Discussion:
Liaison avec « euro(s) »
Add Reply
Œistein Andersen
2004-02-13 19:50:55 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Dans les magasins, j'ai souvent entendu « deux euros », « trois euros »
et cætera prononcés sans liaison. Quelle est la bonne prononciation, et
pourquoi ne fait-on pas (toujours) la liaison ?
--
Œistein ANDERSEN
Anne
2004-02-13 20:03:28 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by Œistein Andersen
Dans les magasins, j'ai souvent entendu « deux euros », « trois euros »
et cætera prononcés sans liaison. Quelle est la bonne prononciation,
Oh, la belle bleue !
(Cette question revient très très régulèrement)
Un petit coup d'oeil à notre ami Google:
http://minilien.com/?R3A4St29pR
Post by Œistein Andersen
et pourquoi ne fait-on pas (toujours) la liaison ?
Parce qu'on croit que c'est un mot étranger ?
--
Anne
poney
2004-02-13 20:41:12 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by Œistein Andersen
Dans les magasins, j'ai souvent entendu « deux euros », « trois euros »
et cætera prononcés sans liaison. Quelle est la bonne prononciation, et
Il faut faire la liaison.
Post by Œistein Andersen
pourquoi ne fait-on pas (toujours) la liaison ?
Parce qu'on ignore qu'on doit la faire ou qu'on ne sait pas écrire les
nombres en lettres.

Cette ignorance n'était pas audible avec les francs !
Clotilde
2004-02-14 06:39:19 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by Œistein Andersen
pourquoi ne fait-on pas (toujours) la liaison ?
Parce qu'on ignore qu'on doit la faire (...)
Cette ignorance n'était pas audible avec les francs !
Heureusement qu'elle n'était ni audible ni faite ! Essayez de dire deuz'
francs, troiz' francs, on risque de vous faire répéter pour savoir de
quoi vous parlez...

--
©lõ
poney
2004-02-14 21:13:50 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by Clotilde
Post by Œistein Andersen
pourquoi ne fait-on pas (toujours) la liaison ?
Parce qu'on ignore qu'on doit la faire (...)
Cette ignorance n'était pas audible avec les francs !
Heureusement qu'elle n'était ni audible ni faite ! Essayez de dire deuz'
francs, troiz' francs, on risque de vous faire répéter pour savoir de
quoi vous parlez...
Allons ! ne me faites pas dire ce que je n'ai pas dit.
Vous savez très bien quand la liaison se fait et quand elle ne se fait pas.
Seulement, il se trouve que les personnes qui ignorent la règle n'ont pas pu
trouver modèle à copier en passant des francs aux euros. (Et j'ai bien dit
"Ozeuro".)
Mais, c'est vrai, puisque vous m'y faites penser, que si tous les
commerçants avaient eu une prononciation "à la Topaze" (genre moutonsses),
nos contemporains sauraient faire la différence entre
1 neuro
2 zeuros
5 queuros
7 teuros
9 feuros
etc.
(ita)
2004-02-14 21:20:29 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by poney
Mais, c'est vrai, puisque vous m'y faites penser, que si tous les
commerçants avaient eu une prononciation "à la Topaze" (genre moutonsses),
nos contemporains sauraient faire la différence entre
1 neuro
2 zeuros
5 queuros
7 teuros
9 feuros
Ja ! Ja ! Jère Matame... Neuf feuros, ze zont les Vranzais gui tissent
« neuveuros » comme « il a neuvans » et fous afez raisson de
chermanisser la brononziazion.
Anne
2004-02-14 21:30:51 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
"poney"
Post by poney
Mais, c'est vrai, puisque vous m'y faites penser, que si tous les
commerçants avaient eu une prononciation "à la Topaze" (genre moutonsses),
nos contemporains sauraient faire la différence entre
9 feuros
Ja ! Ja ! Jère Matame... Neuf feuros, ze zont les Vranzais gui tissent
« neuveuros » comme « il a neuvans » et fous afez raisson de
chermanisser la brononziazion.
Neufenfants de neuvans, non ?
En tout cas, c'est comme ça que je dis.
--
Anne
(ita)
2004-02-14 21:52:08 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by Anne
Neufenfants de neuvans, non ?
En tout cas, c'est comme ça que je dis.
Dans le premier cas, pas de liaison mais un enchaînement avec une légère
pause ; dans le deuxième, une liaison sans aucune transition comme pour
neuveures. C'est le cas des chiffres suivis d'une mesure fréquente. Les
autres mots précédés d'un numéral avec 9 sont dans des suites moins
usuelles et il y a donc une légère disjonction. Si l'euro doit devenir
plus familier, la bonne liaison sera neuveuro par adoucissement et
sûrement pas neufeuros qui témoigne encore un peu de défiance comme
deuheuros. Bref, la personne qui écrivait auparavant montre qu'elle
possède les mêmes travers que ceux qu'elle dénonce... À un degré
moindre, mais quand même... On peut toujours se moquer des autres !
Anne
2004-02-14 22:25:11 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by (ita)
Post by Anne
Neufenfants de neuvans, non ?
En tout cas, c'est comme ça que je dis.
Dans le premier cas, pas de liaison mais un enchaînement avec une légère
pause ; dans le deuxième, une liaison sans aucune transition comme pour
neuveures. C'est le cas des chiffres suivis d'une mesure fréquente. Les
autres mots précédés d'un numéral avec 9 sont dans des suites moins
usuelles et il y a donc une légère disjonction. Si l'euro doit devenir
plus familier, la bonne liaison sera neuveuro par adoucissement et
sûrement pas neufeuros qui témoigne encore un peu de défiance comme
deuheuros.
Je ne vous suis pas. Neufescudos et neufécus, neufunités non ?
--
Anne
(ita)
2004-02-14 22:35:29 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by Anne
Je ne vous suis pas. Neufescudos et neufécus, neufunités non ?
Vous dites cela aussi souvent que neuf heures, neuf ans ? Pour les neuf
euros, laissez donc cela aux vrais Européens.
Anne
2004-02-14 22:49:51 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by (ita)
Anne
Post by Anne
Je ne vous suis pas. Neufescudos et neufécus, neufunités non ?
Vous dites cela aussi souvent que neuf heures, neuf ans ? Pour les neuf
euros, laissez donc cela aux vrais Européens.
Oh ! Vous avez oublié le souriard ? En quoi ne serais-je pas une « vraie
européenne » ?

Neufescudos, je l'ai dit bien souvent, et bien avant l'euro.
Aujourd'hui, il n'a plus cours, l'escudo.

Et « dollar » est, que je sache, assez fréquent dans le vocabulaire des
français, non ? Vous saurez qu'il en est de même pour « euro » en
Amérique du Nord.
--
Anne
(ita)
2004-02-14 23:05:09 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by Anne
Oh ! Vous avez oublié le souriard ?
Il doit toujours être deviné...
Post by Anne
En quoi ne serais-je pas une « vraie européenne » ?
Vous ne payez pas quotidiennement en euros, mais en piastres.
Post by Anne
Neufescudos, je l'ai dit bien souvent, et bien avant l'euro.
Mais pas en français avec les commerçants.
Post by Anne
Et « dollar » est, que je sache, assez fréquent dans le vocabulaire des
français, non ?
C'est rare de payer en dollars sur le territoire européen sans carte
bancaire. J'ai pu payer en francs français en Belgique, Suisse,
Allemagne, mais on n'aurait pas accepté des dollars. Tout juste bons
pour les pays du Tiers-Monde...
Post by Anne
Vous saurez qu'il en est de même pour « euro » en
Amérique du Nord.
Ouais. Chez le dépanneur par hasard ?
Stéphane De Becker
2004-02-15 06:27:57 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by (ita)
C'est rare de payer en dollars sur le territoire européen sans carte
bancaire. J'ai pu payer en francs français en Belgique,
Dans la région frontalière (environ 20 km), sans aucun problème. Au-delà,
les cours de change pratiqués laissaient une grande marge de sécurité aux
commerçants prudents. Mieux valait passer par une banque ou un bureau de
change avant d'effectuer un achat conséquent (Littré se retourne dans sa
tombe).
Post by (ita)
Suisse, Allemagne, mais on n'aurait pas accepté des dollars. Tout juste
bons pour les pays du Tiers-Monde...
Trop de faux dollars. Ça ne s'améliore pas.
Anne
2004-02-14 22:58:14 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by (ita)
Post by Anne
Je ne vous suis pas. Neufescudos et neufécus, neufunités non ?
Vous dites cela aussi souvent que neuf heures, neuf ans ? Pour les neuf
euros, laissez donc cela aux vrais Européens.
Et, vous savez quoi ? Les francophones avec qui je parle en général
disent un-neuro, vin-teuros, di-zeuros et cen-teuro.

J'imagine qu'ils devraient demander aux « Vrai-Zeuropéens » comment
dire, et ils apprendraient alors qu'ils ont tort ?
--
Anne
(ita)
2004-02-14 23:09:43 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by Anne
Et, vous savez quoi ? Les francophones avec qui je parle en général
disent un-neuro, vin-teuros, di-zeuros et cen-teuro.
Avec une pause et un déplacement de la consonne ? On voit qu'ils ne sont
pas habitués... Ils traitent encore le mot comme étranger.
Post by Anne
J'imagine qu'ils devraient demander aux « Vrai-Zeuropéens » comment
dire, et ils apprendraient alors qu'ils ont tort ?
Si l'euro devient commun et usuel, la bonne liaison devra être neuveuros
et non neuf/euros.
Anne
2004-02-14 23:27:00 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Anne
Post by Anne
Et, vous savez quoi ? Les francophones avec qui je parle en général
disent un-neuro, vin-teuros, di-zeuros et cen-teuro.
Avec une pause et un déplacement de la consonne ?
Non. Pourquoi ?
On voit qu'ils ne sont
pas habitués... Ils traitent encore le mot comme étranger.
Ils prononcent « euro » comme « européen ». Et ils disent
« centeuropéens », comme ils disent « centeuro »; et « neufeuropéens »
come « neufeuros ».
Post by Anne
J'imagine qu'ils devraient demander aux « Vrai-Zeuropéens » comment
dire, et ils apprendraient alors qu'ils ont tort ?
Si l'euro devient commun et usuel, la bonne liaison devra être neuveuros
et non neuf/euros.
Vous nous corrigerez à ce moment-là.
--
Anne
Clotilde
2004-02-15 07:34:48 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by (ita)
Si l'euro devient commun et usuel, la bonne liaison devra être neuveuros
et non neuf/euros.
*Devra* ? Et pourquoi ? J'essaye, à haute voix, de dire neufeuros et
neuveuros : le premier me vient tout naturellement, le second me demande
un effort mental et de prononciation. J'essaye avec toute sorte d'autres
mots commençant par une voyelle, hormis neuvans et neuvheure, aucune de
ces combinaisons n'indique que je devrais un jour passer de neufeuros à
neuveuros. J'en arrive même à penser que neuvans et neuvheure sont des
exceptions.

--
©lõ
Anne
2004-02-15 08:13:13 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by Clotilde
Post by (ita)
Si l'euro devient commun et usuel, la bonne liaison devra être neuveuros
et non neuf/euros.
*Devra* ? Et pourquoi ? J'essaye, à haute voix, de dire neufeuros et
neuveuros : le premier me vient tout naturellement, le second me demande
un effort mental et de prononciation. J'essaye avec toute sorte d'autres
mots commençant par une voyelle, hormis neuvans et neuvheure, aucune de
ces combinaisons n'indique que je devrais un jour passer de neufeuros à
neuveuros. J'en arrive même à penser que neuvans et neuvheure sont des
exceptions.
C'est gentil, d'ennoncer le fond de ma pensée.
--
Anne
Stéphane De Becker
2004-02-15 08:30:02 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by Anne
C'est gentil, d'ennoncer
Ah non ! Anne, non...
Post by Anne
le fond de ma pensée.
Anne
2004-02-15 14:53:39 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
"Anne"
Post by Anne
C'est gentil, d'ennoncer
Ah non ! Anne, non...
Post by Anne
le fond de ma pensée.
J'en avais mis un troisième, mais je l'ai ôté.
--
Anne
Michel Guillou
2004-02-15 12:01:12 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by Anne
C'est gentil, d'ennoncer le fond de ma pensée.
Pourquoi tant de haine ?
--
Michel Guillou
Sylvie Jean
2004-02-15 12:12:58 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by Michel Guillou
Post by Anne
C'est gentil, d'ennoncer le fond de ma pensée.
Pourquoi tant de haine ?
À cause du fil d'à côté, « Une relative bien curieuse ».
--
Sylvie
Pierre-Paul Hay-Napoleone
2004-02-15 18:00:44 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by Sylvie Jean
Post by Michel Guillou
Pourquoi tant de haine ?
À cause du fil d'à côté, « Une relative bien curieuse ».
Je ne suis pas bien sûr de voir le rapport.


PPHN
Michel Guillou
2004-02-15 18:10:34 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by Pierre-Paul Hay-Napoleone
Post by Sylvie Jean
Post by Michel Guillou
Pourquoi tant de haine ?
À cause du fil d'à côté, « Une relative bien curieuse ».
Je ne suis pas bien sûr de voir le rapport.
Pour ma part, je n'ai strictement rien compris. Ainsi va la vie...
--
Michel Guillou
(ita)
2004-02-15 18:09:42 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by Pierre-Paul Hay-Napoleone
Post by Sylvie Jean
Post by Michel Guillou
Pourquoi tant de haine ?
À cause du fil d'à côté, « Une relative bien curieuse ».
Je ne suis pas bien sûr de voir le rapport.
La liaison avec <f>.
-- 
Libérons Battisti ! Berlusconi en prison !
<http://www.mauvaisgenres.com/arrestation_battisti.htm>
Signez la pétition.
Sylvie Jean
2004-02-15 18:19:48 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by Pierre-Paul Hay-Napoleone
Post by Sylvie Jean
Post by Michel Guillou
Pourquoi tant de haine ?
À cause du fil d'à côté, « Une relative bien curieuse ».
Je ne suis pas bien sûr de voir le rapport.
Vous n'aviez pas parlé d'un certain Le Pen, du F'Haine ?
--
Sylvie
Pierre-Paul Hay-Napoleone
2004-02-15 18:51:03 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by Sylvie Jean
Vous n'aviez pas parlé d'un certain Le Pen, du F'Haine ?
Oh pecaïre... Je l'avais oublié celui-là.


PPHN (le cri du coeur retranscrit)
(ita)
2004-02-15 08:35:06 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by Clotilde
hormis neuvans et neuvheure, aucune de
ces combinaisons n'indique que je devrais un jour passer de neufeuros à
neuveuros. J'en arrive même à penser que neuvans et neuvheure sont des
exceptions.
C'est surtout le mot « euro » qui est ressenti comme étranger, nouveau,
différent des autres. L'exception, c'est ce mot. Cela explique pourquoi
certaines personnes ne font pas la liaison avec s, t, x. Ou encore le
fait que les liaisons ne suivent pas les règles attendues et ne sont pas
de vraies liaisons comme diss-euros (légère pause) qui est plus fréquent
que dizeuros (pas de pause). Alors quand on propose neufeuros, je me dis
que la personne n'est pas encore vraiment familiarisé avec le mot et en
fait elle ne voit pas du tout qu'il n'y a aucune liaison dans ce cas,
juste un enchaînement ! Bref, c'est bien joli de se moquer des gens qui
ne font pas toutes les liaisons, il faudrait aussi s'écouter un peu...
Pierre Hallet
2004-02-15 19:11:22 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Si l'euro devient commun et usuel [...]
Parce qu'il ne l'est pas ? Diable diable. Vous payez votre
baguette quotidienne en dollars ou en bonbons ?
--
Pierre Hallet.
FAQ du forum fllf : <http://www.langue-fr.net/faq/faq.htm>.
(ita)
2004-02-15 19:18:50 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by Pierre Hallet
Si l'euro devient commun et usuel [...]
Parce qu'il ne l'est pas ? Diable diable. Vous payez votre
baguette quotidienne en dollars ou en bonbons ?
Ben tiens... J'entends encore fréquemment des conversions sauvages
d'euros en francs parce que l'euro ne dit rien au locuteur ou à
l'interlocuteur (combien cela fait en francs ?), des indications de prix
en francs (ce livre est à trente francs), et cela de la part de profs
d'économie-gestion... Ce n'est pas commun dans les têtes ! La plupart
des personnes connaissent les références de dix produits, d'autres plus
rares de trente produits, et après ou entre c'est fini !
-- 
Libérons Battisti ! Berlusconi en prison !
<http://www.mauvaisgenres.com/arrestation_battisti.htm>
Signez la pétition.
Nestor le pingouin pour la France
2004-02-15 21:49:32 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by (ita)
Post by Pierre Hallet
Si l'euro devient commun et usuel [...]
Parce qu'il ne l'est pas ? Diable diable. Vous payez votre
baguette quotidienne en dollars ou en bonbons ?
Ben tiens... J'entends encore fréquemment des conversions sauvages
d'euros en francs parce que l'euro ne dit rien au locuteur ou à
l'interlocuteur (combien cela fait en francs ?), des indications de prix
en francs (ce livre est à trente francs), et cela de la part de profs
d'économie-gestion... Ce n'est pas commun dans les têtes ! La plupart
des personnes connaissent les références de dix produits, d'autres plus
rares de trente produits, et après ou entre c'est fini !
On en revient à l'époque où il y avait unité de compte et unité de
paiement :

« DORANTE: Vous souvenez-vous bien de tout l'argent que vous m'avez prêté?

MONSIEUR JOURDAIN: Je crois que oui. J'en ai fait un petit mémoire. Le
voici. Donné à vous une fois deux cents louis.

DORANTE: Cela est vrai.

MONSIEUR JOURDAIN: Une autre fois, six-vingts.

DORANTE: Oui.

MONSIEUR JOURDAIN: Et une autre fois, cent quarante.

DORANTE: Vous avez raison.

MONSIEUR JOURDAIN: Ces trois articles font quatre cent soixante louis,
qui valent cinq mille soixante livres.

DORANTE: Le compte est fort bon. Cinq mille soixante livres.

MONSIEUR JOURDAIN: Mille huit cent trente-deux livres à votre plumassier.

DORANTE: Justement.

MONSIEUR JOURDAIN: Deux mille sept cent quatre-vingts livres à votre
tailleur.

DORANTE: Il est vrai.

MONSIEUR JOURDAIN: Quatre mille trois cent septante-neuf livres douze
sols huit deniers à votre marchand.

DORANTE: Fort bien. Douze sols huit deniers: le compte est juste.

MONSIEUR JOURDAIN: Et mille sept cent quarante-huit livres sept sols
quatre deniers à votre sellier.

DORANTE: Tout cela est véritable. Qu'est-ce que cela fait?

MONSIEUR JOURDAIN: Somme totale, quinze mille huit cents livres.

DORANTE: Somme totale est juste: quinze mille huit cents livres. Mettez
encore deux cents pistoles que vous m'allez donner, cela fera justement
dix-huit mille francs, que je vous payerai au premier jour. »
--
« Coin coin coin, coin ! Coin coin : coin. » Saturnin le canard.

http://www.vins-france.com/ViteQueBoire/
Didier Leroi
2004-02-16 17:03:37 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
On Sun, 15 Feb 2004 20:11:22 +0100, Pierre Hallet
Post by Pierre Hallet
Si l'euro devient commun et usuel [...]
Parce qu'il ne l'est pas ? Diable diable. Vous payez votre
baguette quotidienne en dollars ou en bonbons ?
En sesterces?

Amicalement,
Didier
Anne
2004-02-16 17:18:17 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by Pierre Hallet
Pierre Hallet
Post by Pierre Hallet
Si l'euro devient commun et usuel [...]
Parce qu'il ne l'est pas ? Diable diable. Vous payez votre
baguette quotidienne en dollars ou en bonbons ?
En sesterces?
Deux zécus.
--
Anne
Marc SORLET
2004-02-17 01:24:35 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by (ita)
Si l'euro devient commun et usuel, la bonne liaison devra être neuveuros
et non neuf/euros.
Je me risque à une explication qui m'est venue en écoutant la mélodieuse
voix de ma femme russe. À vous de juger :

On ne dirait pas neu-v-ans et neu-v-heures parce que notre langue le dit
plus souvent que neu-f-enfants, neu-f-écus, neu-f-unités ou neu-f-euros,
comme le dit Ita avec sa coutumière autorité.

Ce n'est pas une question de fréquence de prononciation, d'un dressage de
langue, ou d'une lassitude des muscles qui par habitude se relâchent ; mais
d'équilibre et d'affinité infra linguistiques : il y a une langue dans la
langue et c'est à nous de la décrypter. Notre langue agit sur nous et nos
muscles buccaux avec sa logique propre. Notre langue nous façonne plus que
nous ne la façonnons. (profession de foi)

Il semblerait que la raison de ce glissement phonique soit à rechercher dans
le nombre de syllabes prononcées après le neuf. Ma femme m'explique que les
Français ont l'habitude de faire tomber l'accent tonique invariablement à la
fin de chaque mot. Pour cette raison, les Français ne perçoivent pas l'
accent tonique, mais il est très important dans le rythme, dans le souffle,
dans la mélodie d'une langue.

Nous prononçons " neuf ans " comme un seul mot avec l'accent tonique sur
ans. Nous prononçons " neuf années " comme deux mots séparés, avec une
accentuation sur neuf et une autre sur nées.

Ce glissement de consonne sourde f en consonne sonore v existe à l'envers en
russe, ainsi Gorbatchev se prononce Gorbatchef, alors que son épouse
Gorbatcheva se prononce avec un v. Tout ça pour dire que v et f sont des
consonnes qui se permutent, elles forment un couple comme j et ch etc...
mais c'est une autre histoire.

Il me semble, corrigez-moi si je me trompe, que neuf suivi d'un mot d'une
syllabe commençant par une voyelle se prononce " neuv ". Pour éviter la
confusion avec neuve, dans certain cas, on appuiera sur " neuf ". Ainsi ne
dites-vous pas ? :

neu-v-onces

neu-v-ours

neu-v-eaux

neu-v-ailes

neu-v-îles

neu-v-urnes

neu-v-oufs

Ce qui déroute, c'est que le féminin de neuf est neuve, d'ailleurs tous les
adjectifs se terminant par f ont un féminin en ve. Encore, cette même
sympathie entre des consonnes qui vont par paires.

Pour y voir plus clair, j'ai cherché d'autres noms se terminant par un f non
muet. J'ai trouvé ouf, bouf (au singulier), nef, relief, fief, chef, tarif,
soif. Et ça ne m'aide pas beaucoup. À la rigueur si une chimère bouf-ours
existait, on ne la prononcerait pas bou-v-ours !

Adieu règle, veau, vache, cochon, poulet !

Ah, mais avec un adjectif monosyllabique se terminant par un f comme bref ou
naïf, les choses s'arrangent, on dirait. Bien que cela ne soit pas habituel,
comment prononcez-vous ? :

bref ours ou naïf ours

bref ouf ou naïf ouf

bref an ou naïf an

La langue semble naturellement émettre un v et me donner raison. Alors ça
marche pour les adjectifs, et le chiffre neuf est bien un adjectif lui
aussi, sans féminin, certes.

Je compte sur vous, pour perfectionner et finaliser cette " découverte russe
", chers amis électroniques, élecrophilistes donc, et me gronder si
nécessaire.
Anne
2004-02-17 01:42:38 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by Marc SORLET
Post by (ita)
Si l'euro devient commun et usuel, la bonne liaison devra être neuveuros
et non neuf/euros.
Il semblerait que la raison de ce glissement phonique soit à rechercher dans
le nombre de syllabes prononcées après le neuf.
Ainsi ne
neu-v-onces
neu-v-ours
neu-v-eaux
neu-v-ailes
neu-v-îles
neu-v-urnes
neu-v-œufs
Non, justement. Vous pensez bien que j'ai essayé, pour contrer (ita) !

Je dis neu-f-îles, ne-f-oeufs, neu-f-onces, etc.
Post by Marc SORLET
Ah, mais avec un adjectif monosyllabique se terminant par un f comme bref ou
naïf, les choses s'arrangent, on dirait. Bien que cela ne soit pas habituel,
bref ours ou naïf ours
bref ouf ou naïf ouf
bref an ou naïf an
Comme ça s'écrit.
--
Anne
u***@free.fr
2004-02-16 08:55:41 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
"(ita)" a écrit.
Post by (ita)
Post by poney
1 neuro
2 zeuros
5 queuros
7 teuros
9 feuros
Ja ! Ja ! Jère Matame... Neuf feuros, ze zont les Vranzais gui tissent
« neuveuros » comme « il a neuvans » et fous afez raisson de
chermanisser la brononziazion.
Hé hé, les règles de la liaison ne sont pas si simples qu'on voudrait
le croire...
Ludovic Cynomys
2004-02-14 07:07:59 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by poney
Il faut faire la liaison.
20 Zeuros ?

très très courant...
--
sans compter les horribles "centimes deuros" ;-)
MTL
2004-02-14 09:20:24 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by Ludovic Cynomys
Post by poney
Il faut faire la liaison.
20 Zeuros ?
Je préfère les sommes comportant plusieurs Zéros.
Post by Ludovic Cynomys
très très courant...
Eric
--
Zeuro est arrivé, sans se presser.
u***@free.fr
2004-02-16 08:50:35 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
"poney" a écrit.
Post by poney
Post by Œistein Andersen
pourquoi ne fait-on pas (toujours) la liaison ?
Parce qu'on ignore qu'on doit la faire ou qu'on ne sait pas écrire les
nombres en lettres.
Si cette raison était la bonne, les gens diraient « deux ans, trois
ans, cent ans » sans faire la liaison correcte.

Je dirais plus volontiers que les liaisons sont dues à l'usage et non
à l'application d'une régle simple et fixe. Pour « euros » l'usage n'a
encore rien fixé...
(ita)
2004-02-16 19:03:54 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by u***@free.fr
Je dirais plus volontiers que les liaisons sont dues à l'usage et non
à l'application d'une régle simple et fixe. Pour « euros » l'usage n'a
encore rien fixé...
Une question d'usage et d'époque... On confond par exemple prononciation
de la finale et liaison. Dans le cas de « neuf », voici les règles à une
époque pas si ancienne (début XXe s., milieu cultivé) :
* Pas de prononciation de /f/ devant consonne, 1914 /dizneusãkatorz/,
avec un /eu/ fermé. Exactement comme pour cinq, six, huit dont les
finales ne sont pas prononcées selon un modèle châtié, et comme pour
sept (mais cela fait puriste aujourd'hui comme pour neuf).
* Prononciation de <f> avec changement de sonorité en /v/ devant
voyelle.
Plus anciennement, l'absence de prononciation de /f/ devant consonne
était général et ne se limitait pas aux dates (voir chef d'œuvre, bœuf
gras, les noms comme Neufchâteau, Neuf-Brisach) ; la mutation de /f/ en
/v/ reste illustrée par les mesures de temps qui n'ont pas changé
pendant des siècles.

Ne confondons donc pas des phénomènes très différents !
a) Il y a eu un rétablissement des consonnes finales depuis le XVIIIe s.
Cela concerne cinq, six, sept, huit, neuf, dix, vingt. Elles n'étaient
plus prononcées en position absolue ou devant consonne. Ce
rétablissement continue à s'étendre, il arrive que l'on dise /sè~kmil/
même si l'on sent encore des résistances à faire un /sismil/.
b) Le fait de prononcer la consonne finale ne signifie nullement que
l'on fasse la liaison ! Dans le cas des nombres qui finissent
aujourd'hui par une consonne non modifiée (cinq reste avec un /k/ comme
dans sankimpur et bourkembresse), c'est difficile de dire si la personne
est consciente ou non d'une liaison. Lorsqu'on passe d'une monnaie
commençant par consonne (si francs, hui francs, mais set francs et neuf
francs) à une monnaie commençant par voyelle, ce n'est pas l'absence de
liaison qui serait en cause : c'est le fait que plusieurs usages
d'époques différentes se téléscopent !
c) La liaison devrait entraîner la modification de sonorité, par exemple
de /s/ en /z/, or pour les finales les plus fréquentes (s, x) on a
plutôt disseuros, sisseuros.
d) La disjonction ne doit pas du tout être confondue avec la production
d'un /h/ consonne, le mot « euro » est simplement détaché parce qu'il
n'est pas encore assimilé ou parce qu'on veut le mettre en valeur
exactement comme pour les disjonctions expressives devant des pronoms
numéraux : le un, le onze, le huit...

Les personnes qui disent « deu-euros » ne sont pas plus ignorantes ou
désinvoltes que d'autres, elles expriment seulement le fait que les
règles de liaison ou de suppression de consonnes dans des nombres sont
extrêmement compliquées, embrouillées avec le temps, et encore en
construction. Les usages, cela change beaucoup en effet comme vous
l'avez souligné et il ne faudrait pas en faire des règles absolues et
définitives.

-- 
Libérons Battisti ! Berlusconi en prison !
<http://www.mauvaisgenres.com/arrestation_battisti.htm>
Signez la pétition.
Anne
2004-02-16 19:31:15 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by (ita)
Post by u***@free.fr
Je dirais plus volontiers que les liaisons sont dues à l'usage et non
à l'application d'une régle simple et fixe. Pour « euros » l'usage n'a
encore rien fixé...
Une question d'usage et d'époque... On confond par exemple prononciation
de la finale et liaison. Dans le cas de « neuf », voici les règles à une
* Pas de prononciation de /f/ devant consonne, 1914 /dizneusãkatorz/,
avec un /eu/ fermé.
Comme dans l'adectif « neuf », prononcé « neu », au Québec.
« Un bel habit neu, des souliers neus. »
Post by (ita)
Exactement comme pour cinq, six, huit dont les
finales ne sont pas prononcées selon un modèle châtié, et comme pour
sept (mais cela fait puriste aujourd'hui comme pour neuf).
Et contrairement à /neuf/, ici, la finale de /six/ est prononcée.
J'ai pensé, un moment, et suite à vos explications, que les
« siss-croissants » de ma boulangère étaient lié à l'apparition tardive
du croissant dans nos contrées.
Il faudrait que je commande dix croissants, un de ces jours, pour voir
ce que ça donne.
--
Anne
(ita)
2004-02-16 19:51:32 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Comme dans l'adjectif « neuf », prononcé « neu », au Québec.
« Un bel habit neu, des souliers neus. »
Les Québécois ont importé la prononciation française de la fin du
XVIIe s.
Et contrairement à /neuf/, ici, la finale de /six/ est prononcée.
En position absolue, les finales de six et de dix s'entendent au XIXe s.
Devant consonne, cela devrait s'effacer encore aujourd'hui mais ce n'est
plus suivi par tous (si mètres). Le maintien du /s/ en position absolue
me semble lié aux homonymes (si, dis, dit). Quant au cas de deux, la
lettre muette s'explique par le fait qu'il s'agit d'une réfection
analogique et purement graphique à l'origine, normalement on ne devrait
pas faire de liaison puisque cette lettre ne correspond pas du tout à
une prononciation mais à un vague alignement sur dix et six (duo donne
deu). Là, c'est l'orthographe qui a créé la prononciation et pas
l'inverse. Deuzeuro est aussi faux dans l'absolu que deuheuro.
J'ai pensé, un moment, et suite à vos explications, que les
« siss-croissants » de ma boulangère étaient lié à l'apparition tardive
du croissant dans nos contrées.
Pour les usages très très anciens et universels ou quotidiens comme les
heures, les jours, les mois, les années, les formes n'ont pas beaucoup
varié. Pour toutes les autres quantités, si. Le rétablissement des
finales et l'absence de changement des finales est un phénomène récent
(deux siècles), mais qui s'étend...
-- 
Libérons Battisti ! Berlusconi en prison !
<http://www.mauvaisgenres.com/arrestation_battisti.htm>
Signez la pétition.
Monique Latrémouille
2004-02-17 04:05:47 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by (ita)
Comme dans l'adjectif « neuf », prononcé « neu », au Québec.
« Un bel habit neu, des souliers neus. »
Les Québécois ont importé la prononciation française de la fin du
XVIIe s.
Mais cette prononciation n'est pas généralisée. Et ce n'est pas une
différence entre régions ou entre générations (je ne me souviens pas
avoir entendu mes parents, ou grands-parents prononcer « neu »), mais
plutôt entre familles, comme chacune à sa recette de tourtière ou de
sauce à spaghetti.

J'entends parfois « neuf », prononcé « neu », mais rarement. Si je
plonge dans mes souvenirs, sur une classe de trente filles, il y en
avait peut-être quatre ou cinq qui prononçaient « neu ».

Anne, n'étant pas originaire d'ici, est probablement plus frappée par
des prononciations différentes et, partant, a tendance à affirmer « au
Québec, on prononce ceci comme ça ».
Post by (ita)
Et contrairement à /neuf/, ici, la finale de /six/ est prononcée.
Jamais devant des voyelles, n'est-ce pas Anne ? Sizenfants,
sizhommes, sizoeufs... Mais devant des consonnes, on prononce souvent
le « s » pour être mieux compris. Par exemple, je téléphone au
dépanneur et commande « si-ptsi-coke »; parfois on me fait répéter,
parce que je ne prononce pas toujours clairement, et alors je dis
« sisse-petsi-coke ».
Vincent Ramos
2004-02-17 11:52:14 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by Monique Latrémouille
Par exemple, je téléphone au
dépanneur
Ah, je connais : équivalent de l'épicier arabe du bas de la rue.
Post by Monique Latrémouille
et commande « si-ptsi-coke », parfois on me fait répéter,
parce que je ne prononce pas toujours clairement, et alors je dis
« sisse-petsi-coke ».
Et avec « six petits rails », c'est pas plus simple ?
Anne
2004-02-17 13:29:13 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by Vincent Ramos
Post by Monique Latrémouille
Par exemple, je téléphone au
dépanneur
Ah, je connais : équivalent de l'épicier arabe du bas de la rue.
Et du « lolo » des Antilles.
--
Anne
Vs
2004-02-17 19:48:53 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by Vincent Ramos
Post by Monique Latrémouille
Par exemple, je téléphone au
dépanneur
Ah, je connais : équivalent de l'épicier arabe du bas de la rue.
Post by Monique Latrémouille
et commande « si-ptsi-coke », parfois on me fait répéter,
parce que je ne prononce pas toujours clairement, et alors je dis
« sisse-petsi-coke ».
Et avec « six petits rails », c'est pas plus simple ?
Il ne faut pas s'étonner de ne plus pouvoir acheter « Coin de rue et images
immondes » quand on commande sa neige par pack.

Vs
Vite ! Une paille !
Alex Pe
2004-02-17 19:54:57 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by Vs
Il ne faut pas s'étonner de ne plus pouvoir acheter « Coin de rue et images
immondes »
Ça vient des Jalons, ça, non ?
--
Alex Pé
Et Infos du Monde, ils deviennent quoi ?
Vs
2004-02-17 22:57:35 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by Alex Pe
Post by Vs
Il ne faut pas s'étonner de ne plus pouvoir acheter « Coin de rue et
images immondes »
Ça vient des Jalons, ça, non ?
Qu'on peut retrouver ici :
<http://www.jalons.fr/indexIE.htm>
mais ce n'est pas très à jour.

Vs
pistache
lamkyre
2004-02-17 20:02:40 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by Vs
Vs
Vite ! Une paille !
Des zeuros, ça suffira.
http://www.clampin.com/imprimersans.php3?id_article=78
--
lamkyre
Anne
2004-02-17 20:13:31 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by lamkyre
Post by Vs
Vs
Vite ! Une paille !
Des zeuros, ça suffira.
http://www.clampin.com/imprimersans.php3?id_article=78
Heureusement que vous êtes là !
Je ne comprenais plus rien à ce fil depuis quelques articles.
--
Anne
snif
Vs
2004-02-17 23:00:48 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by Anne
Post by lamkyre
Post by Vs
Vs
Vite ! Une paille !
Des zeuros, ça suffira.
http://www.clampin.com/imprimersans.php3?id_article=78
Heureusement que vous êtes là !
Je ne comprenais plus rien à ce fil depuis quelques articles.
C'est la faute de Vincent.
Il a l'esprit si mal tourné.

Vs
sous influence
Anne
2004-02-17 13:24:42 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by Monique Latrémouille
Anne
Anne, n'étant pas originaire d'ici, est probablement plus frappée par
des prononciations différentes et, partant, a tendance à affirmer « au
Québec, on prononce ceci comme ça ».
C'est vraissemblable. Il n'en reste pas moins qu'une partie de la
population prononce « neu ».
À l'avenir, j'utiliserai « on entend souvent ».
Post by Monique Latrémouille
Post by Anne
Et contrairement à /neuf/, ici, la finale de /six/ est prononcée.
Jamais devant des voyelles, n'est-ce pas Anne ? Sizenfants,
sizhommes, sizoeufs...
???
Post by Monique Latrémouille
Mais devant des consonnes, on prononce souvent
le « s » pour être mieux compris. Par exemple, je téléphone au
dépanneur et commande « si-ptsi-coke »; parfois on me fait répéter,
parce que je ne prononce pas toujours clairement, et alors je dis
« sisse-petsi-coke ».
Pas *une* employée de la boulangerie ne m'a répété « siss croissants ? »
lorsque je lui commandais six croissants.
Cette quantité de croissants est pourtant la norme (par une bizarrerie
de notre fiscalité, on ne paie pas de taxes [TVA] sur les quantités de
six et plus pour certains produits).
--
Anne
u***@free.fr
2004-02-17 20:07:10 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by (ita)
(...)
Les personnes qui disent « deu-euros » ne sont pas plus ignorantes ou
désinvoltes que d'autres, elles expriment seulement le fait que les
règles de liaison ou de suppression de consonnes dans des nombres sont
extrêmement compliquées, embrouillées avec le temps, et encore en
construction. Les usages, cela change beaucoup en effet comme vous
l'avez souligné et il ne faudrait pas en faire des règles absolues et
définitives.
Merci, ça m'a beaucoup intéressé. Les échanges qui ont suivi avec Anne
à propos du Québec, aussi. Ce sujet récurrent a enfin été traité avec
subtilité.

<ma vie> En Franche-Comté, on prononce 20 « vinte », mais le T final
disparaît devant une consonne. Cette prononciation nous fait souvent
repérer en dehors de notre région, quoique nous ne soyons pas les
seuls en France à prononcer cette finale. </ma vie>
michelmanu
2004-02-19 11:10:09 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
"poney" : > j'ai souvent entendu « deux euros », « trois euros »
prononcés sans liaison. > ........ Parce qu'on ignore qu'on doit la
faire ou qu'on ne sait pas écrire les
nombres en lettres.
....... Cette ignorance n'était pas audible avec les francs !
Je pencherais volontiers pour l'explication par l'ignorance...
Il m'est arrivé assez souvent d'entendre " vingt z'euros ", ou " cent
z'euros "...
Cependant ce qui m'agace plus que tout c'est la tendance qu'ont
beaucoup de gens (ici, aux Antilles françaises, en tout cas) à dire
"cents" (prononcé plus ou moins à l'américaine, en faisant entendre le
"ts") au lieu de "centimes", et même au singulier : un centssss...
Quelle misère... Influence de la télé, bien sûr, de même qu'il naît
ici beaucoup plus de Kevin, Steven ou Loana que de Marcel ou
Albertine... Mais enfin, on a déjà évoqué si souvent le phénomène...
Manu
Ludovic Cynomys
2004-02-19 19:38:33 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Influence de la télé, bien sûr, de même qu'il naît ici beaucoup plus de
Kevin, Steven ou Loana que de Marcel ou Albertine...
T'inquiètes, en métro on a aussi des petits Braillants et autres
Djézeunes ;->
--
Arf !
Nestor le pingouin pour la France
2004-02-14 01:10:07 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by Œistein Andersen
Dans les magasins, j'ai souvent entendu « deux euros », « trois euros »
et cætera prononcés sans liaison. Quelle est la bonne prononciation, et
pourquoi ne fait-on pas (toujours) la liaison ?
Parce que les gens sont nuls.
--
« Coin coin coin, coin ! Coin coin : coin. » Saturnin le canard.

http://www.vins-france.com/ViteQueBoire/
Luc Bentz
2004-02-14 08:36:14 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Le Sat, 14 Feb 2004 02:10:07 +0100, Nestor le pingouin pour la France
Post by Nestor le pingouin pour la France
Post by Œistein Andersen
Dans les magasins, j'ai souvent entendu « deux euros », « trois euros »
et cætera prononcés sans liaison. Quelle est la bonne prononciation, et
pourquoi ne fait-on pas (toujours) la liaison ?
Parce que les gens sont nuls.
La faute d'hier est la norme de demain.



Luc Bentz
http://www.langue-fr.net
--
« Il ne faut pas conjuguir les verbes du premier groupe
en leur appliquissant les règles du deuxième. » (Éric Angelini)
Pierre-Paul Hay-Napoleone
2004-02-14 08:40:32 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by Luc Bentz
Post by Nestor le pingouin pour la France
Parce que les gens sont nuls.
La faute d'hier est la norme de demain.
D'ailleurs, son couplet change. J'aurais parié que son propos aurait été
de conseiller de remplacer "euro" par "franc". Petit à petit, il s'y met, le
brave Nestor.


PPHN
Michel Guillou
2004-02-14 10:40:46 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by Luc Bentz
La faute d'hier est la norme de demain.
Heu... C'est la fatigue de fin de trimestre ?

Heureusement que toutes les fautes, erreurs, déviances... ne sont pas
devenues des normes !
--
Michel Guillou
Clotilde
2004-02-14 11:54:58 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by Michel Guillou
Heu... C'est la fatigue de fin de trimestre ?
De mon temps... les trimestres duraient trois mois.
On ne voit pas le temps passer ;-)

--
©lõ
Sylvie Jean
2004-02-14 21:58:47 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by Clotilde
Post by Michel Guillou
Heu... C'est la fatigue de fin de trimestre ?
De mon temps... les trimestres duraient trois mois.
On ne voit pas le temps passer ;-)
Cette année, le deuxième trimestre fait deux mois et le troisième
trimestre fera quatre mois. C'est comme ça !
--
Sylvie
Luc Bentz
2004-02-14 16:04:20 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by Michel Guillou
Heureusement que toutes les fautes, erreurs, déviances... ne sont pas
devenues des normes !
Absolument. Ce n'est pas parce que, pendant un an ou dix ou quinze
l'usage courant a repris telle formule qu'elle devient la norme. Il y
a des éléments qui relèvent toujours de registres différents (lisant
« Le Feu » de Barbusse, écrit au début de la guerre de Quatorze, j'y
ai trouvé retranscrites des tournures familières quand la norme
écrite, elle, n'a pas varié : tout est affaire de circonstance).

Mais, s'agissant des liaisons, je constate à vue d'oreille (si je puis
dire) qu'elles disparaissent, même chez ceux qui appartiennent à des
milieux cultivés. Si la permanence de la chose imprimée donne à la
langue écrite une stabilité certaine, dans le cas de la prononciation,
il n'en va pas de même.

J'aurais toutefois mieux écrit : la norme d'aujourd'hui est parfois la
faute d'hier. Ce qui est exact (dans l'autre sens, on ne peut pas
savoir ce qui accèdera au statut de future norme).



Luc Bentz
Langue française : http://www.langue-fr.net/
--
« Mesuré à l'aune de la "correction", le français n'est à tout prendre
qu'une immense faute de latin. » (Daniel Péchoin, avant-propos du
Dictionnaire des difficultés du français, Larousse).
(ita)
2004-02-14 19:59:41 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Luc Bentz <***@wanadoo.fr.invalid>, à
titre individuel et portatif, a eu calligraphié dans le codex de
Post by Luc Bentz
J'aurais toutefois mieux écrit : la norme d'aujourd'hui est parfois la
faute d'hier. Ce qui est exact (dans l'autre sens, on ne peut pas
savoir ce qui accèdera au statut de future norme).
<Loading Image...> (merci à Papotine)
Nestor le pingouin pour la France
2004-02-14 15:29:04 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by Luc Bentz
Le Sat, 14 Feb 2004 02:10:07 +0100, Nestor le pingouin pour la France
Post by Nestor le pingouin pour la France
Post by Œistein Andersen
Dans les magasins, j'ai souvent entendu « deux euros », « trois euros »
et cætera prononcés sans liaison. Quelle est la bonne prononciation, et
pourquoi ne fait-on pas (toujours) la liaison ?
Parce que les gens sont nuls.
La faute d'hier est la norme de demain.
On va donner une prime aux instits pour qu'ils démissionnent de la
fonction publique alors, puisqu'ils ne servent plus à rien.
--
« Coin coin coin, coin ! Coin coin : coin. » Saturnin le canard.

http://www.vins-france.com/ViteQueBoire/
Luc Bentz
2004-02-14 16:04:20 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Le Sat, 14 Feb 2004 16:29:04 +0100, Nestor le pingouin pour la France
Post by Nestor le pingouin pour la France
On va donner une prime aux instits pour qu'ils démissionnent de la
fonction publique alors, puisqu'ils ne servent plus à rien.
Voir ma réponse à Guillou.

En complément (circonstanciel sur cet objet) : nous sommes dans le
domaine des évolutions sur une longue, longue, très longue durée. Et,
pour le reste, voir le § 14 de la 13e édition du Bon Usage. ;-)


Luc Bentz
Langue française : http://www.langue-fr.net/
--
« Mesuré à l'aune de la "correction", le français n'est à tout prendre
qu'une immense faute de latin. » (Daniel Péchoin, avant-propos du
Dictionnaire des difficultés du français, Larousse).
Michel Guillou
2004-02-14 16:39:11 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by Luc Bentz
En complément (circonstanciel sur cet objet) : nous sommes dans le
domaine des évolutions sur une longue, longue, très longue durée.
C'est séculaire, comme l'évolution du climat.
--
Michel Guillou
Nestor le pingouin pour la France
2004-02-14 19:38:44 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by Luc Bentz
Le Sat, 14 Feb 2004 16:29:04 +0100, Nestor le pingouin pour la France
Post by Nestor le pingouin pour la France
On va donner une prime aux instits pour qu'ils démissionnent de la
fonction publique alors, puisqu'ils ne servent plus à rien.
Voir ma réponse à Guillou.
En complément (circonstanciel sur cet objet) : nous sommes dans le
domaine des évolutions sur une longue, longue, très longue durée.
Mais non, il n'y a qu'avec "euro" que ça se passe. On entend des gens
dire "deuheuros", mais on n'entend jamais personne dire « ça fait
"deuheures" que je suis là » ou « j'ai dormi sur mes "deuhoreilles" ».
--
« Coin coin coin, coin ! Coin coin : coin. » Saturnin le canard.

http://www.vins-france.com/ViteQueBoire/
(ita)
2004-02-14 19:44:30 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Nestor le pingouin pour la France <***@pingouin.gouv.schtroumpf>,
http://www.ocearium-croisic.fr/, a eu calligraphié dans le codex de
Post by Nestor le pingouin pour la France
Mais non, il n'y a qu'avec "euro" que ça se passe. On entend des gens
dire "deuheuros", mais on n'entend jamais personne dire « ça fait
"deuheures" que je suis là » ou « j'ai dormi sur mes "deuhoreilles" ».
Ce soir, j'ai entendu une journaliste d'une radio publique française qui
a clairement dit « les // hypermarchés » avec disjonction et même un
soupçon d'/h/ bien consonnifié. Je dois toutefois avouer qu'elle possède
aussi un léger accent qui la situe plutôt du côté de Vienne (Autriche)
que de Vienne (Isère). La liaison après déterminant est celle qui
résiste le mieux chez les Français et une telle erreur serait impossible
chez quelqu'un qui a le français comme langue maternelle.
Sylvie Jean
2004-02-14 21:47:25 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by Nestor le pingouin pour la France
Mais non, il n'y a qu'avec "euro" que ça se passe. On entend des gens
dire "deuheuros", mais on n'entend jamais personne dire « ça fait
"deuheures" que je suis là » ou « j'ai dormi sur mes "deuhoreilles" ».
On entend pourtant parfois aussi les vingt zélèves ou les vingt
zenfants. Tout n'est pas de la faute à l'euro !
--
Sylvie
Apokrif
2004-02-17 22:53:41 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by Œistein Andersen
Dans les magasins, j'ai souvent entendu « deux euros », « trois
euros » et cætera prononcés sans liaison. Quelle est la bonne
prononciation, et pourquoi ne fait-on pas (toujours) la liaison ?
Même question pour "onze" et "uhlan".
--
Languages of the World: http://www.ethnologue.com/web.asp
Vs
2004-02-17 23:27:55 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by Apokrif
Post by Œistein Andersen
Dans les magasins, j'ai souvent entendu « deux euros », « trois
euros » et cætera prononcés sans liaison. Quelle est la bonne
prononciation, et pourquoi ne fait-on pas (toujours) la liaison ?
Même question pour "onze" et "uhlan".
En tant qu'onze, je trouverais cette liaison fort mal à propos.
Il reste à questionner un uhlan.

Vs
frêle esquive
Nestor le pingouin pour la France
2004-02-17 23:29:46 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by Apokrif
Post by Œistein Andersen
Dans les magasins, j'ai souvent entendu « deux euros », « trois
euros » et cætera prononcés sans liaison. Quelle est la bonne
prononciation, et pourquoi ne fait-on pas (toujours) la liaison ?
Même question pour "onze" et "uhlan".
Ces derniers ont délaissé le cheval et viennent en tank.
--
« Coin coin coin, coin ! Coin coin : coin. » Saturnin le canard.

http://www.vins-france.com/ViteQueBoire/
"Pierre Maurette" <mmaauurreettttttee.ppiieerrrree@@ffrreeee.ffrr>
2004-02-18 05:13:54 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by Œistein Andersen
Dans les magasins, j'ai souvent entendu « deux euros », « trois euros »
et cætera prononcés sans liaison. Quelle est la bonne prononciation, et
pourquoi ne fait-on pas (toujours) la liaison ?
Par peur de la faute inverse ?
Très audible dans le cas de journalistes de radio et de télévision, ou
d'autres personnes prenant la parole en public. C'est la terreur du :
"Quatre z-ordonnances ont été signées par le chef de l'Etat"
D'où un choix de ne jamais lier les nombres. Peut-être ce moindre mal
vient-il de telle ou telle école de journalisme, de commerce, de
communication ?
Il me semble avoir constaté d'autres procédés, comme ajouter un adjectif de
faible sens :
"trente élèves" devient "trente jeunes élèves", quant ce n'est pas "quarante
enfants" qui deviennent "quarante bambins" ou "une quarantaine d'enfants".
Ces méthodes ne s'appliqueraient bien entendu qu'aux textes écrits avant
d'être lus, par l'auteur ou par un tiers. J'imagine que le rédacteur d'un
discours politique prend soin d'éliminer certains pièges de sa prose.
Pierre
l***@gmail.com
2018-06-01 14:07:23 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by Œistein Andersen
Dans les magasins, j'ai souvent entendu « deux euros », « trois euros »
et cætera prononcés sans liaison. Quelle est la bonne prononciation, et
pourquoi ne fait-on pas (toujours) la liaison ?
--
Œistein ANDERSEN
Mais oui on fait la liaison!Autrement c'est ça saute à l'oreille c'est un hiatus! Pensez à deux ans, trois ans etc... Pareil avec les gros chiffres comme deux cent ans, mille cinq cents ans etc...
Olivier Miakinen
2018-06-01 14:13:39 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by l***@gmail.com
c'est ça saute à l'oreille
Aïe !
Post by l***@gmail.com
deux cent ans
Ouille !
--
Olivier Miakinen
Benoit
2018-06-04 17:12:51 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by Olivier Miakinen
Post by l***@gmail.com
c'est ça saute à l'oreille
Aïe !
Post by l***@gmail.com
deux cent ans
Ouille !
Sim s'approche.

Je préfère écrire cela, plutôt que Sim_'approche.
--
Pense à l'étiquette qu'une fois les vendanges faites.
gump
2018-06-01 15:07:28 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by l***@gmail.com
Mais oui on fait la liaison!Autrement c'est ça saute à l'oreille c'est un hiatus! Pensez à deux ans, trois ans etc... Pareil avec les gros chiffres comme deux cent ans, mille cinq cents ans etc...
A ce propos, je rappelle le sketch hilarant de Sim qui déclame un texte
sans faire aucune liaison : effet garanti - et joli tour de force, car
ce n'est pas facile !

Harp
2018-06-04 15:19:02 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by gump
Post by l***@gmail.com
Mais oui on fait la liaison!Autrement c'est ça saute à l'oreille c'est un
hiatus! Pensez à deux ans, trois ans etc... Pareil avec les gros chiffres
comme deux cent ans, mille cinq cents ans etc...
A ce propos, je rappelle le sketch hilarant de Sim qui déclame un texte
sans faire aucune liaison : effet garanti - et joli tour de force, car ce
n'est pas facile !
http://youtu.be/Ehj5DFlHKpM
Un texte concocté avec une grande densité de liaisons serait tout aussi
drôle.
Benoit
2018-06-04 17:12:51 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by gump
Post by l***@gmail.com
Mais oui on fait la liaison!Autrement c'est ça saute à l'oreille c'est
un hiatus! Pensez à deux ans, trois ans etc... Pareil avec les gros
chiffres comme deux cent ans, mille cinq cents ans etc...
A ce propos, je rappelle le sketch hilarant de Sim qui déclame un texte
sans faire aucune liaison : effet garanti - et joli tour de force, car
ce n'est pas facile !
http://youtu.be/Ehj5DFlHKpM
Merci, merci, merci.
--
Pense à l'étiquette qu'une fois les vendanges faites.
Arthur
2018-06-01 15:12:22 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by l***@gmail.com
Post by Œistein Andersen
Dans les magasins, j'ai souvent entendu « deux euros », « trois euros »
et cætera prononcés sans liaison. Quelle est la bonne prononciation, et
pourquoi ne fait-on pas (toujours) la liaison ?
--
Œistein ANDERSEN
Mais oui on fait la liaison!Autrement c'est ça saute à l'oreille c'est un
hiatus! Pensez à deux ans, trois ans etc... Pareil avec les gros chiffres
comme deux cent ans, mille cinq cents ans etc...
Ce sont peut-être ceux qui sont hésitants sur les lettres finales des
nombres qui ne font pas la liaison.

Avec les francs, il n'y avait pas de problème, "deux francs", "cent
francs", on ne se posait pas de question.

Mais "cent z-euros", ça fait mal aux z-oreilles...
--
Arthur
Jean-Pierre Kuypers
2018-06-01 15:30:34 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by Arthur
Ce sont peut-être ceux qui sont hésitants sur les lettres finales des
nombres qui ne font pas la liaison.
J'aurais écrit « hésitant ».
Post by Arthur
Mais "cent z-euros", ça fait mal aux z-oreilles...
Surtout quand il faudrait entendre « cent t-euros », non ?...
--
Jean-Pierre Kuypers

Veuillez hésiter les phrases dans leur con-
texte avant de câbler sciemment.
Arthur
2018-06-01 16:35:53 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by Jean-Pierre Kuypers
Post by Arthur
Ce sont peut-être ceux qui sont hésitants sur les lettres finales des
nombres qui ne font pas la liaison.
J'aurais écrit « hésitant ».
Euh... non.
<http://www.academie-francaise.fr/questions-de-langue#7_strong-em-adjectif-verbal-ou-participe-prsent-fatigant-ou-fatiguant-em-strong>
Post by Jean-Pierre Kuypers
Post by Arthur
Mais "cent z-euros", ça fait mal aux z-oreilles...
Surtout quand il faudrait entendre « cent t-euros », non ?...
Oui, et c'est pour cela que ça fait mal aux oreilles.
--
Arthur
Jean-Pierre Kuypers
2018-06-01 17:38:21 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by Arthur
Post by Jean-Pierre Kuypers
Post by Arthur
Ce sont peut-être ceux qui sont hésitants sur les lettres finales des
nombres qui ne font pas la liaison.
J'aurais écrit « hésitant ».
Euh... non.
Je pense savoir mieux que quiconque ce que j'aurais écrit ou non !

<http://www.academie-francaise.fr/questions-de-langue#7_strong-em-adject
if-verbal-ou-participe-prsent-fatigant-ou-fatiguant-em-strong>

Je ne vois rien qui s'y rapporte à « hésitant ».

Pour le reste, « hésitant » étant suivi d'un complément, « sur les
lettres », je ne me vois pas le considérer comme étant un adjectif
verbal.
--
Jean-Pierre Kuypers
Arthur
2018-06-01 17:42:50 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by Jean-Pierre Kuypers
Post by Arthur
Post by Jean-Pierre Kuypers
Post by Arthur
Ce sont peut-être ceux qui sont hésitants sur les lettres finales des
nombres qui ne font pas la liaison.
J'aurais écrit « hésitant ».
Euh... non.
Je pense savoir mieux que quiconque ce que j'aurais écrit ou non !
<http://www.academie-francaise.fr/questions-de-langue#7_strong-em-adject
if-verbal-ou-participe-prsent-fatigant-ou-fatiguant-em-strong>
Je ne vois rien qui s'y rapporte à « hésitant ».
Pour le reste, « hésitant » étant suivi d'un complément, « sur les
lettres », je ne me vois pas le considérer comme étant un adjectif
verbal.
Ecririez-vous "ma femme est hésitant sur le choix de sa robe" ?
--
Arthur
Jean-Pierre Kuypers
2018-06-01 17:57:05 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by Arthur
Post by Arthur
Ce sont peut-être ceux qui sont hésitants sur les lettres finales des
nombres qui ne font pas la liaison.
Ecririez-vous "ma femme est hésitant sur le choix de sa robe" ?
Non, en effet.

En fait, j'ai sauté le « sont » pour, erronément, considérer :

« Ce sont peut-être ceux qui, hésitant sur les lettres finales des
nombres, ne font pas la liaison. »

Au temps pour moi.
Merci d'avoir insisté.
--
Jean-Pierre Kuypers
Harp
2018-06-04 15:17:39 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by l***@gmail.com
Post by Œistein Andersen
Dans les magasins, j'ai souvent entendu « deux euros », « trois euros »
et cætera prononcés sans liaison. Quelle est la bonne prononciation, et
pourquoi ne fait-on pas (toujours) la liaison ?
--
Œistein ANDERSEN
Mais oui on fait la liaison!Autrement c'est ça saute à l'oreille c'est un
hiatus!
Et alors ? Il existe de nombreux hiatus pour lesquels rien n'a été prévu.
La hache, les hérissons, la houx, la main invisible, l'opéra allemand...
Post by l***@gmail.com
Pensez à deux ans, trois ans etc... Pareil avec les gros chiffres
comme deux cent ans, mille cinq cents ans etc...
Jean-Pierre Kuypers
2018-06-04 18:46:01 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
... Il existe de nombreux hiatus pour lesquels rien n'a été prévu.
La hache, les hérissons, la houx (sic)...
Où y a-t-il des hiatus là ?
--
Jean-Pierre Kuypers
Harp
2018-06-04 19:48:19 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by Jean-Pierre Kuypers
... Il existe de nombreux hiatus pour lesquels rien n'a été prévu.
La hache, les hérissons, la houx (sic)...
Il s'agit d'une coquille: le houx, bien sûr.
Et aussi la houe.
Post by Jean-Pierre Kuypers
Où y a-t-il des hiatus là ?
Vous avez trouvé: c'est là.

Loading...