(trop ancien pour répondre)
Un "faux débutant", c'est quoi?
Stefan Rodrian
2005-08-23 15:22:19 UTC
Bonjour,

Pourrait-on m'expliquer que l'on comprend par un "faux débutant"?

Est-ce c'est quelqu'un qui avait déjà appris une chose, qui l'a ensuite
oubliée et qui a besoin d'un enseignement répétitif?

Sinon, c'est quoi?

Merci

A+

Stefan (Allemand)
Sylvie Jean
2005-08-23 15:35:08 UTC
Post by Stefan Rodrian
Bonjour,
Bonjour,
Post by Stefan Rodrian
Pourrait-on m'expliquer que l'on comprend par un "faux débutant"?
Est-ce c'est quelqu'un qui avait déjà appris une chose, qui l'a
ensuite oubliée et qui a besoin d'un enseignement répétitif?
Je pense que c'est ça, oui.

Quelqu'un qui a appris quelque chose, qui a ensuite tout oublié, et qui
a besoin de réviser.
--
Sylvie
Kiriasse
2005-08-23 16:32:25 UTC
Il y aussi les faux vrais débutants et les vrais faux débutants.
Ça va relancer le débat.
Kiriasse

===
"Stefan Rodrian" <***@gmx.org> a écrit dans le message de news:
430b3f2b$0$2106$***@newsread2.arcor-online.net...
Bonjour,

Pourrait-on m'expliquer que l'on comprend par un "faux débutant"?

Est-ce c'est quelqu'un qui avait déjà appris une chose, qui l'a ensuite
oubliée et qui a besoin d'un enseignement répétitif?

Sinon, c'est quoi?

Merci

A+

Stefan (Allemand)
Stefan Rodrian
2005-08-23 17:14:56 UTC
Post by Kiriasse
Il y aussi les faux vrais débutants et les vrais faux débutants.
Ça va relancer le débat.
C'est à vous.


SR
Anne
2005-08-23 17:18:27 UTC
Post by Stefan Rodrian
Pourrait-on m'expliquer que l'on comprend par un "faux débutant"?
Est-ce c'est quelqu'un qui avait déjà appris une chose, qui l'a ensuite
oubliée et qui a besoin d'un enseignement répétitif?
Sinon, c'est quoi?
Pour moi, c'est quelq'un qui a déjà des notions d'une matière, mais pas
suffisamment, ou pas les bonnes pour être admis dans un cours « avancé ».

Je me débrouille bien pour parler espagnol, mais je n'ai aucune notion
de grammaire. Je ne suis pas une vraie débutante, mais je ne suis pas
apte à suivre un cours plus poussé que le cours des débutants.
--
Anne
Mahaleo
2005-08-23 20:18:27 UTC
Post by Stefan Rodrian
Pourrait-on m'expliquer que l'on comprend par un "faux débutant"?
Est-ce c'est quelqu'un qui avait déjà appris une chose, qui l'a
ensuite oubliée et qui a besoin d'un enseignement répétitif?
Sinon, c'est quoi?
Pour moi, c'est quelq[u]'un qui a déjà des notions d'une matière, mais
pas suffisamment, ou pas les bonnes pour être admis dans un cours
« avancé ».
Je me débrouille bien pour parler espagnol, mais je n'ai aucune notion
de grammaire. Je ne suis pas une vraie débutante, mais je ne suis pas
apte à suivre un cours plus poussé que le cours des débutants.
Sans contexte plus précis, la question est large et peut recouvrir
plusieurs cas en fait.

Ainsi, il m'est arrivé d'être obligé de suivre un stage pour
débutants alors que je savais déjà tout du programme mais c'était le
sésame pour être admis au stage de perfectionnement qui me fallait.
Par conséquent, j'étais un « faux débutant » pour le premier niveau.
--
Salutations cordiales.
Mahaleo
Sylvie Jean
2005-08-23 20:29:21 UTC
Post by Mahaleo
Ainsi, il m'est arrivé d'être obligé de suivre un stage pour
débutants alors que je savais déjà tout du programme mais c'était le
sésame pour être admis au stage de perfectionnement qui me fallait.
J'ai toujours eu du mal avec les « qui » et les « qu'il », mais j'aurais
plutôt écrit « qu'il », là.
--
Sylvie
Mahaleo
2005-08-23 20:38:51 UTC
Post by Sylvie Jean
Post by Mahaleo
Ainsi, il m'est arrivé d'être obligé de suivre un stage pour
débutants alors que je savais déjà tout du programme mais c'était le
sésame pour être admis au stage de perfectionnement qui me fallait.
J'ai toujours eu du mal avec les « qui » et les « qu'il », mais
j'aurais plutôt écrit « qu'il », là.
Vous avez raison ; la faute me semble évidente en me relisant. Je vous
remercie de l'avoir signalée.
--
Salutations cordiales.
Mahaleo
Stefan Rodrian
2005-08-23 20:53:11 UTC
Post by Sylvie Jean
Post by Mahaleo
Ainsi, il m'est arrivé d'être obligé de suivre un stage pour
débutants alors que je savais déjà tout du programme mais c'était le
sésame pour être admis au stage de perfectionnement qui me fallait.
J'ai toujours eu du mal avec les « qui » et les « qu'il », mais j'aurais
plutôt écrit « qu'il », là.
C'est vraiment fou ici. On dit souvent, même au cours de français chez
nous en Allemagne: le français, oui, c'est une langue claire et précise
qui profite bien de sa grammaire merveilleuse. Sa clarté, c'est un atout
important du français (par rapport à la langue parlée sur une certaine
île située sur la côte européenne),etc, etc.

Par contre, lorsque je pose ici une question à laquelle je ne peux pas
répondre à l'aide de mes livres, je reçois autant d'interprétations
différentes qu'il y a des personnes répondant (toujours aimables).

Certes, je n'ai rien à vous reprocher, mais on se demande...


SR
Sylvie Jean
2005-08-23 21:20:00 UTC
Post by Stefan Rodrian
C'est vraiment fou ici. On dit souvent, même au cours de français chez
nous en Allemagne: le français, oui, c'est une langue claire et
précise qui profite bien de sa grammaire merveilleuse. Sa clarté,
c'est un atout important du français (par rapport à la langue parlée
sur une certaine île située sur la côte européenne),etc, etc.
Joye est américaine. Elle parle très bien le français, je le sais, je la
connais. Et quand quelqu'un la critique, je ne peux pas le supporter.

Quelqu'un critiquerait votre français, je ne pourrais pas le supporter
non plus.
Post by Stefan Rodrian
Par contre, lorsque je pose ici une question à laquelle je ne peux pas
répondre à l'aide de mes livres, je reçois autant d'interprétations
différentes qu'il y a des personnes répondant (toujours aimables).
Un faux débutant, comme je le disais, est quelqu'un qui a déjà appris la
langue au lycée. Mais qui se sent obligé de suivre des cours à la
Volkshochschule puis à la FU de Berlin, par exemple.
Post by Stefan Rodrian
Certes, je n'ai rien à vous reprocher, mais on se demande...
Jamais je n'oserai intervenir sur <de.etc.sprache.deutsch>. Ce n'est
pourtant pas l'envie qui m'en manque.
--
Sylvie
Anne
2005-08-23 22:07:18 UTC
Post by Sylvie Jean
Joye est américaine. Elle parle très bien le français, je le sais, je la
connais. Et quand quelqu'un la critique, je ne peux pas le supporter.
Quelqu'un critiquerait votre français, je ne pourrais pas le supporter
non plus.
[Air connu]

Vous ne pouvez pas supporter que, sur un forum consacré à la langue
française, on commente le français des participants ?

Pourquoi ne pas étendre votre insupportation aux critiques de
belgicismes, de québécismes, d'africanismes, de régionalismes ? Après
tout, ce n'est pas de leur faute non plus.

Si moi j'utilise des anglicismes communs au Québec, faut-il éviter de
les commenter ?

Après tout, vous ne parlez pas québécois aussi bien que moi le français...

[Air connu]
--
Anne
Stefan Rodrian
2005-08-23 22:35:12 UTC
Hallo Sylvie,
Post by Sylvie Jean
Post by Stefan Rodrian
C'est vraiment fou ici. On dit souvent, même au cours de français chez
nous en Allemagne: le français, oui, c'est une langue claire et
précise qui profite bien de sa grammaire merveilleuse. Sa clarté,
c'est un atout important du français (par rapport à la langue parlée
sur une certaine île située sur la côte européenne),etc, etc.
Joye est américaine. Elle parle très bien le français, je le sais, je la
connais. Et quand quelqu'un la critique, je ne peux pas le supporter.
C'était un grand malentendu! Ce que j'ai écrit n'a absolument rien à
voir avec Joye dont l'origine m'était inconnue.
Il s'agissait en réalité des "citations" d'une professeur de français au
cours, une française mure qui a étudié la langue à la fac et qui est
extrêmement compétente mais qui aime aussi plaisanter parfois.
De plus, chez elle, l'Angleterre ne s'appelle que "la perfide Albion",
une dénomination de laquelle émane une certaine fascination, il ne me
reste que l'avouer.
Post by Sylvie Jean
Quelqu'un critiquerait votre français, je ne pourrais pas le supporter
non plus.
Je ne suis pas trop sensible en ce qui concerne la critique suscitée par
les fautes que je commets forcément dans une langue étrangère. J'essaye
de profiter de toute la critique que je vois comme un source
d'information de valeur me permettant de m'améliorer de façon successive.
Post by Sylvie Jean
Post by Stefan Rodrian
Par contre, lorsque je pose ici une question à laquelle je ne peux pas
répondre à l'aide de mes livres, je reçois autant d'interprétations
différentes qu'il y a des personnes répondant (toujours aimables).
Un faux débutant, comme je le disais, est quelqu'un qui a déjà appris la
langue au lycée. Mais qui se sent obligé de suivre des cours à la
Volkshochschule
C'est une très bonne institution allemande dont je profite aussi.
Me concernant, j'étais donc un "faux débutant" lors de la reprise de
l'apprentissage il y a 3 ans. On m'avait appris le français à l'école à
la fin des années 80 (durant trois ans, j'étais adolescent).
Post by Sylvie Jean
puis à la FU de Berlin, par exemple.
Post by Stefan Rodrian
Certes, je n'ai rien à vous reprocher, mais on se demande...
Jamais je n'oserai intervenir sur <de.etc.sprache.deutsch>. Ce n'est
pourtant pas l'envie qui m'en manque.
C'est le climat y régnant?

Vous avez raison, vous y trouverez le même type d'unanimité comme ici.
A part cela, moi, et tant de mes compatriotes regrettent amèrement
qu'aucune personne française n'y assiste (sauf super Jakez, bien entendu
hors du concours pour ainsi dire).

A+

SR
Rafi
2005-08-23 23:44:48 UTC
"Stefan Rodrian" <***@gmx.org>
|
| une française mure qui a étudié la langue à la fac et qui est

Si vieille que ça ?
Vs
2005-08-23 22:59:43 UTC
Post by Stefan Rodrian
C'est vraiment fou ici. On dit souvent, même au cours de français chez
nous en Allemagne: le français, oui, c'est une langue claire et
précise qui profite bien de sa grammaire merveilleuse. Sa clarté,
c'est un atout important du français (par rapport à la langue parlée
sur une certaine île située sur la côte européenne),etc., etc.
Par contre, lorsque je pose ici une question à laquelle je ne peux pas
répondre à l'aide de mes livres, je reçois autant d'interprétations
différentes qu'il y a des personnes répondant (toujours aimables).
Certes, je n'ai rien à vous reprocher, mais on se demande...
Le français est vraiment cette langue merveilleuse que vous décrivez,
claire et précise, où ce que l'on conçoit bien s'énonce clairement.
Voilà le problème, la conception.
Pierre Daninos, faisant parler un anglais, écrivait :
« La France est le seul pays du monde où, si vous ajoutez dix citoyens à
dix autres, vous ne faites pas une addition, mais vingt divisions. »

Vs
le français, c'est un gros problème d'accords.
Anne
2005-08-23 23:54:48 UTC
Post by Stefan Rodrian
Je ne suis pas trop sensible en ce qui concerne la critique suscitée
par les fautes que je commets forcément dans une langue étrangère.
Chouette !
Post by Stefan Rodrian
J'essaye de profiter de toute la critique que je vois comme un source
Une (ou rien) : « la critique que je vois comme source », ou « comme une
source ».
Post by Stefan Rodrian
(durant trois ans, j'étais adolescent).
Seulement ? Les hommes, en général, sont adolescents de leur treizième
année à leur première crise cardiaque ;-)
Post by Stefan Rodrian
Vous avez raison, vous y trouverez le même type d'unanimité comme ici.
[qu'ici]
Post by Stefan Rodrian
A part cela, moi, et tant de mes compatriotes regrettent amèrement
Regrettons (?)
Post by Stefan Rodrian
qu'aucune personne française
Même remarque qu'à Sylvie : il n'y a pas que les Français qui parlent
français.
--
Anne
Stéphane De Becker
2005-08-24 05:13:15 UTC
Voilà déjà l'été, ce n'est plus le printemps.
Ne vous pressez donc pas et prenez tout le temps

de lire Stefan Rodrian
Post by Stefan Rodrian
Pourrait-on m'expliquer que l'on comprend par un "faux débutant"?
Est-ce c'est quelqu'un qui avait déjà appris une chose, qui l'a ensuite
oubliée et qui a besoin d'un enseignement répétitif?
Sinon, c'est quoi?
Quelqu'un qui se fait passer pour un débutant, alors que ses connaissances
sont supérieures à celles demandées. Intérêt : participer à une compétition
sportive pour gagner un « petit » concours. Ou être engagé en-dessous du
barème normal (il faut bien vivre...)
Kiriasse
2005-08-24 06:13:25 UTC
Elle n'est pas neutre la féministe du forum !
Kiriasse

===
"Anne"
Post by Anne
Les hommes, en général, sont adolescents de leur treizième
année à leur première crise cardiaque
Clotilde Chaland
2005-08-24 06:50:35 UTC
Post by Sylvie Jean
Joye est américaine. Elle parle très bien le français, je le sais, je la
connais. Et quand quelqu'un la critique, je ne peux pas le supporter.
Quelqu'un critiquerait votre français, je ne pourrais pas le supporter
non plus.
Si j'étais une souris, je me glisserais dans le cartable de vos élèves
et je leur dirais de venir faire un tour sur fllf pour voir comme la
prof est sympa : elle dit rien quand on commet des erreurs de syntaxe.
Sans les prendre en traître : je leur dirais qu'il vaut mieux être
copine qu'élève. Je n'ai jamais compris que ni Joye ni ses amis ne
considèrent cela comme une service, comme je le considère moi-même quand
on me corrige : nous sommes tous, toute notre vie, en apprentissage,
non ?
--
©lõ
Babacio
2005-08-24 07:21:06 UTC
Stefan Rodrian
Post by Stefan Rodrian
C'est vraiment fou ici. On dit souvent, même au cours de français
chez nous en Allemagne: le français, oui, c'est une langue claire et
précise qui profite bien de sa grammaire merveilleuse. Sa clarté,
c'est un atout important du français (par rapport à la langue parlée
sur une certaine île située sur la côte européenne),etc, etc.
Alors, « faux débutant » n'est pas français, puisque ça n'est pas
clair.
--
Bé erre hue ixe eu elle, Bruxelles.
Tof
2005-08-24 09:27:34 UTC
Post by Stefan Rodrian
Bonjour,
Pourrait-on m'expliquer que l'on comprend par un "faux débutant"?
Est-ce c'est quelqu'un qui avait déjà appris une chose, qui l'a ensuite
oubliée et qui a besoin d'un enseignement répétitif?
Sinon, c'est quoi?
Merci
A+
Stefan (Allemand)
POur (essayer) de répondre de manière simple :
Un débutant est quelqun qui n'a aucune notion de la matière qu'il est en
train d'étudier / d'apprendre / de pratiquer. C'est quelqun qui
commence.

Un faux débutant est quelqun qui a déjà des notions (insuffisantes pour
qu'il puisse être condiéré comme avancé), mais qui, pour une raison x ou
y, reprend un cursus dès le début.

Tof (vrai débutant)

Page suivante >
Page 1 sur 8