Discussion:
Vromage
(trop ancien pour répondre)
Pierre Hallet
2018-04-05 09:55:28 UTC
Permalink
Raw Message
Bonjour,

Les fabricants de substituts aux aliments d'origine
animale se heurtent à un problème : comment faire
savoir d'emblée à un acheteur potentiel à quoi leur
produit se substitue ? Le plus simple est d'utiliser
le nom du produit remplacé : lait de soya, fromage
végétal, burger de légumes... sur quoi les vendeurs
des produits substitués font pression pour que ces
noms leur soient réservés ; ainsi, seul un fromage
d'origine animale pourra s'étiqueter « fromage ».
La riposte n'aura pas tardé : on trouve désormais
en rayons du « vromage » et du « faux mage ». (*)

Dire que certains croient que la langue française
a perdu de son inventivité... (À quand l'entrée de
ces nouveautés lexicales dans les dictionnaires ?)

(*) Et si on essaye d'interdire ça aussi, on aura
droit à « vegecheese » (qui existe déjà).
--
Pierre Hallet.
Site (dont FAQ) du forum fllf : <http://www.langue-fr.net>.
Chico T
2018-04-05 10:17:12 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Pierre Hallet
Dire que certains croient que la langue française
a perdu de son inventivité... (À quand l'entrée de
ces nouveautés lexicales dans les dictionnaires ?)
Si un homme découpe sa viande à l'aide d'un couteau, on ne le remarque
pas. Si un chien fait pareil, on en parle. ;-)
joye
2018-04-05 13:34:49 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Pierre Hallet
Les fabricants de substituts aux aliments d'origine
animale se heurtent à un problème : comment faire
savoir d'emblée à un acheteur potentiel à quoi leur
produit se substitue ? Le plus simple est d'utiliser
le nom du produit remplacé : lait de soya, fromage
végétal, burger de légumes... sur quoi les vendeurs
des produits substitués font pression pour que ces
noms leur soient réservés ;
Mauvaise nouvelle pour les dents de lait et pour les œils-de-bœuf, sans
parler des pieds de biche.
Post by Pierre Hallet
ainsi, seul un fromage
d'origine animale pourra s'étiqueter « fromage ».
La riposte n'aura pas tardé : on trouve désormais
en rayons du « vromage » et du « faux mage ». (*)
Le faux mage, ce n'est pas lui qui avale la fève afin de ne pas devoir
payer sa tournée ?
Post by Pierre Hallet
Dire que certains croient que la langue française
a perdu de son inventivité... (À quand l'entrée de
ces nouveautés lexicales dans les dictionnaires ?)
Combien de temps a-t-il fallu pour que "Kleenex" arrive chez Larousse ?
Post by Pierre Hallet
(*) Et si on essaye d'interdire ça aussi, on aura
droit à « vegecheese » (qui existe déjà).
Liquidamande, anyone ?
BéCé
2018-04-05 16:17:48 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Pierre Hallet
Bonjour,
Les fabricants de substituts aux aliments d'origine
animale se heurtent à un problème : comment faire
savoir d'emblée à un acheteur potentiel à quoi leur
produit se substitue ? Le plus simple est d'utiliser
le nom du produit remplacé : lait de soya, fromage
végétal, burger de légumes... sur quoi les vendeurs
des produits substitués font pression pour que ces
noms leur soient réservés ; ainsi, seul un fromage
d'origine animale pourra s'étiqueter « fromage ».
La riposte n'aura pas tardé : on trouve désormais
en rayons du « vromage » et du « faux mage ». (*)
Il parait qu'à Eupen on entend parler de "vromache" ;-)
--
BéCé
www.bernardcordier.com
Michal
2018-04-11 17:08:22 UTC
Permalink
Raw Message
(Je réponds avec le genre inclusif)
Post by BéCé
Post by Pierre Hallet
Bonjour,
Les fabricants de substituts aux aliments d'origine
animale se heurtent à un problème : comment faire
savoir d'emblée à un acheteur potentiel à quoi leur
produit se substitue ? Le plus simple est d'utiliser
le nom du produit remplacé : lait de soya, fromage
végétal, burger de légumes... sur quoi les vendeurs
des produits substitués font pression pour que ces
noms leur soient réservés ; ainsi, seul un fromage
d'origine animale pourra s'étiqueter « fromage ».
La riposte n'aura pas tardé : on trouve désormais
en rayons du « vromage » et du « faux mage ». (*)
Il parait qu'à Eupen on entend parler de "vromache" ;-)
C'est mal médit, Monsieur BéCé.
--
Michal.
Musique et vins :
http://www.concertdelaloge.com/
http://quatuorcambiniparis.com/index.html
Pour (dé)lier les langues :
http://soifdailleurs.com/
BéCé
2018-04-11 17:18:39 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Michal
(Je réponds avec le genre inclusif)
Post by BéCé
Post by Pierre Hallet
Bonjour,
Les fabricants de substituts aux aliments d'origine
animale se heurtent à un problème : comment faire
savoir d'emblée à un acheteur potentiel à quoi leur
produit se substitue ? Le plus simple est d'utiliser
le nom du produit remplacé : lait de soya, fromage
végétal, burger de légumes... sur quoi les vendeurs
des produits substitués font pression pour que ces
noms leur soient réservés ; ainsi, seul un fromage
d'origine animale pourra s'étiqueter « fromage ».
La riposte n'aura pas tardé : on trouve désormais
en rayons du « vromage » et du « faux mage ». (*)
Il parait qu'à Eupen on entend parler de "vromache" ;-)
C'est mal médit, Monsieur BéCé.
Me faites pas rire, j'ai les lèvres gercées.


--
BéCé
www.bernardcordier.com
Pierre Hallet
2018-04-11 21:00:30 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Michal
C'est mal médit, Monsieur BéCé.
Non, Malm*e*dy. Comme Saint-Val*e*ry-sur-Somme et
comme Gr*e*visse, Cl*e*menceau et Guillaume P*e*py.

(On peut se consoler avec Détroit et Philippe Séguin.)
--
Pierre Hallet.
Site (dont FAQ) du forum fllf : <http://www.langue-fr.net>.
Michal
2018-04-11 22:51:13 UTC
Permalink
Raw Message
(Je réponds avec le genre inclusif)
Post by Pierre Hallet
Post by Michal
C'est mal médit, Monsieur BéCé.
Non, Malm*e*dy. Comme Saint-Val*e*ry-sur-Somme et
comme Gr*e*visse, Cl*e*menceau et Guillaume P*e*py.
(On peut se consoler avec Détroit et Philippe Séguin.)
Mal m'en prit, mal me dit alors, mais Clemenceau s'est toujours
prononcé [e] comme « é » malgré sa graphie sans accent.
Comme son contemporain Gallieni et beaucoup d'autres patronymes sans
accent.
Quant aux toponymes Saint-Valery, ils se prononcent [valri].
En somme, je vous fais une réponse de Normand.

Et Grevisse, j'en connais ses canons.

/Cancrizans/.
--
Michal.
Musique et vins :
http://www.concertdelaloge.com/
http://quatuorcambiniparis.com/index.html
Pour (dé)lier les langues :
http://soifdailleurs.com/
Santa Claup
2018-04-06 05:53:51 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Pierre Hallet
Bonjour,
Les fabricants de substituts aux aliments d'origine
animale se heurtent à un problème : comment faire
savoir d'emblée à un acheteur potentiel à quoi leur
produit se substitue ? Le plus simple est d'utiliser
le nom du produit remplacé : lait de soya, fromage
végétal, burger de légumes... sur quoi les vendeurs
des produits substitués font pression pour que ces
noms leur soient réservés ; ainsi, seul un fromage
d'origine animale pourra s'étiqueter « fromage ».
La riposte n'aura pas tardé : on trouve désormais
en rayons du « vromage » et du « faux mage ». (*)
Dire que certains croient que la langue française
a perdu de son inventivité... (À quand l'entrée de
ces nouveautés lexicales dans les dictionnaires ?)
(*) Et si on essaye d'interdire ça aussi, on aura
droit à « vegecheese » (qui existe déjà).
Tout cela, c'est quand même de la verde...
Luc Bentz
2018-04-08 08:05:42 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Pierre Hallet
d'origine animale pourra s'étiqueter « fromage ».
La riposte n'aura pas tardé : on trouve désormais
en rayons du « vromage » et du « faux mage ». (*)
Pierre Dac invitait déjà à ne pas confondre les fromages de Hollande et
les faux-mages de Finlande.

(Petit bonjour en passant, très occasionnellement.)
--
Luc Bentz
http://www.langue-fr.net
Le Pépé à chênes
2018-04-08 08:57:29 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Luc Bentz
(Petit bonjour en passant, très occasionnellement.)
Petit bonjour au très occasionnel passant.
Gloops
2018-04-09 23:37:01 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Pierre Hallet
Bonjour,
Les fabricants de substituts aux aliments d'origine
animale se heurtent à un problème : comment faire
savoir d'emblée à un acheteur potentiel à quoi leur
produit se substitue ? Le plus simple est d'utiliser
le nom du produit remplacé : lait de soya, fromage
végétal, burger de légumes... sur quoi les vendeurs
des produits substitués font pression pour que ces
noms leur soient réservés ; ainsi, seul un fromage
d'origine animale pourra s'étiqueter « fromage ».
La riposte n'aura pas tardé : on trouve désormais
en rayons du « vromage » et du « faux mage ». (*)
Dire que certains croient que la langue française
a perdu de son inventivité... (À quand l'entrée de
ces nouveautés lexicales dans les dictionnaires ?)
(*) Et si on essaye d'interdire ça aussi, on aura
droit à « vegecheese » (qui existe déjà).
Ah mais moi quand j'ai lu le titre, j'ai cru qu'on parlait de co-voiturage.

C'est la saison, en plus.
--
Besoin d'un autre système, pas d'un autre gouvernement.
Loading...