Discussion:
Une pétition pour arrêter l’utilisation du terme «nègre littéraire»
(trop ancien pour répondre)
Le Pépé à chênes
2017-03-03 17:15:43 UTC
Permalink
Raw Message
Sur CnewsMatin.fr : "A la place, Nelly Buffon milite pour la
réhabilitation des expressions «prête plume», «écrivain à gage» ou même
«écrivain fantôme». Des expressions déjà employées avant la colonisation
au XVIIIe siècle, avant qu'on leur préfère l'expression «nègre
littéraire», comme elle le rappelle."
DB
2017-03-03 18:19:47 UTC
Permalink
Raw Message
Sur CnewsMatin.fr : "A la place, Nelly Buffon milite pour la réhabilitation
des expressions «prête plume», «écrivain à gage» ou même «écrivain fantôme».
Des expressions déjà employées avant la colonisation au XVIIIe siècle, avant
qu'on leur préfère l'expression «nègre littéraire», comme elle le rappelle."
Quelle approximation qui laisse penser qu'on utilise l'expression
"nègre littéraire" depuis la colonisation. Au contraire, on utilisait
"nègre" tout court, l'ajout de "littéraire" étant tout à fait récent
(quelques emplois dans les années 30, redémarrage de l'expression
surtout à la fin des années 90, dans l'ère du politiquement correct).
Par ailleurs, je ne crois pas que Nelly Buffon puisse trouver des
exemples anciens de "écrivain fantôme". En revanche, "écrivain à
gages", oui, surtout avec un "s" à gages.
joye
2017-03-03 18:37:56 UTC
Permalink
Raw Message
Post by DB
Par ailleurs, je ne
crois pas que Nelly Buffon puisse trouver des exemples anciens de
"écrivain fantôme"
C'est ze "ghost writer" du perfide Anglophone.
joye
2017-03-03 18:40:23 UTC
Permalink
Raw Message
Post by joye
Post by DB
Par ailleurs, je ne
crois pas que Nelly Buffon puisse trouver des exemples anciens de
"écrivain fantôme"
C'est ze "ghost writer" du perfide Anglophone.
Pour l'anecdote, ceci : (du "On-line Etymology Dictionary") :

§

ghost (v.) Look up ghost at Dictionary.com
"to ghost-write," 1922, back-formation from ghost-writing (1919)
"article written by one man upon material supplied in interview or
otherwise by a second and which appears in print over the signature of
such second party" ["The Ghost Writer and His Story" [Graves Glenwood
Clark, in "The Editor," Feb. 25, 1920], from ghost (n.) "one who
secretly does work for another (1884). Related: Ghost-written.
Ghost-writing also was used from c. 1902 for secret writing using lemon
juice, etc. A late 19c. term for "one whose work is credited to another"
was gooseberry-picker.

§
joye
2017-03-03 18:45:22 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Le Pépé à chênes
Sur CnewsMatin.fr : "A la place, Nelly Buffon milite pour la
réhabilitation des expressions «prête plume», «écrivain à gage» ou même
«écrivain fantôme». Des expressions déjà employées avant la colonisation
au XVIIIe siècle, avant qu'on leur préfère l'expression «nègre
littéraire», comme elle le rappelle."
Oui, il vaudrait mieux faire avec les vrais précédents :

§

Au XVIIIe siècle, le terme consacré était celui d'« écrivain à gage »,
et dans le langage familier spécialisé des écrivains et des éditeurs, on
trouve le mot « teinturier » avec le même sens . Voltaire, lui,
utilisait le terme /blanchisseur/. [Wikipedia]

§
gump
2017-03-04 09:54:14 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Le Pépé à chênes
Sur CnewsMatin.fr : "A la place, Nelly Buffon milite pour la
réhabilitation des expressions «prête plume», «écrivain à gage» ou même
«écrivain fantôme». Des expressions déjà employées avant la colonisation
au XVIIIe siècle, avant qu'on leur préfère l'expression «nègre
littéraire», comme elle le rappelle."
La même bêtise bien-pensante qui voudrait, entre autres lubies, nous
imposer l'écriture épicène du style /les Français.es sont satisfaits.es
.../ etc.
On pourrait aussi interdire de parler de l'Art nègre ? de la négritude ?
BéCé
2017-03-04 10:56:14 UTC
Permalink
Raw Message
Post by gump
Post by Le Pépé à chênes
Sur CnewsMatin.fr : "A la place, Nelly Buffon milite pour la
réhabilitation des expressions «prête plume», «écrivain à gage» ou même
«écrivain fantôme». Des expressions déjà employées avant la colonisation
au XVIIIe siècle, avant qu'on leur préfère l'expression «nègre
littéraire», comme elle le rappelle."
La même bêtise bien-pensante qui voudrait, entre autres lubies, nous
imposer l'écriture épicène du style /les Français.es sont satisfaits.es
.../ etc.
On pourrait aussi interdire de parler de l'Art nègre ? de la négritude ?
Sans compter les problèmes à nommer les pays noirs, tels le Niger et le
Nigeria.
--
BéCé
Le Pépé à chênes
2017-03-04 11:30:33 UTC
Permalink
Raw Message
Post by gump
La même bêtise bien-pensante qui voudrait, entre autres lubies, nous
imposer l'écriture épicène du style /les Français.es sont satisfaits.es
.../ etc.
On pourrait aussi interdire de parler de l'Art nègre ? de la négritude ?
Et la Revue de Joséphine ? Osez !
joye
2017-03-04 13:16:19 UTC
Permalink
Raw Message
Post by gump
On pourrait aussi interdire de parler de l'Art nègre ?
Cela vous gêne-t-il d'être appelé /grenouille/ ?

Réfléchissez-y. On ne se croit pas obligé de parler de l'Art blanc.
Pourquoi faut-il étiqueter l'art fait par des noirs ? Surtout en
utilisant un mot qui n'est pas super respectueux.
Post by gump
de la négritude ?
À mon avis, c'est différent, parce qu'il s'agit d'une appropriation du
stigmate. C'est Aimé César à l'origine de la phrase.
joye
2017-03-04 13:24:12 UTC
Permalink
Raw Message
Post by joye
C'est Aimé César
Césaire
gump
2017-03-04 15:10:35 UTC
Permalink
Raw Message
Post by joye
À mon avis, c'est différent, parce qu'il s'agit d'une appropriation du
stigmate. C'est Aimé César à l'origine de la phrase.
Ave, joye !
joye
2017-03-04 17:16:14 UTC
Permalink
Raw Message
Post by gump
Post by joye
À mon avis, c'est différent, parce qu'il s'agit d'une appropriation du
stigmate. C'est Aimé César à l'origine de la phrase.
Ave, joye !
Vous avez raison, mais j'avais déjà corrigé, Gumpus Agrippa.
gump
2017-03-04 15:14:47 UTC
Permalink
Raw Message
Post by joye
Cela vous gêne-t-il d'être appelé /grenouille/ ?
Pas du tout ! C'est un petit animal charmant et fort sympathique,
susceptible de se transformer en prince charmant ...pour vous, joye !
Quoique dans les contes, il soit souvent remplacé par son cousin le
crapaud, un peu moins sexy.
Michal
2017-03-04 15:21:11 UTC
Permalink
Raw Message
Post by gump
Post by joye
Cela vous gêne-t-il d'être appelé /grenouille/ ?
Pas du tout ! C'est un petit animal charmant et fort sympathique,
susceptible de se transformer en prince charmant ...pour vous, joye !
Quoique dans les contes, il soit souvent remplacé par son cousin le
crapaud, un peu moins sexy.
Pour le coup, ça ira.
--
Michal.
Musique et vins :
http://www.divinsaccords.com/
http://www.concertdelaloge.com/
http://quatuorcambiniparis.com/index.html
Pour (dé)lier les langues :
http://soifdailleurs.com/
Santa Claup
2017-03-04 17:36:01 UTC
Permalink
Raw Message
Post by joye
Cela vous gêne-t-il d'être appelé /grenouille/ ?
Pas du tout ! C'est un petit animal charmant et fort sympathique, susceptible
de se transformer en prince charmant ...pour vous, joye ! Quoique dans les
contes, il soit souvent remplacé par son cousin le crapaud, un peu moins
sexy.
Entre le prince charmant et le crapaud, celui qui refile le plus de
pustules n'est pas systématiquement celui qu'on croâ.
joye
2017-03-04 21:30:22 UTC
Permalink
Raw Message
Post by gump
Post by joye
Cela vous gêne-t-il d'être appelé /grenouille/ ?
Pas du tout ! C'est un petit animal charmant et fort sympathique,
susceptible de se transformer en prince charmant ...pour vous, joye !
Quoique dans les contes, il soit souvent remplacé par son cousin le
crapaud, un peu moins sexy.
Mouais...

Mais j'ai comme l'impression que cette appellation n'a jamais servi de
compliment.

;-)
kduc
2017-03-04 20:55:39 UTC
Permalink
Raw Message
Post by gump
Post by Le Pépé à chênes
Sur CnewsMatin.fr : "A la place, Nelly Buffon milite pour la
réhabilitation des expressions «prête plume», «écrivain à gage» ou même
«écrivain fantôme». Des expressions déjà employées avant la colonisation
au XVIIIe siècle, avant qu'on leur préfère l'expression «nègre
littéraire», comme elle le rappelle."
La même bêtise bien-pensante qui voudrait, entre autres lubies, nous
imposer l'écriture épicène du style /les Français.es sont satisfaits.es
.../ etc.
On pourrait aussi interdire de parler de l'Art nègre ? de la négritude ?
Brulons tout Senghor.
--
kd,
sans-blanc.
Chicot.TC
2017-03-05 08:08:30 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Le Pépé à chênes
Sur CnewsMatin.fr : "A la place, Nelly Buffon milite pour la
réhabilitation des expressions «prête plume», «écrivain à gage» ou même
«écrivain fantôme». Des expressions déjà employées avant la colonisation
au XVIIIe siècle, avant qu'on leur préfère l'expression «nègre
littéraire», comme elle le rappelle."
Que vaut une pétition pour sans une pétition contre ? :-)
Michele
2017-03-05 10:51:26 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Chicot.TC
Que vaut une pétition pour sans une pétition contre ? :-)
Un pet de lapin.
--
Michèle
kduc
2017-03-06 05:57:49 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Chicot.TC
Post by Le Pépé à chênes
Sur CnewsMatin.fr : "A la place, Nelly Buffon milite pour la
réhabilitation des expressions «prête plume», «écrivain à gage» ou même
«écrivain fantôme». Des expressions déjà employées avant la colonisation
au XVIIIe siècle, avant qu'on leur préfère l'expression «nègre
littéraire», comme elle le rappelle."
Que vaut une pétition pour sans une pétition contre ? :-)
Une horrible odeur, à moins qu'on ne pétune.

kd,
sans-blanc.
Selakelos
2017-03-06 13:19:09 UTC
Permalink
Raw Message
Sur CnewsMatin.fr : "A la place, Nelly Buffon milite pour la réhabilitation
des expressions «prête plume», «écrivain à gage» ou même «écrivain fantôme».
Des expressions aussi ridicules les unes que les autres.


"écrivain associé", pourquoi pas ?

Loading...