Discussion:
Trois points pour deux i
(trop ancien pour répondre)
Pierre Hallet
2018-05-11 21:33:57 UTC
Permalink
Raw Message
Bonjour,

Titre sur www.marianne.net cejourd'hui :

<cit>
Laïcité : un sondage révèle des Français inquiets des
ambïguités d'Emmanuel Macron
</cit>

Joli, non ? Ça me donne une impression d'orthographe
gérée par une IA.
--
Pierre Hallet.
Site (dont FAQ) du forum fllf : <http://www.langue-fr.net>.
joye
2018-05-11 22:34:47 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Pierre Hallet
<cit>
Laïcité : un sondage révèle des Français inquiets des
ambïguités d'Emmanuel Macron
</cit>
Joli, non ?
Vouï ! Tellement que la faute reste encore inaperçue asteure-ci.
Post by Pierre Hallet
Ça me donne une impression d'orthographe
gérée par une IA.
Mais non, les humains en sont capables.

Vous n'avez pas passé assez de temps à corriger les copies, c'est tout.

Par contre, peut-être avez-vous raison. Voici ce qui est marqué sur la
page que j'ai consultée :

« Cet article est reservé aux abonnés
Il vous reste 83% à lire. »

!!!
Arthur
2018-05-12 09:52:52 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Pierre Hallet
Bonjour,
<cit>
Laïcité : un sondage révèle des Français inquiets des
ambïguités d'Emmanuel Macron
</cit>
Joli, non ? Ça me donne une impression d'orthographe
gérée par une IA.
1989 : ambiguïté
1990 : ambigüité
2018 : ambïguité
2020 : ämbiguité ?
--
Arthur
Harp
2018-05-12 19:19:57 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Arthur
Post by Pierre Hallet
Bonjour,
<cit>
Laïcité : un sondage révèle des Français inquiets des
ambïguités d'Emmanuel Macron
</cit>
Joli, non ? Ça me donne une impression d'orthographe
gérée par une IA.
1989 : ambiguïté
1990 : ambigüité
2018 : ambïguité
2020 : ämbiguité ?
Joli. :-)


Le "ï" ne se justifie que dans "ambiguïté".
Le Pépé à chênes
2018-05-12 19:39:19 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Harp
Le "ï" ne se justifie que dans "ambiguïté".
Et "ambiguë" ou "ambigüe" ?
joye
2018-05-12 19:44:21 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Harp
Le "ï" ne se justifie que dans "ambiguïté".
    Et "ambiguë" ou "ambigüe" ?
Faut demander à Charlotte Brontë.
Harp
2018-05-12 20:40:24 UTC
Permalink
Raw Message
Post by joye
Post by Harp
Le "ï" ne se justifie que dans "ambiguïté".
    Et "ambiguë" ou "ambigüe" ?
Faut demander à Charlotte Brontë.
Charlotte Brontë
N'était pas ambiguë.


Ça rime, c'est parfait.
joye
2018-05-12 21:44:05 UTC
Permalink
Raw Message
Post by joye
Post by joye
Post by Harp
Le "ï" ne se justifie que dans "ambiguïté".
     Et "ambiguë" ou "ambigüe" ?
Faut demander à Charlotte Brontë.
Charlotte Brontë
Rime avec éhonté·e.
Post by joye
N'était pas ambiguë.
Rime exiguë.
Post by joye
Ça rime, c'est parfait.
Les rimes sont riches, suffisantes ou pauvres.
Le Pépé à chênes
2018-05-12 22:55:29 UTC
Permalink
Raw Message
Post by joye
Post by joye
Post by Harp
Le "ï" ne se justifie que dans "ambiguïté".
     Et "ambiguë" ou "ambigüe" ?
Faut demander à Charlotte Brontë.
Charlotte Brontë
N'était pas ambiguë.
Je considère que vous avez répondu à ma question. Et M. Spock dit que
votre réponse est illogique.
Chico T
2018-05-13 05:52:32 UTC
Permalink
Raw Message
Post by joye
Charlotte Brontë
N'était pas ambiguë.
    Je considère que vous avez répondu à ma question. Et M. Spock dit
que votre réponse est illogique.
Et le docteur Spock, il en aurait dit quoi ? :-)
Harp
2018-05-13 06:48:30 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Le Pépé à chênes
Post by joye
Post by joye
Post by Harp
Le "ï" ne se justifie que dans "ambiguïté".
     Et "ambiguë" ou "ambigüe" ?
Faut demander à Charlotte Brontë.
Charlotte Brontë
N'était pas ambiguë.
Je considère que vous avez répondu à ma question. Et M. Spock dit que
votre réponse est illogique.
"ambiguë" et "ambigüe" relèvent l'un et l'autre du bouinage en série. Il
s'agit à chaque fois de remplacer un problème par un autre.

Ceux qui ont du mal avec "ambigue" arrivent par ailleurs à vivre avec
d'innombrables mots comme temps, paon, parpaing, drap ou poing. Parlez-en à
Dr Spock.
Le Pépé à chênes
2018-05-13 08:52:30 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Harp
Post by Harp
N'était pas ambiguë.
    Je considère que vous avez répondu à ma question. Et M. Spock dit
que votre réponse est illogique.
"ambiguë" et "ambigüe" relèvent l'un et l'autre du bouinage en série. Il
s'agit à chaque fois de remplacer un problème par un autre.
Ceux qui ont du mal avec "ambigue" arrivent par ailleurs à vivre avec
d'innombrables mots comme temps, paon, parpaing, drap ou poing.
Parlez-en à Dr Spock.
Pourquoi devrais-je lui en parler, moi ? C'est votre problème, pas le
mien. C'est à vous de faire la démarche.
Harp
2018-05-13 12:39:15 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Le Pépé à chênes
Post by Harp
Post by Harp
N'était pas ambiguë.
    Je considère que vous avez répondu à ma question. Et M. Spock dit
que votre réponse est illogique.
"ambiguë" et "ambigüe" relèvent l'un et l'autre du bouinage en série. Il
s'agit à chaque fois de remplacer un problème par un autre.
Ceux qui ont du mal avec "ambigue" arrivent par ailleurs à vivre avec
d'innombrables mots comme temps, paon, parpaing, drap ou poing. Parlez-en
à Dr Spock.
Pourquoi devrais-je lui en parler, moi ? C'est votre problème, pas le
mien. C'est à vous de faire la démarche.
Non, c'est votre problème à vous, je ne vous avais rien demandé.
Et si vous ne voyez plus de problème, alors taisez-vous.
Le Pépé à chênes
2018-05-13 15:37:48 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Harp
    Pourquoi devrais-je lui en parler, moi ? C'est votre problème, pas
le mien. C'est à vous de faire la démarche.
Non, c'est votre problème à vous, je ne vous avais rien demandé.
Je n'ai fait que constater votre illogisme.
Post by Harp
Et si vous ne voyez plus de problème, alors taisez-vous.
Comme vous dites : "si". En l'occurrence, je vois toujours un illogisme
de votre part. Mais vous pouvez continuer à la ramener. C'est votre
problème, après tout.
Christian Weisgerber
2018-05-12 23:34:39 UTC
Permalink
Raw Message
Post by joye
Post by Harp
Le "ï" ne se justifie que dans "ambiguïté".
    Et "ambiguë" ou "ambigüe" ?
Faut demander à Charlotte Brontë.
... ou Spın̈al Tap.
--
Christian "naddy" Weisgerber ***@mips.inka.de
BéCé
2018-05-13 14:30:29 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Le Pépé à chênes
Post by Harp
Le "ï" ne se justifie que dans "ambiguïté".
Et "ambiguë" ou "ambigüe" ?
Le GR indique la règle traditionnelle :
"Signe formé de deux points juxtaposés que l'on met sur les voyelles e,
i, u, pour indiquer que la voyelle qui précède doit être prononcée
séparément."
C'est pourquoi on écrit ambiguë pour prononcer am-bi-gu.
Le problème survient à l'examen du mot "maïs" (prononce ma-isse)
On voit bien que la a est prononcé isolément, sinon on aurait affaire à
la conjonction mais. Mais (justement) le i est également prononcé
isolément, et ce pour la même raison.
C'est pourquoi il vaut mieux considérer que le tréma indique que la
voyelle qui le porte doit être prononcée isolément.
Donc, comme le veut la réforme : ambigüe.

Le TLFI :
"L'Académie française, en 1975, a décidé (...) que le tréma serait placé
sur la voyelle qui doit être prononcée avec son timbre propre: aigüe,
ambigüe, ambigüité, cigüe, exigüe, etc."
--
BéCé
www.bernardcordier.com
Jean-Pierre Kuypers
2018-05-13 19:18:04 UTC
Permalink
Raw Message
Post by BéCé
"Signe formé de deux points juxtaposés que l'on met sur les voyelles e,
i, u, pour indiquer que la voyelle qui précède doit être prononcée
séparément."
C'est pourquoi on écrit ambiguë pour prononcer am-bi-gu.
Dans le Royaume, on distingue couramment la prononciation de ambigu et
ambiguë, et ce dernier se prononce plutôt am-bi-gu-e.
Post by BéCé
Le problème survient à l'examen du mot "maïs" (prononce ma-isse)
On voit bien que la a est prononcé isolément, sinon on aurait affaire à
la conjonction mais. Mais (justement) le i est également prononcé
isolément, et ce pour la même raison.
C'est donc tout pareil avec ambiguë.
Post by BéCé
C'est pourquoi il vaut mieux considérer que le tréma indique que la
voyelle qui le porte doit être prononcée isolément.
Dans le mot "aigues", c'est la présence du 'e' derrière le 'u' qui
indique qu'il ne faut pas prononcer le 'u'.

C'est donc le 'e' qui provoque l'altération (i.e. la non-prononciation)
de la lettre qui le précède.
Il me semble donc logique d'y mettre le tréma pour indiquer qu'il faut
laisser intacte la prononciation du 'u, comme dans aiguë.
Post by BéCé
Donc, comme le veut la réforme : ambigüe.
Et donc astéröide, Nöel, Möise, Isräel, häir, äieul, näif, canöé,
mosäique et héröique näiade ?...
--
Jean-Pierre Kuypers

Veuillez indiquer les phrases dans leur con-
texte avant de prononcer sciemment.
BéCé
2018-05-13 21:33:56 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Jean-Pierre Kuypers
Post by BéCé
"Signe formé de deux points juxtaposés que l'on met sur les voyelles e,
i, u, pour indiquer que la voyelle qui précède doit être prononcée
séparément."
C'est pourquoi on écrit ambiguë pour prononcer am-bi-gu.
Dans le Royaume, on distingue couramment la prononciation de ambigu et
ambiguë, et ce dernier se prononce plutôt am-bi-gu-e.
Post by BéCé
Le problème survient à l'examen du mot "maïs" (prononce ma-isse)
On voit bien que la a est prononcé isolément, sinon on aurait affaire à
la conjonction mais. Mais (justement) le i est également prononcé
isolément, et ce pour la même raison.
C'est donc tout pareil avec ambiguë.
Ben non, c'est le u qui est prononcé isolément, donc ambigüe.
Surtout dans le Royaume où, nous dis-tu, le e se fait légèrement entendre.
Post by Jean-Pierre Kuypers
Post by BéCé
C'est pourquoi il vaut mieux considérer que le tréma indique que la
voyelle qui le porte doit être prononcée isolément.
Dans le mot "aigues", c'est la présence du 'e' derrière le 'u' qui
indique qu'il ne faut pas prononcer le 'u'.
Nous sommes collègues.
Post by Jean-Pierre Kuypers
C'est donc le 'e' qui provoque l'altération (i.e. la non-prononciation)
de la lettre qui le précède.
Il me semble donc logique d'y mettre le tréma pour indiquer qu'il faut
laisser intacte la prononciation du 'u, comme dans aiguë.
Oui mais l'on peut souhaiter simplifier. On entend le u ? Eh bien on lui
colle un tréma.
Post by Jean-Pierre Kuypers
Post by BéCé
Donc, comme le veut la réforme : ambigüe.
Et donc astéröide, Nöel, Möise, Isräel, häir, äieul, näif, canöé,
mosäique et héröique näiade ?...
Et pourquoi donc ?
--
BéCé
www.bernardcordier.com
Jean-Pierre Kuypers
2018-05-14 08:26:18 UTC
Permalink
Raw Message
[...] on peut souhaiter simplifier. On entend le u ? Eh bien on lui
colle un tréma.
Post by Jean-Pierre Kuypers
Post by BéCé
Donc, comme le veut la réforme : ambigüe.
Et donc astéröide, Nöel, Möise, Isräel, häir, äieul, näif, canöé,
mosäique et héröique näiade ?...
Et pourquoi donc ?
Parce que « On entend le {a | o} ? Eh bien on [leur] colle un tréma. »
--
Jean-Pierre Kuypers

Veuillez coller les phrases dans leur con-
texte avant de simplifier sciemment.
BéCé
2018-05-14 09:45:38 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Jean-Pierre Kuypers
[...] on peut souhaiter simplifier. On entend le u ? Eh bien on lui
colle un tréma.
Post by Jean-Pierre Kuypers
Post by BéCé
Donc, comme le veut la réforme : ambigüe.
Et donc astéröide, Nöel, Möise, Isräel, häir, äieul, näif, canöé,
mosäique et héröique näiade ?...
Et pourquoi donc ?
Parce que « On entend le {a | o} ? Eh bien on [leur] colle un tréma. »
Reportons-nous à maïs. On entend le e(l), le i(se) etc. Hop, un tréma.
Je trouve ça logique et simple.
--
BéCé
www.bernardcordier.com
Jean-Pierre Kuypers
2018-05-14 10:19:25 UTC
Permalink
Raw Message
Post by BéCé
Post by Jean-Pierre Kuypers
Post by BéCé
Post by Jean-Pierre Kuypers
Et donc astéröide, Nöel, Möise, Isräel, häir, äieul, näif, canöé,
mosäique et héröique näiade ?...
Et pourquoi donc ?
Parce que « On entend le {a | o} ? Eh bien on [leur] colle un tréma. »
Reportons-nous à maïs. On entend le e(l), le i(se) etc. Hop, un tréma.
Je trouve ça logique et simple.
Soit ! je crois que je commence à comprendre la logique exposée.

Dans ce contexte, pensé-je, comme je prononce le 'u' et le 'e' final de
"ambiguë", il me semble logique de mettre le tréma sur le 'e' final.

Mais peut-être que les Francophones Français, prononçant plutôt
"am-bi-gu" que am-bi-gu-e, trouvent plus logique de mettre le tréma sur
la dernière lettre prononcée ?...

Dans
<http://www.sophieviguiercorrectrice.com/pages/mes-orthotrucs/les-ortho-
trucs-precedents/orthographe/ou-mettre-le-trema-de-aigue.html>,
on peut lire même :

« Je trouve absurde de mettre un tréma sur une lettre qu'on ne prononce
pas. Par conséquent pour moi c'est aigüe, exigüe, ambigüe, contigüe. »

Par ailleurs, en néerlandais, le nom du royaume étant België, à
prononcer Bel-gi-e, on y apprend dès l'enfance à en laisser entendre le
'e' final.

Ceci explique sans doute cela.

Et j'épargne à tous les singularités du tréma en néerlandais...
<https://www.nlfacile.com/trema-neerlandais_2_108092.htm>
--
Jean-Pierre Kuypers

Veuillez entendre les phrases dans leur con-
texte avant de trouver sciemment.
Michal
2018-05-14 10:33:59 UTC
Permalink
Raw Message
(Je réponds avec le genre inclusif, sans bégayer)
Post by Jean-Pierre Kuypers
Post by BéCé
Post by Jean-Pierre Kuypers
Parce que « On entend le {a | o} ? Eh bien on [leur] colle un tréma. »
Reportons-nous à maïs. On entend le e(l), le i(se) etc. Hop, un
tréma. Je trouve ça logique et simple.
Soit ! je crois que je commence à comprendre la logique exposée.
Dans ce contexte, pensé-je, comme je prononce le 'u' et le 'e' final
de "ambiguë", il me semble logique de mettre le tréma sur le 'e'
final.
Mais peut-être que les Francophones Français, prononçant plutôt
"am-bi-gu" que am-bi-gu-e, trouvent plus logique de mettre le tréma
sur la dernière lettre prononcée ?...
Dans
<http://www.sophieviguiercorrectrice.com/pages/mes-orthotrucs/les-ortho-
trucs-precedents/orthographe/ou-mettre-le-trema-de-aigue.html>,
« Je trouve absurde de mettre un tréma sur une lettre qu'on ne
prononce pas. Par conséquent pour moi c'est aigüe, exigüe, ambigüe,
contigüe. »
Par ailleurs, en néerlandais, le nom du royaume étant België, à
prononcer Bel-gi-e, on y apprend dès l'enfance à en laisser entendre
le 'e' final.
Ceci explique sans doute cela.
Comment prononcez-vous le /gi/ ?
Entre les Flamands et les Néerlandais, il semble que ce soit différent
:
https://fr.forvo.com/word/belgi%C3%AB/#vls
Post by Jean-Pierre Kuypers
Et j'épargne à tous les singularités du tréma en néerlandais...
<https://www.nlfacile.com/trema-neerlandais_2_108092.htm>
--
Michal.
Musique et vins :
http://www.concertdelaloge.com/
http://quatuorcambiniparis.com/index.html
Pour (dé)lier les langues :
http://soifdailleurs.com/
Jean-Pierre Kuypers
2018-05-14 10:56:37 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Michal
(Je réponds avec le genre inclusif, sans bégayer)
[...] en néerlandais, le nom du royaume étant België, à
prononcer Bel-gi-e
Comment prononcez-vous le /gi/ ?
'Skuses ! j'aurais dû écrire "Bel-gui-e".
Post by Michal
<https://fr.forvo.com/word/belgi%C3%AB/#vls>
Il y a en effet, des différences, les Néerlandais ayant tendance à
mettre des "ch" partout...

Am-ch-terdam par exemple.

Mais dans la référence donnée, la prononciation est partout "gui".
--
Jean-Pierre Kuypers

Veuillez émailler les phrases dans leur con-
texte avant de câbler sciemment.
Jean-Pierre Kuypers
2018-05-14 16:08:59 UTC
Permalink
Raw Message
Post by BéCé
Oui mais l'on peut souhaiter simplifier. On entend le u ? Eh bien on lui
colle un tréma.
Soit donc pour "aigüe" que les Français prononcent ai-gu (sans 'e'),
comme "aigu".

Par contre, dans ambigüité, exigüité, contigüité, on prononce bien le
'u' et le 'i'.

Il me semblerait donc logique d'écrire, comme pour "maïs" : ambiguïté,
exiguïté, contiguïté.

Quant à argüe, gageüre, mangeüre, rongeüre, vergeüre, je suis heureux
d'avoir dépassé l'âge de l'école primaire...

Cf.
<https://www.lalanguefrancaise.com/orthographe/guide-complet-nouvelle-or
thographe/>

où je lis avec plaisir que « l’ancienne orthographe reste juste »,
permettant ainsi au clergé catholique de préciser si, dans la
sacristie, il s'adonne à la pratique du jeune ou du jeûne...
--
Jean-Pierre Kuypers

Veuillez souhaiter les phrases dans leur con-
texte avant de simplifier sciemment.
Anansi
2018-05-14 18:09:00 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Jean-Pierre Kuypers
Post by BéCé
Oui mais l'on peut souhaiter simplifier. On entend le u ? Eh bien on lui
colle un tréma.
Soit donc pour "aigüe" que les Français prononcent ai-gu (sans 'e'),
comme "aigu".
Par contre, dans ambigüité, exigüité, contigüité, on prononce bien le
'u' et le 'i'.
Il me semblerait donc logique d'écrire, comme pour "maïs" : ambiguïté,
exiguïté, contiguïté.
Non, parce qu'alors le u reste collé au g et ce g-u ne se prononce pas
gu mais g. C'est comme pour aigues, dans Aigues mortes.
Post by Jean-Pierre Kuypers
Quant à argüe, gageüre, mangeüre, rongeüre, vergeüre, je suis heureux
d'avoir dépassé l'âge de l'école primaire...
Cf.
<https://www.lalanguefrancaise.com/orthographe/guide-complet-nouvelle-or
thographe/>
où je lis avec plaisir que « l’ancienne orthographe reste juste »,
permettant ainsi au clergé catholique de préciser si, dans la
sacristie, il s'adonne à la pratique du jeune ou du jeûne...
Jean-Pierre Kuypers
2018-05-14 18:39:07 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Anansi
Post by Jean-Pierre Kuypers
Post by BéCé
Oui mais l'on peut souhaiter simplifier. On entend le u ? Eh bien on lui
colle un tréma.
Soit donc pour "aigüe" que les Français prononcent ai-gu (sans 'e'),
comme "aigu".
Par contre, dans ambigüité, exigüité, contigüité, on prononce bien le
'u' et le 'i'.
Il me semblerait donc logique d'écrire, comme pour "maïs" : ambiguïté,
exiguïté, contiguïté.
Non, parce qu'alors le u reste collé au g et ce g-u ne se prononce pas
gu mais g. C'est comme pour aigues, dans Aigues mortes.
Avec tout cela, je comprends que le ministre de l'enseignement en
Communauté française de Belgique désire faire passer les études
d'instituteur de trois à quatre voire même cinq ans...

« il y a aujourd'hui des exigences de la société qui sont devenues de
plus en plus pointues. »

<https://www.rtbf.be/info/belgique/detail_allongement-des-etudes-pour-le
s-instituteurs-et-les-regents-a-la-rentree-2019?id=9814861>
--
Jean-Pierre Kuypers

Veuillez coller les phrases dans leur con-
texte avant de prononcer sciemment.
Jean-Pierre Kuypers
2018-05-14 18:57:10 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Anansi
Post by Jean-Pierre Kuypers
Il me semblerait donc logique d'écrire, comme pour "maïs" : ambiguïté,
exiguïté, contiguïté.
Non, parce qu'alors le u reste collé au g et ce g-u ne se prononce pas
gu mais g. C'est comme pour aigues, dans Aigues mortes.
Heu ! avec aigu, on prononce ai-gu, non ?

Donc avec ambiguïté, on peut voir à prononcer am-bi-gu-ï-té, pensé-je.

Et ok, avec Aigues, on prononcera Ai-gues.

Comme "on nargue" se prononce "on-nar-gue", mais "on argue" se prononce
"on-nar-gu-e...
--
Jean-Pierre Kuypers

Veuillez arguer les phrases dans leur con-
texte avant de larguer sciemment.
Michele
2018-05-14 18:10:37 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Jean-Pierre Kuypers
Post by BéCé
Oui mais l'on peut souhaiter simplifier. On entend le u ? Eh bien on lui
colle un tréma.
Soit donc pour "aigüe" que les Français prononcent ai-gu (sans 'e'),
comme "aigu".
Par contre, dans ambigüité, exigüité, contigüité, on prononce bien le
'u' et le 'i'.
Il me semblerait donc logique d'écrire, comme pour "maïs" : ambiguïté,
exiguïté, contiguïté.
Quant à argüe, gageüre, mangeüre, rongeüre, vergeüre, je suis heureux
d'avoir dépassé l'âge de l'école primaire...
Cf.
<https://www.lalanguefrancaise.com/orthographe/guide-complet-nouvelle-or
thographe/>
où je lis avec plaisir que « l’ancienne orthographe reste juste »,
permettant ainsi au clergé catholique de préciser si, dans la
sacristie, il s'adonne à la pratique du jeune ou du jeûne...
Hum...
Ce n’est pas de très bon goût, cette remarque, Jean-Pierre..-(
--
Michèle
Jean-Pierre Kuypers
2018-05-14 18:32:40 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Michele
Ce n’est pas de très bon goût, cette remarque, Jean-Pierre..-(
Un petite leçon de catéchisme peut aider...

--
Jean-Pierre Kuypers

Veuillez goûter les phrases dans leur con-
texte avant de remarquer sciemment.
Michele
2018-05-14 18:55:10 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Jean-Pierre Kuypers
Post by Michele
Ce n’est pas de très bon goût, cette remarque, Jean-Pierre..-(
Un petite leçon de catéchisme peut aider...
http://youtu.be/3MnLtgeS7UA
Drôle de caté !
--
Michèle
Jean-Pierre Kuypers
2018-05-14 18:59:33 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Michele
Post by Jean-Pierre Kuypers
Un petite leçon de catéchisme peut aider...
http://youtu.be/3MnLtgeS7UA
Drôle de caté !
Tout cela est bien catéstrophique en effet.
--
Jean-Pierre Kuypers
Lanarcam
2018-05-14 18:57:42 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Jean-Pierre Kuypers
Post by Michele
Ce n’est pas de très bon goût, cette remarque, Jean-Pierre..-(
Un petite leçon de catéchisme peut aider...
http://youtu.be/3MnLtgeS7UA
On pourrait aussi évoquer les années 70 si on voulait polémiquer...
Sh.Mandrake
2018-05-14 09:20:36 UTC
Permalink
Raw Message
Post by BéCé
"Signe formé de deux points juxtaposés que l'on met sur les voyelles e,
i, u, pour indiquer que la voyelle qui précède doit être prononcée
séparément."
C'est pourquoi on écrit ambiguë pour prononcer am-bi-gu.
Et que faites-vous d'aiguille, qui a le toupet de se passer de tréma ?

[...]
--
Ubuntu,

Le Magicien.
Le Pépé à chênes
2018-05-14 09:37:38 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Sh.Mandrake
Et que faites-vous d'aiguille, qui a le toupet de se passer de tréma ?
Mot à rapprocher de "anguille" pour ce qui est de la terminaison. Il y
a aussi la brave camarade Arlette, dont le nom a été maltraité pendant
des décennies.
Sh.Mandrake
2018-05-14 12:58:28 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Sh.Mandrake
Et que faites-vous d'aiguille, qui a le toupet de se passer de tréma ?
    Mot à rapprocher de "anguille" pour ce qui est de la terminaison.
Toutafé mon petit Jean-Mimi !
Il y a aussi la brave camarade Arlette, dont le nom a été maltraité
pendant des décennies.
--
Ubuntu,

Le Magicien.
BéCé
2018-05-14 09:43:06 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Sh.Mandrake
Post by BéCé
"Signe formé de deux points juxtaposés que l'on met sur les voyelles e,
i, u, pour indiquer que la voyelle qui précède doit être prononcée
séparément."
C'est pourquoi on écrit ambiguë pour prononcer am-bi-gu.
Et que faites-vous d'aiguille, qui a le toupet de se passer de tréma ?
[...]
Là, c'est une diphtongue. On ne dit pas ai-gu-ille.
--
BéCé
www.bernardcordier.com
Sh.Mandrake
2018-05-14 12:58:01 UTC
Permalink
Raw Message
Post by BéCé
Post by Sh.Mandrake
Post by BéCé
"Signe formé de deux points juxtaposés que l'on met sur les voyelles e,
i, u, pour indiquer que la voyelle qui précède doit être prononcée
séparément."
C'est pourquoi on écrit ambiguë pour prononcer am-bi-gu.
Et que faites-vous d'aiguille, qui a le toupet de se passer de tréma ?
[...]
Là, c'est une diphtongue. On ne dit pas ai-gu-ille.
Non ?! On se sent intelligent quand on discute avec vous !
--
Le Magicien.
BéCé
2018-05-14 13:22:29 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Sh.Mandrake
Post by BéCé
Post by Sh.Mandrake
Post by BéCé
"Signe formé de deux points juxtaposés que l'on met sur les voyelles e,
i, u, pour indiquer que la voyelle qui précède doit être prononcée
séparément."
C'est pourquoi on écrit ambiguë pour prononcer am-bi-gu.
Et que faites-vous d'aiguille, qui a le toupet de se passer de tréma ?
[...]
Là, c'est une diphtongue. On ne dit pas ai-gu-ille.
Non ?! On se sent intelligent quand on discute avec vous !
Remerciez-moi.
--
BéCé
www.bernardcordier.com
Sh.Mandrake
2018-05-14 17:18:30 UTC
Permalink
Raw Message
Post by BéCé
Post by Sh.Mandrake
Post by BéCé
Post by Sh.Mandrake
Post by BéCé
"Signe formé de deux points juxtaposés que l'on met sur les voyelles e,
i, u, pour indiquer que la voyelle qui précède doit être prononcée
séparément."
C'est pourquoi on écrit ambiguë pour prononcer am-bi-gu.
Et que faites-vous d'aiguille, qui a le toupet de se passer de tréma ?
[...]
Là, c'est une diphtongue. On ne dit pas ai-gu-ille.
Non ?! On se sent intelligent quand on discute avec vous !
Remerciez-moi.
Déjà fait.
--
Le Magicien
Anansi
2018-05-14 18:12:35 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Sh.Mandrake
Post by BéCé
Post by Sh.Mandrake
Post by BéCé
Post by Sh.Mandrake
Post by BéCé
"Signe formé de deux points juxtaposés que l'on met sur les voyelles e,
i, u, pour indiquer que la voyelle qui précède doit être prononcée
séparément."
C'est pourquoi on écrit ambiguë pour prononcer am-bi-gu.
Et que faites-vous d'aiguille, qui a le toupet de se passer de tréma ?
Là, c'est une diphtongue. On ne dit pas ai-gu-ille.
Non ?! On se sent intelligent quand on discute avec vous !
Remerciez-moi.
Déjà fait.
Remerciez mieux. C'est quand même un changement énorme pour vous.
BéCé
2018-05-14 18:46:03 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Anansi
Post by Sh.Mandrake
Post by BéCé
Post by Sh.Mandrake
Post by BéCé
Post by Sh.Mandrake
Post by BéCé
"Signe formé de deux points juxtaposés que l'on met sur les voyelles e,
i, u, pour indiquer que la voyelle qui précède doit être prononcée
séparément."
C'est pourquoi on écrit ambiguë pour prononcer am-bi-gu.
Et que faites-vous d'aiguille, qui a le toupet de se passer de tréma ?
Là, c'est une diphtongue. On ne dit pas ai-gu-ille.
Non ?! On se sent intelligent quand on discute avec vous !
Remerciez-moi.
Déjà fait.
Remerciez mieux. C'est quand même un changement énorme pour vous.
Remerciez-moi ;-)
--
BéCé
www.bernardcordier.com
Sh.Mandrake
2018-05-15 10:02:54 UTC
Permalink
Raw Message
Le 14/05/2018 à 20:12, Anansi a écrit :
[...]
Post by Anansi
Remerciez mieux. C'est quand même un changement énorme pour vous.
Aussi énorme qu'un clapotis.
Sinon, de quoi je me mêle ?
Vous ne pouvez pas me lâcher le coude un instant ?
--
Le Magicien.
Anansi
2018-05-15 18:04:44 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Sh.Mandrake
[...]
Post by Anansi
Remerciez mieux. C'est quand même un changement énorme pour vous.
Aussi énorme qu'un clapotis.
Sinon, de quoi je me mêle ?
Vous ne pouvez pas me lâcher le coude un instant ?
Non. Je refuse de vous laisser tomber dans l'alcoolisme.
Posez ce verre !
Le Pépé à chênes
2018-05-15 18:52:19 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Anansi
Non. Je refuse de vous laisser tomber dans l'alcoolisme.
Posez ce verre !
"Menthe ou grenadine ?"
Sh.Mandrake
2018-05-16 07:12:43 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Anansi
Post by Sh.Mandrake
[...]
Post by Anansi
Remerciez mieux. C'est quand même un changement énorme pour vous.
Aussi énorme qu'un clapotis.
Sinon, de quoi je me mêle ?
Vous ne pouvez pas me lâcher le coude un instant ?
Non. Je refuse de vous laisser tomber dans l'alcoolisme.
Posez ce verre !
C'est supposé être drôle. C'est ça ?
Désolé, dans ce domaine beaucoup d'autre font mieux que vous.
--
Le Magicien.
BéCé
2018-05-16 07:34:48 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Sh.Mandrake
Post by Anansi
Post by Sh.Mandrake
[...]
Post by Anansi
Remerciez mieux. C'est quand même un changement énorme pour vous.
Aussi énorme qu'un clapotis.
Sinon, de quoi je me mêle ?
Vous ne pouvez pas me lâcher le coude un instant ?
Non. Je refuse de vous laisser tomber dans l'alcoolisme.
Posez ce verre !
C'est supposé être drôle. C'est ça ?
Désolé, dans ce domaine beaucoup d'autre font mieux que vous.
C'est l'enfer !
--
BéCé
www.bernardcordier.com
Sh.Mandrake
2018-05-16 11:22:13 UTC
Permalink
Raw Message
Le 16/05/2018 à 09:34, BéCé a écrit :
[...]
Post by BéCé
C'est l'enfer !
Je ne vous fais pas le dire
--
Le Magicien.
Anansi
2018-05-16 17:23:16 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Sh.Mandrake
Post by Anansi
Post by Sh.Mandrake
Post by Anansi
Remerciez mieux. C'est quand même un changement énorme pour vous.
Aussi énorme qu'un clapotis.
Sinon, de quoi je me mêle ?
Vous ne pouvez pas me lâcher le coude un instant ?
Non. Je refuse de vous laisser tomber dans l'alcoolisme.
Posez ce verre !
C'est supposé être drôle. C'est ça ?
Désolé, dans ce domaine beaucoup d'autre font mieux que vous.
Ça n'a rien de drôle. Pourquoi levez-vous le coude ?
Sh.Mandrake
2018-05-17 09:28:33 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Anansi
Post by Sh.Mandrake
Post by Anansi
Post by Sh.Mandrake
Post by Anansi
Remerciez mieux. C'est quand même un changement énorme pour vous.
Aussi énorme qu'un clapotis.
Sinon, de quoi je me mêle ?
Vous ne pouvez pas me lâcher le coude un instant ?
Non. Je refuse de vous laisser tomber dans l'alcoolisme.
Posez ce verre !
C'est supposé être drôle. C'est ça ?
Désolé, dans ce domaine beaucoup d'autre font mieux que vous.
Ça n'a rien de drôle. Pourquoi levez-vous le coude ?
Pourquoi ne pas me le lâcher ?
Je vous ai manqué tant que ça ?
--
Le Magicien.
Sh.Mandrake
2018-05-17 09:31:43 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Anansi
Post by Sh.Mandrake
Post by Anansi
Post by Sh.Mandrake
Post by Anansi
Remerciez mieux. C'est quand même un changement énorme pour vous.
Aussi énorme qu'un clapotis.
Sinon, de quoi je me mêle ?
Vous ne pouvez pas me lâcher le coude un instant ?
Non. Je refuse de vous laisser tomber dans l'alcoolisme.
Posez ce verre !
C'est supposé être drôle. C'est ça ?
Désolé, dans ce domaine beaucoup d'autre font mieux que vous.
Ça n'a rien de drôle. Pourquoi levez-vous le coude ?
Pourquoi ne pas me le lâcher, gros ballot ?
Je vous ai manqué tant que ça ?
--
Le Magicien.
Anansi
2018-05-17 21:38:16 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Sh.Mandrake
Post by Anansi
Ça n'a rien de drôle. Pourquoi levez-vous le coude ?
Pourquoi ne pas me le lâcher, gros ballot ?
Pour éviter que vous le leviez, petit malin.
Post by Sh.Mandrake
Je vous ai manqué tant que ça ?
Olivier Miakinen
2018-05-14 15:30:00 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Sh.Mandrake
Et que faites-vous d'aiguille, qui a le toupet de se passer de tréma ?
Vous avez raison. Pour le différencier d'anguille, il aurait fallu
écrire aiguïlle (orthographe traditionnelle) ou aigüille (après 1990).

Un grammairien y pensera peut-être un jour, lors d'une prochaine
réforme de l'orthographe.
--
Olivier Miakinen
Anansi
2018-05-14 18:15:31 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Olivier Miakinen
Post by Sh.Mandrake
Et que faites-vous d'aiguille, qui a le toupet de se passer de tréma ?
Vous avez raison. Pour le différencier d'anguille, il aurait fallu
écrire aiguïlle (orthographe traditionnelle) ou aigüille (après 1990).
Un grammairien y pensera peut-être un jour, lors d'une prochaine
réforme de l'orthographe.
Et pourquoi piqûre et pas piqüre ?
Sh.Mandrake
2018-05-15 09:55:30 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Anansi
Post by Olivier Miakinen
Post by Sh.Mandrake
Et que faites-vous d'aiguille, qui a le toupet de se passer de tréma ?
Vous avez raison. Pour le différencier d'anguille, il aurait fallu
écrire aiguïlle (orthographe traditionnelle) ou aigüille (après 1990).
Un grammairien y pensera peut-être un jour, lors d'une prochaine
réforme de l'orthographe.
Et pourquoi piqûre et pas piqüre ?
Parce que c'est comme ça. Et pis c'est tout.
--
Le Magicien.
Jean-Pierre Kuypers
2018-05-15 10:04:37 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Sh.Mandrake
Post by Anansi
Et pourquoi piqûre et pas piqüre ?
Parce que c'est comme ça. Et pis c'est tout.
Ah ! cette approche dogmatique de la langue...

- Pourquoi pas de viande le vendredi ?
- Parce que c'est comme ça. Et pis c'est tout.

- Pourquoi ne disez pas « disez », mais disez « dites » ?
- Parce que c'est comme ça. Et pis c'est tout.
--
Jean-Pierre Kuypers
Sh.Mandrake
2018-05-15 10:14:41 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Jean-Pierre Kuypers
Post by Sh.Mandrake
Post by Anansi
Et pourquoi piqûre et pas piqüre ?
Parce que c'est comme ça. Et pis c'est tout.
Ah ! cette approche dogmatique de la langue...
- Pourquoi pas de viande le vendredi ?
Vous le savez mieux que moi !
Moi, je n'en mange pas du lundi au dimanche.
Post by Jean-Pierre Kuypers
- Parce que c'est comme ça. Et pis c'est tout.
- Pourquoi ne disez pas « disez », mais disez « dites » ?
- Parce que c'est comme ça. Et pis c'est tout.
Sauf que là, ce n'est plus drôle du tout.
--
Le Magicien.
Benoit
2018-05-15 10:26:56 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Anansi
Post by Olivier Miakinen
Post by Sh.Mandrake
Et que faites-vous d'aiguille, qui a le toupet de se passer de tréma ?
Vous avez raison. Pour le différencier d'anguille, il aurait fallu
écrire aiguïlle (orthographe traditionnelle) ou aigüille (après 1990).
Un grammairien y pensera peut-être un jour, lors d'une prochaine
réforme de l'orthographe.
Et pourquoi piqûre et pas piqüre ?
Parce que son orthographe était « piquure » et on remplacé un des u par
un accent circonflexe, comme pour beaucoup de « s » ? En tout cas le mot
a aussi l'orthographe « piquûre » :

<https://books.google.fr/books?id=cV5AAAAAcAAJ&pg=PT160&lpg=PT160&dq=éthimologie+piquure+-piqure&source=bl&ots=Q6keeca5Xb&sig=KL5LTZFA6FTvOTQXHcmwpCEmBiw&hl=fr&sa=X&ved=0ahUKEwje2p2rvofbAhXFbFAKHf5qBf4Q6AEIWjAG#v=onepage&q=éthimologie%20piquure%20-piqure&f=false>
--
Pense à l'étiquette qu'une fois les vendanges faites.
BéCé
2018-05-14 18:48:23 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Olivier Miakinen
Post by Sh.Mandrake
Et que faites-vous d'aiguille, qui a le toupet de se passer de tréma ?
Vous avez raison. Pour le différencier d'anguille, il aurait fallu
écrire aiguïlle (orthographe traditionnelle) ou aigüille (après 1990).
Pas la peine puisque ni le u ni le i ne sont prononcés distinctement.
Ou alors tu vas avoir des soucis avec cuire, puits, suie et...
Post by Olivier Miakinen
Un grammairien y pensera peut-être un jour, lors d'une prochaine
réforme de l'orthographe.
--
BéCé
www.bernardcordier.com
Jean-Pierre Kuypers
2018-05-13 19:25:52 UTC
Permalink
Raw Message
Post by BéCé
C'est pourquoi il vaut mieux considérer que le tréma indique que la
voyelle qui le porte doit être prononcée isolément.
Donc, comme le veut la réforme : ambigüe.
Je suis quelque peu embarrassé avec öuie ou oüie voire öüie...
--
Jean-Pierre Kuypers

Veuillez prononcer les phrases dans leur con-
texte avant de considérer sciemment.
Michal
2018-05-13 14:41:40 UTC
Permalink
Raw Message
(Je réponds avec le genre inclusif, sans bégayer)
Post by Le Pépé à chênes
Post by Harp
Le "ï" ne se justifie que dans "ambiguïté".
Et "ambiguë" ou "ambigüe" ?
Sans tréma on pourrait arguer que c'est une gageure à prononcer.
--
Michal.
Musique et vins :
http://www.concertdelaloge.com/
http://quatuorcambiniparis.com/index.html
Pour (dé)lier les langues :
http://soifdailleurs.com/
Le Pépé à chênes
2018-05-13 15:39:45 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Michal
Sans tréma on pourrait arguer que c'est une gageure à prononcer.
Et qu'il s'agit du féminin féministe de "gageur".
BéCé
2018-05-13 15:43:56 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Le Pépé à chênes
Post by Michal
Sans tréma on pourrait arguer que c'est une gageure à prononcer.
Et qu'il s'agit du féminin féministe de "gageur".
On dira plutôt "une pitresse".
--
BéCé
www.bernardcordier.com
Olivier Miakinen
2018-05-13 16:13:18 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Michal
Post by Le Pépé à chênes
Et "ambiguë" ou "ambigüe" ?
Sans tréma on pourrait arguer que c'est une gageure à prononcer.
Combien de fois j'ai entendu prononcer à la radio « arguer » comme
« narguer » ! C'était toujours à l'infinitif, aussi je n'ai jamais
su si les personnes en question auraient prononcé « j'argue » comme
si c'était « j'argu » ou comme si c'était « j'arg » (pardon pour
les Belges et les Marseillais si je n'envisage pas qu'ils auraient
fait entendre le e final).

Quant à « gageure », je ne l'entends pratiquement jamais dit à la
radio, alors je n'ai pas de statistiques personnelles à propos de
sa prononciation.
--
Olivier Miakinen
Harp
2018-05-12 20:42:37 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Arthur
Post by Pierre Hallet
Bonjour,
<cit>
Laïcité : un sondage révèle des Français inquiets des
ambïguités d'Emmanuel Macron
</cit>
Joli, non ? Ça me donne une impression d'orthographe
gérée par une IA.
1989 : ambiguïté
1990 : ambigüité
2018 : ambïguité
2020 : ämbiguité ?
J'ai essayé de mettre des trémas sur les consonnes, mais ça ne marche pas.

Mon clavier fait du lettrisme.
joye
2018-05-12 21:51:59 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Harp
J'ai essayé de mettre des trémas sur les consonnes, mais ça ne marche pas.
V̈raim̈enẗ ?
Post by Harp
Mon clavier fait du lettrisme.
P̈ffrẗ ! Du m̈on̈olin̈guis̈m̈e, vous voulez dire.
Pierre Hallet
2018-05-12 21:53:15 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Harp
J'ai essayé de mettre des trémas sur les consonnes,
mais ça ne marche pas.
En insistant un peu : ḧ, ẗ, ẅ et ẍ ?

(Si je me suis gourré, j'espère qu'Olivier rectifiera.)
--
Pierre Hallet.
Site (dont FAQ) du forum fllf : <http://www.langue-fr.net>.
Olivier Miakinen
2018-05-12 23:05:39 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Pierre Hallet
Post by Harp
J'ai essayé de mettre des trémas sur les consonnes,
mais ça ne marche pas.
En insistant un peu : ḧ, ẗ, ẅ et ẍ ?
(Si je me suis gourré, j'espère qu'Olivier rectifiera.)
Je le confirme, ce sont les seules consonnes sur lesquelles mon
clavier a bien voulu les mettre directement. Mais Joye a fait
plus fort avec V̈, m̈, P̈, n̈ et s̈ en plus du ẗ.

En insistant vraiment : B̈C̈D̈F̈G̈ b̈c̈d̈f̈g̈ (etc.)
--
Olivier Miakinen
Olivier Miakinen
2018-05-12 23:10:27 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Olivier Miakinen
En insistant vraiment : B̈C̈D̈F̈G̈ b̈c̈d̈f̈g̈ (etc.)
Soyons fous : ç̈Ç̈.
--
Olivier Miakinen
Le Pépé à chênes
2018-05-12 23:26:42 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Olivier Miakinen
Post by Pierre Hallet
En insistant un peu : ḧ, ẗ, ẅ et ẍ ?
(Si je me suis gourré, j'espère qu'Olivier rectifiera.)
Je le confirme, ce sont les seules consonnes sur lesquelles mon
clavier a bien voulu les mettre directement. Mais Joye a fait
plus fort avec V̈, m̈, P̈, n̈ et s̈ en plus du ẗ.
En insistant vraiment : B̈C̈D̈F̈G̈ b̈c̈d̈f̈g̈ (etc.)
Et personne ne peut faire ÿ ? Cela m'étonne. Il a d'ailleurs été
question icitte de cette lettre, à une époque où participait encore le
pauvre Dominique.
Olivier Miakinen
2018-05-13 00:04:22 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Le Pépé à chênes
Je le confirme, ce sont les seules *consonnes* [...]
Et personne ne peut faire ÿ ? Cela m'étonne. Il a d'ailleurs été
question icitte de cette lettre, à une époque où participait encore le
pauvre Dominique.
Bien sûr que si, mais je compte habituellement le y parmi les voyelles
même si parfois on le dit semi-consonne ou semi-voyelles.

Il se trouve que le ÿ est, parmi les minuscules de l'alphabet latin
avec ou sans diacritiques, la seule dans ISO-Latin1 à ne pas avoir sa
majuscule associée Ÿ dans le même ISO-Latin1.
À la place où devrait logiquement se trouver le Ÿ, on trouve le ß :
<http://www.miakinen.net/vrac/charsets/>.

Il n'en reste pas moins qu'avec nos claviers occidentaux on peut très
facilement saisir un ÿ ou un Ÿ, mais moins facilement un B̈ ou un b̈.
--
Olivier Miakinen
Benoit
2018-05-13 08:41:42 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Olivier Miakinen
Post by Le Pépé à chênes
Je le confirme, ce sont les seules *consonnes* [...]
Et personne ne peut faire ÿ ? Cela m'étonne. Il a d'ailleurs été
question icitte de cette lettre, à une époque où participait encore le
pauvre Dominique.
Bien sûr que si, mais je compte habituellement le y parmi les voyelles
même si parfois on le dit semi-consonne ou semi-voyelles.
Il se trouve que le ÿ est, parmi les minuscules de l'alphabet latin
avec ou sans diacritiques, la seule dans ISO-Latin1 à ne pas avoir sa
majuscule associée Ÿ dans le même ISO-Latin1.
<http://www.miakinen.net/vrac/charsets/>.
Il n'en reste pas moins qu'avec nos claviers occidentaux on peut très
facilement saisir un ÿ ou un Ÿ, mais moins facilement un B? ou un b?.
Pour cette facilité, sur Mac, tu peux afficher une palette flottante te
donnant accès à une classification de tous les caractères Unicode (avec
la liste de ceux que tu as souvent cherchés et celle de tes favoris).
Les caractères sont grisés s'ils sont absents de la police de caractères
que tu utilises.

C'est un lieu qui incite à la promenade car tu y trouves de tout ; tels
la faucille et le marteau, un caducée (mais à deux serpents), un jeu de
cartes, de dés... ou la forme des pièces de shogi (qui ressemble
bigrement à une capsule Nespresso ;)
--
Pense à l'étiquette qu'une fois les vendanges faites.
Anansi
2018-05-13 00:07:30 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Le Pépé à chênes
Post by Olivier Miakinen
Post by Pierre Hallet
En insistant un peu : ḧ, ẗ, ẅ et ẍ ?
(Si je me suis gourré, j'espère qu'Olivier rectifiera.)
Je le confirme, ce sont les seules consonnes sur lesquelles mon
clavier a bien voulu les mettre directement. Mais Joye a fait
plus fort avec V̈, m̈, P̈, n̈ et s̈ en plus du ẗ.
En insistant vraiment : B̈C̈D̈F̈G̈ b̈c̈d̈f̈g̈ (etc.)
Et personne ne peut faire ÿ ? Cela m'étonne. Il a d'ailleurs été
question icitte de cette lettre, à une époque où participait encore le
pauvre Dominique.
À propos de L'Haÿ les Roses ?
Je remarque que vous employez « le pauvre » (lou pobre ?) dans un sens
que je crois régional.
Michele
2018-05-13 03:17:01 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Anansi
À propos de L'Haÿ les Roses ?
Je remarque que vous employez « le pauvre » (lou pobre ?) dans un sens
que je crois régional.
On l’utilise aussi dans ce sens dans les Hauts-de-France.
--
Michèle
Le Pépé à chênes
2018-05-13 08:55:50 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Anansi
Post by Le Pépé à chênes
Et personne ne peut faire ÿ ? Cela m'étonne. Il a d'ailleurs été
question icitte de cette lettre, à une époque où participait encore le
pauvre Dominique.
À propos de L'Haÿ les Roses ?
Oui, c'est l'exemple le plus connu. De mémoire, il y a un patronyme en
pharmacie.
Post by Anansi
Je remarque que vous employez « le pauvre » (lou pobre ?)
"lou paure"
Post by Anansi
dans un sens que je crois régional.
Il équivaut à "feu".
Olivier Miakinen
2018-05-13 09:03:27 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Le Pépé à chênes
Post by Anansi
Post by Le Pépé à chênes
Et personne ne peut faire ÿ ? Cela m'étonne. Il a d'ailleurs été
question icitte de cette lettre, à une époque où participait encore le
pauvre Dominique.
À propos de L'Haÿ les Roses ?
Oui, c'est l'exemple le plus connu. De mémoire, il y a un patronyme en
pharmacie.
Il y a surtout un nom connu en littérature, mais c'est un pseudonyme et
non un patronyme : <https://fr.wikipedia.org/wiki/Pierre_Lou%C3%BFs>.

C'est probablement de lui qu'avait parlé Dominique Didier, et du fait
que l'absence du Ÿ dans le jeu de caractères ISO-Latin1 oblige à
utiliser Unicode (sous sa forme UTF-8 généralement) pour écrire
« Pierre LOUŸS ».
--
Olivier Miakinen
Harp
2018-05-13 06:50:12 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Pierre Hallet
Post by Harp
J'ai essayé de mettre des trémas sur les consonnes,
mais ça ne marche pas.
En insistant un peu : ḧ, ẗ, ẅ et ẍ ?
C'est formidable, merci.

Reste à se demander à quoi ça peut servir, à part savoir que les claviers
pratiquent l'égalité des chances.
Olivier Miakinen
2018-05-13 08:47:01 UTC
Permalink
Raw Message
[diapublication dans trois groupes, suivi positionné vers fllf seul]
Post by Harp
Post by Pierre Hallet
En insistant un peu : ḧ, ẗ, ẅ et ẍ ?
C'est formidable, merci.
Reste à se demander à quoi ça peut servir [...]
Disons plutôt... à QUI ça peut servir.


https://fr.wikipedia.org/wiki/%E1%B8%A6
Ḧ (minuscule : ḧ), appelé H tréma, est une lettre additionnelle latine,
utilisée dans l’écriture du kurmandji et dans certaines romanisations ALA-LC

https://fr.wikipedia.org/wiki/T%CC%88
T̈ (minuscule : ẗ), appelé T tréma, est un graphème utilisé dans la
romanisation ISO 233 de l’arabe et dans l’alphabet phonétique ouralique.

https://fr.wikipedia.org/wiki/%E1%BA%84
Ẅ, ou W tréma, est un graphème utilisé comme lettre latine additionnelle
de l’alphabet général des langues camerounaises dans l’écriture du
ngiemboon, du ngomba ou du pinyin ; et utilisé dans l’écriture du
tsimshian de la côte au Canada. Elle est aussi utilisée dans l’alphabet
des idiomes gabonais de 1932 comme lettre supplémentaire.

https://fr.wikipedia.org/wiki/%E1%BA%8C
Ẍ (minuscule : ẍ), appelé X tréma, est une lettre additionnelle latine,
utilisée dans l’écriture du jacaltec, du kurmandji et du mam. Elle est
aussi utilisée dans la romanisation ALA-LC du kurde.

[pour continuer à discuter des langues non françaises utilisant ces
lettres, ne pas hésiter à répondre au besoin sur fr.sci.linguistique]


Et pour faire suite aux recherches de Pierre Hallet, parmi ces quatre
consonnes avec tréma seules Ḧ, Ẅ et Ẍ peuvent s'obtenir directement en
lettre capitale. La raison en est que ce sont les seules à exister dans
Unicode sous forme précomposée :
https://fr.wikipedia.org/wiki/Liste_de_caract%C3%A8res_Unicode_latins_pr%C3%A9compos%C3%A9s

[pour continuer à discuter de la norme Unicode, ne pas hésiter à
répondre au besoin sur fr.comp.normes.unicode]
--
Olivier Miakinen
Harp
2018-05-13 12:43:33 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Olivier Miakinen
[diapublication dans trois groupes, suivi positionné vers fllf seul]
Post by Harp
Post by Pierre Hallet
En insistant un peu : ḧ, ẗ, ẅ et ẍ ?
C'est formidable, merci.
Reste à se demander à quoi ça peut servir [...]
Disons plutôt... à QUI ça peut servir.
(...)
Ẅ, ou W tréma, est un graphème utilisé comme lettre latine additionnelle
de l’alphabet général des langues camerounaises dans l’écriture du
ngiemboon, du ngomba ou du pinyin ; et utilisé dans l’écriture du
tsimshian de la côte au Canada. Elle est aussi utilisée dans l’alphabet
des idiomes gabonais de 1932 comme lettre supplémentaire.
Ah oui, quand même.

Merci pour ces éclaircissements.
BéCé
2018-05-12 16:48:22 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Pierre Hallet
Bonjour,
<cit>
Laïcité : un sondage révèle des Français inquiets des
ambïguités d'Emmanuel Macron
</cit>
Joli, non ? Ça me donne une impression d'orthographe
gérée par une IA.
Si les inquiétudes des Français proviennent d'une révélation, c'est
qu'ils ne sont pas au clair avec la notion de laïcité.
Croyez-moi sur parole.
--
BéCé
www.bernardcordier.com
Michal
2018-05-13 14:29:33 UTC
Permalink
Raw Message
(Je réponds avec le genre inclusif, sans bégayer)
Post by BéCé
Post by Pierre Hallet
Bonjour,
<cit>
Laïcité : un sondage révèle des Français inquiets des
ambïguités d'Emmanuel Macron
</cit>
Joli, non ? Ça me donne une impression d'orthographe
gérée par une IA.
Si les inquiétudes des Français proviennent d'une révélation, c'est
qu'ils ne sont pas au clair avec la notion de laïcité.
Croyez-moi sur parole.
On peut mettre votre parole en doute si elle datée d'av. J.-C.
--
Michal.
Musique et vins :
http://www.concertdelaloge.com/
http://quatuorcambiniparis.com/index.html
Pour (dé)lier les langues :
http://soifdailleurs.com/
Loading...