Discussion:
Chose
(trop ancien pour répondre)
Lanarcam
2018-08-09 15:41:20 UTC
Permalink
Raw Message
Pourquoi dit-on *une* chose et *un* quelque chose ?

J'ai essayé de l'expliquer à une personne étrangère mais
je n'ai pas vraiment réussi.

<http://www.academie-francaise.fr/quelque-chose-de-speciale>
Michal
2018-08-09 15:45:22 UTC
Permalink
Raw Message
(Je réponds avec le genre inclusif, sans bégayer)
à Lanarcam, qui nous a offert le 09/08/2018 à 17:41:20 :
> Pourquoi dit-on *une* chose et *un* quelque chose ?

> J'ai essayé de l'expliquer à une personne étrangère mais
> je n'ai pas vraiment réussi.

> <http://www.academie-francaise.fr/quelque-chose-de-speciale>

Attention, avec cet aricle, on va vous accuser de faire de la
propagande pour le neutre inclusif. ;-)

--
Michal.
Musique et vins :
http://www.concertdelaloge.com/
http://quatuorcambiniparis.com/index.html
Pour (dé)lier les langues :
http://soifdailleurs.com/
Michal
2018-08-09 15:46:15 UTC
Permalink
Raw Message
(Je réponds avec le genre inclusif, sans bégayer)
à Michal, qui nous a offert le 09/08/2018 à 17:45:22 :
> (Je réponds avec le genre inclusif, sans bégayer)
> à Lanarcam, qui nous a offert le 09/08/2018 à 17:41:20 :
>> Pourquoi dit-on *une* chose et *un* quelque chose ?

>> J'ai essayé de l'expliquer à une personne étrangère mais
>> je n'ai pas vraiment réussi.

>> <http://www.academie-francaise.fr/quelque-chose-de-speciale>

> Attention, avec cet aricle, on va vous accuser de faire de la
> propagande pour le neutre inclusif. ;-)

… articule, bon sang de clavier !

--
Michal.
Musique et vins :
http://www.concertdelaloge.com/
http://quatuorcambiniparis.com/index.html
Pour (dé)lier les langues :
http://soifdailleurs.com/
Lanarcam
2018-08-09 15:48:44 UTC
Permalink
Raw Message
Le 09/08/2018 à 17:45, Michal a écrit :
> (Je réponds avec le genre inclusif, sans bégayer)
> à Lanarcam, qui nous a offert le 09/08/2018 à 17:41:20 :
>> Pourquoi dit-on *une* chose et *un* quelque chose ?
>
>> J'ai essayé de l'expliquer à une personne étrangère mais
>> je n'ai pas vraiment réussi.
>
>> <http://www.academie-francaise.fr/quelque-chose-de-speciale>
>
> Attention, avec cet aricle, on va vous accuser de faire de la propagande
> pour le neutre inclusif. ;-)
>
Cachez ce neutre que je ne saurais voir...

Mais quant à mon interrogation ?
Michal
2018-08-09 16:25:48 UTC
Permalink
Raw Message
(Je réponds avec le genre inclusif, sans bégayer)
à Lanarcam, qui nous a offert le 09/08/2018 à 17:48:44 :
> Le 09/08/2018 à 17:45, Michal a écrit :
>> (Je réponds avec le genre inclusif, sans bégayer)
>> à Lanarcam, qui nous a offert le 09/08/2018 à 17:41:20 :
>>> Pourquoi dit-on *une* chose et *un* quelque chose ?
>>
>>> J'ai essayé de l'expliquer à une personne étrangère mais
>>> je n'ai pas vraiment réussi.
>>
>>> <http://www.academie-francaise.fr/quelque-chose-de-speciale>
>>
>> Attention, avec cet aricle, on va vous accuser de faire de la
>> propagande pour le neutre inclusif. ;-)
>>
> Cachez ce neutre que je ne saurais voir...

> Mais quant à mon interrogation ?

Je ne sais pas quoi ajouter à l'article de l'Académie.

--
Michal.
Musique et vins :
http://www.concertdelaloge.com/
http://quatuorcambiniparis.com/index.html
Pour (dé)lier les langues :
http://soifdailleurs.com/
Lanarcam
2018-08-09 16:36:29 UTC
Permalink
Raw Message
Le 09/08/2018 à 18:25, Michal a écrit :
> (Je réponds avec le genre inclusif, sans bégayer)
> à Lanarcam, qui nous a offert le 09/08/2018 à 17:48:44 :
>> Le 09/08/2018 à 17:45, Michal a écrit :
>>> (Je réponds avec le genre inclusif, sans bégayer)
>>> à Lanarcam, qui nous a offert le 09/08/2018 à 17:41:20 :
>>>> Pourquoi dit-on *une* chose et *un* quelque chose ?
>>>
>>>> J'ai essayé de l'expliquer à une personne étrangère mais
>>>> je n'ai pas vraiment réussi.
>>>
>>>> <http://www.academie-francaise.fr/quelque-chose-de-speciale>
>>>
>>> Attention, avec cet aricle, on va vous accuser de faire de la
>>> propagande pour le neutre inclusif. ;-)
>>>
>> Cachez ce neutre que je ne saurais voir...
>
>> Mais quant à mon interrogation ?
>
> Je ne sais pas quoi ajouter à l'article de l'Académie.
>
L'article dit : "La locution pronominale indéfinie quelque chose
a une valeur de neutre, bien qu’elle soit formée à partir du nom
féminin chose."

Il ne dit pas *pourquoi* cette locution a une valeur de neutre.

Si vous pouvez éclairer la lanterne d'un pauvre hère...
Michal
2018-08-09 17:27:46 UTC
Permalink
Raw Message
(Je réponds avec le genre inclusif, sans bégayer)
à Lanarcam, qui nous a offert le 09/08/2018 à 18:36:29 :
> Le 09/08/2018 à 18:25, Michal a écrit :
>> (Je réponds avec le genre inclusif, sans bégayer)
>> à Lanarcam, qui nous a offert le 09/08/2018 à 17:48:44 :
>>> Le 09/08/2018 à 17:45, Michal a écrit :
>>>>
>>> Cachez ce neutre que je ne saurais voir...
>>
>>> Mais quant à mon interrogation ?
>>
>> Je ne sais pas quoi ajouter à l'article de l'Académie.
>>
> L'article dit : "La locution pronominale indéfinie quelque chose
> a une valeur de neutre, bien qu’elle soit formée à partir du nom
> féminin chose."

> Il ne dit pas *pourquoi* cette locution a une valeur de neutre.

> Si vous pouvez éclairer la lanterne d'un pauvre hère...

/Rien/ n'est moins sûr que quelque chose.
Je pense que c'est le caractère indéfini qui a entraîné l'usage du
neutre.

Et que nos contemporains prennent un chemin très similaire en accordant
de plus en plus souvent la locution « un(e) espèce de » avec le nom qui
suit. Y compris les féministes, un comble !
Peut-être qu'un jour l'espèce deviendra neutre aussi. Jusqu'à ce qu'un
nouveau courant /in·exclusif/ ignorant du passé nous resserve /un·e/
espèce de charabia.

Et par-dessus le marché, le pauvre hère n'a pas de féminin, ma
pov'dame.

--
Michal.
Musique et vins :
http://www.concertdelaloge.com/
http://quatuorcambiniparis.com/index.html
Pour (dé)lier les langues :
http://soifdailleurs.com/
Lanarcam
2018-08-09 17:51:20 UTC
Permalink
Raw Message
Le 09/08/2018 à 19:27, Michal a écrit :
> (Je réponds avec le genre inclusif, sans bégayer)
> à Lanarcam, qui nous a offert le 09/08/2018 à 18:36:29 :
>> Le 09/08/2018 à 18:25, Michal a écrit :
>>> (Je réponds avec le genre inclusif, sans bégayer)
>>> à Lanarcam, qui nous a offert le 09/08/2018 à 17:48:44 :
>>>> Le 09/08/2018 à 17:45, Michal a écrit :
>>>>>
>>>> Cachez ce neutre que je ne saurais voir...
>>>
>>>> Mais quant à mon interrogation ?
>>>
>>> Je ne sais pas quoi ajouter à l'article de l'Académie.
>>>
>> L'article dit : "La locution pronominale indéfinie quelque chose
>> a une valeur de neutre, bien qu’elle soit formée à partir du nom
>> féminin chose."
>
>> Il ne dit pas *pourquoi* cette locution a une valeur de neutre.
>
>> Si vous pouvez éclairer la lanterne d'un pauvre hère...
>
> /Rien/ n'est moins sûr que quelque chose.
> Je pense que c'est le caractère indéfini qui a entraîné l'usage du neutre.

C'est probable, merci.
>
> Et que nos contemporains prennent un chemin très similaire en accordant
> de plus en plus souvent la locution « un(e) espèce de » avec le nom qui
> suit. Y compris les féministes, un comble !
> Peut-être qu'un jour l'espèce deviendra neutre aussi. Jusqu'à ce qu'un
> nouveau courant /in·exclusif/ ignorant du passé nous resserve /un·e/
> espèce de charabia.
>
> Et par-dessus le marché, le pauvre hère n'a pas de féminin, ma pov'dame.
>
DB
2018-08-09 18:17:16 UTC
Permalink
Raw Message
Lanarcam avait soumis l'idée :
> Pourquoi dit-on *une* chose et *un* quelque chose ?
>
> J'ai essayé de l'expliquer à une personne étrangère mais
> je n'ai pas vraiment réussi.
>
Expliquez-lui aussi qu'on dit *le petit Chose* ! Que Untel a fourré
*son chose* dans le machin. Et qu'il est donc normal de ne pas y
comprendre *grand chose*. Y a-t-il *autre chose de bon* à dire sur la
question ?
Anansi
2018-08-09 18:24:26 UTC
Permalink
Raw Message
Le 09/08/2018 à 20:17, DB a écrit :
> Lanarcam avait soumis l'idée :
>> Pourquoi dit-on *une* chose et *un* quelque chose ?

>> J'ai essayé de l'expliquer à une personne étrangère mais
>> je n'ai pas vraiment réussi.

> Expliquez-lui aussi qu'on dit *le petit Chose* ! Que Untel a fourré
> *son chose* dans le machin. Et qu'il est donc normal de ne pas y
> comprendre *grand chose*. Y a-t-il *autre chose de bon* à dire sur la
> question ?

Oui, le chose dans la main ou la main dans le machin, mais jamais le
chose dans le machin.
Vous n'avez donc pas de morale ?!
Lanarcam
2018-08-09 19:31:04 UTC
Permalink
Raw Message
Le 09/08/2018 à 20:17, DB a écrit :
> Lanarcam avait soumis l'idée :
>> Pourquoi dit-on *une* chose et *un* quelque chose ?
>>
>> J'ai essayé de l'expliquer à une personne étrangère mais
>> je n'ai pas vraiment réussi.
>>
> Expliquez-lui aussi qu'on dit *le petit Chose* ! Que Untel a fourré *son
> chose* dans le machin. Et qu'il est donc normal de ne pas y comprendre
> *grand chose*. Y a-t-il *autre chose de bon* à dire sur la question ?

Il y a ceci :

"Le nom chose apparaît dans plusieurs locutions : autre chose,
qui signifie « quelque chose d’autre »; grand-chose, qui signifie
« beaucoup » et qui est surtout employé dans des phrases négatives;
peu de chose, qui signifie « une chose peu importante »; et
quelque chose, qui signifie « une chose ». Dans toutes ces
locutions, qui sont des pronoms nominaux indéfinis, *chose perd
son statut de nom et, du même coup, son genre*; ces locutions sont
donc neutres et les mots qui s’y rapportent doivent être au masculin
et au singulier."

<http://bdl.oqlf.gouv.qc.ca/bdl/gabarit_bdl.asp?t1=1&id=2644>

Il faudra penser à remercier ces Québécois pour leurs efforts
pour la langue française.
joye
2018-08-09 21:01:10 UTC
Permalink
Raw Message
On 8/9/2018 10:41 AM, Lanarcam wrote:

> Pourquoi dit-on *une* chose et *un* quelque chose ?

"quelque chose" a les mêmes fonctions qu'un pronom indéfini, et donc neutre.

« Quelque chose [Quelque a valeur d'adj. indéfini, proche pour le sens
de l'art. un, dont il représente ici la forme neutre; il sert à exprimer
différents modes de réalités dans des constr. figées] »

Voir http://www.cnrtl.fr/definition/chose

mais ici : chose^2 mot invariable

Autrement dit, "chose" de "quelque chose" n'est pas vraiment le même mot
que la chose de "une chose".

Vous pourrez lui faire aussi remarquer la différence entre "quelque
chose" et "quelques choses".

> J'ai essayé de l'expliquer à une personne étrangère mais
> je n'ai pas vraiment réussi.

Votre amie connaîtra un peu le même phénomène lorsqu'elle vous entendra
commander "un grand crème" ou "une chèvre" (à la pizzeria).
Loading...