Discussion:
L'Allemagne veut savoir "Worauf warten sie noch?"
Add Reply
joye
2017-11-30 01:20:25 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
https://www.slate.fr/story/154295/ecriture-inclusive-allemagne

« Vue d’Allemagne, la polémique sur l’écriture inclusive française
provoque surtout une réaction: «Comment, les Français ne sont toujours
pas passés à l’écriture inclusive?»  »
Arthur
2017-11-30 09:28:25 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by joye
https://www.slate.fr/story/154295/ecriture-inclusive-allemagne
« Vue d’Allemagne, la polémique sur l’écriture inclusive française provoque
surtout une réaction: «Comment, les Français ne sont toujours pas passés à
l’écriture inclusive?»  »
"Des associations féministes proposent d’autres méthodes pour l’écrit,
comme les professeur*es, les professeurEs, les professeur_s… Le
principe: être créatif."

Si être créatif c'est proposer des séparateurs pour couper les mots,
j'ai plein d'idées créatives :

professeur/es
professeur\es
professeur~es
professeur&es
professeur^es
professeur°es
professeur¤es
professeur:es
professeur§es
--
Arthur
Chico T
2017-11-30 09:50:14 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by joye
https://www.slate.fr/story/154295/ecriture-inclusive-allemagne
« Vue d’Allemagne, la polémique sur l’écriture inclusive française
provoque surtout une réaction: «Comment, les Français ne sont toujours
pas passés à l’écriture inclusive?»  »
Peut-être, mais eux ne peuvent pas savoir ce que c'est que d'avoir une
langue qui plaît à l'oreille, qu'il faut traiter avec respect, qu'il ne
faut pas changer à la légère. :-)
Anansi
2017-11-30 18:21:21 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by Chico T
Post by joye
https://www.slate.fr/story/154295/ecriture-inclusive-allemagne
« Vue d’Allemagne, la polémique sur l’écriture inclusive française
provoque surtout une réaction: «Comment, les Français ne sont toujours
pas passés à l’écriture inclusive?»  »
Peut-être, mais eux ne peuvent pas savoir ce que c'est que d'avoir une
langue qui plaît à l'oreille, qu'il faut traiter avec respect, qu'il ne
faut pas changer à la légère. :-)
Ah évidemment, si vous parlez allemand avec l'accent allemand...

Il ne faut pas non plus croire ce que dit l'article. L'écriture
inclusive fait l'objet de nombreuses critiques en Allemagne également.

<http://deacademic.com/dic.nsf/dewiki/656208>
Une partie de Kritik :
« Kritik

Von Seiten der etablierten Linguistik wird der feministischen Variante
das Fehlen wissenschaftlicher Standards vorgeworfen. Da ein konkretes
Ziel verfolgt werde, könne nicht vorurteilsfrei geforscht werden – eine
Petitio principii. Auch ist die Behauptung, die Sprache transportiere
patriarchale Machtstrukturen und perpetuiere diese in der unbewussten
Anwendung, nicht verifizierbar. Insofern handele es sich strenggenommen
um eine Pseudothese.

Du côté de la linguistique établie, la variante féministe est accusée de
ne pas suivre les normes scientifiques. Dès qu'un objectif concret est
poursuivi, on ne peut pas faire de recherches sans préjugés, sans poser
une pétition de principe. Également l'affirmation que la langue transmet
des structures de pouvoir patriarcales et les perpétue dans une
application inconsciente n'est pas vérifiable. En ce sens, à proprement
parler, c'est une pseudo-thèse.

Weiterhin sind die Prämissen der sprachfeministischen Argumente nicht
immer unumstritten. Beispielsweise entspringt die feministische Kritik
am generischen Maskulinum der Annahme einer Kongruenz von Genus und
Sexus. Diese ist jedoch Gegenstand linguistischer Debatten.

De plus, les prémisses des arguments linguistiques féministes ne sont
pas toujours incontestables. Par exemple, la critique féministe du
masculin générique provient de l'hypothèse d'une congruence du sexe et
du genre. Ceci est encore l'objet de débats linguistiques.

Die Frauenbewegung selbst kritisiert, der von feministischen Linguisten
vorausgesetzte determinierende Einfluss der Sprache auf die
gesellschaftliche Realität sei nicht belegt. Bemängelt wird insbesondere
die Vernachlässigung der Handlungs- und Entscheidungsfreiheiten der
sozialen Akteure und Akteurinnen im Vergleich zur Sprache. Dem
Instrument „Sprache“ werde im Vergleich mit den wahren sozialen Akteuren
und Akteurinnen eine überhöhte Bedeutung zugemessen, so dass es in den
Analysen einiger Autorinnen oft sogar vom Objekt zum Subjekt wird.

Le mouvement des femmes lui-même critique l'idée de l'influence
déterminante du langage sur la réalité sociale, idée assumée par les
linguistes féministes, mais qui n'est pas prouvée. En particulier,
l'oubli de la liberté d'action et de la prise de décision des acteurs
sociaux par rapport à la langue est critiquable. Par rapport aux vrais
acteurs sociaux, une grande importance est donnée à l'instrument
«langage», de sorte que dans les analyses de certains auteurs, il se
transforme souvent même d'objet à sujet. »

La suite dans le lien, les arguments donnés se tiennent.
Bref, l'article décrit la réaction en Allemagne de certaines militantes
féministes pas les réactions en Allemagne.

Si quelqu'un veut améliorer ma traduction, je ne suis pas contre, mon
allemand est un peu rouillé.
RVG
2017-11-30 21:00:54 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by Chico T
Post by joye
https://www.slate.fr/story/154295/ecriture-inclusive-allemagne
« Vue d’Allemagne, la polémique sur l’écriture inclusive française
provoque surtout une réaction: «Comment, les Français ne sont toujours
pas passés à l’écriture inclusive?»  »
Peut-être, mais eux ne peuvent pas savoir ce que c'est que d'avoir une
langue qui plaît à l'oreille, qu'il faut traiter avec respect, qu'il ne
faut pas changer à la légère. :-)

--
« Les philosophes : le monde n'a pas d'âge. L'humanité se déplace,
simplement. Vous êtes en Occident, mais libre d'habiter dans votre
Orient, quelque ancien qu'il vous le faille, — et d'y habiter bien. Ne
soyez pas un vaincu. Philosophes, vous êtes de votre Occident.»
Arthur Rimbaud

https://www.jamendo.com/artist/336871/regis-v-gronoff/albums
http://bluedusk.blogspot.fr/
http://soundcloud.com/rvgronoff
http://www.toutelapoesie.com/salons/user/18908-guillaume-daquile/
Harp
2017-11-30 15:32:42 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by joye
https://www.slate.fr/story/154295/ecriture-inclusive-allemagne
« Vue d’Allemagne, la polémique sur l’écriture inclusive française
provoque surtout une réaction: «Comment, les Français ne sont toujours
pas passés à l’écriture inclusive?»  »
Ah ?


"Dont acte; les étudiants de ce cours de pédagogie n’ont pas seulement mentionné «les enseignants» et «les collégiens», mais toujours «les enseignants et les enseignantes (EeE)» (en allemand «Lehrer und Lehrerinnen (LuL)») et «les collégiens et les collégiennes, (CeC)» («Schüler und Schülerinnen (SuS)»). À chaque occurrence. Sur une trentaine de pages."


Je ne vois pas de Lehrer·innen ni de Schüler·innen.
Car voyez-vous, c'est ça l'/écriture/ inclusive à la con.

L'expression inclusive qui consiste à dire par exemple "les Français et les Français", on vous a déjà dit que le général de Gaulle l'employait déjà dans les années 1960. Ce n'est pas ça le problème, ce n'est d'ailleurs pas un problème lié à /l'écriture/.

Les tenants de l'écriture inclusive n'ont donc pas besoin de chercher la caution des Allemands, sauf à vouloir se déconsidérer un peu plus.
Michal
2017-11-30 16:14:40 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
(Je réponds avec le genre inclusif)
Post by Harp
Post by joye
https://www.slate.fr/story/154295/ecriture-inclusive-allemagne
« Vue d’Allemagne, la polémique sur l’écriture inclusive française
provoque surtout une réaction: «Comment, les Français ne sont
toujours pas passés à l’écriture inclusive?»  »
Ah ?
"Dont acte; les étudiants de ce cours de pédagogie n’ont pas
seulement mentionné «les enseignants» et «les collégiens», mais
toujours «les enseignants et les enseignantes (EeE)» (en allemand
«Lehrer und Lehrerinnen (LuL)») et «les collégiens et les
collégiennes, (CeC)» («Schüler und Schülerinnen (SuS)»). À chaque
occurrence. Sur une trentaine de pages."
Je ne vois pas de Lehrer·innen ni de Schüler·innen.
Car voyez-vous, c'est ça l'/écriture/ inclusive à la con.
On y voit un équivalent avec Lehrer*innen et Schüler*innen chez les
Verts.
Et sortis du collège, LuL et SuS ne veulent plus rien dire non plus.
Post by Harp
L'expression inclusive qui consiste à dire par exemple "les Français
et les Français", on vous a déjà dit que le général de Gaulle
l'employait déjà dans les années 1960. Ce n'est pas ça le problème,
ce n'est d'ailleurs pas un problème lié à /l'écriture/.
Les tenants de l'écriture inclusive n'ont donc pas besoin de chercher
la caution des Allemands, sauf à vouloir se déconsidérer un peu plus.
D'un autre côté, il faut voir d'où sort cet article de torchon.
--
Michal.
Musique et vins :
http://www.divinsaccords.com/
http://www.concertdelaloge.com/
http://quatuorcambiniparis.com/index.html
Pour (dé)lier les langues :
http://soifdailleurs.com/
Duzz'
2017-11-30 16:21:05 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by Michal
(Je réponds avec le genre inclusif)
Post by Harp
Je ne vois pas de Lehrer·innen ni de Schüler·innen.
Car voyez-vous, c'est ça l'/écriture/ inclusive à la con.
On y voit un équivalent avec Lehrer*innen et Schüler*innen chez les
Verts.
Si je puis me permettre, c'est chez les Vert*e*s.
Jean-Pierre Kuypers
2017-11-30 16:22:44 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
In article (Dans l'article)
Post by Duzz'
Si je puis me permettre, c'est chez les Vert*e*s.
et des pas mûr(e)s !
--
Jean-Pierre Kuypers
BéCé
2017-11-30 16:23:43 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by Michal
(Je réponds avec le genre inclusif)
Post by Harp
Post by joye
https://www.slate.fr/story/154295/ecriture-inclusive-allemagne
« Vue d’Allemagne, la polémique sur l’écriture inclusive française
provoque surtout une réaction: «Comment, les Français ne sont
toujours pas passés à l’écriture inclusive?»  »
Ah ?
"Dont acte; les étudiants de ce cours de pédagogie n’ont pas
seulement mentionné «les enseignants» et «les collégiens», mais
toujours «les enseignants et les enseignantes (EeE)» (en allemand
«Lehrer und Lehrerinnen (LuL)») et «les collégiens et les
collégiennes, (CeC)» («Schüler und Schülerinnen (SuS)»). À chaque
occurrence. Sur une trentaine de pages."
Je ne vois pas de Lehrer·innen ni de Schüler·innen.
Car voyez-vous, c'est ça l'/écriture/ inclusive à la con.
On y voit un équivalent avec Lehrer*innen et Schüler*innen chez les
Verts.
Et sortis du collège, LuL et SuS ne veulent plus rien dire non plus.
Post by Harp
L'expression inclusive qui consiste à dire par exemple "les Français
et les Français", on vous a déjà dit que le général de Gaulle
l'employait déjà dans les années 1960. Ce n'est pas ça le problème,
ce n'est d'ailleurs pas un problème lié à /l'écriture/.
Les tenants de l'écriture inclusive n'ont donc pas besoin de chercher
la caution des Allemands, sauf à vouloir se déconsidérer un peu plus.
D'un autre côté, il faut voir d'où sort cet article de torchon.
Slate et le Huffington Post sont putassiers au dernier degré.
De la merde dans un bas de soie, c'est vraiment le cas de le dire.
--
BéCé
www.bernardcordier.com
Jean-Pierre Kuypers
2017-11-30 16:20:17 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
In article (Dans l'article)
Post by Harp
L'expression inclusive qui consiste à dire par exemple "les Français et les
Français", on vous a déjà dit que le général de Gaulle l'employait déjà dans
les années 1960. Ce n'est pas ça le problème, ce n'est d'ailleurs pas un
problème lié à /l'écriture/.
Par ailleurs, ce n'est pas d'hier qu'on rencontre « Mes cher(e)s
compatriotes » dans l'adresse de l'un ou l'autre discours.

Mais certain(e)s contribruiteur(rice)s semblent incapables de
comprendre que le problème évoqué ne concerne que ce &!§%$ point médian
et nullement l'expression de la prise en compte de la gent féminine (et
non l'agent féminin).
--
Jean-Pierre Kuypers

Veuillez écrire les phrases dans leur con-
texte avant de consister sciemment.
Le Pépé à chênes
2017-11-30 18:34:35 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by Harp
"Dont acte; les étudiants de ce cours de pédagogie n’ont pas seulement mentionné «les enseignants» et «les collégiens», mais toujours «les enseignants et les enseignantes (EeE)» (en allemand «Lehrer und Lehrerinnen (LuL)») et «les collégiens et les collégiennes, (CeC)» («Schüler und Schülerinnen (SuS)»). À chaque occurrence. Sur une trentaine de pages."
Je ne vois pas de Lehrer·innen ni de Schüler·innen.
Car voyez-vous, c'est ça l'/écriture/ inclusive à la con.
L'expression inclusive qui consiste à dire par exemple "les Français et les Français", on vous a déjà dit que le général de Gaulle l'employait déjà dans les années 1960. Ce n'est pas ça le problème, ce n'est d'ailleurs pas un problème lié à /l'écriture/.
Nous sommes d'accord. Notons au passage que lorsque le Général, alors
capitaine, s'exprimait sur les ondes londoniennes, la phrase d'appel
était "Ici Londres, les Français parlent aux Français"
(<http://tinyurl.com/y8hmst4r>). Avec le temps, il y a eu du progrès.
Lanarcam
2017-11-30 18:41:56 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by Harp
"Dont acte; les étudiants de ce cours de pédagogie n’ont pas seulement
mentionné «les enseignants» et «les collégiens», mais toujours «les
enseignants et les enseignantes (EeE)» (en allemand «Lehrer und
Lehrerinnen (LuL)») et «les collégiens et les collégiennes, (CeC)»
(«Schüler und Schülerinnen (SuS)»). À chaque occurrence. Sur une
trentaine de pages."
Je ne vois pas de Lehrer·innen ni de Schüler·innen.
Car voyez-vous, c'est ça l'/écriture/ inclusive à la con.
L'expression inclusive qui consiste à dire par exemple "les Français
et les Français", on vous a déjà dit que le général de Gaulle
l'employait déjà dans les années 1960. Ce n'est pas ça le problème, ce
n'est d'ailleurs pas un problème lié à /l'écriture/.
    Nous sommes d'accord. Notons au passage que lorsque le Général,
alors capitaine, s'exprimait sur les ondes londoniennes, la phrase
d'appel était "Ici Londres, les Français parlent aux Français"
(<http://tinyurl.com/y8hmst4r>). Avec le temps, il y a eu du progrès.
Oui, aujourd'hui, on dirait : Les Françaises et les Français parlent
aux Françaises et aux Français. Il y a du progrès, c'est sûr.
Le Pépé à chênes
2017-11-30 18:48:28 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by Lanarcam
     Nous sommes d'accord. Notons au passage que lorsque le Général,
alors capitaine, s'exprimait sur les ondes londoniennes, la phrase
d'appel était "Ici Londres, les Français parlent aux Français"
(<http://tinyurl.com/y8hmst4r>). Avec le temps, il y a eu du progrès.
Oui, aujourd'hui, on dirait : Les Françaises et les Français parlent
aux Françaises et aux Français. Il y a du progrès, c'est sûr.
Et demain, ce sera "Les jeunes et les moins jeunes Françaises et les
jeunes et les moins jeunes Français parlent aux jeunes et aux moins
jeunes Françaises et aux jeunes et aux moins jeunes Français.

Écriture inclusive :

Le.s (jeune+moins jeune).s Français.e.s parle.nt au.x (jeune+moins
jeune).s Français.e.s
Lanarcam
2017-11-30 18:50:39 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by Lanarcam
     Nous sommes d'accord. Notons au passage que lorsque le Général,
alors capitaine, s'exprimait sur les ondes londoniennes, la phrase
d'appel était "Ici Londres, les Français parlent aux Français"
(<http://tinyurl.com/y8hmst4r>). Avec le temps, il y a eu du progrès.
Oui, aujourd'hui, on dirait : Les Françaises et les Français parlent
aux Françaises et aux Français. Il y a du progrès, c'est sûr.
    Et demain, ce sera "Les jeunes et les moins jeunes Françaises et
les jeunes et les moins jeunes Français parlent aux jeunes et aux moins
jeunes Françaises et aux jeunes et aux moins jeunes Français.
Le.s (jeune+moins jeune).s Français.e.s parle.nt au.x (jeune+moins
jeune).s Français.e.s
Das ist so bescheuert, hat mir eine gute Freundin gesagt.
Anansi
2017-11-30 18:54:40 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by Le Pépé à chênes
Post by Lanarcam
     Nous sommes d'accord. Notons au passage que lorsque le Général,
alors capitaine, s'exprimait sur les ondes londoniennes, la phrase
d'appel était "Ici Londres, les Français parlent aux Français"
(<http://tinyurl.com/y8hmst4r>). Avec le temps, il y a eu du progrès.
Oui, aujourd'hui, on dirait : Les Françaises et les Français parlent
aux Françaises et aux Français. Il y a du progrès, c'est sûr.
Et demain, ce sera "Les jeunes et les moins jeunes Françaises et les
jeunes et les moins jeunes Français parlent aux jeunes et aux moins
jeunes Françaises et aux jeunes et aux moins jeunes Français.
Le.s (jeune+moins jeune).s Français.e.s parle.nt au.x (jeune+moins
jeune).s Français.e.s
Votre exclusion des transgenres de la réalité de vos auditeurs est
révoltante.
Lanarcam
2017-11-30 18:55:04 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by Lanarcam
     Nous sommes d'accord. Notons au passage que lorsque le Général,
alors capitaine, s'exprimait sur les ondes londoniennes, la phrase
d'appel était "Ici Londres, les Français parlent aux Français"
(<http://tinyurl.com/y8hmst4r>). Avec le temps, il y a eu du progrès.
Oui, aujourd'hui, on dirait : Les Françaises et les Français parlent
aux Françaises et aux Français. Il y a du progrès, c'est sûr.
    Et demain, ce sera "Les jeunes et les moins jeunes Françaises et
les jeunes et les moins jeunes Français parlent aux jeunes et aux moins
jeunes Françaises et aux jeunes et aux moins jeunes Français.
C'est un scandale : on méprise les résidents non françaises
et non français.
Le.s (jeune+moins jeune).s Français.e.s parle.nt au.x (jeune+moins
jeune).s Français.e.s
Harp
2017-12-07 11:43:53 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by Le Pépé à chênes
Nous sommes d'accord. Notons au passage que lorsque le Général, alors
capitaine, s'exprimait sur les ondes londoniennes, la phrase d'appel était
"Ici Londres, les Français parlent aux Français"
La région parisienne a attiré beaucoup de Bretons, notamment ceux de
l'île de Molène. Certains banlieusards ont créé une station de radio:
"Ici les Moléneux, les Moléneux parlent aux Moléneux..."
François Guillet
2017-12-07 17:48:43 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by Le Pépé à chênes
Nous sommes d'accord. Notons au passage que lorsque le Général, alors
capitaine, s'exprimait sur les ondes londoniennes, la phrase d'appel était
"Ici Londres, les Français parlent aux Français"
La région parisienne a attiré beaucoup de Bretons, notamment ceux de l'île de
Molène. Certains banlieusards ont créé une station de radio: "Ici les
Moléneux, les Moléneux parlent aux Moléneux..."
On connaissait le poste à galène, voici dont le poste à molène.
Gloops
2017-12-07 20:02:07 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by François Guillet
Post by Harp
    Nous sommes d'accord. Notons au passage que lorsque le Général,
alors capitaine, s'exprimait sur les ondes londoniennes, la phrase
d'appel était "Ici Londres, les Français parlent aux Français"
La région parisienne a attiré beaucoup de Bretons, notamment ceux de
"Ici les Moléneux, les Moléneux parlent aux Moléneux..."
On connaissait le poste à galène, voici dont le poste à molène.
Bien vu.
--
Besoin d'un autre système, pas d'un autre gouvernement.
joye
2017-11-30 21:07:21 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by Harp
"Dont acte; les étudiants de ce cours de pédagogie n’ont pas seulement mentionné «les enseignants» et «les collégiens», mais toujours «les enseignants et les enseignantes (EeE)» (en allemand «Lehrer und Lehrerinnen (LuL)») et «les collégiens et les collégiennes, (CeC)» («Schüler und Schülerinnen (SuS)»). À chaque occurrence. Sur une trentaine de pages."
Je ne vois pas de Lehrer·innen
LuL

ni de Schüler·innen.

SuS
Post by Harp
Car voyez-vous, c'est ça l'/écriture/ inclusive à la con.
Pas du tout ! Vous êtes comme le renard qui ne peut pas atteindre les
raisins, alors, il dit qu'ils sont verts et s'en va.
Post by Harp
L'expression inclusive qui consiste à dire par exemple "les Français et les Français",
Françaises
Post by Harp
on vous a déjà dit que le général de Gaulle l'employait déjà dans les années 1960. Ce n'est pas ça le problème, ce n'est d'ailleurs pas un problème lié à >/l'écriture/.
Si vous passiez moins de temps en colère, vous vous rendriez compte que
dans "Français, Françaises", ce sont les Français auxquels de Gaulle
s'adressait en premier lieu : en avant les premiers.

Mais j'imagine que vous ne saisissez pas la nuance.
Post by Harp
Les tenants de l'écriture inclusive n'ont donc pas besoin de chercher la caution des Allemands, sauf à vouloir se déconsidérer un peu plus.
Le rejet sans même considérer n'est pas un argument. C'est le lapin
apeuré qui fuit devant le danger.

Mais il n'y aucun danger.
Le Pépé à chênes
2017-11-30 21:32:58 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by joye
Post by Harp
on vous a déjà dit que le général de Gaulle l'employait déjà dans les
années 1960. Ce n'est pas ça le problème, ce n'est d'ailleurs pas un
problème lié à >/l'écriture/.
Si vous passiez moins de temps en colère, vous vous rendriez compte que
dans "Français, Françaises", ce sont les Français auxquels de Gaulle
s'adressait en premier lieu : en avant les premiers.
Tous les deux dans le même panier : <http://www.ina.fr/video/I00012393>
Arthur
2017-12-01 08:15:16 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by Harp
on vous a déjà dit que le général de Gaulle l'employait déjà dans les
années 1960. Ce n'est pas ça le problème, ce n'est d'ailleurs pas un
problème lié à >/l'écriture/.
Si vous passiez moins de temps en colère, vous vous rendriez compte que dans
"Français, Françaises", ce sont les Français auxquels de Gaulle s'adressait
en premier lieu : en avant les premiers.
Sauf qu'il dit "Françaises, Français".

http://www.ina.fr/video/I00012393
--
Arthur
Harp
2017-12-01 10:27:21 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by joye
https://www.slate.fr/story/154295/ecriture-inclusive-allemagne
« Vue d’Allemagne, la polémique sur l’écriture inclusive française provoque
surtout une réaction: «Comment, les Français ne sont toujours pas passés à
l’écriture inclusive?»  »
Il s'agit d'un mensonge qui assimile l'Allemagne à une classe de bobos.

Comme dit l'autre, ils s'y croient complètement.
Michal
2017-12-01 11:03:51 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
(Je réponds avec le genre inclusif)
Post by Harp
Post by joye
https://www.slate.fr/story/154295/ecriture-inclusive-allemagne
« Vue d’Allemagne, la polémique sur l’écriture inclusive française
provoque surtout une réaction: «Comment, les Français ne sont
toujours pas passés à l’écriture inclusive?»  »
Il s'agit d'un mensonge qui assimile l'Allemagne à une classe de bobos.
Comme dit l'autre, ils s'y croient complètement.
Il faut aussi voir à qui s'adresse le site, et qui est derrière.
--
Michal.
Musique et vins :
http://www.divinsaccords.com/
http://www.concertdelaloge.com/
http://quatuorcambiniparis.com/index.html
Pour (dé)lier les langues :
http://soifdailleurs.com/
Loading...