Discussion:
Crispations et polémiques autour de l'emploi du mot «Noël»
(trop ancien pour répondre)
Le Pépé à chênes
2017-12-25 22:53:27 UTC
Permalink
Raw Message
Sur LeFigaro.fr :

« Joyeux Noël, bonnes fêtes de fin d'année ou... joyeux décembre? Dans
un climat de crispation sur les symboles religieux, Noël est devenu un
terrain d'affrontement privilégié entre les laïcistes, les défenseurs
des racines chrétiennes de la France et ceux qui déplorent une montée du
«politiquement religieux». Au-delà de la bataille des crèches, l'emploi
du mot «Noël» et les références à la célébration de la nativité
charrient également leur lot de polémiques. »
Santa Claup
2017-12-25 23:05:11 UTC
Permalink
Raw Message
Le Pépé à chênes a écrit :
> Sur LeFigaro.fr :
>
> « Joyeux Noël, bonnes fêtes de fin d'année ou... joyeux décembre? Dans un
> climat de crispation sur les symboles religieux, Noël est devenu un terrain
> d'affrontement privilégié entre les laïcistes, les défenseurs des racines
> chrétiennes de la France et ceux qui déplorent une montée du «politiquement
> religieux». Au-delà de la bataille des crèches, l'emploi du mot «Noël» et les
> références à la célébration de la nativité charrient également leur lot de
> polémiques. »

Toutes les croyances ont leurs extrêmISTES. Qu'il s'agisse des
islamISTES, des laïcISTES, des nationalISTES...
Tout est prétexte à foutre la merde probablement parce qu'il n'y a plus
dans les sociétés d'autre moyen de s'exprimer.
siger
2017-12-26 18:31:03 UTC
Permalink
Raw Message
Santa Claup a écrit :

> Le Pépé à chênes a écrit :
>> Sur LeFigaro.fr :
>>
>> « Joyeux Noël, bonnes fêtes de fin d'année ou... joyeux
>> décembre? Dans un
>> climat de crispation sur les symboles religieux, Noël est devenu
>> un terrain d'affrontement privilégié entre les laïcistes, les
>> défenseurs des racines chrétiennes de la France et ceux qui
>> déplorent une montée du «politiquement religieux». Au-delà de la
>> bataille des crèches, l'emploi du mot «Noël» et les références à
>> la célébration de la nativité charrient également leur lot de
>> polémiques. »
>
> Toutes les croyances ont leurs extrêmISTES. Qu'il s'agisse des
> islamISTES, des laïcISTES, des nationalISTES...

Ça ne marche pas pour catholique, protestant, chrétien ou juif.

Il y a bouddhiste, mais ça ne marche pas non plus.

> Tout est prétexte à foutre la merde probablement parce qu'il n'y a
> plus dans les sociétés d'autre moyen de s'exprimer.

C'est bien possible.

L'autre moyen est celui qu'ont choisi les milliardaires qui achètent
les journaux et télés.

--
siger
Michal
2017-12-26 18:42:03 UTC
Permalink
Raw Message
(Je réponds avec le genre inclusif)
à siger, qui nous a offert le 26/12/2017 à 19:31:03 :
> Santa Claup a écrit :

>> Le Pépé à chênes a écrit :
>>> Sur LeFigaro.fr :
>>>
>>> « Joyeux Noël, bonnes fêtes de fin d'année ou... joyeux
>>> décembre? Dans un
>>> climat de crispation sur les symboles religieux, Noël est devenu
>>> un terrain d'affrontement privilégié entre les laïcistes, les
>>> défenseurs des racines chrétiennes de la France et ceux qui
>>> déplorent une montée du «politiquement religieux». Au-delà de la
>>> bataille des crèches, l'emploi du mot «Noël» et les références à
>>> la célébration de la nativité charrient également leur lot de
>>> polémiques. »
>>
>> Toutes les croyances ont leurs extrêmISTES. Qu'il s'agisse des
>> islamISTES, des laïcISTES, des nationalISTES...

> Ça ne marche pas pour catholique, protestant, chrétien ou juif.

> Il y a bouddhiste, mais ça ne marche pas non plus.

Allez faire un tour en Birmanie !
Il y a aussi des bouddhistes extrémistes.
<https://www.geo.fr/photos/reportages-geo/birmanie-quand-le-bouddhisme-preche-la-haine-ashin-wirathu-venerable-w-barbet-schroeder-birmanie-rohingya-175024>
https://fr.wikipedia.org/wiki/Bouddhisme_et_violence

--
Michal.
Musique et vins :
http://www.concertdelaloge.com/
http://quatuorcambiniparis.com/index.html
Pour (dé)lier les langues :
http://soifdailleurs.com/
siger
2017-12-26 19:33:34 UTC
Permalink
Raw Message
Michal a écrit :

> (Je réponds avec le genre inclusif)
> à siger, qui nous a offert le 26/12/2017 à 19:31:03 :

>>> Toutes les croyances ont leurs extrêmISTES. Qu'il s'agisse des
>>> islamISTES, des laïcISTES, des nationalISTES...

>> Ça ne marche pas pour catholique, protestant, chrétien ou juif.

>> Il y a bouddhiste, mais ça ne marche pas non plus.

> Allez faire un tour en Birmanie !
> Il y a aussi des bouddhistes extrémistes.

Ça confirme que ça ne marche pas, que le ISTE ne désigne pas forcément
des extrêmistes.

--
siger
Michal
2017-12-27 13:24:20 UTC
Permalink
Raw Message
(Je réponds avec le genre inclusif)
à siger, qui nous a offert le 26/12/2017 à 20:33:34 :
> Michal a écrit :

>> (Je réponds avec le genre inclusif)
>> à siger, qui nous a offert le 26/12/2017 à 19:31:03 :


>>> Ça ne marche pas pour catholique, protestant, chrétien ou juif.

>>> Il y a bouddhiste, mais ça ne marche pas non plus.

>> Allez faire un tour en Birmanie !
>> Il y a aussi des bouddhistes extrémistes.

> Ça confirme que ça ne marche pas, que le ISTE ne désigne pas
> forcément des extrémistes.

Comprenez-moi, tous les mots en -iste ne désignent pas forcément des
extrémistes, mais les extrémistes sont le plus souvent désignés par ce
suffixe. N'inversez pas mon raisonnement.
Cela _peut_ aussi fonctionner pour les bouddhistes comme dans toutes
les sectes et idéologies poussées à l'extrême.
Comme /l'extrême-centrisme/ qui déborde sur la gauche et la droite au
point qu'on ne s'y retrouve plus.
https://www.youtube.com/watch?v=-bzWSJG93P8

--
Michal.
Musique et vins :
http://www.concertdelaloge.com/
http://quatuorcambiniparis.com/index.html
Pour (dé)lier les langues :
http://soifdailleurs.com/
siger
2017-12-27 20:25:03 UTC
Permalink
Raw Message
Michal a écrit :

> (Je réponds avec le genre inclusif)
> à siger, qui nous a offert le 26/12/2017 à 20:33:34 :
>> Michal a écrit :
>
>>> (Je réponds avec le genre inclusif)
>>> à siger, qui nous a offert le 26/12/2017 à 19:31:03 :
>
>
>>>> Ça ne marche pas pour catholique, protestant, chrétien ou juif.
>
>>>> Il y a bouddhiste, mais ça ne marche pas non plus.
>
>>> Allez faire un tour en Birmanie !
>>> Il y a aussi des bouddhistes extrémistes.
>
>> Ça confirme que ça ne marche pas, que le ISTE ne désigne pas
>> forcément des extrémistes.
>
> Comprenez-moi (...)

Je ne sais pas à quoi sert cette réponse.

Dans la mienne j'ai juste indiqué que ISTE ne désigne pas forcément un
extrémiste et que, inversement, il n'y a pas de mot en ISTE pour les
extrémistes catholiques, protestants, chrétiens, juifs, bouddhistes.

--
siger
Gloops
2017-12-28 00:57:00 UTC
Permalink
Raw Message
On 27/12/2017 21:25, siger wrote:
> Dans la mienne j'ai juste indiqué que ISTE ne désigne pas forcément un
> extrémiste et que, inversement, il n'y a pas de mot en ISTE pour les
> extrémistes catholiques, protestants, chrétiens, juifs, bouddhistes.
>

Si si : intégriste.



--
Besoin d'un autre système, pas d'un autre gouvernement.
siger
2017-12-28 11:35:51 UTC
Permalink
Raw Message
Gloops a écrit :

> On 27/12/2017 21:25, siger wrote:
>> Dans la mienne j'ai juste indiqué que ISTE ne désigne pas
>> forcément un extrémiste et que, inversement, il n'y a pas de mot
>> en ISTE pour les extrémistes catholiques, protestants, chrétiens,
>> juifs, bouddhistes.

> Si si : intégriste.

Oui, ce mot suffit le plus souvent.


--
siger
Michal
2017-12-28 12:52:22 UTC
Permalink
Raw Message
(Je réponds avec le genre inclusif)
à siger, qui nous a offert le 27/12/2017 à 21:25:03 :
> Michal a écrit :

>> (Je réponds avec le genre inclusif)
>> à siger, qui nous a offert le 26/12/2017 à 20:33:34 :
>>> Michal a écrit :
>>
>>> Ça confirme que ça ne marche pas, que le ISTE ne désigne pas
>>> forcément des extrémistes.
>>
>> Comprenez-moi (...)

> Je ne sais pas à quoi sert cette réponse.

Si vous ne la charcutiez pas, comme d'habitude, vous comprendriez
peut-être.
Au-delà de deux phrases, c'est trop long pour vous ?

> Dans la mienne j'ai juste indiqué que ISTE ne désigne pas forcément
> un extrémiste et que, inversement, il n'y a pas de mot en ISTE pour
> les extrémistes catholiques, protestants, chrétiens, juifs,
> bouddhistes.

Si, justement, voir la réponse de Gloops, qui va dans le même sens que
la mienne, que vous avez tronquée.
Et /curieusement/ la sienne vous paraît plus acceptable.
Mais je ne suis pas étonné pour autant, je connais vos manières.

--
Michal.
Musique et vins :
http://www.concertdelaloge.com/
http://quatuorcambiniparis.com/index.html
Pour (dé)lier les langues :
http://soifdailleurs.com/
siger
2017-12-28 19:02:40 UTC
Permalink
Raw Message
Michal a écrit :

> (Je réponds avec le genre inclusif)
> à siger, qui nous a offert le 27/12/2017 à 21:25:03 :

>> j'ai juste indiqué que ISTE ne désigne pas
>> forcément un extrémiste et que, inversement, il n'y a pas de mot
>> en ISTE pour les extrémistes catholiques, protestants,
>> chrétiens, juifs, bouddhistes.

> Si, justement, voir la réponse de Gloops

Quelle réponse ? Celle qui résume les intégristes divers en
"intégriste" ? Inutile, j'ai déjà parlé de ça le 26 décembre à 20h33

--
siger
Gloops
2017-12-28 00:58:23 UTC
Permalink
Raw Message
On 27/12/2017 14:24, Michal wrote:
> (Je réponds avec le genre inclusif)
> à siger, qui nous a offert le 26/12/2017 à 20:33:34 :
>> Michal a écrit :
>
>>> (Je réponds avec le genre inclusif)
>>> à siger, qui nous a offert le 26/12/2017 à 19:31:03 :
>
>
>>>> Ça ne marche pas pour catholique, protestant, chrétien ou juif.
>
>>>> Il y a bouddhiste, mais ça ne marche pas non plus.
>
>>> Allez faire un tour en Birmanie !
>>> Il y a aussi des bouddhistes extrémistes.
>
>> Ça confirme que ça ne marche pas, que le ISTE ne désigne pas
>> forcément  des extrémistes.
>
> Comprenez-moi, tous les mots en -iste ne désignent pas forcément des
> extrémistes,

C'est vrai que pour ce qui est d'un kyste ...

> mais les extrémistes sont le plus souvent désignés par ce
> suffixe. N'inversez pas mon raisonnement.
> Cela _peut_ aussi fonctionner pour les bouddhistes comme dans toutes les
> sectes et idéologies poussées à l'extrême.
> Comme /l'extrême-centrisme/ qui déborde sur la gauche et la droite au
> point qu'on ne s'y retrouve plus.
> https://www.youtube.com/watch?v=-bzWSJG93P8
>


--
Besoin d'un autre système, pas d'un autre gouvernement.
Santa Claup
2017-12-26 18:51:12 UTC
Permalink
Raw Message
siger a écrit :
> Santa Claup a écrit :
>
>> Le Pépé à chênes a écrit :
>>> Sur LeFigaro.fr :
>>>
>>> « Joyeux Noël, bonnes fêtes de fin d'année ou... joyeux
>>> décembre? Dans un
>>> climat de crispation sur les symboles religieux, Noël est devenu
>>> un terrain d'affrontement privilégié entre les laïcistes, les
>>> défenseurs des racines chrétiennes de la France et ceux qui
>>> déplorent une montée du «politiquement religieux». Au-delà de la
>>> bataille des crèches, l'emploi du mot «Noël» et les références à
>>> la célébration de la nativité charrient également leur lot de
>>> polémiques. »
>>
>> Toutes les croyances ont leurs extrêmISTES. Qu'il s'agisse des
>> islamISTES, des laïcISTES, des nationalISTES...
>
> Ça ne marche pas pour catholique, protestant, chrétien ou juif.

On peut néologiser tant qu'on veut !
Judaïste, Protestantiste, catholiciste, etc.

> Il y a bouddhiste, mais ça ne marche pas non plus.

Va voir au Rajasthan comment ils traitent les musulmans, tu verras que
ça existe ! Sans parler des Rohingyas massacrés eux aussi par des
bouddhistes birmans. Tu préfères des bouddhististes ? ;-)

>> Tout est prétexte à foutre la merde probablement parce qu'il n'y a
>> plus dans les sociétés d'autre moyen de s'exprimer.
>
> C'est bien possible.
>
> L'autre moyen est celui qu'ont choisi les milliardaires qui achètent
> les journaux et télés.

C'est dans leurs moyens mais pas dans celui du peuple.
Jean-Pierre Kuypers
2017-12-26 19:06:13 UTC
Permalink
Raw Message
In article (Dans l'article) <p1u5mv$177g$***@gioia.aioe.org>, Santa Claup
<***@santaclaup.org> wrote (écrivait) :

> siger a écrit :
> > Ça ne marche pas pour catholique, protestant, chrétien ou juif.
>
> On peut néologiser tant qu'on veut !
> Judaïste, Protestantiste, catholiciste, etc.

Euh ! côté catholique, il y a quand même les intégristes
<https://fr.wikipedia.org/wiki/Intégrisme>

Et j'y lis que les protestants ont leurs fondamentalistes.

--
Jean-Pierre Kuypers
BéCé
2017-12-26 19:22:55 UTC
Permalink
Raw Message
Le 26/12/2017 à 20:06, Jean-Pierre Kuypers a écrit :
> In article (Dans l'article) <p1u5mv$177g$***@gioia.aioe.org>, Santa Claup
> <***@santaclaup.org> wrote (écrivait) :
>
>> siger a écrit :
>>> Ça ne marche pas pour catholique, protestant, chrétien ou juif.
>>
>> On peut néologiser tant qu'on veut !
>> Judaïste, Protestantiste, catholiciste, etc.
>
> Euh ! côté catholique, il y a quand même les intégristes
> <https://fr.wikipedia.org/wiki/Intégrisme>
>
> Et j'y lis que les protestants ont leurs fondamentalistes.
>

Mieux vaut s'adresser au bon Dieu qu'à ses ...

https://tinyurl.com/ybrecu9w

--
BéCé
www.bernardcordier.com
Santa Claup
2017-12-26 22:39:57 UTC
Permalink
Raw Message
BéCé a écrit :
> Le 26/12/2017 à 20:06, Jean-Pierre Kuypers a écrit :
>> In article (Dans l'article) <p1u5mv$177g$***@gioia.aioe.org>, Santa Claup
>> <***@santaclaup.org> wrote (écrivait) :
>>
>>> siger a écrit :
>>>> Ça ne marche pas pour catholique, protestant, chrétien ou juif.
>>>
>>> On peut néologiser tant qu'on veut !
>>> Judaïste, Protestantiste, catholiciste, etc.
>>
>> Euh ! côté catholique, il y a quand même les intégristes
>> <https://fr.wikipedia.org/wiki/Intégrisme>
>>
>> Et j'y lis que les protestants ont leurs fondamentalistes.
>>
>
> Mieux vaut s'adresser au bon Dieu qu'à ses ...
>
> https://tinyurl.com/ybrecu9w

Ça se discute... ;-)
siger
2017-12-26 19:35:33 UTC
Permalink
Raw Message
Jean-Pierre Kuypers a écrit :

> In article (Dans l'article) <p1u5mv$177g$***@gioia.aioe.org>, Santa
> Claup <***@santaclaup.org> wrote (écrivait) :
>
>> siger a écrit :
>> > Ça ne marche pas pour catholique, protestant, chrétien ou juif.
>>
>> On peut néologiser tant qu'on veut !
>> Judaïste, Protestantiste, catholiciste, etc.
>
> Euh ! côté catholique, il y a quand même les intégristes
> <https://fr.wikipedia.org/wiki/Intégrisme>
>
> Et j'y lis que les protestants ont leurs fondamentalistes.

Oui, comment pouviez vous en douter ? Et les juifs aussi.

Mais ce n'est pas le sujet ici qui est l'usage de ISTE.

--
siger
Santa Claup
2017-12-26 22:39:35 UTC
Permalink
Raw Message
Jean-Pierre Kuypers a écrit :
> In article (Dans l'article) <p1u5mv$177g$***@gioia.aioe.org>, Santa Claup
> <***@santaclaup.org> wrote (écrivait) :
>
>> siger a écrit :
>>> Ça ne marche pas pour catholique, protestant, chrétien ou juif.
>>
>> On peut néologiser tant qu'on veut !
>> Judaïste, Protestantiste, catholiciste, etc.
>
> Euh ! côté catholique, il y a quand même les intégristes
> <https://fr.wikipedia.org/wiki/Intégrisme>

Parfois, en France, les plus calmes manifestent pour tous.

> Et j'y lis que les protestants ont leurs fondamentalistes.

Oui, bien sûr, les églises ont toutes leurs intégristes, tout comme les
autres sectes et la totalité des religions, d'ailleurs.
siger
2017-12-26 19:33:39 UTC
Permalink
Raw Message
Santa Claup a écrit :

> siger a écrit :
>> Santa Claup a écrit :
>>
>>> Le Pépé à chênes a écrit :
>>>> Sur LeFigaro.fr :
>>>>
>>>> « Joyeux Noël, bonnes fêtes de fin d'année ou... joyeux
>>>> décembre? Dans un
>>>> climat de crispation sur les symboles religieux, Noël est
>>>> devenu un terrain d'affrontement privilégié entre les
>>>> laïcistes, les défenseurs des racines chrétiennes de la France
>>>> et ceux qui déplorent une montée du «politiquement religieux».
>>>> Au-delà de la bataille des crèches, l'emploi du mot «Noël» et
>>>> les références à la célébration de la nativité charrient
>>>> également leur lot de polémiques. »
>>>
>>> Toutes les croyances ont leurs extrêmISTES. Qu'il s'agisse des
>>> islamISTES, des laïcISTES, des nationalISTES...
>>
>> Ça ne marche pas pour catholique, protestant, chrétien ou juif.
>
> On peut néologiser tant qu'on veut !
> Judaïste, Protestantiste, catholiciste, etc.

Judaïste ?

Mais à quoi bon, "extrêmiste" me suffit, vu que la religion importe peu
dans leurs préoccupations.

>> Il y a bouddhiste, mais ça ne marche pas non plus.

> Va voir au Rajasthan comment ils traitent les musulmans, tu verras
> que ça existe ! Sans parler des Rohingyas massacrés eux aussi par
> des bouddhistes birmans. Tu préfères des bouddhististes ? ;-)

Voir ma réponse à Michal.



--
siger
Santa Claup
2017-12-26 22:45:34 UTC
Permalink
Raw Message
siger a écrit :
> Santa Claup a écrit :
>
>> siger a écrit :
>>> Santa Claup a écrit :
>>>
>>>> Le Pépé à chênes a écrit :
>>>>> Sur LeFigaro.fr :
>>>>>
>>>>> « Joyeux Noël, bonnes fêtes de fin d'année ou... joyeux
>>>>> décembre? Dans un
>>>>> climat de crispation sur les symboles religieux, Noël est
>>>>> devenu un terrain d'affrontement privilégié entre les
>>>>> laïcistes, les défenseurs des racines chrétiennes de la France
>>>>> et ceux qui déplorent une montée du «politiquement religieux».
>>>>> Au-delà de la bataille des crèches, l'emploi du mot «Noël» et
>>>>> les références à la célébration de la nativité charrient
>>>>> également leur lot de polémiques. »
>>>>
>>>> Toutes les croyances ont leurs extrêmISTES. Qu'il s'agisse des
>>>> islamISTES, des laïcISTES, des nationalISTES...
>>>
>>> Ça ne marche pas pour catholique, protestant, chrétien ou juif.
>>
>> On peut néologiser tant qu'on veut !
>> Judaïste, Protestantiste, catholiciste, etc.
>
> Judaïste ?
>
> Mais à quoi bon, "extrêmiste" me suffit, vu que la religion importe peu
> dans leurs préoccupations.

Effectivement, arrivé à un certain point, la religion ne sert que de
prétexte. C'est peut-être le départ du ISTE !

>>> Il y a bouddhiste, mais ça ne marche pas non plus.
>
>> Va voir au Rajasthan comment ils traitent les musulmans, tu verras
>> que ça existe ! Sans parler des Rohingyas massacrés eux aussi par
>> des bouddhistes birmans. Tu préfères des bouddhististes ? ;-)
>
> Voir ma réponse à Michal.

Improviste, copiste (amen), garagiste, orthopédiste, baliste... ne sont
pas des extrêmistes mais à l'inverse, les extrêmistes finissent par
ISTE. Ou pourraient ainsi être "néologiquement" construits.
Gloops
2017-12-28 01:07:23 UTC
Permalink
Raw Message
On 26/12/2017 23:45, Santa Claup wrote:
> Effectivement, arrivé à un certain point, la religion ne sert que de
> prétexte. C'est peut-être le départ du ISTE !

Institut Sectaire de Tous les Extrémistes ...
Santa Claup
2017-12-28 07:10:33 UTC
Permalink
Raw Message
Gloops a écrit :
> On 26/12/2017 23:45, Santa Claup wrote:
>> Effectivement, arrivé à un certain point, la religion ne sert que de
>> prétexte. C'est peut-être le départ du ISTE !
>
> Institut Sectaire de Tous les Extrémistes ...

Il y a des gens sérieux, cultivés et intelligents, ici. Ça change de
l'immense majorité de usenet.

Tu n'y as donc pas ta place.
Inutile donc de venir me poursuivre ici de tes débilités provocarices
comme tu le fais ailleurs. Je te fais un dessin ?
Harp
2017-12-27 09:18:47 UTC
Permalink
Raw Message
Santa Claup:
>> Il y a bouddhiste, mais ça ne marche pas non plus.
>
> Va voir au Rajasthan comment ils traitent les musulmans, tu verras que ça
> existe

Les bouddistes représentent 0.01% de la population du Rajasthan. Tu ne
maîtrises pas vraiment le sujet.
Santa Claup
2017-12-27 09:41:22 UTC
Permalink
Raw Message
Harp a écrit :
> Santa Claup:
>>> Il y a bouddhiste, mais ça ne marche pas non plus.
>>
>> Va voir au Rajasthan comment ils traitent les musulmans, tu verras que ça
>> existe
>
> Les bouddistes représentent 0.01% de la population du Rajasthan. Tu ne
> maîtrises pas vraiment le sujet.

Bouddhistes avec un h c'est mieux. Tu ne maîtrises pas vraiment
l'orthographe.
Gloops
2017-12-28 01:09:23 UTC
Permalink
Raw Message
On 27/12/2017 10:18, Harp wrote:
> Santa Claup:
>>> Il y a bouddhiste, mais ça ne marche pas non plus.
>>
>> Va voir au Rajasthan comment ils traitent les musulmans, tu verras que
>> ça existe
>
> Les bouddistes représentent 0.01% de la population du Rajasthan. Tu ne
> maîtrises pas vraiment le sujet.

Cela étant dit, on n'est pas obligés d'être nombreux pour être merdistes.



--
Besoin d'un autre système, pas d'un autre gouvernement.
Gloops
2017-12-28 01:01:47 UTC
Permalink
Raw Message
On 26/12/2017 19:31, siger wrote:
>> Tout est prétexte à foutre la merde probablement parce qu'il n'y a
>> plus dans les sociétés d'autre moyen de s'exprimer.
>
> C'est bien possible.
>
> L'autre moyen est celui qu'ont choisi les milliardaires qui achètent
> les journaux et télés.
>

Ce qui est effectivement un moyen assez radical de "foutre la merde".


--
Besoin d'un autre système, pas d'un autre gouvernement.
Harp
2017-12-27 09:22:45 UTC
Permalink
Raw Message
Santa Claup:

> Toutes les croyances ont leurs extrêmISTES. Qu'il s'agisse des islamISTES,
> des laïcISTES, des nationalISTES...
> Tout est prétexte à foutre la merde probablement parce qu'il n'y a plus dans
> les sociétés d'autre moyen de s'exprimer.

Les plus grands bouchers du XXème siècle furent des athées.
On ne dit plus athéistes, ils cachent bien leur jeu.
Santa Claup
2017-12-27 09:43:10 UTC
Permalink
Raw Message
Harp a écrit :
> Santa Claup:
>
>> Toutes les croyances ont leurs extrêmISTES. Qu'il s'agisse des islamISTES,
>> des laïcISTES, des nationalISTES...
>> Tout est prétexte à foutre la merde probablement parce qu'il n'y a plus
>> dans les sociétés d'autre moyen de s'exprimer.
>
> Les plus grands bouchers du XXème siècle furent des athées.

Est-ce un avis objectif ? Basé sur quoi donc ? Les statistiques
internes de Charal ?
siger
2017-12-27 11:54:38 UTC
Permalink
Raw Message
Harp a écrit :

> Santa Claup:
>
>> Toutes les croyances ont leurs extrêmISTES. Qu'il s'agisse des
>> islamISTES, des laïcISTES, des nationalISTES...
>> Tout est prétexte à foutre la merde probablement parce qu'il n'y
>> a plus dans les sociétés d'autre moyen de s'exprimer.
>
> Les plus grands bouchers du XXème siècle furent des athées.
> On ne dit plus athéistes, ils cachent bien leur jeu.

Ça mériterait une petite étude.

--
siger
Anansi
2017-12-27 17:37:38 UTC
Permalink
Raw Message
Le 27/12/2017 à 12:54, siger a écrit :
> Harp a écrit :
>> Santa Claup:

>>> Toutes les croyances ont leurs extrêmISTES. Qu'il s'agisse des
>>> islamISTES, des laïcISTES, des nationalISTES...
>>> Tout est prétexte à foutre la merde probablement parce qu'il n'y
>>> a plus dans les sociétés d'autre moyen de s'exprimer.

>> Les plus grands bouchers du XXème siècle furent des athées.
>> On ne dit plus athéistes, ils cachent bien leur jeu.

> Ça mériterait une petite étude.

Si il pense que le communisme n'est pas une religion, mais une conduite
rationnelle, il n'a pas tort. Toutefois, c'est totalement irrationnel de
penser ça.
Lanarcam
2017-12-27 18:07:08 UTC
Permalink
Raw Message
Le 27/12/2017 à 18:37, Anansi a écrit :
> Le 27/12/2017 à 12:54, siger a écrit :
>> Harp a écrit :
>>> Santa Claup:
>
>>>> Toutes les croyances ont leurs extrêmISTES. Qu'il s'agisse des
>>>> islamISTES, des laïcISTES, des nationalISTES...
>>>> Tout est prétexte à foutre la merde probablement parce qu'il n'y
>>>> a plus dans les sociétés d'autre moyen de s'exprimer.
>
>>> Les plus grands bouchers du XXème siècle furent des athées.
>>> On ne dit plus athéistes, ils cachent bien leur jeu.
>
>> Ça mériterait une petite étude.
>
> Si il pense que le communisme n'est pas une religion, mais une conduite
> rationnelle, il n'a pas tort. Toutefois, c'est totalement irrationnel de
> penser ça.
>
Donc l'athéisme seul est rationnel et donc le marxisme aussi si on vous
suit bien.
Anansi
2017-12-27 18:11:38 UTC
Permalink
Raw Message
Le 27/12/2017 à 19:07, Lanarcam a écrit :
> Le 27/12/2017 à 18:37, Anansi a écrit :
>> Le 27/12/2017 à 12:54, siger a écrit :
>>> Harp a écrit :
>>>> Santa Claup:

>>>>> Toutes les croyances ont leurs extrêmISTES. Qu'il s'agisse des
>>>>> islamISTES, des laïcISTES, des nationalISTES...
>>>>> Tout est prétexte à foutre la merde probablement parce qu'il n'y
>>>>> a plus dans les sociétés d'autre moyen de s'exprimer.

>>>> Les plus grands bouchers du XXème siècle furent des athées.
>>>> On ne dit plus athéistes, ils cachent bien leur jeu.

>>> Ça mériterait une petite étude.

>> Si il pense que le communisme n'est pas une religion, mais une conduite
>> rationnelle, il n'a pas tort. Toutefois, c'est totalement irrationnel de
>> penser ça.

> Donc l'athéisme seul est rationnel et donc le marxisme aussi si on vous
> suit bien.

Je ne connais pas ce on, mais il m'a mal suivi.
siger
2017-12-27 20:25:35 UTC
Permalink
Raw Message
Anansi a écrit :

> Le 27/12/2017 à 12:54, siger a écrit :
>> Harp a écrit :
>>> Santa Claup:
>
>>>> Toutes les croyances ont leurs extrêmISTES. Qu'il s'agisse des
>>>> islamISTES, des laïcISTES, des nationalISTES...
>>>> Tout est prétexte à foutre la merde probablement parce qu'il
>>>> n'y a plus dans les sociétés d'autre moyen de s'exprimer.
>
>>> Les plus grands bouchers du XXème siècle furent des athées.
>>> On ne dit plus athéistes, ils cachent bien leur jeu.
>
>> Ça mériterait une petite étude.
>
> Si il pense que le communisme n'est pas une religion, mais une
> conduite rationnelle, il n'a pas tort. Toutefois, c'est totalement
> irrationnel de penser ça.

Je suppose qu'il pense à Hitler et Staline, mais ça fait 2 personnes,
il y en a d'autres, et surtout : il y a les plus nombreux : les
excécutants. Étaient-ils tous athées ?

--
siger
Gloops
2017-12-28 01:14:23 UTC
Permalink
Raw Message
On 27/12/2017 21:25, siger wrote:
> les
> excécutants.

Ils sont effectivement excédents.

Encore que là je sens que je vais être bon pour sortir le dictionnaire ...


--
Besoin d'un autre système, pas d'un autre gouvernement.
Chico T
2017-12-28 07:40:15 UTC
Permalink
Raw Message
Le 27/12/17 à 20:25, siger a écrit :
> Anansi a écrit :
>> Le 27/12/2017 à 12:54, siger a écrit :
>>> Harp a écrit :
>>>>
>>>> Les plus grands bouchers du XXème siècle furent des athées.
>>>> On ne dit plus athéistes, ils cachent bien leur jeu.
>>>
>>> Ça mériterait une petite étude.
>>
>> Si il pense que le communisme n'est pas une religion, mais une
>> conduite rationnelle, il n'a pas tort. Toutefois, c'est totalement
>> irrationnel de penser ça.
>
> Je suppose qu'il pense à Hitler et Staline, mais ça fait 2 personnes,
> il y en a d'autres, et surtout : il y a les plus nombreux : les
> excécutants. Étaient-ils tous athées ?

On a eu cette discussion moult fois sur fsr. Un athée est quelqu'un qui
n'a aucune croyance en les divers dieux qu'on lui propose. Il est
a-thée, sans dieu. Or, un sans-dieu peut avoir d'autres croyances, elles
peuvent être quasi religieuses et même nocives.

Hitler, Staline, et leurs sbires étaient méchants non pas à cause de ce
qu'ils ne croyaient pas, mais à cause de ce qu'ils croyaient.

Hors charte ici. Diapublié et suivi (mais sans moi) sur fsr.
siger
2017-12-28 11:39:27 UTC
Permalink
Raw Message
Chico T a écrit :

> Le 27/12/17 à 20:25, siger a écrit :
>> Anansi a écrit :
>>> Le 27/12/2017 à 12:54, siger a écrit :
>>>> Harp a écrit :
>>>>>
>>>>> Les plus grands bouchers du XXème siècle furent des athées.
>>>>> On ne dit plus athéistes, ils cachent bien leur jeu.
>>>>
>>>> Ça mériterait une petite étude.
>>>
>>> Si il pense que le communisme n'est pas une religion, mais une
>>> conduite rationnelle, il n'a pas tort. Toutefois, c'est
>>> totalement irrationnel de penser ça.
>>
>> Je suppose qu'il pense à Hitler et Staline, mais ça fait 2
>> personnes, il y en a d'autres, et surtout : il y a les plus
>> nombreux : les excécutants. Étaient-ils tous athées ?
>
> On a eu cette discussion moult fois sur fsr. Un athée est
> quelqu'un qui n'a aucune croyance en les divers dieux qu'on lui
> propose.

Le dictionnaire dit qu'un athée nie l'existance de dieu, c'est
différent. Un athée critique ou se moque des religions, il affirme que
dieu n'existe pas. Un non-religieux ne fait rien de tout ça.


> Hitler, Staline, et leurs sbires étaient méchants non pas à cause
> de ce qu'ils ne croyaient pas, mais à cause de ce qu'ils
> croyaient.

Je ne suis d'ailleurs pas sûr qu'Hitler était athée, selon la
définition du dictionnaire.

> Hors charte ici. Diapublié et suivi (mais sans moi) sur fsr.

Je remets fr.lettres.langue.francaise


--
siger
Chico T
2017-12-28 11:58:40 UTC
Permalink
Raw Message
Le 28/12/17 à 11:39, siger a écrit :
> Chico T a écrit :
>>
>> On a eu cette discussion moult fois sur fsr. Un athée est
>> quelqu'un qui n'a aucune croyance en les divers dieux qu'on lui
>> propose.
>
> Le dictionnaire dit qu'un athée nie l'existance de dieu, c'est
> différent. Un athée critique ou se moque des religions, il affirme que
> dieu n'existe pas. Un non-religieux ne fait rien de tout ça.

La définition dans les dicos français n'est pas satisfaisante.
L'athéisme, l'état d'être sans dieux, peut être universel, ne dépend pas
de telle ou telle religion. Selon les dicos, un 'athée chrétien' nie
l'existence du dieu chrétien, un 'athée hindou' nierait l'existence des
dieux hindous, je suppose, et ainsi de suite. Pour moi, c'est plus
simple : un a-thée est quelqu'un qui ne croit en aucun dieu.

On peut imaginer une société athée, sans dieux, dont les citoyens n'ont
jamais entendu parler d'un dieu quelconque. Ils ne les nient pas, ces
dieux qu'ils ignorent, mais ils sont quand même a-thées.
Anansi
2017-12-28 12:13:44 UTC
Permalink
Raw Message
Le 28/12/2017 à 12:58, Chico T a écrit :
> Le 28/12/17 à 11:39, siger a écrit :
>> Chico T a écrit :

>>> On a eu cette discussion moult fois sur fsr. Un athée est
>>> quelqu'un qui n'a aucune croyance en les divers dieux qu'on lui
>>> propose.

>> Le dictionnaire dit qu'un athée nie l'existance de dieu, c'est
>> différent. Un athée critique ou se moque des religions, il affirme que
>> dieu n'existe pas. Un non-religieux ne fait rien de tout ça.

> La définition dans les dicos français n'est pas satisfaisante.
> L'athéisme, l'état d'être sans dieux, peut être universel, ne dépend pas
> de telle ou telle religion. Selon les dicos, un 'athée chrétien' nie
> l'existence du dieu chrétien, un 'athée hindou' nierait l'existence des
> dieux hindous, je suppose, et ainsi de suite. Pour moi, c'est plus
> simple : un a-thée est quelqu'un qui ne croit en aucun dieu.

> On peut imaginer une société athée, sans dieux, dont les citoyens n'ont
> jamais entendu parler d'un dieu quelconque. Ils ne les nient pas, ces
> dieux qu'ils ignorent, mais ils sont quand même a-thées.

On pourrait même y imaginer des cérémonies « religieuses ». Par exemple
l'Angleterre est renommée pour ses services athées.
Michele
2017-12-28 12:34:54 UTC
Permalink
Raw Message
Anansi <***@arantele.invalid> wrote:
> Le 28/12/2017 à 12:58, Chico T a écrit :
>> Le 28/12/17 à 11:39, siger a écrit :
>>> Chico T a écrit :
>
>>>> On a eu cette discussion moult fois sur fsr. Un athée est
>>>> quelqu'un qui n'a aucune croyance en les divers dieux qu'on lui
>>>> propose.
>
>>> Le dictionnaire dit qu'un athée nie l'existance de dieu, c'est
>>> différent. Un athée critique ou se moque des religions, il affirme que
>>> dieu n'existe pas. Un non-religieux ne fait rien de tout ça.
>
>> La définition dans les dicos français n'est pas satisfaisante.
>> L'athéisme, l'état d'être sans dieux, peut être universel, ne dépend pas
>> de telle ou telle religion. Selon les dicos, un 'athée chrétien' nie
>> l'existence du dieu chrétien, un 'athée hindou' nierait l'existence des
>> dieux hindous, je suppose, et ainsi de suite. Pour moi, c'est plus
>> simple : un a-thée est quelqu'un qui ne croit en aucun dieu.
>
>> On peut imaginer une société athée, sans dieux, dont les citoyens n'ont
>> jamais entendu parler d'un dieu quelconque. Ils ne les nient pas, ces
>> dieux qu'ils ignorent, mais ils sont quand même a-thées.
>
> On pourrait même y imaginer des cérémonies « religieuses ». Par exemple
> l'Angleterre est renommée pour ses services athées.
>

Oh !

--
Michèle
siger
2017-12-28 19:04:44 UTC
Permalink
Raw Message
Chico T a écrit :

> Pour moi, c'est plus simple : un a-thée est quelqu'un qui ne
> croit en aucun dieu

Je préfère la définition du dictionnaire car chacun peut s'y référer et
parce que ça permet de différencier quelqu'un qui croit en
l'inexistance de dieu (chrétien ou pas) de celui qui s'en fou.

--
siger
Chico T
2017-12-28 23:55:19 UTC
Permalink
Raw Message
Le 28/12/17 à 19:04, siger a écrit :
> Chico T a écrit :
>>
>> Pour moi, c'est plus simple : un a-thée est quelqu'un qui ne
>> croit en aucun dieu
>
> Je préfère la définition du dictionnaire car chacun peut s'y référer et
> parce que ça permet de différencier quelqu'un qui croit en
> l'inexistance de dieu (chrétien ou pas) de celui qui s'en fou.

Tu écartes mes arguments sans y répondre, et fais preuve d'une
compréhension approximative de ce qu'est l'athéisme. Tu dis « croit en
l'inexistence de dieu » comme s'il s'agissait d'un acte de foi, comme si
l'athéisme était une religion comme les autres.

Il ne l'est pas. Le plus souvent, ceux qui se disent athées y sont
arrivés par la raison. Ils n'ont pas une croyance fondée sur la foi,
mais une conclusion rationnelle, qui est l'aboutissement de divers
raisonnements.

L'absence de croyance en les dieux n'est pas une croyance en leur
absence. Beaucoup de gens ont du mal à comprendre cela, pourtant c'est
une proposition des plus simples.

Ce qui caractérise l'athée est cette absence de croyance en les dieux.
Il est sans dieux - alors le mot a-thée est bien choisi. Sans dieu -
c'est cette définition qui devrait figurer dans les dicos.
Harp
2017-12-29 13:39:53 UTC
Permalink
Raw Message
Chico T:
> Le 28/12/17 à 19:04, siger a écrit :
>> Chico T a écrit :
>>>
>>> Pour moi, c'est plus simple : un a-thée est quelqu'un qui ne
>>> croit en aucun dieu
>>
>> Je préfère la définition du dictionnaire car chacun peut s'y référer et
>> parce que ça permet de différencier quelqu'un qui croit en
>> l'inexistance de dieu (chrétien ou pas) de celui qui s'en fou.
>
> Tu écartes mes arguments sans y répondre, et fais preuve d'une compréhension
> approximative de ce qu'est l'athéisme. Tu dis « croit en l'inexistence de
> dieu » comme s'il s'agissait d'un acte de foi, comme si l'athéisme était une
> religion comme les autres.

L'athéisme est une croyance comme les autres, si ce n'est que cette
croyance ne donne lieu à aucun rite, à aucune fête. C'est un peu
triste.


> Il ne l'est pas. Le plus souvent, ceux qui se disent athées y sont arrivés
> par la raison. Ils n'ont pas une croyance fondée sur la foi, mais une
> conclusion rationnelle, qui est l'aboutissement de divers raisonnements.

Certains croyants aussi.


> L'absence de croyance en les dieux n'est pas une croyance en leur absence.
> Beaucoup de gens ont du mal à comprendre cela, pourtant c'est une proposition
> des plus simples.
> Ce qui caractérise l'athée est cette absence de croyance en les dieux.

L'athée est bien celui qui croit en leur absence.


> Il est
> sans dieux - alors le mot a-thée est bien choisi. Sans dieu - c'est cette
> définition qui devrait figurer dans les dicos.

Ils ne peuvent pas avoir tous tort. Essaie d'en tirer une
conclusion rationnelle.
Anansi
2017-12-29 14:19:04 UTC
Permalink
Raw Message
Le 29/12/2017 à 14:39, Haro a écrit :
> Chico T:
>> Le 28/12/17 à 19:04, siger a écrit :
>>> Chico T a écrit :

>>>> Pour moi, c'est plus simple : un a-thée est quelqu'un qui ne
>>>> croit en aucun dieu

>>> Je préfère la définition du dictionnaire car chacun peut s'y référer et
>>> parce que ça permet de différencier quelqu'un qui croit en
>>> l'inexistance de dieu (chrétien ou pas) de celui qui s'en fou.

>> Tu écartes mes arguments sans y répondre, et fais preuve d'une compréhension
>> approximative de ce qu'est l'athéisme. Tu dis « croit en l'inexistence de
>> dieu » comme s'il s'agissait d'un acte de foi, comme si l'athéisme était une
>> religion comme les autres.

> L'athéisme est une croyance comme les autres, si ce n'est que cette
> croyance ne donne lieu à aucun rite, à aucune fête. C'est un peu
> triste.

Cherchez un peu, vous allez les trouver.

>> Il ne l'est pas. Le plus souvent, ceux qui se disent athées y sont arrivés
>> par la raison. Ils n'ont pas une croyance fondée sur la foi, mais une
>> conclusion rationnelle, qui est l'aboutissement de divers raisonnements.

> Certains croyants aussi.

Kant a démontré qu'aucune preuve « rationnelle » de l'existence d'un
dieu n'était recevable. À quels croyants pensez-vous ?

>> L'absence de croyance en les dieux n'est pas une croyance en leur absence.
>> Beaucoup de gens ont du mal à comprendre cela, pourtant c'est une proposition
>> des plus simples.
>> Ce qui caractérise l'athée est cette absence de croyance en les dieux.

> L'athée est bien celui qui croit en leur absence.

Pas forcément. L'incrédule n'a besoin ni de leurs présence, ni de leur
absence.

>> Il est
>> sans dieux - alors le mot a-thée est bien choisi. Sans dieu - c'est cette
>> définition qui devrait figurer dans les dicos.

> Ils ne peuvent pas avoir tous tort. Essaie d'en tirer une
> conclusion rationnelle.

Ils peuvent avoir tous tort ou du moins ne pas avoir raison. C'est
scientifique.
Harp
2017-12-29 16:18:13 UTC
Permalink
Raw Message
Anansi:
> Le 29/12/2017 à 14:39, Haro a écrit :
>> Chico T:
>>> Le 28/12/17 à 19:04, siger a écrit :
>>>> Chico T a écrit :
>
>>>>> Pour moi, c'est plus simple : un a-thée est quelqu'un qui ne
>>>>> croit en aucun dieu
>
>>>> Je préfère la définition du dictionnaire car chacun peut s'y référer et
>>>> parce que ça permet de différencier quelqu'un qui croit en
>>>> l'inexistance de dieu (chrétien ou pas) de celui qui s'en fou.
>
>>> Tu écartes mes arguments sans y répondre, et fais preuve d'une
>>> compréhension approximative de ce qu'est l'athéisme. Tu dis « croit en
>>> l'inexistence de dieu » comme s'il s'agissait d'un acte de foi, comme si
>>> l'athéisme était une religion comme les autres.
>
>> L'athéisme est une croyance comme les autres, si ce n'est que cette
>> croyance ne donne lieu à aucun rite, à aucune fête. C'est un peu
>> triste.
>
> Cherchez un peu, vous allez les trouver.

Cause toujours.
Anansi
2017-12-29 16:42:55 UTC
Permalink
Raw Message
Le 29/12/2017 à 17:18, Haro a écrit :
> Anansi:
>> Le 29/12/2017 à 14:39, Haro a écrit :
>>> Chico T:
>>>> Le 28/12/17 à 19:04, siger a écrit :
>>>>> Chico T a écrit :

>>>>>> Pour moi, c'est plus simple : un a-thée est quelqu'un qui ne
>>>>>> croit en aucun dieu

>>>>> Je préfère la définition du dictionnaire car chacun peut s'y référer et
>>>>> parce que ça permet de différencier quelqu'un qui croit en
>>>>> l'inexistence de dieu (chrétien ou pas) de celui qui s'en fou.

>>>> Tu écartes mes arguments sans y répondre, et fais preuve d'une
>>>> compréhension approximative de ce qu'est l'athéisme. Tu dis « croit en
>>>> l'inexistence de dieu » comme s'il s'agissait d'un acte de foi, comme si
>>>> l'athéisme était une religion comme les autres.

>>> L'athéisme est une croyance comme les autres, si ce n'est que cette
>>> croyance ne donne lieu à aucun rite, à aucune fête. C'est un peu
>>> triste.

>> Cherchez un peu, vous allez les trouver.

> Cause toujours.

Je vous aide. Premier janvier, Fête du Travail, 14 juillet...

>>> Il ne l'est pas. Le plus souvent, ceux qui se disent athées y sont
>>> arrivés par la raison. Ils n'ont pas une croyance fondée sur la foi,
>>> mais une conclusion rationnelle, qui est l'aboutissement de divers
>>> raisonnements.

>> Certains croyants aussi.

> Kant a démontré qu'aucune preuve « rationnelle » de l'existence d'un
> dieu n'était recevable. À quels croyants pensez-vous ?

>>> L'absence de croyance en les dieux n'est pas une croyance en leur
>>> absence. Beaucoup de gens ont du mal à comprendre cela, pourtant
>>> c'est une proposition des plus simples.
>>> Ce qui caractérise l'athée est cette absence de croyance en les
>>> dieux.

>> L'athée est bien celui qui croit en leur absence.

> Pas forcément. L'incrédule n'a besoin ni de leurs présence, ni de leur
> absence.

>>> Il est sans dieux - alors le mot a-thée est bien choisi. Sans dieu -
>>> c'est cette définition qui devrait figurer dans les dicos.

>> Ils ne peuvent pas avoir tous tort. Essaie d'en tirer une
>> conclusion rationnelle.

> Ils peuvent avoir tous tort ou du moins ne pas avoir raison. C'est
> scientifique.
Harp
2017-12-29 17:02:02 UTC
Permalink
Raw Message
Âne en si:
> Le 29/12/2017 à 17:18, Haro a écrit :

>>>> L'athéisme est une croyance comme les autres, si ce n'est que cette
>>>> croyance ne donne lieu à aucun rite, à aucune fête. C'est un peu
>>>> triste.
>
>>> Cherchez un peu, vous allez les trouver.
>
>> Cause toujours.
>
> Je vous aide. Premier janvier, Fête du Travail, 14 juillet...

Ce ne sont pas des fêtes athées, patate. Merci d'avoir osé.
Lanarcam
2017-12-29 17:08:21 UTC
Permalink
Raw Message
Le 29/12/2017 à 18:02, Harp a écrit :
> Âne en si:
>> Le 29/12/2017 à 17:18, Haro a écrit :
>
>>>>> L'athéisme est une croyance comme les autres, si ce n'est que cette
>>>>> croyance ne donne lieu à aucun rite, à aucune fête. C'est un peu
>>>>> triste.
>>
>>>> Cherchez un peu, vous allez les trouver.
>>
>>> Cause toujours.
>>
>> Je vous aide. Premier janvier, Fête du Travail, 14 juillet...
>
> Ce ne sont pas des fêtes athées, patate. Merci d'avoir osé.

Pourquoi êtes-vous toujours agressif ? ça ne ressemble pas à de
la charité, ce que vous semblez professer par ailleurs.
Anansi
2017-12-29 17:21:47 UTC
Permalink
Raw Message
Le 29/12/2017 à 18:08, Lanarcam a écrit :

> Pourquoi êtes-vous toujours agressif ?

> Ça ne ressemble pas à de la charité, ce que vous semblez professer par ailleurs.

Vous voulez avoir ma mort sur la conscience.
Anansi
2017-12-29 17:12:46 UTC
Permalink
Raw Message
Le 29/12/2017 à 18:02, Haro a écrit :
> Âne en si:
>> Le 29/12/2017 à 17:18, Haro a écrit :

>>>>> L'athéisme est une croyance comme les autres, si ce n'est que cette
>>>>> croyance ne donne lieu à aucun rite, à aucune fête. C'est un peu
>>>>> triste.

>>>> Cherchez un peu, vous allez les trouver.

>>> Cause toujours.

>> Je vous aide. Premier janvier, Fête du Travail, 14 juillet...

> Ce ne sont pas des fêtes athées, patate. Merci d'avoir osé.

Ce ne sont pas des fêtes religieuses, abruti. Merci d'avoir montré qui
vous êtes.
Harp
2017-12-29 17:24:04 UTC
Permalink
Raw Message
Âne en si:
> Le 29/12/2017 à 18:02, Haro a écrit :
>> Âne en si:
>>> Le 29/12/2017 à 17:18, Haro a écrit :
>
>>>>>> L'athéisme est une croyance comme les autres, si ce n'est que cette
>>>>>> croyance ne donne lieu à aucun rite, à aucune fête. C'est un peu
>>>>>> triste.
>
>>>>> Cherchez un peu, vous allez les trouver.
>
>>>> Cause toujours.
>
>>> Je vous aide. Premier janvier, Fête du Travail, 14 juillet...
>
>> Ce ne sont pas des fêtes athées, patate. Merci d'avoir osé.
>
> Ce ne sont pas des fêtes religieuses, abruti. Merci d'avoir montré qui
> vous êtes.

Vous amalgamez fêtes athées et fêtes non religieuses, grosse burne.
Allez vous rhabiller.
Lanarcam
2017-12-29 17:37:36 UTC
Permalink
Raw Message
Le 29/12/2017 à 18:24, Harp a écrit :
> Âne en si:
>> Le 29/12/2017 à 18:02, Haro a écrit :
>>> Âne en si:
>>>> Le 29/12/2017 à 17:18, Haro a écrit :
>>
>>>>>>> L'athéisme est une croyance comme les autres, si ce n'est que
>>>>>>> cette croyance ne donne lieu à aucun rite, à aucune fête. C'est
>>>>>>> un peu triste.
>>
>>>>>> Cherchez un peu, vous allez les trouver.
>>
>>>>> Cause toujours.
>>
>>>> Je vous aide. Premier janvier, Fête du Travail, 14 juillet...
>>
>>> Ce ne sont pas des fêtes athées, patate. Merci d'avoir osé.
>>
>> Ce ne sont pas des fêtes religieuses, abruti. Merci d'avoir montré qui
>> vous êtes.
>
> Vous amalgamez fêtes athées et fêtes non religieuses, grosse burne.
> Allez vous rhabiller.

Et celle-ci ?

<https://www.humanite.fr/tribunes/1793-la-fete-de-la-liberte-notre-dame-de-la-raison-553166>

"Il y a 220 ans, le 10 novembre 1793, un mouvement populaire
puissant mettait en cause la religion catholique, dans ses
fondements mêmes, le clergé et les églises. Une fête de la
Liberté était organisée en la cathédrale Notre-Dame de Paris,
rebaptisée et désormais vouée au culte de la Raison."
Anansi
2017-12-29 18:17:02 UTC
Permalink
Raw Message
Le 29/12/2017 à 18:24, Haro a écrit :
> Âne en si:
>> Le 29/12/2017 à 18:02, Haro a écrit :
>>> Âne en si:
>>>> Le 29/12/2017 à 17:18, Haro a écrit :

>>>>>>> L'athéisme est une croyance comme les autres, si ce n'est que cette
>>>>>>> croyance ne donne lieu à aucun rite, à aucune fête. C'est un peu
>>>>>>> triste.

>>>>>> Cherchez un peu, vous allez les trouver.

>>>>> Cause toujours.

>>>> Je vous aide. Premier janvier, Fête du Travail, 14 juillet...

>>> Ce ne sont pas des fêtes athées, patate. Merci d'avoir osé.

>> Ce ne sont pas des fêtes religieuses, abruti. Merci d'avoir montré qui
>> vous êtes.

> Vous amalgamez fêtes athées et fêtes non religieuses, grosse burne.
> Allez vous rhabiller.

Vous tenez à toute force que les fêtes athées soient issues d'un culte
athée, par symétrie avec la religion. Payez vous un cerveau.
Harp
2017-12-29 18:32:06 UTC
Permalink
Raw Message
Âne en si:
> Le 29/12/2017 à 18:24, Haro a écrit :
>> Âne en si:
>>> Le 29/12/2017 à 18:02, Haro a écrit :
>>>> Âne en si:
>>>>> Le 29/12/2017 à 17:18, Haro a écrit :
>
>>>>>>>> L'athéisme est une croyance comme les autres, si ce n'est que cette
>>>>>>>> croyance ne donne lieu à aucun rite, à aucune fête. C'est un peu
>>>>>>>> triste.
>
>>>>>>> Cherchez un peu, vous allez les trouver.
>
>>>>>> Cause toujours.
>
>>>>> Je vous aide. Premier janvier, Fête du Travail, 14 juillet...
>
>>>> Ce ne sont pas des fêtes athées, patate. Merci d'avoir osé.
>
>>> Ce ne sont pas des fêtes religieuses, abruti. Merci d'avoir montré qui
>>> vous êtes.
>
>> Vous amalgamez fêtes athées et fêtes non religieuses, grosse burne.
>> Allez vous rhabiller.
>
> Vous tenez à toute force que les fêtes athées soient issues d'un culte
> athée, par symétrie avec la religion.

Athée: "qui nie l'existence de Dieu."
Que je sache, ce n'est l'objet ni du Premier janvier, ni de la Fête du
Travail ni du 14 juillet.


> Payez vous un cerveau.

Je me paye votre tête, nuance.
Anansi
2017-12-29 18:55:49 UTC
Permalink
Raw Message
Le 29/12/2017 à 19:32, Haro a écrit :
> Âne en si:
>> Le 29/12/2017 à 18:24, Haro a écrit :
>>> Âne en si:
>>>> Le 29/12/2017 à 18:02, Haro a écrit :
>>>>> Âne en si:
>>>>>> Le 29/12/2017 à 17:18, Haro a écrit :
>>
>>>>>>>>> L'athéisme est une croyance comme les autres, si ce n'est que cette
>>>>>>>>> croyance ne donne lieu à aucun rite, à aucune fête. C'est un peu
>>>>>>>>> triste.
>>
>>>>>>>> Cherchez un peu, vous allez les trouver.
>>
>>>>>>> Cause toujours.
>>
>>>>>> Je vous aide. Premier janvier, Fête du Travail, 14 juillet...
>>
>>>>> Ce ne sont pas des fêtes athées, patate. Merci d'avoir osé.
>>
>>>> Ce ne sont pas des fêtes religieuses, abruti. Merci d'avoir montré qui
>>>> vous êtes.
>>
>>> Vous amalgamez fêtes athées et fêtes non religieuses, grosse burne.
>>> Allez vous rhabiller.
>>
>> Vous tenez à toute force que les fêtes athées soient issues d'un culte
>> athée, par symétrie avec la religion.
>
> Athée: "qui nie l'existence de Dieu."

Non. Personne qui ne reconnaît pas Dieu ou nie l'existence de Dieu.

> Que je sache, ce n'est l'objet ni du Premier janvier, ni de la Fête du
> Travail ni du 14 juillet.

Est-ce qu ces fêtes reconnaissent à un quelconque moment l'existence
d'un dieu ?

>> Payez vous un cerveau.

> Je me paye votre tête, nuance.

Ce serait étonnant que quelqu'un de totalement dépourvu d'humour arrive
à faire ça.
siger
2017-12-29 13:53:33 UTC
Permalink
Raw Message
Chico T a écrit :

> Le 28/12/17 à 19:04, siger a écrit :
>> Chico T a écrit :
>>>
>>> Pour moi, c'est plus simple : un a-thée est quelqu'un qui ne
>>> croit en aucun dieu
>>
>> Je préfère la définition du dictionnaire car chacun peut s'y
>> référer et parce que ça permet de différencier quelqu'un qui
>> croit en l'inexistance de dieu (chrétien ou pas) de celui qui
>> s'en fou.

> Tu écartes mes arguments sans y répondre,

On parle de définition d'un mot, ça ne s'argumente pas une fois que
c'est dans le dictionnaire. On peut discuter de sa pertinance, proposer
à l'Acdémie Française une modification si vous voulez, mais ce n'est
pas de ce dont je parle.


> et fais preuve d'une
> compréhension approximative de ce qu'est l'athéisme. Tu dis «
> croit en l'inexistence de dieu » comme s'il s'agissait d'un acte
> de foi, comme si l'athéisme était une religion comme les autres.

C'est le cas.


> Il ne l'est pas. Le plus souvent, ceux qui se disent athées y sont
> arrivés par la raison. Ils n'ont pas une croyance fondée sur la
> foi, mais une conclusion rationnelle, qui est l'aboutissement de
> divers raisonnements.

Le croyant croit en l'existence de dieu, il n'a pas de preuve mais il y
croit, c'est sa foi.
L'athée croit en l'inexistence de dieu, il n'a pas de preuve, mais il y
croit.


> L'absence de croyance en les dieux n'est pas une croyance en leur
> absence.

En effet, c'est pourquoi je trouve que la définition de "athée" permet
de les différencier des non-coyants et des non-religieux.

Si on change sa définition dans le sens que vous proposez, il faudra
éventuellement trouver un autre mot.

--
siger
Chico T
2017-12-30 08:21:30 UTC
Permalink
Raw Message
Le 29/12/17 à 13:53, siger a écrit :
> Chico T a écrit :
>> Le 28/12/17 à 19:04, siger a écrit :
>>> Chico T a écrit :
>>>>
>>>> Pour moi, c'est plus simple : un a-thée est quelqu'un qui ne
>>>> croit en aucun dieu
>>>
>>> Je préfère la définition du dictionnaire car chacun peut s'y
>>> référer et parce que ça permet de différencier quelqu'un qui
>>> croit en l'inexistance de dieu (chrétien ou pas) de celui qui
>>> s'en fou.
>>
>> Tu écartes mes arguments sans y répondre,
>
> On parle de définition d'un mot, ça ne s'argumente pas une fois que
> c'est dans le dictionnaire. On peut discuter de sa pertinance, proposer
> à l'Acdémie Française une modification si vous voulez, mais ce n'est
> pas de ce dont je parle.

Les dicos sont des ouvrages de référence qui constatent l'usage. Ce
serait étonnant s'ils étaient parfaits - si un d'entre eux l'était, on
n'aurait pas besoin des autres, et il n'aurait pas besoin de mises à jour.

Sauf peut-être pour celui de l'Académie, qui a un siècle de retard, les
dicos sont descriptifs. Les lexicographes sont habiles, mais ne peuvent
pas tout savoir. En fin de compte ils ne font qu'enregistrer les sens
que les francophones donnent aux mots français - et le francophones
peuvent eux aussi se tromper. Ces sens peuvent donc être erronés (et
changent avec le temps, d'ailleurs).

Exemple : la définition du mot 'siphon' qui figure dans l'OED était
erronée pendant un siècle, jusqu'à ce que quelqu'un le fasse remarquer.

Alors, si, on peut parfaitement discuter de ce que disent les dicos. On
est surtout motivé à le faire quand on est soi-même ciblé par ces sens.
Je suis un athée, d'autres m'appellent athée - mais ce mot, tel que
défini, donne une fausse image de ma pensée.

>> Il ne l'est pas. Le plus souvent, ceux qui se disent athées y sont
>> arrivés par la raison. Ils n'ont pas une croyance fondée sur la
>> foi, mais une conclusion rationnelle, qui est l'aboutissement de
>> divers raisonnements.
>
> Le croyant croit en l'existence de dieu, il n'a pas de preuve mais il y
> croit, c'est sa foi.
> L'athée croit en l'inexistence de dieu, il n'a pas de preuve, mais il y
> croit.

Pour dire ça, tu dois connaître les raisonnements athées, y voir des
sauts de foi. Tu peux nous en citer un exemple, STP ?

>> L'absence de croyance en les dieux n'est pas une croyance en leur
>> absence.
>
> En effet, c'est pourquoi je trouve que la définition de "athée" permet
> de les différencier des non-coyants et des non-religieux.

On a 'incroyant' et 'mécréant' - mais la question n'est pas là. Le fait
est qu'on applique le mot 'athée' aux philosophes tels que Dawkins,
Hitchens, Russell, et al. qui appartient au grand fleuve athée et qui
n'ont aucune foi. Les dicos ne constatent pas cet usage, et sont donc
dans l'erreur.

> Si on change sa définition dans le sens que vous proposez, il faudra
> éventuellement trouver un autre mot.

D'habitude, quand il manque un terme aux Français, ils en empruntent un
à cette langue demi-sœur qui est l'anglais. Pour un athée réfléchi, on a
proposé 'bright', qui veut dire 'intelligent'. Je ne l'aime pas trop,
moi, mais tu en penses quoi ? :-)
Harp
2017-12-30 09:06:15 UTC
Permalink
Raw Message
Chico T a écrit :
>>> siger a écrit :

>> En effet, c'est pourquoi je trouve que la définition de "athée" permet
>> de les différencier des non-coyants et des non-religieux.
>
> On a 'incroyant' et 'mécréant' - mais la question n'est pas là. Le fait est
> qu'on applique le mot 'athée' aux philosophes tels que Dawkins, Hitchens,
> Russell, et al. qui appartient au grand fleuve athée et qui n'ont aucune foi.
> Les dicos ne constatent pas cet usage, et sont donc dans l'erreur.

Ben voyons.
D'un dictionnaire à l'autre, il peut exister des divergences dans les
définitions de certains mots. Mais avant de prétendre qu'ils sont tous
dans l'erreur, tu devrais te poser quelques questions.
Chico T
2017-12-30 11:54:54 UTC
Permalink
Raw Message
Le 30/12/17 à 09:06, Harp a écrit :
> Chico T a écrit :
>>
>> On a 'incroyant' et 'mécréant' - mais la question n'est pas là. Le
>> fait est qu'on applique le mot 'athée' aux philosophes tels que
>> Dawkins, Hitchens, Russell, et al. qui apparti[enn]ent au grand fleuve
>> athée et qui n'ont aucune foi. Les dicos ne constatent pas cet usage,
>> et sont donc dans l'erreur.
>
> Ben voyons.
> D'un dictionnaire à l'autre, il peut exister des divergences dans les
> définitions de certains mots. Mais avant de prétendre qu'ils sont tous
> dans l'erreur, tu devrais te poser quelques questions.

Je n'ai pas dit 'tous'. Je n'ai pas trouvé de définition satisfaisante
dans ceux que j'ai consultés - le TLF, le Robert, le dico de l'Académie,
et le Larousse (ce dernier reconnaît 'incroyant' comme sens secondaire,
c'est vrai).
Harp
2017-12-30 12:16:23 UTC
Permalink
Raw Message
Chico T:
> Le 30/12/17 à 09:06, Harp a écrit :
>> Chico T a écrit :
>>>
>>> On a 'incroyant' et 'mécréant' - mais la question n'est pas là. Le fait
>>> est qu'on applique le mot 'athée' aux philosophes tels que Dawkins,
>>> Hitchens, Russell, et al. qui apparti[enn]ent au grand fleuve athée et qui
>>> n'ont aucune foi. Les dicos ne constatent pas cet usage, et sont donc dans
>>> l'erreur.
>>
>> Ben voyons.
>> D'un dictionnaire à l'autre, il peut exister des divergences dans les
>> définitions de certains mots. Mais avant de prétendre qu'ils sont tous dans
>> l'erreur, tu devrais te poser quelques questions.
>
> Je n'ai pas dit 'tous'.

Dans ce cas, tu aurais dû dire "que j'ai consultés".

> Je n'ai pas trouvé de définition satisfaisante dans
> ceux que j'ai consultés - le TLF, le Robert, le dico de l'Académie, et le
> Larousse (ce dernier reconnaît 'incroyant' comme sens secondaire, c'est
> vrai).

Il y a des chances qu'à eux quatre, ils aient raison.
siger
2017-12-30 12:34:57 UTC
Permalink
Raw Message
Chico T a écrit :

> Le 29/12/17 à 13:53, siger a écrit :

>> Le croyant croit en l'existence de dieu, il n'a pas de preuve
>> mais il y croit, c'est sa foi.
>> L'athée croit en l'inexistence de dieu, il n'a pas de preuve,
>> mais il y croit.

> Pour dire ça, tu dois connaître les raisonnements athées, y voir
> des sauts de foi. Tu peux nous en citer un exemple, STP ?

L'exemple est ci-dessus : le simple fait de croire en une chose non
prouvée.


>> Si on change sa définition dans le sens que vous proposez, il
>> faudra éventuellement trouver un autre mot.

> D'habitude, quand il manque un terme aux Français, ils en
> empruntent un à cette langue demi-sœur qui est l'anglais. Pour un
> athée réfléchi, on a proposé 'bright', qui veut dire
> 'intelligent'. Je ne l'aime pas trop, moi, mais tu en penses quoi
> ? :-)

Je ne sais pas, qu'est-ce qu'un "athée réfléchi" ?


--
siger
Michal
2017-12-30 15:45:41 UTC
Permalink
Raw Message
(Je réponds avec le genre inclusif)
à Chico T, qui nous a offert le 30/12/2017 à 09:21:30 :
> Le 29/12/17 à 13:53, siger a écrit :
>> Chico T a écrit :
>>> Le 28/12/17 à 19:04, siger a écrit :
>>>>
>>>
>>> Tu écartes mes arguments sans y répondre,
>>
>> On parle de définition d'un mot, ça ne s'argumente pas une fois que
>> c'est dans le dictionnaire. On peut discuter de sa pertinance,
>> proposer
>> à l'Acdémie Française une modification si vous voulez, mais ce
>> n'est
>> pas de ce dont je parle.

> Les dicos sont des ouvrages de référence qui constatent l'usage. Ce
> serait étonnant s'ils étaient parfaits - si un d'entre eux l'était,
> on n'aurait pas besoin des autres, et il n'aurait pas besoin de mises
> à jour.

> Sauf peut-être pour celui de l'Académie, qui a un siècle de retard,
> les dicos sont descriptifs. Les lexicographes sont habiles, mais ne
> peuvent pas tout savoir. En fin de compte ils ne font qu'enregistrer
> les sens que les francophones donnent aux mots français - et le
> francophones peuvent eux aussi se tromper. Ces sens peuvent donc être
> erronés (et changent avec le temps, d'ailleurs).

> Exemple : la définition du mot 'siphon' qui figure dans l'OED était
> erronée pendant un siècle, jusqu'à ce que quelqu'un le fasse
> remarquer.

> Alors, si, on peut parfaitement discuter de ce que disent les dicos.
> On est surtout motivé à le faire quand on est soi-même ciblé par ces
> sens. Je suis un athée, d'autres m'appellent athée - mais ce mot, tel
> que défini, donne une fausse image de ma pensée.

>>> Il ne l'est pas. Le plus souvent, ceux qui se disent athées y sont
>>> arrivés par la raison. Ils n'ont pas une croyance fondée sur la
>>> foi, mais une conclusion rationnelle, qui est l'aboutissement de
>>> divers raisonnements.
>>
>> Le croyant croit en l'existence de dieu, il n'a pas de preuve mais
>> il y
>> croit, c'est sa foi.
>> L'athée croit en l'inexistence de dieu, il n'a pas de preuve, mais
>> il y
>> croit.

> Pour dire ça, tu dois connaître les raisonnements athées, y voir des
> sauts de foi. Tu peux nous en citer un exemple, STP ?

>>> L'absence de croyance en les dieux n'est pas une croyance en leur
>>> absence.
>>
>> En effet, c'est pourquoi je trouve que la définition de "athée"
>> permet
>> de les différencier des non-coyants et des non-religieux.

> On a 'incroyant' et 'mécréant' - mais la question n'est pas là. Le
> fait est qu'on applique le mot 'athée' aux philosophes tels que
> Dawkins, Hitchens, Russell, et al. qui appartient au grand fleuve
> athée et qui n'ont aucune foi. Les dicos ne constatent pas cet usage,
> et sont donc dans l'erreur.

>> Si on change sa définition dans le sens que vous proposez, il
>> faudra
>> éventuellement trouver un autre mot.

> D'habitude, quand il manque un terme aux Français, ils en empruntent
> un à cette langue demi-sœur qui est l'anglais. Pour un athée
> réfléchi, on a proposé 'bright', qui veut dire 'intelligent'. Je ne
> l'aime pas trop, moi, mais tu en penses quoi ? :-)

Cela prête à confusion, entre le brillant et l'illuminé, il y aurait
peu de distance.
Un athée doué de raison, ce serait pléonastique.
Un athée conscient ou volontaire peut-être, bien que dans ce monde
envahi de religions il soit difficile d'être un athée inconscient.
On parle aussi d'athée déclaré.

Mais je partage votre définition directement issue du grec, sans dieu,
c'est suffisant pour moi.

--
Michal.
Musique et vins :
http://www.concertdelaloge.com/
http://quatuorcambiniparis.com/index.html
Pour (dé)lier les langues :
http://soifdailleurs.com/
Michele
2017-12-30 15:48:41 UTC
Permalink
Raw Message
Michal <***@dbmail.com.invalid> wrote:
> (Je réponds avec le genre inclusif)
> à Chico T, qui nous a offert le 30/12/2017 à 09:21:30 :
>> Le 29/12/17 à 13:53, siger a écrit :
>>> Chico T a écrit :
>
> Mais je partage votre définition directement issue du grec, sans dieu,
> c'est suffisant pour moi.
Pour moi aussi.
>



--
Michèle
siger
2017-12-30 17:40:42 UTC
Permalink
Raw Message
Michal a écrit :

> Un athée doué de raison, ce serait pléonastique.

Pourquoi ?


> On parle aussi d'athée déclaré.

Il y aurait donc l'athée et l'athée déclaré.

Ça me convient mais ce n'est pas du vocabulaire courant. Or quand on ne
comprend pas un mot, c'est d'abord dans le dictionnaire qu'on cherche
la réponse.


--
siger
Anansi
2017-12-30 16:15:43 UTC
Permalink
Raw Message
Le 30/12/2017 à 09:21, Chico T a écrit :
> Le 29/12/17 à 13:53, siger a écrit :
>> Chico T a écrit :
>>> Le 28/12/17 à 19:04, siger a écrit :
>>>> Chico T a écrit :
>>>>>
>>>>> Pour moi, c'est plus simple : un a-thée est quelqu'un qui ne
>>>>> croit en aucun dieu
>>>>
>>>> Je préfère la définition du dictionnaire car chacun peut s'y
>>>> référer et parce que ça permet de différencier quelqu'un qui
>>>> croit en l'inexistance de dieu (chrétien ou pas) de celui qui
>>>> s'en fou.
>>>
>>> Tu écartes mes arguments sans y répondre,
>>
>> On parle de définition d'un mot, ça ne s'argumente pas une fois que
>> c'est dans le dictionnaire. On peut discuter de sa pertinence, proposer
>> à l'Académie Française une modification si vous voulez, mais ce n'est
>> pas de ce dont je parle.
>
> Les dicos sont des ouvrages de référence qui constatent l'usage. Ce
> serait étonnant s'ils étaient parfaits - si un d'entre eux l'était, on
> n'aurait pas besoin des autres, et il n'aurait pas besoin de mises à jour.
>
> Sauf peut-être pour celui de l'Académie, qui a un siècle de retard, les
> dicos sont descriptifs. Les lexicographes sont habiles, mais ne peuvent
> pas tout savoir. En fin de compte ils ne font qu'enregistrer les sens
> que les francophones donnent aux mots français - et le francophones
> peuvent eux aussi se tromper. Ces sens peuvent donc être erronés (et
> changent avec le temps, d'ailleurs).
>
> Exemple : la définition du mot 'siphon' qui figure dans l'OED était
> erronée pendant un siècle, jusqu'à ce que quelqu'un le fasse remarquer.

On l'a vu plusieurs fois ici. Par exemple le mot « race » est passé de :
- Ensemble des ascendants et des descendants, lignée, famille.
entre le 14e et le 18e siècle, à :
- Catégorie de classement de l'espèce humaine selon des critères
morphologiques ou culturels, sans aucune base scientifique et dont
l'emploi est au fondement des divers racismes et de leurs pratiques.

Cette dernière définition n'a que quelques années et on a bien vu
qu'elle était loin d'être partagée.

> Alors, si, on peut parfaitement discuter de ce que disent les dicos. On
> est surtout motivé à le faire quand on est soi-même ciblé par ces sens.
> Je suis un athée, d'autres m'appellent athée - mais ce mot, tel que
> défini, donne une fausse image de ma pensée.

Oui, mais l'athéisme qu'on pourrait appeler scientifique est loin d'être
passé dans la culture au quotidien. Il suffit de voir les yeux ronds
quand on essaie d'expliquer les travaux de Gödel (incomplétude),
d'Heisenberg (incertitude) ou de Prigogine (complexité,
auto-organisation) pour comprendre que la vision du monde la plus
couramment partagée est celle de la philosophie et des sciences qui
existait entre le 16e et le 19e siècle : Le monde est simple, la science
en découvrira tous les secrets en le décomposant, la seule source de
l'organisation du monde est Dieu.

>>> Il ne l'est pas. Le plus souvent, ceux qui se disent athées y sont
>>> arrivés par la raison. Ils n'ont pas une croyance fondée sur la
>>> foi, mais une conclusion rationnelle, qui est l'aboutissement de
>>> divers raisonnements.

>> Le croyant croit en l'existence de dieu, il n'a pas de preuve mais il y
>> croit, c'est sa foi.
>> L'athée croit en l'inexistence de dieu, il n'a pas de preuve, mais il y
>> croit.

> Pour dire ça, tu dois connaître les raisonnements athées, y voir des
> sauts de foi. Tu peux nous en citer un exemple, STP ?

La vision de siger reste celle de la religion sur les athées, une
position opposée, symétrique, pas un courant de pensée original et détaché.

>>> L'absence de croyance en les dieux n'est pas une croyance en leur
>>> absence.

>> En effet, c'est pourquoi je trouve que la définition de "athée" permet
>> de les différencier des non-croyants et des non-religieux.

> On a 'incroyant' et 'mécréant' - mais la question n'est pas là. Le fait
> est qu'on applique le mot 'athée' aux philosophes tels que Dawkins,
> Hitchens, Russell, et al. qui appartient au grand fleuve athée et qui
> n'ont aucune foi. Les dicos ne constatent pas cet usage, et sont donc
> dans l'erreur.

Dans incroyant et mécréant, on a toujours la vision en symétrie.

>> Si on change sa définition dans le sens que vous proposez, il faudra
>> éventuellement trouver un autre mot.

> D'habitude, quand il manque un terme aux Français, ils en empruntent un
> à cette langue demi-sœur qui est l'anglais. Pour un athée réfléchi, on a
> proposé 'bright', qui veut dire 'intelligent'. Je ne l'aime pas trop,
> moi, mais tu en penses quoi ? :-)

Je pense qu'avec une société aussi imprégnée de religion que les pays
anglophones, on ne trouvera pas dans le langage courant.
Personnellement, je pense que le monde n'est pas téléologique et que
c'est aux croyants de prouver qu'il l'est.
Lanarcam
2017-12-30 16:36:34 UTC
Permalink
Raw Message
Le 30/12/2017 à 17:15, Anansi a écrit :
> Personnellement, je pense que le monde n'est pas téléologique et que
> c'est aux croyants de prouver qu'il l'est.
>
Le réglage fin de l'univers ?
Harp
2017-12-30 16:39:31 UTC
Permalink
Raw Message
Anansi:
> Le 30/12/2017 à 09:21, Chico T a écrit :

>> Exemple : la définition du mot 'siphon' qui figure dans l'OED était
>> erronée pendant un siècle, jusqu'à ce que quelqu'un le fasse remarquer.
>
> On l'a vu plusieurs fois ici. Par exemple le mot « race » est passé de :
> - Ensemble des ascendants et des descendants, lignée, famille.
> entre le 14e et le 18e siècle, à :
> - Catégorie de classement de l'espèce humaine selon des critères
> morphologiques ou culturels, sans aucune base scientifique et dont
> l'emploi est au fondement des divers racismes et de leurs pratiques.
>
> Cette dernière définition n'a que quelques années et on a bien vu
> qu'elle était loin d'être partagée.

D'autant plus qu'il s'agit de votre définition à vous, et non celle de
personnes sérieuses.
Harp
2017-12-30 16:44:27 UTC
Permalink
Raw Message
Anansi:

> Oui, mais l'athéisme qu'on pourrait appeler scientifique est loin d'être
> passé dans la culture au quotidien. Il suffit de voir les yeux ronds
> quand on essaie d'expliquer les travaux de Gödel (incomplétude),
> d'Heisenberg (incertitude) ou de Prigogine (complexité,
> auto-organisation) pour comprendre que la vision du monde la plus
> couramment partagée est celle de la philosophie et des sciences qui
> existait entre le 16e et le 19e siècle : Le monde est simple, la science
> en découvrira tous les secrets en le décomposant, la seule source de
> l'organisation du monde est Dieu.


ROTFL

http://4.bp.blogspot.com/-tlONq9rI-4Y/URdSchkk_oI/AAAAAAAAxGM/Qu5BKH9UlS8/s320/rotfl.PNG
siger
2017-12-30 17:40:46 UTC
Permalink
Raw Message
Anansi a écrit :

> La vision de siger reste celle de la religion sur les athées, une
> position opposée, symétrique, pas un courant de pensée original et
> détaché.

Je me suis contenté de lire le dictionnaire.

--
siger
Alabenne
2017-12-28 19:11:24 UTC
Permalink
Raw Message
Le 28/12/2017 à 12:39, siger a écrit :

>
> Le dictionnaire dit qu'un athée nie l'existance de dieu, c'est
> différent. Un athée critique ou se moque des religions, il affirme que
> dieu n'existe pas. Un non-religieux ne fait rien de tout ça.
>

ah et comment tu appelles celui qui s'en fout que dieu existe ou pas ?
Je crois me souvenir qu'Épicure professait que les dieux existaient,
mais que leur sérénité leur interdisait de s'occuper de nous et qu'on
avait donc rien à craindre d'eux, il était donc totalement inutile de
leur faire des génuflexions, de leur chanter des cantiques ou de leur
adresser des prières.
Quel nom donnes-tu à Épicure et ses adeptes ?




--
A E U S C !
siger
2017-12-28 19:17:57 UTC
Permalink
Raw Message
Alabenne a écrit :

> Le 28/12/2017 à 12:39, siger a écrit :
>
>>
>> Le dictionnaire dit qu'un athée nie l'existance de dieu, c'est
>> différent. Un athée critique ou se moque des religions, il
>> affirme que dieu n'existe pas. Un non-religieux ne fait rien de
>> tout ça.

> ah et comment tu appelles celui qui s'en fout que dieu existe ou
> pas ?

Je ne sais pas. Certains disent "agnostique", mais ce n'est pas
convainquant.
Non-croyant, non-religieux (comme dit ci-dessus), ...

Et toi ?

> Je crois me souvenir qu'Épicure professait que les dieux
> existaient, mais que leur sérénité leur interdisait de s'occuper
> de nous et qu'on avait donc rien à craindre d'eux, il était donc
> totalement inutile de leur faire des génuflexions, de leur chanter
> des cantiques ou de leur adresser des prières.
> Quel nom donnes-tu à Épicure et ses adeptes ?

Par exemple : non-religieux.

Et toi ?

On aussi imaginer qu'il a créé le ciel et la terre, puis qu'il soit
parti.

--
siger
Alabenne
2017-12-28 19:50:52 UTC
Permalink
Raw Message
Le 28/12/2017 à 20:17, siger a écrit :
> Alabenne a écrit :
>
>> Le 28/12/2017 à 12:39, siger a écrit :
>>
>>>
>>> Le dictionnaire dit qu'un athée nie l'existance de dieu, c'est
>>> différent. Un athée critique ou se moque des religions, il
>>> affirme que dieu n'existe pas. Un non-religieux ne fait rien de
>>> tout ça.
>
>> ah et comment tu appelles celui qui s'en fout que dieu existe ou
>> pas ?
>
> Je ne sais pas. Certains disent "agnostique", mais ce n'est pas
> convainquant.
> Non-croyant, non-religieux (comme dit ci-dessus), ...
>
> Et toi ?

ah ben moi je dis "athée", à défaut d'autre mot, et sans craindre de
fâcher de mr Robert, qui m'a l'air de parti-pris sur ce coup.

>
>> Je crois me souvenir qu'Épicure professait que les dieux
>> existaient, mais que leur sérénité leur interdisait de s'occuper
>> de nous et qu'on avait donc rien à craindre d'eux, il était donc
>> totalement inutile de leur faire des génuflexions, de leur chanter
>> des cantiques ou de leur adresser des prières.
>> Quel nom donnes-tu à Épicure et ses adeptes ?
>
> Par exemple : non-religieux.
>
> Et toi ?

athée, aussi. Pour la même raison.

>
> On aussi imaginer qu'il a créé le ciel et la terre, puis qu'il soit
> parti.
>

Il n'aurait rien créé du tout, personne ne s'en serait plaint.
Mais bon, il aurait été privé du spectacle du malheur de ses créatures.

--
A E U S C ! = Allah Est Un Sale Con !
siger
2017-12-28 20:08:54 UTC
Permalink
Raw Message
Alabenne a écrit :

> Le 28/12/2017 à 20:17, siger a écrit :

>>>> Le dictionnaire dit qu'un athée nie l'existance de dieu, c'est
>>>> différent. Un athée critique ou se moque des religions, il
>>>> affirme que dieu n'existe pas. Un non-religieux ne fait rien de
>>>> tout ça.

>>> ah et comment tu appelles celui qui s'en fout que dieu existe ou
>>> pas ?

>> Je ne sais pas. Certains disent "agnostique", mais ce n'est pas
>> convainquant.
>> Non-croyant, non-religieux (comme dit ci-dessus), ...

>> Et toi ?

> ah ben moi je dis "athée", à défaut d'autre mot, et sans craindre
> de fâcher de mr Robert, qui m'a l'air de parti-pris sur ce coup.

Donc tu ne peux pas faire la différence entre un militant anti-religion
ou simplement un athée et fier de l'être, et un indifférent.


>>> Je crois me souvenir qu'Épicure professait que les dieux
>>> existaient, mais que leur sérénité leur interdisait de s'occuper
>>> de nous et qu'on avait donc rien à craindre d'eux, il était donc
>>> totalement inutile de leur faire des génuflexions, de leur
>>> chanter des cantiques ou de leur adresser des prières.
>>> Quel nom donnes-tu à Épicure et ses adeptes ?

>> Par exemple : non-religieux.

>> Et toi ?

> athée, aussi. Pour la même raison.

Un athée qui croit en dieu(x), donc.

--
siger
Alabenne
2017-12-28 20:26:44 UTC
Permalink
Raw Message
Le 28/12/2017 à 21:08, siger a écrit :

>
> Donc tu ne peux pas faire la différence entre un militant anti-religion
> ou simplement un athée et fier de l'être,
> et un indifférent.

oui, et pour les français, c'est pareil, y en a qui chantent la
marseillaise, et d'autres pas. On le voit bien à chaque match de
l'équipe de France de foot.


>
>
>>>> Je crois me souvenir qu'Épicure professait que les dieux
>>>> existaient, mais que leur sérénité leur interdisait de s'occuper
>>>> de nous et qu'on avait donc rien à craindre d'eux, il était donc
>>>> totalement inutile de leur faire des génuflexions, de leur
>>>> chanter des cantiques ou de leur adresser des prières.
>>>> Quel nom donnes-tu à Épicure et ses adeptes ?
>
>>> Par exemple : non-religieux.
>
>>> Et toi ?
>
>> athée, aussi. Pour la même raison.
>
> Un athée qui croit en dieu(x), donc.
>

oui, qui le laisse tranquille, ne lui demande rien, qui n'en attend rien.

--
A E U S C !
Lanarcam
2017-12-28 19:18:58 UTC
Permalink
Raw Message
Le 28/12/2017 à 20:11, Alabenne a écrit :
> Le 28/12/2017 à 12:39, siger a écrit :
>
>>
>> Le dictionnaire dit qu'un athée nie l'existance de dieu, c'est
>> différent. Un athée critique ou se moque des religions, il affirme que
>> dieu n'existe pas. Un non-religieux ne fait rien de tout ça.
>>
>
> ah et comment tu appelles celui qui s'en fout que dieu existe ou pas ?
> Je crois me souvenir qu'Épicure professait que les dieux existaient,
> mais que leur sérénité leur interdisait de s'occuper de nous et qu'on
> avait donc rien à craindre d'eux, il était donc totalement inutile de
> leur faire des génuflexions, de leur chanter des cantiques ou de leur
> adresser des prières.
> Quel nom donnes-tu à Épicure et ses adeptes ?
>
Des polydéistes.
Alabenne
2017-12-28 19:53:50 UTC
Permalink
Raw Message
Le 28/12/2017 à 20:18, Lanarcam a écrit :
> Le 28/12/2017 à 20:11, Alabenne a écrit :
>> Le 28/12/2017 à 12:39, siger a écrit :
>>
>>>
>>> Le dictionnaire dit qu'un athée nie l'existance de dieu, c'est
>>> différent. Un athée critique ou se moque des religions, il affirme que
>>> dieu n'existe pas. Un non-religieux ne fait rien de tout ça.
>>>
>>
>> ah et comment tu appelles celui qui s'en fout que dieu existe ou pas ?
>> Je crois me souvenir qu'Épicure professait que les dieux existaient,
>> mais que leur sérénité leur interdisait de s'occuper de nous et qu'on
>> avait donc rien à craindre d'eux, il était donc totalement inutile de
>> leur faire des génuflexions, de leur chanter des cantiques ou de leur
>> adresser des prières.
>> Quel nom donnes-tu à Épicure et ses adeptes ?
>>
> Des polydéistes.

Oui, certes, ça ne dit qu'un aspect de leur foi, et néglige totalement
leur désintérêt total pour tout culte.



--
A E U S C !
Harp
2017-12-29 13:48:36 UTC
Permalink
Raw Message
siger:

> Je ne suis d'ailleurs pas sûr qu'Hitler était athée, selon la
> définition du dictionnaire.


Si, il l'était:

"Le christianisme est une rébellion contre la loi naturelle, une
protestation contre la nature. Poussé à sa logique extrême, le
christianisme signifierait la culture systématique de l’échec humain.
[...] Mais il n’est pas question que le national-socialisme se mette un
jour à singer la religion en établissant une forme de culte. Sa seule
ambition doit être de construire scientifiquement une doctrine qui ne
soit rien de plus qu’un hommage à la raison [...] Il n’est donc pas
opportun de nous lancer maintenant dans un combat avec les Églises. Le
mieux est de laisser le christianisme mourir de mort naturelle. Une
mort lente a quelque chose d’apaisant. Le dogme du christianisme
s’effrite devant les progrès de la science. La religion devra faire de
plus en plus de concessions. Les mythes se délabrent peu à peu. Il ne
reste plus qu’à prouver que dans la nature il n’existe aucune frontière
entre l’organique et l’inorganique. Quand la connaissance de l’univers
se sera largement répandue, quand la plupart des hommes sauront que les
étoiles ne sont pas des sources de lumière mais des mondes, peut-être
des mondes habités comme le nôtre, alors la doctrine chrétienne sera
convaincue d’absurdité [...] Tout bien considéré, nous n’avons aucune
raison de souhaiter que les Italiens et les Espagnols se libèrent de la
drogue du christianisme. Soyons les seuls à être immunisés contre cette
maladie."

Libres propos sur la guerre et la paix recueillis sur l’ordre de Martin
Bormann, Adolf Hitler, éd. Flammarion, 1952, t. 1, 10-14 octobre 1941,
p. 51-60
Anansi
2017-12-29 14:30:45 UTC
Permalink
Raw Message
Le 29/12/2017 à 14:48, Haro a écrit :
> siger:
>
>> Je ne suis d'ailleurs pas sûr qu'Hitler était athée, selon la
>> définition du dictionnaire.

> Si, il l'était:
> "Le christianisme est une rébellion contre la loi naturelle, une
> [...]
> maladie."

> Libres propos sur la guerre et la paix recueillis sur l’ordre de Martin
> Bormann, Adolf Hitler, éd. Flammarion, 1952, t. 1, 10-14 octobre 1941,
> p. 51-60

Vous ne répondez pas à la question. Certes il était anti-christianisme,
mais il croyait en un dieu et avait beaucoup d'admiration pour la
religion musulmane et, dans une certaine mesure, pour le shintoïsme.
Il n'était donc pas athée.
Lanarcam
2017-12-29 15:05:30 UTC
Permalink
Raw Message
Le 29/12/2017 à 15:30, Anansi a écrit :
>
> Vous ne répondez pas à la question. Certes il était anti-christianisme,
> mais il croyait en un dieu et avait beaucoup d'admiration pour la
> religion musulmane et, dans une certaine mesure, pour le shintoïsme.
> Il n'était donc pas athée.
>
Il était panthéiste comme beaucoup d'athées en fait. Il croyait
au dieu de la nature et de la race supérieure.
Anansi
2017-12-29 15:26:01 UTC
Permalink
Raw Message
Le 29/12/2017 à 16:05, Lanarcam a écrit :
> Le 29/12/2017 à 15:30, Anansi a écrit :

>> Vous ne répondez pas à la question. Certes il était anti-christianisme,
>> mais il croyait en un dieu et avait beaucoup d'admiration pour la
>> religion musulmane et, dans une certaine mesure, pour le shintoïsme.
>> Il n'était donc pas athée.

> Il était panthéiste comme beaucoup d'athées en fait. Il croyait
> au dieu de la nature et de la race supérieure.

Ce n'est pas ce qu'il dit dans le livre cité par Harp. Il était au
contraire opposé à un retour du culte de Wotan, à l'inverse d'autres nazis.
Lanarcam
2017-12-29 15:32:18 UTC
Permalink
Raw Message
Le 29/12/2017 à 16:26, Anansi a écrit :
> Le 29/12/2017 à 16:05, Lanarcam a écrit :
>> Le 29/12/2017 à 15:30, Anansi a écrit :
>
>>> Vous ne répondez pas à la question. Certes il était anti-christianisme,
>>> mais il croyait en un dieu et avait beaucoup d'admiration pour la
>>> religion musulmane et, dans une certaine mesure, pour le shintoïsme.
>>> Il n'était donc pas athée.
>
>> Il était panthéiste comme beaucoup d'athées en fait. Il croyait
>> au dieu de la nature et de la race supérieure.
>
> Ce n'est pas ce qu'il dit dans le livre cité par Harp. Il était au
> contraire opposé à un retour du culte de Wotan, à l'inverse d'autres nazis.
>
Le culte de Wotan n'est pas le panthéisme.
Anansi
2017-12-29 17:40:30 UTC
Permalink
Raw Message
Le 29/12/2017 à 16:32, Lanarcam a écrit :
> Le 29/12/2017 à 16:26, Anansi a écrit :
>> Le 29/12/2017 à 16:05, Lanarcam a écrit :
>>> Le 29/12/2017 à 15:30, Anansi a écrit :

>>>> Vous ne répondez pas à la question. Certes il était anti-christianisme,
>>>> mais il croyait en un dieu et avait beaucoup d'admiration pour la
>>>> religion musulmane et, dans une certaine mesure, pour le shintoïsme.
>>>> Il n'était donc pas athée.

>>> Il était panthéiste comme beaucoup d'athées en fait. Il croyait
>>> au dieu de la nature et de la race supérieure.

>> Ce n'est pas ce qu'il dit dans le livre cité par Harp. Il était au
>> contraire opposé à un retour du culte de Wotan, à l'inverse d'autres nazis.

> Le culte de Wotan n'est pas le panthéisme.

Si vous pensez à quelque chose comme le spinozisme, il ne dit pas ça non
plus.
Lanarcam
2017-12-29 17:48:01 UTC
Permalink
Raw Message
Le 29/12/2017 à 18:40, Anansi a écrit :
> Le 29/12/2017 à 16:32, Lanarcam a écrit :
>> Le 29/12/2017 à 16:26, Anansi a écrit :
>>> Le 29/12/2017 à 16:05, Lanarcam a écrit :
>>>> Le 29/12/2017 à 15:30, Anansi a écrit :
>
>>>>> Vous ne répondez pas à la question. Certes il était anti-christianisme,
>>>>> mais il croyait en un dieu et avait beaucoup d'admiration pour la
>>>>> religion musulmane et, dans une certaine mesure, pour le shintoïsme.
>>>>> Il n'était donc pas athée.
>
>>>> Il était panthéiste comme beaucoup d'athées en fait. Il croyait
>>>> au dieu de la nature et de la race supérieure.
>
>>> Ce n'est pas ce qu'il dit dans le livre cité par Harp. Il était au
>>> contraire opposé à un retour du culte de Wotan, à l'inverse d'autres nazis.
>
>> Le culte de Wotan n'est pas le panthéisme.
>
> Si vous pensez à quelque chose comme le spinozisme, il ne dit pas ça non
> plus.
>
Un dieu immanent :

"On est ou bien chrétien ou bien allemand, mais on ne peut être les
deux à la fois"

« Pour notre peuple, au contraire, la religion est affaire
capitale. Tout dépend de savoir s'il restera fidèle à la religion
judéo-chrétienne et à la morale servile de la pitié, ou s'il aura
une foi nouvelle, forte, héroïque, en un Dieu immanent dans la
nature, en un Dieu immanent dans la nation même, en un
Dieu indiscernable de son destin et de son sang.»

« Nos paysans n'ont pas oublié leurs croyances d'autrefois, la
vieille religion vit toujours. Elle n'est que recouverte par
la mythologie chrétienne, qui est venue se superposer, comme
une couche de suif, et a conservé le contenu du pot.»

Adolf Hitler
Anansi
2017-12-30 15:19:47 UTC
Permalink
Raw Message
Le 29/12/2017 à 18:48, Lanarcam a écrit :
> Le 29/12/2017 à 18:40, Anansi a écrit :
>> Le 29/12/2017 à 16:32, Lanarcam a écrit :
>>> Le 29/12/2017 à 16:26, Anansi a écrit :
>>>> Le 29/12/2017 à 16:05, Lanarcam a écrit :
>>>>> Le 29/12/2017 à 15:30, Anansi a écrit :

>>>>>> Vous ne répondez pas à la question. Certes il était anti-christianisme,
>>>>>> mais il croyait en un dieu et avait beaucoup d'admiration pour la
>>>>>> religion musulmane et, dans une certaine mesure, pour le shintoïsme.
>>>>>> Il n'était donc pas athée.

>>>>> Il était panthéiste comme beaucoup d'athées en fait. Il croyait
>>>>> au dieu de la nature et de la race supérieure.

>>>> Ce n'est pas ce qu'il dit dans le livre cité par Harp. Il était au
>>>> contraire opposé à un retour du culte de Wotan, à l'inverse d'autres nazis.

>>> Le culte de Wotan n'est pas le panthéisme.

>> Si vous pensez à quelque chose comme le spinozisme, il ne dit pas ça non
>> plus.

> Un dieu immanent :

> "On est ou bien chrétien ou bien allemand, mais on ne peut être les
> deux à la fois"

> « Pour notre peuple, au contraire, la religion est affaire
> capitale. Tout dépend de savoir s'il restera fidèle à la religion
> judéo-chrétienne et à la morale servile de la pitié, ou s'il aura
> une foi nouvelle, forte, héroïque, en un Dieu immanent dans la
> nature, en un Dieu immanent dans la nation même, en un
> Dieu indiscernable de son destin et de son sang.»

> « Nos paysans n'ont pas oublié leurs croyances d'autrefois, la
> vieille religion vit toujours. Elle n'est que recouverte par
> la mythologie chrétienne, qui est venue se superposer, comme
> une couche de suif, et a conservé le contenu du pot.»

> Adolf Hitler

C'est un peu contradictoire avec certaines autres déclarations de sa
part sur la « vieille religion », mais ce qui est certain c'est qu'il
est /Gottglaubig/, que ce soit déiste ou panthéiste. Ce n'est pas un athée.
Lanarcam
2017-12-29 18:12:08 UTC
Permalink
Raw Message
Le 29/12/2017 à 18:40, Anansi a écrit :
> Le 29/12/2017 à 16:32, Lanarcam a écrit :
>> Le 29/12/2017 à 16:26, Anansi a écrit :
>>> Le 29/12/2017 à 16:05, Lanarcam a écrit :
>>>> Le 29/12/2017 à 15:30, Anansi a écrit :
>
>>>>> Vous ne répondez pas à la question. Certes il était anti-christianisme,
>>>>> mais il croyait en un dieu et avait beaucoup d'admiration pour la
>>>>> religion musulmane et, dans une certaine mesure, pour le shintoïsme.
>>>>> Il n'était donc pas athée.
>
>>>> Il était panthéiste comme beaucoup d'athées en fait. Il croyait
>>>> au dieu de la nature et de la race supérieure.
>
>>> Ce n'est pas ce qu'il dit dans le livre cité par Harp. Il était au
>>> contraire opposé à un retour du culte de Wotan, à l'inverse d'autres nazis.
>
>> Le culte de Wotan n'est pas le panthéisme.
>
> Si vous pensez à quelque chose comme le spinozisme, il ne dit pas ça non
> plus.
>
Il y a aussi ce que dit l'encyclique "Mit brennender Sorge" :

« Mit brennender Sorge » dénonce également le néopaganisme
nazi en affirmant : « Qui, par une confusion panthéiste,
identifie Dieu avec l’univers, en matérialisant Dieu dans
le monde, et en déifiant le monde en Dieu, n’appartient pas
aux vrais croyants ».

L’encyclique condamnne sans ambage la conception raciale
du nazisme qui « divinise dans un culte idolâtre » la terre
et le sang, et « pervertit et falsifie l’ordre créé et imposé
par Dieu ».

Elle dénonce « l’erreur de parler d’un dieu national,
d’une religion nationale, et la tentative d’emprisonner
dans les limites d’un seul peuple, de réduire ethniquement
à une seule race, le Dieu créateur du monde devant la grandeur
face à laquelle les nations sont petites comme des gouttes
d’eau ».
Michal
2017-12-29 18:30:16 UTC
Permalink
Raw Message
(Je réponds avec le genre inclusif)
à Lanarcam, qui nous a offert le 29/12/2017 à 19:12:08 :
> Le 29/12/2017 à 18:40, Anansi a écrit :
>> Le 29/12/2017 à 16:32, Lanarcam a écrit :
>>> Le 29/12/2017 à 16:26, Anansi a écrit :
>>
>>> Le culte de Wotan n'est pas le panthéisme.
>>
>> Si vous pensez à quelque chose comme le spinozisme, il ne dit pas
>> ça non
>> plus.
>>
> Il y a aussi ce que dit l'encyclique "Mit brennender Sorge" :

> « Mit brennender Sorge » dénonce également le néopaganisme
> nazi en affirmant : « Qui, par une confusion panthéiste,
> identifie Dieu avec l’univers, en matérialisant Dieu dans
> le monde, et en déifiant le monde en Dieu, n’appartient pas
> aux vrais croyants ».

> L’encyclique condamnne sans ambage la conception raciale
> du nazisme qui « divinise dans un culte idolâtre » la terre
> et le sang, et « pervertit et falsifie l’ordre créé et imposé
> par Dieu ».

> Elle dénonce « l’erreur de parler d’un dieu national,
> d’une religion nationale, et la tentative d’emprisonner
> dans les limites d’un seul peuple, de réduire ethniquement
> à une seule race, le Dieu créateur du monde devant la grandeur
> face à laquelle les nations sont petites comme des gouttes
> d’eau ».

Le problème d'A.H., c'est que dès qu'on le cite, c'est Dieu qui gagne à
la fin.

/Et pas les Allemands, comme disait l'Anglais/.

--
Michal.
Musique et vins :
http://www.concertdelaloge.com/
http://quatuorcambiniparis.com/index.html
Pour (dé)lier les langues :
http://soifdailleurs.com/
Lanarcam
2017-12-29 18:36:46 UTC
Permalink
Raw Message
Le 29/12/2017 à 19:30, Michal a écrit :
> (Je réponds avec le genre inclusif)
> à Lanarcam, qui nous a offert le 29/12/2017 à 19:12:08 :
>> Le 29/12/2017 à 18:40, Anansi a écrit :
>>> Le 29/12/2017 à 16:32, Lanarcam a écrit :
>>>> Le 29/12/2017 à 16:26, Anansi a écrit :
>>>
>>>> Le culte de Wotan n'est pas le panthéisme.
>>>
>>> Si vous pensez à quelque chose comme le spinozisme, il ne dit pas ça non
>>> plus.
>>>
>> Il y a aussi ce que dit l'encyclique "Mit brennender Sorge" :
>
>> « Mit brennender Sorge » dénonce également le néopaganisme
>> nazi en affirmant : « Qui, par une confusion panthéiste,
>> identifie Dieu avec l’univers, en matérialisant Dieu dans
>> le monde, et en déifiant le monde en Dieu, n’appartient pas
>> aux vrais croyants ».
>
>> L’encyclique condamnne sans ambage la conception raciale
>> du nazisme qui « divinise dans un culte idolâtre » la terre
>> et le sang, et « pervertit et falsifie l’ordre créé et imposé
>> par Dieu ».
>
>> Elle dénonce « l’erreur de parler d’un dieu national,
>> d’une religion nationale, et la tentative d’emprisonner
>> dans les limites d’un seul peuple, de réduire ethniquement
>> à une seule race, le Dieu créateur du monde devant la grandeur
>> face à laquelle les nations sont petites comme des gouttes
>> d’eau ».
>
> Le problème d'A.H., c'est que dès qu'on le cite, c'est Dieu qui gagne à
> la fin.

Ce n'est donc pas un problème ;)

> /Et pas les Allemands, comme disait l'Anglais/.
>
Michal
2017-12-30 15:52:03 UTC
Permalink
Raw Message
(Je réponds avec le genre inclusif)
à Lanarcam, qui nous a offert le 29/12/2017 à 19:36:46 :
> Le 29/12/2017 à 19:30, Michal a écrit :
>> (Je réponds avec le genre inclusif)
>> à Lanarcam, qui nous a offert le 29/12/2017 à 19:12:08 :
>>> Le 29/12/2017 à 18:40, Anansi a écrit :
>>>>
>>> Il y a aussi ce que dit l'encyclique "Mit brennender Sorge" :
>>
>>> « Mit brennender Sorge » dénonce également le néopaganisme
>>> nazi en affirmant : « Qui, par une confusion panthéiste,
>>> identifie Dieu avec l’univers, en matérialisant Dieu dans
>>> le monde, et en déifiant le monde en Dieu, n’appartient pas
>>> aux vrais croyants ».
>>
>>> L’encyclique condamnne sans ambage la conception raciale
>>> du nazisme qui « divinise dans un culte idolâtre » la terre
>>> et le sang, et « pervertit et falsifie l’ordre créé et imposé
>>> par Dieu ».
>>
>>> Elle dénonce « l’erreur de parler d’un dieu national,
>>> d’une religion nationale, et la tentative d’emprisonner
>>> dans les limites d’un seul peuple, de réduire ethniquement
>>> à une seule race, le Dieu créateur du monde devant la grandeur
>>> face à laquelle les nations sont petites comme des gouttes
>>> d’eau ».
>>
>> Le problème d'A.H., c'est que dès qu'on le cite, c'est Dieu qui
>> gagne à la fin.

> Ce n'est donc pas un problème ;)

Triste alternative !

/Combien de morts en leur nom/ ?

--
Michal.
Musique et vins :
http://www.concertdelaloge.com/
http://quatuorcambiniparis.com/index.html
Pour (dé)lier les langues :
http://soifdailleurs.com/
Alabenne
2017-12-29 19:19:11 UTC
Permalink
Raw Message
Le 29/12/2017 à 19:12, Lanarcam a écrit :

> « Mit brennender Sorge » dénonce également le néopaganisme
> nazi en affirmant : « Qui, par une confusion panthéiste,
> identifie Dieu avec l’univers, en matérialisant Dieu dans
> le monde, et en déifiant le monde en Dieu, n’appartient pas
> aux vrais croyants ».
>
> L’encyclique condamnne sans ambage la conception raciale
> du nazisme qui « divinise dans un culte idolâtre » la terre
> et le sang, et « pervertit et falsifie l’ordre créé et imposé
> par Dieu ».
>
> Elle dénonce « l’erreur de parler d’un dieu national,
> d’une religion nationale, et la tentative d’emprisonner
> dans les limites d’un seul peuple, de réduire ethniquement
> à une seule race, le Dieu créateur du monde

oui, il oublie de dire créateur aussi des tiques, des moustiques,
des virus, des microbes. vraiment un sale con.



> devant la grandeur
> face à laquelle les nations sont petites comme des gouttes
> d’eau ».


--
A E U S C !
Harp
2017-12-26 04:30:27 UTC
Permalink
Raw Message
Pépé à chênes:
> Sur LeFigaro.fr :
>
> « Joyeux Noël, bonnes fêtes de fin d'année ou... joyeux décembre? Dans un
> climat de crispation sur les symboles religieux, Noël est devenu un terrain
> d'affrontement privilégié entre les laïcistes, les défenseurs des racines
> chrétiennes de la France et ceux qui déplorent une montée du «politiquement
> religieux». Au-delà de la bataille des crèches, l'emploi du mot «Noël» et les
> références à la célébration de la nativité charrient également leur lot de
> polémiques. »


Selon la onzième édition de l’Encyclopaedia Britannica : « En 1644, les
Puritains anglais interdirent toutes réjouissances ou services
religieux [pour Noël] par décret du Parlement, au prétexte qu’il
s’agissait d’une fête païenne » (article : “Christmas”). Quand le roi
Charles II restaura la monarchie, cette interdiction fut levée, mais
elle fut maintenue dans un grand nombre de colonies, en Amérique du
Nord. Ce n’est que dans les années 1840, que Noël fut admis comme un
jour férié dans le Massachusetts.

https://www.mondedemain.org/revues/2004/septembre-decembre/noel-est-il-chretien
Jean-Pierre Kuypers
2017-12-26 09:51:12 UTC
Permalink
Raw Message
In article (Dans l'article) <5a418169$0$7178$***@news.free.fr>, Le
Pépé à chênes <Ignace-Lou-***@la-chourmo.org> wrote (écrivait) :

> Joyeux Noël, bonnes fêtes de fin d'année ou... joyeux décembre?

Joyeux solstice !?...

Le solstice était fêté déjà dans l'Antiquité.

Cela explique que Marie et Joseph ont justement choisi ce moment pour
faire un voyage, à l'instar de ce qui se fait actuellement pour les
spores dits verts.

--
Jean-Pierre Kuypers
Harp
2017-12-26 09:59:51 UTC
Permalink
Raw Message
Jean-Pierre Kuypers:
> In article (Dans l'article) <5a418169$0$7178$***@news.free.fr>, Le
> Pépé à chênes <Ignace-Lou-***@la-chourmo.org> wrote (écrivait) :
>
>> Joyeux Noël, bonnes fêtes de fin d'année ou... joyeux décembre?
>
> Joyeux solstice !?...
>
> Le solstice était fêté déjà dans l'Antiquité.
>
> Cela explique que Marie et Joseph ont justement choisi ce moment pour
> faire un voyage, à l'instar de ce qui se fait actuellement pour les
> spores dits verts.

Plaisanterie à part, où sont donc les crispations et polémiques autour
de l'emploi du mot «Noël» ?

Comme tout le monde, je dis "bonnes fêtes de fin d'année" à ceux que je
reverrai en janvier, pas dans le but d'éviter de dire "Joyeux Noël".
Gloops
2017-12-28 01:28:49 UTC
Permalink
Raw Message
On 26/12/2017 10:59, Harp wrote:
> Jean-Pierre Kuypers:
>> In article (Dans l'article) <5a418169$0$7178$***@news.free.fr>, Le
>> Pépé à chênes <Ignace-Lou-***@la-chourmo.org> wrote (écrivait) :
>>
>>> Joyeux Noël, bonnes fêtes de fin d'année ou... joyeux décembre?
>>
>> Joyeux solstice !?...
>>
>> Le solstice était fêté déjà dans l'Antiquité.
>>
>> Cela explique que Marie et Joseph ont justement choisi ce moment pour
>> faire un voyage, à l'instar de ce qui se fait actuellement pour les
>> spores dits verts.
>
> Plaisanterie à part, où sont donc les crispations et polémiques autour
> de l'emploi du mot «Noël» ?
>
> Comme tout le monde, je dis "bonnes fêtes de fin d'année" à ceux que je
> reverrai en janvier, pas dans le but d'éviter de dire "Joyeux Noël".


Il est vrai que la coutume est de dire "Joyeux Noël et bonne année".

Bien sûr si on est en visite chez des Musulmans, on n'est pas obligé de
faire exprès.

--
Besoin d'un autre système, pas d'un autre gouvernement.
Harp
2017-12-28 06:39:17 UTC
Permalink
Raw Message
Gloops:
> On 26/12/2017 10:59, Harp wrote:
>> Jean-Pierre Kuypers:
>>> In article (Dans l'article) <5a418169$0$7178$***@news.free.fr>, Le
>>> Pépé à chênes <Ignace-Lou-***@la-chourmo.org> wrote (écrivait) :
>>>
>>>> Joyeux Noël, bonnes fêtes de fin d'année ou... joyeux décembre?
>>>
>>> Joyeux solstice !?...
>>>
>>> Le solstice était fêté déjà dans l'Antiquité.
>>>
>>> Cela explique que Marie et Joseph ont justement choisi ce moment pour
>>> faire un voyage, à l'instar de ce qui se fait actuellement pour les
>>> spores dits verts.
>>
>> Plaisanterie à part, où sont donc les crispations et polémiques autour de
>> l'emploi du mot «Noël» ?
>>
>> Comme tout le monde, je dis "bonnes fêtes de fin d'année" à ceux que je
>> reverrai en janvier, pas dans le but d'éviter de dire "Joyeux Noël".
>
>
> Il est vrai que la coutume est de dire "Joyeux Noël et bonne année".
>
> Bien sûr si on est en visite chez des Musulmans, on n'est pas obligé de faire
> exprès.

La nouvelle année musulmane ne tombe pas le 1er janvier, et le nouvel
an chinois pas davantage. En France, les uns et les autres diront
pourtant bientôt "bonne année" comme tout le monde.
Geo
2017-12-28 07:02:52 UTC
Permalink
Raw Message
Bonjour

> Il est vrai que la coutume est de dire "Joyeux Noël et bonne année".
>
> Bien sûr si on est en visite chez des Musulmans, on n'est pas obligé de faire
> exprès.

D'ailleurs, le maire n'invite-t-il pas toute la population à l'arbre de
Noël ?
Harp
2017-12-28 07:14:17 UTC
Permalink
Raw Message
Geo:
> Bonjour
>
>> Il est vrai que la coutume est de dire "Joyeux Noël et bonne année".
>>
>> Bien sûr si on est en visite chez des Musulmans, on n'est pas obligé de
>> faire exprès.
>
> D'ailleurs, le maire n'invite-t-il pas toute la population à l'arbre de Noël
> ?

Il dit même "arbre de Noël" pour ne pas discriminer les sapins des
épicéas.
Michal
2017-12-26 14:23:31 UTC
Permalink
Raw Message
(Je réponds avec le genre inclusif)
à Le Pépé à chênes, qui nous a offert le 25/12/2017 à 23:53:27 :
> Sur LeFigaro.fr :

> « Joyeux Noël, bonnes fêtes de fin d'année ou... joyeux décembre?
> Dans un climat de crispation sur les symboles religieux, Noël est
> devenu un terrain d'affrontement privilégié entre les laïcistes, les
> défenseurs des racines chrétiennes de la France et ceux qui déplorent
> une montée du «politiquement religieux». Au-delà de la bataille des
> crèches, l'emploi du mot «Noël» et les références à la célébration de
> la nativité charrient également leur lot de polémiques. »

La seule chose qui vaille, et vous n'êtes pas obligé de comprendre les
paroles :
https://www.youtube.com/watch?v=zpaNo4mWRBE

/Jauchzet/ !

--
Michal.
Musique et vins :
http://www.concertdelaloge.com/
http://quatuorcambiniparis.com/index.html
Pour (dé)lier les langues :
http://soifdailleurs.com/
Chico T
2017-12-27 08:21:55 UTC
Permalink
Raw Message
Le 25/12/17 à 22:53, Le Pépé à chênes a écrit :
>     Sur LeFigaro.fr :
>
>     « Joyeux Noël, bonnes fêtes de fin d'année ou... joyeux décembre?
> Dans un climat de crispation sur les symboles religieux, Noël est devenu
> un terrain d'affrontement privilégié entre les laïcistes, les défenseurs
> des racines chrétiennes de la France et ceux qui déplorent une montée du
> «politiquement religieux». Au-delà de la bataille des crèches, l'emploi
> du mot «Noël» et les références à la célébration de la nativité
> charrient également leur lot de polémiques. »

C'est vrai que le mot 'Noël' n'est pas sur toutes les lèvres :

<https://i2-prod.somersetlive.co.uk/incoming/article778950.ece/ALTERNATES/s615b/The-new-Greggs-nativity-scene.jpg>

(C'est de la pub pour une boulangerie.)
joye
2017-12-27 14:14:56 UTC
Permalink
Raw Message
On 12/25/2017 4:53 PM, Le Pépé à chênes wrote:

>     « Joyeux Noël, bonnes fêtes de fin d'année ou... joyeux décembre?

Je préfère "Felíz Solstice" (pour la rime).

> Dans un climat de crispation sur les symboles religieux, Noël est devenu
> un terrain d'affrontement privilégié entre les laïcistes, les défenseurs
> des racines chrétiennes de la France

Oh ? N'y avait rien avant le fier sicambre ? Tiens.

> et ceux qui déplorent une montée du
> «politiquement religieux». Au-delà de la bataille des crèches, l'emploi
> du mot «Noël» et les références à la célébration de la nativité
> charrient également leur lot de polémiques. »

Synonymes du mot "hypocrisie" :

affectation
bigoterie
bigotisme
cabotinage
cafarderie
cafardise
cagoterie
cagotisme
casuistique
cautèle
chafouinerie
chattemite
comédie
déloyauté
détour
dévotion
dissimulation
double-jeu
escobarderie
félonie
fausseté
faux-semblant
feinte
flatterie
fourberie
fraude
grimace
imposture
jésuitisme
machiavélisme
manège
mascarade
mensonge
momerie
papelardise
patelinage
pharisaïsme
pudibonderie
simagrée
simagrées
simulacre
simulation
singerie
sournoiserie
tartuferie
trahison

auxquels on peut ajouter "joyeuxnoëlisme" et "meilleursvoeuxaction".

Autrement dit, les saloperies qui sortent de la bouche des prétendus
chrétiens pendant le reste de l'année ne sont pas trop catholiques, même
une fois par an.
Harp
2017-12-27 16:00:39 UTC
Permalink
Raw Message
joye:
> Synonymes du mot "hypocrisie" :
>
> affectation
(...)
> trahison

Cette liste est-elle une compilation personnelle ?
Vous pouvez facilement en reballer 90%.

>
> auxquels on peut ajouter "joyeuxnoëlisme" et "meilleursvoeuxaction".
>
> Autrement dit, les saloperies qui sortent de la bouche des prétendus
> chrétiens pendant le reste de l'année ne sont pas trop catholiques, même une
> fois par an.

??

Comment distinguer les prétendus chrétiens des chrétiens non prétendus
?
Harp
2017-12-27 16:17:26 UTC
Permalink
Raw Message
>> Synonymes du mot "hypocrisie" :
>>
>> affectation
> (...)
>> trahison
>
> Cette liste est-elle une compilation personnelle ?
> Vous pouvez facilement en reballer 90%.

remballer.


>> auxquels on peut ajouter "joyeuxnoëlisme" et "meilleursvoeuxaction".
>>
>> Autrement dit, les saloperies qui sortent de la bouche des prétendus
>> chrétiens pendant le reste de l'année ne sont pas trop catholiques, même
>> une fois par an.
>
> ??
>
> Comment distinguer les prétendus chrétiens des chrétiens non prétendus ?
Loading...