Discussion:
L'écriture inclusive est ringarde au Québec
Add Reply
Harp
2017-12-01 19:29:14 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
“Les discussions qui se tiennent présentement en France, on les a eues
au Québec dans les années 1980, explique la linguiste Hélène Dumais au
quotidien de Montréal.
(...)
La spécialiste de la langue française voit dans l’écriture inclusive et
l’ajout de ponctuation au sein des mots un *retour en arrière* :

‘E’ majuscule, barre oblique, point médian, parenthèse : les formes
tronquées, je ne trouve *pas ça satisfaisant* comme façon de faire.
J’ai l’impression qu’on me ramène en arrière. On avait essayé ces
formes avant de les *abandonner*.”


https://www.courrierinternational.com/article/lecriture-inclusive-un-debat-deja-vieux-de-40-ans-au-quebec
joye
2017-12-01 19:54:43 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
On 12/1/2017 1:29 PM, Harp wrote:

Allez-vous vous mettre à parler le québécois ?

Z'êtes le boss des décosses !
Harp
2017-12-02 05:22:36 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
joye wrote:
Il va falloir vous faire une raison, Joye: vous avez déjà perdu.
L'écriture inclusive a fait un flop au Québec, elle est en train de
faire un flop en France. Les mêmes causes crééent les mêmes effets.

Les médias bobos eux-mêmes, ceux ont complaisamment commenté l'écriture
inclusive ces dernières semaines, n'osent pas rédiger leurs articles
avec des .e.s, des ·e·s, des -e-s ni même des (e)s. Ils ont senti le
sens du vent, y compris au sein de leur plus fidèle lectorat. On ne
saurait trouver meilleur désaveu. :-)
Michal
2017-12-02 13:01:37 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
(Je réponds avec le genre inclusif)
Post by Harp
Il va falloir vous faire une raison, Joye: vous avez déjà perdu.
L'écriture inclusive a fait un flop au Québec, elle est en train de
faire un flop en France. Les mêmes causes crééent les mêmes effets.
Les médias bobos eux-mêmes, ceux ont complaisamment commenté
l'écriture inclusive ces dernières semaines, n'osent pas rédiger
leurs articles avec des .e.s, des ·e·s, des -e-s ni même des (e)s.
Ils ont senti le sens du vent, y compris au sein de leur plus fidèle
lectorat. On ne saurait trouver meilleur désaveu. :-)
Et pendant ce temps-là, comme s'il en avait besoin, voilà que se
ringardise le dernier parti de France :
<http://www.lemonde.fr/politique/article/2017/12/02/benoit-hamon-rebaptise-son-mouvement-generation-s_5223719_823448.html>
Il n'a jamais su choisir les noms, le pauvre petit.
La queue du train restera en gare.

Après le « 1er juillet », il n'a pas osé le « Mouvement d'Austerlitz »
ni « la nouvelle République ».

/Pour le Rhin, gare de l'Est vers Strasbourg/.
--
Michal.
Musique et vins :
http://www.divinsaccords.com/
http://www.concertdelaloge.com/
http://quatuorcambiniparis.com/index.html
Pour (dé)lier les langues :
http://soifdailleurs.com/
RVG
2017-12-02 13:09:41 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by Michal
(Je réponds avec le genre inclusif)
Post by Harp
Il va falloir vous faire une raison, Joye: vous avez déjà perdu.
L'écriture inclusive a fait un flop au Québec, elle est en train de
faire un flop en France. Les mêmes causes crééent les mêmes effets.
Les médias bobos eux-mêmes, ceux ont complaisamment commenté
l'écriture inclusive ces dernières semaines, n'osent pas rédiger
leurs articles avec des .e.s, des ·e·s, des -e-s ni même des (e)s.
Ils ont senti le sens du vent, y compris au sein de leur plus fidèle
lectorat. On ne saurait trouver meilleur désaveu. :-)
Et pendant ce temps-là, comme s'il en avait besoin, voilà que se
<http://www.lemonde.fr/politique/article/2017/12/02/benoit-hamon-rebaptise-son-mouvement-generation-s_5223719_823448.html>
Il n'a jamais su choisir les noms, le pauvre petit.
La queue du train restera en gare.
Après le « 1er juillet », il n'a pas osé le « Mouvement d'Austerlitz »
ni « la nouvelle République ».
/Pour le Rhin, gare de l'Est vers Strasbourg/.
Sinon il y a le Parti Socialiste de l’Égalité, c'est la 4ème Internationale.
--
« Les philosophes : le monde n'a pas d'âge. L'humanité se déplace,
simplement. Vous êtes en Occident, mais libre d'habiter dans votre
Orient, quelque ancien qu'il vous le faille, — et d'y habiter bien. Ne
soyez pas un vaincu. Philosophes, vous êtes de votre Occident.»
Arthur Rimbaud

https://www.jamendo.com/artist/336871/regis-v-gronoff/albums
http://bluedusk.blogspot.fr/
http://soundcloud.com/rvgronoff
http://www.toutelapoesie.com/salons/user/18908-guillaume-daquile/
Anansi
2017-12-02 13:47:00 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by Michal
(Je réponds avec le genre inclusif)
Après le « 1er juillet », il n'a pas osé le « Mouvement d'Austerlitz »
ni « la nouvelle République ».
C'est déjà déposé :
<https://www.lanouvellerepublique.fr/>
C'est ce que je lis le matin :-)
Michal
2017-12-02 14:00:23 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
(Je réponds avec le genre inclusif)
Post by Anansi
Post by Michal
(Je réponds avec le genre inclusif)
Après le « 1er juillet », il n'a pas osé le « Mouvement
d'Austerlitz » ni « la nouvelle République ».
<https://www.lanouvellerepublique.fr/>
C'est ce que je lis le matin :-)
Mais elle ne date pas du 2 décembre, celle-là.
--
Michal.
Musique et vins :
http://www.divinsaccords.com/
http://www.concertdelaloge.com/
http://quatuorcambiniparis.com/index.html
Pour (dé)lier les langues :
http://soifdailleurs.com/
joye
2017-12-02 13:58:27 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by Harp
Il va falloir vous faire une raison, Joye: vous avez déjà perdu.
L'écriture inclusive a fait un flop au Québec, elle est en train de
faire un flop en France. Les mêmes causes crééent les mêmes effets.
Vous ne m'apprenez rien de nouveau, hélas, Harp. Je savais dès le début
que l'on ne l'accepterait pas car trop d'hommes (dumb) qui aiment trop
leur statu quo - l'illusion de supériorité. La vôtre est tellement
fragile que vous devez chercher auprès des Canadiens pour prouver
quelque chose. Mais ce que vous prouvez n'est pas ce que vous croyez.

Vu tous les changements de la langue françoyse depuis ses débuts, ce
n'est pas si sûr que l'écriture inclusive soit morte. Elle vivra plus
longtemps que vous ou moi ou nous tous. Il faut l'accepter.
Post by Harp
Les médias bobos eux-mêmes, ceux ont complaisamment commenté l'écriture
inclusive ces dernières semaines, n'osent pas rédiger leurs articles
avec des .e.s, des ·e·s, des -e-s ni même des (e)s. Ils ont senti le
sens du vent, y compris au sein de leur plus fidèle lectorat. On ne
saurait trouver meilleur désaveu. :-)
Eh oui, tout qui se vend est meilleur. Belle philosophie.

Je crois que cela s'appelle le style autruche.

Sinon "panzer division", car ce sont toujours ceux qui ont le plus de
pierres à jeter qui ont raison.
Michal
2017-12-02 14:04:01 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
(Je réponds avec le genre inclusif)
Post by joye
Post by Harp
Il va falloir vous faire une raison, Joye: vous avez déjà perdu.
L'écriture inclusive a fait un flop au Québec, elle est en train de
faire un flop en France. Les mêmes causes crééent les mêmes effets.
Vous ne m'apprenez rien de nouveau, hélas, Harp. Je savais dès le
début que l'on ne l'accepterait pas car trop d'hommes (dumb) qui
aiment trop leur statu quo - l'illusion de supériorité. La vôtre est
tellement fragile que vous devez chercher auprès des Canadiens pour
prouver quelque chose. Mais ce que vous prouvez n'est pas ce que vous
croyez.
Vu tous les changements de la langue françoyse depuis ses débuts, ce
n'est pas si sûr que l'écriture inclusive soit morte. Elle vivra plus
longtemps que vous ou moi ou nous tous. Il faut l'accepter.
Post by Harp
Les médias bobos eux-mêmes, ceux ont complaisamment commenté
l'écriture inclusive ces dernières semaines, n'osent pas rédiger
leurs articles avec des .e.s, des ·e·s, des -e-s ni même des (e)s.
Ils ont senti le sens du vent, y compris au sein de leur plus
fidèle lectorat. On ne saurait trouver meilleur désaveu. :-)
Eh oui, tout qui se vend est meilleur. Belle philosophie.
Je crois que cela s'appelle le style autruche.
Sinon "panzer division", car ce sont toujours ceux qui ont le plus de
pierres à jeter qui ont raison.
Et moi j'appelle ce tissu de bêtises le style colonial.
On n'est pas prêts d'apprendre « nos ancêtres les Étatsuniens ».
Laisse notre belle langue tranquille, elle n'a surtout pas besoin de
toi.
--
Michal.
Musique et vins :
http://www.divinsaccords.com/
http://www.concertdelaloge.com/
http://quatuorcambiniparis.com/index.html
Pour (dé)lier les langues :
http://soifdailleurs.com/
Harp
2017-12-02 19:28:15 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by Harp
Il va falloir vous faire une raison, Joye: vous avez déjà perdu.
L'écriture inclusive a fait un flop au Québec, elle est en train de faire
un flop en France. Les mêmes causes crééent les mêmes effets.
Vous ne m'apprenez rien de nouveau, hélas, Harp. Je savais dès le début que
l'on ne l'accepterait pas car trop d'hommes (dumb) qui aiment trop leur statu
quo - l'illusion de supériorité. La vôtre est tellement fragile que vous
devez chercher auprès des Canadiens pour prouver quelque chose. Mais ce que
vous prouvez n'est pas ce que vous croyez.
Vu tous les changements de la langue françoyse depuis ses débuts, ce n'est
pas si sûr que l'écriture inclusive soit morte. Elle vivra plus longtemps que
vous ou moi ou nous tous. Il faut l'accepter.
Pas du tout, elle est déjà mort-née. Il faut vous faire une raison.

Croyez-bien que si le français n'avait qu'une seul genre comme
l'anglais, j'en serais ravi. Mais le français est tel qu'il est,
l'écriture inclusive est un faux remède. Bien pire que le mal.

Je soupçonne d'ailleurs les Angles et les Saxons ayant gagné l'île de
Grande-Bretagne au moyen-âge d'avoir été les plus zélés adeptes d'une
secte féministe idolâtre du "the" unique, chassés par les adorateurs du
der/die/das qui les trouvaient insupportables. Une sorte de Pilgrim
mo.fa.thers avant l'heure.


Une fois débarqués, ils ont rapidement pu développer leur utopie. Et
c'est ainsi qu'ont pu s'épanouir des ingénieures, des bûcheronnes, des
meunières, des maçonnes, des forgeronnes, des soldates, des évêquesses,
des bourreautes...Tout du moins si l'on en croit la théorie que vous
soutenez sans rire ces jours-ci. :-)
Harp
2017-12-02 19:28:57 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Croyez-bien que si le français n'avait qu'une seul genre comme l'anglais,
j'en serais ravi.
Croyez bien.
Sh.Mandrake
2017-12-02 20:03:34 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by Harp
Post by Harp
Croyez-bien que si le français n'avait qu'une seul genre comme
l'anglais, j'en serais ravi.
Croyez bien.
« ... qu'une seul genre... » ?
Z'êtes en surchauffe ? ;)
--
Ubuntou,

Le Magicien
Duzz'
2017-12-02 19:39:32 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by Harp
Vu tous les changements de la langue françoyse depuis ses débuts, ce n'est
pas si sûr que l'écriture inclusive soit morte. Elle vivra plus longtemps que
vous ou moi ou nous tous. Il faut l'accepter.
Pas du tout, elle est déjà mort-née. Il faut vous faire une raison.
Attendons que la Déclaration universelle des droits de l'Homme soit
officiellement renommée en ... de l'·la·Ho·Fe·mme.
Sh.Mandrake
2017-12-02 20:04:42 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by Duzz'
Post by Harp
Vu tous les changements de la langue françoyse depuis ses débuts, ce n'est
pas si sûr que l'écriture inclusive soit morte. Elle vivra plus longtemps que
vous ou moi ou nous tous. Il faut l'accepter.
Pas du tout, elle est déjà mort-née. Il faut vous faire une raison.
Attendons que la Déclaration universelle des droits de l'Homme soit
officiellement renommée en ... de l'·la·Ho·Fe·mme.
Les Canadiens ont trouvé la parade.
Ils parlent de la personne humaine.
--
Ubuntou,

Le Magicien
Anansi
2017-12-02 21:03:05 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by Harp
des bourreautes
Des bourrelles.
Michele
2017-12-02 21:04:37 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by Anansi
Post by Harp
des bourreautes
Des bourrelles.
Des bourrelets ;-))
--
Michèle
Sh.Mandrake
2017-12-02 21:08:31 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by Michele
Post by Anansi
Post by Harp
des bourreautes
Des bourrelles.
Des bourrelets ;-))
Gagné ! ;)
--
Ubuntou,

Le Magicien
Harp
2017-12-03 05:21:24 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by Michele
Post by Anansi
Post by Harp
des bourreautes
Des bourrelles.
Des bourrelets ;-))
Ça, ce sont les enfants du bourreau. Le métier rapportait gros.
Harp
2017-12-03 05:19:15 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by Anansi
Post by Harp
des bourreautes
Des bourrelles.
Non. La bourrelle, c'est la femme du bourreau.
Anansi
2017-12-03 11:52:11 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by Harp
Post by Anansi
Post by Harp
des bourreautes
Des bourrelles.
Non. La bourrelle, c'est la femme du bourreau.
Subst. fém. XVIe s. bourrelle « femme chargée de l'exécution de peines
infligées à des femmes »
Harp
2017-12-04 06:46:07 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by Anansi
Post by Harp
Post by Anansi
Post by Harp
des bourreautes
Des bourrelles.
Non. La bourrelle, c'est la femme du bourreau.
Subst. fém. XVIe s. bourrelle « femme chargée de l'exécution de peines
infligées à des femmes »
(bou-rè-l') s. f.
La femme du bourreau. Vieux.
Anansi
2017-12-04 07:01:41 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by Harp
Post by Anansi
Post by Harp
Post by Anansi
Post by Harp
des bourreautes
Des bourrelles.
Non. La bourrelle, c'est la femme du bourreau.
Subst. fém. XVIe s. bourrelle « femme chargée de l'exécution de peines
infligées à des femmes »
(bou-rè-l') s. f.
La femme du bourreau. Vieux.
Oui, vieux. Bourreaute : mot inconnu.
Harp
2017-12-04 07:08:34 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by Anansi
Post by Harp
Post by Anansi
Post by Harp
Post by Anansi
Post by Harp
des bourreautes
Des bourrelles.
Non. La bourrelle, c'est la femme du bourreau.
Subst. fém. XVIe s. bourrelle « femme chargée de l'exécution de peines
infligées à des femmes »
(bou-rè-l') s. f.
La femme du bourreau. Vieux.
Oui, vieux. Bourreaute : mot inconnu.
Normal: mot inventé.


Ironie, subst. fém.

siger
2017-12-02 22:43:50 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by Harp
Pas du tout, elle est déjà mort-née.
Elle existe depuis des années dans différents pays francophones, de
manière plus ou moins officielle, on n'en a jamais autant parlé, et
vous appelez ça "un flop" dans un autre message, et vous dites qu'elle
est mort-née, c'est ridicule.

Quand on en est à inventer des choses, c'est qu'il y a un problème dans
votre logique.
D'ailleurs ce débat se répend sur tous les forums sur internet, ou dans
les discussions orales, ça fait un nombre considérable de critiques et
reproches, pourtant je n'ai pas encore entendu une seule critique
constructive, un seul argument convainquant.

Si c'était si nul que ça, il me semble qu'on devrait pouvoir dire
pourquoi. Mais non, la plupart des gens préfèrent laisser parler leur
côté "populiste facho", celui qui ne s'embarasse pas d'argument ni de
logique pour se faire un avis, à grand coups de "mais c'est n'importe
quoi !" ou "encore un coup des féministes mal baisées", soit le niveau
zéro de l'argumentation.

On lynche avant de comprendre. Alors effectivement, il est possible
qu'elle disparaisse, pas à cause de ses défauts mais parce que les
lyncheurs savent être puissants à défaut d'être intelligents. Il est
possible aussi que ça se passe autrement, car on est quand même encore
un peu en démocratie, et dans une telle société il n'y a pas de raison
d'abandoner quelque chose qui est désiré par les uns et qui n'est pas
critiqué de manière argumentée par les autres.

Vu cet absence de vraie critique, il est à craindre que cette écriture
se mette en place de manière bancale, et ce seront les (pseudo-
)critiqueurs qui seront responsables, en refusant de jouer leur rôle
de citoyen, préférant s'amuser avec des airs entendus et des phrases en
clin d'oeil, comme on le voit ici et ailleurs.
Dans une démocratie, quand on ne bouge pas le petit doigt, il ne faut
pas s'attendre à ce que les choses aillent dans le sens qu'on désire.
Et si une étape de plus est franchie, il sera inutile d'hurler, d'une
part car ce sera trop tard, et d'autre part parce que si vous aviez
hurlé avant (de manière argumentée), ça se serait passé différemment.
--
siger
Le Pépé à chênes
2017-12-02 23:19:33 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by siger
Si c'était si nul que ça, il me semble qu'on devrait pouvoir dire
pourquoi. Mais non, la plupart des gens préfèrent laisser parler leur
côté "populiste facho", celui qui ne s'embarasse pas d'argument ni de
logique pour se faire un avis, à grand coups de "mais c'est n'importe
quoi !" ou "encore un coup des féministes mal baisées", soit le niveau
zéro de l'argumentation.
Traiter les opposants de "populistes fachos" n'est pas non plus
constructif.
Post by siger
Vu cet absence de vraie critique,
Il y a eu pourtant des points abordés ici qui sont pertinents. Mais
visiblement, pas suffisamment pour vous. Pas la peine d'y revenir, donc.
Post by siger
il est à craindre que cette écriture
se mette en place de manière bancale, et ce seront les (pseudo-
)critiqueurs qui seront responsables, en refusant de jouer leur rôle
de citoyen, préférant s'amuser avec des airs entendus et des phrases en
clin d'oeil, comme on le voit ici et ailleurs.
Enfin, il y a un comique ce samedi soir. Je désespérais... Pourquoi
comique ? Parce que vous traitez les opposants de "populistes fachos" et
ensuite, vous exigez d'eux qui jouent un rôle de citoyens.
Mais d'où sortez-vous, vous ? En quoi la langue est-elle soumise à une
considération citoyenne ? C'est le nouveau geste citoyen à la mode ?
Post by siger
Dans une démocratie, quand on ne bouge pas le petit doigt, il ne faut
pas s'attendre à ce que les choses aillent dans le sens qu'on désire.
Justement. Les personnes qui sont opposées à l'écriture inclusive
montrent leur désaccord. Elles indiquent par conséquent qu'elles ne
veulent pas que les choses débouchent sur un sens autre que celui
qu'elles désirent. Leur méthode n'est pas élégante, je vous le concède,
elle est très agressive, mais celle d'en face n'est pas meilleure.
Post by siger
Et si une étape de plus est franchie, il sera inutile d'hurler, d'une
part car ce sera trop tard, et d'autre part parce que si vous aviez
hurlé avant (de manière argumentée), ça se serait passé différemment.
Jusqu'à ce paragraphe, j'ai laissé passer vos erreurs de français, mais
celle-ci est trop grosse : "d'une part car... d'autre part parce que...".
Pour en revenir à vos propos, ce n'est pas parce que l'on a raison que
l'on obtient ce que l'on revendique, sinon, le monde serait plus
égalitaire qu'il ne l'est aujourd'hui. Vous ne faites donc que spéculer.
siger
2017-12-03 11:09:45 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by Le Pépé à chênes
Post by siger
Si c'était si nul que ça, il me semble qu'on devrait pouvoir dire
pourquoi. Mais non, la plupart des gens préfèrent laisser parler
leur côté "populiste facho", celui qui ne s'embarasse pas
d'argument ni de logique pour se faire un avis, à grand coups de
"mais c'est n'importe quoi !" ou "encore un coup des féministes
mal baisées", soit le niveau zéro de l'argumentation.
Traiter les opposants de "populistes fachos" n'est pas non
plus constructif.
En effet, mais ce n'est que mon impression, et j'ose espérer que ce ne
sont pas "les opposants" mais "des opposants.
Post by Le Pépé à chênes
Post by siger
il est à craindre que cette écriture
se mette en place de manière bancale, et ce seront les (pseudo-
)critiqueurs qui seront responsables, en refusant de jouer leur
rôle de citoyen, préférant s'amuser avec des airs entendus et des
phrases en clin d'oeil, comme on le voit ici et ailleurs.
Enfin, il y a un comique ce samedi soir. Je désespérais... Pourquoi
comique ? Parce que vous traitez les opposants de "populistes
fachos" et ensuite, vous exigez d'eux qui jouent un rôle de
citoyens.
Mais d'où sortez-vous, vous ? En quoi la langue est-elle
soumise à une
considération citoyenne ? C'est le nouveau geste citoyen à la mode ?
Quand on est dans un groupe d'humain, on a un rôle à jouer pour tout ce
qui nous concerne en tant que groupe, dont la langue.
L'option courante, qui est de déléguer à d'autres qu'on élit ou paye
pour ça, a ses avantages et inconvéniants, mais dans ce cas il ne faut
pas râler, sauf intention malhonnête du délégué.

La société pourrait se nourrir des arguments des uns et des autres,
mais ici ça penche d'un côté, donc il y a de fortes chances pour que le
résultat soit médiocre.
Post by Le Pépé à chênes
Post by siger
Dans une démocratie, quand on ne bouge pas le petit doigt, il ne
faut pas s'attendre à ce que les choses aillent dans le sens
qu'on désire.
Justement. Les personnes qui sont opposées à l'écriture
inclusive montrent leur désaccord.
... façon lynchage, ce qui ne sert à rien car ça ne permet pas de faire
avancer les choses ni dans un sens ni dans un autre.
Post by Le Pépé à chênes
Leur méthode n'est pas élégante, je vous
le concède, elle est très agressive, mais celle d'en face n'est
pas meilleure.
Je suis d'accord. Mais je ne sais pas si l'agressivité vient de
l'article à la source de cette agitation ou de sa médiatisation et des
conséquences de cette médiatisation.
D'ailleurs on peut se demander pourquoi cette médiatisation, alors
qu'il y a déjà des km d'écriture à ce sujet.
--
siger
Harp
2017-12-03 05:16:01 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by siger
Post by Harp
Pas du tout, elle est déjà mort-née.
Elle existe depuis des années dans différents pays francophones, de
manière plus ou moins officielle, on n'en a jamais autant parlé, et
vous appelez ça "un flop" dans un autre message, et vous dites qu'elle
est mort-née, c'est ridicule.
Elle existe depuis des années de façon marginale, dans des groupuscules
généralement situés à l'extrême-gauche, mais elle n'a jamais pris
ailleurs. Lisez les médias d'aujourd'hui, ils évitent, à commencer par
les médias bobos comme Libé, l'Obs ou le Huff. Du reste, c'est tout à
fait normal puisque faire le contraire de ce qu'on préconise pour
autrui est l'une des caractéristiques principales des bobos. :-)
Post by siger
Quand on en est à inventer des choses, c'est qu'il y a un problème dans
votre logique.
D'ailleurs ce débat se répend sur tous les forums sur internet, ou dans
les discussions orales, ça fait un nombre considérable de critiques et
reproches, pourtant je n'ai pas encore entendu une seule critique
constructive, un seul argument convainquant.
Tout a pourtant été dit et redit: l'écriture inclusive est fastidieuse
à lire et à écrire. Mais comme vous n'avez pas envie d'écouter, il vous
est plus simple de passer un coup d'éponge à chaque fois.
Post by siger
Si c'était si nul que ça, il me semble qu'on devrait pouvoir dire
pourquoi. Mais non, la plupart des gens préfèrent laisser parler leur
côté "populiste facho"
Et ça, c'est un bon gros point Godwin. En sortant, n'oubliez pas d'
éteindre la lumière.
siger
2017-12-03 11:06:56 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by Harp
Post by siger
Post by Harp
Pas du tout, elle est déjà mort-née.
Elle existe depuis des années dans différents pays francophones,
de manière plus ou moins officielle, on n'en a jamais autant
parlé, et vous appelez ça "un flop" dans un autre message, et
vous dites qu'elle est mort-née, c'est ridicule.
Elle existe depuis des années de façon marginale, dans des
groupuscules généralement situés à l'extrême-gauche, mais elle n'a
jamais pris ailleurs.
C'est la méthode habituelle du populiste facho : surtout ne pas
connaitre ce qu'on critique, des fois qu'un peu de connaissance nous
face changer d'avis... Et puis on aurait l'air de quoi devant les
copains ?
Pourtant, pas besoin de s'y connaitre, juste entrer quelques mots dans
un moteur de recherche.
Post by Harp
Tout a pourtant été dit et redit: l'écriture inclusive est
fastidieuse à lire et à écrire. Mais comme vous n'avez pas envie
d'écouter, il vous est plus simple de passer un coup d'éponge à
chaque fois.
C'est ce que vous faites, en passant l'éponge sur les réponses à ces
objections.
--
siger
Harp
2017-12-03 08:40:17 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by joye
Post by Harp
Les médias bobos eux-mêmes, ceux ont complaisamment commenté l'écriture
inclusive ces dernières semaines, n'osent pas rédiger leurs articles avec
des .e.s, des ·e·s, des -e-s ni même des (e)s. Ils ont senti le sens du
vent, y compris au sein de leur plus fidèle lectorat. On ne saurait trouver
meilleur désaveu. :-)
Eh oui, tout qui se vend est meilleur. Belle philosophie.
Exemple: un certain François Reynaert, journaliste à l'Obs, fait son
kéké dans une vidéo récente en faveur de l'écriture inclusive.

Il soutient que ça serait quand même vachement plus ouvert d'esprit de
dire "en 1936, les ouvrier.e.s indigné.e.s votèrent la grève" plutôt
que d'oublier benoîtement les ".e." et renvoyer à des "images de
moustaches et de casquettes".


http://www.adelphite.fr/2017/11/05/garcon-10-filles-belles/



Là-dessus, je vais voir sa prose sur le site de l'Obs, et je tombe
immédiatement sur:

"Peu d'Occidentaux ont en tête cette épopée, qui représente pourtant
l'une des plus grandes aventures maritimes de l'histoire universelle.
Elle est le fait de populations de chasseurs-cueilleurs qui, il y a
cinquante mille ans..."


Ce genre de mecs passent leur temps à faire le contraire de ce qu'ils
préconisent pour la collectivité.
Loading...