jean-Pierre Kuypers
... Il n'y a qu'un seul cycle, et ce cycle est constitué de plusieurs
phases, de plusieurs séquences.
D'accord pour le cycle du carbone, de l'eau, de Krebs ou autre.
extraction -> mise en oeuvre -> utilisation -> déchet.
bois -> papier -> utilisation -> déchet -> brûler.
Le cycle n'est donc pas fermé.
Ce n'est pas un cycle, tout simplement. Appelez ça par exemple une
séquence, une chaîne d'évènements, mais pas un cycle.
Post by Jean-Pierre Kuypers
Recycler signifie alors prendre le déchet pour le remettre dans le
cycle.
Le 're' de re-cycler est alors celui de re-mettre.
Jean-Pierre Kuypers
2018-02-23 20:05:45 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Harp
Ce n'est pas un cycle, tout simplement. Appelez ça par exemple une
séquence, une chaîne d'évènements, mais pas un cycle.
Le re-séquencement ou le rechaînement du papier, des canettes, des
verres, etc. ?...

Le doute m'habite... dur, dur !
--
Jean-Pierre Kuypers

Veuillez chaîner les phrases dans leur con-
texte avant de séquencer sciemment.
BéCé
2018-02-23 20:15:27 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Jean-Pierre Kuypers
... Il n'y a qu'un seul cycle, et ce cycle est constitué de plusieurs
phases, de plusieurs séquences.
D'accord pour le cycle du carbone, de l'eau, de Krebs ou autre.
extraction -> mise en oeuvre -> utilisation -> déchet.
bois -> papier -> utilisation -> déchet -> brûler.
Le cycle n'est donc pas fermé.
Recycler signifie alors prendre le déchet pour le remettre dans le
cycle.
Le 're' de re-cycler est alors celui de re-mettre.
Voilà.
Un cycle ne contient pas l'idée de retour au point de départ mais celle
de répétition des mêmes opérations.
À la fin d'un cycle scolaire, par exemple, l'élève ne revient pas au
début de ce cycle mais entame le cycle supérieur.
Les élèves qui le suivent commencent la même suite de classe. C’est un
cycle.
--
BéCé
www.bernardcordier.com
Harp
2018-02-24 05:08:35 UTC
Permalink
Raw Message
Post by BéCé
Voilà.
Un cycle ne contient pas l'idée de retour au point de départ
Bien sûr que si. "Suite de phénomènes se renouvelant dans un ordre
immuable".
Post by BéCé
mais celle de
répétition des mêmes opérations.
Et comment entendez-vous répéter les même opérations sans idée de
retour au point de départ ?
Post by BéCé
À la fin d'un cycle scolaire, par exemple, l'élève ne revient pas au début de
ce cycle mais entame le cycle supérieur.
Il ne répète donc pas la même opération. Très mauvais exemple.
Post by BéCé
Les élèves qui le suivent commencent la même suite de classe. C’est un cycle.
En tant que prof, vous vous laissez abuser par une définition
restrictive et vous vous trompez de point de vue.

Que l'Education nationale ait retenu "cycle" dans sa jargon, pourquoi
pas. Il en fallait bien un, et l'idée "on prend un élève en 6ème, on
l'amène en 3ème et on recommence avec un autre" est bien l'une des
innombrables variantes de celle qui caractérise un cycle.
Jean-Pierre Kuypers
2018-02-24 08:20:39 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Harp
Post by BéCé
Voilà.
Un cycle ne contient pas l'idée de retour au point de départ
Bien sûr que si. "Suite de phénomènes se renouvelant dans un ordre
immuable".
Écrit-il en copiant sans référencer
<http://www.larousse.fr/dictionnaires/francais/cycle/21275>

Ce n'est que la première définition du mot.
Elle est suivie d'une douzaine d'autres...

Savoir appréhender l'ensemble des sens d'un vocable n'est pas un tort !
--
Jean-Pierre Kuypers

Veuillez retourner les phrases dans leur con-
texte avant de contenir sciemment.
Harp
2018-02-24 10:31:12 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Jean-Pierre Kuypers
Post by Harp
Post by BéCé
Voilà.
Un cycle ne contient pas l'idée de retour au point de départ
Bien sûr que si. "Suite de phénomènes se renouvelant dans un ordre
immuable".
Écrit-il en copiant sans référencer
<http://www.larousse.fr/dictionnaires/francais/cycle/21275>
Ce n'est que la première définition du mot.
C'est la seule définition générale.
Post by Jean-Pierre Kuypers
Elle est suivie d'une douzaine d'autres...
Savoir appréhender l'ensemble des sens d'un vocable n'est pas un tort !
Ah d'accord, vous étiez en thermodynamique...
Le Pépé à chênes
2018-02-24 08:26:44 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Harp
Que l'Education nationale ait retenu "cycle" dans sa jargon,
Pourquoi pas...
Post by Harp
pourquoi
pas. Il en fallait bien un, et l'idée "on prend un élève en 6ème, on
l'amène en 3ème et on recommence avec un autre" est bien l'une des
innombrables variantes de celle qui caractérise un cycle.
Peut mieux faire à la fin.
BéCé
2018-02-24 09:06:32 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Harp
Post by BéCé
Voilà.
Un cycle ne contient pas l'idée de retour au point de départ
Bien sûr que si. "Suite de phénomènes se renouvelant dans un ordre
immuable".
Post by BéCé
mais celle de
répétition des mêmes opérations.
Et comment entendez-vous répéter les même opérations sans idée de
retour au point de départ ?
Contniuez à lire.
Post by Harp
Post by BéCé
À la fin d'un cycle scolaire, par exemple, l'élève ne revient pas au début de
ce cycle mais entame le cycle supérieur.
Il ne répète donc pas la même opération. Très mauvais exemple.
C'est la phrase suivante qui explique en quoi il s'agit d'un cycle mais
vous l'avez déplacée de façon à ne pas y répondre, monsieur le malhonnête.

L'exemple est bon, c'est votre conception qui est fausse. Le cycle est
identique pour tous les élèves mais chacun ne le parcourt qu'une fois.
L'idée de cercle est métaphorique.
Post by Harp
Post by BéCé
Les élèves qui le suivent commencent la même suite de classe. C’est un cycle.
En tant que prof, vous vous laissez abuser par une définition
restrictive et vous vous trompez de point de vue.
En tant que non-médecin, j'affirme que chaque cellule de l'endomètre
suit le même cycle à l'issue duquel elle est évacuée sans retour au
point de départ.
Post by Harp
Que l'Education nationale ait retenu "cycle" dans sa jargon, pourquoi
pas. Il en fallait bien un, et l'idée "on prend un élève en 6ème, on
l'amène en 3ème et on recommence avec un autre" est bien l'une des
innombrables variantes de celle qui caractérise un cycle.
Donc finalement c'est un bien un cycle.
--
BéCé
www.bernardcordier.com
Harp
2018-02-24 10:22:45 UTC
Permalink
Raw Message
Post by BéCé
Post by Harp
Post by BéCé
Voilà.
Un cycle ne contient pas l'idée de retour au point de départ
Bien sûr que si. "Suite de phénomènes se renouvelant dans un ordre
immuable".
Post by BéCé
mais celle de
répétition des mêmes opérations.
Et comment entendez-vous répéter les même opérations sans idée de
retour au point de départ ?
Contniuez à lire.
Post by Harp
Post by BéCé
À la fin d'un cycle scolaire, par exemple, l'élève ne revient pas au début de
ce cycle mais entame le cycle supérieur.
Il ne répète donc pas la même opération. Très mauvais exemple.
C'est la phrase suivante qui explique en quoi il s'agit d'un cycle mais vous
l'avez déplacée de façon à ne pas y répondre, monsieur le malhonnête.
N'importe quoi. Non seulement je n'ai rien déplacé du tout, mais j'ai
répondu à cette phrase qui suivait.
Post by BéCé
L'exemple est bon, c'est votre conception qui est fausse. Le cycle est
identique pour tous les élèves mais chacun ne le parcourt qu'une fois. L'idée
de cercle est métaphorique.
Post by Harp
Post by BéCé
Les élèves qui le suivent commencent la même suite de classe. C’est un cycle.
En tant que prof, vous vous laissez abuser par une définition
restrictive et vous vous trompez de point de vue.
En tant que non-médecin, j'affirme que chaque cellule de l'endomètre suit le
même cycle à l'issue duquel elle est évacuée sans retour au point de départ.
Post by Harp
Que l'Education nationale ait retenu "cycle" dans sa jargon, pourquoi
pas. Il en fallait bien un, et l'idée "on prend un élève en 6ème, on
l'amène en 3ème et on recommence avec un autre" est bien l'une des
innombrables variantes de celle qui caractérise un cycle.
Donc finalement c'est un bien un cycle.
Bien sûr, je viens de le dire. Ici, c'est le processus et non le
produit qui revient au point de départ.

Donc si vous continuez à soutenir qu'"un cycle ne contient pas l'idée
de retour au point de départ", allez consulter.
BéCé
2018-02-24 11:04:18 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Harp
Post by BéCé
Post by Harp
Post by BéCé
Voilà.
Un cycle ne contient pas l'idée de retour au point de départ
Bien sûr que si. "Suite de phénomènes se renouvelant dans un ordre
immuable".
Post by BéCé
mais celle de
répétition des mêmes opérations.
Et comment entendez-vous répéter les même opérations sans idée de
retour au point de départ ?
Contniuez à lire.
Post by Harp
Post by BéCé
À la fin d'un cycle scolaire, par exemple, l'élève ne revient pas au début de
ce cycle mais entame le cycle supérieur.
Il ne répète donc pas la même opération. Très mauvais exemple.
C'est la phrase suivante qui explique en quoi il s'agit d'un cycle mais vous
l'avez déplacée de façon à ne pas y répondre, monsieur le malhonnête.
N'importe quoi. Non seulement je n'ai rien déplacé du tout, mais j'ai
répondu à cette phrase qui suivait.
En affirmant sans rien savoir que mes propos sont conditionnés par mon
statut, ce qui est malhonnête.
Post by Harp
Post by BéCé
L'exemple est bon, c'est votre conception qui est fausse. Le cycle est
identique pour tous les élèves mais chacun ne le parcourt qu'une fois. L'idée
de cercle est métaphorique.
Post by Harp
Post by BéCé
Les élèves qui le suivent commencent la même suite de classe. C’est un cycle.
En tant que prof, vous vous laissez abuser par une définition
restrictive et vous vous trompez de point de vue.
En tant que non-médecin, j'affirme que chaque cellule de l'endomètre suit le
même cycle à l'issue duquel elle est évacuée sans retour au point de départ.
Post by Harp
Que l'Education nationale ait retenu "cycle" dans sa jargon, pourquoi
pas. Il en fallait bien un, et l'idée "on prend un élève en 6ème, on
l'amène en 3ème et on recommence avec un autre" est bien l'une des
innombrables variantes de celle qui caractérise un cycle.
Donc finalement c'est un bien un cycle.
Bien sûr, je viens de le dire. Ici, c'est le processus et non le
produit qui revient au point de départ.
Ah, je vous ai appris quelque chose

"Le cycle est identique pour tous les élèves mais chacun ne le parcourt
qu'une fois. L'idée de cercle est métaphorique."

C'est rigolo cette façon de faire, apporter la contradiction en
reprenant à son compte les propos de la personne.
:o)
Post by Harp
Donc si vous continuez à soutenir qu'"un cycle ne contient pas l'idée
de retour au point de départ", allez consulter.
J'adore les arguments stals :-)

Ma phrase était "Un cycle ne contient pas l'idée de retour au point de
départ mais celle de répétition des mêmes opérations.", monsieur l'escroc.

Je descends là, heureux d'avoir pu vous amener à réfléchir sur le sens
d'un mot.

Je vous souhaite un bon weekend et un excellent dernier mot.
--
BéCé
www.bernardcordier.com
Harp
2018-02-24 11:11:13 UTC
Permalink
Raw Message
Ma phrase était "Un cycle ne contient pas l'idée de retour au point de départ
mais celle de répétition des mêmes opérations.", monsieur l'escroc.
Mais comment donc espériez-vous ignorer l'idée de retour au point de
départ dans le concept de répétition, gros tartufe ?

Bon weekend à vous aussi.
Anansi
2018-02-24 12:06:09 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Harp
Ma phrase était "Un cycle ne contient pas l'idée de retour au point de départ
mais celle de répétition des mêmes opérations.", monsieur l'escroc.
Mais comment donc espériez-vous ignorer l'idée de retour au point de
départ dans le concept de répétition, gros tartufe ?
Bon weekend à vous aussi.
Je vous assure que :
- Dans l'idée de cycle de vie, d'un animal, d'une plante, d'un produit,
etc., il y a bien l'idée d'une répétition de passages par les mêmes
étapes, mais jamais de retour au point de départ.
- Vous n'avez pas compris le concept de recyclage. Ce n'est pas un
pléonasme. Il s'agit de faire entrer dans un nouveau cycle, parfois le
même, parfois non. Il y a autant d'exemples de l'un que de l'autre et
ils ne s'excluent pas, ils font partie du sens global de recycler.
Si vous suivez un recyclage, ce sera pour changer de métier, pas pour
réapprendre la façon dont vous travailliez au départ. Si vous recyclez
du papier, ce sera pour refaire du papier, mais destiné à d'autres usages.
- Je préfère écrire Tartuffe, mais votre orthographe très 19e siècle
n'est pas incorrecte.
Loading...