Discussion:
resume d' un texte
(trop ancien pour répondre)
DuquesnoyMapuce
2005-01-11 19:27:53 UTC
Permalink
Raw Message
je passe le concours d 'assistante sociale et je dois faire un resume et j
aimerais avoir des explication sur la facon de le faire
Pierre Hallet
2005-01-11 19:40:17 UTC
Permalink
Raw Message
Post by DuquesnoyMapuce
je passe le concours d 'assistante sociale et je dois
faire un resume et j aimerais avoir des explication
sur la facon de le faire
Consultez peut-être cette page-ci :

<http://www.georgetown.edu/faculty/spielmag/courses/txt/resume.htm
Post by DuquesnoyMapuce
.
--
Pierre Hallet.
FAQ du forum fllf : <http://www.langue-fr.net/faq/faq.htm>.
(dito)
2005-01-11 20:13:47 UTC
Permalink
Raw Message
Post by DuquesnoyMapuce
je passe le concours d 'assistante sociale et je dois faire un resume et
j'aimerais avoir des explications sur la facon de le faire
Cela existe encore ce genre d'épreuves ? On l'a supprimée du bac il y a
quatre ans et des BTS il y a plus longtemps.

1) Déterminer l'idée directrice du texte et donc ce que l'auteur veut
démontrer ou expliquer. Il vaut mieux résumer cela en une phrase avant
de commencer.

2) Lire le texte et encadrer les mots outils (mais, si, or, donc, à
cause de, en effet) en se limitant à ceux qui se rapportent à des
parties essentielles et non à des digressions ou des redites.

3) Souligner ensuite les mots clés du texte, ceux qui se rapportent aux
notions essentielles qui sont en jeu (thème du texte, idéologie de
l'auteur ou du texte contesté).

4) Tenter ensuite de dégager un plan de ce texte en 3, 4 ou 5 parties
que l'on peut peut-être regrouper en 2 avec des subdivisions. Rédiger
alors un titre pour chacune de ces parties et sous-parties. Indiquer
aussi les liens logiques entre chacune à partir de 2 (cause,
conséquence, but, condition, opposition, concession, addition,
gradation). Le plan se dégage à partir de 1, c'est une ramification de
l'idée directrice avec les transitions qui amènent du point de départ
(un fait, un exemple, une idée générale) au point d'arrivée (la
conclusion).

4) Déterminer une quantité de texte à récrire pour chacune des parties
et sous-parties. La proportion est en général d'un quart ou d'un
cinquième par rapport au texte de départ. Si on a une sous-partie de
cent caractères, il faudra faire une phrase de vingt caractères.

5) Tout est compté en mots. Les chiffres et les abréviations ne sont pas
admis. Un mot composé avec trait d'union vaut pour un (savoir-faire)
mais attention à l'orthographe ! Un petit mot comme « j' » vaut aussi
comme un mot à part entière, attention à la fausse concision.

6) Déterminer dans chaque partie ou sous-partie ce qui est idée et ce
qui est exemple ou illustration. On peut trapper l'exemple le plus
souvent et donc le mettre entre parenthèses dans le texte de départ,
mais l'exemple peut aussi être résumé s'il contient une idée par
lui-même. En tout cas, il faut éviter la redite de l'idée et de
l'exemple.

7) La proportion d'erreur de compte est de + ou - 10 %.

8) Il faut reformuler le propos de l'auteur. Cela se fait
a) par les synonymes ;
b) par des hyperonymes ou termes plus généraux et englobants (on n'a pas
à reprendre une énumération ou bien tous les termes spécifiques).
C'est une traduction, exactement comme en langues.

9) Il faut éviter trois écueils ; reprendre les mots de l'auteur tels
quels, surtout ses expressions typiques ; changer les opinions de
l'auteur ou la proportion qu'il accorde à des faits ; commenter ce que
dit l'auteur (on écrit comme si on était l'auteur).

10) Certains mots clés ne peuvent pas être changés (par exemple dans un
texte sur la démocratie, le mot démocratie s'impose) parce que ce sont
des mots clés. Surtout ne pas chercher à tout prix des synonymes pour
des mots courants ou essentiels.

Le commentaire doit montrer :
a) que l'on a compris le texte de départ et ses intentions ;
b) que l'on a analysé sa construction logique ;
c) que l'on est capable de reformuler le propos sans le trahir ;
d) que l'on possède une certaine richesse syntaxique et lexicale.
C'est un exercice *très* difficile et mal payé. Pour s'entraîner, il
faut se reporter aux annales de bac antérieures à 2000.
Frédérique
2005-01-11 20:43:16 UTC
Permalink
Raw Message
(dito) écrivit à l'aide de son clavier AZERTY, QWERTY ou peut-être
Post by DuquesnoyMapuce
je passe le concours d 'assistante sociale et je dois faire un resume et
j'aimerais avoir des explications sur la facon de le faire
Cela existe encore ce genre d'épreuves ? On l'a supprimée du bac il y a
quatre ans et des BTS il y a plus longtemps.
Je crois que Mapuce doit faire un résumé, pas un commentaire de texte,
non ?
--
Frédérique
(dito)
2005-01-11 20:47:52 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Frédérique
Je crois que Mapuce doit faire un résumé, pas un commentaire de texte,
non ?
Je m'a gourré pour des raisons obscures (j'ai détesté donner des
résumés, les corriger ou préparer à cette épreuve). Je parlais du résumé
bien sûr. Il ne faut surtout pas faire intervenir ses propres opinions
ou commenter les opinions de l'auteur dans un résumé !
Frédérique
2005-01-11 21:05:18 UTC
Permalink
Raw Message
(dito) écrivit à l'aide de son clavier AZERTY, QWERTY ou peut-être
Post by (dito)
Post by Frédérique
Je crois que Mapuce doit faire un résumé, pas un commentaire de texte,
non ?
Je m'a gourré pour des raisons obscures (j'ai détesté donner des
résumés, les corriger ou préparer à cette épreuve). Je parlais du résumé
bien sûr. Il ne faut surtout pas faire intervenir ses propres opinions
ou commenter les opinions de l'auteur dans un résumé !
Oui. Je me souviens que le résumé était le genre de devoir le plus
difficile en français au lycée (quand on le comparait au commentaire ou
à la dissertation)

Mais, hier comme aujourd'hui, c'est le plus formateur, je crois.
Comment résumer ce qu'a voulu dire l'auteur ? Cela demande un effort de
synthèse, de la concentration, de la rigueur, et il n'est pas besoin
d'avoir un avis perso, en plus... Résumer parfaitement un texte prouve
qu'on l'a compris, qu'on peut en tirer les idées principales et cela
oblige à se centrer sur le point de vue de l'auteur.
C'est le plus rigoureux des exercices.
Il déteste "les phrases" et la "littérature", au sens d'ornements
inutiles, en plus.
--
Frédérique
(dito)
2005-01-11 21:36:10 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Frédérique
Oui. Je me souviens que le résumé était le genre de devoir le plus
difficile en français au lycée (quand on le comparait au commentaire ou
à la dissertation)
Il place la barre très haut, mais surtout différemment des autres
devoirs. On croit se rassurer avec le texte de départ comme filet parce
que l'on manquerait d'idées ou de connaissances, mais cela demande
exactement les mêmes compétences que pour le commentaire, la
dissertation et le sujet d'invention, sans aucune possibilité
d'esbrouffe ou de personnalisation. Le résultat était des notes
médiocres dans la plupart des cas, quelques-unes mauvaises et fort peu
de bonnes. Il avait été conçu au départ pour les élèves les plus faibles
afin de leur assurer un moyen de réussite sécurisant et c'est tout le
contraire qui s'est passé.
Post by Frédérique
Mais, hier comme aujourd'hui, c'est le plus formateur, je crois.
Je crois que j'ai plus appris en enseignant que je n'ai transmis alors.
C'est formateur, mais surtout pour les meilleurs élèves. Il y aurait
aussi énormément de choses à dire à propos du choix des textes qui
évoluaient dans une culture socio-ethnologico-psycho-politique
vasouillarde du Nouvel Obs, du Monde ou de leurs officines et affidés.
En BTS, ce devait être différent et on ne devait pas se taper des textes
remplis de métaphores à la mode chez les Frustrés. Je préfère résumer un
texte de Tocqueville qu'un machin de BHL ! L'un a du nerf, l'autre pas.
Post by Frédérique
C'est le plus rigoureux des exercices.
Il déteste "les phrases" et la "littérature", au sens d'ornements
inutiles, en plus.
Oui, mais il faut dire que c'est comme la traduction au sens noble : on
donne énormément, on reçoit peu. Et on gagne beaucoup intérieurement.
Frédérique
2005-01-12 02:19:53 UTC
Permalink
Raw Message
(dito) écrivit à l'aide de son clavier AZERTY, QWERTY ou peut-être
[à propos du résumé de texte]
Post by (dito)
Post by Frédérique
Mais, hier comme aujourd'hui, c'est le plus formateur, je crois.
C'est formateur, mais surtout pour les meilleurs élèves.
Chais pas. Ça ne dispense pas de pratiquer d'autres exercices
d'expression et de réflexion, qui sont également très formateurs, bien
sûr, mais il est vrai que savoir faire une synthèse d'une documentation
est le meilleur moyen de s'approprier un sujet, si technique soit-il,
dans la vie (professionnelle) en général.
Post by (dito)
Il y aurait
aussi énormément de choses à dire à propos du choix des textes qui
évoluaient dans une culture socio-ethnologico-psycho-politique
vasouillarde du Nouvel Obs, du Monde ou de leurs officines et affidés.
Je ne me souviens pas avoir eu ce type de texte à résumer, mais plutôt
des textes littéraires.
D'ailleurs des fois décourageants parce que tellement bien écrits qu'on
se demandait bien ce qu'on allait pouvoir en dégager avec nos propres
pauvres mots et s'il y avait matière à élaguer grand-chose d'un texte
qui semblait parfait. Je pense à Valéry, notamment.
On se rabattait alors sur le commentaire ou sur la dissert.
Une demi-heure passée à choisir le sujet !

Sinon, ça peut être intéressant de (faire) résumer un article de
presse, non ?
--
Frédérique
Anne
2005-01-12 02:26:52 UTC
Permalink
Raw Message
Sinon, ça peut être intéressant de (faire) résumer un article de presse,
non ?
De nos jours ? Trois lignes la demi-page...
--
Anne
Moi, j'ai payé de mes clairs de lune de vouloir allonger les jours.
Claude Léveillée
Frédérique
2005-01-12 21:50:48 UTC
Permalink
Raw Message
Anne écrivit à l'aide de son clavier AZERTY, QWERTY ou peut-être QWERTZ
Post by Anne
Sinon, ça peut être intéressant de (faire) résumer un article de presse,
non ?
De nos jours ? Trois lignes la demi-page...
Non, un exercice de synthèse qui permet de s'assurer de la
compréhension d'un texte "informatif".
Une analyse est peut-être plus pertinente (style "Arrêt sur image").
Que nos chères têtes blondes cessent de gober n'importe quoi.

Mais c'est peut-être peine perdue. Leurs aînés, 22-25 ans, bac + 4,
regardent la Star Ac et achètent Voici.
J'en suis sidérée.
Je dois tourner "vieille conne" mais, de mon temps, un "bac +4
universitaire" était une sorte de rebelle intello pourvu d'un esprit
critique acéré envers notre société de consommation.
Un esprit libre, qu'on pouvait parfois taxer d'austérité (je ne trouve
pas les mots exacts, ma génération étant hédoniste), mais quelqu'un
faisant partie de la frange "cultivée" de la société française. Pas
forcément gaucho, ce n'est pas ce que je veux dire. Un esprit, si ce
n'est éclairé, mais éduqué. A l'époque, il n'aurait pas lu "Waouh, je
lis Podium !" (réservé aux 12-15 ans neuneux et neuneudes).
Je ne plaisante pas. J'ai entendu à la téloche il n'y a pas deux
semaines, lors de reportages sur l'année nouvelle, des slogans "bonne
année, bonne santé, et surtout célébrité".
Sidérant.
Je vais choquer, mais si encore les gens voulaient du pognon...
Non, ils veulent leur quart d'heure de célébrité, en passant à la télé,
chez Fontaine et l'autre ou chez Delarue.
--
Frédérique
C'était mon quart d'heure énervé mais sincère.
(dito)
2005-01-12 22:00:43 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Frédérique
Non, ils veulent leur quart d'heure de célébrité, en passant à la télé,
chez Fontaine et l'autre
L'autre connard, c'est Bataille. Mais les deux peuvent se résumer dans
les deux crétins de la télé. Tout le monde comprend l'allusion, même
ceux qui n'ont pas la télé. Ils se partagent un neurone et ils en sont
fiers. Il faut les applaudir !
Babacio
2005-01-12 22:21:37 UTC
Permalink
Raw Message
(dito)
Post by (dito)
Post by Frédérique
Non, ils veulent leur quart d'heure de célébrité, en passant à la télé,
chez Fontaine et l'autre
L'autre connard, c'est Bataille. Mais les deux peuvent se résumer dans
les deux crétins de la télé. Tout le monde comprend l'allusion, même
ceux qui n'ont pas la télé.
Désolé de vous décevoir, mais je ne sais pas qui sont ces gens là, et
leurs noms m'évoquent Brigitte et Georges.
Frédérique
2005-01-12 22:32:14 UTC
Permalink
Raw Message
Babacio écrivit à l'aide de son clavier AZERTY, QWERTY ou peut-être
Post by Frédérique
(dito)
Post by (dito)
Post by Frédérique
Non, ils veulent leur quart d'heure de célébrité, en passant à la télé,
chez Fontaine et l'autre
L'autre connard, c'est Bataille. Mais les deux peuvent se résumer dans
les deux crétins de la télé. Tout le monde comprend l'allusion, même
ceux qui n'ont pas la télé.
Désolé de vous décevoir, mais je ne sais pas qui sont ces gens là, et
leurs noms m'évoquent Brigitte et Georges.
RAV : rien à voir, c'est du TF1.
http://verite.fr.tc/

Euh... Ça fait longtemps que vous nous avez quitté, Babacio ? (heureux
homme).
--
Frédérique
Babacio
2005-01-12 22:52:12 UTC
Permalink
Raw Message
Frédérique.
Post by Frédérique
RAV : rien à voir, c'est du TF1.
http://verite.fr.tc/
Ça a l'air bien.

Comment peut-on se prêter à ce jeu ? Je n'y crois pas. Faire une
demande en mariage à la TV ? Naaaan. C'est chiqué ? joué par des
comédiens ?
Post by Frédérique
Euh... Ça fait longtemps que vous nous avez quitté, Babacio ?
(heureux homme).
Je vous ai quitté en septembre 2002,
paix à mon âme.
Rafi
2005-01-12 22:39:35 UTC
Permalink
Raw Message
"Babacio" <***@free.fr> a �crit dans le message de news:***@baba.ba...
| (dito)
|
| >>Non, ils veulent leur quart d'heure de célébrité, en passant à la
télé,
| >>chez Fontaine et l'autre
| >
| > L'autre connard, c'est Bataille. Mais les deux peuvent se résumer
dans
| > les deux crétins de la télé. Tout le monde comprend l'allusion,
même
| > ceux qui n'ont pas la télé.
|
| Désolé de vous décevoir, mais je ne sais pas qui sont ces gens là, et
| leurs noms m'évoquent Brigitte et Georges.

Qui sont Brigitte Bataille et Georges Fontaine ?
lamkyre
2005-01-12 22:41:21 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Rafi
Qui sont Brigitte Bataille et Georges Fontaine ?
Qu'est-ce qu'on se marre !
--
lamkyre
joye
2005-01-12 22:43:15 UTC
Permalink
Raw Message
"lamkyre"
Post by lamkyre
Post by Rafi
Qui sont Brigitte Bataille et Georges Fontaine ?
Qu'est-ce qu'on se marre !
Le goulag était mieux avant.

--
Joye
Rafi
2005-01-12 22:44:34 UTC
Permalink
Raw Message
"lamkyre" <***@yahoo.fr> a �crit dans le message de news:***@individual.net...
| Rafi a écrit :
|
|
| > Qui sont Brigitte Bataille et Georges Fontaine ?
|
| Qu'est-ce qu'on se marre !

Je ne connais pas grand chose à la télévision. Surtout TF1.
lamkyre
2005-01-12 22:49:32 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Rafi
Post by lamkyre
Post by Rafi
Qui sont Brigitte Bataille et Georges Fontaine ?
Qu'est-ce qu'on se marre !
Je ne connais pas grand chose à la télévision. Surtout TF1.
:o)
--
lamkyre
Anne
2005-01-12 23:24:38 UTC
Permalink
Raw Message
Post by joye
"lamkyre"
Post by lamkyre
Post by Rafi
Qui sont Brigitte Bataille et Georges Fontaine ?
Qu'est-ce qu'on se marre !
Je ne connais pas grand chose à la télévision. Surtout TF1.
:o)
Ça devient carrément ubuesque.
--
Anne
Stéphane De Becker
2005-01-13 04:41:19 UTC
Permalink
Raw Message
C'est très royalement que l'on se fout des mages
Car avec intérêt on ouit le ramage
Post by Anne
Post by joye
"lamkyre"
Post by lamkyre
Post by Rafi
Qui sont Brigitte Bataille et Georges Fontaine ?
Qu'est-ce qu'on se marre !
Je ne connais pas grand chose à la télévision. Surtout TF1.
o)
Ça devient carrément ubuesque.
Qui est Ubue ?
Michel Guillou
2005-01-13 07:32:48 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Stéphane De Becker
Post by Anne
Ça devient carrément ubuesque.
Qui est Ubue ?
Mme Ubu.
--
~ Michel Guillou
Stéphane De Becker
2005-01-13 17:07:49 UTC
Permalink
Raw Message
C'est très royalement que l'on se fout des mages
Car avec intérêt on ouit le ramage
Post by Michel Guillou
Post by Stéphane De Becker
Post by Anne
Ça devient carrément ubuesque.
Qui est Ubue ?
Mme Ubu.
Tout s'explique.
Anne
2005-01-13 16:39:44 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Stéphane De Becker
Post by Anne
Ça devient carrément ubuesque.
Qui est Ubue ?
Un type qui a une émission à la télé.
--
Anne
Stéphane De Becker
2005-01-13 17:14:11 UTC
Permalink
Raw Message
C'est très royalement que l'on se fout des mages
Car avec intérêt on ouit le ramage
Post by Anne
Post by Stéphane De Becker
Post by Anne
Ça devient carrément ubuesque.
Qui est Ubue ?
Un type qui a une émission à la télé.
Tout se complique. (Avec Michel, au moins, je pouvais faire semblant de
comprendre)
Rafi
2005-01-13 19:18:24 UTC
Permalink
Raw Message
"lamkyre" <***@yahoo.fr> a �crit dans le message de news:***@individual.net...
| Rafi a écrit :
|
| > "lamkyre" <***@yahoo.fr> a écrit dans le message de
| > news:***@individual.net...
| >> Rafi a écrit :
| >>
| >>
| >>> Qui sont Brigitte Bataille et Georges Fontaine ?
| >>
| >> Qu'est-ce qu'on se marre !
| >
| > Je ne connais pas grand chose à la télévision. Surtout TF1.
|
| :o)

Je ne vois pas ce qu'il y a de drôle. TF1, c'est de la merde.
joye
2005-01-12 22:52:42 UTC
Permalink
Raw Message
"Rafi"
Post by Rafi
| > Qui sont Brigitte Bataille et Georges Fontaine ?
|
| Qu'est-ce qu'on se marre !
Je ne connais pas grand chose à la télévision. Surtout TF1.
Ah, ça n'existe plus. Ils se sont déchaînés. Depuis un bon moment, cela
s'appelle TLFi.

--
Joye
\
Stéphane De Becker
2005-01-12 07:06:01 UTC
Permalink
Raw Message
C'est très royalement que l'on se fout des mages
Car avec intérêt on ouit le ramage
Post by (dito)
Post by Frédérique
Oui. Je me souviens que le résumé était le genre de devoir le plus
difficile en français au lycée (quand on le comparait au commentaire ou
à la dissertation)
Il place la barre très haut, mais surtout différemment des autres
devoirs. On croit se rassurer avec le texte de départ comme filet parce
que l'on manquerait d'idées ou de connaissances, mais cela demande
exactement les mêmes compétences que pour le commentaire, la
dissertation et le sujet d'invention, sans aucune possibilité
d'esbrouffe ou de personnalisation. Le résultat était des notes
médiocres dans la plupart des cas, quelques-unes mauvaises et fort peu
de bonnes.
Le concours d'entrée à l'administration belge (rang 10) ne comportait
(comporte encore ?) qu'une seule épreuve : le résumé d'une conférence d'une
vingtaine de minutes (défense de prendre des notes pendant la
conférence !) ; et puis seulement la discussion des arguments développés par
l'orateur.
J'arrivai environ cinquantième sur cent vingt. Cent vingt admis au stage,
dois-je préciser, car il y avait quelques 1 500 candidats, tous
universitaires. Mais la plupart incapables de résumer cette foutue
conférence.
Babacio
2005-01-12 07:24:53 UTC
Permalink
Raw Message
"Stéphane De Becker"
Post by Stéphane De Becker
J'arrivai environ cinquantième sur cent vingt. Cent vingt admis au stage,
dois-je préciser, car il y avait quelques 1 500 candidats, tous
universitaires. Mais la plupart incapables de résumer cette foutue
conférence.
Dans quelques heures c'est moi le conférencier. Je me demande quelle
proportion de l'assemblée sera capable de résumer ma foutue
conférence.

Tout dépend du nombre de personnes que je largue dans les 5 premières
minutes, en fait. Tout l'art consiste à en garder le plus possible,
après c'est tout cuit.
Stéphane De Becker
2005-01-12 07:53:26 UTC
Permalink
Raw Message
C'est très royalement que l'on se fout des mages
Car avec intérêt on ouit le ramage
Post by Babacio
Dans quelques heures c'est moi le conférencier. Je me demande quelle
proportion de l'assemblée sera capable de résumer ma foutue
conférence.
C'est un test pour tout homme politique. Je me rappelle en avoir entendu
deux qui n'étaient pas exactement du même bord : Paul-Henri Spaak et
Jean-Louis Tixier-Vignancour. Tous deux avaient des idées claires et
percutantes.
Post by Babacio
Tout dépend du nombre de personnes que je largue dans les 5 premières
minutes, en fait. Tout l'art consiste à en garder le plus possible,
après c'est tout cuit.
Et ce qui est pire, c'est que l'orateur sent que son public suit ou ne suit
pas. Le reprendre en main, c'est du grand art.
Monique Latrémouille
2005-01-12 22:48:16 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Frédérique
(dito) écrivit à l'aide de son clavier AZERTY, QWERTY ou peut-être
Post by (dito)
Post by Frédérique
Je crois que Mapuce doit faire un résumé, pas un commentaire de texte,
non ?
Je m'a gourré pour des raisons obscures (j'ai détesté donner des
résumés, les corriger ou préparer à cette épreuve). Je parlais du résumé
bien sûr. Il ne faut surtout pas faire intervenir ses propres opinions
ou commenter les opinions de l'auteur dans un résumé !
Oui. Je me souviens que le résumé était le genre de devoir le plus
difficile en français au lycée (quand on le comparait au commentaire ou
à la dissertation)
Je viens de voir ton résumé d'un article de fr.soc.histoire. En
effet, la compréhension d'un texte n'a jamais dû être ton fort !
Frédérique
2005-01-12 22:54:19 UTC
Permalink
Raw Message
Monique Latrémouille écrivit à l'aide de son clavier AZERTY, QWERTY ou
Post by Monique Latrémouille
Post by Frédérique
(dito) écrivit à l'aide de son clavier AZERTY, QWERTY ou peut-être
Post by (dito)
Post by Frédérique
Je crois que Mapuce doit faire un résumé, pas un commentaire de texte,
non ?
Je m'a gourré pour des raisons obscures (j'ai détesté donner des
résumés, les corriger ou préparer à cette épreuve). Je parlais du résumé
bien sûr. Il ne faut surtout pas faire intervenir ses propres opinions
ou commenter les opinions de l'auteur dans un résumé !
Oui. Je me souviens que le résumé était le genre de devoir le plus
difficile en français au lycée (quand on le comparait au commentaire ou
à la dissertation)
Je viens de voir ton résumé d'un article de fr.soc.histoire. En
effet, la compréhension d'un texte n'a jamais dû être ton fort !
Ben voyons...
--
Frédérique
Isabelle Hamey
2005-01-11 20:58:04 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Frédérique
(dito) écrivit à l'aide de son clavier AZERTY, QWERTY ou peut-être
Post by DuquesnoyMapuce
je passe le concours d 'assistante sociale et je dois faire un resume et
j'aimerais avoir des explications sur la facon de le faire
Cela existe encore ce genre d'épreuves ? On l'a supprimée du bac il y a
quatre ans et des BTS il y a plus longtemps.
Je crois que Mapuce doit faire un résumé, pas un commentaire de texte,
non ?
Avant d'arriver à un résumé, il faut passer par les étapes énumérées par
"(dito)". Dommage que vous les ayez zappées.


Isabelle
Frédérique
2005-01-11 21:06:53 UTC
Permalink
Raw Message
Isabelle Hamey écrivit à l'aide de son clavier AZERTY, QWERTY ou
Post by Isabelle Hamey
Post by Frédérique
(dito) écrivit à l'aide de son clavier AZERTY, QWERTY ou peut-être
Post by DuquesnoyMapuce
je passe le concours d 'assistante sociale et je dois faire un resume et
j'aimerais avoir des explications sur la facon de le faire
Cela existe encore ce genre d'épreuves ? On l'a supprimée du bac il y a
quatre ans et des BTS il y a plus longtemps.
Je crois que Mapuce doit faire un résumé, pas un commentaire de texte,
non ?
Avant d'arriver à un résumé, il faut passer par les étapes énumérées par
"(dito)".
Tout faux !
Post by Isabelle Hamey
Dommage que vous les ayez zappées.
Et vous ?
C'est vrai que vous êtes bête, en fait.
(et je ne suis pourtant pas très méchante).
--
Frédérique
Babacio
2005-01-12 07:10:30 UTC
Permalink
Raw Message
Post by (dito)
Post by DuquesnoyMapuce
je passe le concours d 'assistante sociale et je dois faire un resume et
j'aimerais avoir des explications sur la facon de le faire
Cela existe encore ce genre d'épreuves ? On l'a supprimée du bac il y a
quatre ans et des BTS il y a plus longtemps.
Je crois que pour ce concours (entrée à l'école d'AS) il ne s'agit pas
plutôt d'une synthèse (on a plus ieurs documents, et on dont rédiger
un document synthétique).

Il y a des bouquins là-dessus, avec exemples, dans les libraires
universitaires.
--
si je vous disais que j'ai envisagé de le passer,
tellement mon doctorat m'a ouvert les portes
de l'emploi...
(dito)
2005-01-12 08:07:49 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Babacio
Je crois que pour ce concours (entrée à l'école d'AS) il ne s'agit pas
plutôt d'une synthèse (on a plusieurs documents, et on doit rédiger
un document synthétique).
C'est possible, cela se pratique au lycée dans certaines disciplines
comme l'histoire-géographie, les sciences économiques et sociales (on
peut y ajouter aussi les travaux personnels encadrés que notre ministre
vient de supprimer contre toute logique pédagogique), et on retrouve
cela à l'université dans les formations du même domaine. De toute
manière, les écoles d'assistants sociaux (comme les écoles d'éducateurs
spécialisés, d'éducateurs de jeunes enfants) sont des établissements
privés qui fixent eux-mêmes leurs modalités de recrutement et qui ont
des concours différents d'un département à un autre, la seule condition
est l'égalité de traitement. La correction est néanmoins effectuée par
des profs de l'EN qui sont réquisitionnés. Si c'est une synthèse de
dossier, ce seront plus des profs de tertiaire, mais les nouvelles
épreuves de culture générale et de communication dans les classes
post-bac se rapprochent maintenant de cette démarche. Dans le cas de la
synthèse, il faut construire aussi un plan comme pour une dissertation
afin de comparer ensuite les faits. Si c'est un résumé, ce seront des
profs de français. Le texte unique peut être de longueur variable, la
proportion était une réduction de 400 à 100 mots en sections techniques,
de 800 à 200 mots en sections générales (il vaut mieux commencer par les
textes en technique), mais on avait des textes de 2 000 ou 4 000 mots
dans les classes de DUT ou de BTS, soit l'équivalent d'une page de
journal et en fait un vrai dossier. Il vaut mieux se renseigner sur la
nature de l'épreuve (résumé ou synthèse), son orientation (littéraire,
communication, sciences humaines), le statut des documents (on peut
avoir des graphiques, des témoignages, des images, des extraits
juridiques) et la longueur du texte ou du dossier, voire leur contenu
(une étude de cas en communication-vente pour un bac technique, cela
fait beaucoup de pages, mais le contenu est très basique). Je pense que
la barre se situe au niveau du bac et non de ce qui se pratique en
post-bac. L'école doit être en mesure de montrer les épreuves des années
précédentes qu'elle doit conserver en archives, il suffit de les
demander, cela épargne la moitié du travail, et si on a des rapports de
jurys c'est encore mieux...
Marion Gevers
2005-01-12 10:01:52 UTC
Permalink
Raw Message
Post by (dito)
6) Déterminer dans chaque partie ou sous-partie ce qui est idée et ce
qui est exemple ou illustration. On peut trapper l'exemple le plus
souvent et donc le mettre entre parenthèses dans le texte de départ,
mais l'exemple peut aussi être résumé s'il contient une idée par
lui-même.
Que signifie le verbe « trapper » ? Je l'ignore, et j'ai donc
consulté mon PR ; malheureusement celui-ci est muet à ce sujet.
Il y a la trappe, certes, mais je serais étonnée qu'il s'agisse
ici soit de piège, soit d'ordre monacal même houblonné...

Marion
--
Marion Gevers,
Newcastle, NSW, Australia
***@eepjm.newcastle.edu.au
Ork
2005-01-12 13:18:00 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Marion Gevers
Post by (dito)
6) Déterminer dans chaque partie ou sous-partie ce qui est idée et ce
qui est exemple ou illustration. On peut trapper l'exemple le plus
souvent et donc le mettre entre parenthèses dans le texte de départ,
mais l'exemple peut aussi être résumé s'il contient une idée par
lui-même.
Que signifie le verbe « trapper » ? Je l'ignore, et j'ai donc
consulté mon PR ; malheureusement celui-ci est muet à ce sujet.
Il y a la trappe, certes, mais je serais étonnée qu'il s'agisse
ici soit de piège, soit d'ordre monacal même houblonné...
Faire passer à la trappe ?
--
Ork
« Pour toute illogique que soit »
joye
2005-01-12 13:27:04 UTC
Permalink
Raw Message
"Ork"
Post by Marion Gevers
Post by (dito)
6) Déterminer dans chaque partie ou sous-partie ce qui est idée et ce
qui est exemple ou illustration. On peut trapper l'exemple le plus
souvent et donc le mettre entre parenthèses dans le texte de départ,
mais l'exemple peut aussi être résumé s'il contient une idée par
lui-même.
Que signifie le verbe « trapper » ? Je l'ignore, et j'ai donc
consulté mon PR ; malheureusement celui-ci est muet à ce sujet.
Il y a la trappe, certes, mais je serais étonnée qu'il s'agisse
ici soit de piège, soit d'ordre monacal même houblonné...
Faire passer à la trappe ?
À l'attribut « trappeur », on voit l'étymologie qui nous dit que /trapper/
est de l'ancien français : . 1827; angl. trapper « qui chasse à la
trappe », de to trap; cf. a. fr. trapper (1530)

Je suppose qu'en français européen, on dirait « attraper », comme dans «
Attraper quelques bribes de conversation. Þ saisir, surprendre. »

Je note qu'il y a 6 260 occurrences de *trapper* en googlant
francophoniquement.

--
Joye
Marion Gevers
2005-01-13 10:49:07 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Ork
Post by Marion Gevers
Post by (dito)
6) Déterminer dans chaque partie ou sous-partie ce qui est idée et ce
qui est exemple ou illustration. On peut trapper l'exemple le plus
souvent et donc le mettre entre parenthèses dans le texte de départ,
mais l'exemple peut aussi être résumé s'il contient une idée par
lui-même.
Que signifie le verbe « trapper » ? Je l'ignore, et j'ai donc
consulté mon PR ; malheureusement celui-ci est muet à ce sujet.
Il y a la trappe, certes, mais je serais étonnée qu'il s'agisse
ici soit de piège, soit d'ordre monacal même houblonné...
Faire passer à la trappe ?
Je ne sais pas, j'espère toujours que (dito) veuille bien m'honorer
d'une réponse...

Marion
--
Marion Gevers,
Newcastle, NSW, Australia
***@eepjm.newcastle.edu.au
(dito)
2005-01-13 12:23:04 UTC
Permalink
Raw Message
Marion Gevers <***@marion.newcastle.edu.au>, membre de la gens The
University of Newcastle, a eu inscrit dans le volumen de
Post by Marion Gevers
Post by Ork
Faire passer à la trappe ?
Je ne sais pas, j'espère toujours que (dito) veuille bien m'honorer
d'une réponse...
J'ai oublié. C'est rejeter, exclure, occulter, mettre à l'écart,
abandonner, censurer, placardiser. Je trouve le verbe chez Dontchev dans
son dictionnaire d'argot. Cela doit être récent, le terme n'est pas chez
Caradec ou chez Colin, il doit avoir une dizaine d'années. Cela provient
de la Trappe, terme plus ancien pour un camp de relégation par analogie
avec les abbayes trappistes qui sont sous la règle du silence, mais
aussi avec la trappe plus ordinaire. Je préfère nettement ce verbe aux
mots familiers plus répandus comme shunter, zapper.
Marion Gevers
2005-01-14 09:44:13 UTC
Permalink
Raw Message
Post by (dito)
University of Newcastle, a eu inscrit dans le volumen de
Post by Marion Gevers
Post by Ork
Faire passer à la trappe ?
Je ne sais pas, j'espère toujours que (dito) veuille bien m'honorer
d'une réponse...
J'ai oublié. C'est rejeter, exclure, occulter, mettre à l'écart,
abandonner, censurer, placardiser. Je trouve le verbe chez Dontchev dans
son dictionnaire d'argot. Cela doit être récent, le terme n'est pas chez
Caradec ou chez Colin, il doit avoir une dizaine d'années. Cela provient
de la Trappe, terme plus ancien pour un camp de relégation par analogie
avec les abbayes trappistes qui sont sous la règle du silence, mais
aussi avec la trappe plus ordinaire. Je préfère nettement ce verbe aux
mots familiers plus répandus comme shunter, zapper.
Merci beaucoup. Moi, « zapper » me fait penser à un truc qui tue
les moustiques ! Emploie-t-on ce verbe indifféremment pour des
personnes et pour des objets, des concepts, des idées ?

Marion
--
Marion Gevers,
Newcastle, NSW, Australia
***@eepjm.newcastle.edu.au
(dito)
2005-01-14 19:20:14 UTC
Permalink
Raw Message
Marion Gevers <***@marion.newcastle.edu.au>, membre de la gens The
University of Newcastle, a eu inscrit dans le volumen de
Post by Marion Gevers
Moi, « zapper » me fait penser à un truc qui tue
les moustiques ! Emploie-t-on ce verbe indifféremment pour des
personnes et pour des objets, des concepts, des idées ?
On zappe d'abord les émissions télévisées à l'aide de la zapette (le
piton des Québécois). Ensuite, de manière métaphorique, on peut zapper
tout contenu : un chapitre de roman, une partie d'exposition artistique,
une explication lors d'un cours. Puis, on peut zapper les individus
eux-mêmes : l'élève zappe son prof en se livrant à une activité plus
utile (manucure, tag au blanc, morpion, consulation du portable,
commérages, dégustation et lancer de chewing-gums, fabrication d'avions
en papier), mais le prof peut lui aussi zapper ses élèves, il lui suffit
d'ignorer un doigt obstinément levé ou un nom dans la liste
alphabétique. Ce verbe présente l'avantage alors de ne pas avoir à
utiliser le verbe « sauter » (Oh ! zut ! j'ai sauté la petite
Jessica...) La version Usenet du zapping peut-être la boîtakon, mais
aussi le fait de marquer des articles comme lus sans les ouvrir, on ne
zappe pas une personne mais le contenu des articles écrits par une
personne et celle-ci est là par métonymie. Il y a encore le sens de
zapping comme papillonnage et écoute ou lecture superficielle, mais
c'est juste une atténuation.
Michel Guillou
2005-01-14 23:25:30 UTC
Permalink
Raw Message
Post by (dito)
Ensuite, de manière métaphorique, on peut zapper
tout contenu : un chapitre de roman, une partie d'exposition artistique,
une explication lors d'un cours.
On peut zapper toute une partie du programme à réviser. Cela revient à faire
une impasse.
--
~ Michel Guillou
joye
2005-01-15 01:09:21 UTC
Permalink
Raw Message
"Michel Guillou"
Post by Michel Guillou
Post by (dito)
Ensuite, de manière métaphorique, on peut zapper
tout contenu : un chapitre de roman, une partie d'exposition artistique,
une explication lors d'un cours.
On peut zapper toute une partie du programme à réviser. Cela revient à faire
une impasse.
N'oublions pas, non plus, que Frank zappa.

--
Joye
c***@netcourrier.com
2005-01-15 01:30:52 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Marion Gevers
Moi, « zapper » me fait penser à un
truc qui tue les moustiques !
En anglais d'Australie, comment dit-on lorsqu'on passe rapidement d'une
chaîne de télévision à une autre?
joye
2005-01-15 01:37:40 UTC
Permalink
Raw Message
Post by c***@netcourrier.com
Post by Marion Gevers
Moi, « zapper » me fait penser à un
truc qui tue les moustiques !
En anglais d'Australie, comment dit-on lorsqu'on passe rapidement d'une
chaîne de télévision à une autre?
Chez moi (aux USA, très loin de l'Australie, j'avoue) c'est du "channel
surfing".

"Zap", c'est pour parler de la cuisson dans le four à micro-ondes.

:-)

--
Joye
c***@netcourrier.com
2005-01-15 01:59:20 UTC
Permalink
Raw Message
Post by joye
Post by c***@netcourrier.com
Post by Marion Gevers
Moi, « zapper » me fait penser à un
truc qui tue les moustiques !
En anglais d'Australie, comment
dit-on lorsqu'on passe rapidement d'une
chaîne de télévision à une autre?
Chez moi (aux USA, très loin de l'Australie,
j'avoue) c'est du "channel surfing".
"Zap", c'est pour parler de la cuisson
dans le four à micro-ondes.
Mais où diable le Merriam-Webster online est-il allé chercher son
"zap [2 verb] 3 : to avoid watching(as a television commercial)"
éviter de regarder (par exemple la pub à la télé)?
joye
2005-01-15 02:14:58 UTC
Permalink
Raw Message
Post by c***@netcourrier.com
Mais où diable le Merriam-Webster online est-il allé chercher son
"zap [2 verb] 3 : to avoid watching(as a television commercial)"
éviter de regarder (par exemple la pub à la télé)?
Aucune idée. Je ne dois pas regarder assez de téloche quoi.

--
Joye
Stéphane De Becker
2005-01-15 04:56:35 UTC
Permalink
Raw Message
C'est très royalement que l'on se fout des mages
Car avec intérêt on ouit le ramage
Post by c***@netcourrier.com
Post by joye
Post by c***@netcourrier.com
En anglais d'Australie, comment
dit-on lorsqu'on passe rapidement d'une
chaîne de télévision à une autre?
Chez moi (aux USA, très loin de l'Australie,
j'avoue) c'est du "channel surfing".
"Zap", c'est pour parler de la cuisson
dans le four à micro-ondes.
Mais où diable le Merriam-Webster online est-il allé chercher son
"zap [2 verb] 3 : to avoid watching(as a television commercial)"
éviter de regarder (par exemple la pub à la télé)?
Sans doute une invention comme celle du Cambridge Advanced Learner's
Dictionary(http://dictionary.cambridge.org/define.asp?key=92141&dict=CALD) :

"2 [I usually + adverb or preposition] MAINLY US INFORMAL to use an
electronic device to change television channels quickly, sometimes to avoid
watching advertisements" (utiliser un appareil électronique pour changer
rapidement de chaîne de télévision, parfois pour éviter de regarder des
publicités).

Je me refuse à traduire "MAINLY US INFORMAL" pour ne pas mettre de sel sur
la plaie.
jean b.
2005-01-15 08:04:33 UTC
Permalink
Raw Message
bonjour,
Post by c***@netcourrier.com
Mais où diable le Merriam-Webster online est-il allé chercher son
"zap [2 verb] 3 : to avoid watching(as a television commercial)"
éviter de regarder (par exemple la pub à la télé)?
<Hachette Oxford>
zap [!]*/ zæp /
I noun (energy) tonus m.
II exclamation paf!
III transitive verb (p prés etc -pp-)
1 (destroy) détruire [town]; tuer [person, animal];
2 (fire at) tirer sur [person];
3 (stun) assommer;
4 (treat) traiter; to zap a tumour with a laser traiter une tumeur
au laser; to zap food with
radiation irradier la nourriture;
5 computing (delete) supprimer [word, data].
IV intransitive verb (p prés etc -pp-) (move quickly) to zap into
town/a shop faire un saut[!] en ville/
dans un magasin; to zap from channel to channel zapper[!].
</Hachette-Oxford>

(*[!] signifie /informal/)

bonne journée,
--
jean b.
Marion Gevers
2005-01-15 11:37:56 UTC
Permalink
Raw Message
Post by jean b.
bonjour,
Post by c***@netcourrier.com
Mais où diable le Merriam-Webster online est-il allé chercher son
"zap [2 verb] 3 : to avoid watching(as a television commercial)"
éviter de regarder (par exemple la pub à la télé)?
<Hachette Oxford>
zap [!]*/ zæp /
I noun (energy) tonus m.
II exclamation paf!
III transitive verb (p prés etc -pp-)
1 (destroy) détruire [town]; tuer [person, animal];
2 (fire at) tirer sur [person];
3 (stun) assommer;
Vous voyez donc pourquoi ça me fait penser à un truc pour tuer les
moustiques...

Marion
--
Marion Gevers,
Newcastle, NSW, Australia
***@eepjm.newcastle.edu.au
Marion Gevers
2005-01-15 11:35:36 UTC
Permalink
Raw Message
Post by c***@netcourrier.com
Post by Marion Gevers
Moi, « zapper » me fait penser à un
truc qui tue les moustiques !
En anglais d'Australie, comment dit-on lorsqu'on passe rapidement d'une
chaîne de télévision à une autre?
Flicking through the channels. Mais je ne crois pas que ce soit
particulier à l'anglais australien.

Marion
--
Marion Gevers,
Newcastle, NSW, Australia
***@eepjm.newcastle.edu.au
c***@netcourrier.com
2005-01-15 12:17:16 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Marion Gevers
Flicking through the channels.
Rien à voir a priori avec notre "flicage" policier, mais ça pourrait,
dans une salle de surveillance video. En anglais "a flick" est - ou
était? - un mot d'argot qui veut dire "film", parce qu'il évoque la
rapidité. Le mot "video clip" (en français "clip video") évoque lui
aussi la rapidité avec la parenté avec le "clipper" (même
orthographe en français et en anglais) un grand navire à voile très
rapide.
Olivier Miakinen
2005-01-15 23:04:20 UTC
Permalink
Raw Message
[ « zapper » ]
En anglais [...]
Je me trompe, ou le zapping est un mot exclusivement français ?
joye
2005-01-16 03:04:33 UTC
Permalink
Raw Message
"Olivier Miakinen"
Post by Olivier Miakinen
[ « zapper » ]
En anglais [...]
Je me trompe, ou le zapping est un mot exclusivement français ?
http://www.google.com/search?hl=en&q=zapping&btnG=Google+Search
N.003
2005-01-13 16:26:43 UTC
Permalink
Raw Message
Faire passer à la trappe ?
Passer à la trappe : être rejeté, tomber dans l'oubli. Homme politique,
projet qui passe à la trappe. (1845) (Selon le Petit Robert)
Kiriasse
2005-01-12 11:11:08 UTC
Permalink
Raw Message
Je présume qu'après tout ça « DuquesnoyMapuce », prise d'horribles
démangeaisons allergiques et d'hallucinations, va se renseigner sur les
dates d'inscription au concours permettant par exemple de devenir facteur
aux P.T.T. (petit travail paisible, dit-on, à ce qui est devenu La Poste).
Bon courage.
Kiriasse
http://www.kiriasse.fr


===
Post by DuquesnoyMapuce
je passe le concours d 'assistante sociale et je dois faire un resume et
j'aimerais avoir des explications sur la facon de le faire
Cela existe encore ce genre d'épreuves ? On l'a supprimée du bac il y a
quatre ans et des BTS il y a plus longtemps.
1) Déterminer l'idée directrice du texte et donc ce que l'auteur veut
démontrer ou expliquer. Il vaut mieux résumer cela en une phrase avant
de commencer.
2) Lire le texte et encadrer les mots outils (mais, si, or, donc, à
cause de, en effet) en se limitant à ceux qui se rapportent à des
parties essentielles et non à des digressions ou des redites.
3) Souligner ensuite les mots clés du texte, ceux qui se rapportent aux
notions essentielles qui sont en jeu (thème du texte, idéologie de
l'auteur ou du texte contesté).
4) Tenter ensuite de dégager un plan de ce texte en 3, 4 ou 5 parties
que l'on peut peut-être regrouper en 2 avec des subdivisions. Rédiger
alors un titre pour chacune de ces parties et sous-parties. Indiquer
aussi les liens logiques entre chacune à partir de 2 (cause,
conséquence, but, condition, opposition, concession, addition,
gradation). Le plan se dégage à partir de 1, c'est une ramification de
l'idée directrice avec les transitions qui amènent du point de départ
(un fait, un exemple, une idée générale) au point d'arrivée (la
conclusion).
4) Déterminer une quantité de texte à récrire pour chacune des parties
et sous-parties. La proportion est en général d'un quart ou d'un
cinquième par rapport au texte de départ. Si on a une sous-partie de
cent caractères, il faudra faire une phrase de vingt caractères.
5) Tout est compté en mots. Les chiffres et les abréviations ne sont pas
admis. Un mot composé avec trait d'union vaut pour un (savoir-faire)
mais attention à l'orthographe ! Un petit mot comme « j' » vaut aussi
comme un mot à part entière, attention à la fausse concision.
6) Déterminer dans chaque partie ou sous-partie ce qui est idée et ce
qui est exemple ou illustration. On peut trapper l'exemple le plus
souvent et donc le mettre entre parenthèses dans le texte de départ,
mais l'exemple peut aussi être résumé s'il contient une idée par
lui-même. En tout cas, il faut éviter la redite de l'idée et de
l'exemple.
7) La proportion d'erreur de compte est de + ou - 10 %.
8) Il faut reformuler le propos de l'auteur. Cela se fait
a) par les synonymes ;
b) par des hyperonymes ou termes plus généraux et englobants (on n'a pas
à reprendre une énumération ou bien tous les termes spécifiques).
C'est une traduction, exactement comme en langues.
9) Il faut éviter trois écueils ; reprendre les mots de l'auteur tels
quels, surtout ses expressions typiques ; changer les opinions de
l'auteur ou la proportion qu'il accorde à des faits ; commenter ce que
dit l'auteur (on écrit comme si on était l'auteur).
10) Certains mots clés ne peuvent pas être changés (par exemple dans un
texte sur la démocratie, le mot démocratie s'impose) parce que ce sont
des mots clés. Surtout ne pas chercher à tout prix des synonymes pour
des mots courants ou essentiels.
a) que l'on a compris le texte de départ et ses intentions ;
b) que l'on a analysé sa construction logique ;
c) que l'on est capable de reformuler le propos sans le trahir ;
d) que l'on possède une certaine richesse syntaxique et lexicale.
C'est un exercice *très* difficile et mal payé. Pour s'entraîner, il
faut se reporter aux annales de bac antérieures à 2000.
DB
2005-01-12 11:17:35 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Kiriasse
aux P.T.T. (petit travail paisible, dit-on, à ce qui est devenu La Poste).
Ah, on disait P.T.P. dans votre famille ?
Isabelle Hamey
2005-01-12 11:23:38 UTC
Permalink
Raw Message
Post by DB
Post by Kiriasse
aux P.T.T. (petit travail paisible, dit-on, à ce qui est devenu La Poste).
Ah, on disait P.T.P. dans votre famille ?
R.A.T.P : rentre avec tes pieds

P.T.T. : petit travail tranquille


Isabelle
Babacio
2005-01-12 12:10:30 UTC
Permalink
Raw Message
Isabelle Hamey.
Post by Isabelle Hamey
Post by DB
Post by Kiriasse
aux P.T.T. (petit travail paisible, dit-on, à ce qui est devenu La Poste).
Ah, on disait P.T.P. dans votre famille ?
R.A.T.P : rentre avec tes pieds
P.T.T. : petit travail tranquille
Machin n'avait jamais compris la blague.
Isabelle Hamey
2005-01-12 12:11:56 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Babacio
Isabelle Hamey.
Post by Isabelle Hamey
Post by DB
Post by Kiriasse
aux P.T.T. (petit travail paisible, dit-on, à ce qui est devenu La Poste).
Ah, on disait P.T.P. dans votre famille ?
R.A.T.P : rentre avec tes pieds
P.T.T. : petit travail tranquille
Machin n'avait jamais compris la blague.
Un autre que j'avais oublié mais que je viens de lire ailleurs.

ANPE : avec nous, pas d'espoir.


Isabelle
Kiriasse
2005-01-12 12:06:49 UTC
Permalink
Raw Message
Lapsus, mon cher.
Paisible ou tranquille, quelle différence ?

===
Post by DB
Post by Kiriasse
aux P.T.T. (petit travail paisible, dit-on, à ce qui est devenu La Poste).
Ah, on disait P.T.P. dans votre famille ?
Ork
2005-01-12 13:29:24 UTC
Permalink
Raw Message
Post by (dito)
1) Déterminer l'idée directrice du texte et donc ce que l'auteur veut
démontrer ou expliquer. Il vaut mieux résumer cela en une phrase avant
de commencer.
2) (...)
Jamais je n'avais eu une explication aussi détaillée et claire sur la
marche à suivre. Réflexion faite, je ne me rappelle pas avoir eu
d'explication tout court avant aujourd'hui.
--
Ork
« Pour toute illogique que soit »
c***@netcourrier.com
2005-02-05 15:17:34 UTC
Permalink
Raw Message
Post by DuquesnoyMapuce
je passe le concours d 'assistante
sociale et je dois faire un resume et j
aimerais avoir des explication sur
la facon de le faire
Bien qu'ils aient encore quelques années devant eux pour se présenter
à un concours d'entrée dans la fonction publique, les élèves de
l'École des Pervenches, à Carouge dans le canton de Genève, qui
n'ignorent rien de la dureté du monde dans lequel nous vivons, ont le
sens du résumé qui va à l'essentiel :

"Le Fait divers: Quelques brèves écrites par les élèves"

http://minilien.com/?S6LbG3gZwq
j***@gmail.com
2018-01-09 14:14:05 UTC
Permalink
Raw Message
Post by DuquesnoyMapuce
je passe le concours d 'assistante sociale et je dois faire un resume et j
aimerais avoir des explication sur la facon de le faire
zaeeeeeeeee

Loading...