Discussion:
Pourquoi les blancs sont-ils des «expats» alors que tous les autres sont des «immigrés»?
(trop ancien pour répondre)
Le Pépé à chaines
2017-07-15 20:42:47 UTC
Permalink
Raw Message
Sur Slate.fr :

« «Les Africains sont des immigrés. Les Arabes sont des immigrés. Les
Asiatiques sont des immigrés. Pourtant, les Européens sont des expats
parce qu'ils ne peuvent pas être au même niveau que les autres ethnies.
Ils sont supérieurs. Immigrés est une façon de dire “races inférieures”.» »

Je me demande s'il n'y a pas une distinction qui est en train de se
faire entre expat et émigré, une distinction basée principalement sur le
fait que l'expat quitte son pays par choix, que ce soit pour le travail
ou un meilleur cadre de vie, alors que l'émigré fuit une situation
économique ou politique, la famine...
joye
2017-07-15 22:02:45 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Le Pépé à chaines
Je me demande s'il n'y a pas une distinction qui est en train de se
faire entre expat et émigré, une distinction basée principalement sur le
fait que l'expat quitte son pays par choix, que ce soit pour le travail
ou un meilleur cadre de vie, alors que l'émigré fuit une situation
économique ou politique, la famine...
On a les mêmes mots en anglais.

La différence entre les deux, me semble-t-il, est que toute personne
vivant hors son pays es un ex-pat, mais l'immigré a l'intention de
rester dans son pays d'adoption.

À l'époque où je vivais en France, j'étais une ex-pat mais pas une
immigrée. Si j'y étais restée, je serais devenue une immigrée.
Le Pépé à chaines
2017-07-15 22:11:31 UTC
Permalink
Raw Message
Post by joye
Post by Le Pépé à chaines
Je me demande s'il n'y a pas une distinction qui est en train de se
faire entre expat et émigré, une distinction basée principalement sur le
fait que l'expat quitte son pays par choix, que ce soit pour le travail
ou un meilleur cadre de vie, alors que l'émigré fuit une situation
économique ou politique, la famine...
On a les mêmes mots en anglais.
La différence entre les deux, me semble-t-il, est que toute personne
vivant hors son pays es un ex-pat, mais l'immigré a l'intention de
rester dans son pays d'adoption.
À l'époque où je vivais en France, j'étais une ex-pat mais pas une
immigrée. Si j'y étais restée, je serais devenue une immigrée.
Oui, je serais d'accord avec toi, mais j'ai vu, lu des reportages où
des personnes sont dans le pays étranger depuis des années et sont
traités d'expats. À partir de combien de temps passe-t-on alors du
"statut" d'expat à celui d'émigré ?
Jean-Pierre Kuypers
2017-07-15 22:39:31 UTC
Permalink
Raw Message
À partir de combien de temps passe-t-on alors du "statut" d'expat à
celui d'émigré ?
C'est en effet la question !

Angela s'est montrée fort désappointée de constater que les Turcs que
l'Allemagne tentait d'intégrer parce qu'émigrés n'étaient en fait que
des expats qui s'empress(ai)ent de retourner en Turquie dès l'âge de la
retraite.

Par ailleurs, les Belges émigrés au Congo ne peuvent pas devenir
Congolais. Ils doivent rester expats jusqu'à leur mort ou le retour au
pays.

Enfin ! au delà du statut d'émigré se pointe celui d'indigène.
Il arrive même qu'un émigré italien devienne tellement fritophage qu'il
atteigne un niveau d'indigénéité suffisant pour devenir Premier
Ministre, nommé par la Roi.
--
Jean-Pierre Kuypers

Veuillez émigrer les phrases dans leur con-
texte avant de passer sciemment.
BéCé
2017-07-19 19:09:10 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Jean-Pierre Kuypers
À partir de combien de temps passe-t-on alors du "statut" d'expat à
celui d'émigré ?
C'est en effet la question !
Angela s'est montrée fort désappointée de constater que les Turcs que
l'Allemagne tentait d'intégrer parce qu'émigrés n'étaient en fait que
des expats qui s'empress(ai)ent de retourner en Turquie dès l'âge de la
retraite.
Par ailleurs, les Belges émigrés au Congo ne peuvent pas devenir
Congolais. Ils doivent rester expats jusqu'à leur mort ou le retour au
pays.
Enfin ! au delà du statut d'émigré se pointe celui d'indigène.
Il arrive même qu'un émigré italien devienne tellement fritophage qu'il
atteigne un niveau d'indigénéité suffisant pour devenir Premier
Ministre, nommé par la Roi.
Tu oublies de dire que ton Souverain, dans sa grande sagesse, l'obligea
au port du nœud papillon pour qu'ainsi on puisse repérer l'origine
douteuse de cet homme à ce nœud qui, dans son pays de naissance,
constituait son seul vêtement.

http://tinyurl.com/y934pr5m
--
BéCé
www.bernardcordier.com
joye
2017-07-16 01:30:48 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Le Pépé à chaines
Oui, je serais d'accord avec toi, mais j'ai vu, lu des reportages
où des personnes sont dans le pays étranger depuis des années et sont
traités d'expats. À partir de combien de temps passe-t-on alors du
"statut" d'expat à celui d'émigré ?
Facile : tant qu'on ne cherche pas la nationalité du pays où l'on vit.

Si je vivais en France sans chercher à devenir française, par exemple.
Harp
2017-07-16 09:31:00 UTC
Permalink
Raw Message
Post by joye
Post by Le Pépé à chaines
Oui, je serais d'accord avec toi, mais j'ai vu, lu des reportages où
des personnes sont dans le pays étranger depuis des années et sont traités
d'expats. À partir de combien de temps passe-t-on alors du "statut" d'expat
à celui d'émigré ?
Facile : tant qu'on ne cherche pas la nationalité du pays où l'on vit.
Si je vivais en France sans chercher à devenir française, par exemple.
Ah non. On peut être immigré sans prendre la nationalité du pays
d'accueil.

L'acteur Lino Ventura est arrivé en France à l'âge de 7 ans en
provenance d'Italie. Cet immigré n'a jamais pris la nationalité
française.
joye
2017-07-16 12:37:06 UTC
Permalink
Raw Message
Post by joye
Si je vivais en France sans chercher à devenir française, par exemple.
Ah non. On peut être immigré sans prendre la nationalité du pays d'accueil.
J'ai dit "chercher à". On n'est pas automatiquement accordé la citoyenneté.
L'acteur Lino Ventura est arrivé en France à l'âge de 7 ans en
provenance d'Italie. Cet immigré n'a jamais pris la nationalité française.
C'est alors un ex-pat.
Olivier Miakinen
2017-07-16 14:26:57 UTC
Permalink
Raw Message
Post by joye
C'est alors un ex-pat.
Pourquoi ce trait d'union ? Ce n'est pas un ancien pat !
--
Olivier Miakinen
Santa Claup
2017-07-16 16:37:46 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Olivier Miakinen
Post by joye
C'est alors un ex-pat.
Pourquoi ce trait d'union ? Ce n'est pas un ancien pat !
Alimentaire, si si...
Olivier Miakinen
2017-07-17 10:58:17 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Santa Claup
Post by Olivier Miakinen
Post by joye
C'est alors un ex-pat.
Pourquoi ce trait d'union ? Ce n'est pas un ancien pat !
Alimentaire, si si...
Une « ex-pâte » ?
--
Olivier Miakinen
BéCé
2017-07-17 11:07:44 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Olivier Miakinen
Post by Santa Claup
Post by Olivier Miakinen
Post by joye
C'est alors un ex-pat.
Pourquoi ce trait d'union ? Ce n'est pas un ancien pat !
Alimentaire, si si...
Une « ex-pâte » ?
Cette altière Viking est une ex-patte :

http://tinyurl.com/yd687mu9
--
BéCé
www.bernardcordier.com
Santa Claup
2017-07-17 16:26:42 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Olivier Miakinen
Post by Santa Claup
Post by Olivier Miakinen
Post by joye
C'est alors un ex-pat.
Pourquoi ce trait d'union ? Ce n'est pas un ancien pat !
Alimentaire, si si...
Une « ex-pâte » ?
7 œufs frais au kilo, même.
Jean-Pierre Kuypers
2017-07-17 11:19:16 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Olivier Miakinen
Post by joye
C'est alors un ex-pat.
Pourquoi ce trait d'union ? Ce n'est pas un ancien pat !
Vu d'US et venant d'Italie...

Avec le temps il est devenu béret basque, litron de rouge et baguette
sous l'aisselle non épilée...
<http://savatier.blog.lemonde.fr/files/2010/03/survivalkit.1268070328.jp
g>
--
Jean-Pierre Kuypers
Harp
2017-07-16 09:24:32 UTC
Permalink
Raw Message
Post by joye
Post by Le Pépé à chaines
Je me demande s'il n'y a pas une distinction qui est en train de se
faire entre expat et émigré, une distinction basée principalement sur le
fait que l'expat quitte son pays par choix, que ce soit pour le travail
ou un meilleur cadre de vie, alors que l'émigré fuit une situation
économique ou politique, la famine...
On a les mêmes mots en anglais.
La différence entre les deux, me semble-t-il, est que toute personne vivant
hors son pays es un ex-pat, mais l'immigré a l'intention de rester dans son
pays d'adoption.
À l'époque où je vivais en France, j'étais une ex-pat mais pas une
immigrée. Si j'y étais restée, je serais devenue une immigrée.
Oui, je serais d'accord avec toi, mais j'ai vu, lu des reportages où des
personnes sont dans le pays étranger depuis des années et sont traités
d'expats. À partir de combien de temps passe-t-on alors du "statut" d'expat à
celui d'émigré ?
On peut très bien résider dans un pays étranger depuis des années et
être un expatrié, c'est même la situation la plus courante.


Pour les enseignants coopérants à l'étranger, c'est clair:

"Emploi en qualité d'expatrié
Le détachement s'effectue pour une période de trois ans, renouvelable
une fois."
http://www.education.gouv.fr/cid284/etre-detache-etranger.html
Sh.Mandrake
2017-07-16 13:09:20 UTC
Permalink
Raw Message
Le 16/07/2017 à 00:11, Le Pépé à chaines a écrit :
[...]
Post by Le Pépé à chaines
Oui, je serais d'accord avec toi, mais j'ai vu, lu des reportages où
des personnes sont dans le pays étranger depuis des années et sont
traités d'expats. À partir de combien de temps passe-t-on alors du
"statut" d'expat à celui d'émigré ?
Voilà qui me rappelle le temps où je supervisais des sous-titrages
pour des sociétés de post-production.
Dans le film d'Howard Hawks le Port de l'angoisse (To Have and Have
not), avec H. Bogart et Lauren Bacall, un britannique avait sous-titré
le mot « expatriates » par ex-patriots.
Rideau !
--
Ubuntou,

Le Magicien
Sh.Mandrake
2017-07-16 13:17:34 UTC
Permalink
Raw Message
Le 16/07/2017 à 00:11, Le Pépé à chaines a écrit :
[...]
Post by Le Pépé à chaines
Oui, je serais d'accord avec toi, mais j'ai vu, lu des reportages où
des personnes sont dans le pays étranger depuis des années et sont
traités d'expats. À partir de combien de temps passe-t-on alors du
"statut" d'expat à celui d'émigré ?
Voilà qui me rappelle le temps où je supervisais des sous-titrages
pour des sociétés de post-production.
Dans le film d'Howard Hawks le Port de l'angoisse (To Have and Have
not), avec H. Bogart et Lauren Bacall, à moins que ce ne soit dans le
film de le Troisième homme de Carol Reed, avec Orson Welles,
un britannique avait sous-titré le mot « expatriates » par ex-patriots.
Rideau !
--
Ubuntou,

Le Magicien
Michele
2017-07-16 14:07:19 UTC
Permalink
Raw Message
..............
un britannique avait sous-titré le mot « expatriates » par ex-patriots.
Rideau !
;-)
--
Michèle
Sh.Mandrake
2017-07-16 14:29:17 UTC
Permalink
Raw Message
..............
un britannique avait sous-titré le mot « expatriates » par ex-patriots.
Rideau !
;-)
On dirait la question d'une enfant.
Les expatriés sont des gens qui le sont pour des raisons diverses,
professionnelles ou autres. Ils ne réclament pas d'aide.
Les immigrés le sont pour des raisons économiques. Ils ont besoin d'aide.
--
Ubuntou,

Le Magicien
Anansi
2017-07-16 16:08:07 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Sh.Mandrake
Post by Sh.Mandrake
un britannique avait sous-titré le mot « expatriates » par ex-patriots.
Rideau !
;-)
On dirait la question d'une enfant.
Les expatriés sont des gens qui le sont pour des raisons diverses,
professionnelles ou autres. Ils ne réclament pas d'aide.
Les immigrés le sont pour des raisons économiques. Ils ont besoin d'aide.
Il y a des exceptions.
Sh.Mandrake
2017-07-16 16:48:57 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Anansi
Post by Sh.Mandrake
Post by Sh.Mandrake
un britannique avait sous-titré le mot « expatriates » par ex-patriots.
Rideau !
;-)
On dirait la question d'une enfant.
Les expatriés sont des gens qui le sont pour des raisons diverses,
professionnelles ou autres. Ils ne réclament pas d'aide.
Les immigrés le sont pour des raisons économiques. Ils ont besoin d'aide.
Il y a des exceptions.
Citez-les.
--
Le Magicien
Anansi
2017-07-16 18:33:08 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Sh.Mandrake
Post by Anansi
Post by Sh.Mandrake
Post by Sh.Mandrake
un britannique avait sous-titré le mot « expatriates » par ex-patriots.
Rideau !
;-)
On dirait la question d'une enfant.
Les expatriés sont des gens qui le sont pour des raisons diverses,
professionnelles ou autres. Ils ne réclament pas d'aide.
Les immigrés le sont pour des raisons économiques. Ils ont besoin d'aide.
Il y a des exceptions.
Citez-les.
On peut penser par exemple aux Allemands, Autrichiens, Italiens,
Croates, Français, Belges émigrés en Syrie, Égypte, Argentine, etc. dans
les années 1945-1951.
Sh.Mandrake
2017-07-17 07:22:09 UTC
Permalink
Raw Message
Le 16/07/2017 à 20:33, Anansi a écrit :
[...]
Post by Anansi
On peut penser par exemple aux Allemands, Autrichiens, Italiens,
Croates, Français, Belges émigrés en Syrie, Égypte, Argentine, etc. dans
les années 1945-1951.
Généralisation totalement stupide.
--
Le Magicien
Anansi
2017-07-17 16:23:25 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Sh.Mandrake
Post by Anansi
Post by Sh.Mandrake
Post by Anansi
Post by Sh.Mandrake
On dirait la question d'une enfant.
Les expatriés sont des gens qui le sont pour des raisons diverses,
professionnelles ou autres. Ils ne réclament pas d'aide.
Les immigrés le sont pour des raisons économiques. Ils ont besoin d'aide.
Il y a des exceptions.
Citez-les.
On peut penser par exemple aux Allemands, Autrichiens, Italiens,
Croates, Français, Belges émigrés en Syrie, Égypte, Argentine, etc. dans
les années 1945-1951.
Généralisation totalement stupide.
Affirmation bien rapide et dénuée d'explications.
Il va vous falloir expliquer en quoi ce ne sont pas des émigrés. Ils ont
bien reçu de l'aide, occidentale, et les endroits où ils ont émigré, les
métiers qu'ils y ont exercés expliquent une bonne part de la situation
actuelle au Moyen-Orient.
Harp
2017-07-17 19:28:17 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Anansi
Post by Sh.Mandrake
Post by Anansi
Post by Sh.Mandrake
Post by Anansi
Post by Sh.Mandrake
On dirait la question d'une enfant.
Les expatriés sont des gens qui le sont pour des raisons diverses,
professionnelles ou autres. Ils ne réclament pas d'aide.
Les immigrés le sont pour des raisons économiques. Ils ont besoin d'aide.
Il y a des exceptions.
Citez-les.
On peut penser par exemple aux Allemands, Autrichiens, Italiens,
Croates, Français, Belges émigrés en Syrie, Égypte, Argentine, etc. dans
les années 1945-1951.
Généralisation totalement stupide.
Affirmation bien rapide et dénuée d'explications.
Il va vous falloir expliquer en quoi ce ne sont pas des émigrés.
Ce sont des réfugiés politiques obligés de s'exiler parce qu'ils
étaient persécutés dans leurs pays.
Post by Anansi
Ils ont
bien reçu de l'aide, occidentale, et les endroits où ils ont émigré, les
métiers qu'ils y ont exercés expliquent une bonne part de la situation
actuelle au Moyen-Orient.
Vous attigez.
Au Moyen-Orient, le plus connu d'entre eux est Aloïs Brunner
l'antisémite forcené réfugié en Syrie. Il a certes conseillé la famille
Assad durant des décennies, mais vous lui prétez une influence
disproportionnée.
Anansi
2017-07-29 18:18:25 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Harp
Post by Anansi
Post by Sh.Mandrake
Post by Anansi
On peut penser par exemple aux Allemands, Autrichiens, Italiens,
Croates, Français, Belges émigrés en Syrie, Égypte, Argentine, etc. dans
les années 1945-1951.
Généralisation totalement stupide.
Affirmation bien rapide et dénuée d'explications.
Il va vous falloir expliquer en quoi ce ne sont pas des émigrés.
Ce sont des réfugiés politiques obligés de s'exiler parce qu'ils
étaient persécutés dans leurs pays.
Mince, j'ai laissé passer ça. Je traduis en français :
« Ce sont des réfugiés politiques » = Ce sont des criminels de guerre,
nazis, fascistes, oustachis, pétainistes, rexistes.
« obligés de s'exiler parce qu'ils étaient persécutés dans leurs pays »
Exfiltrés par des filières organisées par certaines autorités
catholiques ou des services de renseignements occidentaux,
essentiellement américains, parce qu'ils étaient recherchés par la justice.
Post by Harp
Post by Anansi
Ils ont
bien reçu de l'aide, occidentale, et les endroits où ils ont émigré, les
métiers qu'ils y ont exercés expliquent une bonne part de la situation
actuelle au Moyen-Orient.
Vous attigez.
Au Moyen-Orient, le plus connu d'entre eux est Aloïs Brunner
l'antisémite forcené réfugié en Syrie. Il a certes conseillé la famille
Assad durant des décennies, mais vous lui prétez une influence
disproportionnée.
Vous minimisez.
Ce sont des milliers de criminels de guerre qui sont partis pour la
Syrie, l'Irak ou l'Égypte.
Par exemple, lors de la guerre contre Israël en 1948, la totalité des
unités combattantes syriennes étaient encadrées par des Allemands.
En 1957, ce sont plus de six mille anciens nazis qui travaillent en
Égypte dans l'armement, la direction des armées, les services de
sécurité, la propagande anti-juive pour le gouvernement de Nasser.
Harp
2017-07-29 20:00:18 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Anansi
Post by Harp
Post by Anansi
Post by Sh.Mandrake
Post by Anansi
On peut penser par exemple aux Allemands, Autrichiens, Italiens,
Croates, Français, Belges émigrés en Syrie, Égypte, Argentine, etc. dans
les années 1945-1951.
Généralisation totalement stupide.
Affirmation bien rapide et dénuée d'explications.
Il va vous falloir expliquer en quoi ce ne sont pas des émigrés.
Ce sont des réfugiés politiques obligés de s'exiler parce qu'ils
étaient persécutés dans leurs pays.
« Ce sont des réfugiés politiques » = Ce sont des criminels de guerre,
nazis, fascistes, oustachis, pétainistes, rexistes.
« obligés de s'exiler parce qu'ils étaient persécutés dans leurs pays »
Exfiltrés par des filières organisées par certaines autorités
catholiques ou des services de renseignements occidentaux,
essentiellement américains
Pourquoi pas juifs, tant que vous y êtes ?
Post by Anansi
parce qu'ils étaient recherchés par la justice.
Une certaine forme d'humour vous échappe. N'empêche que vous ne pouvez
pas le nier: ce furent des réfugiés politiques obligés de s'exiler
parce qu'ils étaient persécutés dans leurs pays.
Post by Anansi
Post by Harp
Post by Anansi
Ils ont
bien reçu de l'aide, occidentale, et les endroits où ils ont émigré, les
métiers qu'ils y ont exercés expliquent une bonne part de la situation
actuelle au Moyen-Orient.
Vous attigez.
Au Moyen-Orient, le plus connu d'entre eux est Aloïs Brunner
l'antisémite forcené réfugié en Syrie. Il a certes conseillé la famille
Assad durant des décennies, mais vous lui prétez une influence
disproportionnée.
Vous minimisez.
Ce sont des milliers de criminels de guerre qui sont partis pour la
Syrie, l'Irak ou l'Égypte.
Par exemple, lors de la guerre contre Israël en 1948, la totalité des
unités combattantes syriennes étaient encadrées par des Allemands.
En 1957, ce sont plus de six mille anciens nazis qui travaillent en
Égypte dans l'armement, la direction des armées, les services de
sécurité, la propagande anti-juive pour le gouvernement de Nasser.
Et là c'est absolument n'importe quoi, mention spéciale pour "la
totalité des unités combattantes syriennes étaient encadrées par des
Allemands". lol
Anansi
2017-07-29 21:49:02 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Harp
Post by Anansi
Post by Harp
Post by Anansi
Affirmation bien rapide et dénuée d'explications.
Il va vous falloir expliquer en quoi ce ne sont pas des émigrés.
Ce sont des réfugiés politiques obligés de s'exiler parce qu'ils
étaient persécutés dans leurs pays.
« Ce sont des réfugiés politiques » = Ce sont des criminels de guerre,
nazis, fascistes, oustachis, pétainistes, rexistes.
« obligés de s'exiler parce qu'ils étaient persécutés dans leurs pays »
Exfiltrés par des filières organisées par certaines autorités
catholiques ou des services de renseignements occidentaux,
essentiellement américains
Pourquoi pas juifs, tant que vous y êtes ?
Ce sont juste des faits historiques :
<https://fr.wikipedia.org/wiki/R%C3%A9seaux_d%E2%80%99exfiltration_nazis>
Post by Harp
Post by Anansi
parce qu'ils étaient recherchés par la justice.
Une certaine forme d'humour vous échappe. N'empêche que vous ne pouvez
pas le nier: ce furent des réfugiés politiques obligés de s'exiler
parce qu'ils étaient persécutés dans leurs pays.
La persécution, c'est le fait d'être l'objet d'un traitement injuste,
cruel. Il n'étaient pas persécutés, mais recherchés pour crimes de
guerre. Ils n'étaient donc pas des réfugiés.
Post by Harp
Post by Anansi
Post by Harp
Post by Anansi
Ils ont
bien reçu de l'aide, occidentale, et les endroits où ils ont émigré, les
métiers qu'ils y ont exercés expliquent une bonne part de la situation
actuelle au Moyen-Orient.
Vous attigez.
Au Moyen-Orient, le plus connu d'entre eux est Aloïs Brunner
l'antisémite forcené réfugié en Syrie. Il a certes conseillé la famille
Assad durant des décennies, mais vous lui prétez une influence
disproportionnée.
Vous minimisez.
Ce sont des milliers de criminels de guerre qui sont partis pour la
Syrie, l'Irak ou l'Égypte.
Par exemple, lors de la guerre contre Israël en 1948, la totalité des
unités combattantes syriennes étaient encadrées par des Allemands.
En 1957, ce sont plus de six mille anciens nazis qui travaillent en
Égypte dans l'armement, la direction des armées, les services de
sécurité, la propagande anti-juive pour le gouvernement de Nasser.
Et là c'est absolument n'importe quoi, mention spéciale pour "la
totalité des unités combattantes syriennes étaient encadrées par des
Allemands". lol
Ce sont aussi des faits historiques.
C'est un rapport du renseignement militaire israélien qui l'a révélé :
<http://www.lexpress.fr/actualite/monde/europe/1945-les-derniers-secrets-le-caire-et-damas-nids-de-nazis_1705501.html>
Vous pouvez aussi regarder sur la chaîne Histoire le 1er août le
documentaire de Géraldine Schwartz "Exil nazi : la promesse de l'Orient"
qui en parle.
Harp
2017-07-30 07:23:38 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Anansi
Post by Harp
Post by Anansi
Post by Harp
Post by Anansi
Affirmation bien rapide et dénuée d'explications.
Il va vous falloir expliquer en quoi ce ne sont pas des émigrés.
Ce sont des réfugiés politiques obligés de s'exiler parce qu'ils
étaient persécutés dans leurs pays.
« Ce sont des réfugiés politiques » = Ce sont des criminels de guerre,
nazis, fascistes, oustachis, pétainistes, rexistes.
« obligés de s'exiler parce qu'ils étaient persécutés dans leurs pays »
Exfiltrés par des filières organisées par certaines autorités
catholiques ou des services de renseignements occidentaux,
essentiellement américains
Pourquoi pas juifs, tant que vous y êtes ?
<https://fr.wikipedia.org/wiki/R%C3%A9seaux_d%E2%80%99exfiltration_nazis>
En fait de "faits historiques", certains racontent leurs fantasmes,
sans aucune source de première main, avec des "on admet que"
ou des "dont on dit qu’ils furent fournis par". Je vous défie de
Post by Anansi
Post by Harp
Post by Anansi
Exfiltrés par des filières organisées par certaines autorités
catholiques ou des services de renseignements occidentaux,
essentiellement américains
parce qu'ils étaient recherchés par la justice.
Une certaine forme d'humour vous échappe. N'empêche que vous ne pouvez
pas le nier: ce furent des réfugiés politiques obligés de s'exiler
parce qu'ils étaient persécutés dans leurs pays.
La persécution, c'est le fait d'être l'objet d'un traitement injuste,
cruel.
Persécuter:
B. − P. ext. Importuner sans répit, avec insistance et acharnement.
Synon. harceler.
http://www.cnrtl.fr/definition/persécuter
Post by Anansi
Il n'étaient pas persécutés, mais recherchés pour crimes de
guerre. Ils n'étaient donc pas des réfugiés.
Réfugié:
II. − Adj. et subst. (Personne) qui a trouvé refuge hors de sa région,
de son pays d'origine dans lequel il était menacé (par une catastrophe
naturelle, une guerre, des persécutions politiques, raciales, etc.).
http://www.cnrtl.fr/definition/réfugié
Post by Anansi
Post by Harp
Post by Anansi
Post by Harp
Post by Anansi
Ils ont
bien reçu de l'aide, occidentale, et les endroits où ils ont émigré, les
métiers qu'ils y ont exercés expliquent une bonne part de la situation
actuelle au Moyen-Orient.
Vous attigez.
Au Moyen-Orient, le plus connu d'entre eux est Aloïs Brunner
l'antisémite forcené réfugié en Syrie. Il a certes conseillé la famille
Assad durant des décennies, mais vous lui prétez une influence
disproportionnée.
Vous minimisez.
Ce sont des milliers de criminels de guerre qui sont partis pour la
Syrie, l'Irak ou l'Égypte.
Par exemple, lors de la guerre contre Israël en 1948, la totalité des
unités combattantes syriennes étaient encadrées par des Allemands.
En 1957, ce sont plus de six mille anciens nazis qui travaillent en
Égypte dans l'armement, la direction des armées, les services de
sécurité, la propagande anti-juive pour le gouvernement de Nasser.
Et là c'est absolument n'importe quoi, mention spéciale pour "la
totalité des unités combattantes syriennes étaient encadrées par des
Allemands". lol
Ce sont aussi des faits historiques.
Elle l'a lu dans l'Express, c'est vous dire si elle lit... ;-)
Post by Anansi
<http://www.lexpress.fr/actualite/monde/europe/1945-les-derniers-secrets-le-caire-et-damas-nids-de-nazis_1705501.html>
Vous pouvez aussi regarder sur la chaîne Histoire le 1er août le
documentaire de Géraldine Schwartz "Exil nazi : la promesse de l'Orient"
qui en parle.
Réfléchissez deux secondes avant de colporter des bêtises: si toutes
les "toutes les unités combattantes [avaient été] dirigées par des
Allemands", cela se serait su, et bien plus tôt, en particulier lorsque
des soldats et des officiers syriens furent faits prisonniers.
De plus, les offices de carrière syriens avaient un minimum
d'amour-propre pour ne pas vouloir être relégués au rang d'auxiliaires
d'Européens fraichement débarqués. Toutes ces bêtises procèdent de
raccourcis abusifs. Creusez un peu avant d'apposer votre label "faits
historiques"...
Anansi
2017-07-30 09:25:07 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Harp
Post by Anansi
<https://fr.wikipedia.org/wiki/R%C3%A9seaux_d%E2%80%99exfiltration_nazis>
En fait de "faits historiques", certains racontent leurs fantasmes,
sans aucune source de première main, avec des "on admet que"
ou des "dont on dit qu’ils furent fournis par". Je vous défie de
Comme pour chaque article les sources sont en bas de page.
Post by Harp
Post by Anansi
La persécution, c'est le fait d'être l'objet d'un traitement injuste,
cruel.
B. − P. ext. Importuner sans répit, avec insistance et acharnement.
Synon. harceler.
http://www.cnrtl.fr/definition/persécuter
Post by Anansi
Il n'étaient pas persécutés, mais recherchés pour crimes de
guerre. Ils n'étaient donc pas des réfugiés.
II. − Adj. et subst. (Personne) qui a trouvé refuge hors de sa région,
de son pays d'origine dans lequel il était menacé (par une catastrophe
naturelle, une guerre, des persécutions politiques, raciales, etc.).
http://www.cnrtl.fr/definition/réfugié
Au moins on revient en charte.
Est-ce que vous vous rendez compte du détournement de langage quand vous
expliquez
- qu'un criminel recherché par la justice doit être considéré comme
persécuté.
- que ce criminel, lorsqu'il fuit à l'étranger doit être considéré comme
un réfugié politique.
Post by Harp
Post by Anansi
Ce sont aussi des faits historiques.
Elle l'a lu dans l'Express, c'est vous dire si elle lit... ;-)
Post by Anansi
<http://www.lexpress.fr/actualite/monde/europe/1945-les-derniers-secrets-le-caire-et-damas-nids-de-nazis_1705501.html>
Vous pouvez aussi regarder sur la chaîne Histoire le 1er août le
documentaire de Géraldine Schwartz "Exil nazi : la promesse de l'Orient"
qui en parle.
Réfléchissez deux secondes avant de colporter des bêtises: si toutes
les "toutes les unités combattantes [avaient été] dirigées par des
Allemands", cela se serait su, et bien plus tôt, en particulier lorsque
des soldats et des officiers syriens furent faits prisonniers.
De plus, les offices de carrière syriens avaient un minimum
d'amour-propre pour ne pas vouloir être relégués au rang d'auxiliaires
d'Européens fraichement débarqués. Toutes ces bêtises procèdent de
raccourcis abusifs. Creusez un peu avant d'apposer votre label "faits
historiques"...
Creusez vous-même. Cela provient pour l'essentiel des archives des
services de renseignement allemands déclassifiées à partir de 2010.
Il est absurde de se fonder sur le plausible pour juger du réel, surtout
en plaquant comme vous le faites vos façons de penser sur d'autres cultures.
Harp
2017-07-30 10:03:17 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Anansi
Post by Harp
Post by Anansi
<https://fr.wikipedia.org/wiki/R%C3%A9seaux_d%E2%80%99exfiltration_nazis>
En fait de "faits historiques", certains racontent leurs fantasmes,
sans aucune source de première main, avec des "on admet que"
ou des "dont on dit qu’ils furent fournis par". Je vous défie de
Je vois que vous n'assumez plus vos propos, vous les coupez. Il vaut
mieux.
Post by Anansi
Comme pour chaque article les sources sont en bas de page.
Ce qui est symptomatiques, c'est que les liens de première main sont
morts. Ex: « Declassified State Department File: 'Alleged Vatican
Protection of Jugoslav War Criminals', 12 July 1946 »(Archive • Wikiwix
• Archive.is • Google • Que faire ?)
Post by Anansi
Post by Harp
Post by Anansi
La persécution, c'est le fait d'être l'objet d'un traitement injuste,
cruel.
B. − P. ext. Importuner sans répit, avec insistance et acharnement.
Synon. harceler.
http://www.cnrtl.fr/definition/persécuter
Post by Anansi
Il n'étaient pas persécutés, mais recherchés pour crimes de
guerre. Ils n'étaient donc pas des réfugiés.
II. − Adj. et subst. (Personne) qui a trouvé refuge hors de sa région,
de son pays d'origine dans lequel il était menacé (par une catastrophe
naturelle, une guerre, des persécutions politiques, raciales, etc.).
http://www.cnrtl.fr/definition/réfugié
Au moins on revient en charte.
Est-ce que vous vous rendez compte du détournement de langage quand vous
expliquez
- qu'un criminel recherché par la justice doit être considéré comme
persécuté.
Ce n'est pas un détournement du langage, justement, puisque je vous
donne une définition sérieuse et référencée.
Post by Anansi
- que ce criminel, lorsqu'il fuit à l'étranger doit être considéré comme
un réfugié politique.
Je n'ai pas écrit ça. Vous voyez, c'est le fond du problème: vous
déformez ce que vous lisez.
Post by Anansi
Post by Harp
Post by Anansi
Ce sont aussi des faits historiques.
Elle l'a lu dans l'Express, c'est vous dire si elle lit... ;-)
Post by Anansi
<http://www.lexpress.fr/actualite/monde/europe/1945-les-derniers-secrets-le-caire-et-damas-nids-de-nazis_1705501.html>
Vous pouvez aussi regarder sur la chaîne Histoire le 1er août le
documentaire de Géraldine Schwartz "Exil nazi : la promesse de l'Orient"
qui en parle.
Réfléchissez deux secondes avant de colporter des bêtises: si toutes
les "toutes les unités combattantes [avaient été] dirigées par des
Allemands", cela se serait su, et bien plus tôt, en particulier lorsque
des soldats et des officiers syriens furent faits prisonniers.
De plus, les offices de carrière syriens avaient un minimum
d'amour-propre pour ne pas vouloir être relégués au rang d'auxiliaires
d'Européens fraichement débarqués. Toutes ces bêtises procèdent de
raccourcis abusifs. Creusez un peu avant d'apposer votre label "faits
historiques"...
Creusez vous-même. Cela provient pour l'essentiel des archives des
services de renseignement allemands déclassifiées à partir de 2010.
Mensonge éhonté.
Anansi
2017-07-30 10:26:05 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Harp
Post by Harp
Post by Anansi
<https://fr.wikipedia.org/wiki/R%C3%A9seaux_d%E2%80%99exfiltration_nazis>
En fait de "faits historiques", certains racontent leurs fantasmes,
sans aucune source de première main, avec des "on admet que"
ou des "dont on dit qu’ils furent fournis par". Je vous défie de
Je vois que vous n'assumez plus vos propos, vous les coupez. Il vaut
mieux.
Hé Ho réveillez-vous, les messages précédents sont tous là. Aucun
rapport avec le fait d'assumer. Votre propos est simplement une
manipulation, comme le reste de vos réponses.
Donc sans moi.
Luc Bentz
2017-08-02 15:41:30 UTC
Permalink
Raw Message
Idem en anglais (site du Guardian) en 2015. J'ai vu ça en L1 de science
politique l'an dernier.
https://www.theguardian.com/global-development-professionals-network/2015/mar/13/white-people-expats-immigrants-migration
--
Luc Bentz
http://www.langue-fr.net
Harp
2017-08-02 16:06:36 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Luc Bentz
Idem en anglais (site du Guardian) en 2015. J'ai vu ça en L1 de science
politique l'an dernier.
https://www.theguardian.com/global-development-professionals-network/2015/mar/13/white-people-expats-immigrants-migration
Sans surprise puisque c'est le Guardian, le journal de référence
des bobos intellos de gauche d'Outre-Manche.

À ceux-là aussi, il faut expliquer que non, les Européens qui arrivent
pour s'installer au Canada ou en Australie ne sont pas des "expats",
mais bien des immigrants désignés comme tels. Ce n'est pas une question
de race ou d'origine géographique.

Sh.Mandrake
2017-07-17 07:19:00 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Anansi
Post by Sh.Mandrake
Post by Sh.Mandrake
un britannique avait sous-titré le mot « expatriates » par ex-patriots.
Rideau !
;-)
On dirait la question d'une enfant.
Les expatriés sont des gens qui le sont pour des raisons diverses,
professionnelles ou autres. Ils ne réclament pas d'aide.
Les immigrés le sont pour des raisons économiques. Ils ont besoin d'aide.
Il y a des exceptions.
Vos interventions sont passionnantes !
--
Le Magicien
Le Pépé à chaines
2017-07-16 16:47:28 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Sh.Mandrake
On dirait la question d'une enfant.
Les expatriés sont des gens qui le sont pour des raisons diverses,
professionnelles ou autres. Ils ne réclament pas d'aide.
Les immigrés le sont pour des raisons économiques. Ils ont besoin d'aide.
Certains s'installent en Tunisie, d'autres au Cambodge, d'autres encore
ailleurs, pour y vivre leur retraite. Comme ils ne réclament pas d'aide,
ce sont des expats.
Dans le même temps, s'ils quittent la France, c'est pour des motifs
économiques liés au train de vie. Ce sont alors des émigrés.
DU coup, que sont-ils vraiment ? Des ex pas triés ?
Jean-Pierre Kuypers
2017-07-17 08:39:03 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Sh.Mandrake
Les immigrés le sont pour des raisons économiques. Ils ont besoin d'aide.
Le Royaume a connu pas mal de phases d'immigrations plus ou moins
intenses :

- les mineurs de France, d'Italie, de Pologne, voire d'Afrique du Nord,
- les bonnes Espagnoles, Portugaises et autres,
- les travailleurs du Maroc, de Turquie, etc.,
- le personnel médical de Roumanie,
- des réfugiés fiscaux de France : Gérard Depardieu, Bernard Arnault,
Hugues Taittinger, Bernard Darty, Gonzague Mulliez. Liliane Bettencourt
n'a pas encore passé Quiévrain, mais il paraîtrait qu'elle n'aurait
plus toute sa tête...

S'ils ont eu besoin d'aide, ce fut surtout pour apprendre à cuire les
frites convenablement ou à dire septante et nonante correctement.
--
Jean-Pierre Kuypers

Veuillez aider les phrases dans leur con-
texte avant de migrer sciemment.
Harp
2017-07-17 09:42:19 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Jean-Pierre Kuypers
Post by Sh.Mandrake
Les immigrés le sont pour des raisons économiques. Ils ont besoin d'aide.
Le Royaume a connu pas mal de phases d'immigrations plus ou moins
- les mineurs de France, d'Italie, de Pologne, voire d'Afrique du Nord
Pour la France, pas vraiment. Détail amusant: une recherche
"immigration française en Belgique" propose en premier lieu
"immigration belge en France".


"L'immigration belge a vraiment commencé à la fin du xixe siècle, avec
l’industrialisation du nord de la France.

Des villes entières deviennent à majorité belge, comme Roubaix qui en
1870 est peuplé de 55% de Belges. À Halluin et Wazemmes les Belges
représentent 75% de la population."



Roubaix est aujourd'hui la ville la plus pauvre et l'une des plus
laides de France.
Post by Jean-Pierre Kuypers
- les bonnes Espagnoles, Portugaises et autres,
- les travailleurs du Maroc, de Turquie, etc.,
- le personnel médical de Roumanie,
- des réfugiés fiscaux de France : Gérard Depardieu, Bernard Arnault,
Hugues Taittinger, Bernard Darty, Gonzague Mulliez. Liliane Bettencourt
n'a pas encore passé Quiévrain, mais il paraîtrait qu'elle n'aurait
plus toute sa tête...
S'ils ont eu besoin d'aide, ce fut surtout pour apprendre à cuire les
frites convenablement ou à dire septante et nonante correctement.
Santa Claup
2017-07-16 06:38:20 UTC
Permalink
Raw Message
À l'époque où je vivais en France, j'étais une ex-pat mais pas une immigrée.
Si j'y étais restée, je serais devenue une immigrée.
Á condition qu'on veuille de toi, ce qui n'a rien d'obligatoire.
Harp
2017-07-16 09:19:12 UTC
Permalink
Raw Message
Post by joye
Post by Le Pépé à chaines
Je me demande s'il n'y a pas une distinction qui est en train de se
faire entre expat et émigré, une distinction basée principalement sur le
fait que l'expat quitte son pays par choix, que ce soit pour le travail
ou un meilleur cadre de vie, alors que l'émigré fuit une situation
économique ou politique, la famine...
On a les mêmes mots en anglais.
La différence entre les deux, me semble-t-il, est que toute personne vivant
hors son pays es un ex-pat, mais l'immigré a l'intention de rester dans son
pays d'adoption.
À l'époque où je vivais en France, j'étais une ex-pat mais pas une immigrée.
Si j'y étais restée, je serais devenue une immigrée.
Voilà.

Un immigré décide de s'installer de façon définitive dans le nouveau
pays. Tandis qu'un expatrié change de pays de façon temporaire, par
exemple un secrétaire d'ambassade de France au Mali ou un ingénieur
français envoyé 2 ans par sa boîte en Chine.

Ça n'a rien à voir avec le fait d'être blanc, noir ou autre.
Michele
2017-07-16 09:57:34 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Harp
Post by joye
Post by Le Pépé à chaines
Je me demande s'il n'y a pas une distinction qui est en train de se
faire entre expat et émigré, une distinction basée principalement sur le
fait que l'expat quitte son pays par choix, que ce soit pour le travail
ou un meilleur cadre de vie, alors que l'émigré fuit une situation
économique ou politique, la famine...
On a les mêmes mots en anglais.
La différence entre les deux, me semble-t-il, est que toute personne vivant
hors son pays es un ex-pat, mais l'immigré a l'intention de rester dans son
pays d'adoption.
À l'époque où je vivais en France, j'étais une ex-pat mais pas une immigrée.
Si j'y étais restée, je serais devenue une immigrée.
Voilà.
Un immigré décide de s'installer de façon définitive dans le nouveau
pays. Tandis qu'un expatrié change de pays de façon temporaire, par
exemple un secrétaire d'ambassade de France au Mali ou un ingénieur
français envoyé 2 ans par sa boîte en Chine.
Ça n'a rien à voir avec le fait d'être blanc, noir ou autre.
Exact.
J'ai connu des expatriés au Gabon, ils étaient venus là-bas pour une
opportunité de travail et aucun n'envisageait d'y rester plus tard.
--
Michèle
Benoit
2017-07-16 16:12:39 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Michele
Post by Harp
Un immigré décide de s'installer de façon définitive dans le nouveau
pays. Tandis qu'un expatrié change de pays de façon temporaire, par
exemple un secrétaire d'ambassade de France au Mali ou un ingénieur
français envoyé 2 ans par sa boîte en Chine.
Comme un asiatique, africain, sud-américain... travaillant en France
pour son employeur. On est d'accord.
Post by Michele
Post by Harp
Ça n'a rien à voir avec le fait d'être blanc, noir ou autre.
Exact.
J'ai connu des expatriés au Gabon, ils étaient venus là-bas pour une
opportunité de travail et aucun n'envisageait d'y rester plus tard.*
Pourtant, les « immigrés » portugais retournent au pays une fois les
truelles et pinceaux mis de côté. Et nos retraités s'y expatrient pour
un confort plus abordable et une fiscalité plus intéressante. Pas facile
de dire quel est le bon mot sans rentrer dans fr.rec.politique.


* Tel un provincial dans la capitale.
--
On s'occupe de l'étiquette
Qu'une fois les vendanges faites.
Sh.Mandrake
2017-07-16 16:50:30 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Benoit
Post by Michele
Post by Harp
Un immigré décide de s'installer de façon définitive dans le nouveau
pays. Tandis qu'un expatrié change de pays de façon temporaire, par
exemple un secrétaire d'ambassade de France au Mali ou un ingénieur
français envoyé 2 ans par sa boîte en Chine.
Comme un asiatique, africain, sud-américain... travaillant en France
pour son employeur. On est d'accord.
Post by Michele
Post by Harp
Ça n'a rien à voir avec le fait d'être blanc, noir ou autre.
Exact.
J'ai connu des expatriés au Gabon, ils étaient venus là-bas pour une
opportunité de travail et aucun n'envisageait d'y rester plus tard.*
Pourtant, les « immigrés » portugais retournent au pays une fois les
truelles et pinceaux mis de côté. Et nos retraités s'y expatrient pour
un confort plus abordable et une fiscalité plus intéressante. Pas facile
de dire quel est le bon mot sans rentrer dans fr.rec.politique.
Vous savez comment on sait dès la naissance si un Portugais sera
carreleur ou maçon ? (Humour d'un goût douteux.)
Post by Benoit
* Tel un provincial dans la capitale.
--
Ubuntou,

Le Magicien
Harp
2017-07-16 17:53:10 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Benoit
Post by Michele
Post by Harp
Un immigré décide de s'installer de façon définitive dans le nouveau
pays. Tandis qu'un expatrié change de pays de façon temporaire, par
exemple un secrétaire d'ambassade de France au Mali ou un ingénieur
français envoyé 2 ans par sa boîte en Chine.
Comme un asiatique, africain, sud-américain... travaillant en France
pour son employeur. On est d'accord.
Eh oui. Les 3 premières phrases au moins de l'article de Slate sont
mensongères. "Les Africains sont des immigrés. Les Arabes sont des
immigrés. Les Asiatiques sont des immigrés", c'est faux.
Post by Benoit
Post by Michele
Post by Harp
Ça n'a rien à voir avec le fait d'être blanc, noir ou autre.
Exact.
J'ai connu des expatriés au Gabon, ils étaient venus là-bas pour une
opportunité de travail et aucun n'envisageait d'y rester plus tard.*
Pourtant, les « immigrés » portugais retournent au pays une fois les
truelles et pinceaux mis de côté.
Ah non, sinon il n'y aurait pas en France des centaines de milliers de
citoyens français d'origine portugaise.
Post by Benoit
Et nos retraités s'y expatrient pour
un confort plus abordable et une fiscalité plus intéressante. Pas facile
de dire quel est le bon mot sans rentrer dans fr.rec.politique.
* Tel un provincial dans la capitale.
BéCé
2017-07-16 11:49:09 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Harp
Post by joye
Post by Le Pépé à chaines
Je me demande s'il n'y a pas une distinction qui est en train de se
faire entre expat et émigré, une distinction basée principalement sur le
fait que l'expat quitte son pays par choix, que ce soit pour le travail
ou un meilleur cadre de vie, alors que l'émigré fuit une situation
économique ou politique, la famine...
On a les mêmes mots en anglais.
La différence entre les deux, me semble-t-il, est que toute personne vivant
hors son pays es un ex-pat, mais l'immigré a l'intention de rester dans son
pays d'adoption.
À l'époque où je vivais en France, j'étais une ex-pat mais pas une immigrée.
Si j'y étais restée, je serais devenue une immigrée.
Voilà.
Un immigré décide de s'installer de façon définitive dans le nouveau
pays. Tandis qu'un expatrié change de pays de façon temporaire, par
exemple un secrétaire d'ambassade de France au Mali ou un ingénieur
français envoyé 2 ans par sa boîte en Chine.
Ça n'a rien à voir avec le fait d'être blanc, noir ou autre.
Hum. Ça a à voir avec le pays d'origine et avec les raisons du voyage.
En Afrique noire, dans les pays du Golfe, on trouve des expats et des
immigrés. Ils n'ont pas vraiment la même bobine.
--
BéCé
www.bernardcordier.com
Harp
2017-07-16 12:24:10 UTC
Permalink
Raw Message
Post by BéCé
Post by Harp
Post by joye
Post by Le Pépé à chaines
Je me demande s'il n'y a pas une distinction qui est en train de
se
Post by Le Pépé à chaines
faire entre expat et émigré, une distinction basée principalement sur
le
Post by Le Pépé à chaines
fait que l'expat quitte son pays par choix, que ce soit pour le travail
ou un meilleur cadre de vie, alors que l'émigré fuit une situation
économique ou politique, la famine...
On a les mêmes mots en anglais.
La différence entre les deux, me semble-t-il, est que toute personne vivant
hors son pays es un ex-pat, mais l'immigré a l'intention de rester dans son
pays d'adoption.
À l'époque où je vivais en France, j'étais une ex-pat mais pas une immigrée.
Si j'y étais restée, je serais devenue une immigrée.
Voilà.
Un immigré décide de s'installer de façon définitive dans le nouveau
pays. Tandis qu'un expatrié change de pays de façon temporaire, par
exemple un secrétaire d'ambassade de France au Mali ou un ingénieur
français envoyé 2 ans par sa boîte en Chine.
Ça n'a rien à voir avec le fait d'être blanc, noir ou autre.
Hum. Ça a à voir avec le pays d'origine et avec les raisons du voyage.
Evidemment.
Post by BéCé
En
Afrique noire, dans les pays du Golfe, on trouve des expats et des immigrés.
Ils n'ont pas vraiment la même bobine.
La distinction expatrié/immigré n'est pas fondamentalement liée à la
race ou à la religion. Pour l'immigration au Canada ou en Australie par
exemple, il n'y a pas des formulaires pour les candidats noirs et
d'autres pour les candidats blancs.
BéCé
2017-07-16 14:19:51 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Harp
Post by BéCé
Post by Harp
Post by joye
Post by Le Pépé à chaines
Je me demande s'il n'y a pas une distinction qui est en train de
se
Post by Le Pépé à chaines
faire entre expat et émigré, une distinction basée principalement sur
le
Post by Le Pépé à chaines
fait que l'expat quitte son pays par choix, que ce soit pour le travail
ou un meilleur cadre de vie, alors que l'émigré fuit une situation
économique ou politique, la famine...
On a les mêmes mots en anglais.
La différence entre les deux, me semble-t-il, est que toute personne vivant
hors son pays es un ex-pat, mais l'immigré a l'intention de rester dans son
pays d'adoption.
À l'époque où je vivais en France, j'étais une ex-pat mais pas une immigrée.
Si j'y étais restée, je serais devenue une immigrée.
Voilà.
Un immigré décide de s'installer de façon définitive dans le nouveau
pays. Tandis qu'un expatrié change de pays de façon temporaire, par
exemple un secrétaire d'ambassade de France au Mali ou un ingénieur
français envoyé 2 ans par sa boîte en Chine.
Ça n'a rien à voir avec le fait d'être blanc, noir ou autre.
Hum. Ça a à voir avec le pays d'origine et avec les raisons du voyage.
Evidemment.
Post by BéCé
En
Afrique noire, dans les pays du Golfe, on trouve des expats et des immigrés.
Ils n'ont pas vraiment la même bobine.
La distinction expatrié/immigré n'est pas fondamentalement liée à la
race ou à la religion. Pour l'immigration au Canada ou en Australie par
exemple, il n'y a pas des formulaires pour les candidats noirs et
d'autres pour les candidats blancs.
Bien sûr.

Ce forum est consacré à langue et non au droit. Ce qui intéresse ici
c'est de savoir sur quels critères peut se faire une distinction
expat/immigré. Cette distinction est clairement faite dans des
reportages où l'on distingue l'expat travaillant pour Vinci ou BP et
l'immigré pakistanais ou afghan.
--
BéCé
www.bernardcordier.com
Harp
2017-07-16 17:42:40 UTC
Permalink
Raw Message
Post by BéCé
Post by Harp
Post by BéCé
Post by Harp
Post by Le Pépé à chaines
Post by Le Pépé à chaines
Je me demande s'il n'y a pas une distinction qui est en train de
se
Post by Le Pépé à chaines
faire entre expat et émigré, une distinction basée principalement sur
le
Post by Le Pépé à chaines
fait que l'expat quitte son pays par choix, que ce soit pour le
travail
Post by Le Pépé à chaines
ou un meilleur cadre de vie, alors que l'émigré fuit une situation
économique ou politique, la famine...
On a les mêmes mots en anglais.
La différence entre les deux, me semble-t-il, est que toute personne vivant
hors son pays es un ex-pat, mais l'immigré a l'intention de rester dans son
pays d'adoption.
À l'époque où je vivais en France, j'étais une ex-pat mais pas une immigrée.
Si j'y étais restée, je serais devenue une immigrée.
Voilà.
Un immigré décide de s'installer de façon définitive dans le nouveau
pays. Tandis qu'un expatrié change de pays de façon temporaire, par
exemple un secrétaire d'ambassade de France au Mali ou un ingénieur
français envoyé 2 ans par sa boîte en Chine.
Ça n'a rien à voir avec le fait d'être blanc, noir ou autre.
Hum. Ça a à voir avec le pays d'origine et avec les raisons du voyage.
Evidemment.
Post by BéCé
En
Afrique noire, dans les pays du Golfe, on trouve des expats et des immigrés.
Ils n'ont pas vraiment la même bobine.
La distinction expatrié/immigré n'est pas fondamentalement liée à la
race ou à la religion. Pour l'immigration au Canada ou en Australie par
exemple, il n'y a pas des formulaires pour les candidats noirs et
d'autres pour les candidats blancs.
Bien sûr.
Ce forum est consacré à langue et non au droit.
Il est bien question de la langue.
Post by BéCé
Ce qui intéresse ici c'est de
savoir sur quels critères peut se faire une distinction expat/immigré. Cette
distinction est clairement faite dans des reportages où l'on distingue
l'expat travaillant pour Vinci ou BP et l'immigré pakistanais ou afghan.
Les uns sont des expatriés et les autres sont des immigrés, ce sont des
faits. Ce n'est pas en changeant les mots que vous changerez les faits.
BéCé
2017-07-16 18:29:42 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Harp
Post by BéCé
Post by Harp
Post by BéCé
Post by Harp
Post by Le Pépé à chaines
Post by Le Pépé à chaines
Je me demande s'il n'y a pas une distinction qui est en train de
se
Post by Le Pépé à chaines
faire entre expat et émigré, une distinction basée principalement sur
le
Post by Le Pépé à chaines
fait que l'expat quitte son pays par choix, que ce soit pour le
travail
Post by Le Pépé à chaines
ou un meilleur cadre de vie, alors que l'émigré fuit une situation
économique ou politique, la famine...
On a les mêmes mots en anglais.
La différence entre les deux, me semble-t-il, est que toute personne vivant
hors son pays es un ex-pat, mais l'immigré a l'intention de rester dans son
pays d'adoption.
À l'époque où je vivais en France, j'étais une ex-pat mais pas une immigrée.
Si j'y étais restée, je serais devenue une immigrée.
Voilà.
Un immigré décide de s'installer de façon définitive dans le nouveau
pays. Tandis qu'un expatrié change de pays de façon temporaire, par
exemple un secrétaire d'ambassade de France au Mali ou un ingénieur
français envoyé 2 ans par sa boîte en Chine.
Ça n'a rien à voir avec le fait d'être blanc, noir ou autre.
Hum. Ça a à voir avec le pays d'origine et avec les raisons du voyage.
Evidemment.
Post by BéCé
En
Afrique noire, dans les pays du Golfe, on trouve des expats et des immigrés.
Ils n'ont pas vraiment la même bobine.
La distinction expatrié/immigré n'est pas fondamentalement liée à la
race ou à la religion. Pour l'immigration au Canada ou en Australie par
exemple, il n'y a pas des formulaires pour les candidats noirs et
d'autres pour les candidats blancs.
Bien sûr.
Ce forum est consacré à langue et non au droit.
Il est bien question de la langue.
Post by BéCé
Ce qui intéresse ici c'est de
savoir sur quels critères peut se faire une distinction expat/immigré. Cette
distinction est clairement faite dans des reportages où l'on distingue
l'expat travaillant pour Vinci ou BP et l'immigré pakistanais ou afghan.
Les uns sont des expatriés et les autres sont des immigrés, ce sont des
faits. Ce n'est pas en changeant les mots que vous changerez les faits.
D'autant plus que ce que j'ai déjà dit plusieurs fois.
Hum...
--
BéCé
www.bernardcordier.com
RVG
1970-01-01 00:00:00 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Le Pépé à chaines
« «Les Africains sont des immigrés. Les Arabes sont des immigrés. Les
Asiatiques sont des immigrés. Pourtant, les Européens sont des expats
parce qu'ils ne peuvent pas être au même niveau que les autres ethnies.
Ils sont supérieurs. Immigrés est une façon de dire races inférieures.» »
Je me demande s'il n'y a pas une distinction qui est en train de se
faire entre expat et émigré, une distinction basée principalement sur le
fait que l'expat quitte son pays par choix, que ce soit pour le travail
ou un meilleur cadre de vie, alors que l'émigré fuit une situation
économique ou politique, la famine...
Il me semble qu'il s'agisse plutôt d'une histoire de sphère
culturelle occidentale ou que de couleur de peau. Ainsi les
Russes, même blancs, sont des immigrés en Occident.


On est expatrié dans ses anciennes colonies ou, ressortissant
d'une d'entre elles mais de lignée coloniale, si on s'établit en
métropole.
Même au sein de l'UE je n'ai pas l'impression qu'un Polonais soit
expatrié en France ou en GB.
--
« Tout le malheur des hommes vient d'une seule chose, qui est de
ne savoir pas demeurer en repos dans une chambre.»
Blaise Pascal (1623-1662 - Pensée, B139, Divertissement)


----Android NewsGroup Reader----
http://usenet.sinaapp.com/
Santa Claup
2017-07-16 06:47:12 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Le Pépé à chaines
« «Les Africains sont des immigrés. Les Arabes sont des immigrés. Les
Asiatiques sont des immigrés. Pourtant, les Européens sont des expats parce
qu'ils ne peuvent pas être au même niveau que les autres ethnies. Ils sont
supérieurs. Immigrés est une façon de dire “races inférieures”.» »
Je me demande s'il n'y a pas une distinction qui est en train de se faire
entre expat et émigré, une distinction basée principalement sur le fait que
l'expat quitte son pays par choix, que ce soit pour le travail ou un meilleur
cadre de vie, alors que l'émigré fuit une situation économique ou politique,
la famine...
L'émigration telle que nous la connaissons en France, n'est JAMAIS un
premier choix de la part des émigrés. S'ils avaient eu un choix à
faire, un vrai choix, ils ne seraient pas partis ! Ils partent en
sachant qu'ils vont risquer leur vie. Ils partent pour se sauver
eux-mêmes, pour sauver leur famille, leur village, ceux qui leur sont
chers.
Mais s'ils avaient le choix de pouvoir s'en sortir en continuant leur
vie dans leur foyer, famille, village, ils seraient TOUS restés !
D'une manière ou d'une autre, il y a une contrainte. Ce ne sont pas des
voyageurs ni des touristes ni des émigrés de confort qui veulent
simplement voir du pays.
Michele
2017-07-16 09:53:33 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Santa Claup
Post by Le Pépé à chaines
« «Les Africains sont des immigrés. Les Arabes sont des immigrés. Les
Asiatiques sont des immigrés. Pourtant, les Européens sont des expats parce
qu'ils ne peuvent pas être au même niveau que les autres ethnies. Ils sont
supérieurs. Immigrés est une façon de dire “races inférieures”.» »
Je me demande s'il n'y a pas une distinction qui est en train de se faire
entre expat et émigré, une distinction basée principalement sur le fait que
l'expat quitte son pays par choix, que ce soit pour le travail ou un meilleur
cadre de vie, alors que l'émigré fuit une situation économique ou politique,
la famine...
L'émigration telle que nous la connaissons en France, n'est JAMAIS un
premier choix de la part des émigrés. S'ils avaient eu un choix à
faire, un vrai choix, ils ne seraient pas partis ! Ils partent en
sachant qu'ils vont risquer leur vie. Ils partent pour se sauver
eux-mêmes, pour sauver leur famille, leur village, ceux qui leur sont
chers.
Mais s'ils avaient le choix de pouvoir s'en sortir en continuant leur
vie dans leur foyer, famille, village, ils seraient TOUS restés !
D'une manière ou d'une autre, il y a une contrainte. Ce ne sont pas des
voyageurs ni des touristes ni des émigrés de confort qui veulent
simplement voir du pays.
Je suis entièrement d'accord.
--
Michèle
BéCé
2017-07-16 08:10:29 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Le Pépé à chaines
« «Les Africains sont des immigrés. Les Arabes sont des immigrés. Les
Asiatiques sont des immigrés. Pourtant, les Européens sont des expats
parce qu'ils ne peuvent pas être au même niveau que les autres ethnies.
Ils sont supérieurs. Immigrés est une façon de dire “races inférieures”.» »
Je me demande s'il n'y a pas une distinction qui est en train de se
faire entre expat et émigré, une distinction basée principalement sur le
fait que l'expat quitte son pays par choix, que ce soit pour le travail
ou un meilleur cadre de vie, alors que l'émigré fuit une situation
économique ou politique, la famine...
Cette distinction n'est pas récente, je l'ai toujours entendue. Il est
vrai que j'ai été expat. Elle repose sur les motivations que vous
indiquez et sur la richesse du pays de départ. Donc, /ipso facto/ et
/grosso modo/ sur la couleur de peau. Mais pas que. Les Albanais qui
viennent en France sont des immigrés, pas des expats.
--
BéCé
www.bernardcordier.com
Loading...