Discussion:
De la sieste méridionale
Add Reply
Le Pépé à chaines
2017-06-15 12:09:25 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Il y a quelques temps, un intervenant m'avait questionné au sujet du
"pénéqué", de son origine.

Voici ce que dit Mistral dans /Lou Tresor dou Felibrige/ :

"PENÈ, PENÈC (languedocien), S.M. Léger sommeil qu'on fait étant lev, v.
roupihado, trevaloun."

Le "pénéqué" est le diminutif, et devrait plutôt s'écrire "pénéquet".

Il y a le verbe PENECA, qui vient du roman /pennecar/, avec les sens de
"se flétrir, se faner, en parlant d'un fruit trop mûr [...] somnoler,
roupiller [...] peiner, souffrir, être à l'étroit, avoir du mal [...]
joindre les deux pieds pour pousser une boule vers le but."

Prochain réveil vers quatre heures, avec un bon verre de Gambetta frais
: <http://past.is/ahuvt>
RVG
2017-06-16 20:10:01 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by Le Pépé à chaines
Il y a quelques temps, un intervenant m'avait questionné au sujet du
"pénéqué", de son origine.
"PENÈ, PENÈC (languedocien), S.M. Léger sommeil qu'on fait étant lev, v.
roupihado, trevaloun."
Le "pénéqué" est le diminutif, et devrait plutôt s'écrire "pénéquet".
Il y a le verbe PENECA, qui vient du roman /pennecar/, avec les sens de
"se flétrir, se faner, en parlant d'un fruit trop mûr [...] somnoler,
roupiller [...] peiner, souffrir, être à l'étroit, avoir du mal [...]
joindre les deux pieds pour pousser une boule vers le but."
Amusant parce que le normand a le mot "achaner" et l'adjectif "chani"
pour dire la même chose (les pommes sont chanies, c'est-à-dire
légèrement trop mûres, au moment de leur pressage pour le cidre).
Il semble que le Québec en ait formé le mot "achalant" pour dire
"épuisant", "pénible", en parlant d'une personne.
Post by Le Pépé à chaines
Prochain réveil vers quatre heures, avec un bon verre de Gambetta frais
: <http://past.is/ahuvt>
--
Media vita in morte sumus.

https://www.jamendo.com/artist/336871/regis-v-gronoff/albums
http://bluedusk.blogspot.fr/
http://soundcloud.com/rvgronoff
http://www.toutelapoesie.com/salons/user/18908-guillaume-daquile/
gump
2017-06-16 23:28:07 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by Le Pépé à chaines
Il y a quelques temps, un intervenant m'avait questionné au sujet du
"pénéqué", de son origine.
C'était moi. Merci de vos précisions.
Post by Le Pépé à chaines
Il y a le verbe PENECA, qui vient du roman /pennecar/, avec les sens de
"se flétrir, se faner, en parlant d'un fruit trop mûr [...] somnoler,
roupiller [...] peiner, souffrir, être à l'étroit, avoir du mal [...]
joindre les deux pieds pour pousser une boule vers le but."
Vous n'auriez pas l'étymologie de /penecar/, par hasard ? Je ne la
trouve pas. Latine ? italienne ? C'est pour briller en société.
Post by Le Pépé à chaines
Prochain réveil vers quatre heures, avec un bon verre de Gambetta frais
: <http://past.is/ahuvt>
Qu'es aquo !? ça n'a pas l'air bien catholique.
Michal
2017-06-17 10:02:27 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by gump
Post by Le Pépé à chaines
Il y a quelques temps, un intervenant m'avait questionné au sujet
du
Post by Le Pépé à chaines
"pénéqué", de son origine.
C'était moi. Merci de vos précisions.
Post by Le Pépé à chaines
Il y a le verbe PENECA, qui vient du roman /pennecar/, avec les
sens de
Post by Le Pépé à chaines
"se flétrir, se faner, en parlant d'un fruit trop mûr [...]
somnoler,
Post by Le Pépé à chaines
roupiller [...] peiner, souffrir, être à l'étroit, avoir du mal
[...]
Post by Le Pépé à chaines
joindre les deux pieds pour pousser une boule vers le but."
Vous n'auriez pas l'étymologie de /penecar/, par hasard ? Je ne la
trouve pas. Latine ? italienne ? C'est pour briller en société.
Vous pratiqueriez le pénéqué crapuleux pour briller sur l'ottomane que
cela ne m'étonnerait pas.
Post by gump
Post by Le Pépé à chaines
Prochain réveil vers quatre heures, avec un bon verre de Gambetta
frais
Post by Le Pépé à chaines
: <http://past.is/ahuvt>
Qu'es aquo !? ça n'a pas l'air bien catholique.
Ce n'est pas du vin de messe, et il vaut mieux le couper.
Le Papet n'a jamais craint le /janotisme/ du goût.
--
Michal.
Musique et vins :
http://www.divinsaccords.com/
http://www.concertdelaloge.com/
http://quatuorcambiniparis.com/index.html
Pour (dé)lier les langues :
http://soifdailleurs.com/
gump
2017-06-17 12:23:30 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by Michal
Post by gump
Vous n'auriez pas l'étymologie de /penecar/, par hasard ? Je ne la
trouve pas. Latine ? italienne ? C'est pour briller en société.
Vous pratiqueriez le pénéqué crapuleux pour briller sur l'ottomane que
cela ne m'étonnerait pas.
Un pénéqué NE peut PAS être crapuleux. Sinon, c'est du travail.
BéCé
2017-06-17 12:30:36 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by gump
Post by Michal
Post by gump
Vous n'auriez pas l'étymologie de /penecar/, par hasard ? Je ne la
trouve pas. Latine ? italienne ? C'est pour briller en société.
Vous pratiqueriez le pénéqué crapuleux pour briller sur l'ottomane que
cela ne m'étonnerait pas.
Un pénéqué NE peut PAS être crapuleux. Sinon, c'est du travail.
Et ça peut se terminer en salle.
De travail.
--
BéCé
www.bernardcordier.com
Michele
2017-06-17 20:24:53 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by BéCé
Post by gump
Post by Michal
Post by gump
Vous n'auriez pas l'étymologie de /penecar/, par hasard ? Je ne la
trouve pas. Latine ? italienne ? C'est pour briller en société.
Vous pratiqueriez le pénéqué crapuleux pour briller sur l'ottomane que
cela ne m'étonnerait pas.
Un pénéqué NE peut PAS être crapuleux. Sinon, c'est du travail.
Et ça peut se terminer en salle.
De travail.
Du travail à Marseille ?
Tu es sûr ??;-)
--
Michèle
Le Pépé à chaines
2017-06-17 20:30:47 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by Michele
Du travail à Marseille ?
Tu es sûr ??;-)
Va donc, Persifleuse ! <http://past.is/ahxtz>
Michele
2017-06-17 20:40:20 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by Le Pépé à chaines
Post by Michele
Du travail à Marseille ?
Tu es sûr ??;-)
Va donc, Persifleuse ! <http://past.is/ahxtz>
Sniff !;-)
--
Michèle
Michal
2017-06-17 22:56:23 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by Le Pépé à chaines
Post by Michele
Du travail à Marseille ?
Tu es sûr ??;-)
Va donc, Persifleuse ! <http://past.is/ahxtz>
Bonne mère siffleuse.
Je vous laisse à vos boissons.
--
Michal.
Musique et vins :
http://www.divinsaccords.com/
http://www.concertdelaloge.com/
http://quatuorcambiniparis.com/index.html
Pour (dé)lier les langues :
http://soifdailleurs.com/
RVG
2017-06-17 15:03:03 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by Le Pépé à chaines
Il y a quelques temps, un intervenant m'avait questionné au sujet du
"pénéqué", de son origine.
"PENÈ, PENÈC (languedocien), S.M. Léger sommeil qu'on fait étant lev, v.
roupihado, trevaloun."
Le "pénéqué" est le diminutif, et devrait plutôt s'écrire "pénéquet".
Il y a le verbe PENECA, qui vient du roman /pennecar/, avec les sens de
"se flétrir, se faner, en parlant d'un fruit trop mûr [...] somnoler,
roupiller [...] peiner, souffrir, être à l'étroit, avoir du mal [...]
joindre les deux pieds pour pousser une boule vers le but."
Prochain réveil vers quatre heures, avec un bon verre de Gambetta frais
: <http://past.is/ahuvt>
Suis-je en droit de supposer que le mot est accentué sur l'é central,
soit la pénultième syllabe ?
--
Media vita in morte sumus.

https://www.jamendo.com/artist/336871/regis-v-gronoff/albums
http://bluedusk.blogspot.fr/
http://soundcloud.com/rvgronoff
http://www.toutelapoesie.com/salons/user/18908-guillaume-daquile/
Le Pépé à chaines
2017-06-17 15:20:31 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by RVG
Post by Le Pépé à chaines
"PENÈ, PENÈC (languedocien), S.M. Léger sommeil qu'on fait étant lev, v.
roupihado, trevaloun."
Le "pénéqué" est le diminutif, et devrait plutôt s'écrire "pénéquet".
Il y a le verbe PENECA, qui vient du roman /pennecar/, avec les sens de
"se flétrir, se faner, en parlant d'un fruit trop mûr [...] somnoler,
roupiller [...] peiner, souffrir, être à l'étroit, avoir du mal [...]
joindre les deux pieds pour pousser une boule vers le but."
Prochain réveil vers quatre heures, avec un bon verre de Gambetta frais
: <http://past.is/ahuvt>
Suis-je en droit de supposer que le mot est accentué sur l'é central,
soit la pénultième syllabe ?
Que ce soit PENÈ ou PENEQUET, l'accent est sur la finale.
RVG
2017-06-17 17:17:17 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by Le Pépé à chaines
Post by RVG
Post by Le Pépé à chaines
"PENÈ, PENÈC (languedocien), S.M. Léger sommeil qu'on fait étant lev, v.
roupihado, trevaloun."
Le "pénéqué" est le diminutif, et devrait plutôt s'écrire "pénéquet".
Il y a le verbe PENECA, qui vient du roman /pennecar/, avec les sens de
"se flétrir, se faner, en parlant d'un fruit trop mûr [...] somnoler,
roupiller [...] peiner, souffrir, être à l'étroit, avoir du mal [...]
joindre les deux pieds pour pousser une boule vers le but."
Prochain réveil vers quatre heures, avec un bon verre de Gambetta frais
: <http://past.is/ahuvt>
Suis-je en droit de supposer que le mot est accentué sur l'é central,
soit la pénultième syllabe ?
Que ce soit PENÈ ou PENEQUET, l'accent est sur la finale.
Incroyable.
--
Media vita in morte sumus.

https://www.jamendo.com/artist/336871/regis-v-gronoff/albums
http://bluedusk.blogspot.fr/
http://soundcloud.com/rvgronoff
http://www.toutelapoesie.com/salons/user/18908-guillaume-daquile/
Le Pépé à chaines
2017-06-17 20:31:30 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by RVG
Post by Le Pépé à chaines
Que ce soit PENÈ ou PENEQUET, l'accent est sur la finale.
Incroyable.
Pourquoi donc ?
Loading...