Discussion:
Joli ou lourdingue ?
(trop ancien pour répondre)
joye
2018-05-20 13:18:30 UTC
Permalink
Raw Message
https://www.ledevoir.com/lire/528069/critique-brasser-la-langue-francaise-pour-la-proteger-d-elle-meme

§

Les ténors de la standardisation et de l’homogénéisation ambiante
seraient également ailleurs. « Citoyen, solidaire, participatif,
moderne, ne sont plus des adjectifs mais des bruits, des signaux sonores
indiquant que l’on pénètre dans un territoire sacré où il serait […]
blasphématoire de demander à un orateur de rendre compte du sens de ses
phrases et des rapports entre ses mots et la réalité », écrit Meyer, en
ajoutant : « Nous sommes des fanfarons d’individualisme qu’une pluie de
prescriptions, décrétées par […] des académies invisibles, suffit à
faire entrer dans le rang. Une petite pluie. À peine pistouillante. Mais
tenace. » Joli.

§

Joli ou lourdingue ?
Le Pépé à chênes
2018-05-20 13:29:20 UTC
Permalink
Raw Message
Ma Cousino Joye a écrit :

> https://www.ledevoir.com/lire/528069/critique-brasser-la-langue-francaise-pour-la-proteger-d-elle-meme
>
> §
>
> Les ténors de la standardisation et de l’homogénéisation ambiante
> seraient également ailleurs. « Citoyen, solidaire, participatif,
> moderne, ne sont plus des adjectifs mais des bruits, des signaux sonores
> indiquant que l’on pénètre dans un territoire sacré où il serait […]
> blasphématoire de demander à un orateur de rendre compte du sens de ses
> phrases et des rapports entre ses mots et la réalité », écrit Meyer, en
> ajoutant : « Nous sommes des fanfarons d’individualisme qu’une pluie de
> prescriptions, décrétées par […] des académies invisibles, suffit à
> faire entrer dans le rang. Une petite pluie. À peine pistouillante. Mais
> tenace. » Joli.
>
> §
>
> Joli ou lourdingue ?

Ferai-je, en répondant, un geste /citoyen/ pour la planète ou
l'environnement ?
joye
2018-05-20 13:53:30 UTC
Permalink
Raw Message
On 5/20/2018 8:29 AM, Le Pépé à chênes wrote:

>>§
>> « Nous sommes des fanfarons
>> d’individualisme qu’une pluie de prescriptions, décrétées par […] des
>> académies invisibles, suffit à faire entrer dans le rang. Une petite
>> pluie. À peine pistouillante. Mais tenace. » Joli.
>>
>> §
>>
>> Joli ou lourdingue ?
>
>     Ferai-je, en répondant, un geste /citoyen/ pour la planète ou
> l'environnement ?

Tu ne fais ni l'un ni l'autre.

C'est pourtant simple, les QCM.

Ses propos, sont-ils jolis ou lourdingues ?
Le Pépé à chênes
2018-05-20 14:11:00 UTC
Permalink
Raw Message
Ma Cousino Joye a écrit :

> >>§
>>> « Nous sommes des fanfarons d’individualisme qu’une pluie de
>>> prescriptions, décrétées par […] des académies invisibles, suffit à
>>> faire entrer dans le rang. Une petite pluie. À peine pistouillante.
>>> Mais tenace. » Joli.
>>>
>>> §
>>>
>>> Joli ou lourdingue ?
>>
>>      Ferai-je, en répondant, un geste /citoyen/ pour la planète ou
>> l'environnement ?
>
> Tu ne fais ni l'un ni l'autre.
>
> C'est pourtant simple, les QCM.
>
> Ses propos, sont-ils jolis ou lourdingues ?

Ni jolis, ni lourdingues : réalistes, car le lexique sert de carte
d'entrée pour certains cercles. Ne pas avoir de carte, c'est s'exposer à
une forme de critique, et pour ne pas être critiqué, il faut mettre
certaines formes, user de certaines formules, qui deviennent à la fin
totalement éculées, vidées de leur sens. Mais qu'importe, elles servent
au moins d'alibi.

Quelques expressions ou mots à user et user encore :
- un acte, un geste citoyen
- une belle encontre, une belle personne, une belle journée
- à consommer avec modération
- l'efficience
- l'expertise
joye
2018-05-20 14:31:26 UTC
Permalink
Raw Message
On 5/20/2018 9:11 AM, Le Pépé à chênes wrote:

>> Ses propos, sont-ils jolis ou lourdingues ?
>
>     Ni jolis, ni lourdingues

Mais si. Les mots portent des connotations affectives. C'est ainsi qu'on
peut les juger.

> : réalistes, car le lexique sert de carte
> d'entrée pour certains cercles. Ne pas avoir de carte, c'est s'exposer à
> une forme de critique, et pour ne pas être critiqué,

Irréaliste. On sera critiqué. C'est inévitable.

> il faut

Non. Rien n'oblige.

> mettre
> certaines formes, user de certaines formules, qui deviennent à la fin
> totalement éculées, vidées de leur sens. Mais qu'importe, elles servent
> au moins d'alibi.

Ou de passe-temps creux.

>     Quelques expressions ou mots à user et user encore :
> - un acte, un geste citoyen
> - une belle encontre, une belle personne, une belle journée
> - à consommer avec modération
> - l'efficience
> - l'expertise

Pourquoi essaies-tu de noyer le gros poisson poisseux ?
Le Pépé à chênes
2018-05-20 14:56:11 UTC
Permalink
Raw Message
Ma Cousino Joye a écrit :

> Pourquoi essaies-tu de noyer le gros poisson poisseux ?

Je n'essaye rien du tout, Cousino, j'exprime. Je ne trouve les propos
que tu as cités ni jolis ni lourdingues. Toi, oui. Accepte tout de même
une différence de perception. Non seulement je te dis comment je les
perçois, mais ce que cela m'évoque.
joye
2018-05-20 15:05:35 UTC
Permalink
Raw Message
On 5/20/2018 9:56 AM, Le Pépé à chênes wrote:

>> Pourquoi essaies-tu de noyer le gros poisson poisseux ?
>
>     Je n'essaye rien du tout, Cousino, j'exprime. Je ne trouve les
> propos que tu as cités ni jolis ni lourdingues. Toi, oui.

Le /joli/ que j'ai cité vient de l'article.

> Accepte tout
> de même une différence de perception.

Acceptes-tu la mienne ?

> Non seulement je te dis comment je
> les perçois, mais ce que cela m'évoque.

Hélas, je ne vois toujours pas le rapport entre ta réponse et cela.

Mais bon, c'est plus facile de parler des chiens écrasés, n'est-ce pas ?
Le Pépé à chênes
2018-05-20 15:35:37 UTC
Permalink
Raw Message
Ma Cousino Joye a écrit :

>>> Pourquoi essaies-tu de noyer le gros poisson poisseux ?
>>
>>      Je n'essaye rien du tout, Cousino, j'exprime. Je ne trouve les
>> propos que tu as cités ni jolis ni lourdingues. Toi, oui.
>
> Le /joli/ que j'ai cité vient de l'article.

Qu'importe. Tu as demandé "Joli ou lourdingue ?" à propos de l'extrait.
J'ai répondu.


>> Accepte tout de même une différence de perception.
>
> Acceptes-tu la mienne ?

Evidemment, et quand je ne suis pas d'accord, je te le dis.


>> Non seulement je te dis comment je les perçois, mais ce que cela
>> m'évoque.
>
> Hélas, je ne vois toujours pas le rapport entre ta réponse et cela.

La citation évoque le principe d'employer des mots "formatés" qu'il est
déconseillé d'essayer d'analyser.
joye
2018-05-20 19:37:22 UTC
Permalink
Raw Message
On 5/20/2018 10:35 AM, Le Pépé à chênes wrote:

>>>> Pourquoi essaies-tu de noyer le gros poisson poisseux ?
>>>
>>>      Je n'essaye rien du tout, Cousino, j'exprime. Je ne trouve les
>>> propos que tu as cités ni jolis ni lourdingues. Toi, oui.
>>
>> Le /joli/ que j'ai cité vient de l'article.
>
>     Qu'importe. Tu as demandé "Joli ou lourdingue ?" à propos de
> l'extrait. J'ai répondu.

Il y a deux choix. Tu n'as pas répondu à la question. Tu es parti te
promener aux buissons.


>>> Accepte tout de même une différence de perception.
>>
>> Acceptes-tu la mienne ?
>
>     Evidemment, et quand je ne suis pas d'accord, je te le dis.

Tiens, pareil pour moi. Alertons les médias.

>>> Non seulement je te dis comment je les perçois, mais ce que cela
>>> m'évoque.
>>
>> Hélas, je ne vois toujours pas le rapport entre ta réponse et cela.
>
>     La citation évoque le principe d'employer des mots "formatés" qu'il
> est déconseillé d'essayer d'analyser.

La prochaine fois, pourquoi ne pas faire bref et le dire tout de suite ?
C'est pire que tes jeux de "devine-pourquoi-je-mets-cette-citation-ici".
Le Pépé à chênes
2018-05-20 20:15:55 UTC
Permalink
Raw Message
Ma Cousino Joye a écrit :

> Il y a deux choix. Tu n'as pas répondu à la question. Tu es parti te
> promener aux buissons.

Il y a deux choix, certes, mais aucun ne me convenait. Pourquoi suis-je
donc obligé de choisir ce qui ne me convient pas ? Ça ne me convient
pas, et je dis pourquoi.
Lanarcam
2018-05-20 20:56:29 UTC
Permalink
Raw Message
Le 20/05/2018 à 22:15, Le Pépé à chênes a écrit :
> Ma Cousino Joye a écrit :
>
>> Il y a deux choix.
>
>     Il y a deux choix, certes,

Il n'y a pas deux choix mais un choix...
Le Pépé à chênes
2018-05-20 22:01:33 UTC
Permalink
Raw Message
Lanarcam a écrit :

>>> Il y a deux choix.
>>
>>      Il y a deux choix, certes,
>
> Il n'y a pas deux choix mais un choix...

Le premier choix était "joli". Le second était "lourdingue". Deux
choix, donc. Le sens qu'il y a dans "Mon premier choix, c'est..., le
second, c'est...", quand il s'agit par exemple, d'indiquer ses choix sur
un formulaire, par exemple. On pourrait parler dans certaines situations
de vœux (l'après-bac).
Cependant, je vous accorde qu'un choix se fait entre plusieurs éléments.
joye
2018-05-20 22:15:23 UTC
Permalink
Raw Message
On 5/20/2018 3:15 PM, Le Pépé à chênes wrote:
> Ma Cousino Joye a écrit :
>
>> Il y a deux choix. Tu n'as pas répondu à la question. Tu es parti te
>> promener aux buissons.
>
>     Il y a deux choix, certes, mais aucun ne me convenait. Pourquoi
> suis-je donc obligé de choisir ce qui ne me convient pas ? Ça ne me
> convient pas, et je dis pourquoi.

À mon avis, ce serait plus sympa d'expliquer cela en premier lieu au
lieu de faire une réponse sans queue ni tête dans le contexte.
Olivier Miakinen
2018-05-20 15:10:27 UTC
Permalink
Raw Message
Bonjour,

Le 20/05/2018 15:18, joye a écrit :
> https://www.ledevoir.com/lire/528069/critique-brasser-la-langue-francaise-pour-la-proteger-d-elle-meme
>
> §
>
> Les ténors de la standardisation et de l’homogénéisation ambiante
> seraient également ailleurs. « Citoyen, solidaire, participatif,
> moderne, ne sont plus des adjectifs mais des bruits, des signaux sonores
> indiquant que l’on pénètre dans un territoire sacré où il serait […]
> blasphématoire de demander à un orateur de rendre compte du sens de ses
> phrases et des rapports entre ses mots et la réalité », écrit Meyer, en
> ajoutant : « Nous sommes des fanfarons d’individualisme qu’une pluie de
> prescriptions, décrétées par […] des académies invisibles, suffit à
> faire entrer dans le rang. Une petite pluie. À peine pistouillante. Mais
> tenace. » Joli.
>
> §
>
> Joli ou lourdingue ?

Je n'ai pas compris ce que l'auteur trouve joli. Est-ce la
critique de l'emploi immodéré des termes tels que « citoyen,
solidaire, participatif, moderne » ? Est-ce l'emploi de
l'adjectif « pistouillant » ? Ou autre chose encore ?

--
Olivier Miakinen
joye
2018-05-20 19:22:14 UTC
Permalink
Raw Message
On 5/20/2018 10:10 AM, Olivier Miakinen wrote:
> Bonjour,
>
> Le 20/05/2018 15:18, joye a écrit :
>> https://www.ledevoir.com/lire/528069/critique-brasser-la-langue-francaise-pour-la-proteger-d-elle-meme
>>
>> §
>>
>> Les ténors de la standardisation et de l’homogénéisation ambiante
>> seraient également ailleurs. « Citoyen, solidaire, participatif,
>> moderne, ne sont plus des adjectifs mais des bruits, des signaux sonores
>> indiquant que l’on pénètre dans un territoire sacré où il serait […]
>> blasphématoire de demander à un orateur de rendre compte du sens de ses
>> phrases et des rapports entre ses mots et la réalité », écrit Meyer, en
>> ajoutant : « Nous sommes des fanfarons d’individualisme qu’une pluie de
>> prescriptions, décrétées par […] des académies invisibles, suffit à
>> faire entrer dans le rang. Une petite pluie. À peine pistouillante. Mais
>> tenace. » Joli.
>>
>> §
>>
>> Joli ou lourdingue ?
>
> Je n'ai pas compris ce que l'auteur trouve joli.

Pistouillante, peut-être ?

> Est-ce la
> critique de l'emploi immodéré des termes tels que « citoyen,
> solidaire, participatif, moderne » ? Est-ce l'emploi de
> l'adjectif « pistouillant » ? Ou autre chose encore ?

J'ose dire que c'est tout l'extrait mais sans savoir exactement pourquoi
on le dirait joli (sauf pour être ironique). Il me semble surtout qu'il
s'agit d'un gros morceau difficile à avaler.
Anansi
2018-05-20 18:49:45 UTC
Permalink
Raw Message
Le 20/05/2018 à 15:18, joye a écrit :

> https://www.ledevoir.com/lire/528069/critique-brasser-la-langue-francaise-pour-la-proteger-d-elle-meme

> Les ténors de la standardisation et de l’homogénéisation ambiante
> seraient également ailleurs. « Citoyen, solidaire, participatif,
> moderne, ne sont plus des adjectifs mais des bruits, des signaux sonores
> indiquant que l’on pénètre dans un territoire sacré où il serait […]
> blasphématoire de demander à un orateur de rendre compte du sens de ses
> phrases et des rapports entre ses mots et la réalité », écrit Meyer, en
> ajoutant : « Nous sommes des fanfarons d’individualisme qu’une pluie de
> prescriptions, décrétées par […] des académies invisibles, suffit à
> faire entrer dans le rang. Une petite pluie. À peine pistouillante. Mais
> tenace. » Joli.

> Joli ou lourdingue ?

Vous n'avez sans doute jamais écouté Philippe Meyer dont l'émission sur
France Inter a malheureusement été supprimée fin août 2017.
Elle continue en podcast, ici :
<https://www.lenouvelespritpublic.fr/>
Il n'est jamais lourdingue.
joye
2018-05-20 19:25:07 UTC
Permalink
Raw Message
On 5/20/2018 1:49 PM, Anansi wrote:

>> Joli ou lourdingue ?
>
> Vous n'avez sans doute jamais écouté Philippe Meyer dont l'émission sur
> France Inter a malheureusement été supprimée fin août 2017.
> Elle continue en podcast,

Hep, anansi, /baladodiffusion/, s'il vous plaît. ;-)

> ici :
> <https://www.lenouvelespritpublic.fr/>
> Il n'est jamais lourdingue.

Merci pour le tuyau.
Loading...