Qui se souvient...
Discussion:
Qui se souvient...
Add Reply
Sh. Mandrake
2018-08-01 17:50:15 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
... de ce que voulait dire le faux ami « braker » en voiture dans les
années 60 ?
--
Ubuntu,

Le Magicien
BéCé
2018-08-01 20:54:34 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by Sh. Mandrake
... de ce que voulait dire le faux ami « braker » en voiture dans les
années 60 ?
Pas moi. Rafraichissez mes souvenirs, puissant mage.
--
BéCé
www.bernardcordier.com
Sh. Mandrake
2018-08-04 08:59:27 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by BéCé
Post by Sh. Mandrake
... de ce que voulait dire le faux ami « braker » en voiture dans les
années 60 ?
Pas moi. Rafraichissez mes souvenirs, puissant mage.
Tiens, un original.
--
Le Magicien
joye
2018-08-01 21:19:04 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by Sh. Mandrake
... de ce que voulait dire le faux ami « braker » en voiture dans les
années 60 ?
Google. Y a photo :

https://fr.123rf.com/photo_85106622_mains-de-mécanicien-changeant-de-voiture-braker-dans-le-service-de-réparation-automobile-.html

Monsieur mon mari dit qu'il tient un "brake caliper" en anglais.

Google me rechuchote alors qu'on dit "étrier de frein" chez les
chauffards francophones.
DB
2018-08-02 06:56:57 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
... de ce que voulait dire le faux ami « braker » en voiture dans les années
60 ?
Non, ça s'écrivait "braquer" !
Sh. Mandrake
2018-08-02 10:45:51 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by DB
Post by Sh. Mandrake
... de ce que voulait dire le faux ami « braker » en voiture dans les
années 60 ?
Non, ça s'écrivait "braquer" !
Étant donné que c'est de l'argot, on peut l'écrire comme on veut.
Mais va pour braquer (qui va contre l'étymologie du mot).
--
Ubuntu,

Le Magicien
DB
2018-08-02 11:14:39 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by Sh. Mandrake
Post by DB
Post by Sh. Mandrake
... de ce que voulait dire le faux ami « braker » en voiture dans les
années 60 ?
Non, ça s'écrivait "braquer" !
Étant donné que c'est de l'argot, on peut l'écrire comme on veut.
Mais va pour braquer (qui va contre l'étymologie du mot).
Nos amis québécois utilisent, paraît-il, "braker" pour freiner, mais ce
n'est pas un faux ami.
Michal
2018-08-08 12:55:54 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
(Je réponds avec le genre inclusif, sans bégayer)
Post by DB
Post by Sh. Mandrake
Post by DB
Non, ça s'écrivait "braquer" !
Étant donné que c'est de l'argot, on peut l'écrire comme on veut.
Mais va pour braquer (qui va contre l'étymologie du mot).
Nos amis québécois utilisent, paraît-il, "braker" pour freiner, mais
ce n'est pas un faux ami.
Oui.
https://fr.wiktionary.org/wiki/braker

Dans le sens de « braquer », le mot viendrait du français d'après l'OED
:
§
*brake*, n. (4)

(breɪk)

[Perhaps a. OF. brac, oblique case of bras an arm; cf. F. braquer le
timon to turn the rudder, braquer un canon to point a cannon.]

1.1 A lever or handle for working a machine. †a.1.a The winch of a
crossbow (only in phrase bows of brake); hence a crossbow, ballista, or
similar engine. Obs. exc. Hist.
§

Dans le sens de freiner :
§
*brake*, n. (7)

(breɪk)

Also break.

[Etymology uncertain; prob. an application of the sense of ‘lever’
(brake n.4), or perh. of that of ‘curb’ (brake n.5); since F. frein,
It. freno, literally ‘bridle’, are used in this sense. This being so,
the spelling break would be due to ‘popular etymology’, because it
‘breaks’ the motion.]

1.1 An apparatus for retarding the motion of a wheel by means of
pressure applied to the circumference; usually consisting of a wooden
block or an iron or steel band, and of a lever for pressing it against
the tire. Also fig. of any retarding agency.
§
--
Michal.
Musique et vins :
http://www.concertdelaloge.com/
http://quatuorcambiniparis.com/index.html
Pour (dé)lier les langues :
http://soifdailleurs.com/
lamkyre
2018-08-02 12:13:37 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by Sh. Mandrake
Post by DB
Post by Sh. Mandrake
... de ce que voulait dire le faux ami « braker » en voiture dans les
années 60 ?
Non, ça s'écrivait "braquer" !
Étant donné que c'est de l'argot, on peut l'écrire comme on veut.
Mais va pour braquer (qui va contre l'étymologie du mot).
Hmm... "braquer" n'est ni de l'argot ni tombé en désuétude.
À quel sens et quel faux ami faites-vous donc allusion ?
Sh. Mandrake
2018-08-03 14:04:50 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by lamkyre
Post by Sh. Mandrake
Post by DB
Post by Sh. Mandrake
... de ce que voulait dire le faux ami « braker » en voiture dans les
années 60 ?
Non, ça s'écrivait "braquer" !
Étant donné que c'est de l'argot, on peut l'écrire comme on veut.
Mais va pour braquer (qui va contre l'étymologie du mot).
Hmm... "braquer" n'est ni de l'argot ni tombé en désuétude.
À quel sens et quel faux ami faites-vous donc allusion ?
To brake, en anglais. Il y a longtemps que je ne l'ai pas entendu en
français. Mais vous avez peut-être raison. Je me tiens éloigné de tout
ce qui touche aux bagnoles.
--
Ubuntu,

Le Magicien
Michele
2018-08-03 14:46:47 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by Sh. Mandrake
Post by lamkyre
Post by Sh. Mandrake
Post by DB
Post by Sh. Mandrake
... de ce que voulait dire le faux ami « braker » en voiture dans les
années 60 ?
Non, ça s'écrivait "braquer" !
Étant donné que c'est de l'argot, on peut l'écrire comme on veut.
Mais va pour braquer (qui va contre l'étymologie du mot).
Hmm... "braquer" n'est ni de l'argot ni tombé en désuétude.
À quel sens et quel faux ami faites-vous donc allusion ?
To brake, en anglais. Il y a longtemps que je ne l'ai pas entendu en
français. Mais vous avez peut-être raison. Je me tiens éloigné de tout
ce qui touche aux bagnoles.
Je me souviens qu’il fallait braquer, c’est-à-dire tourner le volant à fond
pour faire un créneau.
--
Michèle
Sh. Mandrake
2018-08-03 14:57:28 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
On 8/3/2018 4:46 PM, Michele wrote:
[...]
Post by Michele
Je me souviens qu’il fallait braquer, c’est-à-dire tourner le volant à fond
pour faire un créneau.
Exact. C'est donc bien un faux-ami.
Mais se dit-il encore ?
--
Ubuntu,

Le Magicien
Michele
2018-08-03 15:06:06 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by Sh. Mandrake
[...]
Post by Michele
Je me souviens qu’il fallait braquer, c’est-à-dire tourner le volant à fond
pour faire un créneau.
Exact. C'est donc bien un faux-ami.
Mais se dit-il encore ?
Oui.
Mon mari me le dit quand il me guide.;-))
--
Michèle
Michal
2018-08-03 15:09:56 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
(Je réponds avec le genre inclusif, sans bégayer)
Post by Michele
Post by Sh. Mandrake
[...]
Post by Michele
Je me souviens qu’il fallait braquer, c’est-à-dire tourner le
volant à fond pour faire un créneau.
Exact. C'est donc bien un faux-ami.
Mais se dit-il encore ?
Oui.
Mon mari me le dit quand il me guide.;-))
Et cela ne te braque pas ?
--
Michal.
Musique et vins :
http://www.concertdelaloge.com/
http://quatuorcambiniparis.com/index.html
Pour (dé)lier les langues :
http://soifdailleurs.com/
Michele
2018-08-03 15:30:36 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by Michal
Et cela ne te braque pas ?
Non, c’est le résultat qui compte.
--
Michèle
Michal
2018-08-03 15:09:29 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
(Je réponds avec le genre inclusif, sans bégayer)
Post by Sh. Mandrake
[...]
Post by Michele
Je me souviens qu’il fallait braquer, c’est-à-dire tourner le volant à fond
pour faire un créneau.
Exact. C'est donc bien un faux-ami.
Mais se dit-il encore ?
Largement, vous dirai-je pour vous assister dans la bonne direction.
On voit bien qu'en automobile, vous n'en connaissez pas un rayon.
--
Michal.
Musique et vins :
http://www.concertdelaloge.com/
http://quatuorcambiniparis.com/index.html
Pour (dé)lier les langues :
http://soifdailleurs.com/
Sh. Mandrake
2018-08-04 08:56:56 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by Michal
(Je réponds avec le genre inclusif, sans bégayer)
Post by Sh. Mandrake
[...]
Post by Michele
Je me souviens qu’il fallait braquer, c’est-à-dire tourner le volant à fond
pour faire un créneau.
Exact. C'est donc bien un faux-ami.
Mais se dit-il encore ?
Largement, vous dirai-je pour vous assister dans la bonne direction.
On voit bien qu'en automobile, vous n'en connaissez pas un rayon.
Tentative de trait d'esprit qui tombe à pique.
Il y a longtemps que je suis passé à l'énergie propre pour mes
déplacements en ville.
--
Le Magicien
DB
2018-08-03 15:39:33 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by Sh. Mandrake
Post by lamkyre
Post by Sh. Mandrake
Post by DB
Post by Sh. Mandrake
... de ce que voulait dire le faux ami « braker » en voiture dans les
années 60 ?
Non, ça s'écrivait "braquer" !
Étant donné que c'est de l'argot, on peut l'écrire comme on veut.
Mais va pour braquer (qui va contre l'étymologie du mot).
Hmm... "braquer" n'est ni de l'argot ni tombé en désuétude.
À quel sens et quel faux ami faites-vous donc allusion ?
To brake, en anglais. Il y a longtemps que je ne l'ai pas entendu en
français. Mais vous avez peut-être raison. Je me tiens éloigné de tout ce qui
touche aux bagnoles.
"Braquer", au sens ainsi défini par l'Académie :
« ☆3. Spécialt. Braquer les roues d'une voiture, les orienter pour
virer. Par anal. Braquer les gouvernes d'un avion. Absolt. J'ai dû
braquer complètement à droite. Cette voiture braque bien, elle a un
petit rayon de braquage. »
n'a évidemment rien à voir avec l'anglais "brake", frein. C'est un mot
très ancien dans notre langue (plus ancien que l'automobile), mais dont
l'étmologie exacte reste mystérieuse.
Michal
2018-08-03 16:33:02 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
(Je réponds avec le genre inclusif, sans bégayer)
Post by DB
Post by Sh. Mandrake
Post by lamkyre
Hmm... "braquer" n'est ni de l'argot ni tombé en désuétude.
À quel sens et quel faux ami faites-vous donc allusion ?
To brake, en anglais. Il y a longtemps que je ne l'ai pas entendu
en français. Mais vous avez peut-être raison. Je me tiens éloigné
de tout ce qui touche aux bagnoles.
« ☆3. Spécialt. Braquer les roues d'une voiture, les orienter pour
virer. Par anal. Braquer les gouvernes d'un avion. Absolt. J'ai dû
braquer complètement à droite. Cette voiture braque bien, elle a un
petit rayon de braquage. »
n'a évidemment rien à voir avec l'anglais "brake", frein. C'est un
mot très ancien dans notre langue (plus ancien que l'automobile),
mais dont l'étmologie exacte reste mystérieuse.
Cela daterait des voitures à bras, avec lesquels on les fait tourner.
--
Michal.
Musique et vins :
http://www.concertdelaloge.com/
http://quatuorcambiniparis.com/index.html
Pour (dé)lier les langues :
http://soifdailleurs.com/
Anansi
2018-08-03 16:44:50 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by DB
« ☆3. Spécialt. Braquer les roues d'une voiture, les orienter pour
virer. Par anal. Braquer les gouvernes d'un avion. Absolt. J'ai dû
braquer complètement à droite. Cette voiture braque bien, elle a un
petit rayon de braquage. »
n'a évidemment rien à voir avec l'anglais "brake", frein. C'est un mot
très ancien dans notre langue (plus ancien que l'automobile), mais dont
l'étymologie exacte reste mystérieuse.
Déjà dans la 4e édition de leur dictionnaire :
« Il ne se dit que de certaines choses qu'on peut tourner, & présenter
d'un côté ou d'un autre. Braquer un timon. Braquer un carrosse. Braquer
le canon. Braquer une lunette. »
Sh. Mandrake
2018-08-04 09:04:54 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
On 8/3/2018 6:44 PM, Anansi wrote:
[...]
Comme ces rappels inutiles sont indigestes.
La question était : « Qui se souvient de ce que voulait dire le faux ami
« braker » en voiture dans les années 60 ?
--
Le Magicien
Anansi
2018-08-04 12:34:17 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by Sh. Mandrake
[...]
Post by Anansi
« Il ne se dit que de certaines choses qu'on peut tourner, & présenter
d'un côté ou d'un autre. Braquer un timon. Braquer un carrosse. Braquer
le canon. Braquer une lunette. »
Comme ces rappels inutiles sont indigestes.
La question était : « Qui se souvient de ce que voulait dire le faux ami
« braker » en voiture dans les années 60 ?
Ce rappel servait à vous expliquer que ça n'a jamais été un faux ami et
que c'était utilisé bien avant les années 60. Quelques siècles avant en
fait.
Sh. Mandrake
2018-08-04 15:44:52 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by Anansi
Post by Sh. Mandrake
[...]
Post by Anansi
« Il ne se dit que de certaines choses qu'on peut tourner, & présenter
d'un côté ou d'un autre. Braquer un timon. Braquer un carrosse. Braquer
le canon. Braquer une lunette. »
Comme ces rappels inutiles sont indigestes.
La question était : « Qui se souvient de ce que voulait dire le faux ami
« braker » en voiture dans les années 60 ?
Ce rappel servait à vous expliquer que ça n'a jamais été un faux ami et
que c'était utilisé bien avant les années 60. Quelques siècles avant en
fait.
Ce rappel ne répond pas à la question posée et dans la mesure
où « braker » ne veut pas dire la même chose en français et en anglais,
c'est bien un faux ami. Vous êtes fatigant.
--
Le Magicien
Sh. Mandrake
2018-08-06 05:15:47 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by Anansi
Post by Sh. Mandrake
[...]
Post by Anansi
« Il ne se dit que de certaines choses qu'on peut tourner, & présenter
d'un côté ou d'un autre. Braquer un timon. Braquer un carrosse. Braquer
le canon. Braquer une lunette. »
Comme ces rappels inutiles sont indigestes.
La question était : « Qui se souvient de ce que voulait dire le faux ami
« braker » en voiture dans les années 60 ?
Ce rappel servait à vous expliquer que ça n'a jamais été un faux ami et
que c'était utilisé bien avant les années 60. Quelques siècles avant en
fait.
Vous aussi, vous allez me raconter que l'on croisait tous les matins des
voitures (au sens du XIIe) qui brakaient dans Paris dans les années 60
et que les mandataires aux halles se déplaçaient en chaise à porteur ?
Ne voyez-vous pas que vous êtes ridicule dans votre entêtement ?
--
Le Magicien
Anansi
2018-08-06 05:40:24 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by Sh. Mandrake
Post by Anansi
Post by Sh. Mandrake
[...]
Post by Anansi
« Il ne se dit que de certaines choses qu'on peut tourner, & présenter
d'un côté ou d'un autre. Braquer un timon. Braquer un carrosse. Braquer
le canon. Braquer une lunette. »
Comme ces rappels inutiles sont indigestes.
La question était : « Qui se souvient de ce que voulait dire le faux ami
« braker » en voiture dans les années 60 ?
Ce rappel servait à vous expliquer que ça n'a jamais été un faux ami et
que c'était utilisé bien avant les années 60. Quelques siècles avant en
fait.
Vous aussi, vous allez me raconter que l'on croisait tous les matins des
voitures (au sens du XIIe) qui brakaient dans Paris dans les années 60
et que les mandataires aux halles se déplaçaient en chaise à porteur ?
Ne voyez-vous pas que vous êtes ridicule dans votre entêtement ?
Vous racontez bien depuis le début que quelqu'un a pu confondre /brāk/
brake et /bʀake/ braquer. J'ai regardé dans les différents dictionnaires
de faux amis anglais-français, il n'y en a pas trace et ce n'est pas
étonnant.
Michal
2018-08-08 13:04:51 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
(Je réponds avec le genre inclusif, sans bégayer)
Post by Anansi
Post by Sh. Mandrake
[...]
Post by Anansi
« Il ne se dit que de certaines choses qu'on peut tourner, &
présenter d'un côté ou d'un autre. Braquer un timon. Braquer un
carrosse. Braquer le canon. Braquer une lunette. »
Comme ces rappels inutiles sont indigestes.
La question était : « Qui se souvient de ce que voulait dire le faux
ami « braker » en voiture dans les années 60 ?
Ce rappel servait à vous expliquer que ça n'a jamais été un faux ami
et que c'était utilisé bien avant les années 60. Quelques siècles
avant en fait.
Il y a confusion entre le français « braquer » et l'anglicisme canadien
« braker », que nous n'utilisons pas en France bien entendu. Ou une
simple faute d'orthographe.
Il est donc naturel que personne n'en ait souvenir à part l'auteur de
la question.
Mais peut-être aurait-il des sources insoupçonnées (et insoupçonnables)
? Attendons.
--
Michal.
Musique et vins :
http://www.concertdelaloge.com/
http://quatuorcambiniparis.com/index.html
Pour (dé)lier les langues :
http://soifdailleurs.com/
Sh. Mandrake
2018-08-08 13:46:37 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by Michal
(Je réponds avec le genre inclusif, sans bégayer)
Post by Anansi
Post by Sh. Mandrake
[...]
Post by Anansi
« Il ne se dit que de certaines choses qu'on peut tourner, &
présenter d'un côté ou d'un autre. Braquer un timon. Braquer un
carrosse. Braquer le canon. Braquer une lunette. »
Comme ces rappels inutiles sont indigestes.
La question était : « Qui se souvient de ce que voulait dire le faux
ami  « braker » en voiture dans les années 60 ?
Ce rappel servait à vous expliquer que ça n'a jamais été un faux ami
et que c'était utilisé bien avant les années 60. Quelques siècles
avant en fait.
Il y a confusion entre le français « braquer » et l'anglicisme canadien
« braker », que nous n'utilisons pas en France bien entendu. Ou une
simple faute d'orthographe.
Pour les francophones de l'hexagone, il ne peut pas y avoir confusion
puisque nous ne l'utilisons pas.
Post by Michal
Il est donc naturel que personne n'en ait souvenir à part l'auteur de la
question.
Je ne pense pas être le seul, vu que Bécé nous a indiqué que le verbe,
dans le sens qu'il avait dans les années soixante – et semble d'ailleurs
toujours avoir – remonte à Rabelais.
Post by Michal
Mais peut-être aurait-il des sources insoupçonnées (et insoupçonnables)
? Attendons.
Vous pouvez toujours attendre.
--
Le Magicien
Michal
2018-08-08 15:09:15 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
(Je réponds avec le genre inclusif, sans bégayer)
Post by Sh. Mandrake
Post by Michal
(Je réponds avec le genre inclusif, sans bégayer)
Post by Anansi
Ce rappel servait à vous expliquer que ça n'a jamais été un faux
ami et que c'était utilisé bien avant les années 60. Quelques
siècles avant en fait.
Il y a confusion entre le français « braquer » et l'anglicisme
canadien « braker », que nous n'utilisons pas en France bien
entendu. Ou une simple faute d'orthographe.
Pour les francophones de l'hexagone, il ne peut pas y avoir confusion
puisque nous ne l'utilisons pas.
La confusion, c'est la vôtre, pas celle des francophones en général.
« Braker » est inconnu en France.
Post by Sh. Mandrake
Post by Michal
Il est donc naturel que personne n'en ait souvenir à part l'auteur
de la question.
Je ne pense pas être le seul, vu que Bécé nous a indiqué que le verbe,
dans le sens qu'il avait dans les années soixante – et semble
d'ailleurs toujours avoir – remonte à Rabelais.
Sauf qu'il n'a jamais parlé de « braker », mais de « braquer ».
Votre version n'a été attestée par personne sur ce forum.
Quant à l'étymologie, elle vous a été donnée plusieurs fois en quelques
jours, et vous l'avez même rejetée.
Post by Sh. Mandrake
Post by Michal
Mais peut-être aurait-il des sources insoupçonnées (et
insoupçonnables) ? Attendons.
Vous pouvez toujours attendre.
Gagné !
--
Michal.
Musique et vins :
http://www.concertdelaloge.com/
http://quatuorcambiniparis.com/index.html
Pour (dé)lier les langues :
http://soifdailleurs.com/
Sh. Mandrake
2018-08-08 15:19:29 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by Michal
(Je réponds avec le genre inclusif, sans bégayer)
Post by Sh. Mandrake
Post by Michal
(Je réponds avec le genre inclusif, sans bégayer)
Post by Anansi
Ce rappel servait à vous expliquer que ça n'a jamais été un faux ami
et que c'était utilisé bien avant les années 60. Quelques siècles
avant en fait.
Il y a confusion entre le français « braquer » et l'anglicisme
canadien « braker », que nous n'utilisons pas en France bien entendu.
Ou une simple faute d'orthographe.
Pour les francophones de l'hexagone, il ne peut pas y avoir confusion
puisque nous ne l'utilisons pas.
La confusion, c'est la vôtre, pas celle des francophones en général.
« Braker » est inconnu en France.
À l'oral, il est beaucoup plus connu que vous ne le dites.
Rappelez-vous que le langage, c'est d'abord des sons et ensuite
seulement des lettres, pour le trancrire.
Post by Michal
Post by Sh. Mandrake
Post by Michal
Il est donc naturel que personne n'en ait souvenir à part l'auteur de
la question.
Je ne pense pas être le seul, vu que Bécé nous a indiqué que le verbe,
dans le sens qu'il avait dans les années soixante – et semble
d'ailleurs toujours avoir – remonte à Rabelais.
Sauf qu'il n'a jamais parlé de « braker », mais de « braquer ».
Ce qui revient exactement au même à l'oral.
Post by Michal
Votre version n'a été attestée par personne sur ce forum.
Je n'ai pas de version, coco. J'ai posé une question à laquelle il a été
répondu deux fois de la même manière. Il est temps de passer à autre chose.
Post by Michal
Quant à l'étymologie, elle vous a été donnée plusieurs fois en quelques
jours, et vous l'avez même rejetée.
Je n'ai rien rejeté, coco.
Post by Michal
Post by Sh. Mandrake
Post by Michal
Mais peut-être aurait-il des sources insoupçonnées (et
insoupçonnables) ? Attendons.
Vous pouvez toujours attendre.
Gagné !
Bah voilà ! Vous n'êtes pas difficile à contenter. :)
--
Le Magicien
Michal
2018-08-09 10:21:31 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
(Je réponds avec le genre inclusif, sans bégayer)
Post by Sh. Mandrake
Post by Michal
(Je réponds avec le genre inclusif, sans bégayer)
Post by Sh. Mandrake
Pour les francophones de l'hexagone, il ne peut pas y avoir
confusion puisque nous ne l'utilisons pas.
La confusion, c'est la vôtre, pas celle des francophones en
général.
« Braker » est inconnu en France.
À l'oral, il est beaucoup plus connu que vous ne le dites.
Rappelez-vous que le langage, c'est d'abord des sons et ensuite
seulement des lettres, pour le trancrire.
Alors, pourquoi l'écrire avec une faute d'orthographe ?
Post by Sh. Mandrake
Post by Michal
Post by Sh. Mandrake
Je ne pense pas être le seul, vu que Bécé nous a indiqué que le verbe,
dans le sens qu'il avait dans les années soixante – et semble
d'ailleurs toujours avoir – remonte à Rabelais.
Sauf qu'il n'a jamais parlé de « braker », mais de « braquer ».
Ce qui revient exactement au même à l'oral.
Ce que vous avez écrit n'est pas oral, par définition.
Et c'est une absurdité.
Post by Sh. Mandrake
Post by Michal
Votre version n'a été attestée par personne sur ce forum.
Je n'ai pas de version, coco. J'ai posé une question à laquelle il a
été répondu deux fois de la même manière. Il est temps de passer à
autre chose.
Si, ou vous avez déjà oublié la version que vous avez écrite :
Sh. Mandrake, nous a offert le 01/08/2018 à 19:50:15 :
[Qui se souvient…]
§
... de ce que voulait dire le faux ami « braker » en voiture dans
les
années 60 ?
§

Or, en français de France « braker » n'existait pas plus dans les
années 60 qu'aujourd'hui.
Et votre « faux ami » n'est qu'une hallucination.
Donc cette question n'avait aucun sens, ni d'objet réel.
Personne ne pouvait ne souvenir de quelque chose qui n'avait jamais
existé ni vous répondre favorablement dans le même non-sens.
Post by Sh. Mandrake
Post by Michal
Quant à l'étymologie, elle vous a été donnée plusieurs fois en
quelques jours, et vous l'avez même rejetée.
Je n'ai rien rejeté, coco.
Encore une fuite de cerveau. C'est écrit, pas oral. Donc ça reste.
Cessez de nier les évidences.
Post by Sh. Mandrake
Post by Michal
Post by Sh. Mandrake
Vous pouvez toujours attendre.
Gagné !
Bah voilà ! Vous n'êtes pas difficile à contenter. :)
Vous n'avez jamais de sources à fournir sur ce que vous prétendez, en
l'occurrence vous ne pouviez pas en avoir.
Vous êtes un (mauvais) charlatan, un menteur et un grossier personnage.
En résumé, un troll, braque en plus.
Et tout est écrit, pas oral, souvenez-vous. Même vos brouillons,
plusieurs fois publiés, restent sur le forum.
N'essayez pas de tricher en croyant que la mémoire des lecteurs est
aussi chancelante que la vôtre.

Reposez-vous.
--
Michal.
Musique et vins :
http://www.concertdelaloge.com/
http://quatuorcambiniparis.com/index.html
Pour (dé)lier les langues :
http://soifdailleurs.com/
Sh. Mandrake
2018-08-09 10:34:49 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by Michal
(Je réponds avec le genre inclusif, sans bégayer)
Post by Sh. Mandrake
Post by Michal
(Je réponds avec le genre inclusif, sans bégayer)
Post by Sh. Mandrake
Pour les francophones de l'hexagone, il ne peut pas y avoir
confusion puisque nous ne l'utilisons pas.
La confusion, c'est la vôtre, pas celle des francophones en général.
« Braker » est inconnu en France.
À l'oral, il est beaucoup plus connu que vous ne le dites.
Rappelez-vous que le langage, c'est d'abord des sons et ensuite
seulement des lettres, pour le trancrire.
Alors, pourquoi l'écrire avec une faute d'orthographe ?
Parce que je suis comme tout le monde, vous y compris :
il m'arrive de faire des erreurs.
Post by Michal
Post by Sh. Mandrake
Post by Michal
Post by Sh. Mandrake
Je ne pense pas être le seul, vu que Bécé nous a indiqué que le verbe,
dans le sens qu'il avait dans les années soixante – et semble
d'ailleurs toujours avoir – remonte à Rabelais.
Sauf qu'il n'a jamais parlé de « braker », mais de « braquer ».
Ce qui revient exactement au même à l'oral.
Ce que vous avez écrit n'est pas oral, par définition.
Et c'est une absurdité.
Question absurdités, vous n'êtes pas en reste.
Post by Michal
Post by Sh. Mandrake
Post by Michal
Votre version n'a été attestée par personne sur ce forum.
Je n'ai pas de version, coco. J'ai posé une question à laquelle il a
été répondu deux fois de la même manière. Il est temps de passer à
autre chose.
[Qui se souvient…]
§
  ... de ce que voulait dire le faux ami « braker » en voiture dans les
  années 60 ?
§
Or, en français de France « braker » n'existait pas plus dans les années
60 qu'aujourd'hui.
Vous avez la tête dure. J'essaie une dernière fois :
braker et braquer, c'est la même chose à l'oral.
D'où mon doute, qui a été levé déjà deux fois.
Nous pouvons peut-être passer à autre chose.
En tout cas, je ne répondrai plus aux messages sur ce sujet.
Post by Michal
Et votre « faux ami » n'est qu'une hallucination.
Donc cette question n'avait aucun sens, ni d'objet réel.
Personne ne pouvait ne souvenir de quelque chose qui n'avait jamais
existé ni vous répondre favorablement dans le même non-sens.
Tout cela est bien beau, mais pourquoi l'écrire avec un « ne » au lieu
d'un « se »?
Post by Michal
Post by Sh. Mandrake
Post by Michal
Quant à l'étymologie, elle vous a été donnée plusieurs fois en
quelques jours, et vous l'avez même rejetée.
Je n'ai rien rejeté, coco.
Encore une fuite de cerveau. C'est écrit, pas oral. Donc ça reste.
Cessez de nier les évidences.
Tu me gaves, coco.
Post by Michal
Post by Sh. Mandrake
Post by Michal
Post by Sh. Mandrake
Vous pouvez toujours attendre.
Gagné !
Bah voilà ! Vous n'êtes pas difficile à contenter. :)
Vous n'avez jamais de sources à fournir sur ce que vous prétendez, en
l'occurrence vous ne pouviez pas en avoir.
Vous êtes un (mauvais) charlatan, un menteur et un grossier personnage.
En résumé, un troll, braque en plus.
Et tout est écrit, pas oral, souvenez-vous. Même vos brouillons,
plusieurs fois publiés, restent sur le forum.
N'essayez pas de tricher en croyant que la mémoire des lecteurs est
aussi chancelante que la vôtre.
Reposez-vous.
Merci pour ce gentil compliment.
Repos !
--
Le Magicien
Michal
2018-08-09 10:42:10 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
(Je réponds avec le genre inclusif, sans bégayer)
[Rien]
void(0)
--
Michal.
Musique et vins :
http://www.concertdelaloge.com/
http://quatuorcambiniparis.com/index.html
Pour (dé)lier les langues :
http://soifdailleurs.com/
Anansi
2018-08-09 16:15:15 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by Sh. Mandrake
braker et braquer, c'est la même chose à l'oral.
C'est faux.
Braker : /brāke/
Braquer : /bʀake/
Michal
2018-08-09 16:27:39 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
(Je réponds avec le genre inclusif, sans bégayer)
Post by Anansi
Post by Sh. Mandrake
braker et braquer, c'est la même chose à l'oral.
C'est faux.
Braker : /brāke/
Braquer : /bʀake/
Mais où avez-vous trouvé « braker » en français ?
--
Michal.
Musique et vins :
http://www.concertdelaloge.com/
http://quatuorcambiniparis.com/index.html
Pour (dé)lier les langues :
http://soifdailleurs.com/
Anansi
2018-08-09 17:05:52 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by Michal
(Je réponds avec le genre inclusif, sans bégayer)
Post by Anansi
Post by Sh. Mandrake
braker et braquer, c'est la même chose à l'oral.
C'est faux.
Braker : /brāke/
Braquer : /bʀake/
Mais où avez-vous trouvé « braker » en français ?
En français du Canada, c'est un anglicisme pour freiner.
Michal
2018-08-09 17:55:35 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
(Je réponds avec le genre inclusif, sans bégayer)
Post by Anansi
Post by Michal
(Je réponds avec le genre inclusif, sans bégayer)
Post by Anansi
C'est faux.
Braker : /brāke/
Braquer : /bʀake/
Mais où avez-vous trouvé « braker » en français ?
En français du Canada, c'est un anglicisme pour freiner.
Nous sommes bien d'accord, il n'existe pas chez nous. Je l'avais déjà
indiqué.
Et ce n'est donc pas un faux ami, puisque c'est un calque de l'anglais
/brake/.
--
Michal.
Musique et vins :
http://www.concertdelaloge.com/
http://quatuorcambiniparis.com/index.html
Pour (dé)lier les langues :
http://soifdailleurs.com/
Anansi
2018-08-09 18:21:41 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by Michal
(Je réponds avec le genre inclusif, sans bégayer)
Post by Anansi
Post by Michal
(Je réponds avec le genre inclusif, sans bégayer)
Post by Anansi
C'est faux.
Braker : /brāke/
Braquer : /bʀake/
Mais où avez-vous trouvé « braker » en français ?
En français du Canada, c'est un anglicisme pour freiner.
Nous sommes bien d'accord, il n'existe pas chez nous. Je l'avais déjà
indiqué.
Et ce n'est donc pas un faux ami, puisque c'est un calque de l'anglais
/brake/.
Si vous voulez dire par là que la question initiale était du grand
n'importe quoi, on va penser que vous devenez désagréable, voire que
vous faites partie d'une bande qui cherche à avoir la mainmise sur ce forum.
Sh. Mandrake
2018-08-09 19:52:14 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
On 8/9/2018 8:21 PM, Anansi wrote:
{...]
Post by Anansi
Si vous voulez dire par là que la question initiale était du grand
n'importe quoi, on va penser que vous devenez désagréable, voire que
vous faites partie d'une bande qui cherche à avoir la mainmise sur ce forum.
Curieux aveux.
--
Le Magicien
Anansi
2018-08-09 22:06:28 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by Sh. Mandrake
Post by Anansi
Si vous voulez dire par là que la question initiale était du grand
n'importe quoi, on va penser que vous devenez désagréable, voire que
vous faites partie d'une bande qui cherche à avoir la mainmise sur ce forum.
Curieux aveux.
Ce n'est pas un aveu, c'est le rappel d'un de vos délires au second degré.
Michal
2018-08-09 22:21:34 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
(Je réponds avec le genre inclusif, sans bégayer)
Post by Anansi
Post by Sh. Mandrake
Post by Anansi
Si vous voulez dire par là que la question initiale était du grand
n'importe quoi, on va penser que vous devenez désagréable, voire
que vous faites partie d'une bande qui cherche à avoir la mainmise
sur ce forum.
Curieux aveux.
Ce n'est pas un aveu, c'est le rappel d'un de vos délires au second degré.
Le premier ne passe pas, alors le second…
--
Michal.
Musique et vins :
http://www.concertdelaloge.com/
http://quatuorcambiniparis.com/index.html
Pour (dé)lier les langues :
http://soifdailleurs.com/
Sh. Mandrake
2018-08-10 09:04:00 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by Anansi
Post by Sh. Mandrake
Post by Anansi
Si vous voulez dire par là que la question initiale était du grand
n'importe quoi, on va penser que vous devenez désagréable, voire que
vous faites partie d'une bande qui cherche à avoir la mainmise sur ce forum.
Curieux aveux.
Ce n'est pas un aveu, c'est le rappel d'un de vos délires au second degré.
Pas de danger. Je n'accepterai jamais d'entrer dans une bande qui
accepte les individus comme moi.
--
Le Magicien
Sh. Mandrake
2018-08-10 09:13:02 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by Anansi
Post by Sh. Mandrake
Post by Anansi
Si vous voulez dire par là que la question initiale était du grand
n'importe quoi, on va penser que vous devenez désagréable, voire que
vous faites partie d'une bande qui cherche à avoir la mainmise sur ce forum.
Curieux aveux.
Ce n'est pas un aveu, c'est le rappel d'un de vos délires au second degré.
C'est trop de sollicitude. Laissez donc ce que vous appelez mes délires
au second degré là où ils sont.
Vous devez bien avoir quelque chose d'autre à faire.
--
Le Magicien
Sh. Mandrake
2018-08-09 19:50:47 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by Michal
(Je réponds avec le genre inclusif, sans bégayer)
Post by Anansi
Post by Michal
(Je réponds avec le genre inclusif, sans bégayer)
Post by Anansi
C'est faux.
Braker : /brāke/
Braquer : /bʀake/
Mais où avez-vous trouvé « braker » en français ?
En français du Canada, c'est un anglicisme pour freiner.
Nous sommes bien d'accord, il n'existe pas chez nous. Je l'avais déjà
indiqué.
Et ce n'est donc pas un faux ami, puisque c'est un calque de l'anglais
/brake/.
... qui ne signifie pas la même chose.
C'est donc un faux ami.
--
Le Magicien
Michal
2018-08-09 22:23:42 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
(Je réponds avec le genre inclusif, sans bégayer)
Post by Sh. Mandrake
Post by Michal
(Je réponds avec le genre inclusif, sans bégayer)
Post by Anansi
En français du Canada, c'est un anglicisme pour freiner.
Nous sommes bien d'accord, il n'existe pas chez nous. Je l'avais
déjà indiqué.
Et ce n'est donc pas un faux ami, puisque c'est un calque de
l'anglais /brake/.
... qui ne signifie pas la même chose.
C'est donc un faux ami.
Non.
--
Michal.
Musique et vins :
http://www.concertdelaloge.com/
http://quatuorcambiniparis.com/index.html
Pour (dé)lier les langues :
http://soifdailleurs.com/
Michal
2018-08-09 22:25:57 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
(Je réponds avec le genre inclusif, sans bégayer)
Post by Sh. Mandrake
Post by Michal
(Je réponds avec le genre inclusif, sans bégayer)
Post by Anansi
En français du Canada, c'est un anglicisme pour freiner.
Nous sommes bien d'accord, il n'existe pas chez nous. Je l'avais
déjà indiqué.
Et ce n'est donc pas un faux ami, puisque c'est un calque de
l'anglais /brake/.
... qui ne signifie pas la même chose.
C'est donc un faux ami.
/Braker/ en canadien signifie la même chose que /brake/ en anglais.
Ce n'est donc pas un faux ami.
--
Michal.
Musique et vins :
http://www.concertdelaloge.com/
http://quatuorcambiniparis.com/index.html
Pour (dé)lier les langues :
http://soifdailleurs.com/
Sh. Mandrake
2018-08-10 09:09:58 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by Michal
(Je réponds avec le genre inclusif, sans bégayer)
Post by Sh. Mandrake
Post by Michal
(Je réponds avec le genre inclusif, sans bégayer)
Post by Anansi
En français du Canada, c'est un anglicisme pour freiner.
Nous sommes bien d'accord, il n'existe pas chez nous. Je l'avais déjà
indiqué.
Et ce n'est donc pas un faux ami, puisque c'est un calque de
l'anglais /brake/.
... qui ne signifie pas la même chose.
C'est donc un faux ami.
/Braker/ en canadien signifie la même chose que /brake/ en anglais.
Ce n'est donc pas un faux ami.
Z'êtes pénible. C'est un faux ami en français.
--
Le Magicien
Michal
2018-08-10 13:24:24 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
(Je réponds avec le genre inclusif, sans bégayer)
Post by Sh. Mandrake
Post by Michal
(Je réponds avec le genre inclusif, sans bégayer)
Post by Sh. Mandrake
... qui ne signifie pas la même chose.
C'est donc un faux ami.
/Braker/ en canadien signifie la même chose que /brake/ en anglais.
Ce n'est donc pas un faux ami.
Z'êtes pénible. C'est un faux ami en français.
Seulement au Canada, pas chez nous, pénible et demi.
On ne risque pas de confondre ici, on ne le connaît pas, et on ne le
connaissait pas plus dans les années 60.
Pour nous, ce n'est pas un faux ami.
--
Michal.
Musique et vins :
http://www.concertdelaloge.com/
http://quatuorcambiniparis.com/index.html
Pour (dé)lier les langues :
http://soifdailleurs.com/
Sh. Mandrake
2018-08-10 15:21:18 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by Michal
(Je réponds avec le genre inclusif, sans bégayer)
Post by Sh. Mandrake
Post by Michal
(Je réponds avec le genre inclusif, sans bégayer)
Post by Sh. Mandrake
... qui ne signifie pas la même chose.
C'est donc un faux ami.
/Braker/ en canadien signifie la même chose que /brake/ en anglais.
Ce n'est donc pas un faux ami.
Z'êtes pénible. C'est un faux ami en français.
Seulement au Canada, pas chez nous, pénible et demi.
On ne risque pas de confondre ici, on ne le connaît pas, et on ne le
connaissait pas plus dans les années 60.
Pour nous, ce n'est pas un faux ami.
Qu'est-ce qu'un sémitisant ?
Inutile d'épeler. Répondez simplement.
--
Le Magicien
Michal
2018-08-10 21:45:25 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
(Je réponds avec le genre inclusif, sans bégayer)
Post by Sh. Mandrake
Post by Michal
(Je réponds avec le genre inclusif, sans bégayer)
Post by Sh. Mandrake
Z'êtes pénible. C'est un faux ami en français.
Seulement au Canada, pas chez nous, pénible et demi.
On ne risque pas de confondre ici, on ne le connaît pas, et on ne
le connaissait pas plus dans les années 60.
Pour nous, ce n'est pas un faux ami.
Qu'est-ce qu'un sémitisant ?
Inutile d'épeler. Répondez simplement.
Encore une erreur d'aiguillage.
Je vous ai donné la réponse *hier* à *16h 57* et dans le bon fil.
Cela n'a rien à faire ici.
Je ne vais pas la répéter dix fois pour que vous compreniez.
Lisez ce qu'on vous répond.
--
Michal.
Musique et vins :
http://www.concertdelaloge.com/
http://quatuorcambiniparis.com/index.html
Pour (dé)lier les langues :
http://soifdailleurs.com/
Sh. Mandrake
2018-08-11 08:30:51 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by Michal
(Je réponds avec le genre inclusif, sans bégayer)
Post by Sh. Mandrake
Post by Michal
(Je réponds avec le genre inclusif, sans bégayer)
Post by Sh. Mandrake
Z'êtes pénible. C'est un faux ami en français.
Seulement au Canada, pas chez nous, pénible et demi.
On ne risque pas de confondre ici, on ne le connaît pas, et on ne le
connaissait pas plus dans les années 60.
Pour nous, ce n'est pas un faux ami.
Qu'est-ce qu'un sémitisant ?
Inutile d'épeler. Répondez simplement.
Encore une erreur d'aiguillage.
Je vous ai donné la réponse *hier* à *16h 57* et dans le bon fil.
Cela n'a rien à faire ici.
Curieux, je ne trouve pas de message de vous le 9 à 16h57.
Avez-vous des hallucinations ?
Mais peut-être me suis-je simplement trompé de pelote.
Post by Michal
Je ne vais pas la répéter dix fois pour que vous compreniez.
Lisez ce qu'on vous répond.
Inutile de répéter surtout en épelant.
--
Le Magicien
Michal
2018-08-11 12:19:59 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
(Je réponds avec le genre inclusif, sans bégayer)
Post by Sh. Mandrake
Post by Michal
(Je réponds avec le genre inclusif, sans bégayer)
Post by Sh. Mandrake
Qu'est-ce qu'un sémitisant ?
Inutile d'épeler. Répondez simplement.
Encore une erreur d'aiguillage.
Je vous ai donné la réponse *hier* à *16h 57* et dans le bon fil.
Cela n'a rien à faire ici.
Curieux, je ne trouve pas de message de vous le 9 à 16h57.
Avez-vous des hallucinations ?
Mais peut-être me suis-je simplement trompé de pelote.
Exactement, vous vous êtes encore planté en répondant dans la mauvaise
discussion.
Dans laquelle évidemment vous ne trouverez pas la réponse puisqu'elle
est ailleurs.
Et si vous alliez la chercher dans un autre forum, elle n'y serait pas
non plus.
Vous êtes complètement désorienté. Deux fois en si peu de temps, vous
devriez vous inquiéter.

Ici nous sommes dans la discussion « Qui se souvient… » que *vous* avez
lancée avec *votre* « braker ».
La discussion où je vous ai donné la définition de /sémitisant/ suite à
*votre* question est :
« Combien de langues saurez-vous reconnaître ? ». Et je la donne le 9/8
à 16h 57 (mais peut-être que vous n'êtes pas dans le même fuseau
horaire).
Retournez au bon endroit et vous aurez la réponse. C'est simple.
Post by Sh. Mandrake
Post by Michal
Je ne vais pas la répéter dix fois pour que vous compreniez.
Lisez ce qu'on vous répond.
Inutile de répéter surtout en épelant.
Je commence à douter de cette inutilité.
--
Michal.
Musique et vins :
http://www.concertdelaloge.com/
http://quatuorcambiniparis.com/index.html
Pour (dé)lier les langues :
http://soifdailleurs.com/
Sh. Mandrake
2018-08-11 12:31:20 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by Michal
(Je réponds avec le genre inclusif, sans bégayer)
Post by Sh. Mandrake
Post by Michal
(Je réponds avec le genre inclusif, sans bégayer)
Post by Sh. Mandrake
Qu'est-ce qu'un sémitisant ?
Inutile d'épeler. Répondez simplement.
Encore une erreur d'aiguillage.
Je vous ai donné la réponse *hier* à *16h 57* et dans le bon fil.
Cela n'a rien à faire ici.
Curieux, je ne trouve pas de message de vous le 9 à 16h57.
Avez-vous des hallucinations ?
Mais peut-être me suis-je simplement trompé de pelote.
Exactement, vous vous êtes encore planté en répondant dans la mauvaise
discussion.
Dans laquelle évidemment vous ne trouverez pas la réponse puisqu'elle
est ailleurs.
Et si vous alliez la chercher dans un autre forum, elle n'y serait pas
non plus.
Vous êtes complètement désorienté. Deux fois en si peu de temps, vous
devriez vous inquiéter.
Ici nous sommes dans la discussion « Qui se souvient… » que *vous* avez
lancée avec *votre* « braker ».
Merci, coco. C'est moi qui l'ai lancée cette discussion.
Post by Michal
La discussion où je vous ai donné la définition de /sémitisant/ suite à
« Combien de langues saurez-vous reconnaître ? ». Et je la donne le 9/8
à 16h 57 (mais peut-être que vous n'êtes pas dans le même fuseau horaire).
Retournez au bon endroit et vous aurez la réponse. C'est simple.
Curieusement, elle n'apparait pas dans la liste des messages chez moi.
Je n'ai aucun message de vous le 9.8 à 16h57.
Tripatouillage ?


[...]
--
Le Magicien
Michal
2018-08-11 12:47:01 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
(Je réponds avec le genre inclusif, sans bégayer)
Post by Sh. Mandrake
Post by Michal
(Je réponds avec le genre inclusif, sans bégayer)
Post by Sh. Mandrake
Curieux, je ne trouve pas de message de vous le 9 à 16h57.
Avez-vous des hallucinations ?
Mais peut-être me suis-je simplement trompé de pelote.
Exactement, vous vous êtes encore planté en répondant dans la
mauvaise discussion.
Dans laquelle évidemment vous ne trouverez pas la réponse
puisqu'elle est ailleurs.
Et si vous alliez la chercher dans un autre forum, elle n'y serait
pas non plus.
Vous êtes complètement désorienté. Deux fois en si peu de temps,
vous devriez vous inquiéter.
Ici nous sommes dans la discussion « Qui se souvient… » que *vous*
avez lancée avec *votre* « braker ».
Merci, coco. C'est moi qui l'ai lancée cette discussion.
Post by Michal
La discussion où je vous ai donné la définition de /sémitisant/
« Combien de langues saurez-vous reconnaître ? ». Et je la donne le
9/8 à 16h 57 (mais peut-être que vous n'êtes pas dans le même
fuseau horaire).
Retournez au bon endroit et vous aurez la réponse. C'est simple.
Curieusement, elle n'apparait pas dans la liste des messages chez moi.
Je n'ai aucun message de vous le 9.8 à 16h57.
Tripatouillage ?
[...]
Êtes-vous dans le bon fil ?
Si c'est uniquement dans le but de me faire répéter la réponse, je vous
donne ici la preuve de votre mauvaise foi.
Je suis sûr que d'autres contributeurs pourront confirmer la présence
de ce message, auquel je joins l'en-tête et essayez donc de nier encore
son existence, petit tricheur. Les écrits restent, et sont numérotés.

——————————————————————————————————
NewsReader : MesNews/1.08.06.00
Sujet : Re: [Jeu] Combien de langues saurez-vous reconnaître ?
Date : Thu, 09 Aug 2018 16:57:11 +0200
Auteur : Michal <***@dbmail.com.invalid>
Message ID : <pkhkq4$a7p$***@gioia.aioe.org>
Type : text/plain; charset="utf-8"; format=flowed
References : aioe.org fr.lettres.langue.francaise:159459
Origine : LtOq+PT60oPgyApsFQe2kg.user.gioia.aioe.org


--------------------------------------------------------------------------------


(Je réponds avec le genre inclusif, sans bégayer)
Post by Sh. Mandrake
[...]
Post by Michal
Moi aussi. À moins de tomber sur un graphème additionnel
du persan ou de l'urdu, c'est difficile pour nous de
différencier les langues qui s'écrivent avec ce type d'alphabet
(sauf pour le sémitisant DB).
Quelle bestiole peut bien être un sémitisant ?
Je vous aide : est-ce quelqu'un qui parle une langue sémite ?
Si oui, laquelle ?
Allez, un bon mouvement de ma part, puisque vous n'avez pas de
dictionnaire¹ :

*sémitisant, ante* adj. et n.
ÉTYM. 1907; de sémite.

· Didact. (Personne) qui étudie les langues et les civilisations
sémitiques.
© Le Robert / SEJER - Tous droits réservés

¹ /Je vous conseillerais d'en choisir un bon/.
/Et de vous raser les paumes, s'il n'y tient pas/.
--
Michal.
Musique et vins :
http://www.concertdelaloge.com/
http://quatuorcambiniparis.com/index.html
Pour (dé)lier les langues :
http://soifdailleurs.com/
Sh.Mandrake
2018-08-12 11:16:47 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by Michal
*sémitisant, ante* adj. et n.
ÉTYM. 1907; de sémite.
· Didact. (Personne) qui étudie les langues et les civilisations
sémitiques.
© Le Robert / SEJER - Tous droits réservés
Je vous en donne acte. Toutefois, il me semble que le vocable « étude
des langues orientales » est préférable au mot « sémitisant », qui
risque de donner lieu à de fâcheuses confusions ; qu'est-ce qu'un
antisémitisant ?
Quelqu'un qui n'aime pas les langues orientales ou quelqu'un qui n'aime
pas l'hébreu ? D'ailleurs, son apparition en pleine affaire Dreyfus
n'est pas un hasard.
--
Le Magicien
DB
2018-08-12 11:33:29 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by Michal
*sémitisant, ante* adj. et n.
ÉTYM. 1907; de sémite.
· Didact. (Personne) qui étudie les langues et les civilisations
sémitiques.
© Le Robert / SEJER - Tous droits réservés
Je vous en donne acte. Toutefois, il me semble que le vocable « étude des
langues orientales » est préférable au mot « sémitisant », qui risque de
donner lieu à de fâcheuses confusions ; qu'est-ce qu'un antisémitisant ?
Quelqu'un qui n'aime pas les langues orientales ou quelqu'un qui n'aime pas
l'hébreu ? D'ailleurs, son apparition en pleine affaire Dreyfus n'est pas un
hasard.
Ce n'est pas un hasard mais une erreur ! Le TLF montre que le mot est
déjà attesté dans les milieux spécialisés 30 ans avant l'affaire
Dreyfus et ne donnait lieu à aucune confusion :
§§§
1862 ; [Flaubert sort de son expédition en Afrique] avec l'estime des
doctes archéologues et des savants sémitisants, flattés dans l'objet de
leurs études (Sainte-Beuve, Nouv. lundis, t. 4, 1862, p. 94).
1876 - «Les plus illustres sémitisants [...] se sont maintes fois
laissé prendre à ce piège [...]» A. Hovelacque, La Linguistique, 16
(Reinwald)
§§§
Nombreux autres exemples avant 1900 faciles à trouver avec Google
Livres.
Littré avait de son côté "sémitiste" en 1872, qui n'a pas pris.
Il est possible que 1907 soit la date où le mot est entré dans un
dictionnaire Larousse.
Sh. Mandrake
2018-08-13 13:06:03 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
On 8/12/2018 1:33 PM, DB wrote:
[...]
Post by DB
Il est possible que 1907 soit la date où le mot est entré dans un
dictionnaire Larousse.
Non seulement c'est possible, mais c'est écrit dessus.
--
Le Magicien
Michal
2018-08-12 13:53:00 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
(Je réponds avec le genre inclusif, sans bégayer)
Post by Sh.Mandrake
Post by Michal
*sémitisant, ante* adj. et n.
ÉTYM. 1907; de sémite.
· Didact. (Personne) qui étudie les langues et les civilisations
sémitiques.
© Le Robert / SEJER - Tous droits réservés
Je vous en donne acte. Toutefois, il me semble que le vocable « étude
des langues orientales » est préférable au mot « sémitisant », qui
risque de donner lieu à de fâcheuses confusions ; qu'est-ce qu'un
antisémitisant ?
Quelqu'un qui n'aime pas les langues orientales ou quelqu'un qui
n'aime pas l'hébreu ? D'ailleurs, son apparition en pleine affaire
Dreyfus n'est pas un hasard.
/Antisémitisant/ n'existe pas. Et je pense que vous faites l'emploi
abusif de « sémite » pour « juif ».
Il n'y a pas qu'eux dans le monde (sémite).

Outre l'erreur de datation signalée par DB, vous remplacez
« sémitisant » par… rien du tout, en fait, puisque vous parlez
seulement des études.
Si vous remplacez [langues et civilisations] « sémitiques » par
« orientales » vous faites la confusion entre d'une part les langues
sémites :

[Wikipedia]
§
Langues liturgiques
Beaucoup de langues sémitiques sont devenues des langues liturgiques,
utilisées lors des cérémonies religieuses. Ainsi, l’hébreu en tant que
langue vivante a été supplanté par l’araméen et s’est probablement
éteint vers 200 apr. J.-C.21. Elle ne survécut que comme langue
liturgique, et ce n’est qu’au XIXe siècle que l’hébreu parlé en Israël
a été reconstruit par Eliézer Ben Yehoudah sur base de l’hébreu
liturgique et en s’inspirant également de l’arabe.

La connaissance de ces langues est notamment une nécessité pour les
exégètes du christianisme, de l’islam et du judaïsme.

Voici une liste reprenant quelques langues liturgiques sémitiques et
les groupes religieux correspondants.

L’arabe classique : les Musulmans (différent des dialectes modernes),
certaines Églises chrétiennes orientales : Melkites grecs-catholiques,
Maronites (avec le syriaque), Orthodoxes d’Antioche (avec le grec)
L’araméen, sous sa forme syriaque : les chaldéens, les Syriaques
orthodoxes, les Syriaques catholiques et les Assyriens protestants, les
Maronites (avec l’arabe)
Le guèze : les Chrétiens coptes d’Éthiopie et d'Érythrée et les
Falashas (Juifs d’Éthiopie, ou Beta Israel)
L’hébreu : les Juifs religieux
Le mandéen : les Mandéistes

Langues contemporaines
(Estimation du nombre de locuteurs actuels des langues sémitiques les
plus répandues.)

Arabe — 375 000 000
Amharique – 90 000 000
Tigrigna – 15 000 000
Hébreu — 8 000 000
Soureth (ou Néo-araméen oriental) — 500 000 à 2 000 000 (estimations
variant grandement)
Néo-araméen occidental — 605 000
Maltais — 375 00024
Syriaque — 400 000.
§

Et d'autre part, les langues orientales, étudiées par les
/orientalistes/, qui regroupent les langues sémitiques et tous les
autres groupes de langues asiatiques, jusqu'à la Chine et au Japon.¹

L'orientaliste peut doc avoir un champ d'études plus large que le
sémitisant. Et ce mot n'a rien de péjoratif, il est formé comme
d'autres : germanisant, russisant, slavisant, sur le même modèle que
doctorant.
C'est la racine qui vous gratouille personnellement, mais cela n'a rien
à voir avec l'antisémitisme.

——————————————————————
¹ À noter que l'INALCO (ex Langues'O) va bien au-delà de cette
définition, puisqu'il inclut les langues de l'Est de l'Europe (slaves
et autres), plus toutes les langues qui ne sont pas ou peu enseignées
dans les autres établissements.
http://www.inalco.fr/formations/langues-civilisations
--
Michal.
Musique et vins :
http://www.concertdelaloge.com/
http://quatuorcambiniparis.com/index.html
Pour (dé)lier les langues :
http://soifdailleurs.com/
Sh. Mandrake
2018-08-13 13:14:14 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
On 8/12/2018 3:53 PM, Michal wrote:
[...]
Post by Michal
/Antisémitisant/ n'existe pas. Et je pense que vous faites l'emploi
abusif de « sémite » pour « juif ».
Il n'y a pas qu'eux dans le monde (sémite).
Il n'y a pas que les Juifs dans ce monde, c'est certain.
Mais vu le nombre de fois qu'on en parle dans les médias,
c'est à croire qu'ils fascinent. Les Juifs ne constituent qu'un infime
pourcentage de la population mondiale. Pourtant, il leur est consacré un
volume non négligeable dans les médias.
Et d'après vous, c'est un emploi abusif de dire que le mot antisémite
signifie anti-Juif ? Discutez donc avec de vrais gens et vous verrez bien.
--
Le Magicien
Michal
2018-08-13 13:20:22 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
(Je réponds avec le genre inclusif, sans bégayer)
Post by Sh. Mandrake
[...]
Post by Michal
/Antisémitisant/ n'existe pas. Et je pense que vous faites l'emploi
abusif de « sémite » pour « juif ».
Il n'y a pas qu'eux dans le monde (sémite).
Il n'y a pas que les Juifs dans ce monde, c'est certain.
Mais vu le nombre de fois qu'on en parle dans les médias,
c'est à croire qu'ils fascinent. Les Juifs ne constituent qu'un
infime pourcentage de la population mondiale. Pourtant, il leur est
consacré un volume non négligeable dans les médias.
Et d'après vous, c'est un emploi abusif de dire que le mot antisémite
signifie anti-Juif ? Discutez donc avec de vrais gens et vous verrez bien.
Premièrement, la plupart des « vrais gens » dont vous parlez ne savent
pas ce que veut dire « sémite », car ils ont été pollués par cet emploi
abusif pour désigner un juif.
Deuxièmement, bien souvent aussi, les antisémites n'aiment pas les
Arabes, et font de l'antisémitisme comme M. Jourdain.
--
Michal.
Musique et vins :
http://www.concertdelaloge.com/
http://quatuorcambiniparis.com/index.html
Pour (dé)lier les langues :
http://soifdailleurs.com/
Sh. Mandrake
2018-08-13 13:16:38 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
On 8/12/2018 3:53 PM, Michal wrote:
[...]
Post by Michal
/Antisémitisant/ n'existe pas. Et je pense que vous faites l'emploi
abusif de « sémite » pour « juif ».
Il n'y a pas qu'eux dans le monde (sémite).
Il n'y a pas que les Juifs dans ce monde, c'est certain.
Mais vu le nombre de fois qu'on en parle dans les médias,
c'est à croire qu'ils fascinent. Les Juifs ne constituent qu'un infime
pourcentage de la population mondiale. Pourtant, il leur est consacré un
volume non négligeable dans les médias.
Et d'après vous, c'est un emploi abusif de dire que le mot antisémite
signifie anti-Juif ? Discutez donc avec de vraies gens et vous verrez bien.
--
Le Magicien
Michal
2018-08-13 13:22:37 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
(Je réponds avec le genre inclusif, sans bégayer)
à Sh. Mandrake, qui nous a offert le 13/08/2018 à 15:16:38 :

Trop de lignes.
… vraies… suffisait.
--
Michal.
Musique et vins :
http://www.concertdelaloge.com/
http://quatuorcambiniparis.com/index.html
Pour (dé)lier les langues :
http://soifdailleurs.com/
Sh. Mandrake
2018-08-14 08:26:43 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by Michal
(Je réponds avec le genre inclusif, sans bégayer)
Trop de lignes.
… vraies… suffisait.
C'est exactement ce que j'ai écrit dans le brp.
Je vous connais.
--
Le Magicien
Sh. Mandrake
2018-08-10 19:57:07 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by Michal
(Je réponds avec le genre inclusif, sans bégayer)
Post by Sh. Mandrake
Post by Michal
(Je réponds avec le genre inclusif, sans bégayer)
Post by Sh. Mandrake
... qui ne signifie pas la même chose.
C'est donc un faux ami.
/Braker/ en canadien signifie la même chose que /brake/ en anglais.
Ce n'est donc pas un faux ami.
Z'êtes pénible. C'est un faux ami en français.
Seulement au Canada, pas chez nous, pénible et demi.
On ne risque pas de confondre ici, on ne le connaît pas, et on ne le
connaissait pas plus dans les années 60.
Pour nous, ce n'est pas un faux ami.
Qu'est-ce qu'un sémitisant ?
Inutile d'épeler. Répondez simplement.
Les sémites sont une race. C'est un mot qui a très mauvaise presse ces
temps-ci. Il est même devenu politiquement incorrect.
J'attends votre réponse avec impatience.
--
Le Magicien
Anansi
2018-08-10 20:09:14 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by Sh. Mandrake
Post by Michal
(Je réponds avec le genre inclusif, sans bégayer)
Post by Sh. Mandrake
Post by Michal
(Je réponds avec le genre inclusif, sans bégayer)
Post by Sh. Mandrake
... qui ne signifie pas la même chose.
C'est donc un faux ami.
/Braker/ en canadien signifie la même chose que /brake/ en anglais.
Ce n'est donc pas un faux ami.
Z'êtes pénible. C'est un faux ami en français.
Seulement au Canada, pas chez nous, pénible et demi.
On ne risque pas de confondre ici, on ne le connaît pas, et on ne le
connaissait pas plus dans les années 60.
Pour nous, ce n'est pas un faux ami.
Qu'est-ce qu'un sémitisant ?
Inutile d'épeler. Répondez simplement.
Les sémites sont une race.
Pas du tout, c'est un groupe ethnique et linguistique.
Post by Sh. Mandrake
C'est un mot qui a très mauvaise presse ces
temps-ci. Il est même devenu politiquement incorrect.
J'attends votre réponse avec impatience.
Sh. Mandrake
2018-08-10 20:44:10 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by Anansi
Post by Sh. Mandrake
Post by Michal
(Je réponds avec le genre inclusif, sans bégayer)
Post by Sh. Mandrake
Post by Michal
(Je réponds avec le genre inclusif, sans bégayer)
Post by Sh. Mandrake
... qui ne signifie pas la même chose.
C'est donc un faux ami.
/Braker/ en canadien signifie la même chose que /brake/ en anglais.
Ce n'est donc pas un faux ami.
Z'êtes pénible. C'est un faux ami en français.
Seulement au Canada, pas chez nous, pénible et demi.
On ne risque pas de confondre ici, on ne le connaît pas, et on ne le
connaissait pas plus dans les années 60.
Pour nous, ce n'est pas un faux ami.
Qu'est-ce qu'un sémitisant ?
Inutile d'épeler. Répondez simplement.
Les sémites sont une race.
Pas du tout, c'est un groupe ethnique et linguistique.
C'est-à-dire ce qu'on appelait une race du temps où ce vocable n'était
pas politiquement incorrect. Lire Race et histoire, de Lévi-Strauss.
Vous comprendrez mieux.
Post by Anansi
Post by Sh. Mandrake
C'est un mot qui a très mauvaise presse ces
temps-ci. Il est même devenu politiquement incorrect.
J'attends votre réponse avec impatience.
--
Le Magicien
Anansi
2018-08-10 21:25:28 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by Sh. Mandrake
Post by Anansi
Post by Sh. Mandrake
Qu'est-ce qu'un sémitisant ?
Inutile d'épeler. Répondez simplement.
Les sémites sont une race.
Pas du tout, c'est un groupe ethnique et linguistique.
C'est-à-dire ce qu'on appelait une race du temps où ce vocable n'était
pas politiquement incorrect. Lire Race et histoire, de Lévi-Strauss.
Vous comprendrez mieux.
Post by Anansi
Post by Sh. Mandrake
C'est un mot qui a très mauvaise presse ces
temps-ci. Il est même devenu politiquement incorrect.
J'attends votre réponse avec impatience.
J'ai lu et compris. Si c'était votre cas, vous n'écririez pas ce genre
de bêtise.
Sh. Mandrake
2018-08-11 08:15:33 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by Anansi
Post by Sh. Mandrake
Post by Anansi
Post by Sh. Mandrake
Qu'est-ce qu'un sémitisant ?
Inutile d'épeler. Répondez simplement.
Les sémites sont une race.
Pas du tout, c'est un groupe ethnique et linguistique.
C'est-à-dire ce qu'on appelait une race du temps où ce vocable n'était
pas politiquement incorrect. Lire Race et histoire, de Lévi-Strauss.
Vous comprendrez mieux.
Post by Anansi
Post by Sh. Mandrake
C'est un mot qui a très mauvaise presse ces
temps-ci. Il est même devenu politiquement incorrect.
J'attends votre réponse avec impatience.
J'ai lu et compris. Si c'était votre cas, vous n'écririez pas ce genre
de bêtise.
Vous avez mal compris. Relisez.
--
Le Magicien
Michal
2018-08-11 12:24:26 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
(Je réponds avec le genre inclusif, sans bégayer)
Post by Anansi
Post by Sh. Mandrake
Post by Anansi
Pas du tout, c'est un groupe ethnique et linguistique.
C'est-à-dire ce qu'on appelait une race du temps où ce vocable
n'était pas politiquement incorrect. Lire Race et histoire, de
Lévi-Strauss. Vous comprendrez mieux.
J'ai lu et compris. Si c'était votre cas, vous n'écririez pas ce
genre de bêtise.
Adam et Ève étaient sémites, non ? Nous serions donc tous sémites. :o)
--
Michal.
Musique et vins :
http://www.concertdelaloge.com/
http://quatuorcambiniparis.com/index.html
Pour (dé)lier les langues :
http://soifdailleurs.com/
Michal
2018-08-10 21:45:34 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
(Je réponds avec le genre inclusif, sans bégayer)
Post by Anansi
Post by Sh. Mandrake
Post by Michal
(Je réponds avec le genre inclusif, sans bégayer)
Seulement au Canada, pas chez nous, pénible et demi.
On ne risque pas de confondre ici, on ne le connaît pas, et on ne
le connaissait pas plus dans les années 60.
Pour nous, ce n'est pas un faux ami.
Qu'est-ce qu'un sémitisant ?
Inutile d'épeler. Répondez simplement.
Les sémites sont une race.
Pas du tout, c'est un groupe ethnique et linguistique.
Post by Sh. Mandrake
C'est un mot qui a très mauvaise presse ces
temps-ci. Il est même devenu politiquement incorrect.
J'attends votre réponse avec impatience.
Pardonnez-lui, il ne sait même pas où il est.
--
Michal.
Musique et vins :
http://www.concertdelaloge.com/
http://quatuorcambiniparis.com/index.html
Pour (dé)lier les langues :
http://soifdailleurs.com/
Michal
2018-08-10 21:39:48 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
(Je réponds avec le genre inclusif, sans bégayer)
Post by Sh. Mandrake
Post by Michal
(Je réponds avec le genre inclusif, sans bégayer)
Post by Sh. Mandrake
Z'êtes pénible. C'est un faux ami en français.
Seulement au Canada, pas chez nous, pénible et demi.
On ne risque pas de confondre ici, on ne le connaît pas, et on ne
le connaissait pas plus dans les années 60.
Pour nous, ce n'est pas un faux ami.
Qu'est-ce qu'un sémitisant ?
Inutile d'épeler. Répondez simplement.
Les sémites sont une race. C'est un mot qui a très mauvaise presse
ces temps-ci. Il est même devenu politiquement incorrect.
J'attends votre réponse avec impatience.
Quelle bêtise bégayante ! Cherchez-la au bon endroit.
--
Michal.
Musique et vins :
http://www.concertdelaloge.com/
http://quatuorcambiniparis.com/index.html
Pour (dé)lier les langues :
http://soifdailleurs.com/
Sh. Mandrake
2018-08-11 08:18:15 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by Michal
(Je réponds avec le genre inclusif, sans bégayer)
Post by Sh. Mandrake
Post by Michal
(Je réponds avec le genre inclusif, sans bégayer)
Post by Sh. Mandrake
Z'êtes pénible. C'est un faux ami en français.
Seulement au Canada, pas chez nous, pénible et demi.
On ne risque pas de confondre ici, on ne le connaît pas, et on ne le
connaissait pas plus dans les années 60.
Pour nous, ce n'est pas un faux ami.
Qu'est-ce qu'un sémitisant ?
Inutile d'épeler. Répondez simplement.
Les sémites sont une race. C'est un mot qui a très mauvaise presse ces
temps-ci. Il est même devenu politiquement incorrect.
J'attends votre réponse avec impatience.
Quelle bêtise bégayante ! Cherchez-la au bon endroit.
Dans le genre ; « Qu'ils viennent me chercher » vous vous posez là.
Jolie pirouette. J'allais vous décerner la palme de la pirouette.
Mais j'ai déjà décerné une palme hier.
--
Le Magicien
Le Pépé à chaines
2018-08-11 08:29:22 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by Sh. Mandrake
Dans le genre ; « Qu'ils viennent me chercher » vous vous posez là.
Jolie pirouette. J'allais vous décerner la palme de la pirouette.
Mais j'ai déjà décerné une palme hier.
Organisez donc une nouvelle cérémonie ce soir, à six heures moins dix,
à la Porte des Évêques... Vous y tiendrez le haut de l'affiche...
Sh. Mandrake
2018-08-11 12:25:15 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by Sh. Mandrake
Dans le genre ; « Qu'ils viennent me chercher » vous vous posez là.
Jolie pirouette. J'allais vous décerner la palme de la pirouette.
Mais j'ai déjà décerné une palme hier.
    Organisez donc une nouvelle cérémonie ce soir, à six heures moins
dix, à la Porte des Évêques... Vous y tiendrez le haut de l'affiche...
La Porte des Évêques ? Cosso cossé cossi cossa ?
--
Ubuntu,

Le Magicien
Michal
2018-08-11 12:28:16 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
(Je réponds avec le genre inclusif, sans bégayer)
Post by Sh. Mandrake
Post by Michal
(Je réponds avec le genre inclusif, sans bégayer)
Post by Sh. Mandrake
Qu'est-ce qu'un sémitisant ?
Inutile d'épeler. Répondez simplement.
Les sémites sont une race. C'est un mot qui a très mauvaise presse
ces temps-ci. Il est même devenu politiquement incorrect.
J'attends votre réponse avec impatience.
Quelle bêtise bégayante ! Cherchez-la au bon endroit.
Dans le genre ; « Qu'ils viennent me chercher » vous vous posez là.
Jolie pirouette. J'allais vous décerner la palme de la pirouette.
Mais j'ai déjà décerné une palme hier.
Qui ne cherche pas ne trouve pas.
Côté palmaire, ça pousse bien chez vous. Vous avez le poil vert.
--
Michal.
Musique et vins :
http://www.concertdelaloge.com/
http://quatuorcambiniparis.com/index.html
Pour (dé)lier les langues :
http://soifdailleurs.com/
Sh. Mandrake
2018-08-09 19:48:50 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by Michal
(Je réponds avec le genre inclusif, sans bégayer)
Post by Anansi
Post by Sh. Mandrake
braker et braquer, c'est la même chose à l'oral.
C'est faux.
Braker : /brāke/
Braquer : /bʀake/
Mais où avez-vous trouvé « braker » en français ?
Au Canada.
--
Le Magicien
Sh. Mandrake
2018-08-09 19:48:02 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by Anansi
Post by Sh. Mandrake
braker et braquer, c'est la même chose à l'oral.
C'est faux.
Braker : /brāke/
Braquer : /bʀake/
Dans votre quartier, du côté de chez vous, dans votre cuisine ?
Personne ne fait la différence. Regardez les choses telles qu'elles sont
et non comme elles devraient être.
--
Le Magicien
Anansi
2018-08-09 22:05:06 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by Sh. Mandrake
Post by Anansi
Post by Sh. Mandrake
braker et braquer, c'est la même chose à l'oral.
C'est faux.
Braker : /brāke/
Braquer : /bʀake/
Dans votre quartier
Oui.
Post by Sh. Mandrake
du côté de chez vous
Aussi.
Post by Sh. Mandrake
dans votre cuisine ?
Jamais un anglicisme n'entrera dans ma cuisine.
Post by Sh. Mandrake
Personne ne fait la différence.
Si.
Post by Sh. Mandrake
Regardez les choses telles qu'elles sont
et non comme elles devraient être.
Écoutez les mots tels qu'ils sont prononcés et non tels que vous
voudriez qu'ils le soient.
Le Pépé à chaines
2018-08-10 07:28:50 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
[...]
"Assez! Mais laissez-moi en paix à tout
Jamais! Je vais bientôt perdre la boule"
Anansi
2018-08-10 19:11:45 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by Le Pépé à chaines
[...]
"Assez! Mais laissez-moi en paix à tout
Jamais! Je vais bientôt perdre la boule"
Je vous aide. C'est dans la Vienne, à Ceaux en Loudun.
Sh. Mandrake
2018-08-10 19:52:50 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by Le Pépé à chaines
[...]
"Assez! Mais laissez-moi en paix à tout
Jamais! Je vais bientôt perdre la boule"
[...]

Je vous décerne la palme des fouteurs de merde.
--
Le Magicien
Anansi
2018-08-10 20:12:01 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by Sh. Mandrake
Post by Le Pépé à chaines
"Assez! Mais laissez-moi en paix à tout
Jamais! Je vais bientôt perdre la boule"
Je vous décerne la palme des fouteurs de merde.
C'est mal de traiter le Pépé à chaines comme ça.
C'est courageux de reconnaitre que, comme spécialiste, vous faites
partie du jury qui décerne la palme.
Sh. Mandrake
2018-08-10 20:46:34 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by Anansi
Post by Sh. Mandrake
Post by Le Pépé à chaines
"Assez! Mais laissez-moi en paix à tout
Jamais! Je vais bientôt perdre la boule"
Je vous décerne la palme des fouteurs de merde.
C'est mal de traiter le Pépé à chaines comme ça.
C'est courageux de reconnaitre que, comme spécialiste, vous faites
partie du jury qui décerne la palme.
C'est pervers de prolonger ce méchant canular.
--
Le Magicien
Anansi
2018-08-10 21:22:54 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by Sh. Mandrake
Post by Anansi
Post by Sh. Mandrake
Post by Le Pépé à chaines
"Assez! Mais laissez-moi en paix à tout
Jamais! Je vais bientôt perdre la boule"
Je vous décerne la palme des fouteurs de merde.
C'est mal de traiter le Pépé à chaines comme ça.
C'est courageux de reconnaitre que, comme spécialiste, vous faites
partie du jury qui décerne la palme.
C'est pervers de prolonger ce méchant canular.
C'est vrai, vous devriez arrêter.
Sh. Mandrake
2018-08-11 08:15:00 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by Anansi
Post by Sh. Mandrake
Post by Anansi
Post by Sh. Mandrake
Post by Le Pépé à chaines
"Assez! Mais laissez-moi en paix à tout
Jamais! Je vais bientôt perdre la boule"
Je vous décerne la palme des fouteurs de merde.
C'est mal de traiter le Pépé à chaines comme ça.
C'est courageux de reconnaitre que, comme spécialiste, vous faites
partie du jury qui décerne la palme.
C'est pervers de prolonger ce méchant canular.
C'est vrai, vous devriez arrêter.
Pourquoi dites-vous cela ? C'est vous le pervers. Pas moi.
--
Le Magicien
Michal
2018-08-11 12:47:12 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
(Je réponds avec le genre inclusif, sans bégayer)
Post by Sh. Mandrake
Post by Anansi
Post by Sh. Mandrake
C'est pervers de prolonger ce méchant canular.
C'est vrai, vous devriez arrêter.
Pourquoi dites-vous cela ? C'est vous le pervers. Pas moi.
On fait un sondage ?
--
Michal.
Musique et vins :
http://www.concertdelaloge.com/
http://quatuorcambiniparis.com/index.html
Pour (dé)lier les langues :
http://soifdailleurs.com/
Sh.Mandrake
2018-08-11 19:16:18 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by Michal
(Je réponds avec le genre inclusif, sans bégayer)
Post by Sh. Mandrake
Post by Anansi
Post by Sh. Mandrake
C'est pervers de prolonger ce méchant canular.
C'est vrai, vous devriez arrêter.
Pourquoi dites-vous cela ? C'est vous le pervers. Pas moi.
On fait un sondage ?
Pourquoi pas ?
--
Le Magicien
Michal
2018-08-11 12:31:34 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
(Je réponds avec le genre inclusif, sans bégayer)
Post by Anansi
Post by Sh. Mandrake
Je vous décerne la palme des fouteurs de merde.
C'est mal de traiter le Pépé à chaines comme ça.
C'est courageux de reconnaitre que, comme spécialiste, vous faites
partie du jury qui décerne la palme.
C'est comme à Cannes, il faut avoir été un grand réalisateur pour être
président du jury.
--
Michal.
Musique et vins :
http://www.concertdelaloge.com/
http://quatuorcambiniparis.com/index.html
Pour (dé)lier les langues :
http://soifdailleurs.com/
Sh. Mandrake
2018-08-10 09:18:24 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by Anansi
Post by Sh. Mandrake
braker et braquer, c'est la même chose à l'oral.
C'est faux.
Braker : /brāke/
Braquer : /bʀake/
Non. Braquer = braker = /brake/
--
Le Magicien
Paul Aubrin
2018-08-10 12:45:29 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by Sh. Mandrake
Post by Anansi
Post by Sh. Mandrake
braker et braquer, c'est la même chose à l'oral.
C'est faux.
Braker : /brāke/
Braquer : /bʀake/
Non. Braquer = braker = /brake/
D'après ce site breaker veut dire signifie freiner en québécois.

http://www.je-parle-quebecois.com/lexique/definition/breaker.html

Mais il y a aussi ceci:

http://www.tlfq.ulaval.ca/fichier/citations.asp?session=997560362&mode=
Otomatic
2018-08-10 12:51:06 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by Paul Aubrin
D'après ce site breaker veut dire signifie freiner en québécois.
Il y a un « certain temps » lorsque je travaillais, lors de certaines
opérations, je pouvais dire : “Tire le breaker”.
--
Ce n'est pas parce qu'ils sont nombreux à avoir tort
qu'ils ont forcément raison. Coluche
Chico T
2018-08-04 07:21:19 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by DB
Post by Sh. Mandrake
To brake, en anglais. Il y a longtemps que je ne l'ai pas entendu en
français. Mais vous avez peut-être raison. Je me tiens éloigné de tout
ce qui touche aux bagnoles.
« ☆3. Spécialt. Braquer les roues d'une voiture, les orienter pour
virer. Par anal. Braquer les gouvernes d'un avion. Absolt. J'ai dû
braquer complètement à droite. Cette voiture braque bien, elle a un
petit rayon de braquage. »
n'a évidemment rien à voir avec l'anglais "brake", frein. C'est un mot
très ancien dans notre langue (plus ancien que l'automobile), mais dont
l'étmologie exacte reste mystérieuse.
Dire « braker », c'est donc déraper ? ;-)
Sh. Mandrake
2018-08-08 08:10:40 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by DB
Post by Sh. Mandrake
To brake, en anglais. Il y a longtemps que je ne l'ai pas entendu en
français. Mais vous avez peut-être raison. Je me tiens éloigné de
tout ce qui touche aux bagnoles.
« ☆3. Spécialt. Braquer les roues d'une voiture, les orienter pour
virer. Par anal. Braquer les gouvernes d'un avion. Absolt. J'ai dû
braquer complètement à droite. Cette voiture braque bien, elle a un
petit rayon de braquage. »
n'a évidemment rien à voir avec l'anglais "brake", frein. C'est un mot
très ancien dans notre langue (plus ancien que l'automobile), mais
dont l'étmologie exacte reste mystérieuse.
Dire « braker », c'est donc déraper ?    ;-)
C'est ce que voudraient faire croire certains.
Sauf que c'est faux. Braquer ne signifie pas braker.
--
Ubuntu,

Le Magicien
Sh. Mandrake
2018-08-04 09:00:48 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
On 8/3/2018 5:39 PM, DB wrote:
[...]
Comme ces rappels inutiles sont indigestes.
La question était : « Qui se souvient de ce que voulait dire le faux ami
« braker » en voiture dans les années 60 ?
--
Le Magicien
BéCé
2018-08-08 11:29:44 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by DB
Post by Sh. Mandrake
Post by lamkyre
Post by Sh. Mandrake
Post by DB
Post by Sh. Mandrake
... de ce que voulait dire le faux ami « braker » en voiture dans les
années 60 ?
Non, ça s'écrivait "braquer" !
Étant donné que c'est de l'argot, on peut l'écrire comme on veut.
Mais va pour braquer (qui va contre l'étymologie du mot).
Hmm... "braquer" n'est ni de l'argot ni tombé en désuétude.
À quel sens et quel faux ami faites-vous donc allusion ?
To brake, en anglais. Il y a longtemps que je ne l'ai pas entendu en
français. Mais vous avez peut-être raison. Je me tiens éloigné de tout ce qui
touche aux bagnoles.
« ☆3. Spécialt. Braquer les roues d'une voiture, les orienter pour
virer. Par anal. Braquer les gouvernes d'un avion. Absolt. J'ai dû
braquer complètement à droite. Cette voiture braque bien, elle a un
petit rayon de braquage. »
n'a évidemment rien à voir avec l'anglais "brake", frein. C'est un mot
très ancien dans notre langue (plus ancien que l'automobile), mais dont
l'étmologie exacte reste mystérieuse.
Ce qu'en dit le GR :

"ÉTYM. 1546, Rabelais, « faire tourner, orienter »; var. brater «
diriger une voiture », 1611; orig. incert., p.-ê. du lat. pop.
*brachitare, de bracchium « bras », le changement de -ter à -quer
demeurant difficile à expliquer; d'après Guiraud, à rattacher à
*brachicare, de brachiare « orienter une voile à l'aide de bras »
(sorte de cordage. → Bras, 5.), brater s'explique à partir du doublet
*brachitare, même sens."

Les bras dont il est question sont les cordages qui permettent
d'orienter les vergues d'une voile carré.
Orienter les vergues, c'est brasser.
(anglais : brace, to brace)
--
BéCé
www.bernardcordier.com
Sh. Mandrake
2018-08-08 11:40:44 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by DB
Post by Sh. Mandrake
Post by lamkyre
Post by Sh. Mandrake
Post by DB
Post by Sh. Mandrake
... de ce que voulait dire le faux ami « braker » en voiture dans les
années 60 ?
Non, ça s'écrivait "braquer" !
Étant donné que c'est de l'argot, on peut l'écrire comme on veut.
Mais va pour braquer (qui va contre l'étymologie du mot).
Hmm... "braquer" n'est ni de l'argot ni tombé en désuétude.
À quel sens et quel faux ami faites-vous donc allusion ?
To brake, en anglais. Il y a longtemps que je ne l'ai pas entendu en
français. Mais vous avez peut-être raison. Je me tiens éloigné de tout ce qui
touche aux bagnoles.
« ☆3. Spécialt. Braquer les roues d'une voiture, les orienter pour
virer. Par anal. Braquer les gouvernes d'un avion. Absolt. J'ai dû
braquer complètement à droite. Cette voiture braque bien, elle a un
petit rayon de braquage. »
  n'a évidemment rien à voir avec l'anglais "brake", frein. C'est un mot
très ancien dans notre langue (plus ancien que l'automobile), mais dont
l'étmologie exacte reste mystérieuse.
"ÉTYM. 1546, Rabelais, «  faire tourner, orienter  »; var. brater «
diriger une voiture  », 1611; orig. incert., p.-ê. du lat. pop.
*brachitare, de bracchium «  bras  », le changement de -ter à -quer
demeurant difficile à expliquer; d'après Guiraud, à rattacher à
*brachicare, de brachiare «  orienter une voile à l'aide de bras  »
(sorte de cordage. → Bras, 5.), brater s'explique à partir du doublet
*brachitare, même sens."
Les bras dont il est question sont les cordages qui permettent
d'orienter les vergues d'une voile carré.
Orienter les vergues, c'est brasser.
(anglais : brace, to brace)
Merci à DB et Bécé et Cé... – non, je déconne – pour leurs explications.
Tout cela montre que le mot « braquer » ne date pas des années soixante.
Mais alors, qu'en est-il de « braquer une banque » ?
Est-ce l'orienter dans un sens plutôt que dans un autre ?
--
Ubuntu,

Le Magicien
BéCé
2018-08-08 11:56:08 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by Sh. Mandrake
Post by DB
Post by Sh. Mandrake
Post by lamkyre
Post by Sh. Mandrake
Post by DB
Post by Sh. Mandrake
... de ce que voulait dire le faux ami « braker » en voiture dans les
années 60 ?
Non, ça s'écrivait "braquer" !
Étant donné que c'est de l'argot, on peut l'écrire comme on veut.
Mais va pour braquer (qui va contre l'étymologie du mot).
Hmm... "braquer" n'est ni de l'argot ni tombé en désuétude.
À quel sens et quel faux ami faites-vous donc allusion ?
To brake, en anglais. Il y a longtemps que je ne l'ai pas entendu en
français. Mais vous avez peut-être raison. Je me tiens éloigné de tout ce qui
touche aux bagnoles.
« ☆3. Spécialt. Braquer les roues d'une voiture, les orienter pour
virer. Par anal. Braquer les gouvernes d'un avion. Absolt. J'ai dû
braquer complètement à droite. Cette voiture braque bien, elle a un
petit rayon de braquage. »
  n'a évidemment rien à voir avec l'anglais "brake", frein. C'est un mot
très ancien dans notre langue (plus ancien que l'automobile), mais dont
l'étmologie exacte reste mystérieuse.
"ÉTYM. 1546, Rabelais, «  faire tourner, orienter  »; var. brater «
diriger une voiture  », 1611; orig. incert., p.-ê. du lat. pop.
*brachitare, de bracchium «  bras  », le changement de -ter à -quer
demeurant difficile à expliquer; d'après Guiraud, à rattacher à
*brachicare, de brachiare «  orienter une voile à l'aide de bras  »
(sorte de cordage. → Bras, 5.), brater s'explique à partir du doublet
*brachitare, même sens."
Les bras dont il est question sont les cordages qui permettent
d'orienter les vergues d'une voile carré.
Orienter les vergues, c'est brasser.
(anglais : brace, to brace)
Merci à DB et Bécé et Cé... – non, je déconne – pour leurs explications.
Tout cela montre que le mot « braquer » ne date pas des années soixante.
Mais alors, qu'en est-il de « braquer une banque » ?
Est-ce l'orienter dans un sens plutôt que dans un autre ?
Toujours l'idée d'orienter.

"Tourner (une arme à feu, un instrument d'optique…) dans la direction de
l'objectif. -> Diriger. | Braquer ses canons, sa lorgnette, une lampe de
poche sur qqn, sur qqch." (le GR)

D'où le sens argotique de mettre en joue quelqu'un, attaquer à main
armée (1930).
--
BéCé
www.bernardcordier.com
Loading...