Discussion:
En effet
Add Reply
joye
2018-03-28 13:26:09 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
https://www.delitfrancais.com/2018/03/27/de-quoi-lacademie-francaise-est-elle-le-nom/

« Du moment où une institution peut définir ce qui est et n’est pas le
bon français, elle a aussi le pouvoir de choisir qui peut s’exprimer. »
Chico T
2018-03-28 14:46:08 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by joye
https://www.delitfrancais.com/2018/03/27/de-quoi-lacademie-francaise-est-elle-le-nom/
« Du moment où une institution peut définir ce qui est et n’est pas le
bon français, elle a aussi le pouvoir de choisir qui peut s’exprimer. »
Dommage qu'elle ne l'exerce pas ! ;-)
BéCé
2018-03-28 18:39:42 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by Chico T
Post by joye
https://www.delitfrancais.com/2018/03/27/de-quoi-lacademie-francaise-est-elle-le-nom/
« Du moment où une institution peut définir ce qui est et n’est pas le
bon français, elle a aussi le pouvoir de choisir qui peut s’exprimer. »
Dommage qu'elle ne l'exerce pas ! ;-)
Le contexte mérite d'être examiné. Il s'agit d'un procès en bonne et due
forme de l'AF sur un ton politique agressif.

La phrase dont il est question ici (qui correspond tout à fait au type
de déclaration à l'emporte-pièce dont notre correspondante raffole) est
clairement mise en exergue dans l'article.

« Du moment où une institution peut définir ce qui est et n’est pas le
bon français, elle a aussi le pouvoir de choisir qui peut s’exprimer »

Prends ça dans les gencives ! Le problème, c'est que cette phrase ne
résiste pas à la confrontation avec la réalité. Elle est donc idiote.

Les francophones ne demandent la permission de personne pour s'exprimer
avec des caractéristiques qui leur sont propres suivant leur milieu
social ou leur origine ethnique. D'où la variété des parlers français.

Par ailleurs l'article comporte des erreurs grossières (il s’agit d’un
journal d'université, pas moins). J'ai relevé celles-ci, il doit y en
avoir d'autres :

"Avec l’explosion démographique africaine, la croissance du monde
francophone ne semble pas prête de s’estomper."

" les immortels de l’Académie française, pourtant sensés assurer la
pérennité et la bonne évolution..."

Quant à écrire :"Et l’Asie, enfin, qui a aussi été placée sous le joug
de la France ..." c'est du délire de persécution.
--
BéCé
www.bernardcordier.com
Michal
2018-03-28 23:25:59 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
(Je réponds avec le genre inclusif)
Post by BéCé
Post by Chico T
Post by joye
https://www.delitfrancais.com/2018/03/27/de-quoi-lacademie-francaise-est-elle-le-nom/
« Du moment où une institution peut définir ce qui est et n’est pas le
bon français, elle a aussi le pouvoir de choisir qui peut
s’exprimer. »
Dommage qu'elle ne l'exerce pas ! ;-)
Le contexte mérite d'être examiné. Il s'agit d'un procès en bonne et
due forme de l'AF sur un ton politique agressif.
La phrase dont il est question ici (qui correspond tout à fait au
type de déclaration à l'emporte-pièce dont notre correspondante
raffole) est clairement mise en exergue dans l'article.
« Du moment où une institution peut définir ce qui est et n’est pas
le bon français, elle a aussi le pouvoir de choisir qui peut
s’exprimer »
Prends ça dans les gencives ! Le problème, c'est que cette phrase ne
résiste pas à la confrontation avec la réalité. Elle est donc idiote.
Les francophones ne demandent la permission de personne pour
s'exprimer avec des caractéristiques qui leur sont propres suivant
leur milieu social ou leur origine ethnique. D'où la variété des
parlers français.
Par ailleurs l'article comporte des erreurs grossières (il s’agit
d’un journal d'université, pas moins). J'ai relevé celles-ci, il doit
"Avec l’explosion démographique africaine, la croissance du monde
francophone ne semble pas prête de s’estomper."
" les immortels de l’Académie française, pourtant sensés assurer la
pérennité et la bonne évolution..."
Quant à écrire :"Et l’Asie, enfin, qui a aussi été placée sous le
joug de la France ..." c'est du délire de persécution.
Trop gros, passera pas.
Comme si l'OQLF interdisait le joual, bien sûr.

/Le déli[t/re] de McGill/.
--
Michal.
Musique et vins :
http://www.concertdelaloge.com/
http://quatuorcambiniparis.com/index.html
Pour (dé)lier les langues :
http://soifdailleurs.com/
Chico T
2018-03-29 07:03:40 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by BéCé
Post by joye
https://www.delitfrancais.com/2018/03/27/de-quoi-lacademie-francaise-est-elle-le-nom/
« Du moment où une institution peut définir ce qui est et n’est pas le
bon français, elle a aussi le pouvoir de choisir qui peut s’exprimer. »
Dommage qu'elle ne l'exerce pas !    ;-)
Le contexte mérite d'être examiné. Il s'agit d'un procès en bonne et due
forme de l'AF sur un ton politique agressif.
La phrase dont il est question ici (qui correspond tout à fait au type
de déclaration à l'emporte-pièce dont notre correspondante raffole) est
clairement mise en exergue dans l'article.
« Du moment où une institution peut définir ce qui est et n’est pas le
bon français, elle a aussi le pouvoir de choisir qui peut s’exprimer »
Prends ça dans les gencives ! Le problème, c'est que cette phrase ne
résiste pas à la confrontation avec la réalité. Elle est donc idiote.
Les francophones ne demandent la permission de personne pour s'exprimer
avec des caractéristiques qui leur sont propres suivant leur milieu
social ou leur origine ethnique. D'où la variété des parlers français.
Par ailleurs l'article comporte des erreurs grossières [...]
Tu as raison : c'est vrai que c'est faux. Les francophones font évoluer
la langue française, et l'Académie traîne derrière eux, peinant à mettre
son dico à jour.

C'est les passagers qui dirigent la diligence. L'ancien cocher est assis
sur le garde-crotte arrière, regardant la route qu'ils ont prise. Il se
parle à lui-même, les autres ne l'écoutent pas, mais, heureusement, il
ne jure pas comme un charretier.

Cela dit, je n'ai rien contre les élites composées de gens doués, qui
peuvent s'avérer fort productives. Et dans notre domaine, ce sera
toujours celui qui maîtrise la langue, la pensée, et la rhétorique qui
sera entendu.
Chico T
2018-03-29 07:05:56 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by Chico T
Tu as raison : c'est vrai que c'est faux. Les francophones font évoluer
la langue française, et l'Académie traîne derrière eux, peinant à mettre
son dico à jour.
C'est les passagers qui dirigent la diligence. L'ancien cocher est assis
sur le garde-crotte arrière, regardant la route qu'ils ont prise. Il se
parle à lui-même, les autres ne l'écoutent pas, mais, heureusement, il
ne jure pas comme un charretier.
Cela dit, je n'ai rien contre les élites composées de gens doués, qui
peuvent s'avérer fort productives. Et dans notre domaine, ce sera
toujours celui qui maîtrise la langue, la pensée, et la rhétorique qui
sera entendu.
J'ai oublié de dire qu'elles doivent être de leur temps.
BéCé
2018-03-29 08:18:52 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by Chico T
Post by BéCé
Post by joye
https://www.delitfrancais.com/2018/03/27/de-quoi-lacademie-francaise-est-elle-le-nom/
« Du moment où une institution peut définir ce qui est et n’est pas le
bon français, elle a aussi le pouvoir de choisir qui peut s’exprimer. »
Dommage qu'elle ne l'exerce pas !    ;-)
Le contexte mérite d'être examiné. Il s'agit d'un procès en bonne et due
forme de l'AF sur un ton politique agressif.
La phrase dont il est question ici (qui correspond tout à fait au type
de déclaration à l'emporte-pièce dont notre correspondante raffole) est
clairement mise en exergue dans l'article.
« Du moment où une institution peut définir ce qui est et n’est pas le
bon français, elle a aussi le pouvoir de choisir qui peut s’exprimer »
Prends ça dans les gencives ! Le problème, c'est que cette phrase ne
résiste pas à la confrontation avec la réalité. Elle est donc idiote.
Les francophones ne demandent la permission de personne pour s'exprimer
avec des caractéristiques qui leur sont propres suivant leur milieu
social ou leur origine ethnique. D'où la variété des parlers français.
Par ailleurs l'article comporte des erreurs grossières [...]
Tu as raison : c'est vrai que c'est faux. Les francophones font évoluer
la langue française, et l'Académie traîne derrière eux, peinant à mettre
son dico à jour.
C'est les passagers qui dirigent la diligence. L'ancien cocher est assis
sur le garde-crotte arrière,
Très flaubertien ce garde-crotte.
On dit maiantenant garde-boue.

Le niveau monte.

regardant la route qu'ils ont prise. Il se
Post by Chico T
parle à lui-même, les autres ne l'écoutent pas, mais, heureusement, il
ne jure pas comme un charretier.
Cela dit, je n'ai rien contre les élites composées de gens doués, qui
peuvent s'avérer fort productives. Et dans notre domaine, ce sera
toujours celui qui maîtrise la langue, la pensée, et la rhétorique qui
sera entendu.
--
BéCé
www.bernardcordier.com
BéCé
2018-03-29 08:19:31 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
maintenant
--
BéCé
www.bernardcordier.com
Chico T
2018-03-30 07:22:49 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by BéCé
Post by Chico T
C'est les passagers qui dirigent la diligence. L'ancien cocher est assis
sur le garde-crotte arrière,
Très flaubertien ce garde-crotte.
On dit maintenant garde-boue.
Le niveau monte.
:-)

Il vaut mieux s'enfoncer dans la boue que dans la crotte, opiné-je.
Loading...